Cosmétique Perso versus Dermato

Vernis violet cendré qui ressemble au Paradoxal de Chanel

Précisons d’abord que ceci est mon premier billet sur cette nouvelle plateforme, ce qui est l’occasion d’en profiter pour remercier à nouveau la Team des Céline, a.k.a. Orphéa et Ladymadd, pour ce beau blog ! Orphéa a donc réalisé le nouveau design de Smootheries, et Ladymadd a, elle, réalisé la bannière et mon avatar (je ne mentionne même pas les nombreuses réponses à mes questions techniques, via le forum de Ladymadd, ses articles dédiés sur son blog et leurs réponses à toutes deux quand je leur ai posé des questions débiles par mail ou via Hellocoton).

MERCI, vous avez assuré.

Maintenant, bloguons, car c’est tout de même tout l’objet de ce blog et des heures de labeur que sa mise en place à occasionnées : parler beauté (et autres) dans un joli décor.

Voilà maintenant six mois que l’acné a fait son grand retour dans ma vie (merci le vieillissement, les contraceptions hormonales, toussa toussa). Six mois de lutte, pendant lesquels j’ai essayé un grand nombre de cosmétiques « miracles », aidée par de nombreux articles de blogs qui m’ont aiguillée vers les bons produits et permis de constater que j’étais loin d’être seule :

  • la gamme Clearegen de ÜNT, un énorme échec pour moi. Il y a de gros débats sur les blogs quant au concept de « purge de la peau » (= le nouveau traitement nettoie la peau de ses impuretés, qui font toutes gaiement surface dans les premiers temps) ; je n’ai pas d’avis tranché sur la question, mais quand ta peau se purge pendant 5 semaines sans la plus petite accalmie, et que cette purge ressemble à une crise d’acné extrêmement violente qui va laisser de grosses cicatrices, je pense qu’il est de bon ton d’arrêter les frais.
  • dans une moindre mesure, les produits Mario Badescu, que l’on appelle aussi « Super Mario », n’ont pas donné de résultats très probants non plus. Ça asséchait pas mal les boutons, mais ne les faisait pas non plus disparaître, ni apparaître moins fréquemment.
  • je m’applique religieusement toutes sortes de masques qui apaisent, hydratent, purifie, font une belle peau…
  •  récemment, j’ai commencé une nouvelle « routine » de produits un peu plus ciblés, comprenant des ampoules purifiantes Melvita et une bonne partie de la gamme ÜNT contre l’acné (Acne Med Toner, Acne Med Sérum, Acne Therme). C’était probablement du au fameux « effet purge » des ampoules, et il est peut-être de bon ton de huer mon manque de force de caractère, mais force est d’admettre que, lorsqu’au jour 12 de ce combo, mon menton est devenu une zone sinistrée, avec 5-6 boutons très rouges, très enflés, très douloureux (tu t’es déjà réveillé la nuit parce que ton acné te fait mal au menton ? Non ? Bah on l’air un peu bête), j’ai renié tous mes principes. J’ai demandé l’aide de mes consœurs blogueuses via la communauté Hellocoton et j’ai pris RDV chez un dermatologue.

J’aime pas les dermato.

De ma petite expérience avec ce corps médical, la plupart étaient désagréables, et avaient des préceptes contraires à ma philosophie de la cosmétique. Mais au bout d’un moment, il faut peut-être arrêter de jongler toute seule avec un problème qui relève d’un médecin (une acné modérée mais inflammatoire et persistante, donc).

Et c’était plutôt cool :

  • Je suis tombée sur une dermato très gentille. C’est déjà un bon point. On a bien rigolé et même parlé de blogs beauté.
  • Elle n’a pas choisi de me mettre directement sous Roaccutane, mais de commencer avec quelque chose de plus doux.
  • Elle n’a pas fait de (trop) gros yeux quand à la question « Qu’utilisez-vous actuellement ? », j’ai répondu que j’utilisais une gamme de chez ÜNT, des cosmétiques de Taïwan.
  • Elle avait l’air de dire que dans trois mois, j’aurai une peau nickel sans trop d’efforts.

Et elle m’a prescrit :

  • Deux gélules d’Effizinc à jeun le matin
  • Un nettoyage avec Hyfac le matin
  • Une hydratation légère avec Keracknyl PP de Ducray
  • Un démaquillage avec ce que je veux le soir (OUF je peux AU MOINS continuer d’utiliser mon huile démaquillante Shu Uemura que ma sœur ma offerte pour mon anniversaire, j’allais finir par croire que mon existence allait perdre tout son sens avec cette diète cosmétique)
  • Pas de double nettoyage, donc simple rinçage à l’eau + lotion (que j’ai négociée, sinon c’était pas de lotion)
  • Eclaran 5, du Peroxyde de Benzoyle, assez efficace mais qui tâche les vêtements
  • Et rien d’autre.

Et après un jour de ce traitement, je pense quoi :

  • Malheureusement, le zinc peut faire mal au ventre, mais il faut le prendre à jeun. Moi ça me donne vraiment des nausées tant que je n’ai pas mangé, donc mes trois prochains moins vont être fun (d’autant qu’elle m’a bien alertée sur l’alimentation : le repas suivant la prise de zinc – en l’occurrence le petit déjeuner – ne doit pas contenir d’acide phytique, qui limite son absorption. Donc pas de lentilles, certes, mais pas non plus de pain ou de céréales au petit déj’).
  • Par ailleurs, le Peroxyde de Benzoyle peut être irritant, et là, je suis rouge tomate et ça me chauffe et me gratte partout où j’en ai mis. Et ce, depuis le réveil et jusqu’à maintenant.
  • C’est plutôt drôle de constater que les débats que l’on voit sur les blogs beauté quant aux « bons » gestes pour le soin de la peau trouvent une réponse relativement unanime chez les dermatologues.
    • J’ai l’impression que la plupart des dermatologues partent du principe qu’une peau acnéiques est grasse, et qu’il faut donc limiter l’hydratation. Je ne sais pas si c’est vrai ou non, mais il me semble qu’on a là une vraie opposition blogueuses beauté – esthéticiennes contre le corps médical. Après ma première nuit sans rien et 9 heures après avoir appliqué ma légère crème hydratante ce matin, j’ai plutôt envie de donner raison aux non-médecins, parce que vraiment, ça tire. J’ai même des ridules de déshydratation, je me sens parcheminée, je comprends même pour la première fois cette expression, appliquée à la peau. Quand je me dis que je n’ai pas droit de me ré-hydrater la peau avant demain matin, ça me fait un peu peur. Mais j’ai décidé de m’en remettre à un médecin, je vais donc l’écouter (mais si je pèle et que je ne peux même plus me maquiller décemment, je ne promets pas de ne pas craquer pour un peu de crème).
    • A la question : faut-il nettoyer son démaquillant, la dermatologue répond « Non ». Ils conseillent de le rincer. (Là encore, je ne dis pas que je suis d’accord, moi j’aime bien nettoyer mon démaquillant).
    • A la question de la purge, la dermato a réagi de manière très tranchée : « Ça vous donne plus de boutons ? Ben vous arrêtez ».

Bilan : je vais continuer ce traitement dont j’espère qu’il va mettre fin à mes problèmes, mais ce ne sera pas si aisé que ce que je pensais ! En attendant, il faut voir le côté positif : je ne peux pas faire de gommages, pas changer de crème hydratante, ni de nettoyant pour le visage, et mes sérums habituels sont clairement proscrits, voilà qui devrait m’aider à respecter le budget cosmétiques que je ne manquerai pas d’établir sous peu.

En termes de visuel, je suppose que tout le monde s’en fiche un peu, de l’apparence de mon tube d’Eclaran ou de Keracknyl, donc, c’est l’heure de remettre un  peu de photos de vernis sur ce blog (j’ai tout un tas de nouveaux vernis, grace à ModelsOwn et ses soldes, ainsi qu’à l’adorable Louboutin du blog Auboutdemesdoigts, qui m’a envoyé un colis surprise pour mon anniversaire, c’est pas TROP mignon ?) :

Vernis violet cendré qui ressemble au Paradoxal de Chanel

ModelsOwn - Purple Ash. J'avais fait une plus jolie photo quand il faisait beau, mais je l'ai perdue...

Et une version matifiée, puisque c’était ma petite lubie des derniers jours (sauf que comme ça a ruiné la tenue de beaucoup de vernis, je me calme un peu sur le top coat Essie, là) :

Vernis violet avec top coat Essie matifiant Matte About You

Prochain bilan dermato dès que je vois une quelconque évolution (perte d’un bout de peau, absence de boutons pendant plus de 2h, je guette).

  • Ton blog, c’est un peu mon deuxième bébé (après le mien évidemment). J’y ai mis du coeur, j’espère que tu en prendras soin 😀

    Sinon j’aime beaucoup la couleur du petit Purple Ash de ModelsOwn, exactement le genre de couleur que je pourrais porter une semaine (pas plus faut pas déconner).

    • Comme je te comprends ! Déjà moi, je suis hyper fière, alors que j’ai juste souhaité quelque chose en trois colonnes et dit que j’aimerais bien que ce soit dans les tons corail, ah peut-être un peu plus clair, et sans sidebar, alors j’imagine TA fierté d’avoir réalisé quelque chose d’aussi joli !
      J’en prendrai grand soin, sois-en sûre !
      Encore un immense merci, et bravo !!!
      Je suis très fan de ce violet aussi (sur moi, il a duré trois jours, ce qui relève déjà de l’exploit pour la maniaque que je suis qui vire un vernis au premier accroc riquiqui). 🙂

  • Je suis un peu adepte du « je teste et je vois si ça me plaît » en général… et je vogue gaiement entre mes essais et mes envies, sans vraiment trouver de solution à mon problème d’acné qui va et qui vient au rythme de « je ne sais pas quoi », vu que je n’ai plus de cycle depuis belle lurette (nan c’est pas la ménopause, n’importe quoi c’est le stérilet Miréna, na ^^) et que je suis donc sous une espèce de perfusion hormonale au continu (ce qui n’arrange peut-être pas grand-chose au final).
    J’ai tenté Effaclar & Co, Zéniac tralala, la pâte grise de Payot, les huiles essentielles, l’argile… et rien ne m’a convaincue au point que j’en crie au miracle, hélas…
    Alors je finis par laisser faire et suivre mon instinct, ce qui ne peut pas être pire que le reste de toute façon, hin hin ^^
    Très loli vernis le Models Own !! Maintenant je peux te re-causer vu que j’ai reçu les miens, a va mieux moi 🙂

    • Tout comme toi ! Mais après six mois à zigzaguer, j’ai envie de crier au miracle, justement ! Mais là c’est un peu dur, surtout que j’ai l’habitude de « sentir » ma peau, de faire ce qui me semble bon… Là je dois oublier tout ça et juste suivre des règles. Même si ça rougit, pique et brûle et que j’ai la peau toute moche, je dois résister (et du coup, mes cosmétiques ludiques attendent dans un coin…)
      Je suis contente que tu me recauses. Tu crois qu’à nous deux, on possède l’intégralité de la collection ModelsOwn ??? 😉

      • Je crois que j’aurais vraiment du mal à me mettre des produits sur la peau qui piquent et brûlent (même si j’ai testé plusieurs jours de suite le jus de citron sur la peau, et c’était aïe-euh !!!), en fait je me dis que la peau nous fait savoir si elle n’aime pas quelque chose… enfin le souci c’est qu’elle n’aime pas grand-chose, et je me dis que la mienne a tendance à me faire payer un peu quand je mets du fond de teint, toussa toussa.
        Enfin bref, je comprends ton dilemme et j’espère que tes soucis s’atténueront avec le temps et le traitement pas ludique.
        Pour les Models Own, avant de répondre à ta question j’ai recompté les miens (je tiens une liste, ça aide ^^), et j’en ai… ahem, 69 (des moments ça me fait peur, tu sais). Toute mention subliminale de trucs sexuels étant bien sûr à exclure (mais c’est bon pour tes stats, hop là 😉 )

        • Ah mais oui, moi aussi j’ai envie de me dire que la peau sait ce qui est bon pour elle et qu’il faut l’écouter… Mais les médecins et les gourous de la beauté n’ont pas l’air d’accord… Alors comme je ne m’en sors pas toute seule… Je tente ma chance. Je crois les doigts.
          69 ModelsOwn ?? Mais y a même pas tout ça sur le site ??? Je suis ridicule avec ma vingtaine (peut être pas loin de trentaine, je sais pas trop). 🙂
          (et un grand merci pour mes stats, tu me fais penser qu’il faudra que je mette un outil type analytics, quand même, non mais oh. On s’en fiche, mais on aime bien voir). 🙂

  • C’est cool que tu aies pût trouver la dermato qui te convient ! Par contre, le traitement qu’elle te file c’est clair que c’est du lourd !! J’ai utilisé l’eclaran 5 pendant une bonne partie de mon adolescence et ce uniquement en local sous peine de perdre ma peau lol.
    C’est vraiment bizarre que les dermato ne conseillent pas plus d’hydratation, mais après tout, quand on se rend compte que les cancérologues ne considèrent pas toujours qu’il faut modifier son alimentation pour aider sa chimio, on peut comprendre qu’un dermato ne se dise pas que peut etre tu peux faire autre chose. Enfin bref, il y a quelques temps j’ai eu une vilaine crise de boutons dû à une pause dans ma pilule et la seule chose que j’ai trouvé pour hydrater ma peau sans lui faire de mal c’est l’huile d’olive. Pas n’importe laquelle hein, moi j’utilisais celle produite par ma belle-famille donc bio et tout et tout, mais tu dois pouvoir en trouver de la bio, première pression à froid extra-vierge pour pas trop cher. J’en mettais 2 ou 3 gouttes et je massais, ça n’a pas du tout rendu ma peau grasse et ça l’a bien nourrie. Tu peux peut-être voir avec la gamme à l’huile d’olive de DHC aussi.

    Bon courage en tout cas, tiens nous au courant !
    Des bisous

    • Pas mal le coup de l’huile d’olive ! Je pense que je me ferai des petits masques hydratants le weekend, voire des massages comme tu le conseilles. J’attends déjà que ma peau s’habitue à ce traitement assez lourd (si elle s’habitue !) avant de la soumettre à d’autres perturbations…
      J’essaierai de faire des points réguliers de mes misères cutanées, alors !
      Merci pour tes conseils !!!

  • coucou 🙂
    je suis plutôt une adepte du « moins j’en mets, mieux c’est ». J’ai remarqué que pour ma peau mixte et sensible (oui VDM) il valait mieux pas que je m’amuse à tester tout ce qui me tombait sous la main en crème, et surtout que chez moi le fameux « layering » il marcherait pas. Enfin si peut être au début, mais je sais que ma peau, trop de produits différents elle aime pas du tout.
    Plus jeune j’ai eu de l’acné, localisée uniquement au niveau du menton et un peu autour du nez. Direct chez le dermato je suis allée, je me suis pas posée de question. J’ai testé pas mal de produits donné par ordonnance. Faut quand même savoir qu’ils sont quand même asséchants puisque le but est de limiter au max la production de sébum. Et qu’il est aussi bien marqué que ça peut parfois/souvent entraîner dans les premiers temps une résurgence des boutons, et qu’après le traitement fait réellement sont effet. C’est normal, et après, effectivement les boutons sont diminués et les inflammations moins fréquentes.
    Alors je pense que dans un sens ta dermato n’a pas tort quand elle dit que si tout ce que tu as essayé en produits n’a fait qu’empirer, il faut les arrêter. Peut être que ta peau en a eu marre de la valse des produits différents?

    Depuis que je me contente d’UNE SEULE crème hydratante matin et soir et d’un fond de teint liquide pour l’hiver, et d’une crème teintée pour l’été , ma peau frise la quasi perfection.
    Voilà, je te dis ça en conseil en tant qu’expérience vécue (bien que je n’ai pas forcément le même âge) et aussi par les conseils direct d’un pharmacien expérimenté qu’est ma maman ^^

    • Hello !
      En effet, je pense que dans certains cas, les tests à gogo et la superposition de produits n’est pas adaptée ! Pour ma part, j’essayais d’être assez douce avec ma peau, et, sauf sale réaction (type Clearegen), je finissais toujours mes produits, utilisais des fonds de teint bien tolérés… Ma peau était plutôt nickel, mais avec une acné incontrôlable du menton…
      Bref en tous cas, j’espère que ce traitement fera des miracles, affaire à suivre ! 😉

  • je n’ai qu’une chose à dire : bon courage ma belle! ma dermato et ma gynéco ont grandement amélioré l’état de ma peau, alors malgré les désaccords et le fait que je préfère quand même les beaux cosmétiques, je leur fais confiance. tu as tellement chouchoute ta peau avec de chouettes produit qu’elle crie à la trahison, mais ça va se calmer! ne craque pas, on est avec toi 🙂
    (désolée pour les accents, mon tel ne veut pas tous les faire!)

    • Merci !!! J’essaie de ne pas craquer, je suis grandement aidée par mon fond de teint qui est quand même très très performant (comme quoi, un bon vieux Vichy…), à tel point que j’ai un peu halluciné en découvrant l’étendue des dégâts en me démaquillant ce soir : c’est vraiment rouge, et ma peau est toute granuleuse, le tout en 24h, argh.
      Mais bon, je vais tenir bon et me dire que ça va (peut être) bien calmer mon acné… :/ J’espère juste ne pas peler à un point qui empêche même de mettre du fond de teint.
      (c’est clair que je réalise que finalement, à part mes boutons d’acné localisés, j’avais une belle peau, jusqu’à hier….).

  • Bon ben ça tombe bien, finalement, que tu aies ta centrifugeuse pour te faire un petit déj fruité en lieu et place des céréales ! 🙂
    Franchement, perso, avec un smoothie vert et des fruits frais le matin, j’arrive à bien me caler, et plus le temps passe, plus on y prend goût !

    • En effet, du coup je me suis contentée de mon jus carotte-pomme ce matin ! (mais j’ai eu faim à 10h alors j’ai mangé 2 madeleines). Il faut que je me trouve un truc un peu plus consistant, type jus + yaourt, mais globalement je fais trop de sport pour m’en sortir sans sucres lents, je ne m’habitue pas (et j’ai faim toute la journée, du coup hier soir, par exemple j’ai pris des frites au resto, juste parce que j’avais hyper faim et pas eu ma dose de féculents, alors que normalement, je ne mange jamais de frites !)

  • on a visiblement le même genre de peau!
    j’ai eu le même genre de traitement et après avoir eu la peau qui pèle, qui fait mal je suis revenue vers le naturel (huile de jojoba, nettoyant bio Melvita ou rhassoul, gel d’aloe Vera)
    pour le moment c’est pas pire en tout cas! et je sens ma peau + douce!
    je continue par contre le zinc prescrit par ma doc mais elle pour contrer les nausées m’a recommandée de le prendre au moins 2h après le repas du soir juste avant le coucher!!
    et effectivement aucune nausée !
    après le zinc faut au moins une cure de 3 mois pour que ça fasse effet!

    bon courage dans cette galère! je compatis!!

    • En effet, c’est vrai qu’il y a l’option « à distance des repas » mais j’avais du mal à visualiser les possibilités… Je vais tester le soir après manger alors, merci du tuyau !
      (et sinon, ce que je ne précise pas dans l’article, c’est qu’en fait, la peau rouge qui tire, c’était un début d’urticaire allergique, aujourd’hui je pèle, ça me gratte trop, mon maquillage s’en va de partout… Donc clairement, je pense que je vais résister dans la voie de l’anti-dermato, ces traitements ne sont pas faits pour moi !!!).
      Merci pour ton commentaire !

  • Très chouette nouveau blog! J’veux le même :p

    Malheureusement, pour la peau, ce qui convient très bien à certaines va être une horreur sur d’autres. Je pense au Rubozinc auquel j’ai fait une méga réaction allergique… Essaie de voir aussi si ça peut pas avoir une cause alimentaire, on n’y pense pas toujours (le lactose pour moi…)

    Bon courage en tout cas 🙂
    Et joli vernis!

  • C’est pas cool, tout ça, je compatis (au sens propre, parce que j’ai des problèmes, notamment avec Clearagene, ça me fait de gros boutons durs qui n’évoluent quasiment pas, donc j’ai pas trop l’impression de purger quoique ce soit…)
    Ton allergie ne doit pas te donner envie de continuer le Peroxyde de Benzoyle, mais au cas où ce serait pas ça en particulier mais juste le fait que c’est trop agressif, je te donne une piste : j’utilise en ce moment Curaspot (glamour, le nom…), à base du même ingrédient, mais qui se rince après une dizaine de minutes… du coup, je peux mettre une crème bien hydratante après et ça compense bien le dessèchement, sans perdre son action anti-bactérienne (parce que c’est quand même ça l’idée à la base, pas d’aspirer tout le sébum de la peau). Si jamais ça t’intéresse, c’est en vente libre en pharmacie.

    • Merci pour le tuyau ! Bon après deux tentatives, il est confirmé que je suis bel et bien allergique au Peroxyde de Benzoyle, je suis couverte d’urticaire… Du coup, cette substance sera bannie de ma salle de bain.
      Il me reste à choisir entre me débrouiller avec mon acné modérée et mes cosmétiques, ou retourner chez le dermato essayer quelque chose de nouveau… une fois que je n’aurai plus la figure couverte de plaques rouges, bien entendu ! 🙂

  • Coucou,

    Très chouette nouveau site (même si j’aimais beaucoup l’ancien aussi), j’aime bien le fait de pouvoir lire chaque article sur quasi tout la largeur de l’écran!
    En fait j’ai découvert ton blog il y a peu de temps, j’ai dévoré tous les articles, et j’aime beaucoup le ton. Et puis là, je sors de mon sous-marin parce que c’est rigolo, après des années passées à éviter les dermatos, je suis allée en voir un en début de semaine, et je me demande pourquoi je n’y suis pas allée plus tôt! Il m’a prescrit du Skinoren, après avoir lu des avis sur internet ça m’a l’air parfait pour mon problème de micro-kystes incrustés + tâches rouges d’anciens boutons.
    Pour ton problème d’allergie, tu devrais peut être passer un coup de fil à ta dermato, pour voir si tu continues sans , ou si tu remplaces par autre chose.
    Et pour le déjeuner, je n’ai pas trop d’idées de recettes, mais je sais que le quinoa n’est pas une céréale mais cale drôlement bien. Tu pourrais peut-être faire du quinoa au lait végétal le matin, ou un truc du genre… Bon chance pour ta croisade contre les boutons!

    • Merci, ça me fait très plaisir de découvrir les lectrices dont j’ignorais l’existence ! Je suis donc ravie que tu sortes de ton « sous-marin » pour l’occasion !
      D’autant que tu me donnes deux excellents conseils ! Je me demandais tristement si tout était désespéré pour moi, car je n’ai pas du tout envie de finir sous Roaccutane pour mes quelques microkystes incrustés (qui s’enflamment systématiquement, les petits fourbes), et que là je suis un peu refroidie par le Peroxyde de Benzoyle. Je ne sais pas si tu as lu les autres commentaires, mais comme je le disais, en fait, j’ai fait une très grosse crise d’urticaire dès le jour 2 ! Là j’ai du tout arrêter, je me contente d’eau florale de rose + eau thermale + crème peaux très intolérantes d’Avène ! J’ai le visage tout rouge, enflé, granuleux, et qui pèle. MISERE. Donc je pense que je suis privée de traitements pendant encore 10-15 bons jours, mais j’ai bien l’intention de faire la peau à mes boutons après (qui pour l’instant sont au repos, caché sous l’urticaire).
      Très bonne idée pour le quinoa, en plus j’ai eu un régime sans gluten il y a environ 1 an, je ne sais pas pourquoi je n’ai pas eu le réflexe ! La version flemmarde consiste tout simplement à acheter des galettes de maïs ou quinoa ! HOP, tu viens de me sauver mes petits déj !
      Merci encore, et bonne journée !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *