Acné et antibios : 5 mois plus tard

A la suite de ce billet, j’ai reçu beaucoup de questions mon traitement antibiotique contre l’acné.

Rho mais ça fait SUPER sérieux, cette introduction. Je suis une blogueuse populaire qui reçoit tellement de questions qu’elle doit y répondre par un billet de blog pour ne pas se noyer sous ses mails.

Blague à part.

(On m’a quand même régulièrement demandé si j’avais fait, ou pas, une rechute à la fin de mon traitement antibio, hein) (et je réponds à mes mails et aux commentaires, je ne suis pas une sauvage).

Je vais vous décevoir : je ne sais toujours pas si l’acné revient ou non à la fin du traitement, car je n’ai jamais arrêté le traitement.

Vous savez maintenant pourquoi je suis tombée malade 2 fois en trois semaines au mois de janvier : 5 mois d’antibiotiques, ça vous ronge le système immunitaire.

Après deux mois de traitement, j’ai enfin cessé d’avoir des boutons.

A la fin du troisième mois, je suis allée voir ma dermato, toute guillerette et elle m’a annoncé qu’un mois sans boutons, ce n’était pas assez pour arrêter de prendre Tolexine. Hop là, je suis repartie avec une ordonnance pour 3 nouveaux mois, avec l’ordre express de revenir plus tôt si j’avais trop mal à l’estomac (ça crame le système digestif, cette petite bête).

J’y suis retournée deux mois plus tard (soit après 5 mois de traitement), rapport à ce que les brûlures d’estomac devenaient un peu costaud, malgré mon petit shoot bi-quotidien d’aloe vera liquide (on dirait le nom d’une drogue, mais non). Nous avons alors décidé d’un commun accord (j’aime bien penser que j’ai mon mot à dire dans cette affaire) que je prendrais un mois de Toléxine 50Gé (moitié dose, donc), avant de passer à du zinc en espérant que ça suffise pour que les méchants boutons ne reviennent pas. S’ils reviennent (en nombre) : Roaccutane (joie en prévision).

A ce stade, j’ai donc toujours la peau dépourvue de boutons et je vois avec joie les cicatrices diminuer en nombre et en intensité (disons que j’en ai une grosse soixantaine, rouge, au lieu d’une petite centaine, rouge fluo, au début).

A noter toutefois : depuis que je suis passée à la dose 50mg, j’ai eu un (petit) bouton par semaine. Pas la mer à boire, certes, mais ça donne un aperçu de la fin du traitement. Le zéro boutons éternel, je n’y crois pas trop dans mon cas.

J’arrête les antibiotiques à la fin du mois de février et je pense que vous aurez rapidement de mes nouvelles si je recommence à bourgeonner.

A noter aussi : les traitements contre l’acné, personne n’y réagit de la même manière, donc c’est intéressant de lire l’effet que ça a eu sur d’autres, mais ça ne veut rien dire. Ma soeur, par exemple, en avait pris 2 jours avant d’abandonner, pliée en deux par les douleurs de ventre (son médecin lui a donc prescrit Diane 35 pour 5 boutons, classique). J’ai aussi eu des mails et/ou commentaires de personnes qui étaient déçues parce que leur acné avait empiré avec le traitement (comme le Pantothen sur moi). Il faut donc prendre les témoignages (y compris le mien) pour ce qu’ils valent et pas plus (à savoir : la vie, l’oeuvre et le corps de quelqu’un d’autre, certainement pas transposable tel quel sur votre petit corps). Perso, je ne voulais pas prendre d’antibio parce que j’avais (trop) lu que ça marchait mal. Au final, ça fonctionne très bien sur moi (et si je l’avais su, j’en aurais pris avant). La bonne nouvelle c’est que si je vous dis dans 2 mois que c’est la cata et que j’ai à nouveau plein de boutons : ça ne voudra rien dire pour votre propre traitement.  

Oh et reprenons les bonnes habitudes : quand on parle de visage, on met des photos de mains (je n’ai toujours pas décidé de sortir de l’anonymat) (ce n’est pas à l’ordre du jour mais si ça l’était, j’attendrais en tout état de cause la fin de ma période d’essai – pas folle la guêpe). Même si finalement, mes mains sont assez pourries en ce moment (j’ai un problème de cuticules desséchées – vous comprenez qu’en écrivant de telles bêtises, je n’ai pas très envie de quitter mon douillet pseudonyme ? – et mes ongles poussent beaucoup trop vite. Ou alors ce sont les semaines qui défilent trop vite, mais j’ai l’impression de passer mon temps à râler contre mes ongles trop longs alors que je les ai coupés la semaine dernière). Bref, photo de vernis (trop beau) (déjà montré l’année dernière, c’était un cadeau swap de My Beauty Québec) avec cuticules moches et ongles de sorcière :

Wet'n Wild, marque 3-Free et Cruelty-Free, édition Halloween de l'année dernière.

Wet’n Wild, marque 3-Free et Cruelty-Free, édition Halloween de l’année dernière.

février 21, 2013

Étiquettes : , , ,
    • Oui c’est possible ! 🙂
      Alors pour les « microkystes », je n’ai pas de solution miracle, malheureusement. D’ailleurs je me demande si j’avais la bonne définition du terme : moi je me plaignais de mes gros boutons douloureux, sous la peau, alors que je crois que les microkystes, se sont plutôt les petits boutons qui donne une impression de peau rugueuse ?
      Dans tous les cas, le combo Différine + Toléxine a fait partir tous mes boutons, petits et gros…

  • Mon médecin m’a aussi proposé un antibiotique, mino50, j’en ai pris pendant un mois et c’était très efficace, mais contrairement au tien, il n’est pas chaud pour m’en donner sur le long terme, je vais donc devoir retourner quand ca deviendra vraiment genant…

    • Je ne connais pas Mino 50, peut-être que ça fonctionne différemment ?
      Moi je trouve que les antibio sur le long terme, c’est pas top, mais c’est vrai que quitte à en prendre, autant s’assurer le moins de risques de rechutes en consolidant bien les effets…

      Je croise les doigts pour nous deux ! 🙂

  • Et beh, 5 mois d’antibiotiques, tu m’étonnes que ton système immunitaire soit à la ramasse! Déjà qu’il y a des soupçons que ton foie soit un brin capricieux, là il a dû complètement rendre les armes! En tout cas, je croise les doigts pour que tous ces efforts n’aient pas été vains et que ta peau reste à peu près nickel (1 ou 2 nouveaux boutons par semaine étant du domaine du tolérable, on est d’accord). Avec du Rubozinc et une alimentation vegan, normalement, il ne devrait pas y avoir de problème, je croise les doigts!
    Il faut que je me renseigne sur l’aloe vera, pour moi c’est juste un truc qui sert à apaiser les coups de soleil (et vu que je ne m’expose jamais sans indice 50, je n’en ai même pas chez moi du coup), j’ignorais qu’il pouvait servir à atténuer les effets des antibios sur le ventre.
    Et je crois que je suis perdue pour les manucures, mois je vois juste des super ongles et un très beau vernis, pas du tout des cuticules sèches… Je crois que j’ai des progrès à faire, parce que présentément sur MES ongles, là je vois des cuticules sèches

    • Alors mon foie a été super méga chouchouté pendant ces cinq mois : j’ai drastiquement revu ma consommation d’alcool, pris pas mal de plantes en soutien (conseillées par ma naturopathe). Depuis j’ai vu deux réflexologues et elles m’ont toutes les deux dit que mon foie était au top ! C’est mon intestin grêle qui fait la tête, visiblement.

      Du coup là je carbure aux probiotiques et aliments fermentés et je vais me faire une grosse cure de probiotiques plus puissants à la fin des antibio…

      Un ou deux boutons par semaine, ça ira, en effet, mais bon j’espère que ça ne sera pas plus que ça… Je croise à mort les doigts, pas trop la foi de me retaper une peau acnéique, là…

      L’aloe vera à boire, ça « tapisse » l’estomac en fait, c’est un très bon anti-acide naturel. Ca fait plusieurs mois que j’en prends et ça m’a permis d’arrêter les traitements anti acides que je prenais depuis des mois sans pouvoir décrocher (parce que j’avais des brûlures d’estomac dès que j’arrêtais trois jours). Sur moi, ça marche super bien (mais ce n’est pas le même que celui que tu mets sur les coups de soleil, c’est bien du « A boire »). 🙂

      Hahaha alors pour les cuticules sèches, en effet je n’ai pas des petites peaux sèches partout, mais comme elles sont un peu rèches, quand le vernis déborde, je n’arrive plus à le retirer, il reste accroché sur sa peau sèche, c’est plutôt ça que je voulais dire. 😉

  • Et oui, je crois qu’au-delà de l’éternelle recherche de la cause de nos boutons, il faut aussi se faire à l’idée qu’un bouton par semaine n’est pas très grave et que nous n’aurons jamais la peau nickelle! Moins de rides peut-être? 🙂
    Tu as le baume cuticules de Burt’s Bees? Il paraît qu’il est top!

    • Mais oui, j’ai ce baume, tu me l’as offert pour mon anniv ! 🙂 Mais je n’ai pas encore fini mon précédent, alors je ne l’ai pas entamé ! J’ai du mal à être régulière pour le crémage de cuticules, je l’avoue… 🙂
      En toute logique, on devrait avoir moins de rides, oui ! On y croit. 🙂

  • Il est beau ce vernis !!!
    Pour les antibio, je croise les doigts, vraiment ! J’ai jamais pris ça, roaccutane si, y’a 12 ans maintenant …. Et j’ai eu mon retour d’acné 11 ans après pfiouuuu .
    Va t on en voir la fin ? Je me le demande pfffff, bref, je croise les doigts !

    • Hmm oui, en effet, 11 ans, c’est une longue période pour une rechute, vilaine surprise…
      La rechute antibio, en général, c’est plutôt assez immédiat, d’après ce que j’ai compris : en gros, si au bout d’un mois je ne suis pas une calculatrice, c’est très bon signe. 🙂 Je croise les doigts aussi, héhé !

  • Au détour de quelques sites pour trouver des nouvelles recettes healthy, je tombe sur ce post sur l’acné et les antibiotiques.
    Adolscente j’ai eu quelques boutons comme certains, meme si j’avais l’impression que c’était une catastrophe avec du recul c’était minime. J’ai pris plusieurs traitements locaux. Le mot local vous fait certainement pas peur mais pour l’histoire ma serviette que j’utilisais pour me secher le visage a literalement changé de couleur avec les crêmes, je l’ai donc passé entierement à la javel pensant qu’elle allait décolorée uniformement … la couleur n’a pas bouger !! ces cremes sont plus agressives que de l’eau de javel !
    Quand je suis partie vivre à Londres je me suis retrouvée avec de l’acné comme jamais j’avais des microkyste partout sous la peau et impossible a enlever sans se faire mal il y en avait beaucoup !! Je suis allée donc chez une dermato qui m’a prescrit roacutane, j’étais pas très rassurée j’avais entendu tellement de mal sur ce médicament, mais bon c’était la

  • suite … erreur de manip : c’était la seule solution pour ne pas avoir de cicatrices… au final rien … aucun effet a par ne plus avoir de boutons !!
    J’étais ravie la dermatologue m’a conseillée de ne surtout pas arreter ma pilule car ca augmenté le risque de rechute. Dans ma bulle rose de peau parfaite, j’ai arreté ma pilule 1 an après et des boutons sont apparus du coup j’ai reprise la pilule ( mais le generique ) très mauvaise idée !!

    dès qu’on deregle le système rien ne reviens comme avant, aujourd’hui j’ai du changer de pilules car je suis une patiente a risque pour les pilules de 4 eme generation, et ma peau fait du yoyo. Le stress est également un facteur !!!

    mais si il y a quelque chose qu’il ne faut pas faire en particulier c’est de les toucher et de les fixer !! on arrive souvent a faire apparaitre des boutons la ou il n’y en avait pas et ca s’appelle de l’acne excoriée.

    bon courage et roacutane c’est pas sorcier !!

    • Merci pour ce témoignage !
      A ce stade, il n’est pas encore exclu que je prenne du Roaccutane (ça ne fait que 15 jours que j’ai arrêté les antibio, donc les boutons pourraient revenir…) et du coup, lire des témoignages positifs dessus est toujours rassurant ! 🙂

      Je suis tout à fait d’accord sur le dérèglement du système hormonal, pour ma part, c’est d’ailleurs après avoir arrêté la pilule que j’ai commencé à avoir des boutons. J’ai l’espoir que mon système soit maintenant « re-réglé », car j’ai arrêté depuis 18 mois maintenant…

      La crème en question, ça devait être du peroxyde de benzoyle, non ? Elle est connue pour décolorer les tissus et en effet, c’est assez costaud ! Pour ma part, j’ai essayé 2 jours et fait une énorme allergie ! 🙁

      Merci pour ce commentaire !

  • Mon médecin m’a aussi proposé un antibiotique, mino50, j’en ai pris pendant un mois et c’était très efficace, mais contrairement au tien, il n’est pas chaud pour m’en donner sur le long terme, je vais donc devoir retourner quand ca deviendra vraiment genant’

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *