Les bilans du mois de décembre

Je sais, je sais, je SAIS : je suis en retard.

J’aurais pu être un peu moins en retard et publier ces bilans il y a quelques jours, mais dans ce cas-là, j’aurais pris du retard sur l’article du manger. Et on rigole pas avec le manger.

Pas de bilan de 2012, je me contente d’un petit bilan du mois.

Dans la catégorie Films préférés :

* C’est de la triche parce que je les avais déjà vus, mais j’ai re-regardé les 4 derniers Harry Potter entre Noël et le Nouvel An. J’adore Harry Potter.

* Argo, que j’ai trouvé franchement pas mal sur le moment, mais dont le souvenir tend à s’estomper au fil des jours (et je trouve que c’est mauvais signe pour un film quand on l’oublie si vite)

* LA Confidential, que je n’avais jamais vu (rappelons que je suis un scandale vivant en matière de culture cinématographique)

Dans la catégorie Livres préférés :

* Naturopathie de Daniel Kieffer : j’ai trouvé qu’il y avait du bon et du moins bon, mais c’était en tous cas vraiment intéressant et j’ai bien aimé cette lecture. J’aurais aimé un peu plus de détails sur l’hygiène alimentaire et des positions un peu moins tranchées sur certaines choses (la théorie du cancer « psychologique » est quelque chose qui me choque toujours un peu… je ne dis pas que l’idée est complètement absurde, mais je trouve choquant de le généraliser et surtout de l’affirmer de manière un peu brutale)

* Les tomes 1 et 2 de 1Q84 : roman hyper captivant, bien écrit (traduit en tous cas), qui m’a donné envie de me lever le matin pour le lire dans le métro. J’attends la sortie de la version poche sur Kindle pour lire le 3 (j’ai encore du mal à acheter des romans à 15€ sur Kindle…)

* J’ai terminé le Cri de la carotte, qui m’a beaucoup plu (d’autant que je l’ai lu à un moment où j’étais un peu lasse d’argumenter avec les gens sur le végétalisme et ce bouquin m’a beaucoup apaisée).

* Et, toujours, le Rapport Campbell sur ma table de chevet. Je suis lente parce que je ne le trimballe pas avec moi (il est gros) et que même si c’est bien vulgarisé, ce n’est pas forcément la lecture la plus accessible avant de se coucher. Mais il est vraiment intéressant.

Dans la catégorie Je vide mon compte en banque pour des conneries :

J’étais tellement concentrée sur mes cadeaux que je n’ai pas acheté de bêtises en décembre. C’est assez rare pour être souligné  : j’ai terminé le mois dans le vert.

Dans la catégorie Les moments de bonheur intense :

* Rentrer de soirée et trouver mon sapin tout décoré par Cher&Tendre.

sapin

* Fêter Noël en famille et me dire que j’ai trop de chance.

étoile

* Le massage Synaesthesia au Spa Lush, offert par mes anciens collègues pour mon départ. L’un des meilleurs massages de ma vie, en termes d’ambiance, qualité, durée… J’économise pour m’en offrir un autre !

Dans la catégorie Cosmétiques terminés :

Hécatombe dans ma salle de bain. Comme je papillonne de moins en moins au niveau cosmétique, je termine plus régulièrement mes produits (sans blague).

* Une Crème de 8h d’Elisabeth Arden (elle avait quand même 3 ans). Je l’aime surtout bien sur les coups de soleil. Quand j’étais au Cap Vert, en mars 2010, je l’utilisais tout le temps : coups de soleil, hydratation des cheveux après la baignade, etc. Ensuite je l’ai terminée en crème pour les pieds et elle ne correspondait plus vraiment à mes idéaux (composition, éthique du produit, etc).

* Un échantillon de fluide de jour « Précise » des Douces Angevines. C’est le fluide pour peaux à problèmes. Je ne l’ai pas trouvé exceptionnel (et puis je suis sous antibiotiques, j’ai à peine un bouton par mois).

* De la même marque, j’ai essayé le Fluide « Flamenca » que j’ai beaucoup apprécié, même si je ne suis pas super fan de l’odeur, il laisse la peau vraiment confortable, pas grasse, nourrie.

* Le mascara Millions de Cils de L’Oréal (en teinte Extra Black) : je l’avais acheté il y a quelques temps (comprendre : à un moment où ça m’était égal que L’Oréal soit cruelty-free ou non). Y a pas à dire : c’est le meilleur mascara que j’ai testé à ce jour. Va falloir s’accrocher pour trouver aussi bien en bio et végan.

* Le Roll-On Méditation, acheté sur Bazar-Bio : un roll-on avec des huiles essentielles apaisantes, à appliquer en cas de besoin. Il sent surtout super bon. Mais j’en ai trouvé un moins cher et tout aussi chouette sur un autre site, depuis.

* Le beurre corporel Iztropgoude de Lush : comme le gommage de la même marque (revue ici), il s’agit d’un produit solide à utiliser sous la douche : il fond sur la peau et l’hydrate. Beaucoup plus agréable que se cailler pour mettre de la crème hydratante en sortant de la douche. J’adore son odeur, son utilisation. Je le rachèterai à l’occasion (je termine d’abord mon petit stock d’hydratants pour le corps).

* Et encore un pot de correcteur Nude de Lily Lolo. Comme je l’ai déjà dit, je n’ai plus de boutons, mais plein de cicatrices, donc y a du boulot de camouflage.

* Un Revitabrow, le soin magique qui fait repousser les sourcils en souffrance. La prochaine fois que j’ai 80€ à dépenser, je me refais une cure.

* Un shampoing sec Baptiste : vraiment très bien. Evidemment, ça ne fonctionne que sur cheveux lisses (le principe du shampoing sec : on en met sur le sommet du crâne et on brosse bien : hop on a les cheveux propres – ou moins sales. Donc brosser des cheveux bouclés secs étant une mission impossible, c’est à réserver aux lisses, brushées et défrisées). J’ai terminé le mien un jour de grande motivation Babylissesque (ça m’arrive une fois par semestre).

* Un hydrolat de camomille romaine (AromaZone): hyper apaisant, odeur très agréable (une fois qu’on est habitué, c’est toujours comme ça avec les odeurs de plantes à l’état brut, au début on trouve que ça pue et ensuite on peut vraiment aimer), je l’adore. Mais j’en ai un paquet d’autres à terminer avant péremption, donc pas de rachat en vue.

* Le nettoyant pour le visage Aqua Marina de Lush. Revue ici. Je ne l’ai pas racheté parce que je suis devenue une adepte du démaquillant la Belle Toulousaine.

* Donc, l’échantillon de démaquillant La Belle Toulousaine. Que j’ai acheté en grand format depuis. Gros succès cosmétique.

* Et aussi l’échantillon de crème pour les mains et les pieds de la même marque. En termes d’efficacité, rien à redire, par contre je n’aime pas trop l’odeur (j’ai l’impression qu’elle « vire » sur moi et que je sens… le curry !)

* Une eau micellaire Taaj, nettement mieux que la Biolo qui l’avait précédée (mais l’eau micellaire, c’est trop « chimique » pour moi : ça a un goût bizarre, ça sent le parfum…).

* Le nettoyant Ange à la peau douce de Lush : l’un de mes nettoyants préférés, aussi (revue toujours ici). Idem, je ne l’ai pas racheté parce que je vide un peu ma salle de bain et utilise presque exclusivement la Belle Toulousaine en ce moment.

* Un hydrolat de Rose de mai, qui est sans doute l’hydrolat qui sent le meilleur au monde. J’adore les hydrolats.

* Une mini crème pour les mains L’Occitane en provence. Pas mal.

* Le top coat Good To Go d’Essie, qui méritera un billet dédié (le cas des top coat accélérateurs de séchage est toujours intéressant).

Dans la catégorie Restos et recettes préférées :

* Soya, un restaurant végétarien avec beaucoup d’options végétaliennes que j’ai adoré (cadre, manger, compagnie…).

* Jantchi, le resto coréen de la rue Thérèse, près de mon boulot, où je vais au moins une fois par semaine pour manger un Bibimbap sans oeufs avec une salade de vermicelles : trop bon.

* Jour, une chaîne de bar à salades qui fait aussi Bar à soupes en hiver : le bonheur. On a un choix de trois bases, différentes chaque jour, et on peut ajouter ensuite les ingrédients du bar à salades dedans. Quand j’y suis allée, j’ai pris une soupe de lentilles au curry à laquelle j’ai ajouté du brocolis, de la pomme de terre et des herbes fraîches (j’ai pas eu faim tout de suite, après).

* La terrine de noix de Noël, que j’ai adorée.

* De manière générale : les recettes de Lili sont super et correspondent très souvent assez exactement à mes goûts et envies culinaires. D’ailleurs si vous lisez la Rubrique « Qu’est-ce qu’on mange » et cliquez sur les liens, vous aurez remarqué que son blog revient souvent dans ma cuisine quotidienne.

Et voilà une année 2012 qui s’achève avec plein de bonheurs, de manger, de cosmétiques terminés et de livres cool. Ma résolution pour 2013 ? Passer une aussi bonne année qu’en 2012.

  • Sympa ce petit bilan. 🙂 Ca fait plaisir de lire que tes boutons sont un souvenir désormais. Quels produits utilises-tu pour les cicatrices et traces?
    Bonne année 2013 à toi!

    • Un souvenir encore cuisant pour lequel je prends toujours des antibio (bobo ventre), mais oui, c’est déjà chouette ! 🙂
      Pour le moment, je traite ma peau avec une grande douceur (et un peu de je m’enfoutisme, marre de mettre des couches de produits et de loucher sur mon visage pour voir si ça fonctionne) donc : pas de produits spécifiques anti-traces ! Je fais un masque de miel de manuka de temps en temps, je continue la différine qui est aussi anti-traces, mais je laisse surtout le temps faire, à ce stade. 🙂
      Très bonne année à toi aussi ! 😀

    • Ah oui ? Je n’aurais pas dit que ça marchait, tiens ! Moi mes boucles sont super souples, alors c’est pénible : si je touche (donc même en frottant, peut-être), ça se déboucle et ça ressemble à rien…
      Bon de toute façon j’ai terminé mes shampoings secs, donc je n’aurai pas le fin mot de l’histoire. 🙂

  • Ooooh, comme je suis touchée, je suis dans ton bilan !! Je suis très flattée par ton petit mot à mon égard et je suis ravie que mes plats te plaisent ! 🙂 Je t’embrasse !!

    • Mais c’est normal, Lili, j’adore ta cuisine et ton blog est une vraie source d’inspiration pour moi, il me semblait naturel de le mentionner clairement ici, où je passe mon temps à parler de manger. 🙂
      Bisous ! 🙂

  • Bravo pour tous ces cosmétiques finis, c’est impressionant! je ne pourrai pas t’aider pour lke mascara, je dois bien en avoir pour 2 ans de miniatures en tout genre à finir avant de trouver un remplaçant. Je galère toujours autant à vider ma salle de bains, même si j’ai trouvé en ma mère une alliée de taille pour m’aider à écouler mon stock de crèmes de jour (disons que là où je mets 3-4 mois à en finir une, elle les termine en 1 mois, elle est trop forte). Le plus déprimant dans tout ça, c’est que je suis toujours en flux tendu pour les produits dont je me sers le plus (genre les déos, jamais entamé de collectionite aigue avec eux!).
    Et puis pour les livres, je suis admirative, je suis en ce moment entourée par les livres de cuisine (veggie de cléa, bio bon et gourmand de valérie cupillard, un magazine de recttes allemand trop bien « köstlich vegetarisch », …) il faudrait voir à élever un peu le niveau culturel quand même!

    • Haha, mais moi aussi, parfois,je suis dépitée de voir le temps que je mets à finir des produits par rapport, à, par exemple, ma soeur : elle achète un nouveau shampoing tous les mois, je crois ! Du coup elle m’aide aussi à écouler mon stock (avec Copine de Londres, ma mère et mes copines).
      J’ai surtout du stock d’une époque où j’achetais beaucoup (plus les box…) et maintenant ces produits ne me correspondent plus forcément. Je trouve hyper dommage de gâcher, je n’ai pas envie de me prendre la tête sur une vente de blog… donc je distribue gaiement à mon entourage, ce qui pourrait leur convenir !
      (j’ai l’impression que j’ai des problèmes grammaticaux aujourd’hui, il ne faut pas m’en vouloir) 😉
      Bio BOn et Gourmand est super !!! J’ai eu son nouveau bouquin, à Noël, celui de cuisiner sans… Il est pas mal du tout !!! Je ne connais pas Köstlich vegatarisch, tu le lis en ligne ? Tu le commandes ? Ca doit changer, comme recettes, c’est intéressant !
      Moi je suis en flux tendu sur les produits Lily Lolo uniquement : pour le reste, j’ai du stock de TOUT. 😉

      • Alors pour köstlich vegetarisch, je l’ai bêtement acheté sur place quand je suis allée rendre visite à ma famille allemande pendant les vacances de Noël. Ils ont bien un site internet, mais pas des masses de recette dessus : http://www.koestlich-vegetarisch.de. Il y a bien un abonnement « étranger », mais ça revient à 6,70 euros le numéro avec les FDP, du coup j’hésite, j’attends de tester 2-3 recettes pour voir si ce n’est pas trop farfelu au niveau des proportions (j’ai un lourd passif avec les livres de cuisine allemande). La version numérique pourrait être la solution, j’ai juste pas le réflexe. Mais sinon je suis trop jalouse, j’ai passé 1/2 heure devant le rayon à hésiter, il y avait 5 magazines de cuisine végé! Le truc inimaginable en France…
        Et sinon, comme mon copain a eu un déplacement pro en Angleterre la semaine dernière, je lui ai demandé de me rapporter « Vegetarian Living », je n’ai pas fini de le parcourir mais ça a l’air vraiment bien, beaucoup de recettes végétariennes sont suivies d’explications sur comment les rendre vegan, il y a des pages plus « touristiques », d’autres plus axées mode de vie vegan, très complet quoi. Et mon copain a trouvé 2-3 recettes dedans qui le tentent bien, alors je sens qu’on ne va pas tarder à les faire (ce serait dommage que sa bonne volonté d’omnivore soit réduite à néant!). Si ta Copine de Londres te rend bientôt visite, je te le conseille vivement!

        • Ah trop cool pour Vegetarian Living, en fait c’est moi qui vais rendre visite à Copine de Londres début mars (tu me diras, je crois qu’elle revient à Paris avant…), donc je vais choper ce magazine, c’est sûr !
          C’est clair, je me souviens que quand j’habitais en Allemagne, il y avait des livres de recettes végé partout (mais à l’époque, ça m’était bien égal…). C’est vrai aussi que les recettes allemandes sont parfois, euh.. cheloues. 🙂
          D’ailleurs, Copine de Londres (je repasse en Angleterre) m’a offert un bouquin Organic and Veggie London pour Noël, il est énorme (je veux dire par rapport à son homologue parisien, tu sens qu’ils ont de plus de choses à dire sur Londres, quoi. 🙂

  • Tu as DEJA fini le livre de DK ?
    Punaise, mais tu vis deux vies parallèle où, dans l’une, tu ne fais QUE lire ? Ou quoi ?

    Pour HP : tu sais ce que j’en pense (presque fini le premier tome 😀 ).
    SPA Lush : il est sur ma liste « wishlist 2013 » 🙂
    Bibimbap : au moins 1 an que j’entend (et lis) ce mot.
    Tu me crois si je te dis que je n’y ai pas encore goûté ? Je ne savais même pas qu’il en existait en vegan…
    Tiens, tu connais Alain Passard (entre nos casseroles, nos SPA, et tout le tintouin, on devrait essayer de gagner le loto, hein, parce que sinon, on n’est pas couché, tiens) ? Un chef étoilé.
    D’habitude, je ne leur prête même pas attention (avec leur ribambelle de trucs avec tout plein d’animaux dans tous les sens, là…).
    Sauf que ce chef là, visiblement, il est génial.
    Dans sa cuisine, c’est les légumes qui sont à l’honneur : il se concentre sur les légumes…
    Et, si l’on précise à l’avance, il peut préparer un menu 100% vegan.
    Un chef étoilé (3 étoiles) vegan.
    C’est pas trop super chouette ?…
    Lui, je vais y trainer mon papa pour mon anniversaire 😀

    • (oui, j’aime bien me mettre des auto-commentaires ^^)

      Pour le livre de DK : oui, oui… Il y a des choses à prendre, et d’autres à laisser… Comme tous les livres / sources / articles, il faut (toujours) remettre en question ce qu’on y lit, ce qu’on y apprend…
      J’espère qu’il ne t’a pas trop choqué dans le mauvais sens ❀

      • Ah ah ah, Mély ou la pratique de l’auto-commentaire. 😉

        Alors oui en fait je lis plutôt vite. Voire très vite, en fonction de mon niveau de fatigue et de l’intérêt que je porte au bouquin ! Mais en effet, j’ai réalisé une belle performance en décembre, haha. 🙂

        DK ne m’a pas choquée à ce point non plus, ce n’était pas la première fois que je lisais ou entendais ça. Mais disons que je suis en désaccord avec le fait d’exprimer cette pensée, sans y mettre les nuances et garde-fous nécessaires, en fait. Il dit assez brièvement que le cancer a forcément une origine psychologique : il se rend compte (lui ou ceux qui relaient) de ce que ça peut faire à un parent dont l’enfant est malade, par exemple ? Ou à quelqu’un qui est justement malade, et n’a pas encore le recul nécessaire ? Bref, même si c’était vrai (et je trouve difficile de l’affirmer ainsi), je pense que toute vérité n’est pas bonne à dire… Bon encore une fois, je pense qu’il y a une certaine forme de vrai (psychologie, rythme de vie – les deux étant liés, est-ce qu’on ne peut pas penser que quelqu’un qui fume un paquet par jour, a des horaires anarchiques et ne mange que des pizzas et de la viande – comme moi, avant – n’a pas un peu cherché les problèmes de santé ?)

        Pour le Bibimbap : c’est en fait un plat tout simple : marmite bouillante dans laquelle il y a du riz blanc, des légumes – radis mariné, courgettes, champignons, carottes, etc – de l’omelette et une viande en option (normalement par défaut, il est végétarien) : il suffit donc de prendre la version végétarienne et de le commander sans l’oeuf, ce qui te fait une grosse marmitte de riz bien chaud et de bons légumes parfumés. 🙂

        Pour Alain Passard : oui je connais ! Au contraire, je me suis beaucoup intéressée aux grands chefs avant d’être végane et j’ai même testé un certain nombre de trois étoiles à Paris (et un à Marseille, spécialisé dans les produits de la mer, un délice). L’Arpège a été l’un de mes préférés, le premier endroit où j’ai mangé de la betterave sans broncher, haha. Par contre, comme je te le disais, le menu de base est plein de viandes et produits laitiers, il faut bien demander un menu spécial, à mon avis. J’ai envie d’y retourner, maintenant. 🙂

  • Bonjour Smooth, et bonne année 2013 !

    Merci pour tes retours/bilans c’est toujours intéressant !
    Pour remplacer le Million de Cils, y’a la marque UNE qui a sorti un mascara volume certifié Ecocert, (Mascara Volume Green Pride, le tube est vert). Il a eu de bonnes critiques sur le web et de la part de certaines de mes amies.

    Mais j’ai pas testé, faut que je finisse mes 3 entamés… 😀

    (ps : la Clarisonic va bien, elle travaille 1 fois/semaine, et c’est suffisant ! Encore merci !)

  • Intéressant ce nouveau démaquillant (des huiles végétales, principalement, sous forme solide?) . Je suis encore à l’huile de jojoba pour le visage, et mes restes d’eau micellaire pour démaquiller les yeux.
    Je dis intéressant, car tu n’as qu’un seul produit pour visage et yeux (et ça, c’est cool) et, si j’ai bien compris, tu te passes de rinçage et de nettoyage après le démaquillage.

    Alors alors…ça paraît miraculeux. Mais difficile à imaginer: comment les huiles végétales contenues dans le démaquillant sont éliminées (je pensais qu’il fallait obligatoirement nettoyer à l’eau et au « savon », ce qui pose problème avec l’eau hyper calcaire à Paris et le froid et tout)?
    Après, comme perso j’ai toujours mes chers boutons, j’ignore si tous les ingrédients sont non comédogènes (karité etc.).

    Et sinon, on en fait quoi d’un hydrolat?;)

    • Oui, il est super ce démaquillant, j’adore !
      En effet, ce ne sont que des huiles végétales (avec le karité sous forme solide, donc).
      Je n’ai qu’un produit pour le visage + de l’eau florale pour « rincer ».

      Honnêtement : je ne saurais pas décrire ni expliquer pourquoi tu n’as plus de maquillage ni d’huiles sur le visage à la fin. Et je pense même qu’il doit bien en rester un tout petit peu, hein.

      Mais je suppose que le choix des huiles est fait de telle manière qu’elles s’émulsionnent bien à l’eau chaude : en passant le coton d’eau chaude sur le visage. Ensuite je peaufine avec un coton imbibé d’hydrolat. A ce stade, pas de boutons particuliers, peau plutôt jolie, je dois même dire que je ne pèle pas (sauf parfois sur le nez quand je me mouche trop – merci l’hiver !) alors que je me mets de la Différine tous les soirs !

      Tu as donc ta réponse : l’hydrolat fait office de lotion. 🙂

      Il m’arrive parfois de me nettoyer le visage de manière plus « classique », comme avant : eau micellaire + nettoyant type « savon » (Fraîche Farmacy de Lush) et j’aime nettement moins ma peau après (elle tire…). 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *