Journal d’une acnéique aventureuse sous Pantothen – Episode 1

L’alimentation et les soins adaptés pour éradiquer l’acné, c’est bien beau, mais pas assez rapide à mon goût. J’avais envie d’un « traitement de choc » contre l’acné, un truc qui m’en débarrasserait en quelques semaines ou mois (sans pour autant abandonner le reste, puisque j’adore ma nouvelle vie super saine – même si l’ancienne n’était pas très malsaine, mais bon). Pour autant, je n’étais pas prête à me lancer dans un traitement médicamenteux à effets secondaires plus ou moins anodins, ni à reprendre la pilule. Pas facile, hein ?

Du coup, assaillie de pubs pour Pantothen, j’ai commencé à loucher un peu sur le concept. Emanuelle de Beauté-Pure, LE blog de référence dont je parle tout le temps, a, après maintes hésitations si j’ai bien compris, fini par donner son avis sur ledit traitement.

Oui parce que le produit miracle, dont le site plein de témoignages de gens ravis fait penser au site d’une potion mensongère pour perdre 30 kilos en 2 mois et ne jamais les reprendre, il me faisait rêver, mais me laissait tout de même sceptique.

Pourtant Emanuelle a fini par nous faire part de son expérience et de son vécu sur la question.

Il semblerait que les études effectuées aient bel et bien démontré qu’une supplémentation très importante en vitamine B5 (ou acide pantothénique)  avait un effet notable sur l’acné. Ces études ont également conclu à la quasi absence d’effets secondaires (sur le court et moyen terme, ces études ont une vingtaine d’année max) de ce « traitement » (il ne s’agit pas d’un médicament mais d’un complément alimentaire). Emanuelle, qui a suivi de nombreux patients dans leur lutte anti-acné, indique qu’elle a vu des résultats probants dans environ 90% des cas.

Lambda, quant à elle, a testé pendant 2 mois et était très contente de sa peau.

Bref j’ai fini par me dire : Go for it.

J’avais lu que chez certaines personnes, il pouvait y avoir, les premiers temps, un effet « c’est d’abord pire avant d’être mieux » (communément appelé « La purge ») (Glamour, quand tu nous tiens). Surprise surprise, je fais donc partie de ces personnes.

Mais reprenons au début, car l’objet de ce journal est d’apporter ma petite pierre à l’édifice des témoignages sur le Pantothen (paniquée par la fièvre de boutons qui me dévore, j’ai foncé sur Google et il n’y a vraiment que peu de retours d’expérience sur le sujet) (même sur Doctissimo, c’est pour dire).

J’ai commencé Pantothen le 15 avril. En termes de mode opératoire, c’est facile : il faut avaler un comprimé (énorme) 4 fois par jour.

Les dix premiers jours, ma peau était plutôt cool. J’ai mis ça sur le compte d’un début d’effet de l‘alimentation anti-acné, parce que je n’attendais aucun résultat aussi vite.

Au bout de 10-15 jours, ça a commencé à se gâter. Pendant le weekend du 1er mai, consacré à me reposer et faire de bons repas en famille, j’ai vécu un début de bourgeonnite intense : une attaque de boutons ENORMES sur la joue gauche. Donc bon déjà la joue, c’est pas cool, normalement, les boutons, ils sont sympas, ils restent sur le front et le menton, j’ai l’habitude, je gère. Mais là non, une colonie de BOSSES rouges a progressivement squatté ma joue. Le front et le menton n’étaient pas en reste, avec des boutons habituels. Je me suis flagellée, réprimandée « Ben voilà, Smooth, t’as bu trop de vin hier soir » « Ah, c’est sûr, c’est tout ce lactose dans la demi cuillère à café de crème fraîche de l’entrée, là ». Mais en fait, ce n’était sûrement pas ça.

Je ne fais pas durer le suspense : j’en suis à trois semaines et demi de Pantothen et je n’ai jamais eu autant d’acné de ma vie. Les énormes bosses sont parties, mais je continue d’avoir plein de boutons, très réguliers (quelques nouveaux chaque jour, je ne compte plus…) sur les joues, le menton, la mâchoire, le front… Bref partout sur le visage, sauf, à ce jour, le nez (mais avec un peu de chance, ça ne va pas tarder).

Il paraît que c’est normal et que ce traitement, un peu comme un Roaccutane naturel « pousse » l’excès de sébum hors de la peau (de manière assez brutale, donc). Il paraît aussi qu’il faut être patient et qu’au bout de 2-3 mois, les résultats sont vraiment là pour la plupart des gens (plus tôt pour certains, mais si vous voulez prendre les paris, moi je mise tout sur le fait que le délai maximum sera pour moi).

Voilà j’ai potentiellement 2 mois et 1 semaine de galère devant moi avant que ça ne s’arrange. En attendant, je vais ressortir mon bon vieux Dermablend parce que malgré toutes ses qualités, le maquillage minéral est en train d’atteindre ses limites (ceci dit, je ne suis pas sûre que Dermablend suffise NON PLUS, là).

Heureusement, j’ai le vernis à ongles pour me remonter le moral (merci Lolaa !).

Oui la photo est un peu surexposée. J'étais tellement contente qu'il y ait un rayon de soleil que je me suis précipitée en plein dedans. Après vérification, ce petit vernis s'appelle Magic Bus.

mai 10, 2012

Étiquettes : ,
  • oh la la la courage. J’imagine ta frustration parce que c’est vrai même si au bout c’est cool, c’est quand même pénible entre deux. J’ai en plus cru comprendre qu’avaler les comprimés n’était pas toujours une partie de plaisir ?
    Bon j’ai jeté un œil sur le site et c’est vrai que ça me fait penser au truc pour les baies d’acaï (en un peu moins kitsch). Et ça me rappelle une anecdote. Une fois mon mec a été démarché par un cabinet de RH pour prendre la tête du département marketing/commercial d’une boîte anglaise dans le secteur Cosméto/Pharma qui souhaitait s’implanter mieux en France. Il passe les premiers entretiens sans avoir d’infos sur la boîte puis au moment de l’entretien final, le cabinet de RH finit par lui avouer que le boîte s’appelle Dr Natura, son produit phare … le Colonix. Il a refusé le poste. (Si tu as envie de rire tu peux jeter un œil sur leur site mais fais le plutôt à distance des repas) !!!

    • Oui en prime, certains comprimés refusent de passer. 😉
      En effet, c’est vraiment pénible et puis une fois que tu as mis le doigt dedans, tu ne peux plus reculer, parce que je fais quoi maintenant, si j’arrête en plein milieu d’une « purge » et que rien n’y met fin, hein ?! Bref je croise fort les doigts de ne pas m’être lancée dans un truc qui ne va pas marcher… Et puis sinon, bon ben je vais vivre avec des gros boutons pendant 2 mois, c’est la vie, hein.
      MDR pour l’épisode du Colonix (en même temps, tous les gourous de la détox le préconisent, tu y passeras peut-être un jour, qui sait ?!).

      • … Je viens de jeter un oeil au site de colonix et je souhaiterais être dédommagée par Poopoosh. Bon sans rire, je me souviens de Juliette Binoche il y a une dizaine d’années « avouant » ses cures d’hydrothérapie du côlon : aujourd’hui, elle a l’air d’avoir à vue d’oeil 37 ans et demi au lieu de ses 49 années réelles… Me suis toujours dit que c’était ça…

  • Et bien ma pauvre, ce n’est pas une partie de plaisir ce traitement.
    Je te souhaite beaucoup de courage pour le poursuivre et j’espère surtout qu’il sera très efficace au bout des 3 mois !

  • Oh courage !! Je sais ce que c’est, je ne peux que te conseiller de t’armer de patience ! T’as essayé de mettre un peu d’argile en couche épaisse sur les boutons les plus horribles ? Sur moi ça marche pas trop mal, ils ne partent pas de suite, mais il sèchent bien plus vite.
    Sinon niveau camouflage, je ne peux que te conseiller le Full Cover de MUFE, il arrive à cacher pas trop mal mes cicatrices et il est assez fort niveau couvrance. Bien sûr, ça n’enlève pas le relief des boutons mais ça aide à sortir dans la rue disons^^
    J’espère que ce traitement marchera sur toi en tout cas, je croise les doigts, bisous !

    • Coucou ! Comme je te le disais, je mets de l’argile via le rhassoul un soir sur deux et en masque une fois par semaine ! J’ai un bouton qui demande une couche d’argile ce soir, là, je vais tester. 😉
      Merci pour le conseil du Full Cover de MUFE ! Pour le moment, je trouve que Lily Lolo est bien, en fait ! J’ai essayé de repasser à Dermablend un jour, pour voir si ça cachait mieux, parce que c’est à peu près le truc le plus couvrant que j’ai essayé de toute ma vie et en fait, je me suis aperçue qu’il couvrait comme Lily Lolo ! Bon, j’ai quand même réussi à vider le correcteur en poudre, dont certaines disent qu’il dure « toute une vie », en 5 mois. Elle est courte, ma vie. 😉
      Merci en tous cas, bisous !
      PS : je vais répondre à ton mail dans la journée, merci ! 🙂

  • ouille. Tu n’aurais pas également changé d’huile de jojoba au moment de la poussée monstrueuse?
    Cette histoire de « c’est pire avant que ce soit mieux et c’est normal » concernant les traitements anti-acnés m’a toujours laissée songeuse (comme si on avait un « stock de boutons » à écouler).
    A bientôt 40 ans, j’ai tout essayé et les seuls traitements qui ont marché de façon radicale (plus de boutons, fini terminé) ont marché tout de suite, sans aggravation préalable : roaccutane il y a 20 ans, et androcur… Bien sûr aujourd’hui j’ai plus du tout envie d’avaler ce genre de produits… Et bien sûr, peu après l’arrêt, c’est redevenu comme avant, peu ou prou…
    Je croise les doigts pour la disparition de tes boutons (pendant que tu serres les dents).

    • Oh la la oui, le pire avant le mieux, je me suis longtemps interrogée dessus.
      Par contre, ça me choque moins pour un soin interne (ou en gros, on t’explique que le traitement est en train de « pousser » le sébum hors de la peau) que pour un soin à appliquer sur la peau… Dans ce dernier cas, j’ai plus l’impression d’être en train d’affoler ma peau, en fait, j’aime pas trop !
      Je n’ai pas changé de jojoba au moment de la poussée monstrueuse, non. J’en avais acheté une neuve pour un weekend, je l’ai utilisée deux jours et quand je suis rentrée chez moi, je suis repassée à l’habituelle. Ce n’est qu’une semaine plus tard que la grosse poussée a eu lieu. Pourquoi, tu crois que ça pourrait jouer ? Tu me fais peur, car pour le coup, j’ai terminé ma jojoba ce weekend et suis passée à ma nouvelle, maintenant (Florame). Je croise les doigts alors !
      C’est vrai que beaucoup de gens me disent « mais tu ne veux pas faire un truc un peu choc pour être tranquille ? » (type androcur, diane35 ou roacc, donc) et personnellement, j’entends tellement de retours de personnes disant que tout est revenu avec les années que ça ne me fait pas envie.
      D’autant qu’à mon âge (27 ans), je me dis que d’ici 2 à 4 ans, on va dire, je vais peut-être lancer les opérations bébés, avec bouleversements hormonaux, arrêts obligatoires de tous ces traitements… Je préfère avoir géré mes crises en « interne », avec un mode de vie sain, d’ici là, que de me retrouver démunie plus tard.
      Mais bon, on verra ! 🙂
      Merci de ton soutien (j’essaie de ne pas trop serrer les dents non plus, il paraît que le stress, c’est mauvais aussi). 😉

      • slt j’ai commencé le traitement il y a une semaine , et c’est parce que j’ai un visage pire qu’avant que je consulte les avis. Et bien ça me fais peur de passer à cette phase avant d avoir un résultat correct s il y en a un. j suis déçue, j y croyais!
        Une question smooth as tu des brûlures d estomac?
        Depuis que je prends panthoten j’ai mal aux intestins, estomac et je pense mais pas sure que ce soit ces 4 énormes médicaments.
        Aussi, tu sais j’ai 31 ans un petit garçon de 3 ans et c est toujours la même galère donc pour repondre les crises reviennent après et pourtant roacc a 17 ans et c etait nikel

        • J’espère que ça va s’arranger vite ! Sur moi ça a été l’horreur pendant des semaines avant que je n’arrête, sans aucune amélioration. Je croise les doigts pour toi !
          En tous cas je n’avais pas de problèmes de ventre…
          Je viens d’avoir un bébé (7 semaines) et ma peau va beaucoup mieux depuis la 8ème mois de grossesse… on verra combien de temps ça durera !)

  • J’attendais ton retour avec impatience! J’ai commencé le 20 avril à peu près, et pour l’instant je suis la même progression que toi. 10jours bien, et progressivement ça empire O_o. Pour la phase bouton sur la joue, je crois que chez moi ça c’est concentré sur le front! courage!

    • Alors, tu en es où ? Moi c’est en train de se calmer doucement, mais c’est LOIN d’être top. Disons que j’ai un ou deux nouveaux boutons par jour au lieu de 3 ou 4, mais à vrai dire, ça en fait tellement que je ne compte plus vraiment…
      Bon on a dépassé le mois, potentiellement, encore un bon mois de galère et ça devrait commencer à s’améliorer nettement… Espoir. 😀

  • C’est sûr que je n’y connais rien par rapport à toi, mais pour faire sécher les vilains boutons en un temps plus que record, voire pour les empêcher de devenir vilains pour la plupart, je trouve VRAIMENT que le produit qui pue Mario Badescu est magique (Super Mario pour les intimes). C’est sûr que le soir tu as la face couverte de plâtre rose odorant, mais c’est spectaculaire comme résultat je trouve…

    • Ha mais oui, super mario est très réputé dans le milieu !
      Je me souviens que sur moi, il n’était pas fabuleux, c’est pour ça que je t’avais passé le mien à l’époque… Sur moi, les huiles essentielles et masques sont vraiment top ! J’ai notamment fait plusieurs fois un masque de Liz Earle et à chaque fois, mes boutons ont diminué de moitié le lendemain ! Seul problème : on ne peut le faire que deux fois par semaine ! 🙂

  • Bonsoir SMOOTH,

    J’aimerai savoir où tu en est avec ton traitement ?

    Moi, j’ai commencer le traitement y’a deux semaines, et vive les boutons, et les mycrokystes ( sur la joue et le menton qui font grave mal . 🙂 )

    J’espère sincèrement que le traitement marchera, sachant que l’acnée durant la puberté j’ai connu, après je n’ai plus rien eu et la tout est revenu, vive la déprime et le manque de confiance en soi surtout à mon âge 🙂

    En tout cas courage à toi!

    MARIE

    • Bonjour Marie,
      Peut-être as-tu trouvé ton bonheur en fouillant sur le blog ? J’ai publié deux mises à jour de mon traitement depuis ce billet.
      Tu peux les trouver en tapant Pantothen + Smootheries sur Google. 🙂
      A ce jour, soit après deux mois et deux semaines et demi (oui, je suis précise), je ne sais pas trop où j’en suis, en fait… Il y a 10 jours, j’ai eu une ENORME crise. Je suis passée d’une trentaine de boutons (avant Pantothen, j’en avais plutôt 10-15, mais la cure les a aggravés, il paraît que ça peut arriver mais qu’il ne faut pas lâcher avant 3 mois et demi !) à.. environ 60 ! C’était horrible ! Et puis, depuis 5 jours, ça se calme. J’ai même l’impression d’en avoir de moins en moins, d’être sur le point de passer sous la barre des 30, mais bon, comme je fais les montagnes russes depuis le début, je ne suis pas sûre. Je crois qu’il faut serrer les dents jusqu’à trois mois et voir si ça fonctionne.
      Bon courage à toi aussi !

    • Eh bien le Pantothen n’a jamais fonctionne sur moi ! La situation s’est détériorée pendant plusieurs semaines jusqu’à ce que j’arrête ! Après une cure d’antibio et une grossesse, j’ai maintenant 2-3 boutons mais c’est tout ! J’ai fait des points d’étape sur le blog que vous pouvez trouver avec le mot clé acné !

    • Hello ! Alors le Panthoten n’a jamais fonctionne sur moi, c’était horrible ! Par contre j’ai pris des antibio efficaces et j’ai eu une petite rechute avant de tomber enceinte : pendant la grossesse j’ai eu un peu d’acné et ensuite plus rien du tout ! La j’allaite mon bébé de 2 mois et j’ai 3-4 boutons 🙂 J’ai fait pas mal de points d’étape sur le blog : tu peux rechercher avec le mot clé Acné ! 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *