Qu’est-ce qu’on mange ? #Top 10 du quotidien vegan

aloo palak vegan

On m’a demandé un petit récap de mes recettes et repas (vegan, of course) préférés. Je m’exécute, parce que j’adore parler de bouffe et que j’adore mes lecteurs (qui sont plutôt des lectrices, je crois) (en tous cas des commentatrices). Ce sont quasi exclusivement des recettes faciles, qui peuvent autant faire plateau télé « The Walking Dead »/ »GoT »/ »Better Call Saul » du mardi soir (ou du samedi soir si vous avez des enfants et un peu moins envie de sortir qu’avant) que repas de famille sans chichis du vendredi (un jour je ferai un plat un peu élaboré type une blanquette de seitan ou que sais-je, mais je n’en suis pas là dans mon évolution culinaire) (j’ai toutefois atteint le stade « Lasagnes », ce que je trouve déjà honorable) (mais pas encore le stade « découpage de carreaux de chocolat pour faire des cookies », ce qui me vaut moult moqueries de la part de certaines).

(Oh et si vous voulez un best-of de mes repas hyper rapides de quand j’étais enceinte et beaucoup trop fatiguée pour cuisiner : c’est ici).

DONC (ceci n’est pas un classement, j’ai mis les plats dans un ordre complètement aléatoire).

1) Les lasagnes à la ricotta et aux épinards, inspirées du livre Vegan de Marie Laforêt

A l’origine , il y a dans ce livre une recette de cannellonis aux épinards, qui me faisait HYPER envie. La dernière fois que j’ai mangé des cannellonis, je n’étais pas vegan, donc ça commence à faire un bail. Sauf qu’après 2 Franprix, 1 Monoprix, 3 magasins bio et même une petite boutique italienne, j’ai du me rendre à la triste évidence : il n’est pas aisé de trouver des cannellonis à farcir, en tous cas près de chez moi. Du coup, j’ai acheté des plaques de lasagnes. Parce que j’aime bien les lasagnes, aussi. Ensuite la recette proposait d’utiliser de la ricotta vegan faite maison, à base, je crois, de yaourt de soja. Comme je suis un peu flemmarde et que j’avais la ricotta vegan que je préfère au monde dans mon frigo (celle-là) (je la mange à la petite cuillère ) (voire carrément sans couverts, je l’avoue sans honte), j’ai utilisé celle-ci à la place. A part ces deux modifications, j’ai suivi la recette de base, en doublant les quantités de farce. Grosso modo, il s’agit d’alterner des couches de coulis/sauce tomate, de béchamel express, de mélange épinards/ricotta vegan avec les plaques de lasagne et de mettre au four. C’était TROP BON. Il faut que j’en refasse. Sachez toutefois que les lasagnes, ça se mange sans faim, et qu’on peut facilement se retrouver à court. Doublez (encore une fois) les quantités si vous avez un dîner de famille et que vous préférez avoir des restes plutôt que voir les gens se jauger du coin de l’œil pour savoir si quelqu’un va prendre la dernière part).

NB : comme il s’agit d’une recette tirée d’un livre, je ne vous la mets pas ici, ça ne se fait pas, mais par contre, j’ai trouvé sur internet une autre recette de lasagnes aux épinards de Marie Laforêt, l’auteure du livre, dont vous pouvez vous inspirer (moi je vais la faire, tiens).

2) Le pseudo-risotto crémeux avec des pois chiches et de la verdure dedans, aka « Chickpea & Rice Soup With a Little Kale« . Cette recette est divine. Elle combine du riz (nourrissant et pas cher, vegan et non allergène), des pois chiches (miam) (protéines) et de la purée de cajou (tuerie) (faite soi-même en mixant des cajous trempées dans de l’eau). En fin de cuisson on ajoute de la verdure pour faire bien. Moi j’ai jamais de kale dans ma cuisine alors je mets soit des épinards – même surgelés – soit du chou vert classique – mais plutôt les parties tendres, pas les grosses feuilles dures à l’extérieur. Sinon je suis la recette à la lettre, et il s’avère que ça n’a jamais été très liquide chez moi : ça fait plutôt une espèce de risotto. Sachant que le risotto, c’est super bon mais un peu relou à faire, je valide cette recette toute facile qui nous produit un plat risotto-style sans effort.

3) La bolo-chiche, issue du livre « Pois Chiches » de Mademoiselle Pigut. Ca c’est très facile, on peut faire à peu près n’importe quoi, la bolo ça ne se rate pas (ça peut être plus ou moins délicieux, mais ça sera toujours pas trop mal, quand même). Le secret c’est quand même la qualité de la sauce (pas trop acide) et le dosage des herbes, je crois. Sinon il s’agit de faire à peu près ça, en remplaçant les protéines de soja par des pois chiches, et en écrasant un peu en fin de cuisson. VOILA.

4) Le Aloo Palak, ou curry indien aux pommes de terre et épinards. C’est le plat que je prends quasi tout le temps quand je commande au restaurant indien, sauf quand j’ai très envie de curry de pois chiches. J’adore les épinards, j’adore les pommes de terre, du coup je suis hyper fan. J’ai fait une version un peu modifiée, qui utilise du lait de coco et du curry très fort en pâte, ça ne ressemble pas trop à de l’aloo palak traditionnel mais je l’aime beaucoup. Je l’avais trouvée sur le blog « Au vert avec Lili » (anciennement Lili’s kitchen) et grosso modo il s’agit de faire revenir 2 oignons, d’ajouter nos 8 pommes de terre préalablement cuites, pelées et coupées en morceaux, ainsi que 500 g d’épinards, puis, une fois que c’est cuit ou presque (pommes de terre tendres et épinards fondus – ou décongelés dans mon cas), on ajoute une centaine de grammes de pâte de curry et une grosse boîte de lait de coco. Trop bon. (je ne vous mets pas le lien parce qu’il ne fonctionne plus). Sinon il y a plein de recettes « classiques » sur internet, comme celle-ci par exemple. A manger avec du riz, des naan ou ce que vous avez pour remplacer (par exemple des muffins, un peu sacrilège, mais c’est bon, promis).

aloo palak vegan

Aloo Palak non conventionnel avec du lait de coco dedans

5) La salade d’orge ou de sarrasin. Il n’y a pas vraiment de recette, mais en hiver (puisqu’on en sort à peine) et au printemps, j’aime bien faire cuire de l’orge (ou du sarrasin, donc) et couper (le plus petit possible) dedans : des champignons, des olives noires et vertes, de l’avocat, des tomates séchées, des herbes fraîches, des cornichons, des champignons, des radis. On peut aussi mettre des feuilles de roquette découpées, du maïs, des pois chiches, du tofu… Bref on vide le placard et le frigo. Avec une vinaigrette bien moutardée et vinaigrée, c’est hyper bon.

salade d'orge

Salade vegan d’hiver : que demander de plus ?

6) La tarte hyper facile aux légumes et au tofu (et à ce qu’on a). Je vous ai mis une version ici, mais ça se décline à l’infini.

La base c’est : une pâte feuilletée du commerce sans beurre (c’est le cas de la plupart des pâtes feuilletées industrielles en fait) + un « appareil » qui consiste à mixer du tofu (j’ai essayé le nature et le tofu fumé, et j’ai réalisé récemment que ça devait être HYPER bon avec le tofu au basilic de Taifun, mais il n’y en a jamais là où je fais mes courses, à mon grand désespoir) et de la crème végétale (souvent de l’avoine chez moi, mais tout marche normalement), saler, verser sur les légumes cuits (la plupart du temps revenus à la poêle) répartis au fond, éventuellement resaler le tout, pourquoi pas parsemer de mozzarella vegan qui fond (celle-là pour moi).

J’ai testé avec de la purée de carottes à la place des légumes revenus, c’est hyper bon mais un peu liquide (faudrait peut être ajouter des graines de lin moulues ou de l’agar-agar dans l’appareil du coup). Je l’ai aussi fait avec des courgettes, j’ai adoré (et Mini Smooth aussi). On peut aussi remplacer le tofu par du tofu soyeux (par exemple si on fait la tarte pendant que l’enfant dort et qu’on ne veut pas allumer le mixeur).

tarte

Le retour des photos moches de mes petits plats.

7) Le chili sin carne. Comme du chili. Sans viande. D’après la recette de Marie Laforêt dans « Vegan ». Il est TELLEMENT bon. J’en avais mangé plusieurs fois au Pain Quotidien et j’avais hyper envie de remanger du chili. Je m’attendais à être un peu déçue, mais pas du tout : il est aussi bon, voire meilleur. Si on a de l’avocat et de la coriandre sous la main pour accompagner, c’est encore mieux. Sinon je l’ai aussi mangé avec un peu de creamcheese vegan qui n’est pas hyper healthy truc

muche, mais qui est bon (je trouve).

J'ai mangé tard, pour ma défense.

J’ai mangé tard, pour ma défense.

8) Le guacamole. Oui oui, c’est un plat à part entière chez nous, souvent le dimanche soir, on achète 4 avocats, de la coriandre, un citron, un petit oignon (ou de l’échalote), on coupe, écrase, presse, sale, poivre et on mange avec des bâtonnets de carottes, des fleurets de chou-fleur et/ou du pain.

Le guacamole, c'est mieux en vrai qu'en photo.

Le guacamole, c’est mieux en vrai qu’en photo.

9) La soupe bien épaisse : carottes, potimarron, chou-fleur ou mélange de légumes. Avec des tartines de houmous ou de salade de pois chiches (je vous en ai déjà parlé, il s’agit d’écraser des pois chiches, d’ajouter de la mayo vegan, de la sauce de soja, des paillettes d’algues (facultatif), des câpres (obligatoire) et de la levure de bière maltée (facultatif). Ca fait une bonne tartinade qui se mange sans faim (j’ai déjà englouti un bocal de pois chiches à moi toute seule, sous cette forme).

10) Le riz aux graines. On prend du riz déjà cuit qui traîne au frigo, on le met à revenir dans une poêle avec de l’huile de coco, des épices (curcuma, poivre, cumin, par exemple), des dés de carottes et de tofu (fumé), des petits pois (surgelés), du maïs, on ajoute des noix de cajou ou d’autres graines. On peut mettre à peu près tous les légumes (fermes) qu’on pourrait trouver dans le frigo, des morceaux de brocolis rendraient plutôt bien, aussi. Ca s’emporte très bien au travail pour le déjeuner, aussi. On peut aussi le faire au quinoa. Ou au blé.

Celui-ci, c'est celui de Vegitaï, mais vous voyez l'idée, donc.

Celui-ci, c’est celui de Vegitaï, mais vous voyez l’idée, donc.

En écrivant cet article je me suis dit qu’il fallait aussi que je fasse le « Top des salades » et « Top des légumineuses » et le « Top des soupes », tiens.

Le temps que j’y arrive, la saison de la soupe sera passée, mais bon.

avril 20, 2015

Étiquettes : , , , , ,
  • ça a l’air tellement bon!
    Demain j’essaye les patates/ épinards/ coco/ curry.
    Petite suggestion: essaye les tomates coupées en dés dans ton guacamole, c’est comme ça qu’on le fait dans ma belle famille et c’est super bon (j’aime tellement les avocats que j’en mettrais partout mais en France je me limite, c’est cher et pas très ecolo-frendly).

    • Ah mais oui, les tomates font en effet partie de la recette traditionnelle du guacamole, mais je n’en mets qu’en été, parce que j’aime pas les tomates sous serre de l’hiver !
      Et je sais que c’est nul comme excuse, mais je me dis qu’il vaut mieux manger du guacamole que de la viande en termes d’impact environnemental, donc je le fais sans trop d’état d’âmes, en me disant que les avocats et la banane sont mon seul « abus » dans ce domaine. 😉
      Alors tu as essayé le curry d’épinards ?

  • Génial ton article! parce que oui, si on admire forcément toutes ces cuisinières qui nous font baver, on est pas toujours capables/motivées pour faire des trucs compliqués!
    Tu m’as fait rire avec la blanquette de seitan, mais 1/4 seconde après, je me suis rappelée que oui, certains cuisinent vraiment ça. lol.

    • Mais bien sûr, il y a des plats de folie qui me laissent complètement envieuse mais je n’ai ni le temps ni la motivation de le faire… Et les rares fois où j’ai le temps, je préfère cuisiner trois trucs simples pour assurer la pitance de la semaine plutôt qu’un super truc. 🙂

  • ha mais c’est trop bien tout ça !!
    du coup j’ai vérifié dans mon frigo, mon tofu préféré c’est le taifun aussi, je ne regarde presque jamais la marque en fait mais j’achète par habitude, y’en a toujours, je rafle les 3 variétés dispo (fumé aux herbes, basilic, rosso)
    chouette article
    ps, j’ai testé une pate a tarte de cléa, sans beurre, une tuerie !!

    • J’ai goûté le curry-mangues récemment, pas mal non plus ! J’adore le rosso mais mon favori reste le basilic !!! MIAM.
      Ah trop cool pour la pâte à tarte, moi je n’en ai essayé qu’une seule, sans gluten, une fois, et c’était tellement la cata que j’ai abandonné et achète ma pâte bio et basta.

  • Hmm j’ai faim! Moi aussi je mets une tomate dans le guacamole, et du cumin.
    Le curry a l’air sympa, j’essaierai ! Je fais souvent des poêlées avec du riz (ou autre céréale) et des légumes, mais je n’ai jamais pensé à y ajouter des graines! Est-ce-que du coup ça fait des protéines complètes ? Ou juste du bon « gras » ?
    Tu n’as pas mis le Dahl ? ? Ou les haricots rouges au lait de coco? 😉

    • Ah oui du cumin ? Marrant ! Un peu à la texane alors ! (le guacamole mexicain ne comporte pas d’épices, et le guacamole tex-mex, si !).
      Les oléagineux sont des protéines complètes en eux même, en tous cas pour certains, mais je ne crois pas que leur combinaison avec les céréales change quoique ce soit. C’est l’association légumineuses-céréales qui fait des protéines complètes. 🙂 J’ai pas mis le dahl et les haricots parce qu’ils étaient déjà dans le best of vite fait bien fait de grossesse, que j’ai remis en lien au début, alors je me suis dit que j’allais parler d’autres choses. 😀

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *