Qu’est-ce qu’on mange ? #8

Comme annoncé la semaine dernière, mon premier repas de la semaine fut un bel échec.

Dimanche, j’ai en effet décidé de suivre une recette un peu étrange mais qui avait l’air marrante : la patate douce farcie au houmous et carottes. J’aurais pas du. Cher&Tendre m’a gentiment dit qu’il lui aurait suffi d’un coup d’oeil pour s’apercevoir que c’était une sacrée mauvaise idée. Et donc, par rapport à ce que je cuisine normalement, c’était un peu plus long et plutôt moins bon (disons que sur le moment, j’ai trouvé ça bof mais pas mauvais, et qu’a posteriori, j’ai fini par jeter la patate douce restante parce que je n’avais vraiment pas envie d’une deuxième tournée). Pour rattraper le repas, il y avait quand même un reste de soupe poireaux-champignons du vendredi, qui était très bonne, elle.

En prime, c'est assez laid.

En prime, c’est laid. Et le bol de soupe déborde parce que les grands bols étaient au lave-vaisselle. 

Ayant trouvé la motivation de refaire un rôti de noix le weekend, j’en ai mangé lundi. Décidément, j’adore ce rôti de noix (un comble pour quelqu’un qui n’aime pas trop les noix) (et en fait, ça marche avec pas mal d’oléagineux, pas la peine d’acheter un max de noix de cajou et noix de grenoble, qui coûtent très cher : moi je prends un petit paquet de chaque et je complète avec des graines de tournesol). Et faire à manger en grandes quantités le weekend, c’est vraiment le secret d’une semaine à bien manger sans se prendre la tête. Accompagnement  : salade verte-vinaigrette, cornichons (plein), purée d’ail (plein aussi), moutarde.

Assiette prête en 2 minutes chrono.

Assiette prête en 2 minutes chrono.

Mardi, j’ai ENCORE fait la soupe de Lili (la cheloue aux topinambours, panais, tofu et épinards). Elle était à nouveau super bonne (bien qu’un peu plus épaisse parce que je l’ai laissée cuire plus longtemps, donc le bouillon s’est un peu évaporé). Et je ne sais plus de tout avec quoi je l’ai mangée. En plus j’ai même pas de photo. Mystère, mystère (voilà donc l’inconvénient d’écrire avec 15 jours de décalage, il peut y avoir des trous). Peut-être que j’ai remangé du rôti de noix, qui sait.

Par contre je me souviens bien de mercredi (et j’ai une photo, ça aide). J’avais hyper envie de salade. Probablement un ras-le-bol de l’hiver et de la soupe de potimarron (enfin quand même pas, il est évidemment impossible de se lasser de la soupe de potimarron, à mon avis), probablement l’envie de faire semblant qu’il ne fait pas -5°C dehors… En général, quand j’ai envie de quelque chose, je peux devenir assez obsessionnelle. Donc j’ai passé une grosse partie de ma pause déjeuner à zoner sur Internet à la recherche de recettes de salades d’hiver. Le soir, j’ai fait une espèce de mélange des recettes que j’avais vues et qui m’avaient inspirée soit : des carottes, des endives, du radis noir (ces trois-là rapés finement), de l’avocat, des champignons, des graines germées (j’ai essayé d’en faire germer, j’ai du tout jeter, donc il s’agissait d’alfalfa du commerce) et des graines de sésame (j’étais tellement motivée que j’ai même torréfié les graines ce soir-là). Le tout avec une vinaigrette sucrée (moutarde aigre-douce achetée à Biocoop + vinaigre balsamique + miel de Manuka + huile d’olive + huile de sésame), de la salade verte, et des morceaux de tofu aux herbes et au basilic à côté (j’ai arrêté d’en acheter parce que j’en mange beaucoup trop, c’est hyper addictif ce truc). Un gros succès, cette salade.

Salade composée d'hiver

Jeudi, j’ai terminé la soupe de Lili et j’ai fait une espèce de « bol végétarien » pas dans un bol. Pour les retardataires : le « bol végétarien » est un repas végétalien (en fait) complet, qui comprend : une céréale, une légumineuse, un légume et une sauce (sinon ça fait un peu sec, hein). Déclinable à l’infini, en fonction de placard, des envies, des saisons. Ici : du sarrasin (ma céréale préférée), des lentilles beluga (qui ne sont pas sèches comme des lentilles vertes mais ne font pas non plus de la purée comme les lentilles corail), une sauce au lait de coco et au curry (j’ai donc mis du lait de coco dans une casserole, et plein d’épices), du brocolis à la vapeur. Comme il fallait vider le frigo, j’ai complété avec une grosse portion de graines germées (ça ne fait jamais de mal) et une tranche de rôti de noix avec des cornichons, de la tapenade et du houmous maison. Là encore, on voit l’intérêt de faire des trucs à l’avance, il n’y a plus qu’à tout poser dans l’assiette (bon en l’occurrence, ce soir-là, j’ai quand même du faire cuire les lentilles, le sarrasin et les brocolis) (mais j’en ai fait trop, pour qu’il en reste).

La photo n'est pas belle, mais c'était un de mes meilleurs repas.

La photo n’est pas belle, mais c’était un de mes meilleurs repas.

Vendredi, après une journée à trépigner dans le froid et à prendre les transports (l’aller-retour Paris-Bruxelles par -7°C, toujours un plaisir), j’ai retrouvé ma soeur dans un restaurant américano-italien, où j’ai mangé un gros veggie burger avec plein de frites. Ca fait du bien, parfois, de manger plein de frites. Le tout arrosé de vin rouge.

(je n’ai toujours pas pris le réflexe de faire des photos au restaurant. Peut-être que c’est mieux comme ça).

Samedi, soirée ciné en perspective. Aller voir le dernier Tarantino le samedi soir suivant sa sortie, alors qu’il fait très (très) froid, à Montparnasse ? Mauvaise idée. Nous avons donc fini dans une crêperie pour patienter deux heures jusqu’à la séance suivante, puisque celles de 20h, 20h30 et 21h étaient complètes. Flash info  : la crêperie est l’ennemie du végétalien. J’ai donc bu du cidre en mangeant une salade verte nature à 5€. Heureusement, j’avais un peu anticipé et j’avais mon petit sac isotherme que je trimballe partout, avec du vrai manger dedans : une salade composée toute simple mais efficace (carottes, chou rouge, pousses d’épinards et le reste du tofu aux herbes, avec une vinaigrette à l’huile de sésame) (je pense que l’huile de sésame est l’arme ultime pour me faire aimer les carottes crues) (pour les carottes cuites, c’est le lait de coco) et un mini sandwich avec du « fromage » (aka fauxmage) végan : une grande tranche de pain aux céréales, une couche généreuse de « cream cheese » Toffuti aux olives (super bon et super pas sain grâce à l’huile de palme – mais, comme pour le Nutella, je ne vois pas ce qu’ils pourraient mettre d’autre pour avoir cette texture) et un peu de tapenade maison. La salade m’avait fait patienter un peu, j’ai ensuite dévoré mon repas dans le ciné.

Repas ciné

janvier 31, 2013

Étiquettes : , , ,
  • J’aime bien tes semaines culinaires, ça me donne un peu d’inspiration, pour moi qui n’ai pas très envie de me prendre la tête en cuisine en ce moment…
    A titre d’info, je ne sais pas si l’on en trouve en France, mais je crois que oui, il y a un faux-mage à tartiner style Tofutti mais une autre marque (justement) sans huile de palme mais à l’huile de coco, pas mal du tout… une bonne alternative ! Bon, mon commentaire manque un peu d’info, mais j’essaierai de retrouver le nom, promis !

    • Ravie de te donner de l’inspiration ! 🙂
      J’entre aussi dans une grosse phase creuse, absolument pas envie de me prendre la tête, mais la gourmandise est toujours là… Du coup, c’est soupe et tartines à gogo, pas hyper healthy tout ça (enfin la soupe, ça va, mais le reste…).
      Je retiens qu’il existe du faux mage crémeux sans huile de palme !
      Ce weekend j’ai mangé (justement), une tartine de faux pâté au paprika, à l’huile de coco. En fait elle est tout simplement désodorisée pour les préparations salées, non ?

  • La patate douce, j’ai lutté pour trouver une recette qui me plaise… J’ai bien dû en faire 3 ou 4 (toutes m’écoeuraient au bout de la 2e ou 3 bouchées).
    C’est chez Saveurs Végétales que j’en ai trouvé une sympa, facile, rapide, et qui me convient tout à fait :
    http://www.saveursvegetales.com/2012/02/puree-hivernale-aux-herbes.html
    Parmi une de celles que j’avais testées (et qui m’avaient écoeurée – je n’avais pas fini mon assiette ce qui ne m’arrive jamais), il y en avait une fourrée.
    On faisait cuire la patate douce au four, puis, on l’ouvrait en cours de cuisson, et 10 minutes avant la fin de la cuisson, on la farcissait avec un mélange de ricotta / cannelle.

    Sinon : toujours pas testé la terrine de noix (et elle me fait toujours envie).
    Il faudrait 🙂

    J’adore l’idée du « bol végétarien » (même dans une assiette) : c’est le principe que l’on retrouve un peu chez Sol (boosté aux superaliments), ou chez Soya, ou encore certains restaurants macrobiotiques sur Paris.
    (et j’aime aussi beaucoup le sarrasin :-))

    • Moi j’aime beaucoup la patate douce : en purée, en chips, en frites, dans des currys avec des lentilles corail, ou alors en gâteau ! C’est plutôt Cher&Tendre qui n’aime pas ça !
      Mais celle-ci, berk berk en tous cas ! Je note ta recette, merci ! 😀

      Dans ma représentation, les assiettes Soya/Sol sont plus des « mezzés », des grandes assiettes avec plein de petites choses, alors que le bol végétarien (mais là c’était un faux, donc c’est trompeur) c’est vraiment : une céréale, une légumineuse, un légume + une sauce et tu manges en mélangeant le tout !
      (mon préféré c’est celui de cette semaine : sarrasin, lentilles beluga, sauce au lait de coco et brocolis) 🙂

      Je vais essayer de varier un peu et de me remettre à en manger, parce que mine de rien, ça fait un repas super équilibré, nourrissant, etc, mais il faut que je trouve d’autres recettes de sauce (pas sûre que le lait de coco à gogo soit super génial pour mes poignées d’amour) 😉

  • Oh oui, tu es organisée toi, tu te trimbales avec ton bento ! :)) J’ai flashé sur ta salade hivernale et sur ton bol végé, que du miam. Et tu m’as bien fait saliver avec ton veggie burger. Mais comment peut-on mal manger à Paris ? La prochaine fois, oublie la crêperie et file chez Pousse Pousse, Café Pinson ou Gentle Gourmet. Moi je vous envie les Parisiens pour ces adresses-là. Ici, chez nous, dans le Sud, on a QUE dalle, et on termine toujours au Campanile où c’est buffet et donc je trouve quelques crudités qui me vont, mais c’est pas de la grande cuisine là ! Miam pour la soupe, j’en ai refait une dans le style cette semaine, j’ai pensé à toi ! 🙂 Allez, je file voir la recette de la terrine aux noix que tu aimes tant !! Bisous bisous et bon week-end !!!

    • Oui, je suis une grande maniaque de l’organisation ! 😉 Et puis j’aime pas me retrouver à manger un truc cher et pas bon alors à part quand j’ai prévu de manger un truc en particulier, j’évite de me balader sans avoir mon manger sur moi, hihi (et si je change d’avis, il sera toujours bon pour le repas suivant).
      Oh alors là, je te rassure tout de suite : on peut TRES BIEN manger mal à Paris. D’ailleurs, ça doit être le cas dans la moitié des restos, qui sont des brasseries 100% surgelé, haha ! Et au final, aller manger chez Gentle Gourmet, au Café Pinson ou Pousse Pousse, ça ne s’improvise pas : d’abord ils sont tous à une quarantaine de minutes de Montparnasse (où j’habite) et « le parisien » n’a pas forcément pour habitude de faire 45 minutes de transport en commun juste pour dîner vite fait (au-delà d’un vrai dîner prévu, je veux dire) (si tu ajoutes à ça que je vis entourée d’ominvores, je te laisse imaginer leur consentement à prendre deux métros différents un soir d’hiver pour aller manger végan, ahem).
      Si ça ne tenait qu’à moi, j’oublierais bien volontiers la crêperie (d’autant que j’adore les crêpes alors c’est une torture, un peu), mais le fait est que mes amis adorent aussi les crêpes, et que ce soir-là en particulier, on avait 1h30 à attendre, en étant à 5 minutes à pied de l’une des meilleures crêperies de Paris… 😉
      Tu as remis du tofu dans ta soupe ? Grâce à toi aussi, j’ai refait deux soupes un peu marrantes (et à chaque fois très bonnes), merci pour l’inspiration !!!

  • C’est dingue ce t’es articles sont diablement efficaces. Je découvre des blogs, saute à d’autres blogs. Qu’une envie : cuisiner végétalien du coup !!

  • Bon, c’est définitif, il FAUT que je teste cette recette de terrine aux noix. Comme mon copain part en déplacement cette semaine et m’abandonne pour 3 repas du soir, je sens que je vais tester cette recette : je sens que je ne vais pas avoir envie de cuisiner tous les soirs. Dans le même esprit, grosse terrine végétale dont on ne se lasse pas, mais beaucoup moins « gastro » quand même, j’ai entamé un week-end de 4 jours chez mes beaux-parents en cuisinant un « pain de viande sans viande », très US spirit (http://veganvalkyrie.canalblog.com/archives/2011/11/19/22730957.html) : ben c’était top parce que du coup à chaque repas de midi je m’en faisais réchauffer une grosse tranche, que c’était tellement miam que je ne m’en suis pas lassée et que mon copain m’a d’ailleurs volontiers aidée à torpiller le plat, et que du coup je mangeais les mêmes accmpagnements que tout le monde donc au final ça ne me coupait pas du monde.

    Sinon, après avoir lu des avis ici et sur le blog de Mély sur Sol Semilla, j’y suis allée ce week-end, et c’est vraiment un endroit génial. En fait, comme j’avais été traînée par mon copain au Triathlon Store vers République, j’ai facilement réussi à négocier le choix du restaurant, et même mon copain a beaucoup aimé, l’assiette comme l’ambiance. C’est fou comme ça m’a donné envie de voyager, cet endroit! J’avais peur d’une ambiance hyper bobo, en fait c’était tout simplement baroudeur.

    Il faudrait que j’essaye aussi les bols végétariens. L’idée me paraissait incongrue il y a quelque temps, trop peur que ce soit fade, mais comme je commence à apprivoiser les aromates je sens que ça peut être miam.

    • Ah mais oui, pour les bols végétariens, tout est dans la sauce et l’aromate ! D’ailleurs moi je ne les maîtrise pas encore assez à mon goût, car sortie de la sauce au tahin / sauce à l’avocat / sauce au lait de coco-curry et crème de lentilles, je ne sais pas trop quoi faire ! Mais j’y travaille ! 😀

      Sol, c’est en effet absolument pas bobo ! Ca pourrait totalement être ça, pourtant, mais non, c’est juste baroudeur, authentique, et chaleureux. J’aime vraiment bien !

      Merci pour la recette du pain de viande sans viande, c’est le genre de chose que j’aime bien, alors je note !!! 🙂

      J’ai aussi passé le weekend dans ma belle-famille, mais ma belle-mère s’était méga organisée, du coup j’avais des rouleaux de printemps végan, des steak de tofu et des lentilles corail pour accompagner tous mes repas, c’était trop cool. 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *