Journal d’une aventureuse acnéique sous Pantothen – Episode 2

J’ai tout un tas de choses à faire, et je suis en retard pour la plupart d’entre elles (rien de bien nouveau pour qui me connaît, donc) mais je me devais de prendre un moment pour vous narrer la suite de mes aventures sous Pantothen.

Je me dis qu’à l’heure qu’il est, d’autres souffrent peut-être de boutonnite aiguë et ont besoin du soutien et de l’expérience des anciens. Nan parce qu’avoir de l’acné, ça sert vraiment à rien, on est d’accord. Alors si on peut au moins recycler la « maladie » pour se rendre utile, il s’agit de sauter sur l’occasion.

Previously dans le Journal du Pantothen : J’ai commencé le Pantothen le 15 avril. Ma peau était de plus en plus nette chaque jour, pendant les 10 premiers jours. Puis des énormes crises de boutons ont fait leur apparition, défigurant, successivement, ma joue gauche, mon front, ma mâchoire (des deux côtés) et mon menton. L’épisode 1 se termine après 3 semaines et demi de traitement, et pas vraiment dans la joie et la bonne humeur (pour relire l’épisode 1 en entier, c’est par ici). 

Ne vous bercez pas d’illusions : 11 jours plus tard, j’ai toujours des boutons. A noter tout de même : une nette amélioration sur le front (où je n’ai presque plus de boutons, mais il faut savoir que j’en avais assez peu à cet endroit AVANT Pantothen) et la joue droite. Sur la joue gauche, je continue d’avoir des petits boutons régulièrement et sur le menton et les mâchoires, j’en ai PLEIN, souvent (et des pas forcément petits).

Donc ça va mal, mais ça va mieux, en somme.

La tentation la plus forte : taper « résultats Pantothen  » dans Google. Erreur fatale. Ce faisant, on tombe, bien sûr, sur le site de Pantothen, où l’on voit des photos-miracle et la promesse d’une « nette amélioration dès la 1ère semaine » et d’une « peau nette dès le 1er mois ». Grosse blague, donc. On tombe, sinon, sur des forums alla Doctissimo, sur lesquels des adolescents qui écrivent en langage SMS (incompréhensible, il faut avoir BAC +5 en Déchiffrage pour tout piger) hurlent que Pantothen c’est de la m*** et qu’ils ont plus de boutons que jamais (c’est mignon, parce qu’ils écrivent de manière scandaleusement affreuse mais n’osent pas écrire merde). Pour la plupart, ils abandonnent après le premier mois, essaient de se faire rembourser leur flacon et se font rembarrer car l’offre « satisfait ou remboursé » ne fonctionnerait que sur les flacons non ouverts (deuxième grosse blague).

Il y a, toutefois, quelques témoignages de personnes indiquant qu’elles n’ont commencé à voir des effets qu’après 2 mois, ce qui est cohérent avec ce qu’explique Emanuelle, de Beauté-Pure (qui est donc, entre l’entreprise Pantothen ou les adolescents précités, la personne en qui j’ai le plus confiance et de loin).

Qu’en conclure ? 

1) Pantothen, ce sont quand même un peu des escrocs (ou a minima du marketing grossier). Je comprends de ce que j’ai lu que toutes les personnes qui avaient de l’acné modérée à sévère ont attendu au moins deux mois pour voir des résultats et que ces deux mois étaient assez horribles pour leur peau. Donc promettre une peau nette en 1 mois, c’est mensonger et même contre-productif, puisque la plupart des gens, sans personne vers qui se tourner (les médecins ne connaissent pas Pantothen, c’est un complément alimentaire, pas un médicament), arrêtent le traitement après le premier mois désastreux. Pour autant, ils promettent une belle peau en un mois mais préconisent 3 mois (ou plus) de traitement, donc ils sont bien conscients que ce n’est pas magique en un mois (ils ont fait des études, de toute façon, ils le savent forcément). Par ailleurs, l’offre « satisfait ou remboursé » semble avoir posé des problèmes (source Doctissimo, à prendre avec des pincettes) : il est indiqué sur le site qu’il faut renvoyer son flacon « vide » (je m’aperçois que j’ai jeté mon flacon hier, bravo…) et mes amis professionnels de l’écriture SMS expliquent qu’on leur a refusé le remboursement de flacons non scellés. J’investigue la question (= j’ai envoyé un mail au service client pour connaître les modalités précises du remboursement) (je n’ai pas demandé s’ils acceptaient les flacons recouverts de sauce tomate après une nuit dans la poubelle, tiens).

2) J’avais le secret espoir de voir des résultats un peu probants au bout d’un mois, mais toujours pas. Je vais donc partir en vacances acnéique comme jamais (et surtout toujours plus qu’avant d’avoir débuté le traitement, c’est ce qui est agaçant) et devoir choisir entre camoufler les boutons et me baigner (en même temps, à ce jour, il pleut sur toute la France Y COMPRIS La Corse, le choix est donc vite fait).

3) Mais je continue de penser que ça va fonctionner au bout de deux mois. Et au pire, je n’ai ressenti aucun effet secondaire à ce jour, c’est toujours ça.

Du coup, j’aimerais quand même bien qu’il existe du maquillage « effet fausse peau » aussi efficace que les vernis « effet faux ongles ».

Bourjois Effet Faux Ongles Rouge Modéré

Bourjois Effet Faux Ongles - Rouge Modéré

Image d'une époque où le soleil brillait...

mai 22, 2012

Étiquettes : , , ,
  • Bonjour,

    je ne poste jamais mais te lis depuis longtemps et compatis à tes problèmes épidermiques…j’ai arrêté diane 35 en sept 2011, fait quelques traitements acupuncture et homéo, ça allait pas mal, suivi les conseils d’Emanuelle (alors qu’en fait c’était pas la cata)… et ai fait une cure de radis noir pendant 2 semaines il y a peu…2 tout petits radis par jour le soir, et je me retrouve depuis 3 semaines avec plein de boutons, petits, mais impossibles à ne pas tripoter, à des endroits incongrus aussi… bref, soupiiiiiir, je souffre de concert avec toi, mais j’espère très très fort que ce n’est qu’un mauvais moment à passer et que le jour viendra où ma peau sera mieux qu’avant et où cette purge ne sera qu’un mauvais souvenir… en attendant, je bois un jus de citron tiède tous les matins à jeûn et espère que ça n’aura pas les mêmes conséquences! c’est pas tout pareil que toi mais les soucis sont similaires! courage! 🙂 (et bonnes vacances quand même)

    • Merci de commenter aujourd’hui, alors ! 🙂
      Et merci pour ton témoignage ! Moi j’ai arrêté Jasmine en septembre 2011, ça concorde un peu… J’avais du arrêter Diane 35 il y a 5-6 ans mais la transition vers Jasminelle s’était bien passée (puis après j’ai vogué dans toute la gamme, Jasmine et Yaz). Mais bon là, depuis septembre, je ne prends plus d’hormones du tout et s’il y a beaucoup d’avantages, il y a quelques inconvénients, dont l’acné…
      Ouille, les cures « dépuratives », c’est souvent dur ! J’avais fait le radis noir aussi, et pareil, ça m’avait collé quelques boutons, par contre ma peau était plutôt jolie à l’arrêt. 🙂
      Sur moi le citron chaud du matin, ça ne dure jamais plus de 4-5 jours : j’adore ça mais ça me crame l’estomac… :S
      Merci en tous cas (et bon courage aussi !).

  • Diantre, c’est chiant que ça ne fonctionne pas sur toi! Sur moi je reste convaincue que ça a pas mal aidé comme quoi ça dépend beaucoup des gens… Après faut reconnaitre que j’avais dégommé le gros de la troupe avec du peroxyde de benzoyle aussi…
    Maintenant que j’ai arrêté ma cure à la fin de mon deuxième flacon (je préfère garder mon troisième en back up) je n’ai toujours pas de boutons. Donc y a deux options: soit ma cure a été un joli concours de circonstances soit les effets sont pas totalement dissipés (beaucoup plus flippants)
    Cela étant j’ai eu des boutons dans la semaine qui a suivi la fin des cachetons tueurs de gorge et je dirai que ma peau est un peu plus grumeleuse que pendant la prise. Je te souhaite juste que ce ne soit pas pire à l’arrêt!!!
    PS: Faut qu’on se trouve un créneau pour échanger probiotioques contre conseil chaussures :)))

    • Ben en tous cas, ça ne fonctionne pas vite, quoi. Selon Emanuelle, c’est vraiment normal. Les quelques témoignages que j’ai trouvés sur internet parlaient d’amélioration rapide pour les personnes qui avaient des « petits » problèmes et de réactions plutôt comme moi pour problèmes d’acné un peu costaud. Le peroxyde de benzoyle, c’est trop mon gros regret dans ma vie acnéique, ça a l’air miraculeux sur tout le monde ce bouzin et je suis allergique, boooooouuuuuuh.
      Bon en tous cas, je ne baisse pas les bras, paraît que ce n’est pas inquiétant de ne voir aucun mieux pendant 2 mois. Donc j’attends (et de pied ferme).
      GRAVE pour le créneau probiotiques et shoes ! 😉
      Mes weekends sont violemment blindés jusqu’à (oserais-je le dire ?) fin juillet mais on peut se voir en sortant du boulot sinon ?

      • Vendu on fait ça en sortie du boulot on se tient au jus…
        J’essaierai de me faire rembourser le Pantothen si ça fonctionne pas faut pas non plus pousser Mémé. Pour moi ça fait partie des avantages du blogging tu peux taper sur les gens lorsque c’est justifié et en général ça finit par porter ses fruits. T’as au moins une réponse que tu n’as pas toujours sinon :p

        • J’ai reçu une réponse du service client Pantothen : vous dépendez du site US. Merci Au Revoir.
          (je n’avais pas donné de lien de blog ou autre…)
          Sinon Emanuelle m’a dit que pour certains de ses patients, c’était la galère pendant trois mois, trois mois et demi et pouf, revirement soudain et boutons qui partent. Donc je m’accroche ! De toute façon ça m’a filé tellement de boutons ce truc que si j’allais chez un dermato maintenant, il me collerait sous pilule ou Roacc donc merci bien (mais je note une légère amélioration ces derniers jours : la semaine dernière, j’avais 43 boutons, et je n’en dénombre que 36 ce matin). Yes.
          Sinon, t’es aux US, là, c’est ça ?

  • Je crois vraiment qu’il faut aller au bout du traitement comme le précise Emmanuelle et ne pas se laisser démoraliser par le peu de résultat du 1er mois. C’est certain que la pub de pantothen est exagérée mais en ce qui me concerne je suis tellement désespéré par mon acné qu’au final je suis quand même contente de me faire « enfler » par eux (l’espoir que leur produit marche). J’ai fini mon premier mois de cure ce matin, pour l’instant ça va hormis 2 ou 3 gros boutons douloureux…. A suivre 🙂

    • Merci pour tes encouragements ! Moi aussi je crois ça et je m’accroche mais parfois j’ai peur que ça ne marche pas. :S Je croise les doigts ! Je suis contente que ton bilan premier mois de cure soit correct !
      En termes de boutons « gros et douloureux » je dois dire que je n’en ai « que » 2 ou 3 depuis une semaine, aussi. Par contre j’en ai plein de petits, qui partent assez vite. C’est peut-être bel et bien une « purge » (berk).
      Affaire à suivre, comme tu le dis ! 😀

    • Oh tu es gentille, ça me fait trop plaisir que tu trouves que j’ai de jolis ongles, en cette phase où la joliesse me semble une qualité rare, vu que je focalise sur ma vilaine peau !
      Pour les cuticules : pas de secret : il faut les « masser » avec une crème (spéciale ou même une crème pour les mains), ou même une huile, quand on a 5 minutes, les repousser en douceur avec un bâtonnet en bois ou autre (j’aime bien l’huile Ecrinal).
      Pour les ongles qui se dédoublent, c’est une autre paire de manches ! 😉 Si tu portes du vernis, fais attention aux dissolvants, j’ai un Peggy Sage qui me TUE les ongles en ce moment. Pourtant il y a bien écrit sans acétone et tout le tintouin. Je trouve que les cures de levure de bière fonctionnent bien, sur moi. 🙂
      Merci beaucoup en tous cas ! 🙂

      • Merci pour le tuyau. Je n’avais pas pensé à la levure de bière.
        Pour l’instant le soin crevasse pour pied de chez cicabiafine à l’air de bien fonctionner.
        Le disolvant est un problème. Mais j’ai un problème avec ma base Peggy Sage, j’en ai acheté une Kiko et une autre chez Séphora, je verrai ce que ça donne.
        Bises et merci pour ta gentille réponse.

  • Bon Smooth, je vais être honnête. Entre parenthèses, je te suis depuis super longtemps mais j’ai enfin crée mon blog et donc now I have a signature ! 😉

    Oui alors je voulais être honnête, je te comprends parfaitement, c’est pas marrant du tout l’acné surtout à 25 ans..J’ai fait une cure de roac à 19 ans et j’ai eu une rechute à 21 ans et me sentant impuissante et incomprise des dermatos à qui ça saoule de traiter leur 100000000ième cas d’acné, j’avais commandé sur internet LE traitement miracle de l’époque à base de gellules surdosées en vitamine B (si je me rappelle bien), me suis enfermée chez moi à manger des sprits et à attendre que ça passe. Pareil plein de témoignages de OUF etc…+ « il faut passer par la phase de rechute avant une amélioration bla bla bla » Or ma peau ne s’est pas du tout améliorée (proportiellement au moral) et je suis retournée voir un dermato qui avait été alarmé du fameux traitement…

    Quand il m’arrive d’avoir des rechutes (changement de pillule dans mon cas), je vais dorénavant voir un BON dermato qui en un coup antibios + crèmes (type différine ou autre) me guérit complètement.

    Je sais que tu aimes bien les traitements plus « naturels » et doux mais avec ton alimentation et le sport, ta peau devrait se remettre d’autant mieux ! 😉

    Désolée pr le pavé…

    • Hihi ! Merci pour ton commentaire !
      Je suis allée voir ton blog récemment, en effet. 😀
      Bon, ce n’est pas très rassurant ton historie de gélules miracles à la vitamine B qui ne marchent pas. :S Tu avais tenu combien de temps ? De toute façon, j’ai acheté mes 3 pots (à pas loin de 30€ pièce), c’est le temps minimum d’un traitement efficace donc je vais aller jusqu’au bout. Si ça ne va pas mieux en juillet –> dermato.
      Mais après le problème du dermato, c’est que je me suis assez renseignée pour connaître mes options « médicales » et que :
      – je suis allergique au Peroxyde de Benzoyle
      – la Différine me fait horriblement peler avec peu d’effets (enfin j’en ai eu 2 mois il y a 10 ans, pour une « petite » poussée d’acné d’ado, pour le coup
      – la Tolexine me tue l’estomac (j’ai des problèmes digestifs)
      – j’ai déjà testé le duo Rubozinc + Erythrogel et ça marche mais pas entièrement et surtout, tout revient soit quand j’arrête, soit au bout de 4-5 mois même sans arrêter
      – je refuse de me mettre sous Roaccutane
      – je ne veux pas reprendre la pilule

      Mais bon, j’essaierai quand même d’aller exposer toutes mes « contraintes » à ma dermato si Pantothen reste bel et bien inefficace, on verra. 🙂

      Merci !

      • C’était vraiment une arnaque, si je me souviens bien c’était également environ 30 € le pot et il fallait faire le traitement sur 3 mois minimum pour espérer avoir des résultats….pouet pouet poueeeeeet j’avais tenu 3 mois me semble-t-il…

        Franchement la différine, j’avais abandonné la première fois que l’on me l’avait prescrite mais en fait elle est efficace sur le long terme (1 mois) à très petites doses. Me suis rendue compte de ma fatale erreur la seconde fois…

        Oui les antibios sont vraiment pas bons pr inetstins et autres mais pour moi, on peut s’en passer. Je te comprends pour Roacc et la pillule. Des amies ont réussi à vaincre « naturellement » avec de la bardane (en gellule) + alimentation avec peu de graisse animale mais c’est plus long.

        Quoi que tu fasses, courage et on est nombreuses à te soutenir ! 😉

        • Merci ! 😀
          Bon pour ce qui est de l’alimentation, je suis en plein rééquilibrage depuis trois mois (ou bientôt 4, même ? Je ne sais plus !), donc si ça doit marcher, même si c’est long, ça finira par porter ses fruits…
          Affaire à suivre. 🙂

  • ah oui et si tu veux camoufler tes imperfections ET te baigner, je te conseille le FDT Waterproof Indice 30 de Shiseido (petit boitier bleu), une tuerie qui m’avait bien aidé !

    • Oh bon à savoir ça ! Je crois que pour le coup, je vais faire une petite exception à ma passion du « naturel ».
      Bon je crois qu’il coûte 50€ (je le connaissais, mais n’y avais pas pensé !), mais j’ai encore jusqu’à vendredi pour me décider entre l’option « j’assume à la plage » (paumée en Corse où je ne connais personne, donc bon pourquoi pas hein…) et « je camoufle avec du waterproof ».
      Merci beaucoup pour le tuyau ! 🙂

  • J’hallucine sur le « satisfait ou remboursé » seulement sur un produit non-ouvert… comment dire… tu peux être remboursée que si tu le testes pas quoi !

    Je ne trouve pas de traitement miracle pour l’acné non plus… un peu d’huile de germe de blé dans la salade de temps en temps me fait une peau moins réactive, beaucoup de crème nourrissante pour que la peau soit moins sèche (bizarrement chez moi, plus ma peau est sèche plus elle boutonne), et sur les boutons papulex gel-crème (plein de cochonneries, mais pour moi ça fonctionne bien) et une crème uriage cuivre-zinc qui fait cicatriser super vite.
    Mais j’ai l’impression que ça dépend de tellement de facteurs que c’est dur de trouver une solution parfaite à long terme…
    la différine marche chez certains, moi elle me crame la peau, va comprendre 🙁
    j »espère que tu vas trouver de quoi calmer tout ça quand même, c’est pénible !

    • Oui, ça m’étonne aussi ! Surtout que le site dit « renvoyez les flacons vides » (par contre, c’est sous 90 jours, mais je vois mal comment ça fonctionne, en fait) : là j’ai fini le 1er, j’ai un MAX de boutons, je demande le remboursement ? Et après, ils me répondent « non vous devez finir le traitement », mais le temps de finir, je ne suis plus dans les temps ?
      Bref, c’est sûr que niveau « technique commerciale », j’aime pas DU TOUT Pantothen. Après si ça marche, ben je prends quand même. J’attends la fin du sacro-saint deuxième mois avec impatience.
      Oh ben ça, y a quand même plein de trucs pleins de « cochonneries » qui fonctionnent bien !
      Ma peau fait moins de boutons quand elle est bien hydratée aussi, je l’ai remarqué. Depuis quelques jours je m’hydrate à l’huile de jojoba additionnée d’une goutte de lavande et c’est pas mal du tout.
      Sur moi non plus, ce n’est pas top, la différine. Et je suis allergique au peroxyde de benzoyle.
      Bref je vais prendre mon mal en patience et espérer que tout ça se tasse tranquillement. 🙂

      • Un conseil de mamie Cranford concernant la différine (et les crèmes à base de ou dérivé de vitamine A acide).
        Après le nettoyage du visage, attendre une bonne heure (1) avant d’appliquer une quantité infime (2) de crème.
        Pourquoi attendre une heure après le nettoyage à l’eau : pour que la peau soit vraiment « sèche » (la différine se « colle » à l’eau par un procédé trop compliqué pour que je l’ai vraiment compris quand on me l’a expliqué) + a récupéré un peu de film gras, ce qui empêchera d’avoir la peau brûlée en 3 jours.
        Pourquoi une quantité infime (la moitié d’un petit pois pour tout le visage par ex., et même un jour sur deux seulement pour commencer) : parce que la tolérance à la différine, ça s’acquiert lentement chez une peau sensible. Du coup, ça peut être efficace, mais alors il faut être très très très patiente – rien que s’acclimater au produit peut prendre un bon mois pour les peaux réactives.

        Enfin c’est pas tout ça, bonnes vacances Smooth! (tu vas réussir à ne pas bronzer tu crois?) (Et euh, ça consiste en quels effets ton allergie au Peroxyde de Benzoyle?)

        • Merci pour ces conseils ! Je les note précieusement pour si je finis sous Différine d’ici 2 mois ! 😀
          Pour le bronzage, je mets de la crème 50 régulièrement et je double avec du correcteur avec SPF sur les boutons, en général, ça va !
          Avant je bronzais hyper vite et bien et depuis la chimio (ma première interdiction de soleil) relayée par l’acné (re-interdiction de soleil) je rentre toujours à peine hâlée de mes vacances, fussent-elles au bout du monde ensoleillé ! Je me « venge » en laissant bronzer un peu mes bras et épaules. 😀
          Pour mon allergie, j’en ai mis 2 fois (à deux ou trois ans d’intervalle) du peroxyde et dès le lendemain, j’avais le visage rouge et tuméfié, et je pelais très violemment. La deuxième fois, je me suis acharnée, j’en ai REMIS (sur les conseils de ma dermato qui m’avait dit « c’est peut-être juste une petite sensibilité », mais elle n’avais pas vu et j’avais peut-être sous-estimé l’ampleur des dégâts en lui décrivant) et du coup je me suis tapé une semaine d’eczéma de contact et plus d’un mois de peau très réactive car sensibilisée, derrière…). L’horreur. :S

          • Effectivement, entre les flacons finis, les flacons pas ouverts, les délais à ne pas dépasser, en gros, satisfaite ou pas, le « pseudo-remboursement » est juste là pour faire vendre…

            Et ta dermato a l’air aussi réactive que la mienne (je fais des méga allergies à certains composants courants de cosmétique, par ex le beurre de karité, et hop elle me prescrit une creme en contenant…)

            Merci à cranford pour les conseils sur la différine, effectivement ça doit changer pas mal, je me demande pourquoi les dermatos ne l’explique pas simplement comme ça. bon après je sais pas si je vais oser re-tenter pour autant…

            • Oui voilà !
              En plus moi je me suis plantée et j’ai commandé sur le site US (ça revient quasi au même parce que le produit y est moins cher et les frais de port plus élevés) donc je ne vais pas payer des frais de port pour renvoyer mes pots vides…
              Sinon pour la dermato, elle ne savait pas (et moi non plus) que j’étais allergique !
              La première fois que j’ai fait une réaction, une copine m’avait prêté sa crème pour UN bouton et je m’étais réveillée avec toute la joue rouge et enflée puis ça avait pelé.
              J’avais complètement oublié cet épisode : c’est quand j’ai eu la même réaction avec l’Eclaran prescrit par ma dermato que j’ai rappelé ma copine et lui ai demandé ce qu »était la crème qu’elle m’avait prêtée trois ans auparavant. Bingo, c’était du Cutacnyl soit AUSSI du peroxyde !
              Mais étrangement, c’est la seule allergie de contact que j’aie faite de toute ma vie ! (pas de bol, quand même, ça a l’air de marcher du tonnerre sur tout le monde).

              • Ben justement, c’est ma dermato qui m’avait expliqué le protocole d’application des crèmes à base de vit. A acide et ses dérivés (adapalène, comme dans la différine)… Et la phase d’acclimatation nécessaire à la crème (sinon c’est la brûlure, comme un violent coup de soleil). Elle est très très partante pour m’enlever tout ce qui est boutons, rides et poils… Par contre inspecter les grains de beauté ça la fait chier.
                Smooth pour te consoler, le peroxyde de b., non ça ne marche pas du tonnerre sur tout le monde!

                • C’est marrant de voir que chaque dermato a son dada en fait, la mienne est hyper sérieuse sur les grains de beauté et cancers de la peau, par contre le côté esthétique elle s’en tape…

  • Je suis super déçue pour toi en tout cas, pas cool du tout que le produit ne fonctionne -presque- pas. D’un autre côté les publicités le vantant miraculeux m’avaient un peu mise sur la réserve. Enfin tant mieux s’il fonctionne sur certaines aussi. Je croise les doigts pour toi que le second mois porte ses fruits !

    Tu pars en Corse ?
    Si ça peut te rassurer ma frangine rentre tout juste de Corse et est super bronzée, ils ont eu un temps magnifique alors qu’il était annoncé tout autrement.

    • Ah tu me rassures pour la météo de Corse, je croise les doigts ! J’ai besoin de beau temps pour me ressourcer, là !
      Je ne suis pas sûre que ça ne marche pas à terme, sur moi… Par contre j’ai un violet « effet purge », comme on dit. Je n’ai pas les mêmes boutons que d’habitude et j’en ai beaucoup plus, donc il se passe quelque chose. Reste à savoir si ça va évoluer dans le bon sens ! 🙂

  • Je lis ce blog régulièrement, et je réagis à ton souhait de trouver du maquillage « seconde peau », car il me semble avoir enfin trouvé le grâal : le fond de teint Lycogel, ultra haute tolérance (peut être mis juste après un peeling, c’est dire…), hyper camouflant (recouvre tout, de la couperose au mélasma et aux…tatouages), bonne protection solaire et hyper hyper waterproof. Et laisse la peau respirer. Les – : très cher (60 euros), pas facile de choisir sa teinte.
    J’ai vérifié la compo avec ce site http://www.cosdna.com/, ça a l’air assez clean. Voilà, je pensais partager ce bon plan (perso j’étais très enthousiaste au sujet de lily lolo, mais le résultat ne me convient plus.)

    • Merci Marie pour ton commentaire et ton conseil !
      Je ne connaissais pas du tout Lycogel, je vais me renseigner, alors ! C’est vrai que 60€, ça fait un peu mal !
      Pour Lily Lolo, j’en reste hyper contente mais quand la situation est vraiment mauvaise, j’aimerais parfois quelque chose de vraiment HYPER couvrant. Pourtant Lily Lolo est performant, après test, sur moi, ça couvre autant que mon Dermablend de Vichy, mais sur mes boutons actuels, ça ne suffit pas (ouch).

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *