Petits-déjeuners sans tartines ni Miel Pops

porridge au graines de chia

Quand j’étais petite, je ne concevais pas un petit déjeuner sans un bol de céréales (des Miel Pops de préférence, mais comme ma soeur préférait les Smacks, ma mère nous mettait d’accord en achetant des Choco Pops pour tout le monde – ce n’est pas une erreur, de mon temps on disait bien Choco Pops) et des tartines de pain de mie-beurre-confiture, le tout avec un verre de jus d’orange.

J’ai gardé l’habitude des tartines très longtemps, mais abandonné assez rapidement les céréales (sauf pendant ma chimio ou une petite phase régressive – heureusement assez courte – m’a fait engloutir un nombre incalculable de paquets de Miel Pops).

Puis, l‘alimentation « anti-acné » s’est installée dans mon quotidien (suivie par le végétalisme) et j’ai du créer de nouvelles habitudes. Plus de gluten, plus de beurre, à bas les jus industriels ? Qu’à cela ne tienne, j’ai acheté du pain noir sans gluten et de la purée d’amandes complètes. Le tout avec un fruit frais et vogue la galère.

Pourtant, assez rapidement, je me suis lassée de ce petit déjeuner. Il faut dire, même si c’est bon, c’est moins addictif que le pain blanc et la confiture sucrée.

Au fil des mois et de l’évolution de mes habitudes alimentaires, aidée par quelques blogs, j’ai commencé à envisager un petit déjeuner qui ne contiendrait ni pain, ni céréales.

Mais alors, on mange quoi ?

Mon petit déjeuner favori : le porridge magique de Mély, revisité et adapté à mes goûts et à la saison (allez voir la vidéo, elle est top, et j’adore la musique).

porridge au graines de chia

1) En me levant, je mets à tremper trois cuillères à soupe de graines de chia dans une quantité non mesurée de lait végétal (peut-être 150 ml, mais je n’en sais rien, en fait…) (souvent du riz, ou du lait d’amande quand j’en ai fait, ne j’aime pas trop celui du commerce). Et je vais dans la salle de bain (pendant ce temps, les graines gonflent et prennent une texture de tapioca, un peu).

graines de chia porridge

Pour le topo complet sur les graines de chia, vous pouvez aussi voir chez Mély, ici. En résumé, c’est une graine d’Amérique du sud, riche en protéines, fibres et oméga 3. Son goût est assez neutre et agréable et surtout, j’adore la texture. Importer ses graines d’Amérique du sud, c’est pas très écolo, me direz-vous ? C’est vrai. C’est aussi pour ça que je les achète en grosses quantités d’un coup, mais aussi que je n’ai pas de voiture, ne mange aucun produit animal, achète bio le maximum du temps… disons que les graines de chia sont mon petit péché mignon anti-écolo, que je compense comme je peux.

J’en entendais parler partout sur la blogosphère cuisine « saine », de cette graine, mais je ne la trouvais nulle part. Finalement j’ai commandé un paquet sur le site Nutri-Naturel au printemps et j’ai été assez dépitée de voir que le petit paquet à pas loin de 15€ avait duré trois semaines – parce que comme j’adorais ça, j’en mangeais tous les matins). Du coup, au grand désespoir de Cher&Tendre quand il a vu le colis arriver, j’ai commandé le paquet de 2,5 kilogrammes à… 48€ (sur le site de Keimling) ! Sur le moment, je me suis dit que ce petit déjeuner allait donc me revenir scandaleusement cher, et j’avais un peu honte de me dire que je venais de dépenser 50€ de graines, puis j’ai fait des petits calculs : vu ce que j’ai déjà consommé, je pense qu’il y en a finalement pour environ 3 mois de petit déjeuner. Ah, on revient aux alentours de 15€ par mois, c’est moins horrible. Tout bien calculé, c’est moins cher que de manger un paquet de Special K par semaine, à 4€ le paquet (et en termes d’impact environnemental, chacun de ces fameux paquets a deux emballages, un plastique, un carton, alors que les 2,5 kilos de graines sont livrés dans un grand sac et basta) !

2) Quand je suis enfin débarbouillée et habillée, je reviens touiller mes graines, j’ajoute une goutte de sirop d’érable, et je passe au découpage des fruits, en fonction de la saison et de mes envies. Cet été, c’étaient des morceaux d’abricots, de prunes, de pêches… Depuis le début de l’automne, je mets en général une demi-banane (je congèle l’autre moitié pour faire des smoothies ou des sorbets) et un kiwi, un kaki, voire une clémentine (mais j’aime moins) (en tous cas, tout ça se coupe vite).

3) J’ajoute une cuillère à soupe de pollen frais (celui de la marque Pollenergie, qu’on trouve sur internet ou dans les boutiques bio qui ont un congélateur) (on peut varier les arbres, ça change de goût, c’est rigolo) (je sais, les produits de la ruche ne sont pas vegan, je ne me suis pas encore faite à l’idée d’arrêter le pollen). Là encore, ce n’est pas super donné, même si un paquet dure un peu plus d’un mois. Globalement, le montant de mes courses a tout de même augmenté, il ne faut pas se leurrer (non en raison du végétalisme, qui au contraire devrait coûter moins cher, mais plutôt à cause de mon envie de découvrir plein d’ingrédients et de mon goût pour les « super-aliments », souvent onéreux).

pollen

Oups, pardon pour la photo floue ! C’est dommage, c’est joli le pollen.

Et voilà ! Si je prends mon petit déj chez moi, je me mets à table. Sinon, je ferme ma petite boîte hermétique et je trimballe le tout jusqu’au boulot, où je mange en lisant mes mails (vous connaîtrez toute ma vie).

Donc ça, c’est minimum 4 matins sur 7, voire plus.

En général, ça me tient au corps toute la matinée. Et si je me lève hyper tôt ou que je sais que je vais déjeuner tard… j’augmente les doses (une cuillère à soupe de graines en plus, la banane entière, deux kiwis, etc) !

Mon petit déjeuner express : le smoothie vert ultime

Je dis « ultime », parce que malgré la conviction que le smoothie vert, c’est bon, j’avais du mal à accrocher, gustativement parlant. Puis le Vitamix est arrivé, ce qui m’a donné envie de me replonger dans mes recettes de jus et smoothies. C’est là que j’ai retrouvé, dans mon Kindle, le petit livre format e-book gratuit proposé par Jess sur son blog The Wellness Warrior.

Et j’ai enfin compris le secret du bon smoothie vert :

– un liquide qui a du goût, c’est mieux que de l’eau. Donc maintenant, je mets de l’eau de coco dans mon smoothie, en guise de « base ». Ca aurait pu être du jus de pomme, mais j’adore l’eau de coco (en général, il faut partir sur 1 « cup » – j’utilise les graduations de mon Vitamix, qui sont dans toutes les unités de mesure, pratique).

– un fruit sucré et bien froid, c’est indispensable (et là, je ressors une moitié de banane congelée qui restait du petit déj précédent)

– les fruits « durs », moyen bof. Donc en plus de ma demi-banane, je mets un fruit juteux, comme un kiwi, un kaki, une prune, etc (bref ça dépend de la saison et de ce que j’ai).

– et tout ça ne suffit pas, maintenant, il faut donner du goût avec, par exemple, des « super-aliments » magiques : pollen, lucuma, spiruline, poudre de baobab… jusqu’à 2-3 cuillères à soupe de tout ça (moi j’aime bien une cuillère à café de spiruline + une cuillère à café de lucuma + une cuillère à soupe de pollen)

– enfin, la petite verdure qui va bien (idem ce qu’il y a dans le frigo, deux bouquets de mâche, une poignée de laitue, des fanes de navets…) et hop, on mixe.

Surprise : c’est bon ! C’est tout vert (et non caca d’oie bizarre…) grâce à la Spiruline, c’est doux (Lucuma + Pollen), sucré (fruits) et pas trop épais (eau de coco). Dans le bouquin, il y a une vingtaine de recettes, mais j’aime tellement cette variante que je ne les ai pas encore essayées !

Si je suis pressée, je mets le tout dans une bouteille en plastique de 50 cl (il y en a toujours qui traîne chez moi, puisque je me retrouve assez souvent sans eau dans les aéroports, au sport, à la gare… et que je garde mes bouteilles vides ensuite) et je la mets dans mon sac pour petit déjeuner à peu près n’importe où (métro, bureau, salle d’attente d’un médecin, bus, gare… peu importe).

En général, j’ai faim 2 ou 3h après ce petit déjeuner, donc je le garde pour quand je petit déjeune tard, que je vais manger peu de temps après, ou que je n’ai pas le temps de faire autre chose. Pour autant, même si je commence à avoir faim, ce n’est pas de la faiblesse ou de l’hypoglycémie et il m’est déjà arrivé de ne pas pouvoir manger pendant 5-6h ensuite : je m’en suis très bien sortie (alors que normalement, quand j’ai faim, mieux vaut ne pas m’approcher).

Mon petit déjeuner en voyage : le système D

En général, je pars en weekend ou vacances sans blender, sans graines, sans pollen (quelle tristesse). Me voici donc bien dépourvue. Du coup, je mets un bocal de purée d’amandes dans ma valise, et je retourne au duo Tartines et Fruits ! Si j’ai de la place, je mets aussi un ou deux paquets de pain noir sans gluten avec, parce que j’ai un peu de mal avec les pains industriels type pain de mie, maintenant que j’ai perdu l’habitude (par contre du bon pain de boulangerie aux graines, je ne dis pas non).

La bonne nouvelle : tout ça marche aussi pour le goûter (à condition de goûter chez soi, ce qui n’arrive pas tous les 4 matins non plus, mais bon).

novembre 13, 2012

Étiquettes : , , , , , , , ,
    • Tu le prends comment, ton lait végétal ? Parce que moi, à boire sans rien, berk aussi, hein ! (mais bon tu me diras, je ne peux pas non plus boire du lait sans rien, vegan ou pas vegan)
      Sinon, ça vaut le coup d’en tester plusieurs ! L’amande du commerce, c’est un peu fort, le soja, ça a un léger goût cartonné… par contre le riz, je trouve ça top ! (et le must : le lait d’amande maison, miam !)

      • coucou,

        Alors je bois jamais non plus de lait, sauf l’hiver, pour le gouter ou le soir un bon chocolat chaud. Mais je trouve que ces laits ont trop de gouts et gache celui de mon chocolat …. le lait d’amande est top pour les crepes ou les preparations sucrées je trouve par contre !

        • Ah oui je comprends ! Moi je n’aime pas trop le goût du lait et puis le chocolat au lait, je ne digérais pas du tout, alors c’est sans regret. Par contre c’est vrai que j’ai essayé de faire un chocolat au lait de riz et que la texture trop fluide m’a gênée (du coup j’ai mis une cuillère à café de lucuma, c’était mieux)

  • Oh, moi je pensais que tu prenais les graines de chia + le smoothie en guise de petit-déjeuner… après j’ai compris que c’était deux petits-déjs différents, mais dis-moi, tu as un appétit de petit moineau le matin ! Bon, en tout cas, tout ça, c’est du testé et éprouvé – en d’autres termes, c’est BON ! 😉

    Par contre, la spiruline, il faut se méfier… quand elle est en paillettes, aucun souci pour la mêler à ses jus, mais en revanche… finement moulue, elle peut être immangeable en smoothie ! Nous avions acheté une nouvelle spiruline récemment, et nous avons dû nous forcer pour finir nos (ex-délicieux) jus de fruits parfumés au varech… mmm, manquait plus que de se prendre du guano sur la tête. Pour le petit-déj, je m’en serais bien passé !

    • HIhihi !
      C’est vrai que tu as un solide appétit au petit déj, toi ! Je m’étais fait la remarque quand j’ai fait ton parfait au sarrasin : en suivant tes doses, j’ai lutté pour terminer un petit déjeuner, pour la première fois de ma vie, hahaha.
      Mais bon il faut aussi savoir que je me lève relativement tard (en général, entre 8h et 8h30) et que souvent, je petit-déjeune en arrivant au bureau, soit vers 9h30… or mes collègues commencent à avoir faim vers midi et à vouloir aller à la cantine ! Du coup, mon petit déjeuner a vocation à me tenir au corps pour 3h, en me permettant de déjeuner ensuite !

      Mais ça va changer dès demain, car je prends un nouveau boulot et que je vais devoir y arriver un peu plus tôt, et manger avant (car il n’est pas question que je prenne le métro le ventre vide !!!) donc on verra si j’augmente les doses ! (je pense que je vais manger mon porridge avant de partir et apporter une petite bouteille de smoothie vert !)

      Berk, ah oui, le gros gâchis de smoothie, la spiruline qui donne un goût marin !!! Moi j’utilise aussi de la spiruline en poudre, mais elle est un peu vieille, peut-être qu’elle a perdu en puissance et que je serais surprise quand mon paquet sera vide et que j’en aurai une toute neuve, héhé.

  • Ha les Choco Pops, j’ai connu ça aussi! Mon petit déj est très classique : Nesquik dans du lait sans lactose chaud, tartines de pain complet avec beurre et miel. Je mange mes fruits en dehors des repas, en collation (en ce moment, raisin en fin de matinée et pomme en fin d’après-midi). C’est une de mes plus vieilles habitudes, je n’avais même jamais pensé que je pouvais manger autre chose le matin lol. Bon faut dire je suis en pilote automatique le matin, je ne reprends conscience avec la réalité que dans mon bus sur le trajet vers le boulot…

    • Hihi, je te comprends pour le mode pilote automatique du matin ! Le plus dur pour moi, avant d’adopter ces petits-déjeuners, a été de me motiver pour les faire au réveil. Les premiers matins, j’avais la flemme de sortir ma recette, je me disais « pfff, demain, hein » et mangeais 2 tranches de pain noir sans gluten ! Et puis dès que le premier jour de motivation est venu, la suite s’est déroulée naturellement, il suffisait juste d’être capable de le faire en mode automatique, en fait. 🙂

      J’ai longtemps mangé mes fruits en dehors des repas, aussi, mais je constate que finalement, ça passe très bien au petit déj, alors je ne m’en prive plus. 🙂 Mais bon, ce genre de choses, ça varie vraiment d’une personne à l’autre !

  • Je suis toujours très intéressée, mais de plus en plus dépassée par ton blog depuis ton « V »(i)rage, moi qui suis retournée au petit-déj pain complet/fromage après une frileuse tentative de déglutenisation.
    3 questions me travaillent après lecture de ce post :
    – pourquoi mettre du pollen dans le petit-déj? A quoi ça sert?
    – et la spiruline, pourquouâ?
    – comment ça tu fabriques ton propre lait d’amandes !? Mais comment est-ce possible (si la réponse est : grâce à mon vitamix, je prévois 15 jours de grève de lecture) 🙂

    • Hihi ! Contente de savoir que tu es toujours là ! 🙂 Je comprends ton dépassement, c’est pas forcément facile à suivre et à appréhender si on n’adhère pas soi-même aux idées et tout et tout, j’imagine. 😀
      J’avoue que le fromage et les oeufs me manquent parfois. La viande et le poisson, vraiment pas. Peut-être qu’un jour je redeviendrai végétalienne à tendance qui fait des exceptions pour un bout de brie ou un oeuf sur le plat, qui sait ? Mais pas pour le moment. 🙂
      Alors le pollen, c’est riche en protéines et vitamines, principalement. Ca a aussi un effet bénéfique sur le système digestif (c’est à l’origine pour ça que j’en prenais) mais ça varie en fonction de la plante d’où il vient (parfois c’est bon pour le foie, les reins, les nerfs, les yeux, etc) donc je change à chaque fois que j’en rachète comme ça je fais du bien à tout mon corps, hihi. Y a des bouquins entiers dessus en naturopathie, j’en ai vu un la dernière fois dans une boutique (mais moi j’ai pas trop recherché, j’ai juste écouté ma naturopathe et comme j’aimais bien le goût, ben j’en mets partout).
      La spiruline, idem, c’est un « superaliment » riche en protéines, vitamines (notamment la B12 mais c’est pas la bonne pour les végétaliens il paraît), ça apaise le système digestif et ça dynamise. En cure, ça peut se prendre en comprimés, tout simplement. Ou alors en poudre. Dans le salé, ça a un petit goût marin assez cool (genre dans de l’huile de sésame pour faire une mini vinaigrette, j’aime bien) et dans les smoothies, ça donne une espèce de truc intéressant (comme la pincée de sel dans un gâteau au chocolat, tu vois ?) et surtout c’est super vert alors ça fait pas vieille couleur moche que t’as pas envie de boire ensuite, héhé.
      Le lait d’amande, je l’ai fabriqué en lisant le blog d’Antigone parce que j’ai vu que c’était pas difficile du tout en fait (il faut mixer des amandes avec de l’eau et du sel, puis filtrer). Et ne pars pas, je l’ai fait sans Vitamix, ça marche super bien. En plus ensuite, on peut garder le truc qui reste qu’on a filtré (ça s’appelle l’okara !) et ça remplace trop bien les oeufs (j’ai fait un cake à la banane et à l’okara que toute ma famille a aimé, j’étais trop fière). Mais bon c’est bête, je me motive pas souvent alors que ça prend vraiment 5 minutes !
      Bon j’espère que je t’ai pas assommée d’informations, hihi. 🙂

  • Alors je crois que le gluten, c’est le truc qui me dépasse un peu, je ne suis pas prête d’y faire attention…Après, c’est sûr que je privilégie des farines moins raffinées, mais c’est plus une question de minéraux. Et puis bon, ma petite baguette tradition du week-end, c’est bon! Disons que j’ai déjà assez de mal comme ça avec viande et poisson comme ça, je préfère ne pas me lancer dans plein de combats à la fois (non, non, je ne suis toujours pas végétarienne…juste végétarienne non assumée selon mon copain qui se marre bien : j’ai mangé 2 fois de la viande/poisson pendant le dernier mois, et c’était à chaque fois en « société »…il n’a peut-être pas complètement tort! En même temps, même si beaucoup de gens soutiennent du fond du coeur le boycott de l’élevage intensif standard, je passe beaucoup plus pour une ayatollah en disant que je ne mange pas de viande chez quelqu’un parce qu’elle vient d’un élevage intensif que si je disais que j’étais végétarienne, c’est plus « violent » en fait comme approche)
    J’avais déjà repéré le porridge magique de Mely, mais à chaque fois que je pense à regarder dans mon magasin bio, le rayon Graines de Chia est vide… Alors que bon, une texture genre tapioca, je me dis que ça peut être drôle le matin! Je ne suis pas trop encore super aliments, j’ai rapporté des baies de goji de mon voyage en Chine, gouté et trouvé que le goût n’était pas transcendant, et laissé de côté. Mais avec l’hiver ça va peut-être venir, hisoire de me rebooster.
    Du coup, le matin, c’est porridge d’avoine avec un lait végétal, avec éventuellement un peu d’épices (canelle ou fève tonka), et une fois dans l’assiette je rajoute des amandes/noisettes/noix de cajou cassés et du sirop d’érable ou sirop d’agave…Enfin bon, je m’amuse beaucoup. Et quand je suis motivée, j’ajoute un fruit coupé en petits bouts! Je n’ai toujours pas testé de smoothie « vert », il faudra que j’essaye dans mon prochain week-end calme.
    Bon, et sinon j’espère que ton nouveau boulot te plaît, et que tu es arrivée à te trouver de nouveaux repères!

    • Oh mais carrément, c’est hyper compliqué de refuser le repas chez les gens en expliquant que c’est parce que ça vient de l’élevage industriel, tu passes pour une grosse impolie un peu snob, c’est dur à gérer !!! Pourtant, j’avoue que quand je mangeais des oeufs, j’étais gênée, mais je disais non chez les gens si je savais que c’étaient des oeufs lambda du commerce (donc de batterie, quoi)…
      Quant à devenir végétarienne… je te comprends tout à fait, c’est un pas difficile à franchir !
      Je te conseille le Cri de la carotte, ma soeur me l’a acheté et il est TOP !
      J’ai aussi bien envie de lire un truc qui s’appelle quelque chose comme the 30-Day Vegan Challenge, ça m’avait l’air assez cool.
      Moi ça va maintenant, parfois c’est dur, je me sens à part, et puis j’ai du mal quand je sens que ça saoule mon copain à mort (la frustration d’abandonner les petits resto gastronomiques français qu’on faisait à deux…) mais dans la grande majorité des cas les gens ont intégré et s’en foutent ! Quant aux nouvelles personnes (par exemple au nouveau boulot), ben en fait c’est beaucoup plus facile quand les gens ne t’ont connue que comme ça ! Et il faut savoir faire un peu sa reloue quoi (« Tu viens au resto avec nous, demain ? » « Ca dépend du resto ! » ;))
      Je trouve peu à peu mon rythme, mais c’est long (par exemple, au début je ne mangeais pas de tofu, maintenant j’en mange plein ; au début je mangeais beaucoup de seitan, maintenant j’en mange peu, etc) et puis en plus, à chaque changement de saison, les aliments disponibles changent et il faut recommencer (j’ai eu du mal au début de l’automne !). Heureusement qu’il y a des blogs vegan magiques, qui me donnent plein d’idées et de motivation !
      Oui les baies de goji j’ai un a priori assez négatif genre le truc à la mode hyper cher pas très bon alors que globalement, des myrtilles séchées, c’est local et nettement moins cher (et plein d’antioxydants aussi). 🙂
      Niveau super aliments, moi j’aime bien les poudres Sol Semilla, surtout ! C’est Mely qui m’a convertie aux poudres, en fait ! J’en mets dans mes salades de fruits, dans mes compotes, dans des shakers avec du lait végétal, j’adore ! En ce moment, la Maca et la poudre d’Acérola sont mes préférées. 🙂
      Ca doit être bien bon ton porridge du matin, aussi ! Moi j’ai trop la flemme de faire cuire un truc le matin, mais il paraît que le porridge d’avoine peut aussi se faire cru, en faisant tremper l’avoine dans du lait végétal toute la nuit ! Je suis dans une petite phase cannelle, en ce moment, d’ailleurs ! 🙂
      Ah il y a quand même un rayon « Graines de chia », dans ton magasin ?! Moi je n’en trouvais nulle part, ce rayon n’existait pas dans mes boutiques ! Du coup, j’ai du commander en ligne. Mais bon le coup du paquet de 2,5 kilos, même si ça fait folle furieuse, c’est quand même bien pratique et économique !
      Et alors pour le gluten… en fait j’avais arrêté, et puis j’ai repris parce que je ne voyais pas de réelle différence. Mais j’ai gardé des petites habitudes de limiter le gluten, ne serait-ce que pour diversifier les apports de céréales ! En fait j’essaie de ne manger que du gluten qui me fait plaisir et pas machinalement des céréales ou biscottes tous les matins. Mais une fois par semaine, je vais à la boulangerie et achète du bon pain qui m’inspire, oui. 🙂 Et il m’arrive aussi de cuisiner des pâtes (même si ce n’est pas mon gros dada) ou des muffins / gâteaux à la farine de blé…
      Tu me diras ce que tu penses du smoothie vert ?

      • Alors les myrtilles séchées, je trouve ça 1000 fois meilleur que les baies de Goji (bon, peut-être un peu parce que je les achète dans une petite exploitation bio au fin fond de la Corrèze, mais pas que!).
        Et le porridge « cru », j’ai déjà testé, et j’ai été déçue : à mon avis, c’est parce que je suis une grand fan de porridge « classique » et que je m’attendais à avoir la même texture, alors que c’est beaucoup moins crémeux quand même, les flocons sont moins « fondus ». Mais mon copain est fan, donc ça doit dépendre des goûts. Moi, en froid, je ne jure que par muesli avec du sojade nature pour ne pas trop ramollir les flocons justement…
        Ce n’est pas la première fois que je lis du bien sur « le cri de la carotte », comme ma boîte m’a gentiment offert des chèques cadeaux culture pour Noel, je crois que je vais me l’offrir, ça me tente bien! (et puis des beaux livres de cuisine, le livre de collages d’Alain Passard me fait rêver!)

        • Le cri de la carotte, c’est ma soeur qui me l’a offert un soir où j’étais un peu déprimée par l’hostilité du monde envers les vegans et où on a diné dans un (chouette) resto végétalien. Il m’a vachement remonté le moral et aidée à passer cette petite phase de presque doute (il y a toute une deuxième partie sur le militantisme, plus intéressante intellectuellement que de manière pratique pour moi, parce que je n’en suis pas encore là).
          J’adore les myrtilles ! Il y a un marchand bio sur le marché Raspail, ça coûte une blinde quand même mais c’est tellement bon ! Du coup en hiver, hop, myrtilles séchées ! Je n’ai pas spécialement envie d’acheter des baies de goji, ce que tu en dis me conforte assez en ce sens. 🙂
          Moi j’aime pas trop les céréales toutes molles, du coup je pense que le porridge cru ne serait pas trop mon truc (alors que le porridge cuit, j’aime bien) (même si j’en fais une fois par an parce qu’on m’a dit que l’indice glycémique était trop élevé, snif).

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *