Premier Noël végétalien

Quand on devient végétalien, chaque saison ou évènement de la vie est une nouvelle aventure, un peu.

Il y a eu le moment où j’ai compris que bon, j’étais légèrement devenue végétalienne, quand même. Il y a aussi eu le premier mariage où il a fallu dire aux mariés qu’il me fallait un menu spécial, le premier voyage en avion, le premier dîner chez des amis (qui se répète chez chaque ami jusqu’à ce qu’ils sachent tous que tu es végétalien(ne), forcément), les premières vacances, le premier séjour dans ma famille, le premier changement de saison (tu as pris tes marques en termes de menus et BAM y a plus de tomates au marché), puis… les premières fêtes de fin d’année, moment consacré aux victuailles dites « festives », toutes animales ou dérivées, à l’exception des marrons et du confit d’oignon.

Un repas de Noël sans foie gras, saumon, volaille farcie, plateau de fromage ni bûche ? Les gens te regardent avec de grands yeux et disent, comme chaque fois que tu parles de ton alimentation, « Je ne pourrais pas ».

Noël

Comme je l’ai déjà dit, j’étais une grande carnivore, j’étais folle de Noël, l’année dernière j’ai du avaler quatre saumons sous la forme de tranches fumées et 5 foies d’oies et canards à moi toute seule. J’étais la seule à en reprendre au petit déjeuner le 25 décembre, en général. Par contre j’ai toujours détesté la bûche. Et pourtant, Noël s’est approché sans que j’envisage la moindre exception à mon végétalisme, sans même que je regrette ces mets qui, pourtant, représentaient la fête à mes yeux.

Quand le mois de décembre est arrivé , la communauté végétalienne est entrée en ébullition. Avant même que je ne commence à pouvoir me poser des questions quant au repas de Noël, qui serait forcément différent cette année, des idées de menu et des recettes alléchantes ont poussé comme des girolles sur la blogosphère.

Du coup au lieu de me dire « Oh non, par quoi je vais remplacer mon saumon ? » je me suis plutôt retrouvée dans une situation où ne plus savoir où donner de la tête tellement les recettes qui m’inspiraient étaient nombreuses.

Après de longues hésitations, voici le Menu de Noël qui a été retenu :

Apéritif au Champagne :

* Trio de mini-cannelés aux câpres, tomates séchées et olives noires

(c’était très bon mais pas assez solide, je pense que je réessaierai avec de la polenta instantanée, qui se solidifie plus facilement)

* Tartinades salées de Lentilles à l’huile de truffe, Tomates séchées et Guacamole épicé.

(oui je sais j’ai encore mangé des rillettes de tomates. J’aime tellement ça. J’avais trouvé la recette des lentilles dans le magazine Alternatives Végétariennes de ce trimestre)

Entrées aux Vins Blancs :

* Feuilletés au faux-gras, topinambours et confit d’oignons pour ma soeur et moi / Foie gras au confit d’oignons pour mes parents

(j’ai adoré les feuilletés, je n’avais pas mis beaucoup de Faux-Gras car le goût rappelant le foie gras à ma soeur, elle risquait de ne pas en manger sinon) (du coup la simple version Topinambours-Confit d’oignons est super bonne, aussi)

(et c’est vraiment super facile, je vais en refaire, c’est sûr)

* Velouté de chou-fleur accompagné de saumon fumé pour ma soeur et mes parents, et de tofu fumé pour moi

Plat au(x) Vin(s) Rouge(s) (je ne dirai pas combien…)

* Terrine de noix à la sauce champignons pour ma soeur et moi / Poulette farcie pour nos parents, accompagnés d’un trio de purées : Pommes de terre à l’huile de truffe / Carottes et Marrons / Brocolis – Chou Romanesco (j’aurais du prendre une photo, c’était plutôt joli)

(jusqu’à la dernière minute, je voulais faire un rôti farci de seitan (celui de la recette en lien pour la sauce aux champignons) mais au final j’ai reculé devant la potentielle difficulté de la chose au vu du reste de mon menu qui prenait déjà pas mal de temps et aussi parce que ma soeur avait TRES envie d’une terrine de noix plutôt que d’un truc qui ressemblait à de la viande, pour reprendre ses mots. Cette terrine de noix était une super bonne surprise, surtout pour moi qui n’apprécie pas particulièrement les noix normalement !)

(pour la sauce on a suivi les instructions de la recette et fait une poelée de champignons de Paris et cèpes, qu’on a versée dedans, pour faire de la sauce aux champignons)

(et l’huile de truffe, c’est trop bon aussi)

Plateau de fromage (pendant lequel je me suis contentée de siroter mon vin parce que je ne pouvais plus rien avaler alors même que j’avais l’intention de manger au moins un peu de salade – j’avais trouvé des pousses d’épinards chez le primeur, j’adore ça)

Dessert et Mignardises

Carpaccio de mangues et kaki à la fleur d’oranger et Fleurs de coco + Truffes au chocolat

(personne n’aime la bûche chez nous)

J’ai adoré ce repas de Noël, et il avait l’avantage certain de plaire à tout le monde (mes parents qui ne voulaient pas renoncer aux mets traditionnels, ma soeur qui n’est pas végéta*ienne mais n’aime ni le foie gras, ni le gibier, ni les farces à base de veau ou de porc …) : finalement, je crois bien que c’est le premier Noël où nous avons TOUS mangé tout ce qui était dans notre assiette, avec plaisir !

Une pensée émue pour la bouteille de Kombucha, que ma famille a regardée avec une surprise certaine au moment où je l’ai sortie de mon frigo (« C’est quoi ce truc bizarre encore ? ») (« Mais y a un truc gluant qui vient de tomber dans mon verre !!! ») et qui a vaillament soutenu notre digestion car le repas, s’il était végétalien pour moi, et végétal que la plupart des autres repas pour ma famille (notamment en raison de l’absence totale de beurre et crème dans les accompagnements), n’était pas particulièrement léger non plus^^.

Y a plus qu’à réfléchir au Nouvel An, maintenant.

décembre 27, 2012

Étiquettes : , , , ,
  • Et bien, contrairement à ce que je pensais en lisant le titre, ce menu m’a l’air super !!! (bon, à part le tofu, parce que ça vraiment, yeurkkkk)
    Bref, joyeux Nowel à toi et comme on dit chez moi, un bon reste (ouais, période entre Noël et Nouvel an !) Bisous ma belle

    • Hihi, ah oui le tofu, c’est l’aliment qui rebute le plus quand on ne le connaît pas ! Mais bien cuisiné, c’est boooon (en cube comme ça, bof, il faut l’admettre). 🙂
      Un « reste », c’est génial ce mot, je ne connaissais pas !
      Gros bisous, bonne année !!!

        • Et, j’oubliais, Zhom m’a acheté un Kindle (enfin, il s’est planté et a pris un Reader de Sony, mais bon, c’est le même principe !) à cause de toi ! Ben oui, avant que tu n’en parles, je ne connaissais pas, maintenant, je suis accro (à un truc en plus, comme si les vernis et le make up ne suffisaient pas…) Bizouxxxx

  • Eh bah moi qui ne conçois pas un Noël sans foie gras, dinde et autres « gourmandises », ton menu a l’air très appétissant ! Tu nous donneras la recette des canelés ? j’aimerais bien essayer 🙂

    • La recette est ici : http://liliskitchen.com/trio-de-mini-canneles-aux-tomates-sechees-aux-olives-et-aux-capres-vegan/ (en fait elle est en lien, mais comme mes liens sont de la même couleur que ce que je surligne, c’est pas très très clair…) 😉
      Je les ai refaits, les cannelés, ils étaient à nouveau très bon et se tenaient mieux : j’ai pris de la polenta instantanée et réduit à 700 ml d’eau. Je me demande si ce ne serait pas parfait avec 500 ml, même… et j’ai aussi envie de tester avec des épices différentes, pour le goût et la couleur (par exemple, tomates-séchées paprika, olives cumin ou des trucs comme ça…) 🙂

  • Coucou ! C’est vraiment un régal de te lire, j’adore ta plume ! Merci pour tous les clins d’oeil (je confirme, avec la polenta instantanée c’est peut-être mieux…). Je t’embrasse !! xx

    • Merci pour ton commentaire, et surtout pour toutes tes recettes qui m’ont accompagnée pendant les fêtes !!!
      Je l’ai refait avec de la polenta instantanée, ça se tenait mieux (avec un peu moins d’eau aussi).
      En tous cas, toutes tes recettes étaient un succès, merci !!!

  • Je découvre ton blog !
    Brillant article où l’on perçoit toute la complexité de cette période festive pour nous les végéta*iens. Faire plaisir à tous nos convives, partager un menu commun, garder l’esprit de fête, les doutes, je m’y retrouve !
    Merci pour ce partage !
    À très bientôt
    BiZ

    • Merci pour ton commentaire ! J’ai découvert ton blog récemment également, via un RT sur Twitter ! 🙂 (c’est peut-être parce que je t’ai alors suivie que tu as découvert mon blog, d’ailleurs, hihi).
      La période des fêtes n’est pas très évidente, en effet. Mais je viens de réaliser que l’on entre dans la période… des raclettes ! Je vais faire un stock de fromage végé sur Un monde vegan. 🙂
      Bises !

  • Quelle belle table! Plus je lis ce menu plus il me plaît, c’est vrai que c’était un vrai challenge de faire un menu à la fois vegan et non vegan; bravo!
    (je veux savoir le nombre de bouteilles par contre 😉

  • Si je me fais riquiqui, je peux venir à celui de l’année prochaine ?
    Ton menu est TOP.
    Et, franchement, pour une toute nouvelle vegan, tu assures énormément, jolie Smooth (respect).

    (petit ps : j’ignorais que tu étais tant fan de produits animaux avant ! Respect, là aussi, pour cette transition qui a encore plus de valeur :-))

    • Hihihi, oui, tu peux venir, bien sûr ! 😉
      Merci pour ce super gentil commentaire, ça me fait très plaisir !!!
      (oui je mangeais des kilos de viande, j’étais vraiment LA carnivore de ma famille, avec une prédilection… pour le tartare…) Ca me semble fou, quand j’y repense ! Je ne sais pas si le goût me plairait toujours, avec l’aspect psychologique que j’y mets maintenant, mais de toute façon, je n’ai pas envie d’essayer. 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *