Qu’est-ce qu’on mange ? #5

Pizza végétalienne

Cinquième semaine de menus chez Smooth et Cher&Tendre.

Je suis de plus en plus en décalage car il s’agit ici de la semaine du 23 décembre… mais décidément, je n’arrive pas à bloguer le soir en rentrant du travail et il faudra donc se contenter du fruit de ma motivation du weekend (et de certaines pauses déjeuner).

Dimanche 23, j’accueillais mes parents et ma soeur chez moi : stress du premier repas végétalien servi à toute la famille, dans mon chez-moi (je leur avais déjà fait des plats végétaliens, mais chez eux, ce n’était pas pareil). Je m’en suis sortie de manière honorable (en tous cas ils ont tout mangé et dit que c’était bon) grâce à mes blogs fétiches et à mes livres de recettes magiques : en apéro (avec le champagne) (il fallait pré-fêter Noël), des feuilletés à la tapenade et à la l’aneth (vraiment super simple et bon, par contre mes olives à moi étaient déjà salées et j’ai quand même remis du sel, c’était une erreur) (c’était bon quand même, mais un peu trop salé), puis en entrée des poireaux-vinaigrette (ça ne vend pas du rêve, mais d’une part, je trouve ça trop bon – il faut juste bien réussir sa vinaigrette – et, d’autre part, le repas manquait de légumes sinon) avant de passer, pour le plat, à une valeur sûre, testée et approuvée par pas mal d’omnivores de mon entourage : le dahl de lentilles (avec un mélange de riz blanc et sauvage). En dessert, Copine de Londres avait préparé un gâteau à l’amande et à l’orange le matin (oui quand on vient chez moi, il faut m’aider à préparer mes repas de famille^^), en suivant la recette du livre Pois Chiches, de Melle Pigut (une réussite), et il me restait un peu de salade de fruits du matin.

(et je n’ai pas fait de photo)

Lundi 24, c’était le réveillon de Noël (le menu est ici, pour les retardataires et les nouveaux venus éventuels).

Mardi 25, ma famille était partie, j’avais une gueule de bois et Cher&Tendre n’était pas encore rentré : heureusement, le DVD d’Harry Potter (L’ordre du Phoenix) m’a sortie de ma déprime. Il me restait aussi assez de manger du repas de Noël pour m’alimenter pendant quelques temps : j’ai donc préparé une assiette terrine de noix + salade verte , que j’ai accompagnée de restes de soupes (Chou Fleur et Brocolis-Chou Romanesco à la Cardamome). Le truc rigolo avec cette terrine de noix, c’est que servie chaude avec une sauce aux champignons, elle faisait vraiment « rôti de fêtes ». Alors que le lendemain, servie froide avec de la moutarde et des cornichons (et un max de purée d’ail...), on aurait plutôt dit un pain de viande (les trucs américains qu’on mange avec du ketchup).

Terrine de noix végane

Mercredi, sans me lasser, j’ai terminé la terrine de noix (toujours avec de la moutarde, de l’ail et des cornichons) et fini de vider mon frigo des restes de Noël : faux gras et tartinade de lentilles à l’huile de truffe. J’ai accompagné le tout d’une salade de pousses d’épinards et d’une soupe de potimarron aux épices.

rôti de noix végétalien

J’ai coupé le repas de Cher&Tendre, qui a lui aussi fini des restes de Noël : saumon, foie gras et fromage (je suis sûre que c’était moins bon que ma terrine)

Jeudi, soirée ciné. Près du Gaumont Parnasse, il y a un Exki : parfait pour manger des trucs bio, bon et végé. J’ai pris une salade de carottes au ras-el hanout et houmous, ainsi qu’une soupe de tomates.

Vendredi soir, apéro chez une amie : je me suis nourrie principalement de chips, olives et tomates cerises. J’avais apporté du jambon végétal, aussi. Pas le repas le plus gastronomique de la semaine, mais bon, une fois de temps en temps, c’est bien de se concentrer sur le boire plutôt que sur le manger, non ?

Et enfin, samedi, la non-envie de cuisiner était toujours là. C’est que les 48h passées en cuisine pour préparer Noël m’avaient fait plaisir, certes, mais avaient un peu entamé mon envie de faire la popote. D’où la semaine de restes et de repas pris à l’extérieur. J’errais donc dans Biocoop aux alentours de 18h30 et mon regard est tombé sur une pâte à pizza. Hop, effort minimum, j’ai acheté des champignons et de retour chez moi, j’ai déroulé la pâte, étalé mon concentré de tomates dessus, mis des olives noires et des champignons émincés et saupoudré d’origan. A la sortie du four, j’ai ajouté des pousses d’épinard dessus, et du parmesan végétal. Le tout avec une soupe de potimarron qu’il restait du mercredi : miam.

Pizza végétalienne

janvier 6, 2013

Étiquettes : , , , ,
      • un monde vegan… va falloir que je passe commande mais je cherchais un distributeur plus proche de la belgique, ca me fait bizarre de commander du fromage par la poste en fait.
        Et les fromages vegan, je n’en trouve pas trop dans les magasins, il y a juste des fromages bio traditionnels, pas de faux mages, dommage quand on voit l’offre qui existe dans d’autres pays grrrr

        • Idem, j’ai du mal à trouver des faux mages dans le commerce bio classique !
          Bon après le fauxmage, c’est sympa, hein, mais c’est pas super top moumoute en termes de compositions : de la fécule de pomme de terre à gogo (IG haut), du soja (on peut vite en surconsommer à coup de charcut végétale et faux mages), parfois des « huiles végétales » sans nom… Mais c’est sympa, parfois. 🙂

  • Idem pour la terrine de noix : ça m’intrigue (et, en fait, désolée de pourrir de commentaires ton blog, mais je me suis trompée en répondant à Hélène, je crois… Car, le lien redirige vers la recette de seitan farçi de Marie, et pas de terrine en vue).

    Bon, mis à part ça : c’est chouette tes plateaux-repas 🙂
    C’est quoi le pain que tu as l’habitude de prendre (il a l’air bon !) ?

    • Hihi,j’ai répondu plus haut, je crois qu’il faut que je change le marquage de mes liens car quand j’en colle deux, on ne le remarque pas, c’est bête ! Je vais essayer de m’occuper de ça ce weekend (ahem, j’ai déjà une todolist pour le weekend, je ne t’explique pas !) 🙂
      Pour le pain : je change en fonction de mes envies et surtout des endroits où je passe, mais j’ai 4-5 classiques :
      – le pain aux céréales de la boulangerie semi-bio en face du marché Brancusi, dans le 14ème
      – le pain Viking de la boulangerie lambda la plus proche de chez moi
      – la baguette aux graines de tournesol qui est divine, mais un peu loin, près d’Edgar Quinet
      – le pain aux graines de lin de la petite boulangerie au croisement de la rue de l’Ouest
      – le pain sans gluten de la boulangerie près de mouton-duvernet

      Sinon j’aime bien le pain de chez Moisant, et puis c’est bio, mais je les trouve pas sympa, et il y a toujours trop de monde. 🙁

    • Oh et du coup, celui en photo, c’est celui aux céréales de la place Brancusi. Je dis semi-bio, parce qu’il y a écrit sur leur devanture « farine bioologique », mais je ne vois de AB ou autre nulle part à l’intérieur et ils ne revendiquent plus le « bio » une fois que tu rentres, sauf sur un ou deux pains qui s’appellent « bio ». BIzarre.

  • Coucou,

    je suis avec grande attention tes posts alimentaires, et aussi tes péripéties (qui appartiennent au passé) dermato… comme à un moment tu t’es mis au végétal entre autres grâce à beauté-pure, je me demandais en regardant tes derniers menus si tu avais complètement laissé tomber l’exclusion d’aliments à IG élevé? Si j’ai bien suivi tu es sous traitement dermato et ça marche super, du coup tu n’as gardé que les « bons côtés » de l’alimentation préconisée par Emanuelle?
    Je suis curieuse… 😉
    merci pour ta réponse!

    jennifer

    • Oh je dois faire un bilan mais les péripéties du traitement dermato ne sont à mon avis pas terminées. 🙂 (même si en effet, à ce stade, je n’ai pas de bouton, sous antibio !)

      Pour l’alimentation, je suis au maximum une alimentation IG bas, mais je suis souple sur les légumes et fruits… J’élimine les sucres blancs, céréales raffinées, etc, dans la mesure du possible, mais c’est en effet l’aspect sur lequel je suis la plus flexible, dans l’alimentation anti-acné. Sur les fruits et légumes, j’ai toujours eu du mal à ne pas manger de fruits exotiques, de melon, de courges, de pommes de terre … surtout en hiver (sauf pour le melon) ! J’avais lu une théorie selon laquelle il fallait aussi apprécier l’IG en fonction des fibres présentes dans l’aliment, et distinguer un pic de sucre provoqué par des céréales blanches ou de la bière d’un pic de sucre provoqué par une banane, par exemple. Je suis assez pour cette théorie : refuser une soupe de carottes en hiver, alors que c’est sain, que c’est ce dont le corps a besoin, parce que c’est IG haut, je n’y arrive pas. 🙂

  • Après la mule qui te ramène les produits d’Angleterre et maintenant l’aide-cuisinière, je vais vraiment avoir une réputation de ouf (ou de bonne poire haha!) Il était bon ce gâteau?
    Une pizza entière ET une soupe? Ca fait pas beaucoup?
    Bravo pour la régularité ! Tu peux toujours sauter la semaine de riz et bouillon pour rattraper 😉 Mais bon, comme d’hab en lisant tes articles, j’ai faim. Et mes courses ne sont pas encore arrivées. MERCI quoi.

    • Haha, c’est clair ! Ou de bonne copine (de Londres) 😉
      Elle était petite, ma soupe ! 😉
      Et puis une pizza végé, tu n’en sors pas comme après une pizza aux quatre fromages, hein ! En effet ça peut paraître beaucoup mais j’ai un gros appétit et ça ne me semble pas particulièrement bizarre par ailleurs (la plupart du temps, à la pizzeria, les gens prennent une pizza et parfois un dessert type tiramisu en plus, non ?)
      Haha, oui la semaine de riz et bouillon, le rêve (mais en vrai j’ai fait 1 jour et demi à peine, hihi).
      Tu as mangé quoi finalement, avec toutes tes bonnes courses ?

      • Alors malgré les apparences je dois avoir un plus petit appétit ! C’est sans doute lié à mon heure de dîner aussi, en général une soupe assez légère ( 3louches ) avec une tranche de pain me suffit, et si je mange une pizza chez moi je n’en mange jamais une entière. Bon, c’est sûr que la garniture est différente ! Et évidemment, au restaurant on mange toujours plus ( moi en tout cas ! ).
        Mais tu manges ce que tu veux hein ! Pour moi c’est vrai que ça fait beaucoup, mais en cas de petite déprime ou d’appétit bien aiguisé, je peux tout à fait manger une pizza et une soupe, on est d’accord 😉
        Finalement mes courses n’avaient pas tant de choses que ça, ou plutôt j’étais tellement épuisée et assez malade finalement, j’ai pris une soupe instantanée et du pain. Non, ça n’envoie pas du rêve!

        • Ah mais moi j’ai un gros appétit, ça a toujours été ! La seule personne qui me traite de petit appétit est ma soeur, haha. Ceci dit en général je ne mange pas une pizza entière non plus ! Mais ce soir-là, j’avais envie.
          Ah oui et aussi : avec les antibio, j’ai l’espèce de syndrome de l’ulcère : estomac qui brule et besoin de colmater, donc je mange plus. Je suis sûre que je vais mincir quand je vais finir ma cure !!

  • Ah, je suis rassurée, tu as donc toi aussi tes semaines « down » culinaires (très pratiques ceci dit vu que ça permet de vider le frigo et/ou le congélateur puisqu’on est à l’affut du moindre reste à accommoder)! En tout cas, revenant de Corrèze avec plein de noix, je crois que je vais m’intéresser de très près à la recette de la terrine de noix ce week-end, en plus elle n’a pas l’air hyper coton à faire, et sans ingrédient « bizarre ». Je suis en tout cas épatée de la façon dont tu as su gérer tes repas de fête, ça avait l’air vraiment délicieux. Et tu es certes crevée après, mais ça c’est toujours le cas quand on doit gérer tout seul des repas « importants », végan ou non.

    • Alors, tu l’as faite ?
      Franchement si tu es revenue avec des noix, profites-en ! Moi je suis allée acheter ma dose d’oléagineux pour en refaire cette semaine et argh, quoi : 3€ les 80g de noix (il en faut 150g), 3,70€ les 100g de noix de cajou (il en faut 200g)… ça revient super cher ! Du coup j’ai pris un seul paquet de chaque et je complète aux amandes (goût neutre et moins cher).
      Oui franchement cette terrine, facile, rapide, pas bizarre et très bonne (le soir où je l’ai terminée, je me suis presque disputée avec Cher&Tendre parce qu’il n’arrêtait pas de piquer dans mon assiette alors que j’avais faim et que lui avait du saumon haha).
      J’ai complètement des semaines down culinaire, oui !!! Et en plus, ça me permet aussi de faire des économies, à ces moments-là. 🙂 Ce sont des semaines « high » pour mon compte. 😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *