La beauté vient de l’intérieur #4 La Gym Suédoise

chaussures de gym suédoise

Comme je le disais la dernière fois, sans pour autant me détourner des cosmétiques (quoique…), je suis de plus en plus persuadée que la beauté vient de l’intérieur (et au-delà de la beauté, il est certain que la santé vient de l’intérieur).

Donc forcément, après avoir expliqué qu’il fallait manger (ou boire) plein de verdure, s’hydrater avec de l’eau et des tisanes et prendre des petits-déj de champions (même si j’ai du arrêter la crème Budwig en choisissant de limiter les produits laitiers et le soja), je continue la propagande en vous expliquant qu’il faut faire du sport.

Partez pas, le sport, ça peut être cool. Pour tout vous dire, je suis une non-sportive. Depuis toute gamine, je suis celle que personne ne veut choisir dans son équipe de foot / volley / handball à l’école, celle qui maudit les cours d’athlétisme au collège et crache ses poumons au bout de 10 minutes autour du stade… J’ai toujours été incapable de me passionner pour un sport et ce n’est pas faute pour mes parents d’avoir essayé de me motiver, en m’inscrivant au tennis (j’ai tenu deux ans), à la danse moderne (idem), à la danse classique (6 mois ?!). A 15 ans, j’ai voulu faire de la boxe. J’ai été régulière 2 ans, puis j’ai commencé à sécher un cours sur deux. En tout, j’ai du en faire 4 ou 5 ans, mais plutôt en pointillé sur la fin. A partir de mes 20 ans, je n’ai plus pratiqué aucun sport et j’étais bien contente.

J’ai vaguement essayé de faire du footing en arrêtant de fumer (vers mes 21-22 ans je pense) mais j’étais extrêmement mauvaise (et j’ai recommencé à fumer ensuite).

Bref, je partais de loin.

Je suppose que le fait de me retrouver « interdite de sport » pendant 1 an, pendant la chimio, a du déclencher un truc. C’était bien la première fois qu’on me demandait de ne pas faire de sport. J’ai du en vouloir à mon corps de ne même pas être capable de faire une pauvre séance de fitness, je ne sais pas. Ca et la frustration de voir les autres marcher, courir, jouer au volley (attention hein, je continue de détester tout ce qui implique de toucher un ballon malgré tout – ou de le recevoir dans la figure, le plus souvent) et donc, faire de la gym suédoise en plein air.

Car l’été, la Gym Suédoise propose des cours gratuits en plein air, dans les parcs municipaux, sur des places devant certaines mairies… C’est comme ça que j’en ai entendu parler pour la première fois, à l’été 2009.

En octobre 2009, j’ai fièrement obtenu mon certificat médical d’aptitude à la Gym Suédoise (mon hématologue m’a prise pour une folle, je l’appelais toutes les semaines pour qu’il me donne le feu vert) et me suis précipitée au premier cours en bas de chez moi (celui d’une certaine D…) pour enfin découvrir ce sport.

Le principe ? 

Un programme d’une heure qui suit toujours la même structure à savoir : Echauffement (Cardio), Souplesse, Musculation, Cardio, Souplesse, Musculation, Cardio, Etirements. Le moniteur est au centre et les participants en cercle autour de lui ; ils n’ont qu’à faire comme le moniteur, qui peut aussi donner des indications, mais c’est surtout le mimétisme qui compte.

Chaque moniteur choisit sa playlist et élabore un programme de mouvements, presque une « chorégraphie » (bien sûr, selon des directives assez précises de la Gym Suédoise et avec un contrôle assez strict).

Et voilà, c’est tout. On vient, on fait comme le prof, on repart.

C’est donc vraiment un sport « pour tout le monde » (et j’ai commencé après ma chimio et alors que j’avais arrêté de fumer mon paquet de clopes journalier depuis 3 mois seulement, je vous laisse imaginer mon état de fraîcheur, et en tant que non-sportive affirmée, faites moi confiance !).

C’est dur ? 

Il y a plusieurs intensités : Modéré – Basic – Standard – Intensif – Core. Les deux dernières ne sont pas adaptées aux débutants. Les cours modérés, eux, sont plutôt destinés aux personnes âgées, aux personnes en rééducation… (d’ailleurs les horaires de Modéré sont souvent sur des heures de travail).

Le Standard est l’intensité la plus répandue. Il y a des cours partout, c’est pour tout le monde. Si on n’a pas de « problèmes particuliers » (poids, début de grossesse, genoux, dos…) c’est par là que ça se passe.

Le Basic est plus « light ». Il y a (beaucoup) moins de cours, pas de sauts du tout (c’est donc très bien pour les personnes en vrai sur-poids,  ayant les genoux ou le dos fragile, etc).

J’ai donc commencé par du Basic, en ce samedi d’octobre 2009. Je suis revenue chez moi enchantée, toute rouge et en sueur, avec un léger sentiment de ridicule (parce que je faisais n’importe quoi) et consciente que j’avais encore du boulot. Donc oui, c’était dur. Dur mais rigolo, dur mais pas douloureux.

3-4 semaines plus tard, mon cours Basic ayant été annulé pour je ne sais plus quelle raison, j’ai décidé d’aller à un cours Standard, donné par (ma maintenant copine) E…, dans une boîte de nuit. J’ai du passer la moitié du cours à regarder avec ahurissement toutes ces filles (car il y a une grande majorité de filles) qui suivaient sans problème ce programme alors que je n’étais pas capable de faire la moitié des abdos ou de la cardio. Ce cours-là était, pour le coup, un peu douloureux. Mais la musique me plaisait, l’ambiance aussi et j’ai continué d’y aller régulièrement, une à deux fois par semaine, progressant au fur et à mesure.

Donc c’est, forcément, un peu dur, mais chacun fait comme il peut au début et on progresse tranquillement. Le message qui est donné est vraiment : « On n’est pas là pour se faire mal ».

Et c’est où ? 

Les cours ont donc lieu dans des boîtes de nuit. Non je rigole. Enfin pas entièrement. La Gym Suédoise loue des salles, la plupart du temps des gymnases municipaux, des gymnases scolaires, mais aussi des « clubs » (par exemple le Redlight ou le Globo à Paris) et est propriétaire de certaines grandes salles de sport. Les cours se déroulent donc là-bas.

La Gym Suédoise est hyper répandue à Paris, c’est LE truc des parisiennes (avec la Zumba aussi, que je n’ai jamais testée, encore). Forcément, c’est beaucoup moins cher qu’une salle de sport et les horaires sont très larges (le premier cours de la journée est à 7h45, soit avant le travail, il y en a entre midi et deux et les cours reprennent à 17h30-18h00 jusqu’à 21h15).

A l’origine ça vient de Suède, donc il y a énormément de cours là bas, où c’est un sport « national », reconnu d’utilité publique, remboursé par la Sécu dans certains cas et qui comporte presque autant d’adhérents masculins que féminins.

Mais il y a aussi des cours au Danemark, à Londres, à Montréal, à Marseille, Aix, Bordeaux, Lille, Rennes, en banlieue parisienne et dans beaucoup d’autres villes. Pour trouver un cours près de chez soi, il suffit de regarder sur le site.

Et les moniteurs, ils sont profs de sport diplômés ? 

Les moniteurs sont des anciens adhérents (des participants, donc) qui ont choisi d’être bénévoles dans l’association. Ils passent des sélections, puis des formations internes à la Gym Suédoise pour pouvoir donner des cours. Certains passent en parallèle des diplômes reconnus par l’Etat, mais très peu travaillent dans le domaine du sport dans la « vraie vie ».

Pour ma part, je fais partie de l’association depuis mars 2011 et je suis monitrice depuis février 2012 (donc pour le retour à la partie « C’est dur ? » on peut faire une progression « Niveau zéro –> Moniteur » en moins de 3 ans) (à condition d’être assidu et passionné, forcément).

Je suppose qu’inconsciemment, il y avait aussi un défi personnel pour moi et que c’est ce qui a expliqué mon assiduité et ma passion pour ce sport. D’ailleurs, de la même manière que pour le « manger sain », je constate souvent, en discutant avec les gens ou en lisant des blogs et autres sur internet que beaucoup d’anciens malades deviennent très soucieux de leur alimentation, très sportifs, etc. Encore une fois, j’étais destinée à devenir fan de Gym Suédoise, par la force des choses ! Mais je connais aussi plein de gens « normaux » qui aiment bien la Gym Suédoise et en font une à deux fois par semaine sans envisager de devenir prof, bien sûr !

Et donc ça rend beau ? 

Oui, le sport, ça rend beau, c’est bien connu. On pourrait écrire des bouquins entiers sur les bienfaits du sport (d’ailleurs, ça a été fait) : le sport permet d’éliminer les toxines (mieux que n’importe quelle cure détox, même si la détox, c’est bien aussi), de se déstresser, de re-activer la circulation et est plus qu’appréciable sur la silhouette, forcément. Quand on fait du sport, on sécrète des endorphines et on est tout drogué de bonheur (et après, on devient accro). Or la drogue, ça rend beau. Euh non pardon : le bonheur, ça rend beau.

chaussures de gym suédoise

Ca rend beau ET ça donne bon goût, le sport.

Et si on n’a pas le temps ? 

Ah, la grande question du temps. A moins de bosser 100 heures par semaine et d’avoir un nourrisson chez soi (auquel cas il faut d’abord songer à la rééducation du périnée avant de se précipiter au sport), on a tous le temps de faire (un peu) ce dont on a envie. Enfin, c’est mon avis. C’est juste une question de choix, mais je ne connais personne qui fasse, réellement, métro-boulot-dodo. Moi je pourrais dire que je n’ai pas le temps d’aller au cinéma, par exemple. Ca doit faire 6 mois que je n’y ai pas mis les pieds. Je n’ai pas objectivement pas le temps. J’ai choisi d’allouer mon temps libre à autre chose (par exemple, la Gym Suédoise 2 à 4 fois par semaine). Parfois ça nécessite des petits sacrifices : les cours de 7h45 du matin ou ceux de 21h15 le soir, si je bosse de 9h à 20h. Ou encore renoncer à la cantine pour aller se bouger se 12h30 à 13h30. Ou ne pas aller au ciné (justement) ou faire du shopping le samedi à 15h. Bref. C’est plus une question d’envie que de temps.

Allez la prochaine fois dans cette rubrique, on parlera du yoga. Ou de « fêta » végétale, on verra.

mai 19, 2012

Étiquettes : , , ,
  • Je me suis intéressée à ce sport via tes articles précédents, et cet article me donne vraiment envie d’y aller !
    Je me reconnais tout à fait dans le « personne ne me choisissait dans son équipe » ou encore « se prendre souvent le ballon sur la figure ». Mes parents m’ont aussi inscrit à des cours de sport en vain. Le seul truc qui trouve grâce à mes yeux, c’est le jogging, mais à force de faire le même parcours, je me lasse un peu (et puis, dans mon parc, les gens sont louches -_-).
    Encore merci pour ce article !

    • Avec plaisir !
      C’est vrai que ce n’est pas forcément évident de trouver un sport dans lequel on se sent à l’aise, on s’amuse, on se dépense… Pour moi la gym suédoise a été une révélation ! J’espère que tu auras l’occasion de tester et que ça te plaira !
      Et puis ça permet d’être en meilleure forme : j’étais nulle en footing et je peux participer à des courses et prendre du plaisir au jogging, maintenant ! 🙂

  • Je déteste le sport surement à cause des mauvais souvenirs de cours d’EPS de collèges et lycées. J’ai souvent fais partie des dernières choisies tellement j’étais nul bref, ces derniers temps, j’ai envie de m’y remettre mais pour faire quoi ??? je vais me renseigner si c’est proposé dans ma petite ville de l’ouest, histoire d’assiter à un cours et de voir ce que c’est en réel !

    • Si tu as la chance de pouvoir essayer, ce serait top ! Sinon, essaie peut-être de regarder si tu trouves des cours de zumba ou d’autres sports où on s’amuse en musique, ça fait presque oublier qu’on est en train de faire du sport… et un jour, on réalise qu’on a pris goût à l’effort physique ! 🙂

  • Je n’en ai jamais fait mais ça a l’air vraiment bien, en plus je viens de voir qu’il y a des salles pas trop loin de chez moi.
    Pour l’instant j’essaie depuis quelque temps d’aller régulièrement à la piscine.
    En tout cas tu mérites toutes les félicitations pour ta fidélité à tes bonnes résolutions !

    • Oh super si tu as des cours près de chez toi !
      Merci pour tes félicitations. 🙂
      La piscine, j’ai beaucoup de mal à cause de l’aspect lavage de cheveux, démaquillages etc et puis je nage comme…. je ne trouve pas de comparaison, mais il faut définitivement chercher hors des animaux marins ! 😉
      La piscine, c’est très complémentaire à la Gym Suédoise, par ailleurs ! 🙂

  • J’adore tes baskets, trop la classe 🙂 Et je savais pas qu’il y avait souplesse dans le programme! Hâte de faire des cours en plein air cet été. C’est drôle la différence de popularité entre Paris et ici! (commentaire complètement décousu du dimanche bonjour)

    • Oui, elles sont jolies mais un peu trop grandes et light en amorti ! Ca m’apprendra à vouloir acheter de jolies chaussures ! Du coup je porte la plupart du temps mes grosses Adidas blanches bien moches, mais efficaces ! 🙂
      Il y aura du plein air à Londres ? Faudra trop que tu viennes tester à Paris, en tous cas, sinon ! 😀

      • Je ne crois pas! Les filles du dernier cours en parlaient mais c’est compliqué apparemment, du fait que les parcs appartiennent à la Reine et surtout, à cause des JO qui vont mettre trop le bazar. Mais je le ferais carrément à Paris, je serais là au moins 1semaine en juillet 🙂

        • J’espère qu’il fera beau… 😀 (tu sais déjà quelle semaine, que je ne blinde pas toutes mes soirées, parce que je suis en bonne voie d’avoir fini de remplir mon agenda de juin, donc j’entame juillet, là). 😉

          • Il y a même moyen que je sois là 2semaines, car je finis vers le 9 juillet, et j’ai un rdv ophtalmo à Paris le 23, donc tout dépend quand je rentre. Je ne peux pas encore prendre mes billets car notre bail finit fin août alors on attend de savoir si on peut rester… Le beau temps arrive! 24degrés et soleil à partir de demain ici 🙂

  • Sacrée D…
    En tous cas, j’espère que tu renonceras à ta détox ciné d’ici novembre pour twillight suite et fin !
    Et vive la gym bien sur !

  • Merci pour cet article, étant parisienne j’envisage sérieusement de m’y mettre! Qu’en est-il des tarifs?

    Bravo pour ton blog, enfin un blog beauté qui retourne à l’essentiel 🙂

    • Merci, c’est gentil ! 🙂
      Pour les tarifs, il y a 4 formules !
      Option 1 : payer 10€ à chaque cours.
      Option 2 : prendre un forfait trimestriel Jaune, à 75€, qui permet l’accès à une sélection de salles – il faut regarder sur le site pour voir si les horaires et salles qui t’intéressent sont ouvertes à la couleur de forfait que tu veux prendre (sachant qu’à partir du moment où la salle est Jaune, par exemple, tu y vas autant de fois que tu le souhaites dans la semaine)
      Option 3 : même chose avec un forfait Bleu, à 90€, qui ouvre un nombre plus élevé de salles
      Option 4 : le forfait Vert donne accès à toutes les salles (France entière, Londres, Montréal, Copenhague)
      En Bonus, il y a, l’été, des cours gratuits en plein air (notamment au Parc Montsouris, place Baudoyer, Square Lambert, Place des Petits Pères…), sous réserve de beau temps (par exemple, celui de ce soir va être annulé, je pense !!!).

  • Bonjour Smooth,
    Merci de ce témoignage et de promouvoir la Gym Suédoise à travers votre blog.
    Vous pouvez quand même vous considérez comme sportive en pratiquant cette activité régulièrement et en étant monitrice ! Et pour les autres, j’ajoute que ce sport n’est pas réservé qu’au public féminin 😉
    Nicolas pour la Fédération de Gym Suédoise.

    • Merci pour ce commentaire Nicolas !
      Comme beaucoup de moniteurs, je suis « tombée » dans la Gym Suédoise et j’essaie de contaminer mon entourage. 🙂
      En effet, je suis maintenant sportive, mais c’est via la Gym Suédoise que je le suis devenue et c’est aussi en cela que je la trouve exceptionnelle !
      Je vois sur le site que nous ne sommes pas sur les mêmes zones, mais on se croisera peut-être à Montsouris cet été (si la pluie daigne cesser) !

  • Ahlala merci pour cet article ! Je me posais beaucoup de questions sur la gym suédoise et je comprends mieux maintenant de quoi il s’agit. J’ai dû arrêter le sport il y a 2 ans et c’est très dur de s’y remettre (surtout que j’ai eu une très forte prise de poids, ce qui rend les choses d’autant plus difficile pour une ancienne sportive). Ceci dit je ne suis pas certaine que ce soit mon « truc », tout ce qui est danse, cours collectifs… pas trop pour moi.
    Au contraire de toi j’ai été très « sports de balle »: hand, volley…
    Sinon la natation (mon sport de prédilection je crois que j’ai su nager bien avant de marcher !) que j’essaye de pratiquer autant que je peux mais là le problème ce sont les horaires d’ouverture des piscines de mon coin (encore que là j’abuse car je peux depuis quelques temps me greffer à n’importe quel horaire il faut que je revoie mon emploi du temps).
    Comme tu le dis il faut faire des sacrifices. Je vais au ciné une fois par semaine, mon asso de jeux… il faudrait tout remplacer par le sport (les séances ikéa du we… 😉 ).

    • Ah NON Fanny, tu ne sacrifieras pas Ikéa, ne cherche pas d’excuse !!! 😉
      Moi dans tout ça, je crois que j’ai sacrifié le sommeil et le cinéma ! Parce qu’au delà du sport, j’aime bloguer, lire les blogs des autres, faire la cuisine, lire, etc etc. 🙂
      J’aime bien nager aussi, mais je suis super nulle et j’aime pas le chlore et les piscines publiques. Disons que j’aime nager dans des endroits ou à des périodes où il fait chaud, où l’eau n’est pas super sale (et de préférence piscine au sel) et où il n’y a personne !
      Ont rempli ce critère : la piscine de mes parents, environ 2 fois par an, et celle des hôtels quand je pars en vacances au bout du monde (sans Cher&Tendre qui vient me couler entre chaque longueur). 😉

  • Bon heureusement que je viens ici pour remonter le flot des articles que j’ai loupé… J’ai maintenant super envie de tester la gym suédoise qui ira parfaitement bien avec l eYoga que je souhaite reprendre …. J’ai trouvé 3 cours niveau standard à Rennes, je pense m’inscrire pour la rentrée.
    Au passage, j’ai donc bien déménagé mais hélas dans l’opulence de junk food et autres barbecue carnivore qui doivent sceller notre bonheur d’être nouvellement arrivés ici. Mais c’est fini, à compter de ce matin, j’appelle de tous mes vœux le retour de la détox avec un passage express de remise à niveau pour valider la dernière semaine.
    Je suppose que de ton côté tu es en Corse (ou juste sur le retour). Je rêve de partir en Corse et je motive comme je peux nos potes pour une grande colonie l’année prochaine… Tu me diras !

    • Ah oui, il y avait une (ou deux ?) fille(s) de Rennes dans ma formation de moniteurs ! (si tu vas au cours du jeudi à 20h, ce sera l’une d’elle, je crois !). :d
      Forcément, les déménagements, c’est le paradis de la junk food ! 😀
      Je te souhaite un bon retour à la détox alors !
      Et donc sinon, la Corse : cher, certes, mais absolument magnifique ! Une eau turquoise comme je n’en ai vu qu’au Cambodge (ou peut-être au Cap Vert) sinon, de la charcut et des fromages de fou (oui j’ai fait quelques exceptions), des paysages superbes, de très nombreuses activités possibles…
      L’idéal est d’y aller en juin ou septembre, si tu ne veux pas que ce soit gâché par la foule.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *