La Belle Toulousaine : coup de coeur pour un démaquillant 100% bio

démaquillant la belle toulousaine

Depuis de très nombreux mois, je me démaquille avec du gras (miam).

J’ai d’abord frabriqué ma propre huile (plutôt pas mal, quand j’y repense) découvert l’huile démaquillante classique (grâce à Edenens), j’ai été déçue par le secteur du luxe (60€ pour se démaquiller à l’huile minérale, merci Shu Uemura) puis j’ai testé l’huile végétale tout court (après tout, pourquoi pas ?) et ai utilisé de l’huile de jojoba pendant assez longtemps.

Cet été je suis passée au baume démaquillant : c’est toujours du gras, mais version gras solide (et un peu moins naturel qu’une simple huile de jojoba). J’aime bien ce concept aussi, et j’ai déjà racheté un deuxième pot d’Ultrasimple, de Lush.

Puis j’ai reçu un mail de La Belle Toulousaine, me décrivant la marque et me proposant le test d’un ou deux échantillons pour me faire une idée.

J’ai été emballée : les valeurs de la marque me parlaient, le concept est super (une marque 100% bio dans laquelle on ne met pas d’eau, c’est ingénieux et écologique), le choix des produits est bien fait (un démaquillant, une crème pour le visage, une crème pour les cheveux…), la composition reflète les valeurs : 100% matières premières bio, rien de transormé, pas de conservateurs, label Nature et Progrès (un label plutôt exigeant, il me semble)… et les prix restent abordables (le bio de luxe, même si ça m’attire parfois, ça me gêne un peu, puisque justement, j’aime l’idée de ne pas payer un marketing ou un packaging, mais uniquement une formulation et des matières premières de qualité).

Banco, je suis super motivée et reçois (après quelques péripéties postales) un échantillon de démaquillant / nettoyant (il fait les deux) (et donc c’est le produit qui me tentait vraiment parce que j’étais plutôt contente d’Ultrasimple, mais lui trouvait des défauts, à la fois dans la composition et dans l’utilisation) et un autre du baume pieds et mains (aussi, dans les partenariats avec des marques, j’aime bien l’idée de recevoir des échantillons, qui permettent réellement de tester et juger sans se sentir « redevable » ni « gâtée » – même quand je traîne à écrire un billet, ce qui m’arrive souvent, je me dis que les gens ne pensent pas « Super, encore une qui dit oui pour les produits gratos mais qui n’écrit rien » – mais bon c’est moi qui ai un peu du mal avec la notion de partenariat, même si je trouve ça très bien, je ne me peux me débarrasser d’un petit sentiment de culpabilité si je n’écris pas – par contre ça ne me dérange pas du tout d’écrire que je n’aime pas, le cas échéant. Bref, l’heure n’est pas à l’étude sociologique et psychologique des partenariats de blog).

Le démaquillant La Belle Toulousaine, donc :

démaquillant la belle toulousaine

(image piquée sur le site La Belle Toulousaine)

Ce qu’en dit la marque :

 » La crème nettoyante démaquillante bio élimine naturellement et totalement toute trace de maquillage même waterproof. Un résultat merveilleux pour une sensation peau neuve. »

(y a pas à dire, ça donne envie)

Mais donc y a quoi dedans ? (puisque Madame Smooth n’aime pas le marketing mais veut des résultats et de la composition qualitative)

« Karité bio – Huile de noyaux abricot bio – Huile de tournesol bio – Huile de noisette bio – Huile d’amande douce bio ».

Ok, c’est clean, je m’incline (haha).

Comment ça marche ? 

Je mets un demi-petit pois sur mon doigt, je me dis que je vois très mal comment cette infime quantité de baume va venir à bout de mon fond de teint minéral et de mon mascara (mais je suis disciplinée et il y a écrit un demi-petit pois sur ma notice). Je pose la légumineuse sur mon front, je masse en petits cercles, j’étends les cercles sur le visage… bon ben ça démaquille, l’odeur est très neutre, c’est agréable, c’est doux. Par contre il n’y en a pas assez (je me disais, aussi) et je reprends la même quantité pour finir le visage. Un petit pois et quelques secondes de massage facial plus tard, mon maquillage est « décollé ». Je prends un coton lavable, je le trempe sous l’eau chaude du robinet et j’essuie mon visage après l’avoir essoré (le coton, pas le visage). Déjà, le coton d’eau chaude, c’est trop agréable. Ensuite, le démaquillant part en entrainant le maquillage à sa suite. Magie magie. J’ai le visage propre.

On pourrait théoriquement s’arrêter là, moi j’aime bien rincer quand même et je passe un coton d’eau florale sur mon visage (le coton étant propre la plupart du temps, ce qui signifie que l’eau florale sert uniquement de tonique et qu’il n’y a plus de maquillage). Et c’est tout (ça va faire hurler les adeptes du double-nettoyage, mais le fait est que ça me convient bien et que je n’ai pas eu de nouveaux boutons – enfin un ou deux, mais rien d’anormal, quoi – en près de 15 jours d’utilisation) (j’avoue que cette expérience me laisse songeuse quant à ce qui est vraiment « mieux » pour la pot : nettoyage à l’eau tous les soirs, ou pas, alors ?).

Pourquoi c’est génial ? 

D’abord parce que ça démaquille bien, mais sans donner d’impression de gras (pourtant c’est gras, hein, vous avez vu la composition).

Parce que ça laisse vraiment la peau toute douce.

Parce que, probablement, il doit y avoir une ou deux huiles là-dedans qui sont particulièrement bien adaptées à ma peau (mais je ne sais pas lesquelles, haha).

Et aussi parce que le fait que le mini pot d’essai me fasse plus de 15 jours me permet d’anticiper une durée de vie assez importante pour le pot normal, vendu 16,90€ sur le site La Belle Toulousaine (tu me diras il n’y a pas écrit combien il pèse) (mais il y a l’air bien plus gros que le mien).

démaquillant la belle toulousaine

Je n’ai plus qu’à terminer mon démaquillant de chez Lush et à racheter celui-là, maintenant !

décembre 10, 2012

Étiquettes : , , , ,
  • hum hum interessant interessant ce baume, cela me rappelle l exemple d une youtubeuse (chrystellemakeup) qui utilise un baume de la marque Sen (vendu chez Marionnaud) qui a l air de beaucoup ressembler à celui de la belle toulousaine.
    a tenter alors…
    par contre j avais entendu du bien sur Ultrasimple, je suis curieuse de le tester quand meme, quels sont les cotés qui ne te conviennent pas pour ta part???

    merci pour la revue ;), j ai particulierement aimé ton article sur ta semaine repas \o/

    • Ah mais tout à fait, les baumes un peu luxe (je crois que Sen, c’est pas donné) m’avaient fait rêver avant que je ne découvre Ultrasimple, puis La Belle Toulousaine. A la base, j’avais flashé sur celui de Clinique, puis sur celui de REN (qui coûte une fortune).
      Ultrasimple est bien, mais ce qui me gêne un peu c’est le côté pas vegan (il y a du miel) (j’en consomme un peu, mais si je peux éviter, je préfère), d’autant que je ne trouve pas ça nécessaire, parce qu’il colle un peu, et est du coup un peu plus dur à retirer (impossible de se contenter d’eau, pour le coup).
      Merci pour ton commentaire ! 🙂

  • Il a l’air sympa ce baume! J’aime bien l’huile Edenens mais j’aime bien le changement aussi… J’attendrais de voir si le pot est vraiment plus gros que l’échantillon 😉

    • Hihi, finalement je n’ai pas commandé, principalement par manque de temps… (le weekend qui a encore filé, tout ça tout ça) (d’ailleurs j’ai pas du tout fini de répondre à mes mails / commentaires, bloguer et ranger mes recettes, mais il est 23h45 et je me lève à 6h30 pour la gym : au lit !)
      Gros bisous !
      PS : ça va beaucoup mieux qu’hier, au fait. 😉

  • Il me tente bien ce baume !! D’autant qu’on ne peut plus naturel …. Mais peut-on se démaquiller aussi les yeux ?
    Bisous et merci pour tous ces bons plans

    • Oui, je trouve qu’il démaquille très bien les yeux aussi !
      Il suffit de les masser tout doucement, comme le reste du visage, et ça décolle le maquillage. Ensuite tout part quand on essuie avec le coton imbibé d’eau chaude (si c’est un coton lavable, avec un petit effet « gant de toilette », c’est plus efficace). 🙂

  • Tu sais que c’est grâce à ta recette d’huile démaquillante maison que je suis arrivée sur ton blog? Bon, la grosse blague, c’est que je ne suis toujours pas assez à la pratique, mais bon, je la garde dans un coin de ma tête pour quand j’aurais fini mes démaquillants, elle m’avait l’air très bien cette huile!
    Sinon, je crois que ce baume ne serait pas pour moi, j’aime bien les huiles qui contiennent un peu de tensio-actif, juste de quoi se transformer en lait…Mais il a l’air top!

    • Hahaha, je ne savais pas, non, trop marrant ! La boucle est bouclée. 😉
      Ah oui en effet, il faut d’abord se déshabituer de l’effet « huile qui devient lait » et même de l’effet « peau qui crisse » après le nettoyage, pour apprécier un tel nettoyant ! De mon côté, je suis conquise, je me le suis acheté, ça y est !

  • Ah très intéressant, en plus l’huile de noisette est conseillée pour les peaux grasses ou à imperfection … Bon moi je me démaquille toujours avec mon huile de jojoba, et après hop lavage à l’eau. En fait depuis que je fais ça, ma peau n’est plus granuleuse …. Bon bref, revenons à ce démaquillant, il l’intrigue, en fait, le côté solide quoi …. Mais gras quand même …. Bref, suis intriguée 🙂

    • Oui, il est vraiment top, en tous cas, il me plaît beaucoup, à moi ! Après si ton mode de nettoyage te convient bien, ce n’est peut-être pas nécessaire de prendre des risques inconsidérés. 😉

    • Ouiii !
      J’ai acheté le gros pot (je ne sais plus si je l’avais dit dans l’article ?) et je l’ai depuis un peu avant Noël : il est aux 4/5ème plein (peut-être 2/3, dur à évaluer, quand même, héhé), donc j’en ai pour super longtemps.
      Je le trouve très agréable, il démaquille bien, je n’ai pas de boutons ni de rougeurs, il ne me pique pas. Moi j’en suis super contente, en tous cas !
      J’ai gardé le tout petit pot et quand je pars en weekend, je le remplis à nouveau, comme ça, ça ne prend pas de place. 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *