L’alimentation anti-acné #2 – Premier bilan

vernis rose à reflets

Après 15 jours dans la jungle des supermarchés bio, des blogs vegan, végétalien, végétarien, sans gluten et autres joyeusetés, Sergent Smooth vient au rapport.

Pour rappel, j’ai décidé d’adopter un mode alimentaire plus sain (bon, je mange déjà sain en temps normal, donc disons un mode alimentaire considéré comme « encore plus sain »).

L’objectif était multiple :

* ne plus avoir de crises d’acné venues de nulle part de manière très régulière (objectif n° 1)

* manger de manière (encore) plus équilibrée

* avoir moins mal au ventre

* découvrir de nouvelles recettes et manières de cuisiner (voire des nouveaux resto)

* me prêter au jeu pendant 4-6 semaines pour en avoir le coeur net, parce qu’on lit de plus en plus souvent qu’une alimentation sans gluten, sans lactose (etc) est meilleure pour la santé, la peau, le bien-être global, mais comme on ne teste pas (trop fatiguant, trop compliqué…)… on n’en sait jamais rien et on ne peut que se dire « Ah mais oui, si j’étais végétarienne et que je ne mangeais pas de gluten, je serais au top ! » 

Je mange quoi ?

Je ferai un billet plus tard sur une journée ou semaine type, mais globalement, je me suis tenue aux principes de base de l’alimentation anti-acné :

* pas de gluten (sauf l’avoine, qui est censée être mieux toléré par les personnes intolérantes au gluten et donc, a fortiori, par les personnes non-intolérantes mais à qui le gluten pourrait filer de l’acné sans qu’elles le sachent…)

* pas de laitages

* un max de verdure (via les smoothies verts notamment)

* beaucoup moins de viandes et poissons, et presque toujours bio

* pas de produits transformés, de fast-foods, de fritures…

* pas de soja

* indice glycémique modéré

C’est compliqué ? 

J’ai eu quelques difficultés au début parce que mes deux ouvrages de référence préconisaient des choses différentes… Le premier, spécifiquement anti-acné, déconseille de manger trop d’oléagineux et recommande de manger autant de légumes crus que cuits (à la vapeur), ainsi que beaucoup de poissons. Elle déconseille également certains fruits hyper énergétiques comme la banane, l’ananas, les fruits secs… Le second bouquin conseille au contraire de manger PLEIN d’avocats, de noix, d’amandes, de bananes… et de consommer de la salade tous les jours, et globalement, tout ce qui est cru.

J’ai pas mal hésité, mais j’ai réalisé que cumuler les conseils des deux livres revenait à ne plus rien manger OU à me gaver d’avocats, de saumon (y a un moment où tu as ta dose de graisse, même « bonne ») et de bananes (donc super, tu as l’impression de ne rien manger et tu prends 5 kilos à terme).

Finalement, je me suis plutôt calée sur les conseils spécifiques anti-acné, qui me semblent plus mesurés (elle n’est plus crudivore végétalienne – mais l’a été, d’ailleurs), plus simples à suivre (haricots verts / poisson, à la cantine, je peux faire, alors que salade composée sans aucun produit animal à tous les repas, c’est mine de rien moins évident…) et surtout en cohérence avec mon objectif n°1 (la lutte anti-spots). Quand je le peux et que c’est compatible, je garde en tête les conseils du second bouquin (celui de Kimberly pour les intimes), et je continue de lire son blog régulièrement, mais je ne focalise pas dessus.

Donc ça, c’était la première difficulté.

La seconde, ce sont les repas à l’extérieur.

A la cantine, les légumes sont presque toujours en gratin (= donc produits laitiers), les féculents sont assez souvent du riz ou des pommes de terre (indice glycémique élevé), du  boulgour, de la semoule ou des pâtes (gluten). Bref, le quinoa, les lentilles, le millet, de manière quotidienne à la cantine, c’est pas pour tout de suite. Donc soyons clairs, je mange moins souvent à la cantine, j’ai souvent un bento, ou je mange à l’extérieur (travailler à proximité d’une gare SNCF à Paris garantit une pléthore de possibilités alimentaires). Je trouve quand même mon bonheur une ou deux fois par semaine à la cantine.

Bento hermétique soupes

Image provenant du site Greenweez, où j'ai acheté la bête. Je ne sais pas ce qui m'a pris, je l'ai acheté en GRIS alors que j'aurais pu avoir un bento fun, violet ou vert.... En tous cas, il est hermétique et hyper pratique.

Encore une fois, avec les simples « règles » de l’alimentation anti-acné, manger dehors reste relativement simple, on peut toujours commander une grosse salade, une viande / poisson avec un légume, une soupe, une salade de fruits…

Par contre, l’alimentation crudivore végétalienne à indice glycémique bas et sans gluten est QUASI impossible dans beaucoup de restos : j’ai réussi une fois à trouver une salade végétarienne dans une brasserie, c’était pas mal, mais j’avais faim 2h30 plus tard. Donc quand on n’a pas son quinoa, son avocat, ou ses crackers de châtaignes sous la main pour compléter sa salade, c’est dur.

Cuisiner des choses nouvelles ne fait pas partie des difficultés pour moi, je passe au contraire plein de temps à fouiner sur des blogs végan (à cet effet, j’ai lu sur Rue 89 que la différence entre Végétalien et Végan était que le premier ne mangeait pas de produits animaux alors que le second ne consommait aucun produit animal – y compris les pulls en cuir et les sacs en laine, donc, mais Vegan est aussi la simple traduction de végétalien en anglais – c’est pas simple cette histoire). Mais clairement, il faut cuisiner un peu si on ne veut pas manger de la salade verte et des haricots surgelés à la vapeur tous les jours. Mais bon, c’est ma lubie du moment, du coup.

Ça marche contre les boutons ? 

Bon ben ça, je ne sais pas encore. D’abord j’ai du mal à apprécier le point de départ du schmilblick, parce qu’on vous dit « Ne commencez pas tout d’un coup, votre corps va bouder« , puis on vous dit « Tenez-bon, en 4 semaines, votre peau sera plus nette, bidule chouette« . Je ne sais pas vous, mais je dirais que ça sent l’entourloupe : en fait, on met déjà 2-3 semaines à supprimer progressivement (et remplacer) des choses de son alimentation et c’est seulement à partir de là que les 4 semaines comptent, non ? Sinon on peut toujours dire « Ben là, ça marche pas, mais la première semaine, je mangeais du gluten, alors FORCEMENT ».

Bref. En semaine 1, je n’ai vu aucune différence. Mais je mangeais encore du soja et du fromage de chèvre (le soja, ennemi n° 1 de l’acné hormonale d’après pas mal d’ouvrages), alors FORCEMENT.

En semaine 2, j’avais nettement moins de boutons (mais donc en vrai, c’était la semaine 1 puisque c’est le moment où j’ai vraiment arrêté tous les méchants aliments).

En semaine 3 (celle-ci) (mais donc plutôt 2, on a dit), c’était plutôt la catastrophe bubonique, MAIS j’ai commencé à utiliser ma brosse Clarisonic un soir sur deux depuis… pile poil le moment où j’ai commencé à bourgeonner (soit vendredi dernier) (mais il paraît que c’est normal, au début) (globalement, j’ai fini par comprendre le système : toute méthode « anti-boutons » ou « peau belle » va, d’abord, faire subir une éruption cutanée carabinée – enfin ça dépend des gens, mais chez moi, c’est jackpot à tous les coups) (ça s’appellerait la purge) (mais y a bien un moment où on n’a plus rien à purger, non ?!). Ça recommence à s’arranger depuis hier, affaire à suivre, suspense intense…

Du coup, j’attends de voir encore 2 à 4 semaines de ce rythme alimentaire pour juger des effets sur ma peau.

Il y a des effets collatéraux ? 

En fonction de ce qu’on mangeait avant, je suppose qu’on peut perdre plus ou moins de poids avec ce type d’alimentation. Pour moi qui ne mangeais presque pas de fritures, assez peu de plats en sauce, uniquement du fromage de chèvre, du pain en quantités raisonnables et pas mal de poissons… j’ai tout de même perdu 1 ou 2 kilos en 2-3 semaines, je crois. Donc pour quelqu’un qui arrêterait, à cette occasion, les bonbons, les gâteaux, les pizzas, les frites, les sodas… potentiellement, il faut refaire sa garde-robe (mais bon, c’est le printemps).

Au bout de 10-15 jours, j’ai commencé à être vraiment en manque de sucré. Du coup, je passe ma vie sur des blogs de cuisine (vegan pour la plupart) à chercher des recettes « autorisées ». Hier j’ai fait des muffins aux amandes sans lait et à la farine de riz, c’était le bonheur. Et c’est beaucoup plus sympa que se ruiner pour acheter ça :

4-5€ la boîte de galettes qui fait vaguement 2 goûters. Mouais.

Je me sens assez en forme, étrangement. C’est peut-être vrai, ce truc de l’organisme ralenti par la digestion de trucs bizarres qu’on ingère, parce qu’en ce moment, je suis plutôt moins fatiguée qu’en temps normal, alors même que je continue de donner 2-3 cours de Gym suédoise par semaine, de bouquiner jusqu’à minuit 30 alors que je me lève à 7h30 (voire à 6h30 si je donne un cours de gym le matin), et de bosser le reste du temps.

Et les écarts ? 

Oui parce que bon, samedi, j’en pouvais vraiment plus, il me FALLAIT un croissant. Alors j’ai mangé mon croissant (mais bio, pour le principe), que voulez-vous ? C’était vachement bon.

Et aussi, Cher&Tendre m’a fait de l’osso-bucco mais techniquement, c’est que de la viande et des légumes, que j’ai accompagnés de quinoa. Donc certes, c’est cuit avec de l’huile, c’est un plat en sauce, etc etc (et le veau n’était pas bio, déjà qu’il coûtait une blinde en ayant été élevé aux hormones et antibio…), mais au moins, il n’y a aucun des ingrédients « déconseillés » dedans. J’appelle ça un semi-écart, moi.

Et l’alcool ? 

Ah ben faut arrêter, hein.

Blague à part… il faut vraiment arrêter. Les auteurs de mes bouquins indiquent boire de l’alcool « exceptionnellement ». Genre 3 fois par an.

Ne nous voilons pas la face, ce n’est pas envisageable pour moi (chacun ses vices, certains ne peuvent pas envisager d’arrêter le coca, le fromage… moi, c’est le vin !) Et puis de toute façon, quand je vais boire un verre avec des potes / collègues et autres, je bois quoi ?! Si j’évite les sodas, les jus de fruits pleins de sucres, le café… il me reste du vin ou un Perrier ou alors les traîner dans un bar à jus, le truc qui fait rêver les jeunes cadres dynamiques parisiens quand ils sortent du boulot à 20h, un peu. Donc le choix est vite fait, va pour le vin.

Si on doit boire de l’alcool, il paraît qu’il vaut mieux privilégier le vin. J’ajouterais le cidre, car les deux auteurs (et d’autres) vouent un amour sans limite au vinaigre de cidre brut et je me dis que bon, techniquement, le cidre, c’est un peu pareil, non ?! (et en vivant aux Etats-Unis, je ne suis pas sûre qu’il leur soit venu à l’esprit de mentionner le cidre…)

Du coup, je bois en moyenne 2 verres de vin ou de cidre par semaine.

Nous voici à la fin du deuxième opus de ce reportage exclusif, le troisième épisode arrive bientôt !

(et quand même, on est sur un pseudo blog beauté, je ne vais pas vous laisser avec une photo de Galettes sans Gluten Gerblé pour vous rincer l’oeil)

vernis rose à reflets

Sunset de Elf

  • Super ça!!
    Moi aussi je constate que ma peau va nettement mieux depuis que je suis au régime (pas que tu sois au régime on est d’accord), et je suis prodigieusement en forme! Et je fais caca le matin (trop de détails, tu penses?)

    • Mais non, pas trop de détails, fais-toi plaisir, il faut partager ces choses-là ! Et en effet, ce type d’alimentation a un effet positif sur le transit. 😉
      J’espère que ma peau va continuer de s’améliorer (et en même temps, si elle s’améliore,je suis partie pour un régime sans laitages ni gluten toute ma vie, ou bien ?) 🙂

  • Les info sont souvent contradictoires… preuve que tout cela en est encore à son balbutiement j’imagine. Je suis également repartie pour un tour,en plus de ton expérience, c’est ce blog qui m’a remotivé > beaute-pure.com .
    Je te conseille d’y faire un tour 🙂

    Bonne continuation dans cette difficile lutte pour une peau potable.

    • Oui c’est certain ! Après je me dis que les infos resteront peut-être toujours un peu contradictoires, parce que l’alimentation, ce n’est quand même pas une science exacte… Il faut aussi faire ses petits tests sur soi-même, suivre ses besoins et envies, s’écouter… C’est un travail de longue haleine, que je commence à peine, et je doute que mes 4 semaines sans laitages ni gluten suffisent, après, il faudra adapter… 🙂
      Je suis Beauté Pure depuis un bout de temps, d’ailleurs, ton nom me dit quelque chose, j’ai du lire quelques-uns de tes commentaires là-bas ! 🙂 C’est en lisant son blog que j’ai commencé à utiliser des choses plus naturelles, petit à petit. En termes de routine de soins, j’utilise tout ce qu’elle conseille (jojoba, rhassoul, jovees, msm…) et ça me convient bien ! L’alimentation était la dernière étape ! 😀
      Merci pour ton commentaire !

    • Merci beaucoup ! Aujourd’hui, j’ai moins de boutons et j’ai mangé plein de muffins maison sans gluten, ni laitages, à indice glycémique bas… ça m’a l’air moins difficile, tout de suite !!! ;D

  • Bonjour, je découvre ton blog par le biais de cet article qui m’a fait rire et me donne envie de découvrir le reste ^^
    D’abord bravo pour ta ténacité parce que ce n’est pas toujours évident de s’y mettre!
    En fait je voulais juste partager mon expérience avec toi parce qu’il y a plusieurs années maintenant, j’avais également de gros problèmes d’acné et ils ont disparu suite à une petite diète que j’avais faite au printemps en décidant de ne plus manger que des fruits et des légumes crus et/ou cuits, et de l’huile pour assaisonner et un peu de pain de temps en temps (parce que j’adore ça ^^).
    Avec la saison, ça n’a pas été difficile de se tenir à ce « régime », je mangeais à volonté mais que des végétaux.
    Et très rapidement, les maux de ventre que je me traînais depuis toute petite ont cessé et surtout, mon acné a disparu!!
    Pas du jour au lendemain, mais presque.
    Pour ma part, ça venait de la viande. Je ne me l’explique pas comment mais j’ai fais le lien entre l’ancé et la viande, peut-être une histoire de mauvaises graisses? Tandis que mes maux de ventre étaient dûs à une intolérance au lactose que j’ignorais. Et encore, je mangeais très peu de produits laitiers.
    Un nettoyage doux matin et soir pour le visage, une alimentation exempte de gluten, lactose et protéines animales et l’acné a disparu.
    Je te souhaite qu’il en aille de même pour toi. ça a l’air bien parti en tout cas!

    Quant à cette histoire d’oléagineux, ton livre a raison sur l’importance d’en manger dans le sens où le corps (et en particulier le cerveau) a besoin de ces bonnes graisses pour bien fonctionner.
    Une petite poignée de noix ou d’amandes concassées dans ta salade avec 1 ou 2 c.s. huile de bonne qualité ne te feront pas grossir et garderont tes cellules et ton cerveau en bonne santé, c’est très important.
    C’est très important… mais il ne faut pas en abuser 😉
    Bon courage pour la suite en tout cas 🙂 et avec ce beau soleil, ça donne encore plus envie de manger sain, ça tombe bien ^^

    • Hello !

      Merci beaucoup pour ton commentaire !
      J’entends énormément de témoignages de personnes qui disent se sentir vraiment mieux depuis qu’elles ont arrêté les laitages / la viande / le gluten (ou les trois)… C’est pour cette raison que j’ai vraiment envie d’essayer !
      Je vois que maux de ventre qui viennent de nulle part (= colopathie, disent souvent les médecins) + acné, nous avons (eu) les mêmes problèmes !
      Je ne sais pas si tu es devenue très stricte ou non ? Pour ma part, j’essaie de respecter ces règles au maximum, en me disant que parfois, il faut faire des exceptions, dans le sens ou, a priori, je n’ai pas de « vraie » intolérance : je ne vais pas être malade si je mange du fromage ou un plat de pâtes. Donc par exemple, ce soir mon copain m’invite dans un resto étoilé, je vais manger mon menu et l’apprécier et ce sera mon (gros) écart de la semaine. Peut-être que si ça marche pour moi, à terme, je n’aurai même plus envie de faire ces écarts, mais bon après, je n’ai pas non plus envie de m’éloigner d’un mode de vie « traditionnel » et par exemple d’embêter tout le monde sur le choix des restos ou même quand je suis invitée chez des gens…
      Bref en tous cas, pour le moment, je réalise que j’arrive assez bien à tenir le coup et que j’ai l’impression de « sentir » que ma peau va mieux, même si ça ne se voit pas encore (du coup, c’est peut-être psychologique, hein !!!).
      Affaire à suivre. 🙂
      Pour les oléagineux, en effet, je mange des amandes presque tous les jours, mais pour la consommation quotidienne d’avocats, j’avais un peu plus de doutes. A mon sens, ce sont de « bonnes » graisses dont on a besoin, pas de doute là-dessus, mais dans mon fameux bouquin « anti-acné », elle indiquait qu’elle avait constaté que la consommation trop régulière d’oléagineux faisait revenir son acné. Mais je suppose que je pourrai faire des petits tests avec ça une fois que j’aurai trouvé un rythme de croisière ! 🙂
      Merci beaucoup pour ton témoignage et ton soutien, en tous cas !

      • J’ai fais la diète plus de 4 mois avant de reprendre progressivement le gluten et un peu de viande mais j’avais arrêté les produits laitiers. J’en ai repris à petites doses cachées dans les desserts par exemple, tout au long de l’année l’année dernière mais je sens que les maux reviennent avec plus de virulence que quand j’étais petite alors j’ai à nouveau arrêté strictement et ça va mieux 🙂
        De toute façon ça vaut le coup de tenir le plus longtemps possible, quitte à faire une exception de temps en temps quand on est invitée. Mais en général quand c’est du cuit, dans un gâteau par exemple ça passe un peu mieux que si c’est de la crème crue ou à peine chauffée… Mais à terme, mieux vaut réinventer sa cuisine et amener le dessert quand on est invitée, c’est notre santé qui est en jeu après tout!! Le problème effectivement, c’est les restos, mais finalement ça oblige à manger sain aussi et dans les bons restaurants, même un poisson/légumes vapeur peut être très savoureux 😉
        Quant à la peau, continue de te chouchouter. C’est un bon cercle vicieux: on prend soin de soin avec douceur, du coup la peau s’arrange, on se trouve jolie et on se chouchoute encore plus et on devient de plus en plus belle ^^ hihihi
        Fais-toi du bien, c’est bon pour la santé et le moral 😉

        • Ah oui pour toi, ça vient vraiment des laitages, alors ?
          Moi j’en suis à 1 mois, là, je commence à avoir un rythme de croisière. Je prends mes petites habitudes alimentaires, je suis obligée d’éviter un peu la cantine (ils mettent du lait ou de la crème dans TOUT, hier je voulais manger chou fleur-omelettes, le chou fleur était en gratin et l’omelette contenait du lait…) mais avec les beaux jours, je m’apporte des bentos et je vais manger au soleil avec mes collègues. 🙂
          En effet, je garde mes exceptions pour les très très bons resto (genre les étoilés ou assimilés) où tu as un menu avec 4 à 8 plats que tu ne choisis pas, et là je me fais plaisir et tant pis (en même temps, les grands resto comme ça, c’est pas tous les mois, hein). 😉
          Je fais des exceptions chez les gens (même si ma mère risque de bouder quand je vais venir passer 3 jours chez elle en avril… parce qu’un dîner, ok, mais un long weekend, pas possible), et c’est tout. Du coup ça fait une exception par semaine et encore, pas tout le temps.
          Avec le temps, il faudra que je voie ce qui est le plus violent pour moi : le gluten, l’indice glycémique élevé, les laitages… histoire de savoir, quand je dois faire une exception, sur quoi je me concentre (genre au resto pour un brunch, choisir entre pain blanc-confiture ou fromage blanc-confiture). 🙂
          Pour le moment je vois une belle différence sur la qualité de ma digestion (j’ai moins mal au ventre), mais pas encore nettement sur la peau (il y a 15 jours je voyais un petit effet, puis la semaine dernière a été désastreuse, et là je trouve ça à nouveau mieux, mais bon, j’attends que ça fasse un peu plus de 3 jours pour dire « ça marche »).
          Merci beaucoup pour ton témoignage, en tous cas !

  • Ton article me fait exactement penser au dossier spécial régime du ELLE de cette semaine : ils préconisent de passer au veggie et parlent notamment de ces fameux smoothies verts, ça me donne de plus en plus envie d’essayer! L’occasion de m’offrir un blender en plus. Faut juste que je devienne psychologiquement apte à envisager de boire des pousses d’épinards et de la mâche.
    Par contre, je t’arrête tout de suite sur les écarts : le croissant beurre du samedi/dimanche matin ne PEUT PAS être un écart. C’est tout simplement impossible, autant supprimer les samedis/dimanches matin 😉
    Bravo en tout cas pour toutes ces résolutions, un jour je ferai pareil (en 2018 très certainement ;))
    Bisous!

    • Ah mais c’est trop la mode en fait, les smoothies verts et le sans gluten !!! C’est marrant parce que dans mon entourage, tout le monde trouve ça très bizarre, mais quand je zone un peu sur Internet, je réalise que je suis une belle victime des tendances, malgré mon impression de suivre des personnes qui vont un peu à contrecourant ! 🙂
      Franchement les smoothies verts, ça passe hyper bien ! Après je ne dirais pas que c’est meilleur qu’un smoothie 100% fruits, faut pas être hypocrite, mais c’est pas mal du tout ! 😉
      Tu as raison, l’écart du samedi matin est une (oups, mais quelle est le mot que je cherche ? Les figures de style de ma classe terminale sont bien loin…) oxymore, peut-être ?
      Merci pour ton soutien !
      Bisous !

  • Coucou ! 😀
    ALors tout d’abord je tiens à dire que : J’ADORE ton blog!!! vraiment il est génial, truc de ouf, t’ecris super bien et tes articles sont trop cools

    Moi je vais sur mes 17 ans, et j’ai de l’acné moyenne depuis mes 13 ans.
    Et donc j’ai decidé en farfouillant un peu partout sur le net de me mettre à un regime anti acné aussi. En gros, comme toi à peu près, je ne dois pas consommer de produits laitiers animaliers et derivés, viandes rouges, pain, pâtes, gateaux, biscuits etc etc etc…. J’ai commencé aujourd’hui. Avec une bonne tasse de lait de soja chaud + Chicorée. ^^ et ce midi c’est legumes et poissons je crois ( je préfère même pas parler des courses que ma mère a faites pour moi tout à l’heure, faut dire que j’ai un peu trop surchauffé la carte bleue, trop de trucs pas evident à trouver et comme c’est cher (cher? Hors de prix plutôt.. ahlala)

    Alors je viens de finir de lire ton article, et ce petit passage m’a intrigué :
    ‘ Bref. En semaine 1, je n’ai vu aucune différence. Mais je mangeais encore du soja et du fromage de chèvre (le soja, ennemi n° 1 de l’acné hormonale d’après pas mal d’ouvrages), alors FORCEMENT. ‘

    Est-ce-que c’est vrai ? o_o L’Ennemi de l’acné hormonale ? J’ai fais des recherches sur Google en tapant ‘ Le soja et l’acné ‘ Mais j’ai rien trouvé
    Enfin moi c’est la première fois de ma vie (sisi) que je prends du lait de soja, donc à peine ce matin, et quand j’ai lu ça j’ai ete limite choquée lol.
    Je ne sais pas excatement d’où vient la cause de mon acné, peut-être le stress car oui je dois l’avouer je suis anxieuse, mais j’ai remarqué que quand au dîner je mange des frites + yaourt le lendemain = 5 boutons blancs sur les joues;
    Donc il me semble que ça a un lien avec les matières grasses et le lait de vache, que je ne digere pas bien deja. Et donc j’ai décidé de ne plus en prendre, de me mettre aux legumes vapeurs, smoothies, et au lait de soja. Je vais essayer au bout de quelques semaines, voire un ou deux mois, histoire de voir s’il se passe quelque chose, de là je determinerais si mon acné à un rapport avec mon alimentation ou mon etat d’ame…
    Aaaaaaaaaaah si ce que tu dis est vrai de chez vrai, alors mon unique sauveur remplaçant du lait est… noçif aussi, snif 🙁

    En esperant avoir une réponse de ta part, merci d’avance
    Bisous

    • Hello !
      Merci pour ton commentaire, ça me fait très plaisir. 🙂
      Bravo pour ton initiative « alimentation anti-acné », j’espère que ça te conviendra. Qui sait, peut-être que, comme moi, ça t’ouvrira plein de portes vers une alimentation plus saine, acné ou pas acné ? Je te le souhaite, en tous cas !
      Pour le lait de soja, pas de panique ! 😉
      En fait le soja a une action sur les hormones : on le déconseille aux femmes enceintes et enfants en bas âge, et, au contraire, on le recommande en accompagnement de la ménopause. Donc si tu as des doutes sur les causes hormonales de ton acné, il vaut mieux éviter de consommer beaucoup de soja. 🙂
      Pour autant, ce n’est pas un aliment « poison » qui va te filer des boutons à coup sûr (enfin, ça dépend des gens, à toi de faire des petits tests, bien sûr !) donc rien ne t’empêche de boire ton verre de lait de soja si le coeur t’en dit. Et enfin, tu as TOUS les laits végétaux qui s’offrent à toi en alternative : lait de riz, lait d’amande, lait d’avoine, lait d’épeautre, lait de châtaigne… Certains sont un peu chers (pas forcément plus que le soja, ceci dit), mais il est aussi TRES facie de faire toute seule ton lait d’amande : il te suffira d’acheter 100 grammes d’amande et d’avoir un blender. 🙂 A mon humble avis, le mieux est de varier les plaisirs et de se balader un peu au milieu de tous ces laits. Certains ne se trouvent pas en magasin classique, même au rayon bio, il vaut mieux une boutique bio. D’autres (riz et amande, surtout), se trouvent plutôt facilement.

      Quant au coût, en effet, certains aliments coûtent plus cher… mais c’est un transfert de coûts ! Pour ma part, ne plus acheter aucun produit transformé, aucun soda, aucun jus industriel, et aucun produit animal a beaucoup fait diminué le prix de mes courses. Mais en effet à côté de ça, les purées d’oléagineux, les dattes de bonne qualité, certains fruits et légumes bio sont plus chers. Au final, ça fait kif-kif sur mes comptes, mais c’est sûr que si, dans ta famille, tout le monde continue de consommer les produits transformés et animaux chers et qu’en plus de ça, il faut ajouter certains produits pour toi, que vous ne consommiez pas avant, ça revient un peu cher…

      N’hésite pas si tu as d’autres questions et bon courage !

  • heu par contre juste un truc, le cidre et le vinaigre de cidre c’est pas la même chose hein! le vinaigre c’est un acide carboxylique (fonction COOH donc) et le cidre ben ça reste un alcool (OH) donc bien que tu parle de vinaigre de cidre, c’est absolument pas comparable en fait…

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *