Qu’est-ce qu’on mange ? #Rééquilibrage

Cette semaine, j’avais décidé de manger un peu plus sain. Rien de fou-fou hein, simplement limiter un peu plus les produits transformés (type tofu parfumé ou pain industriel) (j’ai dit limiter pas éliminer, attention) et puis aussi le grignotage (du coup ça n’apparaît pas trop dans ces bilans, parce que si j’écrivais à chaque fois « et puis j’ai pris un carré de chocolat » « ah non 3 en fait » « OKAY 4 », on ne serait pas sortis de l’auberge) (ça et et terminer l’assiette de ma fille avant d’entamer mon propre repas : un grand classique du parent qui fait manger son enfant ou ses enfants à 19h en attendant le retour de l’autre, non ?).

Lundi matin, j’ai commencé par un porridge, que j’ai mangé chez moi assise pour une fois (et pas dans un bocal au bureau). Avec du sirop d’érable dessus (j’avais que du lait de soja, c’est ignoble sinon) (j’aime pas le lait de soja mais dans les petits Franprix, on trouve ça ou du lait d’amande – le 2ème lait végétal que j’aime le moins, sauf en version « maison », où le goût n’a plus rien à voir et devient délicieux mais en brique, berk) (du coup je comprends que les gens soient un peu frileux à arrêter le lait de vache, si les substituts qu’on trouve le plus communément sont dégueus) (bref vive le lait de riz et le lait d’avoine), du gomasio et une banane.

Le midi, je m’étais apporté un bento au bureau : j’ai ENFIN fini mon chili sin carne et mes choux-fleurs. Avec un demi avocat (parce qu’il restait assez peu de chili et chou-fleur en fait). Au goûter, j’ai sagement mangé deux kiwis et deux carrés de chocolat noir.

Le soir, j’ai mangé un curry de légumes que j’avais préparé la veille au soir. Comme le weekend précédent était un peu dense, je n’avais pas fait les courses. Du coup j’avais fait un « curry des placards« , qui s’est avéré être hyper bon : oignons et légumes du congélateur (épinards, choux de Bruxelles, tomates, petits pois) revenus avec du curry, puis mijotés dans du lait de coco. J’ai aussi fait cuire de l’orge pour le reste de la semaine, mais ai mangé mon curry sans féculents, avec de la salade verte vu que je n’avais aucun féculent de cuit (temps de cuisson de l’orge : 45 minutes) (après une nuit de trempage) (je ne blâme donc pas les gens qui se rabattent sur le bon vieux pâtes ou riz) (moi-même…).

(j’ai fait une photo mais vraiment trop moche, même pour moi)

Mardi, je donnais un cours de yoga à 7h30. A la sortie, direction le Muesli’s Bar avec ma copine M. qui s’était réveillée à 6h30 pour venir au cours. Leurs mueslis sont super bons, il y a différents mélanges de flocons, plus ou moins sucrés ou croustillants (il y a des mélanges « pur flocons » sans sucre aussi), ensuite on choisit trois « toppings » type raisins secs, banane, amande ou encore pépites de chocolat, graines de chia, baies de goji et puis le « laitage » (lait d’amande maison en version végane). Très bon et formule à 8€ avec une boisson chaude.

muesli

Le midi, je n’avais rien apporté (en général j’ai un peu de mal à préparer le bento le lundi soir, c’est un peu trop « reprise de la semaine » et puis le mardi je pars de chez moi à 6h45 donc je ne me réveille pas en avance pour faire mon déjeuner) (maso mais j’ai mes limites). J’ai pris un repas à emporter chez Tofuya, petit resto de tofu qui a souvent des trucs vegan à la carte. Trop bon.

tofuyaAu goûter j’ai testé des galettes Essene de chez Gaia, version pois chiches germés et olives. Je suis passée pour une hippie au bureau, évidemment. Mais c’était bon (et nourrissant, y a pas à dire) (le goûter nourrissant = la base quand tu fais du sport – où enseignes – en fin de journée).

Le soir, après avoir donné un cours de yoga à la Gym Suédoise, j’ai fait une salade expresse en rentrant à 21h : de l’orge, des lentilles (cuites la veille au soir aussi), des tomates séchées, de l’avocat, des olives, du fromage vegan (un mélange de Jay&Joy et de Mozzarisella) et des pousses d’épinards. Avec une vinaigrette maison huiles de chanvre, olive et germes de blé et vinaigre de pommes.

saladeMercredi midi, j’ai apporté un bento de curry de légumes et d’orge, que j’ai mangé après avoir donné mon 3ème (et dernier) cours de yoga de la semaine.

Le soir, j’avais un baby-sitter et j’en ai profité pour aller prendre un cours de yoga (ça faisait un mois que je n’avais pas eu l’occasion de le faire, entre la crève et les cours de yoga à donner dès que j’avais du temps libre !) puis d’aller dîner avec mes copines dans mon fief vegan, à deux pas du studio Big Apple Yoga : la Brasserie 2ème art. En entrée, beignets de légumes à partager puis une pizza margarita délicieuse (et du vin blanc).

pizzaJeudi midi, je me suis retrouvée un peu démunie. Je n’avais pas assez cuisiné et n’avais pas de quoi m’apporter un repas, et mon resto adoré Vegitaï a fermé… Je me suis rabattue sur Cojean où j’ai pris une soupe asiatique (bouillon de légumes, nouilles et raviolis aux légumes), avec de la grenade en dessert (fruit trop bon mais tellement pénible à dépiauter).

Le soir, n’ayant pas profité de temps libre avec ma fille depuis quelques jours, j’avais envie de jouer avec elle et non de passer une demi-heure à faire à manger. On a commandé un plat sur Foodchéri, qui propose toujours des options végétariennes sympa, mais plus rarement des trucs végétaliens, mais c’était le cas ce jour-là ( un plat avec de l’épeautre, du tofu mariné grillé, du chou fleur, de la salade de chou rouge, de la betterave cuite et une sauce au tahin). En attendant la livraison du repas, j’ai laissé le choix à l’enfant entre faire de la gym, faire un gâteau et faire des dessins. Elle a choisi la Zym. Mes courbatures ont apprécié.

Vendredi midi, je suis allée manger au Pain Quotidien avec Copine de Londres. La veille, j’avais lu le livre de Mélanie du Chaudron Pastel, et j’avais en tête plein de bonnes idées pour mieux digérer sans avoir mal au ventre (je vous parlerai mieux du livre une autre fois, promis). J’ai pris la formule soupe de courge butternut + 1/2 tartine avocat (et un muffin aux myrtilles vegan en dessert). Radical : je n’ai pas eu mal au ventre du tout après le déjeuner, ce qui était rare ces derniers temps.

Vendredi soir, j’ai retrouvé ma copine M., qui n’habite pas à Paris et que je vois très rarement, pour une petite soirée parisienne. Evidemment, après un petit passage dans un bar à vin sympa du 2ème, on a terminé à la Brasserie 2ème art, où j’ai lamentablement abandonné toute idée de manger « sain » ou « léger » (alors que j’aurais pu prendre un pad thaï, un wok de riz ou même une tartine avec des légumes…) et j’ai commandé un kebab-frites. Trop bon.

Samedi midi, c’était un petit porridge salé, parfait pour un brunch flemmard mais super bon.

porridge(Je réalise en regardant ces photos qu’elles sont toutes sur Instagram, ce qui me pousse à m’interroger sur la pertinence de ces articles, vu que tout ce que je mange d’intéressant – à mes yeux – se trouve déjà là-bas. Mais bon).

Le soir, après une journée un peu loose dans les montages de meuble, courses, et réaménagement de chambre d’enfant (16h « Merde on n’a pas de sommier pour le f*** lit évolutif ». 20h : « Ah le livreur n’est pas passé avec le matelas ») (donc oui, en conclusion de notre journée moisie, l’enfant a dormi par terre sur son matelas de berceau) (elle était trop contente), j’ai cuisiné le kilo de betterave cuite (pas sous vide donc conservation hyper courte) que j’avais dans le frigo. Premier tiers en salade, deuxième tiers en burgers (recette chez Rose Citron) et dernier tiers en tartinade (recette du livre Healthy Vegan de Marie Laforêt). Au dîner j’ai donc fait des pseudo-burgers, c’est à dire steak de betterave dans 2 tranches de pain grillé, avec du fromage vegan (mozzarisella en tranches et creamyrisella), un reste de pleurotes du midi, quelques olives, de la tartinade de betterave, le tout avec plein de roquette. Un peu improvisé mais super bon.

burgerDimanche midi c’était mon repas végétarien (et non végétalien) du mois : on voulait bruncher avec des amis dans un endroit pratique avec enfants qui courent partout. Les endroits où on peut facilement bruncher vegan (mais pas seulement vegan, tout le monde n’a pas envie de manger 100% végétal dans mon entourage) à 6 dont deux enfants en bas âge ne sont pas légion (il y a toujours un critère qui n’est pas rempli, soit la nourriture ne plaît pas à quelqu’un, soit l’endroit n’est pas adapté pour des petits). ar exemple La Brasserie 2ème Art, la nourriture pourrait bien plaire à tous, mais il y a un escalier à pic sans protection et les tables sont hyper rapprochées : j’imagine bien le déjeuner cauchemardesque avec nos 2 furies) . Il y a bien Nanashi et encore pas toujours, souvent il n’y a pas d’option végane le midi. Bref du coup on est allés au Comptoir Général, où il y a énormément d’espace, un coin jeu pour les enfants qui fait même garderie (à partir de 4 ans, on y est presque !) où on peut laisser les petits jouer avec des animateurs pendant qu’on mange. C’est très grand, et il y a des buffets répartis un peu partout. Quasi aucune option végane (à part les jus et des fruits), mais pas mal de trucs végétariens, type tartes et quiches, gâteaux, viennoiseries et plateau de fromage. Du coup bah j’ai mangé tous les trucs précités ma foi.

Dimanche soir, j’ai fait cuire des pommes de terre et fait une salade vraiment rapide avec roquette, tomates séchées, pommes de terre, le reste de champignons de la veille, vinaigrette maison, olives et câpres. Et aussi une petite crème de lentilles à côté parce que j’avais oublié de terminer les lentilles beluga du lundi.

  • Recette de la crème de lentilles hyper rapide :
  • Des lentilles cuites
  • De la crème de soja (ou autre crème végétale, mais je trouve que soja et avoine sont les plus neutres en goût)
  • Jus de citron
  • Huile d’olive et de chanvre (pour les oméga 3)
  • Cumin
  • Sel et poivre
  • –> Mixer

En général je ne mesure pas, je fais un peu au jugé mais grosso modo c’est 1/2 briquette de soja pour une dose de lentilles (un petit bol quoi), 1/4 à 1/2 jus de citron, 1 cuillère à soupe de chaque huile et au moins 1 cuillère à café de cumin.

TIENS une photo qui ne figurait pas sur les réseaux sociaux (on comprend pourquoi)

TIENS une photo qui ne figurait pas sur les réseaux sociaux (on comprend pourquoi)

La semaine suivante, j’ai encore moins cuisiné. J’ai commencé à vraiment travailler pour mon CQP (le diplôme d’animateur sportif dont je vous parlais ici) et ça implique notamment d’aller plus souvent participer à des cours de sport… plus de sport de 7 à 8 le soir, plus de baby-sitting, moins de temps à cuisiner en rentrant du travail, même un truc rapide (à 21h je ne cuisine plus)… Donc ce sera à nouveau un « Qu’est-ce qu’on mange ? » version pas le temps qui vous attendra.

mars 5, 2017

Étiquettes : , , , , , , ,
  • hummm on a vachement envie de manger quand on voit tout ça, moi je dis !!! bisous !! et super merci de prendre le temps pour rédiger une récap !! j’ai relayé ton article sur le tricot vegan sur mon blog tricot (she knits and more sur overblog)

    • Ah merci pour le relais ! 🙂
      Cool que ces récaps soient utiles, j’aime bien les faire, même si ça prend un peu de temps, c’est chouette de prendre du recul sur sa semaine d’alimentation je trouve !

  • Mais siii ils sont bien ces articles ! Sur les réseaux sociaux on a tendance à regarder et consommer rapidement, ici on a le contexte 🙂 Et puis comme ça je prends note des restaurants à tester à Paris pour le jour où j’y retournerai. Bon dimanche et courage pour ta formation CQP!

    • Oui je me dis parfois que la tendance est à une consommation d’images et de textes rapides, qu’on s’éloigne de l’époque où les gens lisaient des pavés sans illustration : maintenant l’article de blog, c’est au moins une photo par paragraphe quoi. 🙂 M’enfin ma foi, comme mon blog n’est pas pro, je peux bien écrire autant que ça me chante, et que ceux qui en ont l’envie et le courage me lisent 😉
      Merciiii !
      Ah oui, je pense aussi faire un récap de mes resto parisiens favoris d’ailleurs 😀

  • Végitaï a fermé?????????? :'(
    Je ne suis pas sur Instagram, tes articles visent donc un public… différent, disons ( qui a dit moins à la page ? 😉
    Et sinon, tu mets des olives partout !!

    • Mais OUI figure toi qu’ils sont partis en vacances… et ont décidé de ne pas rentrer, début février. Dégoûtée ! Franchement ça me motive encore plus pour me préparer des bentos parce qu’aucun autre resto de mon quartier ne m’enthousiasme autant que Vegitaï en repas à emporter… Un tofuya par semaine, un Cojean par-ci par-là, un bo bun… mais bon les formules plat vegan/soupe de Vegitaï avec la coco fraîche, c’est inimitable !!!
      Haha oui c’est vrai que tu n’utilises pas Insta ! T’as raison, c’est un gouffre pour ton temps libre 😀
      Sinon haha oui c’est vrai, en fait j’en mets surtout dans les salades, je n’envisage pas une salade (surtout d’hiver, où t’es privée de tomates, concombres, et en version végane, sans fromage au goût fort type feta) sans olives je crois… Et une fois que j’ai ouvert le sachet pour ma salade, j’essaie de les terminer vite donc hop hop hop : olives PARTOUT (mais franchement c’est raisonnable, en été je mange des olives à chaque repas hein). 🙂

      • Le rêve ultime, partir en vacances et décider de ne pas revenir ! Avec tous tes plats avec la coco fraîche tu as du bien les aider 😉 Tu as fait une bonne action mais maintenant il va te falloir t’organiser encore plus pour tes bentos… Heureusement que tu ne te lasses pas de ce que tu cuisines, un gros curry, chili ou je ne sais quoi et hop !
        C’est marrant je n’arrive jamais à finir mes olives à temps…!

        • Mais oui hein ! Je sais pas ce qu’ils vont faire là-bas mais bon ils avaient l’air contents.
          Moi un peu moins, j’ai même envisagé de démissionner. 😉
          Oui heureusement que je peux manger du dahl ou du chili sin carne à tous les repas, en effet !
          Les olives une fois ouvertes, ça périme hyper vite : c’est pour ça qu’il faut penser à en mettre PARTOUT : sandwich, salade, pizza, assiette mezze, et même dans une soupe à mixer pour la petite touche salée. 🙂

  • J’adore! Instagram, c’est bien pour le côté instantané, mais l’article sur le blog…c’est encore mieux cette association des mots avec les photos:) et puis, comment tu concilies le tout avec la vie de tous les jours… J’adore te lire! Mais après, j’ai faim 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *