Qu’est-ce qu’on mange ? #12

Déjà douze semaines de repas végétaliens qu’on partage ici dans la joie et la bonne humeur, c’est pas beau, tout ça ?

Je continue sur ma lancée avec ma première semaine de repas végétaliens « anti-fat » (rappelez-vous que la semaine précédente, je m’étais sentie grosse) (et que ce goujat de Cher&Tendre s’est bien gardé d’apaiser mes craintes).

Dimanche soir, j’ai fait du chou-fleur. La manière la moins fatigante de préparer ce légume étant, à mon avis, d’en faire une soupe : on lave, on coupe on met dans la marmite avec du bouillon. Pendant que la soupe cuisiant, j’ai pensé à deux choses : (1) cette soupe de Lili que j’aime tant, dans laquelle on met une cuillère d’huile d’olive et du tofu aux herbes avant de la mixer, et (2) le fait que la soupe de chou-fleur, ça se mange souvent avec du saumon fumé ou des lardons. Donc, j’ai ajouté, au moment de mixer, un filet d’huile de noix et du tofu fumé. J’ai émietté le reste du tofu fumé par-dessus le bol de soupe et hop là. Le tout avec une tartine de tartare d’algues maison pour le côté marin. Repas super simple à préparer et trop bon (et nourrissant).

(la photo était trop moche) (même pour moi)

Lundi, alors que je cherchais une utilité à mon chou (j’achète souvent un chou entier en me disant « on verra bien ») (actuellement, j’ai un reste de 800g de chou rouge dans mon frigo), je suis tombée sur une recette de wok qui m’a inspirée. Bilan : super bon. Comme d’hab, mes nouilles soba étaient un peu agglomérées. Pas collantes non plus (les passer sous l’eau froide a donc une utilité) mais mes wok de nouilles ne ressemblent jamais aux photos de magazines ou autres blogs. Peut-être que je ne mets pas assez d’huile. Ou alors mon wok est tout pourri, je ne sais pas. Mais c’était bon. Et, là encore, ça se prépare assez rapidement.

Avec des carottes, du sésame, du chou...

Avec des carottes, du sésame, du chou…

Mardi, je suis rentrée un peu tard, j’avais fait de la gym le midi, j’avais de la vaisselle en retard depuis deux jours, BREF, je n’avais pas du tout envie de cuisiner. Résultat : assiette de salade verte, dés de concombre volés à Cher&Tendre qui était en train de se préparer un tartare de saumon avec du concombre (j’ai beau n’acheter et ne manger que de saison, quand on me sert de l’aubergine ou du concombre dans un resto – ou que mon mec en achète, donc – ça a un petit goût d’été pas désagréable), du chou cru lactofermenté à la vinaigrette et des tartinades qui étaient dans le frigo (houmous, tartare d’algues, fromage de soja à tartiner). Le tout avec un petit steak de tofu de la marque Taifun, qui s’appelle Pizza-Pizza. Franchement : j’adore ce truc.

Salade

Mercredi, je suis allée dîner à l’Aquarius avec ma soeur. Ils ont refait la carte et on voit très clairement ce qui est vegan ou non (ce n’était pas le cas avant). C’est d’autant plus une bonne chose que je suis tombée des nues en découvrant que tout ce que j’avais commandé jusqu’ici (ou presque), en présumant que c’était végétalien, ne l’était pas : le pâté végétal contient des oeufs, le feuilleté aux girolles, du beurre, etc etc. Au final, le choix végétalien est (très) restreint et nous avont toutes les deux été déçues de nos plats : prometteurs sur la carte, un peu fades en vrai (autant pour mon plat végétalien que pour son plat au fromage, donc). J’étais pourtant allée trois fois à l’Aquarius avant et j’avais bien aimé. Dommage, parce que j’habite tout près, mais je pense que je n’y retournerai pas forcément. Et puis les restos végétariens qui font à peine une option végétalienne, c’est bête, mais ça m’énerve un peu.

Jeudi, j’ai mangé le meilleur repas vegan de ma vie. Rien que ça. Alors que de mon côté, j’avais décidé que la Saint Valentin, ouais bof, ça m’intéresse pas trop, Cher&Tendre a passé son après-midi à me faire un repas de folie. Quand je suis rentrée du boulot, j’ai donc trouvé la table ainsi dressée :

Saint Valentin

Soit : Tartelettes de courgettes à la tapenade et aux pignons et courgettes et topinambours marinés avec des petits pois de mousse de carotte au cumin – Mousse de carottes au cumin Petits légumes sur un lit de crème de pois chiches citronnée Nems de bananes et poires avec un caramel au lait de coco. Je n’en dis pas plus : c’était à tomber par terre. Le tout avec un petit verre de vin dont j’ai oublié le nom, mais qui était fort bon (ça ne me ressemble pas d’oublier le nom d’un vin – mais je m’étais levée super tôt pour aller à la gym ET j’avais commencé une cure de chlorelle le matin matin, qui m’avait collé un mal de tête carabiné). Allez, un peu plus de photos.

tartelette de courgettes

12 jeudi plat

Vendredi, direction le sud (où il faisait un temps magnifique, je ne sais pas pourquoi je m’obstine à vivre à Paris) (ah si, le travail), où, faisant une confiance aveugle à belle-maman (c’est elle qui a appris à Cher&Tendre à faire des repas comme celui de la veille, ça inspire confiance), je suis partie les mains vides : c’est à dire que pour la première fois de ma courte vie vegan, je n’ai pas apporté d’algues, de tofu ou de purée d’amandes avec moi. Juste des vêtements et une trousse de toilette. J’ai eu raison. Vendredi soir, j’ai mangé une soupe de lentilles corail au pamplemousse (super bonne), un rouleau de printemps végétalien (qu’on trouve en magasin bio), des panais et carottes au lait de coco et coriandre et des épinards à la vapeur.

(j’ai pas fait de photo) (il faut savoir se tenir quand on rend visite à sa belle famille)

Samedi, c’était au tour de beau-papa de cuisiner (c’est cool de se faire servir des petits repas vegan sans rien faire). Il a fait sa spécialité : de la cuisine japonaise. Avec, pour moi, un chirachi végétalien super beau (c’est plus joli que quand c’est moi qui fais la présentation, hein ?). Les betteraves marinées étaient super bonnes, et les petits légumes aussi.

chirashi végétalien

Le soir, j’ai mangé des gnocchis avec un mélange de tous les légumes qui restaient et de la soupe de lentilles. Autant dire, j’ai pas eu faim jusqu’au lendemain matin.

Voilà voilà.

Oh et sinon, je me suis dit que ce serait marrant d’élire chaque semaine un repas préféré (pour des raisons aussi variées que « C’était trop bon » ou « J’étais trop fière de moi d’avoir réussi ce truc »). Cette semaine c’est facile, j’ai mangé le meilleur repas vegan de ma vie donc : bravo (et merci !) Cher&Tendre (j’aurais bien mis un coeur, mais il va trouver ça niais).

mars 6, 2013

Étiquettes : , , ,
  • C’est drôle en voyant la photo « d’appel » de ce nouveau post, sans en avoir lu encore le contenu, je me suis dit, waouh le bond culinaire qu’a fait Smooth, puis-je encore la lire, n’a-t-elle pas rejoint une autre galaxie (y a rien qui m’épate plus qu’une exquise présentation de la nourriture – c’est vraiment le graal pour moi)… Pour découvrir donc en te lisant que… C’était pas toi. J’ai ausculté pendant une bonne minute les photos du repas du 14 février. Bon. QUI est l’homme responsable de ce repas, celui qui accessoirement se prépare au débotté un petit tartare de saumon le mardi à 21h???

    • Hahaha.
      Pas de bond culinaire en vue et rassure-toi, je ne vais pas rejoindre la galaxie des doués en présentation de sitôt. Je suis absolument nulle, d’une part parce que je n’ai aucune patience pour les travaux de précision et de délicatesse, d’autre part parce que mes compétences artistiques sont assez limitées, je le crains.
      Heureusement qu’il y a Cher&Tendre pour remonter le niveau de ce côté-là.
      En fait je n’avais pas tilté que son super repas de Saint Valentin et sa grosse motivation pour se faire un tartare de saumon à 21h un mardi (respect) avaient eu lieu la même semaine.
      Je te rassure : j’ai l’impression qu’il a épuisé sa motivation pour quelques temps. 😉

  • Oh la la ! Je viens de montrer mon écran à mon copain en disant « Voilà ce que certains hommes font pour leurs chéries à la St Valentin ». Il m’a dit « Je note ». Bravo à lui ça a l’air appétissant !
    Quand je serais ENFIN chez moi je vais tenter quelques recettes végétaliennes car tu me donnes de plus en plus envie. Mais mon homme ne sachant pas cuisiner (hum) et étant carnivore (sans parler de son dégoût pour beaucoup de choses) ça va être compliqué ! Je vais lui payer des cours de cuisine je crois.

    • Héhé, mais oui, des petits cours de cuisine, ça peut être sympa, hein. Choisis un cours végéta*ien, tant qu’à faire. Parce que s’il apprend à maîtriser les côtelettes d’agneau, tu ne seras pas bien avancée. 😉
      Il mange de la salade, ton homme ? Parce que les grosses salades composées, en général, ça réconcilie tout le monde (et libre à lui d’ajouter des bouts de saucisson dedans si ça lui chante). 🙂

  • Oui, mais maintenant il va dire que tu aurais pu mettre un coeur 😉 En tout cas, un grand bravo à lui, la prochaine fois qu’on fait des vacances ensemble il fera donc à manger! Quelles belles assiettes!
    Tu as des liens pour les recettes, celles de ta belle-mère aussi?
    Trop dégoûtée pour l’Aquarius, c’est vraiment pas cool!!! Les restaurants qui se proclament végétariens sont à mon sens ceux où justement tu devrais être la plus sereine… Quels traîtres!

    • Il n’a pas fait de réflexion sur le coeur. Il a par contre été assez sensible à l’admiration que les commentatrices semblaient lui porter… 😉
      Mais oui, il est hyper fort pour faire à manger, juste un peu flemmard au quotidien ! Aux prochaines vacances, il s’y colle. 🙂
      Pour son repas de Saint Valentin : il a tout inventé, en fait (juste regardé des indications sur les durées de cuisson des légumes, je crois). Idem pour belle-maman, elle cuisine un peu comme moi : elle lit 2-3 recettes et puis elle adapte sans les relire quand elle se retrouve en cuisine, souvent ! 🙂
      Oui ça m’a bien déçue, l’Aquarius ! Mais bon, il y a toujours le petit resto chinois bien sympa en face de chez moi. 🙂

  • Alala je suis une inconditionnelle de ces articles!! Qu’est-ce que ça à l’air bon et sain tout ça!
    Dis tu me prête ton copain pour me préparer un repas? 😀
    Je pense que quand j’aurais plus de place et un peu plus de sous je m’y mettrais un peu, les soirs par exemple, ça me tente de plus en plus! ( tentatrice)
    Et le beau-père whaou la classe ce qu’il fait!

    • Hahaha, ravie d’être tentatrice pour ça, alors ! (autant je culpabilise un peu quand les gens dépensent des sous à cause de mon blog, autant là, ça va). 🙂
      N’est-ce pas ? Il est hyper fort pour les petits plats japonais, c’est délicieux en plus !
      Alors je veux bien prêter mon copain, mais je te préviens, il n’est pas très discipliné : il est possible qu’il refuse de cuisiner pendant 6 mois avant de te faire un tel repas. 🙂

  • Mmmmm, en tous les cas bo papa sait y faire ! Bon moi suis mariée à un fils de traiteur, je me plains pas non plus )
    Moi j’adore faire le chauffeur en gratin, soit béchamel fromage qui a du goût, soit crème …. Ou alors en vinaigrette l’été c’est très bon aussi !

    • Ah ben tiens le chou-fleur vinaigrette, j’ai jamais essayé ! Je le mange en soupe, en version four après enrobage d’une sauce bien crémeuse, ou alors cru à tremper à l’apéro, en général. D’ailleurs je vais me refaire une petite session soupe ce soir, il semblerait qu’on soit encore en hiver. 😉

  • Depuis que nous sommes ensemble, mon amoureux a laissé tomber les fourneaux puisque c’est toujours moi qui y prends place… mais je dois dire que là, et bien, je suis jalouse. Je vais illico lui dire de remettre un peu la main à la pâte : c’est que je veux des repas de la st-valentin à tomber, moi aussi ! Et puis, dis-moi, tu le prête ton duo chérichou-bopapa ? Vive la cuisine japonaise végétalienne !

    • Hihi !
      Je te rassure, Cher&Tendre ne passe pas sa vie en cuisine non plus. En fait il cuisine très bien, mais il aime bien prendre son temps, faire de la cuisine festive, pour des gens et/ou des occasions. Les petits repas vite fait bien fait au quotidien, c’est pas du tout son truc. Du coup c’est plutôt lui qui cuisine quand on reçoit (surtout depuis que je suis vegane parce que je crois qu’il ne conçoit pas que les gens qu’on invite aient envie de manger végétalien…) ou alors pour me faire plaisir une fois de temps en temps (c’était la première fois depuis que je suis devenue végétalienne, j’étais super contente !), et moi qui cuisine le reste du temps !

  • Pas encore prête à passer totalement végétalienne de mon côté, mais je m’intéresse de plus en plus à la cuisine végétale! Alors je viens à peu près de dévorer tous te articles sur le sujet je crois… 😉

    • Hihi, ça me fait plaisir !
      En effet, c’est un gros pas à franchir… d’autant qu’on a beau se laisser des « portes de sortie », j’ai l’impression qu’une fois que la décision est prise, c’est dur de revenir en arrière. 🙂
      Mais en attendant, cuisiner végétal ne peut pas faire de mal, c’est sûr ! 🙂

  • Encore ! Encore ! Encore ! (je dis ça à chaque fois mais j’adore ces notes sur la nourriture de quotidien)
    Bon, moi j’ai acheté des wakame parce que mon mec veut tenter les algues (oui, c’est lui, moi ça m’attire BEAUCOUP moins) et j’avoue que j’ai aucune idée de la façon dont je vais préparer ça. Ce qui me rappelle que j’ai aussi un sachet de dulse depuis un an dans mon placard.
    ET HOLALA le repas de St Valentin de fou ! Il a tellement la classe ton amoureux !

    • Hihi, merci de me rappeler que je suis méga à la bourre ! 😉
      Je comprends que les algues t’attirent assez peu, moi j’ai commencé avec les algues en paillettes (toutes toutes petites), saupoudrées sur des céréales, avec de l’huile d’olive, de noix ou de sésame. J’ai augmenté progressivement, mais il m’a fallu quelques 6 mois pour passer au tartare d’algues, quand même. 🙂
      Au fait : elle était trop bien ton interview dans Alternatives Végétariennes !!!

      • Ahah, merci pour ces conseils iodés.
        Pour l’interview, je vais la mettre sur mon blog parce qu’ils ont INVENTÉ des trucs que j’ai jamais dits (genre le dernier paragraphe, JAMAIS je dirais un truc aussi niais).
        Sur ce, je file finir mon sac pour Londres youpi !

        • Haha, je ne me souviens plus du dernier paragraphe, il faut que j’aille le relire ! J’attends l’interview sur ton blog pour connaître la VRAIE version, alors.
          C’était bien Londres ?

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *