Toléxine : 1 – Acné : 0

blush sleek 3

Eh voilàààààà.

Je n’ai plus de boutons.

Genre zéro.

Fin août, après avoir testé 3 mois de Pantothen, ces petits comprimés magiques qui sont censés faire des miracles sur certains mais m’ont littéralement bousillé la peau, après avoir testé l’alimentation anti-acné, les remèdes naturels, la détox… j’ai craqué. Je suis allée voir ma dermatologue, qui m’a dit, en résumé « Ouh la la, mais il faut pas rester comme ça, hein ».

Sans grande surprise, elle m’a prescrit un traitement de première intention pour dégager mes quarante boutons quotidiens, à savoir un antibiotique à prendre chaque jour (Toléxine Gé 100) et une crème à appliquer chaque soir (Différine).

Pour calmer mon inquiétude quant à la fameuse « rechute »  (c’est à dire le fait que l’acné revienne à la fin du traitement) et aux maux de ventre, elle m’a dit deux choses : d’abord de prendre un vrai GRAND verre d’eau avec le comprimé. On entend (ou lit) toujours « à prendre avec grand verre d’eau », mais honnêtement, qui le fait ? Moi en tous cas, j’avale vaguement une gorgée d’eau avec mes médocs, en général. Donc elle m’a dit que c’était un vrai verre, sans rigoler, pour faire descendre le comprimé. Que sa fille faisait ça depuis 2 mois et n’avait pas mal au ventre.

Et forcément, dans l’histoire, c’est le fait que sa fille suive ce traitement qui m’a rassurée. C’est bête, mais l’idée qu’une dermato me donne le même traitement qu’à son enfant m’a fait me dire que ça ne pouvait pas être si horrible que ça (c’est absolument débile comme logique).

Quant à la rechute, elle m’a dit qu’elle n’était pas systématique, mais qu’elle signifiait un échec du traitement et que dans ce cas, il fallait passer au Roaccutane quoiqu’il arrive. Dans ce cas, le fait d’avoir suivi les trois mois d’antibiotiques auparavant rendrait la poussée d’acné du début du Roaccutane moins sévère, donc c’est toujours ça de pris.

J’ai donc commencé le traitement vers le 30 août (à un jour près), en appliquant la Différine très progressivement (sur les conseils de Cranford, commentatrice régulière de Smootheries), soit un jour sur deux la première semaine, puis deux jours sur trois la semaine suivante, pour trois jours sur quatre la semaine d’après (bref vous voyez l’idée), pour ne pas peler comme un oignon.

Semaine 1 : aucun changement.

Semaine 2  : aucun changement.

Semaine 3 : peut-être 3-4 boutons de mois (mais bon sur 40, ça se voit pas hein, on le sait juste si on compte)

Semaine 4 : une bonne dizaine de boutons en moins (aaaaaah)

Semaine 5 : je descends enfin sous la trentaine de boutons, je suis aux alentours de 25, on va dire (victoire)

Semaine 6 : les résultats progressent vite, j’ai moitié moins de boutons en une semaine, soit une quinzaine (nan mais 15 boutons à peine, le REVE)

Semaine 7 : encore moitié moins de boutons, il m’en reste 7-8 (haaaaaaan)

Semaine 8 : on continue sur le même rythme, soit diminution de moitié, il me reste 3 à 5 boutons (incroyable)

Semaines 9-10 : les derniers boutons se font la malle.

Et donc aujourd’hui, je n’ai pas de boutons. Genre zéro (je l’ai déjà dit, mais il faut comprendre le caractère exceptionnel de la chose pour quelqu’un qui se traîne une acné modérée à sévère depuis près d’un an). Chaque matin, je me réveille et j’hallucine qu’aucun énorme bouton ne soit venu orner ma joue ou une autre partie de mon visage dans la nuit.

Et maintenant ? 

D’abord, je dois continuer le traitement jusqu’au bout (encore à peu près trois semaines) (ça fait plus de 3 mois en tout, mais j’ai du faire des pauses chaque fois que je devais m’exposer au soleil le lendemain, soit 2 weekends en septembre, plus la fois où Easy Jet a oublié nos bagages à Paris et que mes antibio étaient dedans) (ainsi que mes culottes, mais c’est plus facile d’en racheter en descendant de l’avion).

Ensuite, je dois revoir ma dermatologue, je ne sais pas du tout si le traitement est censé durer plus de trois mois ou pas.

Par ailleurs, n’allez pas croire que j’ai une peau de bébé et que j’ai jeté tout mon maquillage : des mois de boutons par dizaines, ça laisse des marques. Beaucoup de marques. La Différine, en faisant un mini peeling chaque soir, aide à les faire partir plus vite, mais je suppose que ça ne va pas suffire. Donc, si jamais la lutte anti-acné devait être terminée, la lutte anti-cicatrices prendrait le relais (pour le moment, je ne lutte pas, je continue mon traitement et des soins doux pour la peau, et basta).

Bilan ? 

Je suis quand même un peu frustrée d’avoir fait tant d’efforts du côté « naturel » sans résultats sur l’acné, alors que deux mois de médicaments bien violents semblent suffire à régler le problème. Bon, mes efforts ne sont pas perdus, hein, car rappelons que c’est quand même la motivation « anti-acné » qui m’a poussée à adopter une hygiène de vie vraiment saine,  a mis fin à mes problèmes digestifs par la suppression des produits laitiers et m’a fait découvrir le végétalisme… Je ne sais pas si les méthodes naturelles auraient pu en arriver seules à bout, de cette acné. Ce qui est sûr, c’est que ma patience était à bout.

D’autant que les effets secondaires que je redoutais sont relativement minimes. Ma naturopathe m’a conseillé pas mal de choses pour soutenir mon foie (sauf que j’ai bu comme un trou comme dix au mois d’octobre, gâchant ainsi mes efforts) protéger mon estomac (qui en général n’aime pas la cure d’antibio) et mon système immunitaire (idem) et au final, j’ai clairement plus de douleurs stomacales (oui ça se la donne un peu, sur ce blog, mais j’avais déjà dit estomac) qu’avant, mais rien d’insupportable et je ne suis tombée malade qu’une fois, au début du traitement.

J’ai aussi un peu peur que cette accalmie bienvenue ne soit que passagère, et je crois que maintenant que je n’ai plus de boutons, je n’ai plus le courage de les supporter à nouveau. Donc si ça revient, ce sera Roaccutane sans tarder.

En attendant, je profite du bonheur de pouvoir à nouveau mettre du blush.

(oui parce que les boutons sur les pommettes, c’est un obstacle au blush, donc ça fait environ 4 mois que je n’avais pas approché un seul de mes blushs, l’horreur, un peu).

blush sleek 3

novembre 19, 2012

Étiquettes : , , , ,
  • Ah ben je suis ravie de lire que tu as enfin retrouvé ton joli minois. Je croise fort les doigts pour toi et que les résultats soient définitifs.
    Dis toi que si ça a si bien fonctionné en aussi peu de temps c’est probablement que ton acné n’est pas majoritairement d’origine hormonale elle est donc plus facile à enrayer normalement.

    Pour être passée par le Roaccutane, je n’ai jamais eu la peau nickel même sous ce dernier et la rechute a été assez terrible. Là sans pilule hormonale je dois tourner à 4-5 spots visibles (pas des bubons) et un grain de peau pas terrible terrible dans l’ensemble mais je crois que je vais m’en contenter. Je ne suis peut-être simplement pas faite pour avoir une belle peau ^^

    • Eh bien écoute, j’espère que je n’aurai pas de rechute… Si c’est le cas, j’accepterai le Roaccutane, mais ça me fait super peur, ce truc. 🙁
      J’ai eu deux gros boutons après publié ce billet (ironie du sort) mais ils sont presque partis et il n’y en a aucun nouveau qui n’a l’air de vouloir pointer son nez… Impressionnant !
      Bon de toute façon, je pense que la peau parfaite, c’est pas donné à beaucoup de gens, hein, mais une peau potable, c’est déjà pas mal. 😀

  • Ravie pour toi !

    Pour les cicatrices, deux conseils qui ont très bien fonctionné pour moi. En local sur chaque cicatrice, à poser en masque quand tu as le temps ou après chaque bouton (que je ne te souhaite pas) : Cicaplast de La Roche-Posay. Cette crème est absolument magique pour une régénération rapide de la peau et effacer les cicatrice.

    Pour traiter à long terme, Even Better de clinique, le sérum est fabuleux, vraiment efficace (mais pas donné). Il y a aussi une crème de jour et de nuit. En traitement de fond j’ai utilisé uniquement le sérum pour effacer mon melasma, en 3 semaines j’ai commencé à voir des résultats et au bout d’un an, je n’en ai plus besoin (tant que je sors avec une protection 50 tous les jours).

    J’espère que ça te sera utile.

    • Merci pour ces tuyaux ! 🙂
      Je n’ai jamais essayé Cicaplast : j’ai eu Cicabio (Bioderma) et Cicalfate (Avène) et sur moi, malheureusement, ça n’a jamais rien donné de bien folichon…
      En tous cas, je note le tout au cas où, quand j’attaquerai la lutte anti-cicatrices si besoin (je me dis que peut-être, de légers peelings réguliers et une bonne hydratation suffiraient ? Je croise les doigts !!!)

      • Coucou, je viens de découvrir ton blog car je cherchais une experience sur pantothen. MERCI pour ton partage. Du coup j’ai voulu suivre ton experience et savoir si tu avais ENFIN réussi quelque soit la methode.
        Je réagis à ce commentaire avant même de voir la suite concernant ta potentiel lutte anti-cicatrice.
        Concernant les peelings, fait attention.
        J’avais un acné moyen pour ma part je dirais une dizaine de bouton comme toi avant pantothen.
        J’ai vu une Dermatho, qui m’a vu 5 min, m’a prescrit un traitement orale et de la differine.
        Si ça peux te rassurer, c’était l’année dernière et je n’avais pas eu de rechute (ah mais je suis bête l’article date de novembre 2012..vite vite faut que je suive pour voir où tu en es).

        Je suis passé il y’a peu à la lutte anti-cicatrice, anti pores dilatés… bref avoir une belle peau de bébé, la solution qui paraît miracle : le peeling.

        J’ai préparé ma peau avec crème néostrata.

        La dermatho me dit qu’il me faudra deux peeling à un mois d’intervale, ce sont des legers à l’acide de fruit.

        Le premier…bof je vois pas de resultat flagrant, je me dit qu’il faut attendre le deuxième, même si je me demande si c’est pas 70 euros de plus de plus foutu par la fenêtre.
        J’ai même une petite poussé d’acné qui disparait juste avant le deuxième peeling.
        Et là… ça fait deux mois que j’ai de nouveau de l’acné qui ne s’arrête plus.

        Tout ça pour 140 euros.

        Tout ça pour dire la lutte pour une peau parfaite est une lutte sans fin.

        Je continue de lire tes experiences pour voir où tu en es, j’espère que tu est définitivement débarrassé 🙂 En tout cas, je crois que nous avons eu le même traitement pour les boutons et pour moi il à été efficace dans le temps avant que je fasse cette bêtise de peeling (mais je me demande si cette praticienne était compétente).

        Bien à toi 🙂

        Janis

        • Coucou !
          Merci pour ton commentaire !
          De mon côté je m’interrogeais justement sur le peeling…
          Ma dermato m’a dit plusieurs fois qu’il fallait que l’acné soit complètement stablilisée avant de faire un peeling… Je suppose que c’est pour ça, donc… Mais bon en même temps, tu avais l’air de ne plus avoir de boutons et d’avoir bien préparé ta peau !
          Et justement, je me disais : ok, les cicatrices partiront plus vite, mais ma dermato m’a aussi dit que le peeling ne permettait que d’accélerer les choses : ce qui doit partir naturellement partira avec le peeling et le reste ne partira pas, quoiqu’on fasse.
          Je n’étais pas super motivée par un peeling avant de lire ton expérience, me voilà bien refroidie !
          De ton côté, tu vas tenter le Pantothen ?

          Sinon j’ai arrêté les antibio depuis un peu moins de 10 jours et j’ai 2-3 boutons… J’attends de voir si c’est simplement une petite poussée ou si c’est l’échec, alors. :S

          A bientôt ! 🙂

          • Oula non ! Je ne testerais pas ce produit ça c’est clair (Pantothen).
            Conçernant le peeling et tout les acides de fruits (il existe des gammes de crème de jour ect… genre Neostrata ect..) il me semble que la peau s’habitue et en a besoin après pour se renouveller. Pas si on en fait qu’un comme ça bien sure, mais de toute façon les dermatho en précaunise souvent de 3 à 4 pour diverse raison…. En tout cas ta dermatho t’as dit une chose et si je lis entre les lignes ça me confirme que la nature est bien faite et fait le travail toute seule.
            Je penses que tu connais déja, mais il y’a un site qui s’appel beauté-test où les consommatrice laissent leurs avis sur tous les produits de beauté, ça aide bien de voir leurs retour et c’est la que j’ai vu que les produits à base d’acide de fruit pour peeling rendais leur peau dépendante, et lorsqu’elles arrêtaient c’était de nouveau comme avant (pas ciblé sur les cicatrice mais la peau irregulière, pore dillaté ect..). J’aime pas trop les traitements à vie moi ^^
            bref je viens de me rendre compte d’une chose : la nature est bien faite. Du coup j’ai arrêté les traitement ANTI qqchse. Mais plutôt des cures POUR mon bien être de façon ponctuel et suivant l’envie. Les cures ANTI-qqchse sont souvent fait à contre coeur comme de gobé quelque chose plusieurs fois par jour sans savoir à quoi s’attendre, avoir peur du resultat, de la rechute ect…
            Dernièrement et depuis mon commentaire, ma peau va beaucoup mieux. Bon je me suis mise au jus de carotte depuis un mois pour le teint car j’étais très blanche, le gout est burk du coup je melange au jus d’orange et là c’est miam 🙂 . J’ai egalement commencé ma cure de jus de bouleau il y’a deux semaine pour purifier de l’interieur notemment le foi et j’adore le gout. (La cure de jus de bouleau je l’avais déja faite en automne et c’est fantastique, j’ADORE cette cure, par contre il y’a une mini purge, regarde les avis sur internet, mais tu ne verra même pas la difference de tes 2-3 par semaine, ça ne sera pas plus mais equivalent) et la levure de biere aussi il y’a un mois que je suis bien decider a faire sur les 3 mois complet, ça me fait pousser les chvx plus vite en même temps donc tant mieux, et ça peux être que bon pour la santé, je commence à voir les effet chvx peau et ongles et je suis plus que ravis. J’ai arrêté de foutre du citron sur mes bouton et il disparaisse enfin ! Comme quoi !
            Bon je sais que toutes ces cures ça fait beaucoup, mais je le fais uniquement pas plaisir parce que je sais que c’est bon pour moi. Quand j’aurais fini ma levure de biere je me fouterais la paix tout le reste de l’année 🙂
            J’ai egalement arrêté (je pense que c’est très important) de penser à tout ça ! Pour activer la guerison, il faut penser au bien et pas au mal…pensé à sa belle peau, et pas à ses boutons, s’estimer heureux avec ce qu’on à; car ça pourrait etre bien pire (<=== ça ne pas y penser!!) Je suis convaincu que l'esprit est bien plus fort que tout le reste ! Malhereusement on est pas maître de son esprit (suffit de mediter une heure pour s'en rendre compte) mais c'est tout un entrainement 😉 alors autant commencé maintenant à se rediriger vers de bonnes pensées, envers soi, envers sa peau, et envers les autres : tout est liée 🙂
            En tout cas je suis persuadé que tu es débarrassé de tes boutons, 2-3 c'est RIEN du tout 🙂 Acceptes les pour de vrai et vois le resultat : tu les aura accepter donc ils ne seront plus un probleme, et donc ils partirons. Par contre n'accepte pas pour qu'ils partent…sinon ça veux dire que tu ne les acceptes pas ^^ , acceptes les juste pour t'accepter tel que tu es 😉 ET ils partirons crois moi ! Bon je sais c'est viscieux tout ça ^^ et plus facile à dire qu'a faire !
            Bien à toi 😀
            Janis

            • Merci pour ton partage, je suis tout à fait d’accord avec ta philosophie !!!
              Mes 2-3 boutons sont restés ce qu’ils étaient : je n’ai que 2-3 boutons de temps entemps, depuis plusieurs mois maintenant. Je ne prends pas la tête, je fais des cures de trucs chouettes pour mon corps quand j’en ai envie (en ce moment, chlorelle), j’ai des boutons quand je fais des excès, c’est la vie, j’assume et choisis mes excès en conscience. 🙂

              Je travaille beaucoup sur moi en ce moment (méditation, yoga, réflexion, tout ça tout ça) : pas toujours évident, mais on en sort grandi, enfin je l’espère !

              Bien à toi 🙂

  • C’est génial si ça marche ! ça fait un bien fou d’avoir une peau apaisée !
    Ne culpabilise pas pour le naturel, tout ne fonctionne pas sur tout le monde.
    Pour les douleurs stomacales, tu as un protecteur gastrique ? Pour des mois d’antibio, ça vaut peut-être mieux, ça crame vite l’estomac ces trucs là.

    • Non la dermato ne m’a pas prescrit de protecteur gastrique ! Elle m’a dit, si j’avais trop mal, de prendre le comprimé avec le repas plutôt qu’après. Du coup c’est ce que je fais pour les 15 derniers jours, parce que je commence à dérouiller ! Ma naturopathe m’a aussi donné pas mal de conseils pour protéger mon estomac !
      Oui, comme tu le dis, ça fait du bien d’avoir une peau apaisée, c’est le bonheur !!

  • J’ai eu droit à la Tolexine moi aussi même si c’était moins important que toi j’étais quand même bien garnie 🙁
    Après 3 fois deux boîtes espacées dans l’année et une crème, pas la même que toi mais antibio aussi, il ne me reste que quelques traces sur les pommettes et quelques boutons de temps en temps mais c’est déjà tellement satisfaisant de voir une peau beaucoup mieux !!!
    Bon courage pour la suite 🙂

    • Ah tu as fait la cure en plusieurs fois, alors ? C’est intéressant ! Je revois ma dermato mardi, car j’ai presque fini ma troisième boîte, je ne connais pas la suite des évènements…
      Je croise les doigts pour réagir aussi bien que toi au traitement sur le long terme, alors !

  • Comme c’est agréable de lire des bonnes nouvelles!
    Et tout ce que tu as appris niveau alimentation, végétalisme n’est pas perdu, à fortiori si tu prends des médicaments! tu prends de la super levure?

    • Non, je ne prends pas de super levure, mais de l’aloe vera, de la spiruline, du pollen, de la poudre de baobab… Mais là, après deux mois et demi, mon estomac commence à bien souffrir ! Je vais aussi faire une grosse cure de bons probiotiques une fois le traitement terminé, pour réparer tout ça. 🙂
      Clairement, je n’estime pas avoir perdu mon temps avec mon mode de vie sain, que j’adore, et qui à mon avis sera utile aussi pour prévenir les rechutes !

    • Oui, j’espère que ça va durer !!!
      Niveau maquillage, je fais du 100% minéral pour ne pas agresser ma peau et j’utilise des soins très doux, oui. Il faut agir sur tous les plans !

  • Bonjour, je viens de tomber sur ton blog alors que je faisais une petite recherche sur l’acné (…) et les produits laitiers. Alors qu’aucun des dermatos que j’ai vus depuis que mon acné d’adulte est apparue n’a jamais parlé de l’influence de l’alimentation sur l’acné.

    Le hasard fait que j’ai, comme toi, commencé la cure de 3 mois d’antibio (Tolexine) pré-Roaccutane le 23 août. Je n’ai jamais eu de telles poussées de boutons que durant ces 3 derniers mois…! Joues entières, mâchoires, menton et, pour la 1ère fois, haut du cou. Haha. Contrairement toi, pas de crème Différine en traitement local de nuit, mais une préparation antibio/acétone/alcool 60° et jour et nuit, une crème émolliente de chez Ducray pour dessèchement cutané sévère (induit notamment par les traitement de l’acné). En effet, lorsque je me suis pointée chez la dermato en août, j’avais la peau si déshydratée et agressée par les traitements pour l’acné inadéquates pour les peaux d’adultes que le médecin m’a demandé si je me nettoyais à la Spontex. Il m’a interdit l’eau du robinet (Paris…), et a réduit les produits à un lait nettoyant démaquillant hydratant, rincé à l’eau thermale et de la crème émolliente matin et soir.

    J’avais déjà fait des cures d’antibio par le passé, sans aucun succès. Puis on m’avait prescrit une pilule à effet bénéfique sur l’acné, et j’avais une belle peau. Pilule + crèmes Différine et Cutacnyl en alternance la nuit. Dès que tu arrêtes, tout peut revenir (ou pas, si tu n’as plus d’acné). Et j’ai dû arrêter pour raisons médicales. Tout est revenu. Depuis, mon contraceptif est un progestatif, ce qui fait systématiquement dire aux dermatos/médecins: ah oui, ça peut induire l’acné. Alors je propose d’arrêter ce contraceptif, et on me répond non non non, mais sans plus d’explication.

    Me voilà aujourd’hui, à la veille de mon rv dermato après 3 mois d’antibio, à hésiter fortement à accepter de faire une (longue) cure de Roaccutane, préconisée par le dermato, qui explique que c’est le seul traitement qui peut être définitif (les rechutes sont possibles…). Mon dermato précédent m’avait toujours dit que le Roaccutane n’aurait aucun effet sur mon type d’acné.

    Qui écouter? Je suis larguée. Et évidemment désespérée du bouton, mais est-ce une raison suffisante pour s’infliger un tel traitement, sans garantie de succès? Et en même temps, je ne vais pas restée défigurée jusqu’à la ménopause, ou bien?

    Bon, je viens de raconter ma vie dermato trépidante, ce que je trouve insensé et étrange, mais j’ai la flemme de tout effacer;)

    J’espère sincèrement que ta peau continuera sur cette super lancée, avec le mode de vie et d’alimentation sain que tu as, ça ne peut qu’aider!

    • Merci pour ton partage, je comprends tellement ton incertitude !!!
      C’est hyper compliqué, la médecin n’est franchement pas hyper calée niveau acné, on a 3-4 antibio, le Roaccutane puis toutes les pilules. Et bien sûr, c’est souvent au niveau hormonal que tout se joue, alors c’est hyper galère.
      Pour la pilule, pourquoi ne pas en parler avec un gynéco, plutôt ? Clairement , sauf problème de santé particulier, je trouve ça hyper bizarre que des médecins insistent pour que tu continues une pilule qui te donne de l’acné…
      Quant à Roaccutane… je ne sais que te dire. Moi je pense que si je fais une rechute après Tolexine, je prendrai du Roaccutane, la mort dans l’âme, certes, mais quand même.
      Redécouvrir la vie sans boutons me fait m’apercevoir que je suis prête à plus de choses que ce que je pensais pour ne plus en avoir…
      Je te souhaite plein de courage dans ta recherche du bon dermato (celui à qui tu feras confiance !) et du bon traitement !!!

  • Ça c’est une bonne nouvelle ! Je suis vraiment contente pour toi 🙂 Je croise les doigts pour que ces satanés boutons restent loin !
    J’avais fait une cure de roaccutane quand j’avais 23 ans. En effet j’avais eu de l’acné à l’adolescence et ça s’était calmé « grâce » à la Diane 35. Après j’étais passée à une autre pilule. Mais à l’arrêt de la pilule l’acné est revenue. C’est pas cool de retrouver son acné passé 20 ans :/ J’avais fait comme toi et j’étais allée voir une dermato en disant que je voulais roaccutane et rien d’autre. Ça avait réglé le pb mais c’est revenu mais moins violent quand même vers mes 28 ans.
    Aujourd’hui j’en ai 32 et toujours des boutons qui pointent leur nez régulièrement. Je ne me fais plus trop d’illusion en me disant que ma peau est comme ça ! Mais c’est vrai que c’est rageant. Surtout quand on s’est tapé des mois de roaccutane avec les désagréments que ça entraîne.
    Mais bon je sais qu’il faut que je change certaines choses dans mon alimentation car ça favorise la poussée de boutons. Je bois du café et je fume déjà… Donc faut pas chercher bien loin ! Et puis le fromage aussi…
    Mais depuis quelques temps j’utilise le soir le nettoyant Tamagohada. Et apparemment ma peau aime les AHA et BHA ! J’ai moins de poussée et un coup d’huiles essentielles arrive à faire dégonfler ceux qui se pointent plus rapidement qu’avant.
    Il ne me manque que l’hygiène plus saine ^^

    • Hihi ! On n’est pas tous égaux face à l’acné, hein ! Mais c’est vrai qu’une vie passé à lutter contre les boutons, c’est méga pénible…
      C’est déjà super cool que tu aies trouvé quelque chose qui fonctionne niveau externe ! Ah oui, café – clope – fromage, si tu es un peu sensible, ça peut ne pas pardonner ! Bon, on commence par la clope ? 😉

  • Super nouvelle! Je croise les doigts pour que çà dure mais il n’y a pas de raison! Pour ma part, zéro boutons aussi genre zéro après des années de boutons mentonneux (Ségolène Royal sort de ce corps!) grâce à l’arrêt de la pilule. Et oui qui l’eut cru hein???
    Sinon pour les cicatrices, je te conseille vivement les AHA d’Aroma Zone, ça fait des miracles et ça coûte que dalle comparé aux crèmes des grandes marques. Tu en incorpores 2 ou 3 gouttes dans ta crème de nuit et le tour est joué! En plus, ça empêche les boutons de revenir! J’avais lu l’astuce sur un blog très sympa (http://longscheveux.blogspot.fr/), je ne sais pas si tu le connais mais il est très bien!
    Je te comprends tellement pour le coup du blush, encore bravo pour cette victoire sur l’acné!

    • Merci pour ton commentaire et pour le conseil ! Je ne connaissais pas ce blog, merci pour le lien. 🙂
      Les AHA ça me fait super peur, j’ai souvent mal réagi à ces produits-là et je suis pas du tout prête à subir un « effet purge », plus jamais !!!! 🙂
      J’avoue qu’à ce stade, je suis tellement contente que j’ai plutôt envie de ne rien faire : nettoyer et nourrir, basta. On verra si ça suffit. 🙂

  • c est genial !! je suis tres contente que tu es enfin trouvé de quoi endiguer les eruptions apres tout ce temps, remettre du blush quelle joie 😀
    j espere donc que tu n aura pas de rechute et que tu te dirigera rapidement vers un traitement des cicatrices! hé hé hé

  • Mais quelle bonne nouvelle!

    Si j’ai bien suivi, il ne te reste plus qu’à régler ce douloureux problème de transpiration 🙂

    [Comme cette dernière remarque ne l’indique pas, ou mal, je suis diablement honorée d’être citée en tant que conseillère en vit. A.]

    • Hihi, merci pour tes conseils, ils m’ont vraiment permis d’épargner ma peau, je pense ! Je me souviens que quand j’ai utilisé de la Différine pendant 1 mois ou deux au lycée, je pelais quand même pas mal ! Et là, rien du tout !!!
      Voilà, il me manque juste un bon déo et tout ira bien, héhé. 🙂

  • Génial! Félicitation. Pour ma part je suis retombée dans la pillule que j’ai recommencé à prendre avec l’antibio et la crème (benzoyle). Je n’ai plus aucun bouton et je pense vraiment que c’est la pillule mais tu me redonnes espoir car elle me fait beaucoup de mal mentalement et libidiquement 🙂
    J’en suis aussi à la phase cicatrices, que quand t’as des boutons tu te dis, c’est pas grave, les cicatrices, je pourrai les cacher au moin, mais comme j’aime pas vraiment le fond de teint et surtout elle sont très très violentes (en couleur), et ben c’est pas si facile, on a tendance à vite oublier la sensation acné. Alors des fois je me dis que j’ai été vraiment idiote d’arreter, que j’aurai peut être ces cicatrices à vie, mais d’un autre coté, tout comme toi, mon alimentation et ma vie entière a changé grace à cela. Alors soyons forte!! Tiens-nous au courant 🙂 Besos!

    • Eh oui, dans un mal, il y a toujours un bien… Je serais peut-être au mac do à l’heure qu’il est, si je n’avais pas eu d’acné !!! 😉
      Arrêter la pilule, c’est une vraie libération, mais ça peut être une grosse galère cutanée, oui… Moi ça fait plus d’un an et seuls les antibio ont pu enrayer la crise hormonale… J’espère que ça va durer, je vous tiendrai au courant !
      En effet, les cicatrices, ça reste méga pénible quand même, t’es toute contente de ne plus avoir de boutons mais il faut quand même se maquiller ! Mais bon, rien à voir par rapport aux boutons !
      Bises ! 🙂

  • (je suis de retour héhé) En y pensant 3 secondes, ta victoire actuelle grâce aux traitements « conventionnels » ne signifie-t-il pas l’échec, sur ton acné (je précise, car je suppose qu’il y a autant de sortes d’acné et de causes d’acné qu’il y a de victimes de l’acné), du chemin que tu avais pris et de ces gourous qui nous vendent une peau parfaite (sic) grâce à une vie saine. Comme toujours, cela peut marcher sur certains, mais pas sur d’autres. C’est le côté « vous verrez, ça marchera sur tout le monde et en 4 semaines » qui, à mes yeux, est totalement décrédibilisant. Pourtant, on court tous après la solution magique, même si on sait depuis longtemps qu’elle n’existe pas (sinon on ne se trainerait pas ces boutons).

    Après, ton mode de vie assez ultra sain n’en reste pas moins impressionnant et évidemment bon pour tout le reste de ton corps et de ton esprit!

    • Ah ben tu vois, je me pose la question, aussi.
      Je pense qu’au fond, le mode de vie et l’alimentation devraient (conditionnel) pouvoir mettre fin aux problèmes cutanés de tout le monde à condition qu’ils ne soient pas provoqués par une maladie, bien sûr (type syndrome des ovaires polykystiques ou autre, par exemple).
      MAIS je pense aussi que c’est difficile de préconiser un mode de vie et d’alimentation qui marcherait sur tout le monde. Et du coup, il faut tâtonner pour trouver ce qui fonctionne sur soi.
      Ca peut être miraculeux sur certaines personnes, qui avaient par exemple de l’acné en raison d’une intolérance non détectée, mais sur d’autres, je pense que c’est quelque chose de très long.
      Et clairement, le discours « formule magique inratable en 4 semaines » est décrédibilisant.
      Enfin dans tous les cas, que ça me plaise ou non, des mois de régime alimentaire « sain » n’ont eu aucun effet sur mon acné. SAUF que tout ça est faussé par le fait que je prenais, au même moment, le fameux « Pantothen », qui m’a fait beaucoup de mal ! Est-ce que mon acné aurait cédé face à mon mode de vie sain, sans l’intervention du Pantothen ? On ne le saura jamais !
      (ou plutôt, si mon acné revient directement après les antibio alors que je continue d’avoir ce mode de vie, on pourra être plus ou moins sûr que ça ne marche pas sur ma peau…) (mais comme tu le dis, c’est super pour tout le reste !)

  • Wouhou, victoire ! Sinon, je me souviens d’une fois où on m’avait prescrit un traitement agressif, et en même temps des cachets qui permettent d’éviter que cela fasse trop mal à l’estomac… Bon après tu te retrouves à prendre je ne sais combien de cachetons, c’est pas la joie.

    • Oui, c’est bizarre que la dermato ne m’ait rien donné ! Mais bon au final, je n’ai presque pas eu mal les 2 premiers mois, c’est seulement sur la fin que je morfle un peu de l’estomac, et il ne reste que 10 jours ! Si elle prolonge le traitement, je lui demanderai une protection gastrique !

  • Super contente pour toi! J’espère que ça va durer! Ta dermato a l’air top.

    Dommage pour la galère Panthonen! C’est limite dramatique ce truc :O

    Et lol, pourquoi les compagnies oublient TOUJOURS les valises où y’a nos sous-vêtements comme par hasard hein? Pourquoi? xD ça m’est arrivée 3 ou 4 fois T_T

    • C’est clair, c’est vraiment n’importe quoi ces histoires de bagages en retard ou oubliés, c’est trop pénible !!!
      Ma dermato est vraiment bien, oui, elle est très ouverte et pas psychorigide, je l’aime beaucoup.
      Oui, Pantothen, c’était l’enfer sur moi ! Mais bon il y a des gens qui ont une réaction similaire avec d’autres trucs, même des antibio, hein. C’était vraiment juste pas pour moi…

  • C’est cool de retrouver son visage, je comprends ton enthousiasme, je suis passée par là. Mais sois réservée sur les résultats. Tous les témoignages que j’ai pu lire concernant les traitements conventionnels depuis que j’ai été diagnostiquée « rosacée chronique » il y a 6 ans ont révélé une obligation de traitement agressif à vie, avec tous les effets secondaires que cela suppose tôt ou tard. Chez moi cela a provoqué une hépatite médicamenteuse et plus encore de boutons.

    C’est un professeur du service de dermatologie du CHU de Bordeaux qui me l’avait prescrit tout en m’expliquant que jamais je ne guérirai définitivement. Pourtant, j’en suis sortie, uniquement avec un changement d’alimentation (végétalienne Bio sans gluten) et des produits simples, naturels et Bio pour soigner ma peau. Sur moi le miel comme antibiotique, l’eau florale de fleur d’oranger et l’huile de Nigelle ont été très efficaces. Ça paraît improbable, voire incroyable, mais je vous assure que c’est un fait.

    Et surtout ! Surtout jamais aucun maquillage. D’autant que tous ces produits sont bourrés d’ingrédients de synthèse issus du pétrole, qui sont agressifs et testés sur les animaux (laboratoire, vivisection, toussa).

    Ce fut long je ne vous le cache pas, très progressif, mais toujours vers le mieux. Ainsi, contrairement à tous les pronostics des différents généralistes, dermatos, homéopathes et j’en passe, que j’ai consultés, voilà un an maintenant que ma peau est nette. Même pendant mes règles ^^

    Honnêtement les filles, je n’ai rien à vendre, si ce n’est le fruit de mon humble expérience. Si ça peut vous apporter une peau de bébé jusqu’à vos 120 ans, ça vaut la peine d’essayer. Il suffit juste de le vouloir et d’être patiente, de choisir de manger différemment, de préférer des matières nobles et simples pour votre peau, et d’être belle au naturel. Que vaut-il mieux ? Un résultat immédiat et des rechutes systématiques toute sa vie ou changer ses habitudes et guérir durablement ?

    • Oui, ça me fait vraiment plaisir de retrouver enfin mon visage ! Il a tout plein de marques rouges (qui finiront par partir) mais il est lisse et ne me fait plus mal, c’est un bonheur !
      Quant à l’alimentation : je suis végétalienne, en fait. 🙂 J’essaie de manger bio le plus possible, mais pas 100%. Le gluten, je l’ai supprimé quelques mois de mon alimentation, mais je n’ai vu aucune différence, ni sur ma santé, mon confort digestif, mon énergie, ni sur ma peau. Du coup, j’ai quand même gardé certaines habitudes « no-gluten » (je mange du pain genre une fois par semaine et presque jamais de pâtes) parce que j’aime bien tous les remplaçants que j’ai trouvés (le porridge de chia le matin, le sarrasin, le millet et le quinoa…) mais je ne le bannis plus de mon alimentation non plus.
      Pendant un moment, je me faisais des masques de miel de Manuka très régulièrement, c’est un super antiseptique naturel, en effet. Mais ce n’était pas magique non plus, malheureusement… Après, comme je te le disais en réponse à ton autre commentaire, je pense en effet qu’il faut tâtonner, trouver LA bonne huile, LE bon hydrolat (je crois que ma peau aime bien la camomille et la rose que j’utilise actuellement le matin).
      Pour le maquillage, autant je n’ai pas envie de me tartiner de fond de teint plein de pétrochimie et testé sur les animaux, autant je trouve que c’est quand même un plaisir, comme se mettre du vernis ou un joli bijou, tu vois ? Du coup je choisis des marques bio, naturelles, non testées sur les animaux, et je ne porte que du minéral pour le teint (la marque Lily Lolo est top, je trouve !) mais je n’aimerais pas renoncer au plaisir du maquillage. 🙂
      Quoiqu’il en soit, j’espère sincèrement que cette cure de trois mois d’antibio va suffire et que mon hygiène de vie fera que je n’aurai pas de rechute. Je ne sais pas si tu as lu quelques billets avant, mais en fait c’est vraiment la mort dans l’âme que j’ai fini chez la dermato : ça faisait un an que je luttais contre mon acné avec des méthodes « saines » et « naturelles » et elle ne faisait qu’empirer (j’étais passée de 5-10 boutons en septembre dernier à plus de 40 quand j’ai consulté en août 2012, en étant devenue végétalienne entre temps, en faisant du yoga, du footing, en dormant bien, en testant des huiles végétales, etc…) rien n’enrayait mon acné, qui devenait de plus en plus violente.
      Au final, donc même si je devais avoir une « rechute », j’avais vraiment besoin de cette « pause », car mon visage était vraiment détruit, douloureux, abîmé et marqué de partout et je sens enfin ma peau revivre ! 🙂

  • Que ça fait du bien de lire ça, même si je comprend que le naturel aurait eu ta préférence ! Je sais ce que ça fait, je viens de vivre la même chose, bon, moi j’ai 2 ou 3 boutons qui surviennent chaque mois, en rapport avec mon cycle, mais sinon après basta, rien de rien …. Se lever le matin et découvrir sa peau comme la veille, oh oui, je sais ce que ça fait aussi mdr ! Que je te comprend ! J’ai comme toi la crainte que ça revienne, du coup j’ai beaucoup de mal à changer de routine de soin axée que sur le traitement des imperfections, de façon naturelle mais pas que…. C’est un blocage psy , hein, mais j’arrive pas a le dépasser, car si ça revenait, comme toi, je pourrai plus le supporter ….. Je croise les doigts pour que ça marche sans passer par le roaccutane!

    • Oh oui, je croise les doigts aussi !
      Je suis contente que ça aille mieux pour toi !!!
      Ma routine a moi n’est pas axée anti-imperfections, elle est juste très douce, mais du coup, justement, je n’ai pas envie de venir agresser ma peau, la gommer pour effacer les cicatrices (et faire sortir 2-3 boutons par la même occasion…), j’ai juste envie de la laisser vivre avec des choses très simples !!!

  • Oh, mais c’est une super nouvelle ça!!! Bon, je ne suis pas vraiment surprise, les anti-bios avaient eu un super effet sur mon acné à 20 ans, et les effets ne sont malheureusement pas restés bien longtemps. En même temps, à cette époque, j’étais hyper stressée (prépa oblige), je mangeais gras et mal (comfort food pas du tout vegan) et j’avais sans doute les hormones en folie (d’autant plus que je prenais une pilule remboursée qui ne me convenait pas du tout). Donc ça aurait plutôt était surpenant que mon acné ne revienne pas. Mais toi, là, avec ton hygiène de vie exemplaire (peut-être un peu moins de stress, non?), tout va bien aller, j’en suis sûre!
    Et de toutes façons, tous les progrès que tu as fait en équilibre alimentaire, tu es peut-être partie d’une démarche beauté, mais j’ai l’impression que maintenant ça s’est mué en éthique et prise de conscience de l’importance d’avoir la pêche, tout simplement, donc ce n’est pas perdu. Je compatis pour les cicatrices : j’ai moi-même depuis quelques mois essentiellement 4-5 petits boutons et une peau plutôt « brouillée », donc une peau magnifique par rapport à mes énormes boutons du début de l’année (je crois que je peux remercier Lily Lolo!), mais je n’arrive pas à me résoudre à squizzer le maquillage (alors que j’en meurs d’envie pour dormir un peu plus le matin) en raison de mes cicatrices…

    • Eh bien oui, j’espère aussi que mon mode de vie va prévenir la rechute ! 🙂
      Du coup en ce moment je redouble d’efforts pour manger sain, en me disant que la fin des antibio est proche et qu’il faut que mon organisme prenne le relais. 😉
      Et puis je me dis aussi que ça fait maintenant 15 mois que j’ai arrêté la pilule et que mes hormones devraient avoir atteint une espèce d’équilibre. Enfin, j’espère. 🙂
      Comme toi, j’ai hyper hâte de dégager le maquillage du matin !!! Ne me maquiller que quand j’ai envie et pas automatiquement passer au cache-bouton Lily Lolo (qui clairement sauve ma peau aussi, je crois que si je mettais du concealer bourré de silicones tous les matins, ce serait l’échec !) !
      Enfin dans tous ca, en effet, mon mode de vie a été transformé par l’acné et j’en suis très contente. 🙂

  • Je comprends ce besoin d’une pause. Ça fait tellement de bien en effet de n’avoir plus mal et de se trouver de nouveau jolie dans le miroir. Je comprends d’autant que j’avais moi aussi cédé à la solution antibiotique.

    En fait, nos parcours se ressemblent beaucoup, bien que je ne sois pas du tout vernis ou bijou ^^ La différence est que tu as choisi une alimentation saine bien plus tôt que moi. A l’époque, il n’y avait pas autant d’infos disponibles sur le net. Pour le maquillage, je t’avoue que pendant des années je ne suis jamais sortie sans me poudrer le visage. Mais maintenant c’est un vrai plaisir au contraire d’être prête le matin en deux minutes, sans avoir à scruter chaque parcelle de ma peau pour couvrir boutons et cicatrices.

    J’avais aussi évité le gluten une première fois il y a quelques années, sans résultat non plus. Mais je l’avais fait pendant une trop courte période. Et ces choses là aussi, c’est trèèèèès long, comme la disparition des effets de la pilule notamment. De plus, on peut avoir des surprises avec les nouveaux produits qu’on introduit dans son alimentation. Par ex, je me suis rendue compte récemment que mon système digestif ne supportait pas du tout les graines (courges, lin, tournesol) ou à petites doses seulement.

    Un truc aussi incontournable durant un régime sans gluten, que je n’avais pas fait la 1ère fois, c’est l’arrêt du sucre. Ce dernier est un facteur notoire d’inflammation. L’exclure en même temps que le gluten est impératif pour obtenir un changement rapide. Du moins sur certains problèmes, car la durée minimum de ce régime est d’un an. Par contre, après seulement deux mois, j’ai perdu mon ventre et trois kilos en trop que je me traînais depuis… Fini également les migraines, la fatigue chronique, les règles douloureuses et les derniers boutons qui revenaient avec elles chaque mois. Ça va vite surtout si on fait aussi un peu de sport. Mon ami, qui courait depuis trois ans pour perdre sa ceinture abdominale, s’est vu littéralement fondre au fil des premières semaines.

    Pour revenir aux boutons, j’en suis sortie certes, mais j’ignore ce que me réserve l’avenir. On verra bien. Reste que je suis contente aujourd’hui car cette douloureuse expérience m’a amenée à revoir et à corriger des tas de choses dans ma vie. Et au regard de ce que cela m’a apporté, ces choix là resteront.

    • Comme je suis d’accord avec toi sur cette dernière partie : parfois je me dis même que je suis reconnaissante d’avoir eu cette horrible crise d’acné ! Sans acné, je n’aurais jamais changé mon alimentation, j’aurais traîné mes maux de ventre et ma malbouffe toute ma vie, en mangeant des animaux sans aucun scrupule. Comme toi, je sais que ces choix resteront, je continuerai même sûrement d’évoluer, peut-être vers le sans gluten, qui sait ? 🙂
      Pour l’acné et l’inflammation provoquée par le sucre, c’est l’un des premiers principes que j’ai mis en oeuvre : une alimentation à indice glycémique bas. J’ai gardé la suppression des sucres rapides et raffinés (sauf petit plaisir exceptionnel comme par exemple ce cheesecake vegan au restaurant l’autre fois, hihi) par contre je re-mange des aliments à IG haut « naturels » : bananes, fruits exotiques, potimarron cuit, etc. J’ai du mal à supprimer un aliment sain et bon sous prétexte qu’il est trop sucré, mais si mon acné revient, je n’hésiterai pas à recommencer une vraie cure sans gluten et IG bas, pour voir. 🙂
      Moi c’est la levure alimentaire qui passe plutôt moyennement, c’est dommage, je trouve ça super bon et c’est une très bonne source de vitamines ! J’en mange un peu parfois, mais je sais que derrière, je vais le regretter ! 🙂

  • Bon je sors de chez le dermatologue : exactement le même traitement que toi. Je serais intéressée par tes protecteurs de foie et d’estomac car je suis très fragile de ce côté là.
    Je suis dégoûtée. Mes boutons sont dus … À un changement de pilule. Déjà que la gynécologue que j’avais vue ne me plaisait pas ( pas le choix, que 2 dans ma ville …) mais en plus elle m’a changé de contraception de façon forcée et arbitraire. Résultat : un an de boutons et de tâches.
    Le dermato à dit que j’avais des boutons sur infectės et purulents … (Miam!!).
    Pour ce qui est des tâches, je ne veux pas jouer la surenchère mais étant noire, sur ma peau ça fait léopard.
    J’espère vraiment que le traitement aura le même effet sur toi que sur moi ( avec ma nouvelle pilule !!)

    • Oh la la, le changement de pilule forcé, c’est énorme, ça ! Ma pauvre, c’est vrai qu’à Paris on ne se rend pas compte de ce qu’est le désert médical dont on parle tant aujourd’hui : il y a une vingtaine de gynécos par arrondissement, au bas mot…
      J’espère aussi que ce traitement va t’aider comme moi !
      Je sors aussi de chez la dermato : pour consolider les effets, et notamment parce que je continuais d’avoir 1 ou 2 boutons par-ci par-là, elle m’a prolongé le traitement de deux mois. Ca commence à être chaud niveau estomac, mais la dermato m’a dit qu’il était absolument absurde de prendre des médicaments type protection gastrique en même temps que les antibio, parce que ça les empêchait d’agir. Du coup elle pense qu’il faut que je suive les conseils de ma naturopathe et si j’ai quand même trop mal, il faut stopper les antibio…
      (je t’envoie un mail pour les conseils de protection d’estomac, je n’ai pas trop envie que des gens tombent dessus et s »‘automédiquent » à l’arrache, tu vois ?) 🙂

      • Coucou,

        merci de prendre le temps de répondre (on ne le dit jamais assez !!).
        Je veux bien un mail oui 🙂
        Je prends le cachet le soir, au milieu du repas mais j’ai très peur d’avoir mal au ventre.
        Par contre, je suis totalement ko depuis hier.
        Est-ce ça ou la fatigue ou je couve un truc ?
        Je ne sais pas.

          • Bilan au bout de 2 mois.
            Je suis comme toi : tolexine 1 – acné 0 !!
            J’ai encore quelques boutons ( mais c’est de ma faute, je les tripotte dans les moments de stress au travail et ça en créé d’autres).
            Par contre, la différine c’est un soir sur 2.
            Je compense avec des soins asiatiques hyper hydratants.
            Maintenant le soucis, se sont les tâches, marrons pas belles ( genre ça : http://www.grioo.com/images/rubriques/12/8064.jpg)

            du coup je complexe énormément. J’ai commencé une routine Nuhanciam/Unt avec crème et sérum anti taches.

            Ma mère a failli se mettre a pleurer en voyant ma peau à Noel ( sympa … ) et n’a fait QUE fixer mes joues avec un air désolée. De quoi complexer encore plus.

            Bref, RDV avec le dermato le 1/02, je te dirais ce qu’il en est.
            Et toi ?

            • Ah mais attends, quelques boutons au bout de deux mois, c’est bon signe, c’est pas grand chose ! La différine, j’ai augmenté très progressivement. Maintenant c’est tous les soirs, si j’y pense (donc plutôt 5-6 soirs sur 7).

              Sympa maman. 🙂 J’espère que tu vas t’en sortir, avec les tâches…

              Ma dermato m’a dit que sur peau blanche, la pigmentation finissait forcément par partir, mais on garde les reliefs.

              Sur peau mate ou noire, c’est plus compliqué au niveau des tâches, donc il faut se faire aider (typiquement, avec les peeling dermato à l’acide glycolique). Dans tous les cas, le temps est ton ami, donc il faut être patiente. Moi j’avais peur de ne pas agir assez vite par exemple et ma dermato m’a dit que non : ce qui doit partir partira, le reste non, et ce sera plus ou moins long mais il n’y a pas de marques qu’il faut prendre « vite avant qu’elle ne devienne indélébile », a priori.

              Tu me raconteras ce que te dit ta dermato !

              De mon côté, je suis passée à Tolexine 50 pour un ou deux mois, puis zinc en relais et on verra si ça revient ou pas… Suspense !

              Niveau marques, elles sont toujours bien présentes, mais peut-être plus claires, j’ai moins l’impression d’avoir du rouge fluo sur les joues. Y a encore de la marge avant que je ne puisse sortir sans maquillage… 🙂

  • Aaaah je ne dors plus et je rattrape mon retard blog… et je me rends compte que je n’avais pas laissé de message sous cette excellente nouvelle que j’avais lu en vitesse. Donc : félicitations c’est génial !
    Je suis vraiment mega heureuse pour toi. Et je croise fort fort les doigts pour qu’il n’y ai pas de rechute à l’arrêt du traitement (ou alors de la rechute gérable, genre un bouton pendant la période des « lunes » (j’aime cette expression ^^).

    Mais du coup je me demande si le coup du verre d’eau entier réglerait aussi les maux d’estomac que tu avais eus pour le zinc ? (oui je sais j’insiste, j’ai pourtant pas de part chez rubozinc mais je trouve qu’en traitement en cas de « rechute » il pourrait être pas mal).

    Bref en tout cas encore bravo pour ton parcours car quand même tu as été super patiente. Je crois vraiment que pour le coup la nourriture n’est pas liée avec l’acné (je sais qu’il y a les 2 écoles à ce sujet).

    Pour les cicatrices, tu as étudié la possibilité d’un peeling ? (j’y connais rien hein mais c’est une idée, sauf qu’il faut vraiment bien choisir la personne qui le fait).

    Comme je te comprends pour le blush, tu dois être aux anges !

    • Eh ben, sympa l’insomnie de 5h17 ! Que t’est-il arrivé ?
      Merci pour ton message, c’est cool !
      Oui je suis trp contente et je croise les doigts à fond aussi !

      Pour le verre d’eau et le zinc, ma dermato m’a dit que ce n’était pas pareil : l’antibio, c’est pour bien le faire descendre et l’empêcher d’irriter l’oesophage, alors que le zinc, il irrite l’estomac et donne des nausées quoiqu’il arrive, en fonction de la sensibilité.

      MAIS ceci dit, elle m’a aussi prescrit du zinc en relais de l’antibio, quand j’aurai fini, pour consolider et éviter toute rechute. Comme la dernière fois, elle m’a dit de le prendre soit en milieu d’aprem, soit le soir 2h après le dîner !

      Pour la nourriture : je pense que ça joue un rôle, mais que ça ne fait pas tout (cf le dernier billet d’Antigone XXI, qui m’avait bien fait rire en expliquant que bon, elle était végétalienne hyper saine depuis des années, faisait sa salutation au soleil tous les matins, etc etc et avait quand même une poussée d’acné !).

      Pour le peeling, oui je vais sûrement en faire un avec ma dermato. Elle m’a ceci dit bien expliqué :
      – les cicatrices en relief ne partent presque jamais seules, ni avec un peeling. Pour celles-ci, c’est laser ou dermabrasion (cher, douloureux, visage qui ressemble à rien pendant plusieurs jours ensuite)
      – les cicatrices colorées partent toujours, au bout d’un temps plus ou moins long, sur une peau blanche : le peeling permet seulement d’accélerer leur départ.

      Dans tous les cas, le peeling se fait uniquement sur peau stabilisée (= plus de traitement médicamenteux depuis au moins un mois) donc ce n’est pas pour tout de suite. 🙂

      Et le blush… c’est la vie ! 😉

  • hello!

    j´ai decouvert depuis peu ton blog et il ai dans mes favoris maintenant!
    par contre, jai besoin d´aide: pousser d´acné, j´en peu plus!
    j´ai du changer de pillule pour une progestative… et là c´est le drame.
    D´abord petits boutons sur le frond puis deplacemet en gros boutons sur la jour droite! c´est magique, et le Zinc ne semble rien y changer!
    Fait dire qu´a cause de cette pillule je n´ai plus de regle, je compte aller chez le dermato a mon retour en france, mais peut tu me dire si tolexine a des effets secondaires sur toi?
    En tout cas ca remonte le moral de voir qu´il ya des solutions, parce que l´alimentation super controlée n´a rien changé depuis 5 mois non plus!!

    Je compte pouvoir mettre du blush rapidement moi aussi, lol.
    Bonne continuation 🙂

    • Hello

      Je croise les doigts pour toi !
      Ce que je retiens de mon expérience : si l’acné s’aggrave rapidement, s’étend, etc : il faut agir assez vite pour éviter d’être trop marquée ensuite.

      Je n’ai pas d’effet particulier avec la Tolexine, mis à part quelques brûlures d’estomac que je canalise avec des soins naturels (aloe vera et eau argileuse). Mais ça dépend vraiment des gens : ma soeur a eu d’horribles brûlures et n’a pu prendre la Tolexine que 2 jours !

      Dans tous les cas, il faut voir avec un médecin, la Tolexine est un antibiotique prescrit uniquement sur ordonnance.

      Je croise les doigts pour le blush. 🙂

  • Je viens prendre de tes nouvelles car je ne crois pas en avoir vu de récentes sur l’état de ta peau. J’espère qu’aucun bouton n’a repointé le bout de son nez. Pour tes cicatrice, je te conseille vivement Neostrata qui se vend en pharmacie. C’est loin d’être naturel mais très efficace. Et ceci en combinaison d’un gommage aux AHA chez le dermato. Tu retrouveras vite une peau de bébé. De mon côté plus rien n’est revenu, mais je crois tenir un produit miracle que je détaillerai sur le blog, il s’agit du concentré de Liz Earle 100% naturel à base d’huiles essentielles à mettre le soir. Ca te fait une vraie peau de bébé;-) Bises

    • Coucou !
      Merci de prendre des news ! 🙂
      Toujours pas de boutons, hihi.
      Je vais faire des peeling dermato, mais plutôt d’ici mars… J’espère que je ne vais pas garder trop de cicatrices quand même.
      Hâte de voir ta revue sur le produit Liz Earle, j’aime bien cette marque (je n’ai pas encore vérifié si elle était certifiée cruelty-free, tiens !)
      Je suis un peu en retard de blogs, il faut que j’aille voir sur le tien où tu en es, d’ailleurs, de ton côté. 😉
      Bises !

  • Essaie de faire ton peeling le plus vite possible, du moins avant les beaux jours parce que même avec une haute protection le visage est hyper sensible aux rayons du soleil;-)
    Oui oui la marque ne teste absolument rien sur les animaux même pas les matières premières. J’adore leur philosophie et bien sûr la qualité de leurs produits.
    Je serais vraiment curieuse de voir ce que le concentré ferait sur ta peau. Je suis presque convaincue qu’il te conviendrait parfaitement.
    Bonne semaine. Bisous

    • Haha, tu vois, je me disais : « Ohhh mais j’ai le temps pour le peeling » mais je n’avais pas pensé au soleil.
      Normalement, je dois cesser mon traitement d’ici un mois (+ ou – en fonction de l’état de mon ventre) et enchaîner sur un mois de zinc : c’est seulement à ce moment qu’on pourra commencer les peeling, dixit la dermato. Donc vers avril.
      J’aime (vraiment) beaucoup Liz Earle, notamment la lotion, le masque purifiant et la crème hydratante. Je ne connais pas encore le reste mais je vais à Londres dans 15 jours… 🙂
      Merci pour ton conseil, bisous !

  • Salut Smooth!
    Tout d’abord bravo et merci pour ton blog, qui m’est bien utile ces derniers temps. Je te souhaite de tout coeur de ne pas faire de rechute, cela dit si tu devais prendre du Roaccutane un jour, rassure-toi: mon chéri et moi-meme en avons pris a l’adolescence et franchement, ca c’est bien passé. J’étais tres contente de retrouver une belle peau! Et je n’ai pas eu de poussée en début de traitement, ce n’est pas systématique. Par contre, mon erreur a été de croire que ce traitement est permanent. Il est tres efficace et durable, les rechutes sont rares… mais possibles: chéri et moi avons tous deux de l’acné tardive, par contre cela n’a absolument rien a voir avec l’acné juvénile qui nous défigurait! Juste quelques boutons, lui dans le dos, moi sur le bas du visage (surtout depuis mon arret pilule), et des points noirs sur le nez, bref c’est pas bien méchant. Comme tu le dis, certaines peaux (la plupart en fait) ne seront jamais parfaites. Mais quand on a eu beaucoup d’acné, quelques imperfections ca nous parait tout a fait acceptable en comparaison. Cependant, meme quand j’etais sous pilule (et la j’avais quasiment rien) j’ai quand meme vu une gynéco qui voulait me prescrire androcur! Alors que je n’ai presque pas de poils et ne transpire pas (je peux littéralement me passer de déo et d’épilateur sans probleme), elle insistait en disant que cette pilule-médicament contre l’hirsutisme (!) me donnerait une peau de bébé et des cheveux de déesse, tandis que moi a la base j’etais venue parce que je voulais changer ma pilule Meliane qui avait trop d’effets secondaires. J’ai refusé androcur et tout simplement arreté la pilule, ce qui m’a donné une petite poussée d’acné. Je suis allée voir un dermato qui m’a dit « s’il n’y avait pas toute cette controverse autour de Diane 35, je vous l’aurais prescrite direct! ». J’ai actuellement DEUX boutons sur le visage, c’est pas un peu radical tout ca? Bref tout ca pour dire qu’avoir quelques boutons c’est pas la mort et qu’il ne faut pas accepter n’importe quoi juste pour avoir une peau parfaite, car il y a toujours des effets secondaires. Pres d’une femme sur deux a de l’acné d’adulte, nous avons toutes un spot qui sort avant les regles, c’est banal et pas tres grave… mais les professionnels de la santé font un peu leur beurre la-dessus on dirait. Au final j’ai acheté differine comme toi (100% remboursé en plus) mais pas d’antibio, et ma petite poussée d’acné (enfin mes deux boutons quoi) se résorbe bien. Donc désolée pour ce long message mais juste pour dire que si tu as quelques boutons qui reviennent, ne te jette pas direct sur un traitement de cheval genre Roaccutane qui est vraiment fait pour les acnés severes. Par contre si c’est Pompei sur ton visage, fonce, tu seras vite soulagée.
    Aussi, je voulais te demander: as-tu réintroduit le soja dans ton alimentation? Soja et gluten sont de bonnes sources de protéines pour les végéta*iens (dont je fais partie), j’ai du mal a imaginer mon régime sans seitan ni tofu. Je n’en mange pas tous les jours mais comme substituts de viande, c’est quand meme pas mal… qu’en penses-tu?
    Merci d’avoir lu ce pavé jusqu’au bout 🙂

    • Hello moon !
      Merci pour ton commentaire-pavé, ça m’a fait très plaisir. 🙂
      Pour le traitement de cheval sur les acnés légères, je suis tellement d’accord avec toi ! Je prenais Méliane aussi, plus jeune (18-19 ans) et elle m’avait donné pas mal de boutons (7-8 en permanence, je pense) quand même. J’étais allée chez le dermato pour la changer, parce qu’elle ne m’allait pas et il m’a donné Diane, que j’ai prise pendant 2 ans. Ensuite je me suis un peu renseignée et j’ai demandé à l’arrêter, mais j’ai du insister, il me prenait pour une parano. J’étais vraiment surprise qu’on me donne une pilule anti-acné alors que je n’avais pas d’acné à la base, juste des boutons provoqués par une pilule qui ne m’allait pas !!!
      Pour Roaccutane, j’espère ne pas avoir à le prendre (surtout qu’en termes de timing, si c’était le cas, mon traitement commencerait vers avril-mai : super les mois d’été…) mais le fait de plutôt bien supporter les antibio m’a un peu rassurée… Je croise les doigts, quand même !

      Pour l’alimentation : j’ai COMPLETEMENT réintroduit le soja dans mon alimentation. Même un peu trop, mais j’aime vraiment beaucoup le tofu et je suis devenue végétalienne l’été dernier, donc comme tu le dis, c’est une bonne source de protéines (et d’omégas 3 et de fer) (et plus digeste que les légumineuses tous les jours). 😀 Donc je mange du soja environ un jour sur deux, oui. Idem pour le gluten, je ne suis pas fan de pâtes et j’aime bien le seitan, mais au resto (j’aime pas trop celui du commerce et je n’ai jamais eu la motivation d’en faire moi-même, même si j’ai mon sachet de gluten qui attend dans le placard), donc j’en mange peu, mais je mange du pain quelques fois. Je ne sais pas si ça joue… j’ai fait un régime sans gluten ni soja pendant plusieurs mois et à cette époque, je n’avais vu aucune différence sur mon acné, donc bon. Par contre je pense qu’il faut être un peu parcimonieux et que moi, par exemple, je mange un peu trop de tofu en ce moment (mais c’est parce que j’ai découvert le tofu lacto-fermenté, le tofu au basilic et le tofu-pizza). 😉

  • EDIT: grosse allergie a Différine, je suis rouge fluo avec les yeux gonflés, j’arrete (mais la j’ai plus de boutons de toute facon).
    Vive ma peau sensible! Ah c’est galere l’épiderme…

    • Nooooon ! Ma pauvre !
      Ca va mieux ? Moi c’est le peroxyde de Benzoyle qui m’a fait ça…
      J’espère que tu vas trouver quelque chose qui te convient…
      Dans un premier temps (je dirais un petit mois après l’allergie, essaie d’être au max sur des soins méga doux, genre eau thermale / hydrolat et huile de jojoba)..

      Bon courage !

  • coucou!
    alors toujours pas de rechute??!!
    je commence le traitement tolexine, youhouuu
    combien de comprimés prends tu, 1 ou 2?
    J’ai hate d’en finir!! 🙂

    Merci pour toutes tes reponses!

    • Coucou !
      J’ai préparé un petit billet pour répondre aux questions sur les suites de mon traitement, parce que c’est vrai que j’ai pas trop donné de nouvelles.;)
      En fait, je n’ai pas encore fini le traitement, donc je ne peux pas dire…
      J’ai eu 5 mois de Toléxine 100Gé (un par jour, le soir) et là je suis à Toléxine 50Gé jusqu’à la fin du mois.
      Bon courage à toi !!!

  • Bonjour,

    J’ai beau être âgée de presque 40 ans, l’acné se rappelle régulièrement à mon souvenir…Quelle joie!
    Je suis actuellement sous Tolexine 100, depuis un mois et pour trois… et aimerais savoir (pour être originale!) si les résultats obtenus se sont maintenus dans le temps pour vous?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Bonjour Brigitte !
      Je croise les doigts pour vous ! Est-ce que vous voyez déjà des résultats ?
      J’ai arrêté Tolexine depuis presque deux mois (après presque 6 mois de traitement) et à ce stade, les résultats se maintiennent… J’ai parfois 2-3 boutons, mais jamais plus…
      Je continue toutefois d’être très prudente sur l’hygiène alimentaire qui à mon avis joue un rôle important (pas de sucres et laitages notamment) (ok, c’est plus simple pour moi, je suis végétalienne !).
      Bon courage !

  • Coucou,

    Je re teste toxéline 100 + differine et une lotion assechante javais stoper car joubliais trop.. mais j’ai peur j’ai deux trois kyste et boutons avec tous les avis j’ai peur d.avoir encore plus de boutons.. Et de rester avec de declancher une acnee car certaine filles en sont sorti avec plus de boutons Pouvez vous m’aider me dire comment ça se déroule … Sinon je me mettrai au plante pensées sauvage et bardane qui sont top..

    Aidez moi a me décider 🙁
    Merci d.avance

    • Bonjour !
      Comme je le disais dans ma réponse précédente : pour quelques boutons, il semble que ce soit un peu radical de prendre des antibiotiques. C’est ton dermato qui te les a prescrits ?
      La bardane et la pensée sauvage, j’en ai entendu beaucoup de bien…

  • Bonjour les filles,

    Voila j’ai été sur plusieurs forum qui mon fat tres peur avec la tolexine 100… je dois commencer a le prendre j’ai 3 kist par ci par la des boutons mais rien de très grave donc j’ai peur de me retrouver avec pleins de boutons en le prenant grace a vos commentaires cela me rassure un peu.. j’ai pratiquement rien a bouton est ce que l’une de vous en a eu plus qu’avant ? j’ai peur de devenir une pizza…

    J’espère que vous serez me répondre merci d’avance.

    • Bonjour Ruiz,
      Je précise qu’il s’agit ici d’un blog et non d’un forum, car tu t’adresses « aux filles », or il n’y a que moi ici. 😉
      Pour ma part, j’avais beaucoup de boutons quand j’ai commencé Tolexine (plus de 50) et ça n’a pas empiré les choses. Ca dépend vraiment des gens, ceci dit.
      A toi de voir si tu penses qu’il faut prendre des antibiotiques (c’est fort, quand même…) pour 3 boutons…

  • Excuse moi je pensais qu’il y avait plusieurs personnes 🙂
    Et bien en fait j’ai deux trois bouton parfois enfin c’est quand même souvent le temps que les trois partent d’autre arriver mais c’est des tous petit en fait elle m’a prescrit ça car j’ai des kist sous la peau parfois au niveau du menton j’en Ai encore un la on le sent mais il ne sort pas .. Donc je fais que la differine dessus et le produit qui asséche.. Car j’ai vraiment trop peur que cela me fasse sortir tout pleins de bouton car j’ai lu des choses horrible sur certain forum des filles qui n’avaient rien elles se sont retrouvés avec un tas de bouton et marques âpres oui chacun réagit différemment mais je ne sais pas si les kist il y a d’autre moyen de s’en séparer laser? Je ne sais pas

    Pour les marques ou traces tu prend quoi moi j’ai cicafalte de avene car depuis peux sa me laisse des marque rouge comme une beau très abîmer et ça met un temps fou a retrouver une couleur normal 🙁

    Merci beaucoup pour ta réponse

    • Je te conseille de ne pas trop t’inquiéter pour les conseils sur les forums : ça dépend vraiment des gens, ça ne veut pas dire que ça ne marchera pas pour toi !
      Après pour quelques boutons, est-ce que ça vaut la peine de prendre des traitements forts ?
      Malheureusement, je ne connais pas d’autre moyen de se débarrasser des kystes. Pendant longtemps, j’ai suivi les conseils de ce site, pour se débarrasser naturellement de l’acné, si ça peut t’aider… http://beaute-pure.com/

      Pour les cicatrices, ça prend du temps, oui, mais j’utilise de l’huile essentielle d’hélichryse italienne, diluée dans ma crème hydratante le matin. C’est de moins en moins rouge, mais il y a encore du boulot ! 😀

  • Bonjour,
    Après m’être mise à la diète pendant plusiseurs temps et avoir gagné de cela seulement des compulsions alimentaires, j’ai décidé de réagir! Et quand j’ai vu que tu as pris tolexine + différine je me suis dit que j’allais me lançer aussi 😉 car j’étais pour le naturel à la base… mais à un moment donné le naturel nous dit « Les boutons, c’est naturel… » –‘ ! Donc mon médecin m’a prescrit hier Tétralysal (molécule de la même famille que celle de la Tolexine, mais antibio moins photosensibilisant, pratique étant donné que l’été arrive!) Du coup je dois aussi appliquer la différine chaque soir et la est ma question : est-ce qu’il n’est pas préférable de la mettre un soir sur deux? Ta peau n’a pas trop été asséchée?
    Car moi qui suit plutot une adepte de l’huile de jojoba, miel de Manuka, rasshoul (Emmanuelle Beauté Pure si tu m’entends!) ça me fais bizarre de me mettre du truc tout chimique sur ma peau… autre question du coup: le matin, tu l’enlève avec quoi cette couche de différine?
    Je prends aussi du Rubozinc, je pense qu’il faut persister car ça a marché pour mes deux frères, mais chez les filles bizarrement ça à l’air bien plus complexe!
    J’ai une acné hormonale et j’arrête diane 35 dans un mois, j’espère que l’antibio aura commencé à agir car je dis NON à l’anarchie sur mon visage !
    Pour le cicatrice, le MSM fait ses effets il me semble.. sauf que comme j’ai des boutons encore, quand une cicatrice s’atténue une autre vient prendre le relais… mais pour toi qui à l’air de t’être débarassé de ces gommettes, je pense que tu peux te renseigner si tu as des cicatrices (c’est sur le site Beauté Pure).

    Je te souhaite une très bonne continuation et, on doit souvent te le dire mais merci pour ce blog !!!

    • Oh non, c’est trop nulle que les conseils alimentaires anti-acné t’aient mal convenu. Moi au contraire, c’est à partir de là que j’ai commencé à rééquilibrer mon alimentation, manger super sain, tout ça tout ça. Mais je ne l’ai pas du tout vécu comme un régime avec des exceptions, j’ai vraiment décidé de changer ma manière de manger… (et je suis devenue végétalienne, mais c’est une autre histoire^^).
      Beaute-Pure, mais je suis fan de ce blog également ! Emanuelle m’a beaucoup soutenue dans ma galère et même si j’ai été déçue que la méthode ne fonctionne pas sur moi (citron-rhassoul-jojoba-alimentation IG bas et sans laitages-yoga) puisque mon acné a horriblement empiré au moment où j’ai décidé de tester Pantothen, j’ai gardé pas mal de choses de ses conseils : le maquillage minéral, l’hydratation à l’huile le soir, les produits Jovees, l’absence de laitages et de sucreries… Je pense que c’est un travail de (très) longue haleine, et c’est vrai qu’avec les antibio, on a des résultats plus rapides.
      Une partie de moi ne peut s’empêcher de penser que si mon acné ne revient pas (vraiment) maintenant que j’ai terminé mon traitement, c’est en raison de mon hygiène de vie.

      Pour la Différine : sur les conseils d’une lectrice du blog, que je ne remercierai jamais assez, j’ai appliqué la Différine TRES progressivement : d’abord, une heure après le nettoyage (pour laisser le film hydro-lipidique se reconstituer un peu et que ta peau ne prenne pas la Différine de plein fouet), une toute petite quantité (un petit pois) et un soir sur deux. Chaque semaine ou quinzaine, j’augmentais la fréquence : 2 soir sur 3, 3 soirs sur 4, etc. J’ai donc mis 5 ou 6 semaines à atteindre une application quotidienne, mais grâce à ça je n’ai jamais rougi, jamais pelé et ma dermato était surprise du bon état de ma peau !

      Et sinon, la Différine était le seul truc chimique que je me collais sur le visage : j’ai continué à part ça une routine de soins naturelle (pas de produits de para). Le matin je nettoyais mon visage avec Aqua Marina de Lush. Sur les derniers mois, je me contentais même d’un coton d’hydrolat, ça suffisait.

      Pour les cicatrices, actuellement, je me contente d’huile essentielle d’helichryse italienne, dont je mélange une goutte à ma crème Jovees le matin. Les résultats arrivent progressivement et les marques rouges commencent à s’estomper, c’est cool ! J’ai aussi fait une bonne cure de MSM ces derniers mois, mais là je fais une petite pause de compléments alimentaire. 🙂

      Pour le zinc : ma dermato m’avait plutôt conseillé de le prendre à la fin du traitement antibio, ce que j’ai fait. Là encore, j’ai fait 2 mois et arrêté la semaine dernière pour ma pause, je ne sais pas encore si je vais reprendre ou me contente d’ajouter des éléments riches en zinc dans mon alimentation. 🙂

      Enfin, pour l’arrêt de Diane : bon courage ! Si ça se trouve, ça va être super, si tu as des boutons SOUS Diane de toute façon, c’est que ça ne te convient pas si parfaitement que ça ? Tu reprends une autre pilule ? Perso, mes (gros) problèmes ont commencé à l’arrêt de la pilule, en septembre 2011 (je prenais Jasmine, à ce moment). Le système hormonal met du temps à se régulariser mais je croise les doigts pour être enfin au bout de ma galère. 🙂

      Bon courage et n’hésite pas si tu as des questions ou envie de te plaindre (ça fait du bien, aussi). 🙂

      • Merci pour ta réponse! 🙂

        Pour l’alimentation, le problème c’est que je suis tombée dans l’extrême tellement je voulais que ça marche : plus de laitages, plus de sucres (mais alors vraiment plus!), plus de gluten, moins de soja, moins de viande… j’adore le poisson et les légumes mais bon j’ai perdu beaucoup de kilos et cela ressemblait plus à un régime draconien qu’à une réalimentation.
        Aujourd’hui ça va un peu mieux tout de même, je garde les règles de base et je passe moins à la loupe chaque étiquette! Je pense que l’alimentation joue mais ne fait pas tout et qu’il faut s’autoriser quelques écarts pour ne pas tomber dans la privation.

        Super pour les conseils pour la Différine, je vais faire la même chose merci 😉

        Pour les produits Jovees j’en ai entendu beaucoup de bien alors je vais surement passer une commande… Tu utilises le lait hydratant et le masque anti-acné? Car il y a aussi la crème anti-acné, mais le total risque de faire mal à ma carte bancaire !

        Pour les cicatrices je garde en mémoire l’huile essentielle d’Helichryse (J’ai hâte de passer au combat anti-cicatrices proprement dit!)

        Je me suis fais la même réflexion pour l’arrêt de la pilule, je préfère arrêter, je suis consciente du fort taux de rechute mais ce sera moins douloureux que pour celles qui ont vraiment une peau de bébé grâce à Diane… De toute façon il faut bien arrêter un jour ou l’autre et je ne compte pas reprendre de pilule après, chaque soir je l’avale en me disant que ça détraque surement pas mal de choses!
        Le soucis, c’est que je pense aussi a Roaccutane (une amie l’a fait et elle a une peau parfaite, trop tentant…) et que sous Roaccutante: pilule obligée! :/
        Mais bon, je n’en suis pas rendue là j’espère que cela va s’arranger d’ici là!

        Et puis la, je suis en médecine, beaucoup beaucoup de stress…ça peut jouer aussi…

        En tout cas je te remercie encore c’est super de pouvoir en parler car dans mon entourage je connais tout de même plus de personnes qui ne sont pas concernées par l’acné que l’inverse!

        Bon courage à toi aussi et je viens de voir que tu avais posté des billets plus récemment que je n’avais pas vu, j’y file ! 😛

        • Hello !
          Désolée de répondre si tard, plus d’un mois, il a du s’en passer des choses !
          J’ai eu une énorme période de boulot, d’où mon silence sur le blog…
          Mais j’ai une petite accalmie, j’en profite !

          Pour l’alimentation : oui c’est sûr que passer d’un coup au sans laitages, sans gluten, sans soja, sans viandes, sans sucre, ça peut vite faire fondre sur la balance et rendre psychorigide. Mais à terme, c’est surtout une question d’habitude et de substitution : personnellement je suis végétalienne donc c’est sans laitages viandes oeufs ni poisson au quotidien. Je mange le minimum de sucre (avec un peu de flexibilité, notamment concernant les légumes sucrés, que je ne boude pas), je me fais un petit plaisir « tofu » parfois mais je le limite et quant au gluten, je ne le fuis pas mais je n’en fais pas un pilier de mon alimentation (pas de pâtes / pain tous les jours).

          Mais je mange beaucoup de légumineuses (presque tous les jours en fait, en variant entre pois chiches, haricots rouges, noirs, blancs, pois cassés, flageolets, lentilles vertes, blondes, corail…), d’autres céréales (sarrasin, quinoa, orge…), des oléagineux à gogo (olives, avocats, amandes, etc) et je n’ai pas de problèmes de sous-poids. Mais il faut du temps pour trouver cet équilibre et pour qu’il soit naturel et ne ressemble pas à un régime draconien, c’est sûr.

          J’espère en tous cas que tu es bien dans ton équilibre actuel, c’est le principal.

          Et oui, le stress n’aide pas, j’espère que les beaux jours et les vacances d’été vont t’aider alors ! 😀

          Pour les produits Jovees, il est peut-être trop tard, mais bon, au cas où : j’utilise le lait hydratant (à l’aloe vera) et le masque anti acné (une fois par semaine). Je pense qu’on peut se passer de se dernier et faire un petit masque d’argile douce (rose par exemple) avec un hydrolat et une goutte d’huile essentielle purifiante (lavande ou tea tree, notamment), si on veut économiser. J’ai aussi eu la crème anti acné, mais je n’étais pas spécialement convaincue, en fait. Je n’avais rien contre, hein, mais je ne l’adorais pas.

          Pour la contraception sous Roaccutane : j’ai dit à ma dermato que c’était hors de question pour moi de prendre la pilule, car c’est justement car j’avais arrêté de la prendre depuis 2 ans bientôt que j’avais des problèmes de peau. Elle m’a dit qu’elle était ok pour le stérilet + préservatif mais en effet, c’est plutôt exceptionnel, normalement la contraction doit être orale. Enfin moi je dis que pour le coup, autant chercher le ou la dermato qui sera flexible là dessus si on doit prendre du Roaccutane, parce que ça ne sert vraiment à rien d’avoir fait tout ça si c’est pour finir sous pilule + traitement !

          Bon courage et à bientôt ! 😀

  • Coucou! Contente pour toi que tu n’ais plus à vivre avec ces boutons qui sachent la vie..
    J’ai commence une cure de Tolexine il y a un mois et je desespere. Moi qui avait une si belle peau j’ai été defiguree par des produits elf.
    Je suis sous traitement Tolexine+Ketrel pendant 3 mois, je croise les doigts hein :/
    Bisous 🙂

    • Oh zut, tu as fait une réaction à des produits ?
      Je croise les doigts pour que ça s’arrange… Je sais que c’est pénible (j’y suis passée et j’ai encore quelques boutons parfois), mais il faut vraiment essayer de relativiser…
      Attention aussi à ne pas te décaper le visage pour faire partir les indésirables plus vite… 😉

      • Ahah, c’est sur que parfois j’ai juste envie de m’arracher la peau :/
        Oui, les produits teint Elf ne sont pas mes amis. A debut rien de treeeees grave, mais j’ai continué et ca a empiré!
        En ce moment je n’ai que deux trois boutons. Ce qui me complexe plus ce sont mes taches de boutons roses (ce sont les traces de boutons recents) mais bon, mon dermatologue me repete que ce ne sont pas des cicatrices et qu’elles ne seront plus qu’un mauvais souvenir dans un ou deux mois. Mais moi qui ne suis pas habitué au « makeup-camouflage », c’est dur dur.
        Merci du soutien dans tous les cas 🙂

        • Eh bien écoute, si ta crise est déjà passée, c’est déjà super cool ! Ca n’aura pas duré très longtemps finalement.
          Et oui, les tâches roses finissent toujours par partir, c’est pénible mais pas bien grave. 😀
          Pour le maquillage camouflage : le maquillage minéral Lily Lolo est super ! Il est 100% minéral (pas de cochonneries dedans), il soigne la peau, il est discret tout en camouflant bien (et il est vegan !)

          A bientôt ! 🙂

  • Bonsoir et bravo pour tes résultats
    Je suis maman d’une adolescente qui souffre de son acné depuis 4 ans, je fais beaucoup de recherche pour trouver une solution contre son problème pas évident de faire la part des choses entre tous ce qui est dit. Actuellement j’ ai décidé de stopper tous les traitements donnés par les dermatologues tel que la différine qui lui brûlait le visage et le cuctacnyl qui n’avait aucun effet ainsi que les antibiotiques qui lui provoquait des effets secondaires. Depuis elle a commencer un traitement homéopathique de 4 tubes différents par jour associé a des masques d’argile blanche et un lait pour bébé, afin de nettoyer son visage en douceur . Avec son accord nous allons chez un allergologue pour voir si elle a une allergie au niveau alimentaire Il s’en suivra un rendez-vous chez un naturopathe pour une modification si nécessaire de son alimentation . Voilà, je suis contente que pour toi c’est marché comme tu dis tous le monde est différents si tu es d’accord je te tiendrais au courant de la suite . Désolée pour l’heure tardive, je viens juste de prendre connaissance de ton blog. C’est vraiment sympa de ta part de consacrer du temps pour répondre aux personnes qui ont besoin tout comme moi d’une écoute et d’un peu de soutien.

    • Bonjour Maryline,

      Merci pour ton commentaire ! J’espère que le nouvel axe du traitement de l’acné de ta fille portera ses fruits ! C’est vrai que l’acné est une maladie bénigne, mais ce n’est quand même pas évident au quotidien.
      Pour ma part, les antibiotiques ont fonctionné, mais j’ai quand même recommencé à avoir des boutons début mai (soit un peu de moins de 3 mois après la fin du traitement) donc je reste circonspecte sur ce traitement antibiotique. J’ai l’impression que c’est grâce à mon mode de vie (alimentation, yoga, sport, sommeil) hyper sain que j’arrive à maintenir la situation sous contrôle depuis, mais c’est un équilibre fragile. La seule chose que la dermato peut me proposer si les boutons reviennent réellement, c’est de refaire 2 mois d’antibiotique, voire de passer au Roaccutane. Je trouve ça un peu violent…
      Enfin on verra bien.
      N’hésite pas à me tenir au courant, en tous cas. 🙂

  • Coucou j’étais déjà venu y a longtemps sur ce forum j’ai pas énormément de bouton c’est souvent des kyste ou micro kyste .. Y a longtemps on m’avait prescrit tolexine ge 100 je ne voulais pas de peur de la rechute .. J’ai été trois mois sous rubozinc sa ne passe pas… mais la mon médecin a voulu me mettre sous tolexine tout cours pas ge comme l’ancien c’est la même
    Chose ?

  • Bonjour,
    J ai commencé la Tolexine ge depuis 3 semaines chaque soir et pour l instant aucune amélioration visible voir meme plus de micro kystes rouges et douloureux sur l ovale du visage et le cou. Je camoufle et commence a m impatienter…( j ai vraiment passé l age de l adolescence ).As tu aussi commence par une poussée ( sans parler de ces traces rouges que cela laisse ) ? Merci pour ces echanges qui m ont motivé a reduire les laitages et le sucre de mon alimentation.

    • Hello !
      Désolée de répondre un peu tard, j’étais en vacances.
      Pour ma part, je n’ai pas commencé par une poussée de boutons, mais j’ai lu et entendu que c’était fréquent donc… patience. Et courage !!!
      Quant aux traces rouges : c’est long, mais elles partent !!! La seule chose qui ne part pas (et est donc vraiment pénible), ce sont les petits trous et bosses… donc ne pas tripoter les boutons (j’ai quelques marques indélébiles pour ma part… et une fois que l’acné est partie, ces marques-là sont un peu désespérantes).

  • Coucou,

    C’est encore moi 🙂 j’étais venue il y a quelque temps ici.. apres beaucoup d’hésitation j’ai commencer tolexine car passer d’une peau de bébé a quelque boutons et surtout des boules dur sous la peau au menton et etre les yeux je n’en peu plus .. il y a des périodes ou je n’ai rien et parfois comme la je suis tranquille trois jours et apres c’est  » l’attaque  » .. Bref même pour quelque kyste qui persiste si tolexine ne me guerrit pas elle veut me mettre sous Roacc comment te dire j’ai peur.. pourquoi a 22ans avoir ca.. je mange correctement fait du sport .. ne fume pas..
    Donc pour en revenir a Toléxine j’en suis à 3semaines on va dire avec eclaran et ketrel que je met 3 fois part semaines sur les zone a risque et eclarant pour alterner avec differine … aujourdh’ui pas de plus j’ai toujours mes deux kyste qui ne bougent pas j’aimerai qu’il sorte de dessous qu’ils deviennent blanc ou que ce la diminue mais rien ne bouge d’un poil.. 3 semaines c’est trop tot pour révéler inefficacité d’un antibio ? elle m’a dit que je n’aurai pas du en avoir de nouveaux.. apres meme si j’en ai je m’en fiche au moins tout ressort mais non ils se pointent et ne sortent pas.. je ne sais pas quoi faire craquer pour Roacc pour une mini acnée résistante ou attendre encore pour toléxine.. mes kyste disparaisse juste quand elle les fait a l’aiguille….

    Merci d’avance… j’envie tellement les gens qui comme moi avant n’avait rien.. à 22ans franchement .. je me détesteil y a quand photo que tout est camouffler et je perd confiance en moi je me dit comment mon copain peu faire .. même pour si peu..

    • Hello !
      Désolée de répondre si tard, ces derniers mois ont été très occupés pour moi (grossesse, déménagement et fêtes de fin d’année, ça fait beaucoup !).
      Je comprends que tu sois déprimée, c’est vraiment pénible d’avoir une peau pas nette…
      Sur l’efficacité de l’antibo, je crois que ma dermato m’avait dit qu’il fallait attendre 1 mois ou 2. En fait à mon avis, tu as deux options : soit tu suis un traitement médicamenteux et tu fais entièrement confiance à ton médecin (c’est à dire que ça n’est pas utile de te demander si ça marche, si c’est normal, de vouloir changer le traitement ou penser à la suite : c’est le dermato qui gère ça, toi tu avales tes cachets et basta), soit tu décides que tu n’es pas convaincue par ces traitements et que tu préfères te tourner vers autre chose. Mais à mon avis, c’est compliqué pour toi t’évaluer l’efficacité de ton traitement et de choisir la suite des évènements après 3 semaines de traitement seulement..
      J’espère que ça va mieux, en tous cas !

  • Coucou,

    Merci d’avoir répondu j’espère que tu as passe de bonnes fêtes. Félicitation pour le bébé 🙂 c’est un beau cadeau .
    Je suis dans le troisième mois.. C’est sur rien de catastrophique c’est des petits boutons part ci part la mais y en a toujours .. Des traces le temps quelles partent d’autre arrive.. J’ai rdv a 15h30 pour faire un point.. Après sa m’énerve car jamais jamais jamais j’ai eu se genre de soucis je me dit cela ne passera jamais.. On verra mais je me dit que pire on guerrit avec ce traitement.. Et d’autre on rechuter alors pourquoi avec des mini imperfection cela ne fonctionnerai pas.. J’attend encore un peu.. C’est tellement des petit bouton parfois sur les paumes ou menton.. J’espère vraiment que cela passera mais je le dit que ado sa passe mais lacnee a l’âge adulte c’est plus galère.. Après la pilule sa fait des années donc je pense pas que ce soit ça sinon je changerai mais tjr cette peur de prendre des kilos ou d’empirer mon cas.. Je sais pas pourquoi sa se déclare d’un coup… Est ce que cela passera seul ? J’en sais rien .. Je regrette ma peau de bébé.. Et je suis soûler de voir des jeune fille de 22 ans comme moi qui fume mange n’importe quoi se tartine de maquille et n’ont rien.. Alors que je mange équilibre je fais du sport je ne fume pas j’ai des produit bio plante ect.. C’est pas forcément juste..

  • Bah voilà … Rdv fini presque pas e bouton des traces donc elle ma rallonge mon traitement .. Et arriver chez moi deux heure après des gros vers le coup et visage j’aurai préférer les avoir pour lui montrer… Ce qui m’énerve c’est que j’en suis a mon troisième mois et sa sort encore alors que tout les forums bah je vois l’effets inverse sur les gens.. Surtout que de base j’en ai trois quatre qui viennent.. Je désespère ..

    🙂

  • Bonjour !j’arrive tres tardivement 😉 Alors je suis sous tolexine depuis le 12 septembre 2014…donc ca vas faire bientot 2mois… Jai une amélioration au niveau du torse et du dos mais le visage :boutons aplatis et tres roses…c unpeu la catastrophe penses tu que ca peux s’améliorer a ce stade du traitement ? Et est ce que c dangereux avec le soleil ?

    • Hello !
      Alors très honnêtement, je pense que seul un dermato peut te répondre ! Pas parce que je ne veux pas prendre de risque en te répondant, hein, mais simplement parce que les effets varient très fortement d’une personne à l’autre et que je n’ai connu les effets que sur moi… Mais bon si ça va de mieux en mieux, c’est plutôt bon signe, je suppose.
      Par contre : soleil formellement contre-indiqué avec ce traitement !

  • Bonjour,

    J’arrive un peu tard mais ton sujet me fait un peu penser à mon parcours!! Car moi aussi j’ai d’abord tenté les produits naturels pendant un an et finalement ce fut pire!! J’ai été très déçue de devoir tout arrêter car je voulais vraiment quelque chose de plus respectueux pour ma santé et surtout je croyais vraiment aux miracles évoqués par de nombreuses personnes sur le net! Mais finalement après un an de test aux huiles végétales et autres huiles essentielles j’ai été voir un dermato qui m’a prescrit Tolexine 100 pour trois mois et épiduo (que j’ai du arrêter car grosse allergie). J’ai une acné plutôt légère mais persistante donc ma dermato pense que je ne ferai pas de rechute sachant que j’ai changé de pilule récemment qui devrait faire sont effet en relais après le traitement. A la place d’épiduo j’ai opté pour la gamme d’Avene avec triacnéal en local sur les boutons et la crème Cleanance expert. Je l’avais utilisé il y a quelques années pour quelques boutons passagers et ça avait bien fonctionné. J’ai quand même acheter une gamme de crème hydratante bio pour ne pas couper complètement avec le naturel, j’espère pouvoir l’utiliser après tout ça sans que ça ne me redonne des boutons! C’est encore trop tôt pour voir les résultats, j’ai surtout une acné localisé dans le cou et pour une femme c’est vraiment peu féminin donc j’espère que ça va partir vite!! Voila pour mon expérience! Je reviendrai vous dire si ça fonctionne

    • Bon courage, j’espère que tout ça va fonctionner ! Personnellement j’ai à nouveau eu un peu d’acné pendant ma grossesse, mais rien de bien méchant, et depuis, je n’utilise que des soins bio naturels, ne prends plus la pilule ni de médicaments et j’ai des petits boutons (parfois des gros, héhé), par-ci par là, mais clairement plus d’acné modérée ! Il faut être patient…
      Je crois les doigts pour toi !

  • Bonjour,

    Je suis un mec et croyez moi les boutons c’est chiant, là chui à la moitié de ma troisième semaine sous tolexine accompagné de différine et de keracnyl, les deux premières semaines les boutons ont vachement diminué et là c’est la kata mes boutons sont soudainement revenus, du coup, je commence à en avoir un peu moins, j’ai pas mal de boutons très douloureux sur le coup moi aussi. En tous cas, je vous tiens au jus si jamais ça s’améliore d’ici mon prochain rdv avec la dermato ‘ qui est dans une semaine et demie.

    cdlt

  • Bonjour ma fille de 16 ans est soignée pour une acnée modérée après un mois de rubozinc qui n a absolument rien donné! 🙁 elle est sous tolexine 100 mg depuis 15 jours mais le résultat est assez catastrophique car depuis qu elle a commencé ce traitement antibiotique elle fait poussée sur poussée ! Avez vous été traité avec cette antibio et avez vous fait une grosse poussée ? Et si oui combien de temps dure celle ci? car la c est la cata! Merci d avance pour vos réponses.

    • Bonjour,

      Me concernant je n’ai pas fait de grosse poussée avec cet antibio, mais j’ai souvent entendu parler de cet effet… A voir avec le dermato si ça dure plus de quelques semaines ! Bon courage…

  • Bonjour,
    Je suis tomber par hasard sur ton blog en fesant des recherches sur la tolexine ge 100. J’ai actuellement 15 ans et vers octobre j’ai eu une grosse poussée de bouton du sûrement au stress, du coup ayant peur d’en avoir d’autre et d’avoir des cicatrices j’ai pris rendez vous chez le dermatologue puis elle m’a prescrit de la différine pour le soir et un traitement à la tolexine gé 100 sur 2 mois, je les ai pas directement pris parce que je n’étais pas très rassuré j’ai donc laissé passer le temps.( par contre tout les soir je m’étais la differine et elle m’avait conseillé une crème hydratante pour le matin pour que ma peau ne pele pas trop) du coup aujourd’hui, presque 2 mois apres mon rendez vous chez le dermatologue, j’aimerais commencer la tolexine (je suis enfin décider) mais lorsque je suis aller voir sur internet les résultats les personnes qui disaient que c’était horrible et ça empirait ça m’a fait paniquer et maintenant je ne sais plus ce que je dois faire, j’ai vraiment peur que ça empire mon cas surtout que la j’ai un acne modéré, j’ai des boutons mais j’en ai pas des milliers. J’ai surtout peur que si je ne fais pas ce traitement mon acne s’empire. Tu aurais fait quoi A ma place ?
    (J’espère que tu m’auras comprise parce que j’ai voulu dire tellement de chose que ca ressemble presque plus à rien ) merci pour ta réponse

    • Hello, désolée d’avoir mis du temps à répondre, je suis un peu débordée en ce moment ! As tu commencé la Tolexine ? Je pense qu’un traitement est nécessaire à partir du moment où l’acné te dérange vraiment et où tu risques des cicatrices. Du coup ça dépend d’à quel point c’est « modéré ». Ensuite il faut bien noter que sur internet, tu trouves plus souvent les commentaires de gens pour qui ça s’est mal passé que de ceux pour qui tout va bien. Personnellement je n’ai pas eu de premier effet où « ça empire » avec Tolexine. Ca a marché progressivement et en 3-4 mois je n’avais plus de boutons. Ensuite ils sont un peu revenus, j’ai eu quelques petites crises et puis j’étais enceinte donc plus de traitement, mais à la fin de ma grossesse, je n’ai plus jamais eu de grosse poussée d’acné. J’espère que ça va s’arranger pour toi aussi, courage ! 🙂

  • Salut,

    Je viens de tomber sur ton blog, ça va faire 1 an que je me bas contre l’acné. Elle m’a mise à terre. Physiquement, par des cicatrices qui mettent du temps à s’estomper. Mais aussi et surtout psychologiquement : l’acné est un combat permanent, et même si il y a des jours où je n’ai quasiment plus rien, je vis constamment avec la peur et l’angoisse que tout revienne, j’y pense chaque minute. C’est obsessionnel : je me focalise sur le moindre détails (cicatrices, bosses, rougeurs ou petits boutons), au détriment de ma relation avec les autres. J’ai toujours un miroir de poche dans mon sac, que je sors 360000 fois par jour pour vérifier l’état de mon faciès. Bref, rare sont les moments où je peux me libérer et penser à autre chose. Faire attention à ce que je mange, à bien dormir, à bien me démaquiller… Des gestes qui m’empêche de vivre en toute insouciance. En ce moment, j’ai une rechute (je n’ai jamais pris d’antibio, seulement des crèmes dermato du genre epiduo et effaclar duo, qui ont fait leur effet). Ensuite je me suis tournée vers le naturel et j’ai complété mes soins avec une cure de bardane et pensée sauvage, + rubozinc. Mais en ce moment, beaucoup de boutons reviennent et le moral ne suit pas… Cercle vicieux. Je suis malheureuse, je pleure, j’ai des boutons. J’ai un rdv en juin chez la dermato, j’aimerais lui demander Tolexine, j’ai peur qu’elle me dise que je n’en ai pas assez, ou bien que l’été arrive donc que ce n’est pas possible… L’acné me gâche la vie.

    As-tu eu une rechute depuis ton arrêt ?

    • Bonjour, Je suis vraiment désolée pour toi, j’ai connu cette galère et c’était vraiment cauchemardesque, je compatis tellement. Ca finira nécessairement par passer, il faut le savoir !!!
      En revanche il faut te préparer psychologiquement à devoir attendre pour Tolexine, je le crains. Personnellement j’avais eu le droit de commencer en septembre, il me semble… J’ai eu une mini rechute 2-3 mois après l’arrête (genre une dizaine de boutons au lieu de zéro, mais rien à avoir avec la soixantaine que j’avais avant) puis je suis tombée enceinte 2 mois plus tard et j’ai eu un peu d’acné pendant ma grossesse et plus rien depuis mon accouchement… Ca fait 2 ans maintenant, je garde une peau à tendance acnéique (j’ai 2-3 boutons quand j’ai mes règles et je bourgeonne facilement pour un rien, excès d’alcool, petite nuit, etc) mais le problème s’est quand même pas mal réglé. Très très bon courage !

  • Bonjour,

    avec un problème d’acné adulte (alors qu’ado je n’ai rien eu), je me suis résolue à consulter une dermato à plus de 35 ans… Elle m’a mise sous tolexine. Ca fait donc 3 mois, peau impeccable (en fait je présente une acné plutôt kystique. Très peu de boutons, mais une grosse bosse qui vient d’un coup et met des semaines à disparaître sans être passée par la case bouton blanc dégueu… désolée pour les détails)… donc au quotidien, une fois maquillée, ça ne « choque » pas mais moi ça me gêne terriblement, et aussi, ça laisse des cicatrices!
    Je crains le retour en force des boutons à l’arrêt du traitement… la dermato m’a dit de rester 6 mois sur la tolexine 100 et de passer à ka tolexine 50 ensuite pendant 3 mois… ça me paraît super long!!! Comment est apparu ton acné à toi, quel âge, et en es-tu débarrassée aujourd’hui? merci!

    • Bonjour,
      Oui le traitement Tolexine est super long ! Personnellement j’avais fini par l’arrêter, avec accord de ma dermato, parce qu’en plein hiver, j’avais commencé à choper crève sur crève, les antibio attaquaient trop mon système immunitaire.
      Sinon pour mon histoire, je te fais une version très rapide, mais si tu tapes acné smootheries sur Google, tu trouveras tous les articles du blog en rapport avec la question (il y en a PLEIN, j’ai été traumatisée par l’acné) 🙂
      Mis à part un petit épisode d’acné au lycée (quelques mois avec de la Différine, crème antibio) et plus tard avec une mauvaise pilule vers 18-19 ans), mes vrais problèmes d’acné ont commencé avec mon cancer (j’avais 24 ans) : j’ai eu plein de petits boutons d’acné qui n’étaient pas guéris par mon habituelle pilule et ça a continué pendant tout le début de ma chimio, puis c’est parti. A la fin de mon traitement (été 2009), j’avais la peau nickel et ça a duré jusqu’à ce que je décide d’arrêter la pilule, vers 2011 je crois (j’avais donc 26-27 ans). A ce moment j’ai commencé à avoir pas mal de boutons et j’ai essayé l’anneau contraceptif : c’est là que c’est vraiment devenu la cata. Ensuite j’ai essayé tout un tas de trucs (tu peux trouver le récit de toutes mes tentatives sur les vieux articles du blog). Mon problème a été réglé provisoirement par la Tolexine : je n’ai plus eu de boutons pendant 3-4 mois après arrêt puis ils sont revenus. A ce moment, je suis tombée enceinte et j’ai eu pas mal d’acné le 1er trimestre… puis ça s’est raréfié. A la fin du 3ème trimestre de grossesse, je n’avais plus d’acné. Elle n’est jamais revenue. J’ai toujours une peau « à tendance acnéique », c’est à dire que dès que je suis malade, fatiguée, ou que j’ai mes règles (ou encore que je ne fais pas de masque ou petit gommage pendant 15 jours), j’ai quelques boutons qui apparaissent mais je n’ai plus vraiment de problèmes d’acné.
      Quant aux cicatrices… bah j’en ai toujours hein, quand on a de l’acné super violente, ça laisse des marques malheureusement. 🙁
      Je te souhaite plein de courage, je sais que les problèmes de peau sont minants !!!

  • Salut, ma dermatologue m’a prescrit le même traitement ( toléxine + differine ).
    Elle m’a dit qu’il ne fallait pas s’exposer au soleil pendant le traitement mais l’été approche et je ne sais pas si par  » ne pas s’exposer au soleil » elle voulait dire pas bronzer ou ne pas s’exposer du tout au solei, elle m’a aussi dit que si je voulais m’exposer je ne de vais pas prendre le comprimé ( je le prends le soir)… Comment as-tu fait avec le soleil?

    • Hello,
      Oui c’est très pénible ces médicaments photosensibilisants hein…
      Alors en effet il ne faut pas bronzer, mais il faut aussi savoir que le traitement rend ta peau plus sensible au soleil. A titre d’exemple, j’ai une fois pris un antibio photosensibilisant et marché 20 minutes au soleil sans protection (j’ignorais qu’il fallait faire attention !). Quand je suis arrivée, j’étais rouge écarlate, à la limite de l’insolation.
      Donc un peu de crème ne va pas suffire. En mars/juin mettre de la crème tous les jours peut suffire mais en été c’est très compliqué. Ma dermato m’avait prescrit le traitement à partir de septembre, justement pour ça…
      En été c’est ombre, chapeau et crème 50 toutes les 2h quoi (et effectivement, les quelques jours de septembre où il a fait beau quand je prenais le traitement, et où je savais que j’allais passer la journée dehors, par exemple pour un mariage, je n’ai pas pris le comprimé la veille).
      Bon courage !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *