Pause toulousaine (et spirale de la dépense)

Vernis Bourjois Longue Tenue vieux rose
Je me lamente souvent de ma vie hyperactive de pseudo Wonderwoman pressée à la limite du burn out, tu es bien placé pour le savoir, lecteur qui me lit avec amour et attention (tu te dis aussi que si j’ai une vie hyperactive, c’est parce que je le veux bien, et tu n’as pas tort).
Ben voilà, la semaine dernière, j’ai craqué. Ou plutôt, j’ai bloqué. A forces de sollicitations, en particulier mailesques (50 mails de la gym suédoise pour des demandes de remplacements, 50 notifications de commentaires sur divers blogs, 50 mails de boulot, et puis les petits mails perso, chaque jour, ça fait beaucoup de vibrations du téléphone, mine de rien), j’ai fini chez l’ostéo-kiné-shiatsu, toute bloquée du dos. Il m’a dit qu’il fallait faire une pause, de gym, de blogs, de travail, de tout.
Alors, comme il était prévu que j’aille quelques jours chez ma copine Grosse à Toulouse, j’y suis allée en retirant le push des mails sur mon iPhone. Ca n’a pas l’air comme ça, mais c’était hyper dur. Je me demandais ce qu’il se passait sur la blogo, ce qu’il se passait au boulot, ce qu’il se passait à la gym. Mais j’ai tenu bon (je pense que Grosse contestera et dira que j’ai consulté mon téléphone environ 10 fois par jour. Certes, elle n’aura pas tort, mais normalement, c’est plus de 200 fois par jour, rappelons-le).
Du coup, privée de toutes ces sollicitations, j’ai concentré mon esprit sur une seule chose (à part profiter de la compagnie de ma copine et de mon adorable filleul de 15 mois, il va sans dire) : claquer du fric.
Tu connais la spirale de la dépense ? Pour résumer, c’est ce que certaines appelleraient un « craquage », mais puissance 10. Ca veut dire que tous les jours, tu fais du shopping, et que l’achat créée le besoin. Dans chaque magasin, tu achètes des choses, en quantités de plus en plus industrielles, et chaque achat te semble de plus en plus indispensable.
Bilan :
1- Eh bah ça fait du bien, en fait. J’ai enfin atteint la satiété.
2- Les toulousaines, je vous maudis d’avoir le bonheur de vivre à côté de cette merveille qu’est la Parapharmacie Lafayette. Il faut le voir pour le croire. TOUTES les marques de parapharmacie et pharmacie sont à des prix sont entre -30 et -50%. Un temple. Un lieu de recueillement. Des rayons immenses du sol au plafond, à prix cassés. Ils ont même les produits Edenens. Autant dire que j’ai ouvert de grands yeux, dit à ma copine Grosse qu’il me fallait un gros panier et que je renonçais à prendre ma valise en bagage à main, même si ça me coûtait 1h d’attente à Charles de Gaulle au retour. J’ai réuni de quoi tenir un siège, si pour une quelconque raison je devais ne plus sortir de chez moi pendant des semaines, je pourrais me nourrir de crèmes, lotions, et baumes à lèvres, et survivre un bon bout de temps. L’huile démaquillante, ça doit être bien nourrissant, en plus.
3- J’ai trouvé un kit de voyage Esthederm permettant de tester toute la gamme désensibilisante pendant une semaine, à 8€ (oui, cette ville est magique). J’ai sauté partout dans le magasin, passant ainsi pour une forcenée, mais un kit Esthederm à 8€, nom de nom, ça mérite au moins ça.
4- J’ai honteusement poussé Grosse à la consommation, et elle a fait un stock de vernis Bourjois, me permettant ainsi de les tester (plus exactement, elle possédait quelques vernis avant mon arrivée, et une boîte à manucure bien pleine à mon départ – je schématise, mais l’idée est là).
Vernis Bourjois Longue Tenue vieux rose

Application facile (il faut simplement faire attention aux couches trop épaisses, super beau rendu, mais tenue moyenne)

5- Au bout de quelques jours, la consultation compulsive quotidienne d’Hellocoton (je prononce « cotonne », comme Fanny de Juste Sublime, pour répondre à une question existentielle lue hier) a cessé de me manquer.
6- J’ai tellement déconnecté de la blogo que j’ai changé de vernis 4 fois (en 5 jours, c’est cool les vacances) et que je n’ai pensé à en photographier qu’un seul (le Bourjois ci-dessus).
7- J’ai passé plus d’une heure à ranger ma salle de bain en rentrant.
8- En rangeant la salle de bain susmentionnée, j’ai décidé de ne plus acheter de cosmétiques dont je n’aurai pas réellement besoin avant un bon bout de temps (oui cet engagement est hautement imprécis, je me réserve le droit de définir la date de fin du sevrage et la notion de « réellement besoin » ultérieurement). Alors que je prenais cette décision, j’ai réalisé que je souffrais peut-être de ce qu’on pourrait qualifier de boulimie cosmétique : achat achat achat puis régime. Voilà donc là, je vais perdre 5 kilos de cosmétiques dans les mois semaines (soyons réalistes) à venir.
9- J’ai plein d’autres choses à raconter, mais je repars en vacances mardi. Je vais surfer. Je ne sais pas ce qui m’a pris d’accepter un stage de surf alors que j’ai peur de la mer, que je porte des lentilles, que l’Atlantique est à moins de 20°C actuellement et que je souffre d’un syndrome de Raynaud qui me fait perdre toute circulation sanguine dans les doigts dès que j’ai froid. Mais je ne manquerai de me lamenter ici en temps et en heure si besoin est.
10- Je suis psychologiquement prête, enfin, à faire le petit concours du 100ème post (accessoirement, vu mon stock, je suis également matériellement prête à distribuer des cosmétiques, donc).
Mais ce sera pour la prochaine fois.
mai 26, 2011

Étiquettes : , , ,
  • Tu as raison de décompresser et de décrocher un peu du boulot, du blog, tout ça! Reviens nous vite avec plein d'histoires de vernis (d'ailleurs, j'ai peut-être loupé des articles mais que penses tu des OPI?)
    Sur ce, je prends le prochain avion pour Toulouse! (A noter que le rayon parapharmacie du monop est qd même pas mal dans le sens où tu peux souvent avoir des réduc quand tu as la carte Monop => c'est en fait un affreux piège qui m'a fait racheter une énième huile prodigieuse de Nuxe)

  • Il faut relâcher la pression de temps en temps ! J'ai moi-même eu une sorte de révélation il y a quelque temps, en constatant que j'avais un milliard de produits de beauté, j'ai comme eu une sorte de "dégou" et du coup, je n'ai plus DU TOUT envie d'acheter quoi que ce soit désormais…

    Mis à part ça, cette parapharmacie, effectivement, ça doit être une tuerie !!

    @+ !

  • @Charlotte : Elle vaut le coup la carte Monop ? En même temps, vu que je ne vais rien acheter pendant des semaines… 😉 Tu n'as rien raté, j'ai testé trois OPI dans ma vie et j'en ai peu (ou pas) parlé ici. Je dois dire qu'en ce moment, je teste vraiment de tout, et que les OPI sont réellement un cran au-dessus. Autant certaines marques, tu te dis que bon, ça va suffire ce buzz, autant les vernis OPI sont d'une qualité assez incroyable. Je crois qu'ils font aussi partie des moins toxiques et le choix de couleur est fou. Si j'achetais peu de vernis, je me concentrerais sur cette marque, je pense (mais à base de 25 vernis par mois, c'est juste déraisonnable). 😀

    @Mimibio : Merci ! 🙂

    @Justine : Ah mais oui voilà. C'est exactement ça, "dégoût" entre guillemets, parce que je sais que je pourrais me laisser tenter, mais après, je repense à mes placards, et je n'ai plus envie. Par contre, je ressens un plaisir immense à vider mes produits (mon lait démaquillant Saisona va probablement rendre l'âme ce soir-même, j'ai limite hâte d'aller me coucher).

    @frootloops : 😀 Je vais mourir sous une vague. Quelle misère !

  • Ah Smooth ! Comme je t'envie d'avoir décroché un peu quelques jours, je crois que c'est bientôt on tour je vais essayer de partir pour l'ascension, mais on n'a pas encore décidé où !
    Cette histoire de Hellocoton/Hellocotonne est étonnante surtout que j'ai appris que la team le disait à la française, je suis super étonnée ça me fait bizarre je n'arrive pas à m'y faire !
    Je ne connais pas Toulouse mais je suis capable d'y aller que pour cette parapharmacie, mais quel pied ! Je note précieusement son nom !

    J'ai adoré l'image du régime cosmétique XD c'est un peu ça l'idée, perdre quelques kilos pour déculpabiliser et ensuite faire des achats compulsifs par manque 😀

    Et.. je t'envie pour le surf ! Oh je sus certaine que je serait bien nulle mais j'aime les sports d'eau, je pense que tu vas t'éclater !
    Pour les doigts ça te le fait dans l'eau aussi ? Peut-être que le fait que tu vas bouger tout le temps activera mieux la circulation qu'en hiver, c'est pas forcément la même chose. Et tu auras une jolie combi 😉
    Eclate-toi bien en tout cas !

  • boulimie cosmétique c'est exactement ce que j'ai traversé! 😀 Mais moi c'était à Lyon. Par contre, le kit à 8€ Esthederm, c'est sûr que si je le trouve je romps mon mois de No Buy! xD

  • @Fanny : Oui moi aussi, j'ai été surprise quand j'ai lu la réponse de la Team, je me disais vraiment que ça se prononçait à l'anglaise. Enfin tant pis hein. 🙂 J'espère que tu as fini par trouver ta destination pour l'ascension, ça fait du bien quelques jours de pause ! Du coup, j'ai du mal à redémarrer, là, je laisse un peu le blog en jachère. 🙂 Savoir que je repars mardi ne m'aide pas ! J'espère que le surf sera sympa, je sais que le syndrome de Raynaud est aussi activé par l'eau froide, si on peut dire, mais en effet, le fait de beaucoup bouger devrait diminuer les dégâts ! Bon weekend prolongé alors !

    @Carine BeautyTest : On est d'accord, le kit à ce prix là, ce n'est pas de la boulimie, c'est juste l'affaire du siècle. 🙂

  • Lol oui, c'est un peu pareil, en ce moment, j'ai tellement de trucs à utiliser que j'ai hâte de finir mes produits pour en prendre un autre et faire un peu de place… Où est le plaisir d'aller jusqu'à la dernière goutte, en ce moment, je me le demande ! C'est plutôt "finir, finir finiiiiir !!"

    @+ 😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *