CYHBj1kWwAA4e-S
Je suis vraiment maudite du déodorant. Peut être que je devrais simplement abandonner l’idée d’un déodorant naturel, vegan, sans aluminium, ou que sais-je. Mais je m’acharne à chercher. La dernière fois (il y a 15 mois), je disais que j’avais retrouvé les joies de l’huile essentielle de Palmarosa. Une goutte sous chaque aisselle, et vogue la galère. Sauf que le bonheur des retrouvailles a été de courte durée et un accident est vite arrivé (par accident, je pense à ce moment où tu t’aperçois au milieu de ta journée de travail / ton cours de yoga / ta soirée entre potes / ton cours de gym / un autre moment inopportun, que tu pues) (moment plutôt désagréable, surtout que le reste de la journée ou soirée sera donc consacré à éviter de lever les bras ou approcher quiconque de trop près)...


Pratique de yoga enfermée dans la chambre avec iPad posé sur le lit pour photos à l'arrache. Du grand reportage photo.
En vrai cette playlist a 9 mois. Mais bon. Pour la petite histoire, Virabhadrasana I, c’est à dire la posture du Guerrier, est l’une des postures que j’ai le plus détestée que j’ai commencé l’Ashtanga Yoga. Parce que le Guerrier 1 (il y a trois versions), permet de travailler l’ouverture des hanches et des épaules, tout en assouplissant et renforçant les jambes et chevilles, tout ça en réalisant une petite torsion du buste. Et en respirant lentement et calmement. C’était donc mon enfer personnel (enfin ça et 18 autres postures, en fait) (je ne suis naturellement flexible de nulle part) (sauf peut être des genoux parce que le lotus ne m’a jamais trop posé de problèmes). Maintenant, j’aime bien le Warrior 1 (notez que vous avez une playlist ET le nom de la posture en trois...


Porridge aux petits pois et chauchiche Taifun.
Dans l’épisode précédent, nous avons vu que la diversification d’un petit bébé ne pose pas trop de problèmes (sauf allergies alimentaires, bébé qui refuse de manger, etc). Mais prenons le cas classique (qui s’est avéré être le mien) où le bébé est content d’avaler toutes sortes de purées, de la carotte aux artichauts, en passant par la betterave et parfois même un peu de chou. Tout sauf les haricots verts, en fait (va comprendre). Ensuite il a sa compote (tu réaliseras vite qu’au prix de la pomme bio à Paris, de la compote en bocal sans sucre ajouté revient moins cher et est beaucoup moins pénible) (on peut aussi acheter des gourdes à compote lavables, pour la période où le bébé en met partout) (le saviez-vous : à un moment de la diversification, l’enfant mange une compote midi,...



  • Archive

  • Catégories

  • Me contacter via email…

  • Ou via le formulaire…