Vie et mort d’une lubie

vernis vert sapin

Ma lubie cosmétique est en train d’atteindre le stade dit « de la démesure ».

Explication : la lubie se décompose en phases (ça vaut pour les miennes, en tous cas). Tu le sais, j’ai régulièrement des lubies (si tu ne t’en souviens pas, honte à toi, pour la peine tu iras lire ou relire le post concerné – ici –  et tu répèteras dix fois très vite smootheriesandco sans te tromper).

Décomposons ensemble la vie d’une lubie.

Stade 1 : la découverte

La découverte est souvent le fruit du hasard : une discussion, une lecture, une rencontre, et c’est parti. Par exemple, à compter du jour où ma copine A. m’a fait goûter son steak tartare au restaurant, je n’ai eu de cesse de goûter tous les tartares de Paris. Je ne refais pas l’historique de toutes les lubies de ma vie, mais un jour, une copine de fac m’a montré son Labello fruité, ou encore, ma copine Grosse m’a expliqué comment faire une bague avec des perles de cristal, une autre amie m’a appris à me servir d’aiguilles à tricoter pour faire une écharpe, etc etc. Tu as compris l’idée.

Dans la vie de la lubie cosmétique, un jour, le magazine Elle (c’est quand j’étais encore abonnée, ce sera un peu le legs de Elle, cette lubie) a élu La vie en blonde, Blog beauté de l’année 2010. Je suis allée sur le site. Découverte accomplie.

Stade 2 : l’engouement 

Tu as testé, tu apprécies. Quelque chose de nouveau est entré dans ta vie, c’est pas encore le grand amour, mais ça te plaît. Donc tu te tricotes ta première écharpe, tu achètes un labello à la fraise, tu commandes un tartare au resto.

J’ai lu quelques articles du blog de Mathilde, et je l’ai ajoutée à mon Google Reader (dans la rubrique « Filles », ben oui, je classe mes flux RSS, sinon c’est le bordel, ça va pas ou quoi ?).

Stade 3 : le kif

Tu fais tes courses et d’un coup tu vois un Labello citron. Tu as encore du baume à lèvres (le Labello fraise, en l’occurrence), mais bon, ce serait sympa, non, quand même… ? Allez hop, dans le panier. Moins glamour, tu vas chez Phildar et tu tripotes toutes les pelotes pour te faire une deuxième écharpe (c’était pas très malin de se faire une écharpe orange faut dire, alors cette fois, tu regardes plutôt la laine beige, rouge, bleue ou noire…).Tu vas au resto, et tu craques pour ton deuxième tartare de la semaine. Tu achètes un Add-on pour Les Sim’s.

En lisant les commentaires sous les articles de Mathilde, j’ai commencé à atterrir sur les blogs des filles qui commentaient (oui, il n’y a quasiment que des filles). J’ai ajouté Une fille Lambda, Beauty paresseuse, Babillages, Mon blog de fille et Lolaa à mon Google Reader. J’ai créé une nouvelle rubrique « Beautystas » pour les ranger. J’ai acheté la Lotion Clarifiante de Clinique parce que j’avais un bouton et que j’avais lu que c’était bien. J’ai acheté un vernis Marron Glacé de Mavala parce que j’avais vu une jolie photo de Mathilde et que j’avais pas de marron glacé (j’avais du taupe, mais c’était pas pareil).

Stade 4 : le dérapage

C’est le moment où tu réalises que ton nouveau petit hobby est en fait une lubie. Tu penses hobby, tu manges hobby, tu te douches hobby, tu rêves hobby. Quand tu joues aux Sims jusqu’à 4h du matin, plus de trois fois par semaine, tu es en train de déraper (heureusement, j’étais étudiante). Quand tu en es à ta troisième écharpe alors qu’on est en avril, c’est pas bon signe. Quand tu n’as plus assez de place dans ta chambre parce que le sol est jonché de puzzles, ça craint.

Ma catégorie « Beautystas » a continué de se remplir. J’ai racheté 2 vernis Mavala (dont New York, dont je t’ai mis ici la photo parce que je suis trop sympa, petit lecteur), j’ai fait une commande au Royaume-Uni pour acheter de l’anti-bouton à 42€ le kit (mais ça marche du tonnerre, j’aime Mario Badescu), j’ai traîné une collègue chez MAC (bon elle était plus que consentante hein) un midi pour y faire un atelier teint (où j’ai appris plein de choses et acheté un pinceau pour le fond de teint, parce que l’éponge, c’est pas génial en fait, tu savais pas ça ?).

Stade 5 : la démesure

A l’époque des bagues en perles de cristal, je travaillais de nuit dans un hôpital (job d’été) : je confectionnais environ 3-4 bagues par nuit, que je vendais à mes collègues, copines de fac, et toutes les personnes qui avaient passé commande (ça coûte super cher les perles Swarovski). On avait un tas de commandes (dont beaucoup en retard) et avec Grosse on achetait des perles en quantité industrielle. C’était aussi l’époque de la Coupe du Monde 2006 : je faisais des bagues bleu-blanc-rouge à gogo.

C’est la phase actuelle de la lubie cosmétique. La preuve en chiffres (et en lettres aussi, en fait).

Décembre 2010 : la catégorie Beautystas n’existe pas dans mon Google Reader.

Février 2011 : je suis abonnée à 19 blogs qui ne parlent que de cosmétiques, maquillage, etc.

2010 : j’ai une quinzaine de vernis à ongles dans une trousse.

2011 : j’ai une valisette à manucure, qui n’est quasiment plus jamais dans le placard, puisque je m’en sers tout le temps. Tous les deux-trois jours, j’ai quelque chose de neuf à y ajouter (samedi, j’ai acheté trois vernis d’un coup, lundi, j’ai racheté un polissoir et des limes, des fois que ça viendrait à manquer). Je peux te citer les noms des vernis Best Seller de Chanel, O.P.I. (dois-je préciser que je ne connaissais que vaguement la marque il y a 6 mois ?) et Dior.

Septembre 2010 : mes dépenses « beauté » s’élèvent à 125€. Encore faut-il préciser que la Lufthansa a jugé bon de perdre ma trousse à maquillage et que je n’avais plus de mascara, de crayon ou encore de blush.

(Nota bene au lecteur sceptique : je fais scrupuleusement mes comptes, je n’ai pas inventé le montant, c’est mon tableur Excel qui m’indique mes dépenses beauté de l’année dernière, mois par mois).

Février 2011 : 248€. On est le 18 février. La Lufthansa ne m’a rien perdu du tout. Ça se passe de tout commentaire.

Stade 6 : la routine ou la mort

Certaines lubies, après le stade démesuré, sont condamnées à mourir. Je n’ai plus jamais réalisé de bague (au plus grand dépit de certaines copines n’ayant pas eu le temps de passer commande), je trouve que les Labellos fruités n’hydratent pas assez et je joue plutôt à la DS qu’à Kochonland.

MAIS d’autres lubies survivent, en s’intégrant dans une vie normale : je mange de temps en temps du steak tartare, je joue par-ci par-là à Civilizaton Revolution.

La question est donc : vais-je devenir une grosse souillon ou simplement retrouver un intérêt plus modéré pour les cosmétiques et les blogs beauté ?

Affaire à suivre, mon petit (en attendant, attends-toi à quelques post sur mes nouveaux produits, ben oui hein).

Avant de te laisser retourner à tes occupations, la photo du vernis du jour (ça me donne l’impression de ne pas avoir dépensé pour rien, de partager tous mes nouveaux vernis) : Bronze Green de Mavala (oui c’est pas super bien mis sur la photo, mais j’étais au travail, donc sous-équipée et un peu pressée – mis à part ça, le bureau est le meilleur endroit pour se mettre du vernis, c’est le seul endroit où tu peux rester sans toucher à rien – mis à part un clavier – pendant plus de 2h).

vernis vert sapin

Mavala - Bronze Green

J’ai quand même l’impression que la lubie beauté a encore de beaux jours devant elle.

février 18, 2011

Étiquettes : , ,
  • Oh my, que j'aime ton article ! En plus tu m'as fait rire, Kochonland j'y ai joué il y a fort longtemps 😀
    Quand à la lubie beauté, elle a aussi atteint des sommets pour moi depuis un an. Quoique j'arrive à limiter mes dépenses je suis un peu sérieuse sur ce point. Et surtout j'ai d'autres lubies, la plus forte étant les jeux de société, j'ai commencé une jolie collection. Tu parles des bijoux , perles etc c'est rigolo car ça c'est plutôt ma sœur (tout ce qui est créatif).

    Dis moi, es tu inscrite sur hellocoton ? Je te le conseille vivement pour faire connaitre ton blog et c'est très sympa pour en découvrir d'autres (très addictif je te préviens ^^).

  • @Juste sublime : Oui c'est vrai que la lubie "perles", ça sortait un peu de nulle part, parce que je ne suis pas très créative normalement !
    Pas mal, la collection de jeux de société ! 🙂
    Je ne suis pas inscrite sur Hellocoton, il faudra que j'aille voir un peu alors (et si je me fais engueuler parce que je passe trop de temps sur les blogs, je donne ton adresse à mon boss).
    Ah oui, un an… Bon je crois qu'il va falloir que j'apprenne à vivre ma lubie de manière plus économe !

  • Je pense que ton article est à mettre dans un bouquin genre "Le guide de survie de…" (en mettant ce que tu veux à la fin de la phrase), tu décris parfaitement les étapes par lesquelles je passe moi-même !

    En tout cas merci de m'avoir mentionnée dans ton article, je suis flattée… et me voilà maintenant à baver devant ton Mavala, juste retour des choses me diras-tu… te voilà tentatrice à ton tour 😉

  • Comme ton article est vrai! Je me reconnais sur certains aspects c'est marrant! Je te découvre par cet article, et j'ai vraiment envie d'en savoir plus!
    PS : ce vernis Mavala est superbe!
    PPS : j'espère que ta lubie va durer fort longtemps héhé niark niark (mon 2ème prénom est Lucifer lol)

  • @Lolaa : "Le guide de survie de l'accro aux cosmétiques" ? 🙂
    Désolée pour tes finances… Heureusement, Mavala n'est pas ruineux…

    @My Beauty : Bienvenue et merci pour ton commentaire ! Je pense que la lubie est bien partie pour durer un bout de temps… Après avoir résisté tout le weekend (y compris à l'aéroport, où il n'y a RIEN d'autre à faire que de glander au Duty Free), j'ai foncé au Monop' ce midi pour acheter une Eau florale. Quel échec !

  • Huuuum … Comment dire que je me reconnais dans cette folie-lubiesque …
    Et encore je n'ai pas de blog beauté/manucure/maquillage {un pour les bijoux suffit, quoiqu'à mettre à jour :(} …
    So, ce vernis-là aussi est à tomber, quoique j'y rajouterai bien Céphée de LM dessus {M****, j'avais pas dit que j'étais pénible aussi ?!} lol

  • @Ju : LM ? LM ? Une nouvelle marque à tester ?! J'ai checké sur Google Images, il est joli, ledit Céphée… En effet, ça doit faire joli sur un Bronze Green (mais non, t'es pas pénible, la bonne idée se doit d'être partagée).
    Ils sont super sympas tes bijoux au fait !

  • Je viens juste de découvrir ton blog (et forcément j'ai tout lu d'une traite, comment ça partiels demain?) et même si je n'ai pas l'habitude de commenter les blogs, je dois dire que je forcément je me retrouve à 100% dans ce que tu as décris, excepté que je n'ai pas (encore) de blog…
    Vraiment je trouve que tu as très bien décris les différentes étapes de la lubie-obsession et la montée en puissance 🙂
    En tout cas merci pour cet article (et ton blog) et oui il faut arriver à dompter la lubie, mais est-ce possible ?
    Melanosss

  • @Mélanôss : Bienvenue alors et merci pour ton commentaire ! Pour ma part, 3 mois plus tard, la lubie est loin d'être domptée, au contraire… ! 🙂

  • Oula j'avais zappé de répondre…
    Ah bhen non moi non plus toujours pas domptée, et quelque chose me dit que ce n'est pas près d'arriver… J'ai acheté ma 1ère palette de maquillage il y a quelques jours, la Naked d'Urban Decay, alors du coup je l'utilise tous les jours pour tester des trucs (et puis bon je suis en pseudo vacances donc je peux faire des truc un peu fou-fou…)
    En tout cas vraiment je crois que je vais donner ce lien à mes amies pour qu'elles comprennent dans quel engranage je suis prise 🙂

  • @Mélanôss : Eh oui… Ca ne s'arrange pas du tout cette histoire !!! Moi j'ai acheté la Nude on Nude, un peu moins chère. 😀

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *