Avant de faire le bilan au bout d’1 mois d’alimentation « anti-acné » (je le mets entre guillemets, puisque finalement, ce mode alimentaire a largement dépassé la question d’avoir des boutons ou non), je me suis dit que ça valait la peine de présenter une semaine « type ».

A peu près 99% des gens, quand je leur dis que je ne mange pas de lactose ni de gluten et ne consomme de viande ou poissons que 2 à 4 repas sur la semaine (une semaine étant composée de 28 repas si on compte le goûter) (et je compte le goûter), me demandent « Mais tu manges quoi, alors ? ». Ou encore « Ah mais c’est bon, tu peux manger du riz et des pommes de terre » (pour ceux qui savent ce qui contient du gluten ou non, parce que parfois on me répond : « Mais tu manges des pâtes, quand même ? »). A ce moment, je m’abstiens de préciser que je mange plutôt des aliments à indice glycémique bas, parce que je me dis qu’il ne faut pas trop se mettre en marge de la société, non plus.

Mais bon, un mode alimentaire quasi végétalien sans gluten à IG bas, c’est possible, et c’est même plutôt cool (parfois).

Lundi :

Au réveil, après avoir passé la nuit à m’étouffer dans des quintes de toux (ça ce n’est pas une semaine type, c’est la semaine dernière) je bois un citron chaud au miel (quand j’ai la crève) ou du roiboos. Je prépare mon Smoothie vert, dans lequel je mets à peu près ce qui me tombe sous la main, avec deux verdures (une salade « claire », type batavia ou laitue et une verdure foncée type brocolis, mâche, épinards…), une pomme, et un autre fruit (souvent une petite banane ou un kiwi). Arrivée au bureau, je bois ledit smoothie et je complète souvent par des crackers de quinoa, sarrasin ou châtaigne, ou encore un muffin à IG bas (que je prépare par six une à deux fois par semaine, ça prend à peu près 12 minutes + 15 minutes de cuisson).

A midi, j’ai un bento que j’ai préparé la veille, un de mes « bols végétariens« , avec une « graine » (quinoa, sarrasin ou millet), une protéine végétale (pois chiches, lentilles, haricots secs) et des légumes rôtis au four (chou fleur, courgettes, poivrons) ou cuits à la vapeur (épinards, haricots verts, petits pois…) et une sauce (le plus souvent, un mélange tahin/bouillon de légumes ou avocat/citron/eau). En ce moment il fait beau, donc on va souvent manger dans un parc avec mes collègues, la plupart vont chercher des sandwichs, moi j’apporte mon repas, juste.

Au goûter, je mange une pomme et, une demi-heure plus tard (parce qu’on ne mange les fruits qu’à part des repas, remember), des amandes (que je fais tremper le matin en arrivant) (oui il y a un bocal d’amandes en plein trempage qui trône sur mon bureau toute la journée).

Avant d’aller au sport, je bois une briquette d‘eau de coco.

Le soir, j’ai sport jusqu’à 22h30, donc en rentrant, le plus simple est de mettre un pavé de saumon dans le cuit-vapeur, des épinards dans le panier au-dessus et de laisser cuire pendant que je me douche. Je ne prends pas de dessert (en même temps, il est donc déjà 23h30 à peu près), je termine le dîner par un verre de Kombucha (une boisson fermentée qui a le goût de limonade sans sucre, c’est un probiotique naturel) et je file boire de la tisane au lit (normalement il faut attendre 30 minutes après le dîner pour boire de l’eau mais bon, quand on finit de dîner à presque minuit, on n’attend pas).

Mardi :

Même petit déjeuner.

A midi, tout le monde décide d’aller à la cantine, donc là, c’est un peu la guerre. L’omelette contient du lait, le chou-fleur est en gratin et j’ai déjà mangé du poisson hier soir… J’opte pour un petit bol de pois chiches et un autre de champignons en entrée, avec une grosse assiette de légumes. Autant dire que je fuis un peu la cantine ces temps-ci, c’est quand même assez mal adapté, mais si je tenais moins à mon choix de consommer moins de viandes et de poissons, ce ne serait pas aussi problématique (et donc je prendrais un steak haché avec des légumes).

Du coup, j’ai faim dès 16h, donc je mange ma pomme (j’ai développé un amour assez fou pour les pommes) ou mon orange. Un peu plus tard, je mange un avocat avec des crackers de quinoa / sarrasin ou châtaigne et quelques amandes.

Le soir, je commence par manger du chou cru lacto-fermenté (qui a, en gros, le goût de la salade chou qu’on mange dans les restos japonais, la sauce en moins. Et c’est un probiotique naturel, aussi) puis je fais une salade composée avec de la salade verte, des carottes, des radis (des tomates, des concombres, des poivrons… bref ça dépend de ce que j’ai dans le frigo et envie de manger), avec une vinaigrette maison. Je termine par des tartines de pain au sarrasin grillé (une boulangerie sans gluten a ouvert en bas de chez moi, ça aide…) sur lesquelles je mets de la purée d’amandes complètes (ça a un léger goût de Nutella, mais en bon) (j’aime pas le Nutella). Et si j’ai encore envie de sucré ou de manger, j’attaque la tablette de chocolat noir (j’adore le 80% de la marque Ethiquable, en provenance d’Esmeraldas – une ville d’Equateur près de laquelle je me suis fait braquer lors de mes vacances là-bas, mais bon, je ne suis pas rancunière).

Mercredi :

Toujours le même petit déjeuner.

Le midi, je vais au resto avec une copine, on opte pour un traiteur asiatique qui fait sushis / repas chinois et vaguement thaï (ouais, il faut se diversifier) (la surprise, c’est que c’est plutôt bon, là-bas). Je prends une salade d’algues et un plateau california makis / sushis saumon. C’est mal, y a du riz à indice glycémique élevé et une association féculent/poisson, mais il s’avère que je digère plutôt bien le tout et que j’ai lu pas mal de fois que le poisson faisait baisser l’indice glycémique du riz.

Au goûter, je commence par le traditionnel fruit, puis je mange un muffin (ou deux…) fait maison, donc sans lactose ni gluten ni sucre (c’est pas très bon, selon Cher&Tendre. Moi j’aime bien^^ Et puis moins on mange de sucre, moins ça nous attire, donc les pâtisseries et gâteaux classiques ne me font pas du tout envie, du coup).

Le soir, j’ai la flemme donc j’assemble rapidement un « bol végétarien » (parce qu’en fait, je fais souvent cuire une grosse quantité de quinoa, sarrasin, lentilles, pois chiches le weekend et je les garde dans des boîtes au frais) pour lequel je n’ai plus qu’à couper une courgette en petits bouts et à la faire rôtir 20 minutes au four, puis à mixer un avocat avec un demi-citron, une gousse d’ail et un peu d’eau pour faire une sauce. Je le fais précéder de chou cru lactofermenté ou suivre de Kombucha (ça dépend de mon envie et de ma faim). J’ai encore du mal avec le concept « pas de dessert systématique », donc re-carré de chocolat noir.

Jeudi : 

Réunion tôt le matin, pas le temps de faire un smoothie vert, donc je mets juste deux fruits dans mon sac et je mange une orange et un kiwi (ou n’importe quel fruit assez juteux pour faire office de petit déj à mon goût) au bureau, puis des crackers.

A midi, je vais à Monoprix ou Biocoop si j’ai un peu plus de temps (c’est à 10 minutes à pied, quand même) pour acheter une salade de quinoa, ou une salade composée sans jambon ni fromage, ni tofu (les gens ont l’impression qu’un menu sans viande doit comporter des bouts de tofu pour compenser).

Au goûter, je reprends une des variantes des jours précédents selon mon envie.

Le soir, j’ai yoga, je rentre tard, donc je mange du chou cru en entrée et je fais vite fait une omelette aux champignons (il y a un mélange tout prêt chez Picard, c’est pas bio, mais c’est vachement bon) avec une salade verte. Et toujours du chocolat si j’ai envie.

Vendredi : 

Smoothie vert + porridge cru aux flocons d’avoine.

Le midi, j’ai refait un bento, avec des crudités différentes et de l’avocat (et des crackers).

Pour le goûter, je fais comme les autres jours.

Le soir, je rejoins des copines dans un bar et après un verre de vin (ou deux…) on décide de commander à manger. Au choix : planche mixte, planche de charcuterie, planche de fromage. Bon du coup, deux options : si j’ai faim et que je suis d’humeur à faire n’importe quoi, je mange de la charcuterie, du fromage, et du pain. Si je n’ai pas trop faim, je limite les dégâts et je picore juste un peu de charcuterie (en reprenant un verre de vin). Pour le principe, je bois mon verre de Kombucha en rentrant.

Samedi : 

Pour compenser l’absence de dîner de la veille, j’achète plein de pain sans gluten à la boulangerie, je fais des oeufs à la coque et du porridge au lait d’avoine. Je tartine tout ça (le pain, pas le porridge) de purée d’amandes ou de confiture sans sucres ajoutés (j’adore Figue). En préparant le tout, j’ai déjà bu mon Smoothie Vert. 

Ca fait office de petit-déjeuner / déjeuner / brunch, parce que je me lève assez tard le samedi, en fait (genre entre 11h et 14h).

Du coup, je prends juste un goûter en rentrant du sport, à peu près sur le même modèle que les autres jours, en un peu plus copieux.

Le soir, si je sors, encore une fois, j’ai deux options. En fonction de la soirée et de mon humeur, je bois un peu de vin et m’en tiens à mon mode alimentaire classique (en commandant donc une viande ou poisson + légumes au restaurant ou en mangeant plutôt la partie crudités du buffet en soirée), ou alors, si je ne l’ai pas déjà fait la veille et/ou que c’est une grosse soirée importante, un super resto ou que j’ai juste très envie d’un hamburger, je mange ce que je veux à la carte ou pendant la soirée. Je n’ai pas recours à l’option 2 tous les samedis, hein, j’y ai eu recours une fois en un mois, en fait. Mais ça reste une option.

Et si je suis invitée chez gens ? Je mange ce qu’ils ont préparé et souvent, je zappe le dessert (mais je l’ai toujours fait, je ne suis pas une immense fan de desserts).

Dimanche : 

Re-brunch sur le modèle du samedi. Si je me lève assez tôt, je fais des « skinny pancakes« , à la farine d’amande, et il m’en reste assez pour 2-3 jours (là encore, Cher&Tendre ne se rue pas dessus).

Le goûter est souvent un déjeuner (mais à 16h, donc), du coup je mange de la salade, de l’avocat… Un truc qui me cale jusqu’au dîner, mais pas jusqu’à trop tard non plus.

Au dîner, je fais une soupe de légumes (multiples possibilités en fonction de ma motivation, ça peut donc aller de la soupe hyper élaborée pour laquelle je passe 20 minutes à éplucher un potiron, à la soupe où je me contente de verser un sachet de petits pois surgelés dans un bouillon de légumes tout prêt, à attendre 20 minutes et à passer le tout au mixeur plongeant) avec des croquettes. Genre croquettes de quinoa, croquettes de lentilles… C’est parfois un peu long et je suppose que la version avec fromage est peut-être meilleure, mais j’aime vraiment bien les croquettes). Après le dîner, un petit verre de Kombucha (j’aime bien ce truc, mais ça coûte genre 5€ le litre, qui dure à peu près une semaine).

 Et voilà.

A retenir : quand je cuisine un truc, je suis les doses pour 6 et on est 2. Donc il m’en reste à mettre en bento pour les jours suivants.

Globalement, et sans parler ici des effets sur la peau / la santé / l’humeur / le poids (etc) de ce mode alimentaire, je trouve ça assez agréable, parce que j’aime bien ce que je mange (avant, je ne me gavais pas d’avocats ni de purée de sésames, par exemple) et que ça me permet de découvrir des recettes nouvelles, vu que je me mets à lire des blogs ou livres de recettes que je n’aurais pas ouverts en temps normal (typiquement, certains bouquins de cuisine végétalienne sont absolument géniaux, même pour des non-végétariens / végétaliens).

Ça ne me coûte pas forcément plus d’argent, parce que j’achète beaucoup moins de viandes, fromages, produits tous prêts qui coûtent une blinde, que je ne prends presque plus jamais de dessert au resto (et que d’ailleurs, je mange moins souvent au resto, surtout le midi). Ça ne me coûte pas moins cher non plus, parce que les économies sont compensées par le prix de certains trucs (type la purée de sésame, le Kombucha, les briquettes d’eau de coco, ou le paquet de sarrasin qui coûte 3€, ce qui est plus cher qu’un paquet de pâtes, on est d’accord). En termes de budget, ça ne change pas grand chose pour moi, ça déplace les coûts.

Par contre, forcément, ça me demande beaucoup plus d’organisation. Manger de la salade verte presque tous les jours, ça implique d’avoir toujours une salade verte lavée dans son frigo. Renoncer au croissant acheté vite fait sur la route du boulot, ça nécessite d’avoir une solution de rechange (fruit, muffins cuisinés à l’avance, crackers qu’on ne trouve qu’en boutique bio et pas au Franprix du coin…).

Le plus contraignant, c’est l’organisation, donc. Le fait de devoir réfléchir à ce qu’on va manger, de se le procurer (Monoprix ferme à 22h, Biocoop à 20h… Or il m’arrive d’être encore au bureau à 20h, auquel cas je peux devoir me passer de purée d’amandes pendant 24 heures et c’est un drame, on est d’accord). Je suppose que c’est une question de rythme et d’habitude, et ça me semble de plus en plus facile. Mais c’est à voir sur le long terme, bien sûr.

D’ailleurs, comme je n’ai plus le temps de sortir mon dotting tool pour me faire des petits pois sur les ongles, j’ai investi dans le vernis gain de temps :

Vernis "Cherry" de Nubar + Top coat Black Polka Dot de Nubar

EDIT du 3 avril : pour les fans de muffins qui me l’ont demandé, mes muffins à indice glycémique bas sans lactose ni gluten sont inspirés de cette recette-là et de celle-ci.

Ma version vise à rendre la recette la plus simple et IG bas possible, avec des ingrédients que j’aime :

80g d’amandes que je passe dans un moulin à café

80g de farine sans gluten (pois-chiches, riz demi-complet ou châtaignes)

2 grosses cuillères à soupe de purée d’amandes complètes (ça doit faire pas loin de 75-100 grammes)

2 cuillères à soupe de mélasse

1 banane (je suppose qu’avec deux ou trois, c’est encore meilleur, mais moins IG bas, à chacun d’arbitrer…) ou le jus d’une orange

1 quart de sachet de levure

1 cuillère à café de bicarbonate de soude

2 oeufs (ce n’est donc pas une version 100% vegan parce que 2 oeufs répartis sur 6 muffins ne me traumatisent pas, mais sinon, on peut substituer par un mélange huile de lin / eau, comme c’est expliqué dans pas mal de blogs et livres de recettes végétaliens)

Mode opératoire : 

Écraser la banane, mélanger avec la purée d’amandes, les oeufs, la mélasse. Ajouter les deux types de farine, puis un peu de levure et le bicarbonate de soude.

Mettre à four chaud (180°C) pendant 15 minutes.

Variantes : 

- quelques gouttes d’amande amère, c’est bon

- de la purée framboises-fraises à la place de la banane, c’était bof

- un carré de chocolat noir 80% sur chaque muffin avant la cuisson, c’était bon

- une gousse vanille, ça ne se sentait pas (le goût de l’amande et la mélasse sont trop forts

- du sirop d’érable à la place de la mélasse (je n’ai pas encore essayé)


Partager cet article

32 commentaires à “L’alimentation anti-acné #3 – Une semaine type”

  1. Copine de Londres dit :

    Je vais cogiter ça un peu, mais ma réaction à chaud c’est : ça manque pas un peu de lipides quand même? J’imagine que c’est pour les éliminer que tu rôtis au lieu de faire à la poêle!
    Et question bête, est-ce-que les trucs sans gluten sont quand même des glucides? (là tu sens que je viens de passer quelques jours sur des sites de courses, d’affinement, de diététique ;-)
    J’aurais tendance à me dire qu’on a quand même besoin d’un peu de matière grasse quand même non?

    • Smooth dit :

      Ah oui, tu as l’impression que ça manque de lipides ?
      Parce quand même, je mange en moyenne un avocat par jour (soit dans ma salade le midi, soit dans une sauce de bol végétarien – où je mets l’équivalent d’un avocat par personne), soit au goûter.
      Deux ou trois fois par semaine, je me fais des tartines de purée d’amandes (très bonne source de glucides).
      Dans la vinaigrette, il y a de l’huile de noix.
      Je fais cuire les croquettes à la poêle avec de l’huile.
      Je mange souvent des amandes (presque tous les jours).
      Je mets de l’huile dans la pâte de mes muffins.
      Je mange du saumon 1 ou 2 fois par semaine…
      Après c’est vrai que c’est difficile d’évaluer ses apports quand on abandonne les repères classiques, mais je crois qu’on dit souvent que notre besoin est équivalent à une cuillère à café d’huile par jour. Auquel cas, je suis au-dessus. ;)
      Sinon, tous les féculents sont des glucides, donc le sarrasin, le quinoa (particulier car moitié protéine), le millet, le riz… oui. Par contre pour les farines de remplacement type amande ou châtaigne, il n’y a presque pas de glucides dedans.
      Ah oui et sinon pour la poêle, c’est plus par flemme et pour éviter des légumes spongieux et au contraire avoir un petit goût de grillé que je les fais au four, mais je les coupe en petits bouts dans un bol, je verse de l’huile d’olive ou de noix (en fonction), je mélange bien pour les imprégner et je les étale sur la plaque du four (avec du papier cuisson en dessous).
      D’après ce que j’ai vu, dans l’alimentation detox / anti acné / bien être et autres, on ne fait pas trop la chasse au gras, on recherche au contraire les bonnes sources (là où il y a des oméga 3).

  2. Tu as beaucoup de courage mais maintenant que tu t’es lancée je pense que tu as fait le plus dur! Et niveau peau alors ça donne quoi ?? Bisous :)

    • Smooth dit :

      Niveau peau, les premiers temps ont coïncidé avec mes premiers jours avec la brosse Clarisonic, donc j’ai eu droit à la fameuse « purge » et c’était assez horrible.
      Mais là, ça se calme et j’ai l’impression que j’ai de moins en moins de boutons, mais je crois qu’il faut un bon moment avant de voir de vrais effets sur la peau…
      Ce qui est flagrant, ce sont les bienfaits sur la digestion : ça fait presque 2 ans que j’ai une « colopathie fonctionnelle », donc que j’ai mal au ventre dès que je mange, en gros et là, miracle, je n’ai plus de douleurs !!!

  3. Copine de Londres dit :

    My bad, je suis nulle dis donc, qu’est-ce-que je ne connais rien à rien.. Tu es en train de devenir mon encyclopédie, attention! Effectivement tu as assez de lipides donc :) je ne savais pas que les avocats et les amandes en avaient :-S
    Pourquoi est-ce-que c’est bien d’avoir une « graine » dans tes bols? Tu essaies d’en manger à chaque repas?
    Ici il n’y a pas de magasins bio comme Naturalia ou Biocoop, il y a bien Wholefoos mais il y en a 2 dans le centre! J’avais trouvé du millet dans une boutique bio mais ils ont peu de nourriture, voire pas de produits frais selon les magasins. Donc je ne trouve pas de farine d’amandes ou de châtaignes, de cracker de quinoa ou sarrasin (ça donne envie!) Ou de sarrasin (d’aileurs je ne savais même pas que cela se mangeait comme ça!).
    Le riz à un indice glycémique bas, c’est du riz complet?
    Hum je devrais arrêter de te demander tout ce qui me passe par la tête et chercher sur le net plutôt…

    • Smooth dit :

      Héhé. :)
      Oui l’avocat est un oléagineux, c’est hyper gras. Idem pour les noix, noisettes, amandes, etc. :)
      La graine, c’est pour le côté rassasiant, en fait. Ca fait le féculent du repas et ça me permet de ne pas avoir faim 2h plus tard. Je n’en mange pas forcément à chaque repas, non, mais dans les bols, il y a toujours une graine. Et globalement, comme je limite les protéines animales, à moins de manger des lentilles à tous les repas, j’ai besoin d’un peu de quinoa ou autre pour me caler, en plus de mes légumes. :)
      Le sarrasin, j’ai découvert récemment, c’est trop bon !!! Sinon tu sais que certains sites livrent de la nourriture bio ? La dernière fois, je ne trouvais pas de purée de sésame, j’en ai commandé sur Greenweez, par exemple (et des crackers, aussi). :) La « farine » d’amande, c’est de la poudre d’amandes, en fait, hein ! Tu peux en trouver partout au rayon préparation de gâteaux mais moi je la fais moi-même, en mettant des amandes dans un moulin à café, ça va super vite et ça revient vraiment moins cher !
      Sinon oui, plus le riz est complet, plus son indice glycémique est bas ! Je crois que le riz noir a un IG assez bas, de même que le riz sauvage… Mais j’aime pas trop, le riz complet, perso (en même temps, mes goûts évoluent beaucoup ces derniers temps, donc qui sait…). :)
      (et n’hésite pas à demander, tu connais mon côté instit ratée, j’adore répondre aux questions !) :D

  4. Louboutin59 dit :

    T’as le Black Polka dot, t’as le Black Polka Dot, t’as le Black Polka Dot ????
    Oui, mon cerveau est limité en ce moment et ne sait faire des des phrases limitées !
    Tu l’as eu où???? Non, parce que lui (et son petit frère, le White Polka Dot), je fantasme sur eux depuis un bail quoi …

    • Smooth dit :

      Hihihhihi !
      Je les ai commandés, lui et son petit frère (et quelques copains, aussi) sur Beauty Bay !!! Les frais de de port sont gratuits, maintenant (vile tentatrice hihi).
      Je l’aime trop !

  5. Mademoiselle Anonyme dit :

    Trop sympa le vernis ! Et le programme alimentaire me rend à la fois admirative et très curieuse ! Hâte de goûter à tout ça ;-)

    • Smooth dit :

      Je suis sûre que tu vas qualifier ça « d’alternatif », héhé. :)
      C’est rigolo, hein, le vernis coccinelle ? J’étais trop à fond quand je l’ai mis !!!

  6. Serena dit :

    Je t’admire beaucoup Smooth, avec tout ça, tu mérites d’avoir une peau parfaite, une vraie peau de bébé !
    Parce que mine de rien ça doit pas être évident au quotidien, puis faut pas avoir une folle envie de « crasses ».

    P.S. : j’adore ta manucure, c’est super beau !

    • Smooth dit :

      Merci, c’est très gentil ! J’espère que je vais l’avoir, à terme, ma peau de bébé ! (on peut toujours rêver). :)
      La majorité du temps, c’est vraiment pas gênant. Mais parfois, j’ai envie d’un truc et j’ai des boutons et je me dis « à quoi bon ? » et puis aussi, ça m’inquiète un peu, parfois, de me dire que je pars sur un truc « à vie », peut-être. Mais bon, chaque chose en son temps, hein. :-)
      Heureusement pour moi, je n’ai jamais été très dessert, et puis ce n’est pas un changement radical, j’ai ajouté les choses progressivement, donc ce n’est pas brutal et ça fait bien longtemps que je suis sevrée de sodas, fast foods et autres joyeusetés. :)
      (je suis hyper fan de ce vernis aussi !)

  7. Sib dit :

    Wahou je me suis dit tout le long : « Quelle organisation ! » C’est ce qui m’a le plus frappée. Plus que les repas. Et tu l’as souligné à la fin. Ensuite je pense qu’effectivement l’habitude vient avec le temps. Comme pour un fumeur et un non fumeur ^^ Félicitations en tout cas.

    En fait, ça m’intéresserait pas mal de connaître quelques unes de tes recettes dans ta rubrique dédiée !

    Bonne nuit/journée !

    • Smooth dit :

      C’est tout à fait ça ! Il faut prendre un rythme, des repaires, mais en effet, ça demande quand même pas mal d’organisation.
      Pour moi le plus difficile, c’est de gérer les « écarts », je suis vraiment du genre à stresser en me disant que j’ai fait une « bêtise » et à me flageller pour un brunch (d’ailleurs j’ai des amis qui organisent un brunch demain, donc là, c’est l’angoisse… comment bruncher au resto sans manger de pain, c’est impossible ! Gros écart demain, donc).
      Pour les recettes, dis-moi celles que tu veux, je peux te les passer sans souci, bien sûr ! J’essaierai peut-être de faire des billets recettes, mais ce n’est pas du tout sûr et vu mon retard de publication, ça ira plus vite par mail, héhé.
      Bonne nuit !

  8. camous dit :

    J’aime beaucoup ton blog! c’est bien écrit et sympa à lire et cet article et vraiment bien pour donner des idées je trouve!

    Tu mets « anti acné » entre guillement et bien ce genre de « régimeé que tu suis pour moi c’est anti cancer, ce que conseille David Servan Schreiber.
    J’ai adopté une alimentation assez similaire après avoir lu son livre et j’ai bien constaté les effets sur la peau aussi, donc oui ce n’est pas juste anti acné comme tu le précise c’est tout le corps qui en retire des bénéfices!

    • Smooth dit :

      Merci beaucoup !
      C’est vrai que ce type d’alimentation a beaucoup de « vertus » différentes.
      Certains la qualifient aussi de « détox », et puis en relisant les conseils de mon gastro-entérologue quand j’avais mal au ventre, j’ai vu que pas mal de choses se recoupaient aussi.. Finalement, on voit que les conseils alimentaires se rejoignent assez souvent pour nous conseiller de manger plein de légumes et fruits, de limiter les produits animaux et laitages, de manger de « bonnes » graisses…
      Personnellement, après 2 ans de « colopathie » pénible, j’ai enfin cessé d’avoir mal au ventre en permanence, c’est super !!!

  9. Sophie dit :

    Félicitations pour ton endurance ! Tes articles sur l’alimentation m’inspirent beaucoup.
    Mais je voulais te poser une question : j’ai l’impression que lorsque que je mange trop de fruits et de légumes, j’ai le ventre tout ballonné et d’ailleurs j’avais mal au ventre tout le temps à une époque et le médecin m’avait conseillé d’en manger moins… Qu’en penses-tu ?

    • Smooth dit :

      Merci beaucoup pour ton commentaire !
      Je sais qu’on dit souvent que les fruits et légumes sont peu digestes pour les personnes qui ont des problèmes de digestion.
      C’est d’ailleurs mon cas et mon gastro-entérologue m’avait donné une liste des légumes en fonction de leur côté + ou – digeste (on distingue selon fibres « dures » ou « douces », si je me souviens bien) : par exemple, les épinards seraient agressifs, mais pas les haricots verts ou les aubergines.
      De même, il m’avait dit de manger mes fruits plutôt cuits que crus.
      Ca n’avait pas changé grand chose, mais j’appliquais peut-être mal ses conseils.
      Personnellement j’ai une « colopathie fonctionnelle » depuis à peu près deux ans et j’ai essayé pas mal de trucs : je n’ai pas l’impression que la suppression d’un seul aliment ait suffi, c’est plutôt la combinaison de plein de petites choses qui joue un rôle.
      Les probiotiques (naturels et en comprimés) m’aident beaucoup, j’ai l’impression.
      Maintenant que je suis mes « préceptes » alimentaires assez rigoureusement, et notamment que je fais attention aux associations alimentaires (par exemple, éviter les fruits en cours de repas ou le mélange féculents / protéines) ça va beaucoup mieux et je peux manger beaucoup de fruits et légumes sans avoir mal au ventre…
      Après, je pense que c’est important d’en discuter avec ton médecin, je me vois très mal contredire les conseils d’un professionnel ! :D

  10. Qifen dit :

    Ouah! :)
    Je suis impressionnée.
    Comme toi, j’ai une peau pourrie et j’ai changé mon alimentation (pour une alimentation à IG bas aussi) depuis novembre, mais je n’ai pas supprimé de manière aussi radicale le gluten. :s
    Je consomme du riz/pâtes complètes. Quinoa bien sûr, je n’ai pas encore testé le millet et le sarrasin en graines, mais il va falloir!
    Pour l’en-cas au goûter, pourquoi ne pas varier avec des noix/noisettes?
    Moi j’ai adopté le trio : noix, noisettes, amandes et j’adore. lol On m’a traitée d’écureuil, mais je m’en fous!! xD
    J’ai bien diminué ma consommation de viandes et poissons, mais je crois que je suis trop gourmande pour passer végétalienne.
    Au petit déj’ je suis passée au pain noir allemand (farine de seigle).
    Grosse consommatrice de Nutella, je l’ai carrément supprimé, j’opte pour un peu de miel, c’est déjà le gras en moins.

    Les fruits et légumes, j’ai toujours adoré ça, donc pas de souci, mais j’essaie d’en consommer le plus possible de saison et aussi produits localement de préférence (pas forcément bio). :s
    C’est pour ça que : tomate, salade, concombre, brocoli…je n’achète pas, ou alors surgelés ou en conserves (mais dans une moindre mesure).
    Le choix se trouve assez vite réduit en hiver, j’ai carburé au navet, topinambour (que j’ai découvert), carottes, patate douce, pomme (moi aussi suis devenue une fan de pommes! lol), poire, entre autres.
    Ce qui est assez difficile pour moi qui suis d’origine chinoise, c’est de faire une croix sur les légumes et fruits asiatiques. Pas facile du tout. :s

    Donc : enfin le printemps!!! On va pouvoir encore + varier notre assiette et découvrir de nouvelles saveurs.

    Bon…Je me rends compte qu’il faudrait ptet aussi que je fasse le bilan après cinq mois de changement d’alimentation et de routine soin.

    Sinon, ce qui me fait sourire gentiment, c’est quand on me propose des bonbons ou des chocolats (au lait) et que je décline parce que les gens sont persuadés que c’est pour pas grossir que je refuse, alors que pas du tout. Je pourrais avoir 5 kilos de plus, ça ne me dérangerait pas plus que ça, c’est juste que voilà quoi : bonbons = IG haut, trop haut pour une peau pourrie comme la mienne.

    Merci en tout cas d’avoir partagé tes nouvelles habitudes alimentaires. Ca donne des idées. :)

    • Smooth dit :

      Tu vois des différences, après 5 mois, sur ta peau ?
      Et le lait, tu as gardé, ou supprimé ?
      Perso, je n’aime pas trop les noix et noisettes, seules les amandes et noix de cajou ont mes faveurs (en tous cas, crues et mangées comme ça, en gâteaux ou cuisine, je mets des noix diverses). Du coup, ça limite un peu plus mes goûters, mais bon, j’alterne avec les avocats, les muffins ou pancakes IG bas maison… Ca demande un peu d’organisation, mais je m’en sors pas mal, je suis contente ! :)
      Sinon, le brocolis, c’est la saison d’octobre à mars, tu n’en as pas trouvé cet hiver ?! Perso, je fais principalement mes courses à Biocoop parce que c’est le magasin bio devant lequel je passe tous les jours, donc c’est pratique, et du coup, par la force des choses, je ne consomme que du saisonnier équitable, ils sont assez stricts là-dessus ! Du coup, je rêve de manger une bonne tomate (c’était un exemple intemporel, la tomate dans la salade, mais ça fait un bail que ça ne m’est pas arrivé !) :D
      Je ne me vois pas devenir végétalienne à 100% non plus, mais j’aime bien le concept de flexitarisme, et dans les faits, ça doit correspondre à ce que je fais. Ce weekend par exemple, j’ai mangé du boeuf et des sushis, ça m’a fait ma ration viande / poisson de la semaine. :) Après, je pense que c’est bien pour le système digestif et pour la planète, mais manger de bonnes viandes et/ou poissons tous les jours n’a sûrement pas une forte incidence sur l’acné.
      Et si tu aimes le Nutella, en boutique bio, tu devrais peut-être jeter un oeil sur les purées d’amandes, de noisettes, ou autres. A part l’amande, qui n’est déjà pas donnée (5-6€ le pot), ça coûte cher (ça doit tourner vers les 8-10 pour la noisette et plus pour la noix de cajou) mais c’est vraiment de la purée d’oléagineux sans aucun ajout. C’est gras mais sans IG et c’est « une bonne graisse ». Moi je n’aime pas trop le Nutella, mais je trouve que la purée d’amandes complètes a un petit (bon) goût qui s’en approche. :)
      Et sinon, c’était pas trop dur, Pâques ? Moi on m’a offert des chocolats et gourmandises IG bas, sans gluten, sans produits laitiers et deux petites sucreries à IG haut, pour le principe, du coup, je me suis gavée de chocolat, mais sans trop de dégâts, héhé. :D

  11. Qifen dit :

    Je ne bois plus de lait de vache (ou très occasionnellement), mais n’ai pas complètement arrêté le lactose que je consomme à travers la crème, le beurre de temps en temps dans les pâtisseries et le fromage entre autres. C’est trop dur de les proscrire totalement! lol
    Je suis passée aux yaourts au lait de soja, au lait de soja, aux fromages au lait de chèvre/brebis et de temps en temps des yaourts au lait de chèvre/brebis (mais ça coûte cher aussi :s)

    C’est étrange, j’avais regardé la saison du brocoli, et il me semblait pas que c’était un légume d’hiver, plutôt de saison entre juin-octobre ou juillet-novembre, et comme j’ai entamé mon virage alimentaire en novembre, ça n’était plus trop de saison et le brocoli (bio ou pas) que je trouvais avait fait trop de km pour que je l’achète.
    Pour le Nutella, je m’accommode très bien de sa suppression en fait. :)
    Même si le miel est à IG haut, il est moins cher que les purée/pâtes d’oléagineux (à moins de la faire soi-même, mais je n’en suis pas encore à ce stade) et puis il a des vertus « médicinales » pas trop mal. J’ai découvert ceux de Famille Mary et je suis devenue fan.
    J’utilise le miel à la place du sucre quand c’est possible, et j’ai arrêté le sucre en le remplaçant par le sirop d’agave.

    Pour Pâques, non, je n’ai eu aucun souci : aucun chocolat, aucune sucrerie, mon stock de chocolat à 70% est à sec, mais je ne peux pas vivre sans un petit carré à croquer de temps en temps, donc il va bien finir par revenir sur mes étagères.
    Je fais aussi mes courses à Biocoop (entre autre).
    C’est assez nouveau pour moi le bio. Mon budget ne me permet pas de passer au tout bio, mais il est certain que depuis novembre, la part du bio dans ma consommation globale a augmenté.

    Le flexitarisme, je ne connaissais pas ce terme, mais je vais faire des recherches su l’ami G. ;)

    • Smooth dit :

      Tiens c’est marrant pour le brocolis, j’avais regardé sur Google et en fait je trouve plusieurs réponses. :D En tous cas, j’en ai trouvé tout l’hiver à Biocoop, et je les trouve bien assez ayatollah du produit sain écolo pour moi, donc s’ils en vendent, je consomme ! On sent l’été arriver, ils ont sorti leurs premières courgettes hier !!! (par contre, toujours pas d’asperges, j’ai craqué, j’en ai acheté des pas bio, hein). :D
      C’est cool, je vois que toi aussi tu t’amuses bien à faire tes remplacements alimentaires, à essayer de nouvelles choses… on trouve rapidement son rythme ! :)
      Mais tu as raison, les produits de remplacement sont souvent plus onéreux.
      Dans mon cas (mais c’est assez limité à mon mode de vie, je crois), ça ne me revient pas plus cher en alimentation, parce qu’avant, j’avais tendance à finir à la brasserie ou chez Sushishop plusieurs soirs par semaine. Donc forcément, se mettre à acheter du Biocoop au lieu de claquer 30€ de sushis pour le dîner, ben ça revient moins cher. Même si c’est très cher ! Idem pour la purée d’oléagineux : typiquement, avant je buvais un jus centrifugé acheté sur la route (Joosbayoo) avec un croissant au beurre : prix du petit déj, pas loin de 4.50€. Donc bon, le pot d’oléagineux à 6€ qui dure 3 semaines… :D
      Je ne sais pas toi, mais j’adapte encore au quotidien, au gré de mes recherches, trouvailles, envies, nouvelles recettes. Je n’ai pas encore trouvé MA philosophie : je ne pense pas partir sur du végétalisme pur (d’où le concept de flexitarisme, héhé), j’aime bien l’idée du crudivorisme mais idem, de temps en temps. J’ai eu une belle phase Smoothies verts et là, j’aime moins donc en ce moment je fais plutôt fruits frais le matin et salade verte les midis et soirs…
      Sinon pour le sirop d’agave, j’ai lu plein de trucs contradictoires (c’est raffiné et à indice glycémique élevé, ou le contraire…) du coup en ce moment, j’utilise de la mélasse et du sirop d’érable, j’aime bien. :D
      Lubie alimentaire de ce weekend : la mono-diète d’un jour. Si tout va bien, dimanche, je mange des pommes du matin au soir. La suite au prochain épisode. :D

  12. Sophie dit :

    J’ai fait tes muffins ! Très bons et tout légers ! par contre je n’avais pas de farine complète. Mais aujourd’hui je suis allée au monop’, et il restait seulement de la farine de maïs sans gluten. Ca marche aussi ?

    • Smooth dit :

      Hihi ! Moi j’aime beaucoup, mais c’est vrai qu’il faut être habitué(e) au sans sucre, quand même ! Mon copain et mon beau-frère, habitués des « vrais » gâteaux, ne sont pas hyper fan, il faut bien le dire. ;)
      Ca marche potentiellement avec n’importe quelle farine, ça doit changer la texture, juste.
      Moi je le fais avec moitié amande en poudre / moitié farine de châtaigne ou moitié amandes / moitié farine de pois chiches.
      Mais n’hésite pas à tester le maïs et à me donner ton avis, du coup ! :D

  13. Marine dit :

    Bonjour !

    J’ai lu ton article et je suis assez impressionnée par tout ce « travail ». Et ça m’a fait saliver, aussi :D

    J’ai une petite question :
    j’ai pris beaucoup de poids ces deux dernières années. En plus de la gym suédoise que je pratique deux à trois fois par semaines, j’ai changé mon alimentation pour perdre des kilos. Je ne fais pas de régime car j’en ai trop fait ces dernières années, et je sais que je n’arriverai pas à tenir.
    En revanche, j’ai pris de nouvelles habitudes : je ne mange plus de riz/pâtes qui ne soient pas complètes (oui, moi je décode quand tu parles d’indice glycémique bas ;)). Et je privilégie aussi le millet, le sarrasin et le quinoa (mais j’aime beaucoup moins le quinoa, je trouve ça un peu fade).
    J’ai bien entendu supprimé les sucreries et réduit les produits laitiers à simplement des fromages blanc à 3% MG. Bon, si, j’avoue, je mange un peu de beurre avec mon pain aux céréales le matin…
    Je mange des fruits secs et du chocolat noir à 16h30 quand j’ai un creux et que je sens que ça va pas le faire, j’évite les féculents un repas sur deux et je ne grignote plus.
    Ca marche, j’ai perdu du poids et en plus, je ne trouve pas ça difficile.

    Mais j’ai encore plusieurs problèmes :
    1) je suis une fêtarde. Du coup, le vendredi soir et le samedi soir, j’ai du mal à suivre mon nouveau mode d’alimentation car lorsque tu es reçue chez les gens et qu’il y a du vin et des planches de charcuterie/fromages en guise de repas, tu as beau te gaver de tomates cerises en lousedé pour tromper ton estomac, tu finis quand même par ingérer plein de sucre et de gras.
    2) est-ce que l’avocat (que j’adoooore), les amandes, etc. sont des aliments que je dois supprimer le temps que je perde les 10 kilos que je veux encore dégager ?

    Bref, je voulais juste avoir ton point de vue là dessus. Si tu n’en as pas, je comprendrais hein ;)

    Merci pour cet article et d’ailleurs si tu as un lien vers des recettes sympas, ça m’intéresse.

    Bonne journée !
    Marine

    • Smooth dit :

      Hello Marine !
      Merci pour ton commentaire. :)
      J’adore discuter alimentation et gym suédoise avec des gens qui sont sur la même longueur d’onde (que ce soit parce qu’on veut faire du bien à son corps, perdre du poids, avoir une belle peau…) !
      Comme je te comprends pour la fête du weekend !!! C’est aussi l’une des choses les plus difficiles pour moi. Ce dernier mois, typiquement, j’ai passé une semaine en vacances, deux jours chez mes parents, trois jours en weekend avec des potes, sans compter les soirées et le fait que je pars pour le boulot au Burkina Faso pendant 8 jours, dimanche. Dur de tenir son mode alimentaire sain quand on n’est pas chez soi et entourée de gens qui trouvent ça aberrant !
      Mais manger sain, ce n’est pas devenir autiste, donc go for it ! Par contre, je suppose qu’il faut jongler et s’organiser un peu.
      Pour les soirées à proprement parler, en ce qui me concerne, je bois du vin et je mange de la charcuterie. :D En général, j’évite de le faire vendredi ET samedi, mais voilà, je sais très bien que quand j’ai RDV avec des potes dans un bar à 20h, il n’y aura pas de dîner, clairement pas de légumes, et rien de sain à manger. J’évite toujours le fromage (sauf exception, type en Corse ou à Biarritz, où ce sont de bons fromages locaux), plus pour l’aspect digestion et antibio/hormones dans le lait de vache industriel, que pour le poids, mais à terme, se gaver de fromage fait AUSSI grossir, bien sûr.
      Donc une soirée dans un bar sera : goûter costaud (avocat, chocolat noir, crackers de chataigne, compote de pomme – oui le tout, pas un seul au choix, haha !), un peu de charcut dans le bar, avec du vin rouge. L’arme ultime : avoir des noix de cajou et/ou des Biscrus dans son sac – prévoir large, tout le monde en veut !).
      Toujours pour ce qui me concerne, je ne mange que très rarement du gâteau, de la glace etc – mais encore une fois, je ne digère pas bien les laitages, donc j’ai un argument de choc ! – et j’évite les boissons alcoolisées sucrées (dans l’ordre de préférence : vin rouge – cidre – vin blanc – bière – rosé – le reste).
      Quand je mange chez des gens, je précise que je ne mange pas de laitages, ça exclut les gratins et plats crémeux. Je mange le reste, souvent à l’exception du dessert. Je me sers une fois, rarement plus.
      Pour résumer, si je devais donner mon avis sur « comment manger sain en soirée » je dirais donc : 1) de bien goûter avant pour ne pas mourir de faim au moment où les curly arrivent sur la table 2) de se jeter sur les tomates cerises, les olives, les noix de cajou (même salées et cuites, si tu n’as pas apporté les tiennes !) plutôt que sur le fromage, la charcut et les petits fours et d’attaquer ces derniers une fois un peu calée 3) de boire tranquillement son verre de vin rouge sans enchaîner les shots de vodka caramel (ok, ça peut aller jusqu’à 3-4 verres !).
      Je pense que faire ça une fois par semaine n’est pas grave dans un « régime », quel qu’il soit. Ou alors, le problème vient du reste de l’alimentation ou des quantités ingérées lors de la soirée, sûrement en raison d’une frustration ?
      Et que si, de manière plus rare, c’est open bar et zéro limites… ça doit bien se rattraper sur une semaine ! :D
      2) Quant à mon avis sur les oléagineux : dans mon alimentation à moi, soit sans produits laitiers, avec peu de viandes et poissons et aucune sucrerie industrielle, plat préparé, etc… ils n’ont aucune incidence sur mon poids et son une source hyper importante et intéressante de calcium, magnésium, oméga 3, et autres nutriments. Je mange un avocat presque tous les jours ! Donc je dirais que si ton alimentation est équilibrée, si tu ne manges pas de mauvaises graisses (souvent cachées) par ailleurs… le bon gras ne fait pas grossir ! Typiquement, dans une journée sans viande ni poisson, n’hésite pas à manger un avocat au dîner et des amandes au goûter ! Après, si tu as mangé du muesli industriel ou du pain beurré le matin, de la viande rouge à midi, et que tu vas manger un plat en sauce, du fromage ou du poisson le soir, le gras de l’avocat ou des amandes est peut-être en trop… mais à toi de voir si c’est celui-ci que tu préfères supprimer ?
      Pour les recettes, je te mets quelques blogs que j’adore. Ils sont souvent végan, mais les végétariens / liens s’amusent beaucoup plus avec les ingrédients que les personnes qui mangent de la viande ou du poisson à tout les repas ! :D
      http://absofruitly.fr/
      http://www.chaudronpastel.fr/
      http://mariechioca.canalblog.com/ (un blog IG bas !)
      http://www.latableverte.fr/

      En tous cas, je te rejoins totalement sur le « pas de régime restrictif », je pense que c’est une erreur et qu’en mangeant sainement, selon tes goûts et envies (c’est à dire parfois se faire une grosse part de cheesecake, parfaitement), et en faisant du sport, tu arriveras à l’équilibre alimentaire et pondéral que tu souhaites ! Qui sait : tu arrêteras peut-être même de te peser. ;)

      Bonne journée !

      • Marine dit :

        Hello !

        Alors déjà, merci beaucoup d’avoir pris le temps de me donner une réponse si détaillée :) Et merci pour les liens vers les blogs, je vais pouvoir faire mes courses ce WE (le supermarché bio qui a ouvert en face de chez moi est moins cher que le Franprix, c’est la révolution !)

        Bref.

        J’aime de plus en plus ma nouvelle alimentation et j’espère tenir durablement.
        Mon seul souci, c’est mes 10 kg à perdre… Je me dis que de l’avocat aidera pas, en tout cas pas pour l’instant :( Mais je me trompe peut-être.

        Je dis ça parce que malgré deux heures de gym suedoise par semaine et une alimentation assez clean – malgré les écarts du WE, l’alcool est un affreux lien social – je perds très lentement. C’est peut-être aussi parce que j’ai trop maltraité mon corps et que j’ai 27 ans, mais bon, je me dis qu’il y a peut-être un truc qui cloche.

        Et sinon, tu penses quoi de la purée de sésame ? :D
        (comment ça, cette question est incongrue ?)

        Bonne journée !

        • Smooth dit :

          Coucou !
          De rien pour la réponse, comme je te le disais, je suis intarissable quand il s’agit de parler de manger. :D
          Trop chouette pour ton supermarché bio ! Il faut dire qu’à Franprix, ils se font tellement plaisir sur le prix de leurs fruits et légumes tous pas bons…
          Si ta nouvelle alimentation te plaît, je pense que c’est déjà super ! Et même si tu perds très lentement, si tu sens que tu perds, c’est déjà très bien (même si je comprends ton impatience…). Mon avis est qu’il vaut mieux viser un poids de vie, dans lequel on va se sentir bien et qui va correspondre à une manière de manger qui nous convient, qu’un poids qu’on aimerait peser d’ici quelques mois… Donc peut-être qu’il te faudra du temps ? L’âge joue un peu, bien sûr, et le mental. Parfois, il y a aussi des « blocages » : à la fin de ma chimio, j’ai fait un régime « IG bas » pour perdre mes 5 kilos du traitement et c’était loooong. Mais à un moment, ben voilà, c’était parti. :) Toujours est-il que beaucoup de médecins (dont ma nutritionniste à l’époque) m’ont dit que tous les traitements que j’avais pris (chimio, cortisone, anti inflammatoires à haute dose) devaient s’éliminer progressivement et qu’il était normal que je ne fonde pas d’ici là…). Elle me répétait aussi à longueur de temps que c’était plus difficile de perdre du poids en prenant la pilule (ou n’importe quelle hormone de synthèse). Depuis je l’ai arrêtée, et je confirme. :) (mais bon après, c’est un choix, bien sûr).
          En tous cas, si tu penses avoir maltraité ton corps, j’aurais tendance à dire qu’il faut être la plus sympa possible avec lui, donc pas trop de privations ! :) Donc l’avocat quotidien, peut-être pas, mais si tu adores ça, et vu toutes les bonnes choses qu’il y a dedans, n’hésite pas !!! Perso je trouve que c’est un super goûter, et ça a l’avantage de ne pas être sucré ou d’appeler le sucre.
          Pour la purée de sésame (non, cette question n’est pas incongrue !) j’en utilise pas mal en base de sauces, en fait ! Je me fais énormément de sauces rapides en mixant de la purée de sésame + eau + ail-sel-poivre citron + miso. J’utilise ces sauces dans mes « bols végétariens », donc dans des repas céréales-légumes-légumineuses qui ne sont absolument pas gras et ça me permet de manger aussi de la graisse !
          En fait comme tu le vois, je suis assez convaincue qu’il faut manger du gras (même pour maigrir) mais du bon ! :)
          Bonne journée à toi aussi ! :)

  14. Grégoire dit :

    Ouah, je viens de découvrir ton blog et ce billet et je n’ai qu’une seule chose à te dire ….Bravo ! Perso, je suis crudivore à plus de 70% et mon alimentation est très proche de ta semaine type (même si j’ai enlevé les viandes et poissons) et franchement, je me sens bien dans ma peau, et dans ma tête !
    Je suis d’accord avec toi pour dire que ce mode d’alimentation n’est pas plus cher sur le long terme car au final, (en ce qui me concerne), je mange moins et en plus, en étant de plus en plus en phase avec les fruits et légumes de saison et sinon, en « jouant » avec ma production deshydratée…on y arrive !
    Par ailleurs, je mange pas mal de smoothies verts ou de greens juice et là…j’adore et mon corps aussi ! Petit à petit, je mets toute ma famille à ce régime et (pour l’instant), tout devient « normal » et naturel au quotidien car, il faut reconnaitre que l’on plannifie de mieux en mieux et que l’on « sent » quand l’organisme va avoir besoin de tel ou tel aliment !

    • Smooth dit :

      Merci pour ton commentaire ! Désolée pour le retard de réponse, j’étais en déplacement à l’étranger pour le travail !
      J’irai voir ton blog pour des recettes de smoothies ! J’ai essayé le « kale » une fois et j’ai trouvé ça tellement mauvais que ça m’a un peu dégoûtée. J’ai perdu le rythme smoothies donc je mange beaucoup de verdures, mais entières. Il faut que je m’y remette ! :)
      Je suis tout à fait d’accord avec la reconnaissance des « besoins » du corps, je le sens de plus en plus quand j’ai besoin de gras / sucre / fibres / vitamines…

  15. RoseAndCook dit :

    Je découvre ton blog et ta démarche est super courageuse, bravo !!
    Je pratique depuis très longtemps les IG bas à la maison pour d’autres raison même si j’en parle assez peu sur le blog, il faut faire attention à la farine de chataigne qui a un IG élevé et privilégier la farine de pois chiches (mais c’est space dans certains gâteaux) ou bien la farine de soja bio. Pour le sucre, en IG bas tu as le sucre de coco (IG 25 mais ça coute vraiment un rein), le sucre de bouleau ou xylitol (IG 8) ou le sirop d’agave (IG 15).

  16. RoseAndCook dit :

    punaise, je viens de me rendre compte que je t’ai laissé un commentaire sur un article qui a bientot un an! :-D


Laisser un commentaire