L’alimentation anti-acné #1 Le Test

« You are what you eat »
Proverbe Yogi Tea (j’en ai plein d’autres, si vous voulez).

En 14-15 mois de vie acnéique, j’ai testé pas mal de choses : le dermato, les cosmétiques de pharmacie, les cosmétiques asiatiques, le layering, la « slow cosmétique » (même si je n’ai pas été très forte en matière de slow, je l’admets) et finalement les cosmétiques naturels. Sur moi, ce sont les derniers qui ont le mieux fonctionné (et puis c’est moins cher, plus rigolo, plus écolo, plus sain…). Du coup, comme je puisais la plupart de mes astuces sur le blog Beauté-Pure dont je vous rebats régulièrement les oreilles, j’ai commencé à me dire que, peut-être, ça valait la peine de relire ses conseils. Surtout ceux sur le manger, ceux qu’on n’a pas trop envie de lire au début.

– arrêter les laitages (bye-bye Brie de Meaux)
– arrêter la junk food (bye-bye Pizza Parma)
– arrêter le gluten (bye-bye Banette et croissants)
– arrêter…

Bref, vous voyez quoi. On se dit « oui-oui bien sûr » et on passe à la partie « Quels produits mettre sur mes boutons pour les faire partir ? ».

Mais bon finalement… J’ai commencé à appliquer quelques conseils. Au cas z’où (parce que je n’arrête pas de répéter que la beauté vient de l’intérieur, donc il faut être cohérent, un peu).
J’ai arrêté le lait de vache (parce que les vaches sont shootées aux hormones et aux antibio, c’est la triste vérité les enfants). J’ai acheté du jus d’herbe d’orge (un complément alimentaire en poudre) et recommencé à prendre de la spiruline le matin. J’ai essayé de limiter l’indice glycémique de mes aliments (pas trop de pommes de terre, riz blanc, etc).

Jusque là, ça allait encore.

Puis j’ai acheté le bouquin dont je vous parlais déjà ici : The Real Guide To Flawless Skin (en 4 semaines). Je me suis dit que finalement, 4 semaines, c’était pas grand chose. Que ça valait le coup de tenter l’expérience. Y a des gens qui prennent 6 mois d’antibiotiques pour se débarrasser de boutons, moi je me ruine en cosmétiques et je m’énerve sur mes boutons depuis un an, je peux bien suivre un régime alimentaire (équilibré au demeurant) pendant un mois, non ? En le prenant comme un test, ça pouvait même être marrant.

Me voilà donc partie avec mon bouquin.

Le concept : la peau élimine ce que les organes n’ont pas réussi à gérer, donc en adoptant une alimentation anti-acné, on facilite le travail de ces derniers et la peau n’a plus à éliminer. En sens inverse, en apportant des bonnes choses à l’organisme, on va avoir une belle peau, le teint frais (l’oeil vif et le poil brillant). On évite aussi de créer un environnement inflammatoire en ayant une alimentation appropriée.

Les grands principes à suivre pour les 4 semaines ne m’ont pas surprise ou effrayée outre mesure, ça rejoignait pas mal de choses que j’avais lues chez Emanuelle de Beauté-Pure, donc.

* Arrêter les laitages, sauf de temps en temps du fromage de chèvre non pasteurisé issu de petites exploitations (j’habite à Paris, donc autant dire : arrêter les laitages)

* Ne consommer que de la viande et du poissons bio et pas à tous les repas (oui parce que si le lait de la vache est plein d’hormones, ben la vache aussi, hein) (et on est bien en train d’essayer de rééquilibrer AUSSI son système hormonal qui yoyote puisqu’on a de l’acné potentiellement hormonale)

* Augmenter de manière considérable sa consommation de légumes verts, c’est à dire consommer des légumes verts à chaque repas (et Smoothies Verts, on l’a déjà vu).

* Surveiller l’indice glycémique des aliments que l’on consomme (puisque le yoyo de sucre dans le sang provoque des déséquilibres et donc de l’acné pour faire une version courte).

* Bien sûr, ne pas consommer de plats tous prêts, de fritures, etc (ça a l’air évident, mais bon…).

* Pas de soja (plein de gens s’en fichent, mais quand on a déjà arrêté le lait, on a tendance à vouloir manger des yaourts de soja et des Croque-Tofu, et en fait, non) (sachant que le soja est déconseillé aux femmes enceintes, et conseillé aux femmes au moment de la ménopause, je m’abstiens de toute démonstration quant à son effet sur les hormones).

* Eviter le gluten. La théorie étant que, même sans être allergique, beaucoup de personnes sont sensibles au gluten. Or comme on l’a dit plus haut, si quelque chose n’est pas correctement géré par les organes… c’est la peau qui vire les déchets (amis du glamour…).

* Elle fait des focus particuliers sur certains aliments, allergènes selon elles, comme la framboise. Mais bon moi j’aime bien la framboise et je n’ai pas trouvé son argument hyper développé, donc j’ai décidé de zapper celui-là.

Facile, non ?

Bref, j’ai commencé tranquillement à manger des steak hachés bio-haricots verts ou saumon-épinards aux repas (et puis pas bio à la cantine, c’est la vie, hein), à éviter le riz, le pain, le blé et à remplacer par du quinoa, de la farine de châtaigne et autres joyeusetés.

J’ai trouvé une recette trop cool de pancakes au lait d’avoine et à la farine de châtaignes et j’étais contente. Au début, bingo, j’ai eu PLEIN de boutons (comme une détox, quoi). Puis ça s’est calmé.

Ça doit être à ce moment que j’ai décidé que c’était un peu trop facile pour moi.

Catch The Black Tiger m’a parlé du blog de Kimberly Snyder. Deux jours après (soit après avoir lu à peu près tous ses billets et halluciné sur ses 16 000 followers Facebook, ses 10 000 commentaires de fan en délire…), j’achetais son bouquin, The Beauty Detox Solution (merci le Kindle, 6€ au lieu de 12€, arrivé 3 minutes après chez moi), qui concerne, non pas une alimentation spécifique anti-acné, mais une approche globale fondée sur le bien-être, le « nettoyage » progressif et quotidien de son organisme, sur le long-terme (donc pas de soupe aux choux pendant 3 jours puis retour au MacDo-Crunch). Forcément, la dame est devenue la coach de plein de stars, est hyper belle et bien gaulée et ceinture noire de yoga.

Ah oui, elle est végétalienne et crudivore.

Comme elle est sympa, elle comprend qu’on souhaite continuer à manger de la viande (ou au moins des oeufs) de temps en temps et qu’on cuise certains aliments (à la vapeur de préférence).

Globalement, elle préconise la même chose que ci-dessus, avec des explications et des justifications beaucoup plus détaillées, qui m’ont vraiment intéressée (et convaincue pour la plupart, même si j’aime trop le tartare pour être végétalienne – mais c’est cru, c’est déjà ça). Et des petites règles en plus (niveau Expert enclenché).

* La juste combinaison des aliments, pour une meilleure digestion (la clé, c’est la digestion. Comme j’ai une colopathie par ailleurs, vous comprendrez que ça me parle, tout ce qui est relatif à « ne pas avoir mal au bide après chaque repas »). Typiquement, éviter l’association féculents-protéines, manger les fruits en dehors des repas, ne pas boire pendant les repas.

* Manger du plus léger au plus lourd au fil de la journée (donc le steak hebdomadaire, c’est le soir) (en sens inverse du classique « Petit-Déjeuner de Roi, Déjeuner de Prince, Dîner de mendiant »).

* Limiter toutes protéines animales à 2-3 repas par semaine. Y compris les oeufs, donc.

L’auteur nous promet, passés les premiers jours où l’on peut ressentir des légers symptômes de « detox », une énergie renouvelée, une perte de poids si besoin, des ongles et cheveux solides, une belle peau… Bref, le bonheur quoi. C’est donc un régime « santé » et elle s’applique à démontrer pourquoi on n’a pas besoin de lait pour avoir du calcium, ou de viande pour avoir des protéines. Et pourquoi, en adoptant les conseils alimentaires prodigués, on sera en pleine forme pour la vie (donc là, c’est sans limite de durée, en fait).

(pour ceux qui paniqueraient, elle propose plusieurs « programmes » afin d’adopter progressivement ce mode de vie, on n’arrête pas tout du jour au lendemain, surtout).

DONC comme je suis super sympa, je teste tout ça. On lance les paris ? Qui pense que je vais craquer ? Qui pense que je n’aurai plus aucun bouton dans 3 semaines, 6 semaines, 6 mois ? (vous pouvez aussi penser que je suis complètement allumée, ce n’est pas interdit).

(et en attendant, je m’amuse quand même dans la vie, faut pas croire, hein) (notamment en mettant des top coat sur des vernis pour le plaisir de les voir changer de couleur, donc) (ou en faisant des galettes de quinoa, youhou)

Un vernis brun-taupe Essence sur lequel j'ai posé Jesse James (sauf sur le majeur) (j'aurais pu choisir un autre doigt, je SAIS).

 

Jesse James de LM Cosmetic, mon top coat préféré de tous les temps (qui en fait n'est pas un vrai top coat, mais peu importe).

  • je pense vraiment que l’alimentation joue sur notre peau, à chaque période de fêtes de fin d’année je me goinfre de chocolats et autre choses grasses en tout genre et j’ai tout le monde d’horribles poussées de boutons en grand nombre alors qu’ils sont plutôt peu fréquents en temps normal. Après je trouve ça sévère de supprimer tout produit laitier, c’est le genre de régime qui peut causer des carences si on ne fait pas attention. Après ça peut être une bonne expérience, tu nous tiendras au courant, bon courage en tout cas 🙂

    • Je suis d’accord, je pense qu’il y a un grand rôle de l’alimentation et des autres choses qu’on absorbe (médocs and co).
      Pour les carences, j’ai lu pas mal de choses, notamment sur le calcium, qui m’ont assez convaincue de la non-nécessité absolue de manger des produits laitiers (je n’ai plus les chiffres en tête, mais on voit qu’il y a autant, voire plus de calcim, dans des amandes natures que dans un yaourt, et autres exemples du genre).
      Pour moi le plus dur, ce sont les protéines animales, genre les oeufs, c’est un truc qui cale hyper bien, que j’adore…
      Bon après, supprimer les oeufs ne fait pas partie de l’alimentation anti-acné mais plutôt des conseils pour un mode de vie équilibré et détox au quotidien, et chacun applique ce qu’il veut !
      Merci pour ton commentaire ! 🙂

  • quel programme!!! mais j’ai appris des tas de choses grace à toi!!! j’ignorais par exemple que les femmes enceintes ne devaient pas manger de soja…c’est valable aussi pour les steack de soja? Nan je demande, parce que je ne mange pas de viande, alors bon, si je supprime çà aussi, il ne va pas rester grand chose dans mon assiette 🙂
    Le fromage???? Mon dieu, voilà un autre truc sur lequel je ne pourrais pas faire l’impasse!!!
    Tu es très courageuse, je te le dis moi, alors vivement la fin du test que tu nous parles des résultats!!!
    Et puis, très beau ce vernis 🙂

    • Moi je l’ai appris plutôt par hasard, à une époque où je me gavais de Sojasun et où j’en avais proposé à ma collègue enceinte ! 🙂
      Ca vaut pour tous les dérivés de soja, oui… Heureusement, il te restera les oeufs, le quinoa, les lentilles, le poisson… 😉 Tu n’es pas enceinte en ce moment, si ?
      Le fromage, ça a été très progressif chez moi ! J’étais une immense fan de fromages, surtout les bries et camemberts et au début de ma colopathie, j’ai complètement arrêté de les digérer ! Au fur et à mesure, je ne mangeais plus que du comté et des fromages de chèvre. Et là, ça ne me traumatise pas de ne pas en manger et encore une fois, il s’agit de rester mesurée : j’aime bien la règle du 80-20 de Beauté-Pure, selon laquelle parfois, ben on ne respecte pas les règles ! 🙂
      Merci en tous cas ! 🙂

      • Mais smooth!!! mais si je suis enceinte, tu l’as appris hier en laissant un commentaire sur l’article que j’ai fait chez LesFleursRebelles!!!! lol!!!! 🙂
        Bon bah en tout cas, merci pour l’info, bye bye steack de soja!!!!

        • Haaaaan mais j’avais zappé cette phrase ! J’ai la fâcheuse manie de zapper les sous-titres quand je lis un billet DONC j’ai sauté la phrase en gros et rose au milieu (et du coup, j’ai scotché 3 minutes sur le dessin en me disant « mais qu’est-ce qu’ils ne peuvent pas faire, les hommes ? ») (mais comme je suis un peu débile, j’ai pas remonté le fil de la lecture pour voir si j’avais raté une info cruciale).

          FELICITATIONS, c’est top !!!! Je suis ravie pour toi !

          Pour le soja, demande confirmation à ton médecin, moi je n’ai eu l’écho que de ma copine et je sais qu’on ne donne pas de lait ou de yaourts de soja aux petits enfants, mais ne te prive peut-être pas sans confirmation médicale (après y a des médecins qui disent que la nourriture / l’arométhérapie, les huiles essentielles, c’est n’importe quoi, mais bon). 🙂

  • J’y pense également depuis plusieurs mois à ce délire.
    J’ai déjà supprimé le gluten, le lactose et je suis végétarienne. Pour les aliments à indice glycémique fort, ça coince. Concrètement tu peux plus rien manger! hormis les légumes et les fruits.

    Tu verras également la perte de poids assez spectaculaire liée à cette alimentation…En réduisant au maximum les aliments à indices glycèmique, je me suis débarrassé de 3 kilos vraiment rapidement (en même temps c’est le principe du régime montignac).
    Mais personnellement ça na rien changé à mon acné de type rétentionnelle (j’ai tenu qu’1 mois).
    Je suis curieuse de voir l’évolution sur toi!

    Ce bouquin peut aussi t’intéresser > La diététique anti-acné de Marie-Pierre Hill-Sylvestre,

    • Hello !
      Bon tu as déjà un régime pas mal, sans gluten, lactose, ni viande !
      Après je crois que le coup de l’indice glycémique, c’est l’une des règles number one ! En effet, je pense qu’en dommage (ou bénéfice) collatéral, il va y avoir une légère perte de poids, avec ce mode d’alimentation ! D’autant que je fais beaucoup de sport !
      Du coup, perso, je garde quelques aliments à « IG Haut » avant le sport, genre une banane ou quelques fruits secs, pour avoir la pêche !
      Merci pour la référence du bouquin, j’adore confronter les théories et lire plein de choses sur le sujet ! Tu l’as trouvé bien, toi ?
      Sinon pour ce qu’il reste dans l’assiette… Je pense qu’il faut adapter progressivement… Chez soi, c’est plus simple, on peut avoir des pains noirs, Essène, des crakers de quinoa, du millet… Chez les autres ou au restaurant, il ne reste un peu rien dans l’assiette, j’en conviens ! Mais bon, on peut aussi faire des exceptions et tendre vers le « je limite l’indice glycémique ». Il faut aussi penser en termes de charge glycémique d’un repas complet et non uniquement en aliments séparés. Par exemple, une salade verte en entrée fait baisser la charge glycémique de tout le repas. 🙂

    • Haha, on laisse les copines tenter le diable ! 😉
      Non, plus sérieusement, je pense qu’il faut y aller progressivement, et suivre ses goûts et son corps ! Là je résume les grands principes de ces bouquins, mais ils sont bien faits et le second préconise une approche très progressive, que l’on peut suivre sans souci si l’on est motivé, à mon avis ! 🙂 (et contrairement à un régime amincissant, l’idée est que l’on se sent bien en le faisant, donc on a envie de continuer et nos goûts se transforment peu à peu…)
      Mais je ferai des billets réguliers, pour raconter comme ça se passe. 🙂

  • Il y a quelques recettes sympa et informations utiles dans le bouquin, notamment sur les omega 3…
    Je ne savais pas pour la salade, utile effectivement.
    Bon courage en tout cas, se priver d’autant de délice (chocolat et cie) c’est un véritable supplice pour ma part.

    • Hihi !
      Moi je ne suis pas hyper gourmande de nature, j’ai quelques points faibles, mais je ne compte pas les supprimer à vie, je ferai des exceptions, bien sûr ! 🙂
      Merci pour ta réponse !

  • Tu le vois, mon doigt sans top coat, TU LE VOIS ?!!
    (enfin, moi, j’verrais bien une expression comme ça pour toi aujourd’hui, si jamais y’en a un qui t’embête ^^)

    Bon, ayant un rapport affectif de tous les diables avec la nourriture, et n’ayant vécu qu’une seule restriction en matière de bouffitude (comprends par là, un régime ^^) de toute ma vie, je crois pouvoir dire avec certitude que ce genre de régime-là n’est pas pour moi. Cela dit, après avoir essayé tout un tas de trucs pour éradiquer ma boutonnite aigüe, j’en viens à me dire qu’il doit y avoir un problème « de l’intérieur » aussi, mais je n’ai pas z’envie de sauter le pas à nouveau du « Et vas-y que je supprime ça », et patati et patata (enfin, surtout patati ^^), parce que je suis intimement persuadée que si l’on s’écoute, on SAIT à peu près instinctivement quoi manger, tout le problème étant que je ne m’écoute pas assez, déjà, mais aussi que manifestement, un côté de moi a TRES envie que je grossisse des fesses (ou alors c’est Chéri-chéri, va savoir ^^).
    Bref, je vais rester assise là et te regarder tester ce régime, je suis curieuse de connaître les résultats !

    • J’ai adoré le « et surtout patati » ! 😉
      Je te comprends, les régimes, c’est vraiment pas mon truc ! Mais là, étrangement, je ne le vois pas du tout comme ça… J’ai vraiment été hyper convaincue par ce bouquin (le deuxième surtout, pas tant l’alimentation anti-acné, finalement) qui ne présente pas les choses comme un régime, mais un mode de vie. Bien sûr, ça revient à supprimer plein de choses dont on a l’habitude et que tout le monde consomme autour de nous, mais le postulat, c’est quand même qu’on est dans une société de malbouffe et que c’est pas parce que tout le monde en mange que c’est bon pour notre corps… Bref après, c’est comme être végétarien ou végétalien, je suppose : il y a une vraie envie et une vraie conviction, sinon c’est l’horreur bien sûr. Mais quand c’est le cas, je ne pense pas qu’un végétarien ou végétalien se sente « au régime » ou « privé ». Il mange comme il a choisi de le faire.
      Quant à suivre ses envies, je te rejoins tout à fait sur le principe mais avec, pour moi, un gros bémol qui est, mis à part l’envie inconsciente de manger des trucs qui filent des boutons (héhé), la difficulté de distinguer l’acquis de l’inné.
      Hier au goûter, j’avais faim. « Instinctivement », je cherchais un truc sucré à manger. Finalement j’avais des crackers sans gluten et un avocat sous la main (et des carottes)… Ben c’était l’un des meilleurs goûters de ma vie, ça m’a bien calée et j’étais pleine d’énergie pour donner mon cours de gym à 20h20, soit 3h plus tard… Pourtant j’étais sûre que mon corps appelait une barre de céréales, à la base… 🙂
      Bref en tous cas, je ferai des rapports réguliers, héhé. 🙂

  • quel programme! je serais également bien intéressée de voir le résultat (si résultat à la clé il y a of course 🙂 ). Je savais déjà que l’alimentation influait sur la qualité de notre peau. C’est pas pour rien qu’un dermato ou un médecin dit souvent que pour les peaux jeunes acnéiques il faut éviter les choses trop grasses, trop sucrées et le protéines en trop grande quantité trop souvent. Idem, genre les carottes consommées souvent donnent une teinte plus « bronzée » à notre peau via la bêta carotène .
    donc à l’époque où j’avais de l’acné – pas si souvent, mais tjs aux mêmes endroits (menton surtout et autour de la bouche) et qui laissaient facilement des cicatrices bien moches- mon médecin et dermato m’avaient sorti ce discours sur la nourriture. Alors bon, ok pourquoi pas, ça tient la route. Et puis BOUM pilule arrive et hop, plus d’boutons. Joie.
    Alors c’est vrai que de base, j’ai pas une alimentation grasse, ni sucrée. Mais j’avoue que l’idée de devoir éliminer des choses de mon alimentation et de les remplacer par d’autres, plus difficiles à trouver, plus chères aussi…ça me tente bof. Pauvre petite étudiante de mon état, c’est peu pratique ce genre de méthode. Et puis il faut une rigueur qui, j’avoue, s’évaporera assez rapidement 🙂 Par contre j’suis moyen d’accord avec la supression des laitages. Il en faut absolument. Pas autant que nous le balancent les pubs, mais il en faut au moins 1 par semaine. Pour l’apport en Calcium. Parce que sinon, les os, il vont en pâtir…sur le long terme surtout 😉
    tout ça pour dire que : bon courage pour tout ce programme, c’est vraiment bien si tu arrives à avoir ce genre de rigueur pour tenir tout ça 🙂 hâte de voir les résultats ! ^^

    • Ah la pilule… Moi aussi à une époque ça avait été hyper efficace et radical ! Mais cette dernière année, j’ai changé 2-3 fois, avec les désagréments que ça implique (parce qu’il y en a que j’ai très mal supportées) et même les plus efficaces auparavant ne marchaient pas. Donc bon, j’ai tout simplement arrêté la contraception hormonale et décidé de m’occuper de mon acné autrement. 🙂
      Je comprends l’absence d’envie d’éliminer des choses de ton alimentation et de les remplacer par des choses plus chères et galères à trouver : présenté comme ça, ça ne fait pas rêver ! 🙂
      Personnellement, je ne le vis pas comme ça, c’est pour ça que je le vis bien ! Je suis vraiment convaincue par les nombreux articles / bouquins que j’ai lus sur les dérives de l’alimentation occidentale, pleine de E bidules, de sucres raffinés, de céréales pauvres en nutrmiments, de viandes shootées aux hormones et tout le tintouin (apocalypse imminente, bonjour). 😉
      Du coup, les retirer ne me gêne pas, la plus grosse difficulté étant finalement de le gérer dans une société qui mange différemment (tu vas chez des gens, y a quand même 9 chances sur 10 qu’il y ait des pâtes, du riz blanc, de la viande pas bio, un plat avec du fromage dedans…). Après je ne suis ni malade, ni allergique, donc si je vais chez des gens, je profite de ce qu’ils m’ont préparé et basta ! 🙂
      Quant au calcium, j’ai lu énormément d’études sur le sujet, sans être médecin bien sûr, hein, et sérieusement, je pense qu’on peut couvrir nos besoins d’apports en calcium par les fruits secs (surtout les amandes, très riches), les légumes, les céréales, l’eau minérale, les laits végétaux…
      Regarde par exemple ici : http://www.guide-vitamines.org/mineraux/calcium/sources-alimentaires-calcium.html
      Une grosse portion d’amandes au goûter = un yaourt. 🙂
      Certains disent même que, le lait étant peu digeste, on assimile très mal le calcium des produits laitiers, mais ça, je n’en sais rien.
      Bref en tous cas je ne m’inquiète pas pour les carences, même s’il faut bien penser, pour chaque produit qui disparaît de l’alimentation, à le remplacer par quelque chose d’équivalent…
      Quant au prix, bien sûr, il y a des choses plus chères sur un budget étudiant, mais pour ma part, mon budget « nourriture » n’a pas tant augmenté que ça, parce que j’achète moins de viandes et fromages (hyper cher) (je continue d’en acheter quand même parce que je mange parfois de la viande et que mon copain mange plein de fromage) et que je consomme des choses moins chères au resto le midi, entre collègues. 🙂
      Bref, je raconte tout ma vie, tout ça pour dire : merci pour ton commentaire, et je ferai des petits feedbacks réguliers ! 🙂

  • Perso, je ne sais pas si tu arriveras à éviter l’apparition de tout bouton car l’alimentation si elle est importante, elle ne fait pas tout (cf les hormones, la pollution …) mais ta peau en sera améliorée.

    • Ah oui, même si j’en rêve, je suis d’accord avec toi, le concept de « flawless » me semble relativement inaccessible !
      Mais bon dans mes phases pas rigolotes (soit une semaine sur deux ou trois, quand même), j’ai 2 à 3 nouveaux boutons par jour, chacun restant 4-5 jours… Je te laisse imaginer la fin de la semaine ! 😉
      Donc si ce mode alimentaire améliore grandement ma peau, ça me suffira (et ensuite, je vais vivre dans la montagne). 😉

        • C’est gentil ! Mais si, quand même, je mets plus ou moins de fond de teint et correcteur en fonction des phases boutonnesques, mais ça fait quand même 15 mois que je n’ai pas eu une seule journée avec moins de 3-4 boutons (et les cicatrices qui vont avec) sur le visage. Je n’ai pas une acné sévère, mais tout de même présente et en continu…
          Je vous tiens au courant, bien sûr ! 🙂

    • Ah zut, je ne crois pas !!! Il n’est pas hyper compliqué en anglais, mais ça dépend de tes connaissances de base, bien sûr ! 🙂
      En tous cas si tu as des questions (si tu lis le blog ou achètes quand même le bouquin), n’hésite pas ! 🙂

  • Pauvre framboise! 🙂
    Je dois dire que mon admiration pour toi grandit de jour en jour… Je suis sûre que tu tiendras (à part les soirées, mais tu es une petite maline, tu ne parles ni d’alcool ni de thaï 😉 et je croise les doigts pour que ça aie un effet sur tes boutons!
    Comment tu connais l’indice glycémique des aliments? Et pourquoi il ne faut pas boire pendant les repas?
    Par contre je suis sceptique sur les repas du plus léger au plus lourd, car même si tu vas donc manger des choses plus digestes, un repas lourd le soir n’est top ni pour la digestion ni pour le sommeil. A moins de te laisser au moins 2h avant de te coucher…
    Bon courage, on attend le bilan Semaine 1 🙂

    (C’est marrant ce top coat a l’air de faire le même effet que les paillettes 17, mais en plus fin et serré, non?)

    • Hahahaha, tu as vu, hein ?! Eviter soigneusement de parler thaï et alcool, ma spécialité ! 😉
      (j’ai toujours ces envies de thaï, c’est fou, non ?!)
      Pour l’alcool, je ferai un billet, le premier bouquin est très strict (genre elle boit un verre par an), le second un peu moins, mais elle recommande bien sûre de boire peu, pas souvent, et du vin ou de la vodka. 😀
      Pour l’indice glycémique, il y a des listes sur internet. C’est un peu pénible au début, mais ça rentre vite. Le seul régime amincissant que j’ai fait dans ma vie était un régime à « IG bas », du coup, j’ai appris pas mal d’indices à ce moment là. Une fois qu’on a pris le coup, c’est assez intuitif.
      D’après le bouquin, il faut éviter de boire en mangeant parce que ça dilue les enzymes digestifs, et qu’on digère donc moins bien !
      Ah oui bien sûr, il est recommandé de dîner 3 ou 4 heures avant de se coucher hein ! 🙂 Et puis bon, on n’a pas la même notion de « lourd » qu’elle ! 😉 « Lourd », c’est dès qu’il y a un truc un peu compliqué à digérer, type protéines ou féculents. Donc un repas saumon et épinards vapeur entre dans la catégorie « lourd ». Idem pour des lentilles avec une salade verte… Bref, tu vois l’idée ! 😉
      En effet sur la photo, le top coat est pailleté, mais c’est vraiment quand on regarde de très près, en fait, il fait plutôt des reflets bleus que des paillettes. Et celles du 17 sont multicolores, aussi (elles sont tellement belles !)
      A bientôt pour le bilan, héhé ! 😉

  • T’es vraiment courageuse, je pourrais jamais faire ce régime je crois, j’aime tellement le chocolat, comment tu fais pour t’en passer ?
    En tout cas je t’admire et je te souhaite vraiment que ça marche !
    P.S. : superbe ton vernis !

    • Merci ! 🙂
      Je ne suis pas une grosse mangeuse de chocolat, en fait. 🙂 J’aime bien de temps en temps, mais pas du tout tous les jours ni en grosses quantités, donc ça va ! Le plus dur, c’est le fromage de chèvre et les viennoiseries. 😀
      Mais bon, ça ne veut pas dire que je n’en mangerai plus jamais ! Au lieu d’en manger 1 ou 2 fois par semaine, ce sera sûrement 1 ou 2 fois par mois, ça ne me semble pas horrible, mais à voir sur le long terme ! 😉
      (et le chocolat noir n’est pas interdit, en plus, du coup, j’en mange souvent au dessert !)

  • Je suis avec beaucoup d’intérêt tes posts (c’est en partie grâce à toi que je me suis mise aux cosmétiques asiatiques qui marchent du tonnerre sur moi), j’ai hâte de voir si ce nouveau « mode de vie alimentaire » marchera pour toi !
    J’ai suivi ton lien sur le site de Kimberly Snyder, mais j’avoue que ça m’a fait un peu peur :/ Plus de mac do ou de fritures, ok; plus de churros ni de soda ni de pizza, ok; quasiment plus de viande ni de poisson; plus de milk shake, de lait ni de yaourt; plus de tacos, de maïs, de pain, plus de caesar salade Oo Il reste quoi à manger…?
    (puis bon, je suis une étudiante débordée sans voiture et sans magasin bio à proximité, donc je peux pas trop me faire de galettes bio à la farine de châtaigne 🙂 félicitations pour avoir la patience!)
    Courage en tout cas ! J’espère que ta persévérance sera récompensée 🙂

    • Merci ! Je suis contente que les cosmétiques asiatiques marchent bien sur toi ! 🙂
      C’est vrai que c’est effrayant au début, hein ?! 🙂 C’est pour ça que je disais que c’était progressif… Ca fait des mois que je lis ce genre de choses, et j’ai adopté les conseils et le mode de vie très progressivement. D’abord on vire la junkfood. Puis le lait de vache. Puis le maïs. Puis le pain blanc… Bref, je l’ai fait tout doucement, en supprimant (ou limitant) certaines choses. Et puis il y a une question de conviction, bien sûr ! J’ai lu énormément d’ouvrages qui m’ont convaincue, donc j’ai envie de le faire, ce n’est pas juste pour les boutons, je pense que c’est vraiment quelque chose de bien pour se sentir mieux dans son corps, être en bonne santé ! Après peut-être que je ça ne me conviendra pas, mais j’ai envie de tenter le coup ! 🙂
      Oui la farine de châtaigne, ça coûte une blinde, en effet. Après moi j’adore trouver des recettes et tout ça, mais Kimberly Snyder dit dans son livre qu’on n’est ni obligé, ni même censé dépenser plus d’argent et faire plein de cuisine ! L’idée est vraiment de manger simple… Un demi-avocat et des batonnets de carotte au goûter, ça revient pas vraiment plus cher qu’un truc acheté à la boulangerie, par exemple. Réduire la viande et le fromage, ça fait clairement économiser des sous (surtout si tu remplaces par des lentilles, du quinoa, etc qui sont assez économiques).
      Bref, je suppose que chacun peut faire de petits changements malins, en fonction de ses envies, besoins, capacités… 🙂
      J’espère aussi que je serai contente au final ! 🙂

      • En fait, c’est pas tellement au niveau économique que j’hésite ; j’achète beaucoup de viande, et quand je peux j’achète mes aliments bio, donc je raque déjà ^^
        Maintenant que j’y pense c’est pas non plus pour les aliments eux-mêmes – enfin j’adore la viande, le lait, …, mais ça m’est arrivé de vivre deux mois chez une famille végétarienne, bah tu t’y fais très vite et ça m’a pas manqué au final. (par contre, mon premier steak après ces deux mois était le meilleur que j’ai mangé de ma vie)
        C’est vraiment pour le côté pratique :/ et aussi un peu la peur de manger tout le temps la même chose, voire de développer des carences sur le long-terme. Mais je suppose que les livres développent pas mal là-dessus, donc il faudra que je me renseigne ^^
        Bon courage en tout cas 🙂

        • Les livres développent pas mal sur les carences, surtout celui de Kimberly Snyder, donc c’est rassurant. Par contre sur la monotonie, moi ça fait 15 jours, et c’est vrai que bon… Tu as raison, il y a un côté pratique, soit tu manges toujours la même chose (salade composée / steak-verdure / poisson-verdure) soit tu veux varier et là, faut cuisiner et s’organiser (faire des pancakes sans gluten ni lactose, préparer des galettes de quinoa, penser à faire tremper ses pois chiches 12h à l’avance…) mais bon en alternant, ça va !
          Toujours est-il que depuis ce weekend, j’ai une envie de viennoiseries… 😀

  • Et bien bon courage alors ! ^^

    Moi ça ne m’attire pas du tout. Oui c’est clair que l’alimentation a des conséquences sur notre corps, même au niveau de la peau. Après, je pense que c’est un équilibre à avoir, et que la méthode que tu décris est trop directive pour moi.

    Pour ce qui est de manger bio, par contre, j’aimerai le faire, mais pour l’instant ce n’est pas possible au niveau financier.

    Je renouvelle mes encouragements. Tiens nous au courant 😉

    • Merci ! 🙂
      C’est vrai que la méthode est assez directive, mais c’est aussi parce que je résume deux bouquins qui doivent faire 200 ou 300 pages à eux deux en une page. 😉 Les explications sont détaillées, on parle bien sûr de « limitations », avant de supprimer tout ça, tout est justifié, des solutions alternatives sont proposées…
      En tous cas, je suis tout à fait d’accord : c’est une question d’équilibre ! Ce que le bouquin de Kimberly Snyder essaie de démontrer (de manière plutôt convaincante à mon goût), c’est que l’équilibre proposé par la société actuelle n’est pas équilibré, en fait. 🙂
      Je vous tiendrai au courant bien sûr, pour le moment je tâtonne et découvre, c’est assez rigolo comme « expérience » ! 🙂

    • Je sais ! (et un peu flippée, là, rapport à ce que j’ai grave envie d’une viennoise au chocolat) ! 😉
      Les sushis du midi rentrent dans le menu anti-acné (je laisse un peu de côté le menu végétalien, c’est trop dur). 😉

  • Très intéressant cette alimentation…. Je me rend compte que je suis déjà tous ces conseils sauf pour le pain, je dirais …. Question viande chez moi, même les poulets c’est direct du producteur sans les antibio ou je sais pas quoi de mauvais …. Les fruits c’est à volonté en dehors des repas aussi, je trouve que ça me fait du bien, lire tes conseils me le confirme donc …..

    • Depuis le mois de mars, mon alimentation a un peu évolué… Mais les grandes lignes y sont, si ce n’est que depuis, j’ai tendance à manger plutôt végétalien. 🙂
      Et par contre, je suis moins stricte sur d’autres choses (comme le pain, justement !).

  • Bonjour, je viens de découvrir ton blog et je t’avouerai que je suis très intéressée !
    Aurais-tu le nom d’autres livres que ceux que tu cites, mais en français ? (Moi et l’anglais, hm hm..)
    Disons que ça va faire maintenant 8 ans que l’acné ne me lâche plus, malgré des traitements divers et variés, et j’aimerais vraiment manger plus sain et équilibré, pour être propre de l’intérieur, ne plus avoir le ventre gonflé, me sentir mieux, bref, toutes ses joyeusetés !
    J’espère que tu pourras me répondre, je suis en train de remonter l’historique de ton blog et de noter tout plein de recettes !

    • Hello !
      Eh bien écoute, malheureusement, je ne connais aucun bouquin français sur le sujet, à ce stade…
      Emmanuelle, du site beauté pure, travaille sur un bouquin qui devrait être prêt bientôt, mais je n’en sais pas plus. 🙂
      Les américains sont beaucoup plus à fond que les français sur ces espèces de guide qui te disent comment vivre, comment manger, etc. 😉
      Ma pauvre, huit ans, c’est vraiment pénible ! Enfin pour ma part, ça fait près de deux ans et si ça se trouve, le traitement antibio est simplement une accalmie…
      En tous cas, même si l’acné devait revenir, je n’arrêterais mon alimentation saine pour rien au monde !
      Si je trouve d’autres idées de bouquins, je te le dis, mais à ce stade, je n’ai rien en tête…
      Peut-être les livres de Daniel Festy, genre « Tout vient du vientre », mais c’est axé digestion, probiotiques, etc (très intéressant ceci dit) ?
      En tous cas, si ce n’est pas déjà fait, je te conseille le blog d’Emanuelle ! 🙂

  • Bonjour,
    J’ai découvert très récemment ton blog dont je trouve le contenu très intéressant. J’ai pris conscience il y a quelques semaines du rôle que pouvait jouer l’alimentation sur l’acné (revenue chez moi 4 mois après l’arrêt de ma pilule, mais aussi juste après les fêtes de Noël où les gros repas se sont enchainés pendant deux semaines).
    Bref, toujours est-il que je fais attention à l’index glycémique des aliments! Je me pose quand même quelques questions:
    D’une part, j’ai une sensation de faim présente presque tout au long de la journée: j’ai beau manger amandes, noix, noisettes et parfois même banane dans l’apres midi, la sensation disparaît tout juste (alors qu’avant cela me rassasiait). J’ai même parfois faim quelques minutes après mon repas, pourtant je mange aussi poisson gras ou viande à quasi chaque repas. J’ai aussi perdu quelques kilos rapidement, c’est sûrement lié. Comment se sentir rassaisiée, quels aliments privilégies tu?
    D’autre part, une grande inconnue pour moi: quel est ton petit déjeuner idéal ? Car je ne crois pas que mon thé vert / jus de carotte / kiwi / muesli bio auquel j’ai ajouté noix amandes et noisettes soit un petit déj à IG modéré. Des idées à me donner?
    Merci, et j’espère que tes efforts alimentaires engagés depuis un an maintenant ont pu t’aider!

    • Hello !
      Désolée de répondre un peu tard, la semaine dernière a été chargée. 🙂
      Pour l’acné après arrêt de la pilule : je suis de plus en plus atterrée de constater que c’est le cas de beaucoup de personnes. Je crois que les hormones peuvent mettre beaucoup de temps à se remettre en place… Pour ma part, j’ai pris des antibio après 1 an d’acné incontrôlable et j’ai terminé mon traitement il y a un peu moins d’un mois. A ce stade : pas de rechute, SAUF après deux gros weekends de manger et boire (surtout boire) (donc picoler = échec pour l’acné). 😉
      (quand je dis rechute, ça veut juste dire qu’après chacun de ces weekends, j’avais 2-3 boutons)

      Pour ce qui est alimentation, satiété et indice glycémique : si tu supprimes les céréales, c’est normal que tu aies faim, à mon avis. 🙂 IG bas ne veut pas dire : pas de féculent. Ce qui est conseillé, c’est de choisir des céréales complètes, non raffinées, type blé complet, riz brun complet, quinoa, sarrasin, etc. Typiquement, ton muesli n’est pas nécessairement à proscrire, s’il ne contient pas de sucres ajoutés ? La carotte crue, c’est bon en termes d’IG. Donc ton petit déj n’est pas mal du tout, en fait. 🙂
      Un de mes petit déj préférés, c’est ça : http://smootheries.fr/petits-dejeuners-sans-tartines-ni-miel-pops/
      Personnellement, j’ai une conception assez flexible de l’IG bas, dans le sens où je refuse de supprimer ou éviter des aliments sains et bons sous prétexte qu’ils sont à IG haut, type banane, courges, etc ! A ce stade, ça n’a pas d’effet négatif sur mon acné. Ces aliments, ce sont donc tous les fruits et légumes à IG haut : je mange n’importe quel fruit, mais aussi plein de potimarrons, des carottes cuites et, parfois, des pommes de terre (de préférence pas frites, haha).
      En fait j’évite surtout tout ce qui est raffiné : pas trop de pâtes blanches, de riz blanc (ou alors, avec une source de gras et/ou de fibres pour faire baisser l’IG), de plats tous prêts, de produits sucrés type gâteaux, etc.
      Est-ce que tu as vu le billet L’alimentation anti-acné, une semaine type ? (ou un truc du genre, haha) J’y racontais un peu ce que je mangeais sur une semaine, justement. Je n’avais pas faim, par contre j’étais un peu en sevrage de produits raffinés donc parfois j’avais besoin d’un croissant ou autre, pour me « récompenser ».
      Depuis, je suis devenue végétalienne donc je ne mange plus de produits animaux du tout, et en m’alimentant comme ça, je n’ai pas de problèmes de faim.
      Bref pour résumer cet énorme pavé : si tu as faim, essaie de bien privilégier les céréales complètes (et les légumineuses, si tu les digères bien !).

  • Cela fait un moment que je pense à changer mon alimentation: je ne bois plus de lait de vache et autres dérivés à part le gruyère de temps en temps mais pour moi supprimer le gluten complètement c’est dur. Je mange peu de viandes et consomme beaucoup de céréales complètes mais ce type d’alimentation fait perdre du poids, or mon imc se situe dans « maigreur » je ne veux surtout pas perdre de poids alors je ne sais pas comment faire. Mais ton blog est super!

    • Bonjour !
      Merci pour ton commentaire !!!
      Alors oui, ce type d’alimentation peut faire perdre du poids, mais je pense qu’en faisant attention, tu peux rester stable et même… en prendre !
      Il y aurait quelques petits réflexes à prendre, quelques aliments à privilégier, parmi les bons gras, les bons glucides, les bonnes protéines.
      Quelques idées comme ça : les bananes (moi j’en mange une par jour, au petit déjeuner, au dessert d’un repas un peu trop light ou au goûter), les avocats (c’est pas très écologique ni économique, je me console en me disant qu’en ne consommant aucun produit animal on réduit quand même bien notre impact et qu’en achetant tes avocats chez Biocoop par exemple, ils sont au moins acheminés par bateau, ce qui est mieux que l’avion) que tu peux manger pour rendre une salade plus consistante, ou sur du pain (moi je remange du gluten, je mange du pain bio au levain, complet ou intégral, la plupart du temps) à 4h, par exemple, les légumineuses (houmous, haricots rouges, salades de flageolets ou de lentilles…).
      Quelques exemples de repas qui « obéissent » aux « règles » d’une alimentation non inflammatoire, anti acné ou autre, et sans produits animaux :
      – Un plat de haricots rouges à la sauce tomate et au lait de coco, parsemé de coriandre et de lamelles d’avocat, servi sur du riz complet ou autre céréale complète sans gluten. Avec des clémentines / des kiwis / une banane au dessert 🙂
      – Un repas mexicain vegan (de la crème d’amande au citron, des haricots rouges, une petite salsa de tomates, des feuilles de salade et toujours coriandre et avocat)
      – Un repas libanais (houmous, caviar d’aubergine, falafels maison – pas frits, héhé – salade de chou, taboulé de persil)
      – Un repas indien (dahl de lentilles et riz complet, avec une grosse salade verte pour alléger)
      Je ne suis pas dans la catégorie « maigreur » alors je n’ai pas testé sur moi, mais j’ai parfois lu que justement, une alimentation de ce style, parce qu’elle était « nourrissante » (plus que de la calorie vide de bouffe industrielle), permettrait aussi de prendre du poids, si besoin.
      Dans tous les cas, je pense que tu peux manger nourrissant et bien consistant sans avoir recours au pain blanc et à la viande, mais il ne faut pas tomber dans l’excès « salade verte sans rien », ce qui est fréquent quand on débute, il faut vraiment apprendre à cuisiner différement, à manger des légumineuses, bananes et autres fruits costauds (dattes, mangues, etc), des céréales et des légumes (purées de carottes, soupes de potimarron, navets, patates douces, choux, etc etc) à tous les repas !
      Bon courage dans ta recherche d’un équilibre alimentaire qui te convient, surtout !!! 🙂

  • Ton blog est très complet c’est chouette de tomber dessus surtout lorsqu’on désespère face a ses boutons… J’ai changé mon alimentation depuis plusieurs mois maintenant et en arrêtant la pilule pleins de boutons a tel point que je me sens tres mal dans ma peau. J’avais l’impression d’avoir tout essayé jusqu’à ce que je tombe sur ton blog j’ai évident aussi fait le tour de celui de kimberly qui fait rêver! Je suis hyper contente de changer mon alimentation ca me motive a cuisiner mais tu dis que tu étais sous anti bio pour tes boutons, l’alimentation n’a pas etait suffisante alors? En tout cas merci pour ces infos et petit a petit on sera entouré que de resto « sains » on peut rêver 🙂

  • Salut,

    je précise que je suis un mec donc pas de problème de pillule, et pourtant à 26 ans je me coltine encore et toujours de l’acné (depuis au moins 10 ans donc). A mon age, et étant un mec, ça ne peut qu’être un problème d’hormone…

    Un jour j’en ai eu marre, ayant tout essayé ou presque (Antibio, zinc, roaccutane,huiles essentielles soit disant miracle, argile verte, la liste est longue…), je me suis penché sur l’alimentation et j’ai décidé de tout arrêter :
    – Gluten : Aucun effet notoire, mais un meilleur bien être
    – Lait de vache et dérivée : Amélioration de le peau mais poussées quand même

    Puis je me suis rendu compte qu’en fait, mes poussées correspondaient aux moment où je consommait (craquait) sur des paquets de gâteau (j’en mangeais rarement sauf en cas de « craquage » justement).
    – Suppression de tout ce qui monte au dessus de 35 en Indice glycémique : En moins d’un moi plus de poussées désastreuse (genre 5 ou 6 boutons sur le menton).
    Pour confirmer, j’ai repris le riz blanc mais basmati plusieurs fois en une semaine (soit disant IG moyen) : Et BAM! nouvelle poussée 3jours après…

    Je ne sais pas si au long terme c’est efficace car je n’ai pas assez de recule, mais en tout cas, j’ai prouvé sur moi que cela avait une incidence directe sur mes poussées.

    A+ 😉

    • Waouh c’est radical comme effet ! Une poussée a chaque consommation d’aliment a indice supérieur a 35 ça impose une grosse discipline quand même !!! Mais le jeu en vaut la chandelle !

  • Hello,
    Je mange végétalien avec beaucoup beaucoup de fruits puis pâtes sans gluten ,mais et riz le soir depuis 1 an et depuis j ai d énormes boutons .je pensais que c était du à la détoxication et que ça allait passer mais pas d amélioration en vue .je pense que c est un pb d indice glycemique .Ou en es tu de tes résultats ? Ton acne a disparu?
    Merci

    • Hello,
      L’indice glycémique est souvent mis en cause dans les problèmes d’acné, donc c’est toujours une piste à explorer, oui ! Surtout si tu dis que tu consommes pas mal de céréales type riz, maïs etc + des fruits à gogo…
      De mon côté, j’ai arrêté d’avoir de l’acné après mon accouchement. Visiblement, c’est très hormonal chez moi, et l’alimentation peut limiter ou aggraver, mais elle ne suffit pas à éradiquer ou provoquer l’acné (j’ai mangé n’importe quoi quand j’allaitais et je n’avais jamais de boutons, je mangeais très bien le 1er trimestre de ma grossesse et j’en avais plein…).

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *