Comment illuminer un vernis en un coup de pinceau

Minsk + Jesse James
A toutes les nulles du nail art, bonjour ! Toi aussi, tu rêves d’avoir une manucure jolie et originale qui fait rêver, mais tu ne sais même pas réaliser une French ? Bienvenue !
(ceci dit, la dernière fois que j’ai vraiment essayé de faire une French manucure, j’avais 14 ans. J’ai peut-être évolué, il faudra que je retente, mais je fais comme un blocage psychologique).
Faute de savoir faire des petits dessins ou effets sur mes ongles, je m’amuse avec les top-coat (et les stickers). Pendant quelques semaines, j’ai appliqué le Rock Coat de Dior sur presque tous mes vernis, souviens-toi (puis j’ai arrêté car le Rock Coat a pour défaut principal une tenue déplorable, donc une fois que tu l’as mis, c’est dissolvant au bout de 24h – sur moi en tous cas. Mais je vais recommencer, car Louboutin nous a donné la recette pour fabriquer notre propre Rock Coat, ce que j’ai fait – oui tu auras des photos bientôt).
Et puis récemment, j’ai découvert qu’en fait, j’aimais bien les paillettes. C’est mon côté un peu bling-bling qui doit se réveiller, je ne sais pas. Dans la suite logique de cette découverte, j’ai donc réalisé qu’avec un vernis plus ou moins transparent et pailleté / irisé, on pouvait faire mille choses.
Exemple :
Mavala Minsk
Souviens-toi, le vernis Minsk de Mavala :

(pour la petite anecdote honteuse, je voulais appeler cet article « Variations russes » et il m’a fallu quelques secondes pour réaliser que Minsk ne se situe pas précisément en Russie, quel scandale)

Souviens-toi encore, le vernis Jesse James, de LM Cosmetic :

LM Cosmetic Jesse James
Pour un peu plus de fantaisie (j’avais une imagination débordante, hier), ajoute un second vernis détourné en top coat :
Minsk + Top Coat
Et voilà que Minsk se transforme en vernis presque holographique (Cher&Tendre détestant les vernis holographiques, je tend vers le « presque holographique » pour essayer de ne pas me faire huer quand je rentre chez moi) :
Minsk + Facétieuse
Sur le majeur et l’auriculaire, les paillettes roses de Facétieuse.
Minsk + Jesse James
Sur l’index et l’annulaire, les paillettes « blanches », qui donnent des reflets très bleus au vernis.
Après une longue contemplation de mes mains, je préfère les paillettes roses, je trouve qu’elles transforment moins le vernis, qu’on continue de voir en transparence (donc finalement, je préfère le moins holographique).

Une dernière pour la route (oui je sais, j’ai un pouce énorme, c’est une galère sans nom pour mettre du vernis – et c’est ridicule comparé à mon auriculaire) :

Minsk + Paillettes Pouce

Chose assez rare, cette manucure m’a tellement plu que je l’ai reproduite sur mes pieds. J’aurais bien aimé voir ce que ça donne au soleil, mais il paraît qu’on ne va pas le voir pendant quelques jours, quelle tristesse.

juillet 12, 2011

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *