Sparitual et la veganitude du vernis à ongles

vernis rose sparitual

La vie de vegan débutante est riche en apprentissages et rebondissements (et je ne parle pas uniquement des plats super ratés ou super réussis, je parle aussi, par exemple, de la fois où tu achètes un manteau trop beau sans réfléchir et où tu t’aperçois ensuite qu’il est 100% laine, ahem).

Chaque jour, je découvre avec surprise que tel produit n’est pas du tout vegan et m’aperçois avec effarement qu’on vit dans une société qui fonctionne complètement autour du produit animal.

Ainsi, quand Copine de Londres m’a offert, pour mon anniversaire, un vernis « vegan » de la marque Sparitual, j’ai réalisé que, dans ma grande collection de vernis, certains ne l’étaient donc pas, vegan. Autant vous dire, je ne m’étais absolument jamais posé la question de la veganitude du vernis à ongles.

Alors bien sûr, il n’y a pas des bouts d’animal dans le vernis (en fait mon ami Google m’indique que certains vernis contiendraient de la guanine, qui serait d’origine animale, mais Google a trouvé là ses limites, car mes recherches ne m’ont menée que sur des définitions de chimie déjà assez avancées pour mon faible niveau, ne me permettant pas de déterminer avec précision si certains vernis contenaient bien de la guanine et si cette substance provenait de l’animal – si c’est le cas, il semblerait que ce soient des écailles du poisson, mais je n’ai vraiment aucune certitude), mais il est sûr que certaines marques (Essie, Bourjois, OPI…) ne sont pas garanties « cruelty-free » (c’est à dire qu’il n’est pas garanti que des ingrédients du produit ne soient pas testés sur les animaux). Donc maintenant, c’est décidé, je n’achèterai que du vernis vegan (et je distribue assez gaiment autour de moi mes vernis qui ne le sont pas).

Ca tombe bien, j’ai eu un énorme coup de coeur pour le vernis Sparitual offert par Copine de Londres.

vernis rose sparitual

Sparitual – Lustress

La maque propose un nombre assez conséquent de vernis « 4-Free ». De vernis quoi ? De vernis « 4-Free », soient exempts des 4 matières reconnues comme étant les plus nocives dans le vernis à ongles : BP (Dibutyl Phthalate), Formaldéhyde, Résine de formaldéhyde et Toluène. Il est donc non-testé sur les animaux et ne contient pas de guanine.

Et sur les ongles ? Il pue moins qu’un vernis classique, la couleur est superbe, brillante, intense (et bien choisie par Copine de Londres !). La tenue est normale, il tient ni plus ni moins qu’un vernis classique.

Après l’avoir essayé, j’ai directement cherché les autres teintes de la marque sur Internet et ai découvert deux choses fantastiques : les autres couleurs sont sublimes aussi (notamment Rusted Lux, Conglomerate ou Radiant) et les vernis sont en vente sur un site magique que j’ai découvert à cette occasion : Vegan Mania. Un site de cosmétiques vegan trop sympa, rien que ça.

Bon je vous remets deux-trois photos pour la route, parce que je me suis amusée (encore) avec Photo Toaster.

vernis vegan sparitual

Ouh le bel effet bleuté

Allez hop, une dernière :

vernis vegan sparitual

Et sinon, rassurez-vous, il paraît que d’autres vernis « grand public » sont vegan aussi, tels que Barry M, NYX, Nubar…

novembre 3, 2012

Étiquettes : , , ,
  • Et bien dis donc ! C’est vrai que quand on change de mode de vie il faut tout revoir. Ce ne doit pas être simple mais c’est un cheminement 🙂
    Par contre j’ai un dilemme qui dit vegan dit pas de cuir ni de laine etc… Mais il faut aussi faire attention aux produits pétrochimiques caca beurk. Mais c’est vrai qu’il existe maintenant des matières autres que issues du pétrole et des animaux ou de mode d’exploitation trop polluants comme le coton. C’est rassurant ! Quand on veut tout associer c’est vraiment galère galère !

    • Oui, je suis tout à fait d’accord ! C’est un cheminement, un choix du quotidien, le choix d’une exception (genre : OK, je fais une exception, je m’achète un manteau en laine…) ou pas.
      Et ensuite, le choix du moindre mal : je préfère des chaussures à 6€ sans cuir fabriquées par des petits chinois ou des chaussures faites en cuir avec de l’animal mort ?
      Donc oui, clairement, pour combiner vegan et « clean » (soit équitable, écologique, etc), ça commence à faire beaucoup. Tu me diras, ça pousse naturellement vers une déconsommation : à la fin, t’es tellement saoulée de chercher que tu décrètes que finalement, ta paire de bottes actuelle fera bien un hiver de plus, haha !
      Enfin comme dirait mon père : Il faut tendre vers (c’est compliqué d’être 100% vegan et écolo quand on débute) !

  • C’est peut-être un peu naïf de ma part, mais je me demandais : comment fais-tu, l’hiver ? Si tu ne portes pas de laine par exemple, tu mets un manteau en polyester (sachant que ça ne tient pas super chaud, en général) ? Ceci dit, je ne sais pas où tu habites, donc tu n’as peut-être pas besoin de gros manteau …

    • Non non, ce n’est pas naif, c’est une vraie question, et pas évidente, en plus !!!
      Alors oui, j’ai besoin d’un gros manteau : j’habite à Paris et je suis frileuse. 😉
      Je voudrais ne plus porter de laine, mais je suis vegan depuis peu de temps : donc en fait, j’ai encore mes manteaux en laine de l’année dernière. 😉 Je ne sais pas encore vers quoi je m’orienterai l’année prochaine. Ce qui est sûr, c’est qu’il faut s’y prendre à l’avance pour chercher sur les sites spécialisés (pas du tout forcément plus chers, juste plus rares, quoi) ce qui correspond à toutes mes attentes.
      Tu me diras, dans mon armoire, j’ai aussi une doudoune Benetton qui a plusieurs années, je crois qu’elle est 100% synthétique et super chaude. Mais bon ça ne doit pas être hyper écolo comme matière…
      Donc ce n’est pas facile, je ne sais pas encore quelle sera mon option l’année prochaine…

  • Ha, l’odeur des vernis à ongles… ça me donnait bien mal à la tête ! (et le dissolvant, alors…). Ton vernis rouge et vegan est très beau ! Je dois dire que j’ai arrêté d’en porter depuis longtemps, même les formules les plus clean me semblent toujours trop toxiques, et puis avec le temps que je passe en cuisine, ça n’est pas non plus compatible ! A la place, je me polis soigneusement les ongles et je frotte un peu d’huile d’amande dessus, ça brille aussi 🙂

    Ouais, la guanine ce sont des cristaux irisés que l’on extrait des écailles de poisson. Miam.

    Alors tu bannis la laine ? Pour moi, c’est un gros dilemme, je ne supporte pas l’aspect et le toucher des fibres synthétiques (et la pétrochimie, j’aime pas non plus), donc je ne vois pas vraiment d’alternative. J’attends les pulls, écharpes et manteaux en bambou ou en chanvre ! D’ici là, je garde ma laine, en en prenant soin pour qu’elle dure longtemps. Comme dit Sib, si on veut tout bien faire, c’est quasiment impossible !

    • Hihi, moi aussi j’avoue que plus je cuisine, moins je mets de vernis ! Ca doit faire trois semaines, là !!! Et moins on en porte, plus ça nous semble toxique et chimique… Mais bon, j’adore ça quand même ! 😉

      Alors je bannis la laine… j’aimerais bien, on va dire ! Mais je ne sais pas vers quoi me tourner. A ce stade, comme je n’étais pas vegan les hivers passés, j’ai encore deux bons manteaux bien chauds, en laine. Et une doudoune en synthétique, très chaude. Et comme je le disais au début du billet, je me suis lourdée lors de mon dernier shopping : j’étais à Berlin, j’ai vu un manteau trop beau et trop chaud (forcément, il fait -15°C à Berlin l’hiver), l’occasion était belle, j’ai craqué et acheté. Une fois rentrée (samedi soir, et je repartais le dimanche pour Paris), j’ai regardé la composition : 100% laine. Me voici donc avec trois beaux manteaux en laine pour les hivers à venir, ce qui me laisse le temps de réfléchir à une alternative pour la suite… 😉

    • Oh la la, c’est tout un monde de découvrir ce qui est vegan ou non ! 😉
      Au bout d’un moment on a quelques marques repères, mais c’est vrai que c’est pas évident. 🙂

    • Hihihi !
      Oui j’ai vu ça, les shampoings sans sulfates sont hyper peu chers ! J’y ferai un petit shopping quand j’aurai besoin (j’ai encore 2 shampoings d’avance !) 🙂

  • Ha ben il y a plein de vernis SpaRitual dans mon Sephora, mais je n’en ai encore jamais acheté! Ils ont l’air très biens, je crois que je vais m’en offrir un!!
    Question débile, me tape pas dessus, mais pourquoi tu ne peux pas porter de laine? Je croyais naïvement que les moutons étaient tondus mais pas tués, si on ne fait que les tondre je ne vois pas en quoi ça leur fait du mal. Le cuir je comprends, il faut tuer la bête pour faire des shoes et des sacs, mais la laine, si on ne tue pas l’animal, en quoi serait-ce choquant? (j’essaie de me cultiver et de comprendre 🙂

    • Hihi, je ne tape pas et tu as bien raison de demander. 🙂
      La chance, plein de vernis Spa Ritual à portée de main !!! (enfin tu me diras, pour moi c’est plutôt une chance qu’il faille commander en ligne, ça limite mes craquages, héhé).
      Je ne suis pas encore experte de toutes les industries animalières (et être vegan, ça implique un peu de le devenir, pour pouvoir faire chaque choix en conscience et expliquer aux autres, aussi !) mais l’idée est que contrairement à ce qu’on pense, les moutons n’ont pas besoin d’être tondus en plein hiver. 😉 Leurs conditions d’élevage sont assez atroces, on prend souvent la laine des agneaux, qui meurent de froid ou de leurs plaies qui s’infectent (on ne les tond pas bien gentiment et soigneusement, tu vois…).
      Si tu veux des détails, tu peux aller voir ici : http://www.petafrance.com/clothing-wool.asp

      Donc pour résumer, et à mon sens, ce n’est pas le fait de tondre un mouton qui est « choquant » (bien que certains vegan antispécistes trouvent ce simple fait choquant) mais plutôt que dans notre société industrialisée, la laine de ton vêtement provenant d’un grand magasin est issue d’une bête élevée et tuée dans des conditions assez barbares.

      Vive le vernis vegan, donc. 😉

  • Ah oui, il est super joli! Je suis ravie:) J’avais effectivement hésité avec Radiant, il a une belle couleur aussi!
    C’est drôle que j’ai découvert le site Vegan Mania avant toi. Finalement je l’avais commandé sur un site anglais, mais Vegan Mania est chouette!
    Tentée par les autres marques de vernis plus naturels ou tu restes sur Sparitual pour l’instant? Et tu te débarrasse vraiment de tous les autres vernis???

      • Disons que j’ai fait un gros tri (mais il m’en reste encore pas mal, hein), pour virer les doublons, etc.
        Et dans ce tri, quand je devais virer un vernis parce que j’en avais des similaires, j’ai gardé le vegan ! (même si j’ai peu de vegan, je crois, mais bon je vire au moins les non cruelty-free)

        Il y en a 2-3 autres qui m’ont bien tapé dans l’oeil, mais je suis raisonnable, maintenant : ils sont sur ma liste de Noël, plutôt que de les acheter comme ça, pour rien ! 😉

        Je n’ai pas encore testé les autres marques plus naturelles, mais je le ferai sûrement ! Mais bon pour chacune, il faut s’assurer qu’elle est vegan, aussi. 😉 En tous cas, gros coup de coeur pour Spa Ritual, merci beaucoup !!!

  • Désolée de réagir dix ans après, mais ton article me rappelle un article lu sur le blog de démaquillage(s) sur le rouge cochenille : http://demaquillages.blogspot.fr/2011/10/rouge-cadavre.html .Il m’a assez choquée en fait, je n’avais réfléchi à ce qu’il y avait derrière l’expression de carmin dans les composants de rouge à lèvres…Donc bon, oui, il peut y avoir des bouts de bébête dans des produits de beauté!
    Et sinon, en non-testé, je suis archi fan des vernis Urban Decay: ils s’appliquent très facilement et tiennent très longtemps (pour moi!). J’avais acheté un petit kit chez Sephora aux dernières soldes d’hiver, et j’en suis très contente.

    • Je trouve ça hallucinant aussi ! Il y a zéro infos sur ce genre de choses, en effet ! L’article de démaquillages m’avait bluffée, à l’époque…
      Et d’ailleurs, j’avais commencé, pour ce billet, à écrire tout bêtement « mais non y a pas de bouts de bêbêtes dans le vernis » et puis j’ai quand même fait une petite recherche… et là, la claque.
      Alors je sais bien que peu de gens ont de l’empathie pour le poisson, mais tuer un poisson pour mettre ses écailles dans le vernis… sérieux, quoi ?
      Récemment je suis tombée sur un article sur la squalane, qui peut être végétale ou en provenance du requin (un bout de leur foie ou je ne sais plus quoi… Ils disaient que je ne sais plus quelle espèce était menacée en raison de l’industrie cosmétique (surtout au Japon ?) (j’ai des souvenirs vagues…) et qu’il fallait bien lire la compo et ne pas prendre s’il n’était pas précisé « végétale » pour la squalane.
      J’ai un seul mini-vernis Urban Decay, sa tenue avait été assez fameuse, en effet !

  • Wahou il est superbe !
    Chez Vegan Mania j’ai testé le Bourbon on the Rocks de Misa. C’est tip top de pouvoir trouver des vernis non testés sur les animaux, superbes et de qualité. 🙂 N’hésite pas à passer me lire sur mon blog. Le titre fait peur mais en fait il n’y a aucune image choquante, que des conseils pour les végétariens, en matière de repas, mais aussi de beauté. 🙂

  • Merci beaucoup pour cet article, ça fait quelque temps que je cherche du vernis à ongles non testé sur les animaux, et je peinais car de nombreuses marques de cosmétiques non testé ne font pas de vernis.
    Je m’en vais de ce pas commander sur VeganMania, je ne connaissais pas non plus ce site, merci encore!

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *