Blog Beauté, Budget et Surconsommation

Collection de palettes de maquillage

Peut-être que dans une dizaine d’année, tout un tas de nouveaux diplômes relatifs à la blogosphère auront émergé (M2 de Blogueuse Beauté Assermentée, Licence de Community Manager Option Rouge à Lèvres…). Je verrais bien un sujet d’épreuve en 4h sur ce thème, tiens.

Mais d’ici là, je m’en vais disserter d’une manière résolument peu académique et non-sérieuse sur le sujet.

Problématique : Rédiger un blog beauté implique-t-il de dépenser plus (et beaucoup) d’argent dans les cosmétiques ?

La réponse est : OUI. En dix points. Plus quelques chiffres.

1) La blogueuse beauté (ou le blogueur beauté, car il y en a, et de très bons, qui plus est, mais pour la commodité de la rédaction, je mettrai tout au féminin) passe plusieurs heures par jour / semaine, à lire des articles vantant les mérites d’un sérum qui dégomme tous les boutons / d’une palette de maquillage inépuisable (en termes de possibilités, j’entends), inédite, mythique et magnifique, d’un fond de teint qui s’applique en deux secondes et fait une peau de déesse pendant 18 heures, séance de sport, douche et boîte de nuit incluse. Forcément, elle est humaine, il faut qu’elle se procure la merveille (surtout si elle lit la critique de ces produits magiques un matin difficile, avec une crise de boutons et des valises sous les yeux). Bref, comme tout un chacun, quand elle entend parler de produits miracles qui entrent dans son domaine de prédilection, elle les veut. Sauf qu’elle passe tout son temps libre à en entendre parler. Donc elle en veut beaucoup, et souvent (et le sérum, là, il coûte 69€ by the way. Déjà ça explose le budget beauté mensuel de beaucoup de personnes).

2) La blogueuse beauté a besoin de nouveautés pour alimenter son blog. Elle cède à la tentation d’acheter pour essayer. Et si c’est nul, ben j’aurai quand même un truc à dire, c’est pas vraiment perdu.

3) La blogueuse beauté qui se voit offrir des produits pour test par les marques en déduit que ça fait d’autant plus d’argent pour acheter d’autres produits.

4) La blogueuse beauté ne sort plus parce qu’elle a des articles en retard (et qu’il faut profiter de la luminosité de cette fin de journée pour faire des photos de fards à paupières où on voit bien comme c’est bien irisé, là, tu vois ?). Donc samedi à Sephora, elle se dit qu’elle peut bien dépenser les 30€ qu’elle a économisés hier soir en n’allant pas au resto, dans, ben tiens, le fameux fond de teint dont Copine Blogueuse parlait hier.

5) La blogueuse beauté a acheté le fond de teint sans trop réfléchir et il ne lui convient pas du tout. Il faut qu’elle en rachète un nouveau (en attendant, on fera un article pour râler sur ces fonds de teint toujours trop clairs / foncés / oranges et ces Séphorettes mauvaises conseillères qui font tester le fond de teint à l’intérieur du poignet, non mais oh).

6) A force de traîner sur les blogs beauté, et au moment même où elle pense qu’elle est à l’abri de tout excès de consommation parce que de toute façon ses placards sont pleins d’huile démaquillante, la blogueuse beauté découvre d’autres facettes de la beauté (genre le vernis à ongles, le maquillage des yeux, peu importe, chacun ses tares – moi je commence à toutes les avoir). Ah ben tiens mince alors, pour le coup, elle n’est pas du tout équipée pour faire des smoky. Il va falloir y remédier.

7) Les marques sont des petites vicieuses qui t’obligent à acheter tout de suite un produit, même si tu aurais bien attendu le mois prochain parce que là, t’as plus de sous et que t’as déjà 4 palettes neuves, mais enfin, il est en édition limitée, en vente uniquement cette semaine (n’est-ce pas, Mamzelle ?).La blogueuse beauté est forte, mais faut pas pousser mémé quand même.

8) Même quand elle prend de bonnes résolutions, la blogueuse beauté se retrouve à court de shampoing et elle ne peut tout de même pas se laver les cheveux avec son gel douche (même si elle en possède pourtant 18) ou l’un de ses rouges à lèvres inutilisés (et comme le shampoing en question se commande sur un site qui n’offre les frais de port qu’à partir de 80€, elle ne va tout de même pas payer 6€ de frais de port, non ?).

9) Globalement, je me dis qu’il faut peut-être, peut-être, hein, être un peu panier percé à la base pour tomber dans la spirale de la blogosphère beauté. Nan parce que je connais des blogueuses qui, après avoir enfin décidé que non, c’est fini, je n’achète plus de maquillage, j’ai même plus envie d’ailleurs, se découvrent une passion pour les sacs à main. Lancaster, de préférence (ceci est une dénonciation).

10) La blogueuse beauté décide d’arrêter de dépenser, mais elle s’inscrit à un Swap (= échange de colis entre personnes passionnées). Mais là, je dépense pas pour moi, c’est pour ma copine, euh.

Pour finir, quelques chiffres (ce faisant, je relève le défi du lundi de My Beauty – euh celui d’il y a trois lundi, par contre) :

* Je possède 13 palettes pour les yeux.

Collection de palettes de maquillage

Bien entendu, je n’inclus ni les palettes en route pour chez moi, ni les intentions de commande dans cette liste. Mais il n’y en a qu’une. Ok, deux au pire (d’intention. Mais autant de palettes en transit).

La confession honteuse : parmi ces palettes (celles qui sont déjà chez moi, je veux dire), il y en a 3 que je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer, ne serait-ce qu’une fois. Et aucune dont j’ai utilisé tous les fards sur mes yeux.

* Je possède 99 vernis à ongles (joli chiffre, non ?). Dont un tout nouveau lot de ModelsOwn (désolée Lolaa, je voulais te cacher la douloureuse nouvelle, mais les miens sont arrivés, en fait… Ceci dit, vu que ta  palette 88 Warm est en BIEN meilleur état que la mienne, ce n’est pas si injuste que ça non plus).
(Mais je vais faire un give-away dès la mise en ligne de mon nouveau blog (teasing de malade, non ? Du vernis gratos, ça mérite de rester connecté sur Smootheries).

* Par contre, je ne possède que trois gels douches :

– un dans ma douche (le Melvita cheveux et corps – la nouvelle marotte de Cher&Tendre, le cheveux + corps) à l’Aloé Vera

– un pour les mains (un SoBio Etic)

– un dans mon placard en rechange (mais je vais me faire engueuler, il ne sert pas de shampoing).

Quant à l’inventaire de mes produits de soin, il a un peu évolué, mais il est .

Dernier chiffre honteux (mais alors VRAIMENT honteux) : le budget (on va prendre les 3 derniers mois) :

Juillet 2011 : 140€ de cosmétiques (dont deux Box beauté et 15€ de bouquins sur le sujet). Ne hurlez pas, c’est mon meilleur mois depuis le début de l’été.

Août 2011 : 270€ (j’ai découvert Urban Decay, pour ma défense)

Septembre 2011 (et me dites pas « On n’est que le 15 septembre, ça va pas la tête », je le SAIS – et non, ça ne va pas, la tête) : 381€ (j’ai trouvé deux palettes normalement ouf of stock ET j’ai finalement décidé de passer à un abonnement annuel chez JolieBox – payable d’avance. Et c’était mon anniversaire, de toute façon, j’ai le droit).

Blague à part, je pense que certaines personnes (qui bloguent) ont un budget tout à fait raisonnable, et dépensent une trentaine-cinquantaine d’euros en produits par mois, pour s’offrir un vernis et acheter une nouvelle crème. Mais j’ai quand même l’impression que ce n’est pas la majorité, même si la majorité ne dépense pas non plus autant que moi, qui suis légèrement pathologique.

Mais figurez-vous que j’ai décidé d’arrêter. Mieux qu’un No Buy (où on n’achète rien pendant une période déterminée pour mieux se lâcher ensuite), mieux qu’un Empty Pan Project (où l’on achète un produit que lorsqu’il est vide – mais ça ne résout pas le problème des palettes, qui ne sont jamais vides, bien sûr, ni du vernis, dans ce cas-là on peut toujours considérer qu’on n’a pas ce orange précis et que, techniquement, ça ne compte pas), je vais faire… (roulement de tambour) un BUDGET ! Plutôt que de compter combien j’ai dépensé, je vais décider, au début du mois, combien j’ai le droit de dépenser (et m’y tenir).

Petit problème : je ne l’ai jamais fait. Je ne sais absolument pas comment décider combien je dois dépenser en produits de beauté et maquillage pour que ça reste un plaisir raisonnable (mais je sais bien que 380€, ça ne marche pas). Je me dis que 50€, c’est pas mal, mais il tout de même prendre en compte certaines nécessités, type la sortie d’une palette de la mort Urban Decay à 58€ fin septembre, auquel cas je dépasse direct le budget et n’ai même plus droit à un shampoing pour finir le mois (LE truc que je n’ai jamais en stock).

Allez, je vais me lancer dans des calculs élaborés.

septembre 15, 2011

Étiquettes : , , ,
  • C’est tellement vrai, je me retrouve dans tous les points 🙂

    Pour le budget je pense être largement en dessous, ce mois-ci il n’y aura que la palette 15 ans d’UD et quelques trucs ramenés du Maroc. Le mois dernier je n’ai pas le souvenir d’avoir acheté grand chose, à part une crème solaire et 1 ou 2 gels douche (est-ce que ça compte vraiment en produit de beauté d’ailleurs ?). Mais il faudrait que je note au fur et à mesure de mes dépenses, j’aurais peut-être des surprises :S

    • Ah oui, moi je fais scrupuleusement mes comptes (bon ça ne m’empêche pas de dépenser beaucoup, hein…) !
      Mais c’est décidé, je vais être raisonnable, maintenant (sinon, je suis pour dire que le gel douche et le dentifrice ne comptent pas vraiment : d’ailleurs je les achète avec le compte commun, par sur mes sous rien qu’à moi, c’est pour dire !) 🙂

  • merci pour cet article, j’affiche 4 ans de chomage bien tassés et les budgets que tu indiques, j’en reve !!!!!!!! j’adorerais pouvoir dépenser de telles sommes, savoir que je peux le faire si je veux, et pas compter mes petits centimes à me dire : zut, va falloir attendre le mois prochain pour un nouveau pot de crème de jour, le mien sera vide bientôt … et donc, économiser le dit fond du pot pendant 1 à 2 semaines avant de pouvoir acheter un autre, je n’ai jamais de stock pour ça … alors quelque part, ça fait super envie de lire tous ces articles beauté, mais en même temps ça fait sacrément mal au moral aussi de ne pas pouvoir se les offrir, un ou deux en passant, et pas forcément tous ceux qui m’intéressent …
    bonne soirée, bisous et bravo pour ton nouveau blog/design

    • C’est vrai que j’ai eu la « chance » de tomber dans la marmite des cosmétiques à un moment où j’avais du boulot, sinon la tentation serait difficile ! Ceci dit, même si la tentation est forte, ton comportement est celui d’une consommatrice « normale » qui n’a pas 3 pots de crème en avance ! En tous cas, merci beaucoup pour ton commentaire, et j’espère que ton chômage et ta diète budgétaire trouveront bientôt une fin… Très bonne soirée à toi aussi !

  • Je ne te surprendrais pas du tout en te disant que je me retrouve sur pas mal de points… Sauf que j’ai une liste de produits longue comme le bras, et que je n’achète que les produits que j’ai déjà repérés et/ou qui sont sur ma liste. Donc il est extrêmement rare que j’achète un produit à l’aveugle totale. Et les fonds de teint, élément si vital pour moi, sont tous essayés pendant 3 plombes avant achat (souvent même je repars avec des échantillons en petits pots pour tester chez moi). Donc jamais d’achats irraisonnés, et j’ai toujours dans ma tête un état précis de ma situation financière, donc si j’achète c’est que je peux. En plus, la vie est globalement moins chère au Québec, donc mon train de vie me permet un budget plus confortable qu’en France.
    Sinon, il est vrai que je passe un temps fou à prendre es photos, à chercher la lumière (mon appartement est le plus sombre et le plus mal éclairé du continent), à rédiger mes articles, à lire ceux des copines, à commenter, à Twitter, à Facebooker… Bon, c’est vrai que mon chum et moi sommes assez geek et que passer des heures derrière des écrans (télé, console, ordi…) c’est notre mode de vie donc ce n’est pas une contrainte. Avant d’avoir mon propre blog, je passais déjà des plombes sur internet…
    Bon, je suis en train de raconter ma life, je vais plutôt aller faire un tour à la pharmacie pour finaliser mon swap et poster le lot de Charlotte ^^

    • Je pense que le concept de liste de produits est vraiment important ! D’où la fameuse Wishlist qu’on voit partout, ça évite les coups de coeur intempestifs. Un coup de coeur de temps en temps, il en faut, ce n’est pas la question, mais en règle générale, mieux vaut quand même acheter de manière raisonnée. Je m’y suis très bien tenue ce mois-ci, je suis encore sous mon budget cosmétiques, et ne suis pas sûre du tout de l’atteindre, en fait. Mais bon il faut dire que j’ai acheté tellement en septembre que ça n’a rien de glorieux non plus. 🙂
      De la même manière, je ne me mets pas en danger financier, mais à la fin du mois, je me dis que j’aurais pu utiliser mon argent plus intelligemment. 🙂 Mais je pense que grâce à mon régime cosmétique (cf un billet ultérieur), j’aurai un petit rythme de croisière d’ici décembre. 🙂
      Ah tiens, il faut que je t’envoie un mail pour le swap d’ailleurs ! Je te laisse ici, mais pour te retrouver tout de suite, ailleurs ! 😉

  • mon budget etait de 100 euros par mois fut un temps, j’avais réduit..et là, ce mois ci la cata ! plus de 150 euros.. je pense que raisonnablement faut pas dépasser 50 euros/ mois et donc si tu les dépense spas, tu peux les dépenser le mois suivant pour la fameuse palette.. mais t’en as pas déjà 13 à utiliser.. dans 10-20 ans, tu seras plus vieille et ne mettra sans doute plus ce type de produit ou de couleur

    • Je te confirme que sans attendre 10-20 ans, j’ai déjà revendu la moitié de mes palettes au moins, la lubie m’étant passée. Et je dépense maintenant une trentaine d’euros par mois… quand mon shampoing, mon gommage ou mon fond de teint minéral sont vides… 😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *