Qu’est-ce qu’on mange ? #Semaine au resto

Au début de la semaine dont je vous parle, j’étais à Londres. Des offres véganes à tous les coins de rue, du yoga à gogo, et pas de cuisine à faire : une petite parenthèse pluvieuse mais reposante dans mon quotidien effréné.

Lundi matin, comme nous n’avions rien acheté pour le petit déjeuner au AirbnB, Faustine et moi nous sommes levées plus tôt afin de nous sustenter avant nos 3h de yoga intenses. Pas de bol, pas mal de choses sont fermées le lundi à 7h45, même à Camden. On a fini par trouver un petit café italien très sympa, mais il n’y avait ni thé vert ni options véganes. J’ai donc pris un petit sandwich légumes/fromage et un pain au chocolat avec un café. C’était très frais et très bon, mais le café au petit déj, c’est un peu dur pour mon estomac : je l’ai payé cher pendant la pratique qui a suivi.

Le midi, même si on était à deux pas de chez Mildreds, on a décidé de changer un peu, vu qu’on avait mangé là-bas de manière un peu frénétique depuis notre arrivée. Du coup, on a choisi la chaîne Wagamama, qui propose principalement des plats asiatiques et japonais. J’ai pris un curry au lait de coco et plein de thé vert, parce qu’en fait je suis un peu accro au thé vert et j’étais frustrée d’avoir bu uniquement du café le matin.

wagamama

L’après-midi, j’ai bu un thé vert parfumé délicieux avec le meilleur banana bread (vegan) de ma vie chez Yumchaa.

Le soir, on a décidé de profiter un tout petit peu de notre AirBnB et on a pris un apéro dans notre petit appart de location, avec des olives, du vin italien, du cheddar vegan Violife et du cheddar pas vegan pour celles qui préféraient (tout le monde sauf moi en fait).

Ensuite on a mangé dans un restaurant indien de Camden, dont j’ai oublié le nom, mais qui était plutôt bon. Il y avait plein de plats qui me faisaient envie, et que j’aurais commandé sans hésiter à Paris, mais là-bas, ce qui était végétalien était indiqué sur la carte et ça m’a permis de constater que plein de plats indiens ont l’air vegan sur le papier, mais si on prend en compte le fait qu’ils cuisinent avec du ghee (beurre clarifié)… il en reste un peu moins de la moitié tout compte fait. J’ai donc choisi l’un des seuls currys vegan de la carte, qui était vachement bon.

Mardi matin, on avait prévu le coup pour éviter d’errer dans les rues à 7h du mat à la recherche de sustentation (et de finir avec un ptit déj pas vegan pour moi) et on a donc mangé des tartines d’avocat (avec du creamcheese vegan acheté chez Sainsbury, trop facile la vie quand on trouve des alternatives végétales à tous les coins de rue) avant nos 3h de yoga.

Mardi étant LA belle journée ensoleillée du séjour, nous nous sommes précipitées au marché de Camden pour la pause déjeuner. J’y ai mangé un burrito vegan délicieux PUIS un cookie de chez Cookies and Scream.

burrito

Et puis en sortant de notre cours l’après-midi, on a englouti quelques tartines de cream-cheese (vegan) à l’appartement avant de retourner boire les meilleures bières du monde au Colonel Fawcett.

Pour le dîner, c’était chez Manna, où j’ai pris une assiette mezze très très bonne.

Mercredi matin, j’ai mangé la même chose que la veille : des tartines avocat/cream cheese.

A midi, je suis allée faire mes adieux à la délicieuse nourriture de chez Mildreds, où je n’ai pas résisté au burger.

Ce burger <3

Ce burger <3

Rassasiée par mon déjeuner hyper costaud, je n’ai pas goûté et ai dîné dans l’Eurostar, avec une petite salade achetée chez Marks&Spencer à la gare (une salade « green » avec grosso modo de la verdure et rien d’autre, mais bonne), un guacamole industriel correct, le tout sur un bagel.

Jeudi matin, de retour chez moi et avant de retrouver le bureau, j’ai commencé ma journée par mon classique « porridge banane« .

Le midi, je n’avais évidemment rien apporté à manger, vu que j’étais rentrée à 22h et quelques chez moi la veille. Je suis allée chez le traiteur chinois pas mal mais pas dingue de la dernière fois. J’y ai pris des raviolis vapeur et du tofu pimenté. Avec je voulais des nouilles sautées aux légumes mais ils se sont trompés et m’ont mis les nouilles sautées nature, avec des oeufs brouillés. Je me suis donc amusée à retirer les bouts d’oeufs dans mon repas (je fais parfois des exceptions végétariennes, mais d’abord j’aime bien choisir quand je le fais et ensuite si je dois le faire, ce n’est clairement pas pour manger des oeufs en poudre reconstitués).

Au goûter, j’ai imaginé que j’étais encore à Londres à me consacrer au yoga en mangeant mon dernier cookie de Cookies&Scream, que j’avais acheté au marché de Camden le mardi.

Le soir, j’ai mangé ce qu’il y avait dans le frigo, c’est à dire du fromage de La Petite Frawmagerie et une espèce de salade « Patate Bowl » (je sais marketer mes repas et les rendre glamour) (avec des endives, des pommes de terre, des nuggets, une vinaigrette au chanvre et balsamique, et aussi du sojami et des olives).

patate bowl

Vendredi c’était porridge banane puis à midi, une lunchbox contenant une part de tarte aux épinards cuisinée la veille, du chou-fleur rôti la veille aussi, des endives, et des fromages végétaux (Creamyrisella et La Petite Frawmagerie).

Au goûter, des chips de kale trop bonnes rapportées de Londres, des kiwis et du chocolat noir (je suis rentrée affamée de Londres, après 9h de yoga en trois jours, mon métabolisme était hyper boosté).

chips kale

Le soir, je voulais me faire un « Bowl » parce que c’est grave à la mode, mais en fait j’avais trop de choses à mettre dedans et il n’y avait pas de place, alors j’ai fait une assiette mezze, plutôt (so 2014). J’y ai mis de la salade de betterave, du chou-fleur rôti, des endives, du fromage Jay and Joy pimenté, des pleurotes façon bacon (c’est à dire cuites avec du sirop d’érable, du tamari et de la fumée liquide, de l’avocat, des olives noires kalamata et du sojami poivre. C’était hyper bon.

mezze

Samedi matin, j’étais un peu enrhumée, alors j’ai commencé avec un citron chaud, enchaîné avec un thé vert et dévoré quelques tartines (j’ai gaiment alterné sucré/salé avec des tartines de fromage vegan et d’autres à la margarine et confiture de goyavier qui était toujours dans mes placards depuis mes vacances à la Réunion en décembre).

Ensuite j’ai emmené ma fille au parc. Je déteste le parc. Mais cette fois-ci, il faisait super beau et c’était l’heure du déjeuner donc il y avait peu de monde. Du coup elle a joué et couru partout pendant que je bouquinais sur mon banc, et c’était plutôt cool.

En rentrant on a mangé des tartines d’avocat en guise de Lunch/goûter (y a-t-il un nom pour décrire un repas du midi pris à 15h ?).

Le soir, j’ai préparé un petit apéro dînatoire censé être romantique (en vrai on a maté le foot et ma fille est ressortie de son lit environ 18 fois), principalement avec des choses achetées chez un traiteur italien délicieux près de chez moi (ça s’appelle Castro), c’est à dire plein d’olives italiennes (des « Gordal » et des olives vertes des Pouilles), de la tartinade d’artichaut à l’ail (fatale pour l’haleine) + de la mayonnaise de cajou (qui est hyper facile à faire et que j’ai déjà refaite 2 fois depuis tellement je l’aime), du guacamole maison et plein de crudités pour tremper tout ça. Et un vin italien et de la bière IPA avec.

apéro

Le dimanche matin je voulais emmener ma fille à la Zym mais elle n’a pas voulu s’habiller vite donc on a raté le cours. Du coup on a décidé d’aller bruncher mais elle n’avait pas l’air d’humeur non plus vu qu’elle n’arrêtait pas de chouiner et râler sur la route. J’ai senti le brunch horrible se profiler, le tout pour la modique somme de 60 euros bien sûr. J’ai donc rebroussé chemin et suis retournée manger ma salade de betterave avec de la tarte aux épinards chez moi, dans la joie et la bonne humeur.

Plus tard, j’ai finalement rejoint ma famille au parc et on est allés au Café A, parce que le Café A, c’est quand même sympa quand il y a du soleil. Sauf qu’ils ne servaient que des brunchs, alors j’ai dit d’accord, même si j’avais mangé 2h avant. C’était un brunch buffet, et il y avait vraiment pas mal de salades et légumes, c’était pas délicieux mais pas trop mal.

J’ai passé la fin d’après-midi en cuisine pour la fin de la semaine : après avoir feuilleté Healthy Vegan de Marie Laforêt, j’ai cuisiné mon habituelle BoloTofu (recette ici) et un dahl de lentilles corail au lait de coco. Ensuite j’ai fait deux recettes du livre : un Donburi et une sauce dragon.  Bah tout était très bon.

healthy vegan

Dimanche soir, on a mangé le Donburi avec de la sauce dragon. Même ma fille. Gros succès, donc.

avril 2, 2017

Étiquettes : , , , , , , ,
  • J’adore ces articles que je trouve hyper inspirants ! Je ne suis pas vegan, seulement végétarienne mais justement, je trouve que ça a l’air facile d’être vegan avec toi ! 🙂 Et du coup, ces burgers me font fantasmer un max.
    Si tu as l’occasion, teste Season square, un resto vegan à Paris (rue du Chevaleret, pas forcément ton coin si j’ai bien compris) : j’y suis allée 2 fois et j’ai beaucoup aimé. Leurs burgers sont vraiment bons, savoureux et originaux. Bonne semaine !

    • Ah merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait plaisir !
      Ils sont un peu longs à faire ces articles, alors je suis contente qu’ils soient utiles, héhé 🙂
      Euh oui je t’avoue, ces burgers sont dingues <3
      Pour la facilité du véganisme : je pense que c'est carrément une question d'habitude ! Les premiers mois, je m'étais contentée de supprimer des aliments, mais je n'avais pas encore de recettes rapides que je fais tout le temps, de restos fétiches, et mes proches ne savaient pas trop quoi faire non plus. C'était l'été, alors j'ai mangé beaucoup de salades avec du steak de tofu et des galettes de céréales. Bah j'ai perdu 2-3 ptits kilos hein ! Mais au bout de 5 ans c'est vraiment quelque chose de simple pour moi (j'ai repris les 2-3 petits kilos, pas d'inquiétude)... et ces deux dernières années, j'ai introduit la petite flexibilité d'un mini écart "végétarien" de temps en temps, au final ça doit être 1 à 2 repas par mois, et ça enlève la difficulté qu'il pouvait encore rester ! 🙂
      Sinon, Season Square : j'ADORE ! J'avais contribué à leur crowfunding pour l'ouverture du resto, je suis tellement contente que le projet ait fonctionné (mais du coup tu me fais penser que je n'y suis pas allée depuis au moins un mois (c'est pas tout près pour moi mais je travaille sur la ligne 14 donc je m'octroie parfois ce petit déplacement à la pause déj) !!!).
      Bonne semaine 🙂

  • Dans tout ça je n’ai pas commenté ton article.
    J’ai testé wagamama à Chypre et j’avais trouvé ça bon !
    Les chips de kale j’aimerais bien goûter aussi, je crois que ça peut se faire maison aussi, mais il n’y a plus trop de kale en vente.Tu me donnes envie aussi de bonnes olives, j’en achetais sur le marché avant, mais je réalise que depuis que j’ai déménagé et que je n’y vais plus je n’en mange plus de bonnes.
    Bon week-end (ou bonnes vacances ?).

    • Oui c’est pas mal dut out Wagamama !
      Anouchka (Bio Beau Bon) soulignait récemment dans un article que les « chaînes » au UK ne recouvraient pas la même notion de truc cheap et pas travaillé que souvent en France et c’est vrai !
      Les chips de kale nature j’aime bien mais ça me rend pas dingue, par contre la version cheezy avec du fromage de cajou autour : oh la la.
      Oui on peut les faire maison mais quand j’avais essayé au four c’était franchement bof (mais bon je suis pas hyper douée avec un four, mes légumes rôtis ne sont pas fous non plus en général).
      Les bonnes olives, ça pourrait me faire un repas en fait, tellement j’aime ça ! D’ailleurs quand je vais chez mes beaux-parents dans le sud, mon beau-père va m’acheter plein d’olives délicieuses tous les jours, haha !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *