Ma première huile démaquillante maison

Par ce beau dimanche de Pâques ensoleillé, j’ai passé la journée en symbiose avec mon ordinateur, à chercher LA recette magique d’huile démaquillante maison (demain j’irai faire un pique-nique et un jogging, pour profiter du soleil et du grand air parisien. Et non, je ne suis pas une no life. Et j’ai fait des choses utiles, aussi, j’ai préparé une quinzaine de bagels maison pour le pique nique de demain, refait ma manucure flinguée par la levure et la farine, et fait des pages vernis sur Smootheries – dans le menu).
Pour célébrer la fin du No Buy, et comme mon démaquillant est entré dans la dernière phase de vie, j’ai cherché, en vain, l’huile démaquillante parfaite dans le commerce. Entre celles qui coûtent 50€, celles qui semblent être comédogènes à terme, celles qui sentent trop fort l’huile d’olive, celles qui viennent du bout du monde et qu’il faut attendre 15 jours en priant pour ne pas se choper de frais de douane… Aucune n’a trouvé grâce à mes yeux. Et comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même…
Après des heures de recherches et d’hésitations sur AromaZone, et grâce à l’intervention de Fraise des Bois, voici ma recette :
– 10 ml d’huile de jojoba (l’une des meilleures huiles pour le démaquillage, nourrissante, ré-équilibrante, protectrice, cicatrisante…)
– 10 ml d’huile de nigelle (cicatrisante, anti-inflammatoire, anti-infectieuse, favorise le bronzage…)
– 10 ml d’huile de macadamia (assouplissante, nourrissante, apaisante…)
– 10 ml d’huile de prune (assouplissante, anti-oxydante et odeur divine)
– 2-3 ml de mousse de babassu (tensio-actif). J’ai longtemps hésité avec l’huile de ricin sulfatée (oui, c’est barbare tous ces noms hein), mais j’ai eu peur de l’odeur de cette dernière.
– 5ml de squalane (émollient naturel, qui va permettre l’émulsion et la transformation de l’huile en lait au contact de l’eau – merci Fraise des Bois pour l’explication !).
Bien sûr, j’ai ajouté à ma commande AromaZone quelques hydrolats pour me faire des masques de lotion. Après ces quelques heures, j’ai envie de commander tout ce qu’il y a sur le site et de faire plein de cosmétiques maison. D’ailleurs j’ai commandé cette petite merveille pour apprendre à les faire.
Livre sur la fabrication de cosmétiques maison
Image provenant du site AromaZone

Je me suis découvert une nouvelle lubie. C’est Cher&Tendre qui va être content que son appartement se transforme en paradis de la cosmétologie.

Smootheries sur les réseaux sociaux

13 thoughts on “Ma première huile démaquillante maison

  1. PARFAIT ! Attends moi pour confectionner ton huile, que je vois si je suis capable de me lancer aussi dans la lutte anti-nodules artisanale.

    M.A fascinée par les ateliers AromaZone

  2. une tres bonne idee de faire soi meme au moins en sait ce qu'il ya dedans . je me suis pas lancer encore mais j'y pense.

  3. @Anonyme : J'essaie d'attendre ton retour de vacances, mais au pire, si je craque, on se fabriquera une crème pour les mains à ton retour !

    @puzzlebeauty : Oui c'est rigolo, après, il faut voir ce que ça donne… 😉

  4. héhé super intéressant ça ! mais tu trouves toutes tes huiles où? ça revient moins cher?
    ça doit être top de faire soi-même 🙂 bises !

  5. @Droopy : En fait, j'ai acheté les huiles sur le site Aromazone, j'attends de recevoir la commande pour faire le mélange ! J'espère que ça va donner un truc chouette ! Je pense que ça revient moins cher que certaines huiles du commerce, sans être super donné non plus : les huiles végétales coûtent en moyenne 1.50€ par berlingot de 10ml, et il faut ajouter le tensio-actif et le squalane : ça fait moins de 20€ pour une première huile, sachant qu'à la fin, il te reste du tensio-actif + squalane pour en refaire, et qu'il n'y a qu'à racheter environ 6€ d'huiles ! J'ai hâte d'essayer !

  6. J'ai hâte d'avoir tes premiers retours sur ton huile maison !
    Moi, ce WE, j'avais oublié la mienne (achetée, pas 50 € et je l'aime), alors j'ai pris de l'huile d'olive. bah c'est quand même plus long à enlever, mais ça marche !

  7. @La comtesse de la Béabloguie : Chère Comtesse, oui oui, j'ai hâte de voir ce que ça va donner, cette huile, et je ferai un retour, bien sûr !!! Et toi, c'est laquelle la tienne ? Ben justement, j'ai longuement hésité sur la confection d'une huile maison, parce que je ne voulais pas que ce soit long à retirer, mais mon dilemme a pris fin quand j'ai vu qu'on pouvait mettre des tensio-actifs naturels pour augmenter la rinçabilité de la bête. 🙂

  8. De mon côté j'admire les filles qui se lancent dans la cosmeto maison, mais ce n'est pas du tout mon truc. Déjà quand je cuisine je repeins la cuisine c'est une horreur. Je suis bordélique pas organisée et maladroite avec ça !
    Donc je préfère acheter pour le moment…
    Les huiles démaquillantes aucune n'a trouvé grâce à mes yeux depuis des années: nuxe, dhc…
    On m'a même dit une fois que c'était peut être pas fait pour moi !
    Et bien une marque que je ne connaissais pas m'a envoyé une huile à tester: je l'adore, il s'agit de Edenens. Du coup je suis super curieuse de la gamme, ils m'ont envoyé pas mal d'échantillons je vais découvrir tout ca avant de faire un article.

    Sinon, rien à voir mais en revoyant ton onglet "best movies project" j'ai repensé au site dont je suis particulièrement accro en ce moment: SensCritique.
    Je ne sais pas si tu connais mais c'est génial pour découvrir de nouveaux films, en fonction de tes gouts communs avec d'autres personnes qui peuvent devenir tes "éclaireurs" !

  9. @Fanny : Pour ma part, je suis encore loin de mériter l'admiration ! A ce stade, j'ai fait une commande pour mélanger 4 huiles dans un flacon, et on ne sait pas encore si je vais y arriver sans en mettre partout ! 😉 Mais ça me plaît pas mal, comme concept, même si j'ai peur de trouver assez rapidement mes limites quand il faudra faire chauffer des trucs et tout et tout. 😉
    Justement, j'ai fait une commande de 50ml seulement, comme ça l'huile n'a pas le temps de rancir, et si je l'aime bof, je changerai assez vite, soit pour un autre mélange, soit pour quelque chose du commerce. J'attends donc ta review Edenens, je ne connais pas non plus !
    J'adore SensCritique aussi, c'est trop cool ! Mon problème, c'est que quand j'ai découvert, j'y ai passé de looooongues heures. 😉

  10. Dear Smooth,
    Mon huile à moi, c'est le baume "Take the day off" de Clinique. Attention, pas le lait qui, je crois, est sorti il y a peu, le baume. Gros pot rond avec dedans, un baume qui se transforme en huile au contact de la peau (il fond, quoi).
    Je l'ai acheté quand j'ai commencé à millefeuiller, je l'adore. Son prix : un poil moins de 30 €.

  11. @Béa : Dear Comtesse, Merci pour ce conseil, figure toi que ce baume me tentait aussi et que j'hésitais parce que j'avais peur qu'il ne soit pas assez gras ! Il rejoint donc ma wishlist au cas où je me lasserais de mon huile maison à la prune. 🙂

  12. Bonjour!
    Je viens de découvrir ta recette et je souhaitais avoir ton retour global et sur le côté « émulsion ». Est ce que ça fonctionne bien? Est ce que ça se rince bien? Merci pour ton aide précieuse! 🙂

    • Hello !
      Oh la la je suis désolée mais je ne m’en souviens pas du tout !!!
      (le nouveau format de mon blog n’affiche pas les dates, mais l’article sur lequel tu es tombée date de 2011). 🙂
      Je me souviens que j’avais trouvé que l’huile était « pas mal » mais qu’à tout prendre, je préférais certaines huiles « naturelles » du commerce, genre celle de la marque Edenens. Ensuite pendant des années je me suis contentée de démaquiller à l’huile de jojoba + lavage et maintenant je n’utilise plus d’huile. Désolée, ça n’est pas d’une grande aide !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *