Qu’est-ce qu’on mange ? #Des muffins

J’ai manqué la publication de la semaine dernière mais j’ai décidé de ne plus publier mes bilans avec des semaines de décalage, alors tant pis, je passe directement à la semaine passée (ça m’apprend à être un peu moins psychorigide et à ôter du stress inutile de ma vie avec des contraintes absurdes, telles que « rattraper mon retard de blog »).

Lundi

Déjeuner : J’ai participé à un séminaire toute la matinée, à la fin duquel était proposé un cocktail/déjeuner. Comme j’avais vraiment très faim (il était 13h et j’avais bu une coupe de champagne à jeun) et qu’il n’y avait pas la moindre tomate cerise à se mettre sous la dent, j’ai mangé 2/3 petits toasts végétariens à la crème de champignons. En rentrant au bureau, je me suis arrêtée dans un traiteur libanais et y ai acheté des feuilles de vigne, des falafels et des feuilletés aux épinards.

Dîner : Dans mon frigo, des muffins salés vegan cuisinés la veille (grâce à une recette adaptée du livre Green Life de Victoria) (la garniture fait tout le boulot, avec la courgette râpée et les tomates séchées à l’huile, le muffin devient super moelleux) et une salade variée (variée car j’avais mélangé les restes de plusieurs autres salades) : haricots plats (pas écolo mais j’adore), tomates cerises, maïs, melon, avocat et féta végétale.

Mardi

Déjeuner : Après un RDV chez le dentiste, impossible de manger grand chose d’autre que des muffins , avec un reste de salade (et déjà, j’ai un peu galéré).

Dîner : De retour chez moi à 20h30, et après avoir couché ma fille (qui a négocié jusqu’à plus de 21h30, argh), j’ai regardé avec désespoir mon frigo (exempt de nourriture prête à manger, hormis les muffins que je gardais pour le lendemain) et mon réveil (réglé sur 5h45 pour donner un cours le lendemain matin). Sur la table trônait le dîner de Cher&Tendre, un plat de pâtes à la sauce crémeuse au parmesan et aux petits légumes, de Foodchéri. La torture. Du coup, j’ai copié : j’ai fait cuire des pâtes et revenir des courgettes et tomates, émietté du tofu rosso dessus et j’ai fabriqué un peu à l’arrache une sauce au fromage vegan que j’ai adorée.

Recette hyper facile de la sauce au fromage vegan (pas spécialement healthy) :

  • De la crème végétale (soja pour moi)
  • Du fromage végétal râpé ou en tranches (fromage râpé « Vegan DUO » de Bio Veg pour moi)
  • Une pointe de moutarde
  • Une pointe de Tabasco
  • Mélanger le tout dans un bol
  • Réchauffer (casserole ou micro-ondes : devinez ce que j’ai choisi ?) pour faire fondre le fromage dans la crème.

MIAM.

Mercredi

Partie de chez moi à 6h15, je me sentais hyper fière d’avoir réussi à préparer et embarquer un bento.

Déjeuner : Bento vraiment tout simple (faut pas s’enflammer non plus, je ne mitonne pas des trucs de ouf à 23h le mardi) avec les deux derniers muffins salés, de la poelée de courgettes et des tranches de tofu rosso. Pour agrémenter le tout, j’avais dans le frigo du mon bureau du fromage à tartiner Daiya (c’est une sorte de Philadelphia vegan) que ma copine Deborah m’avait rapporté du Canada (on ne le trouve pas en France, snif).

Dîner : Copine de Londres était de passage à Paris et il était hors de question de ne pas passer la soirée avec elle, fatigue ou pas fatigue. On a mangé des olives et des artichauts marinés, puis on a fait des pizza vegan toutes simples (avec sauce tomate en bocal, champignons de Paris, olives noires et un mélange de fromages végétaux dessus (Mozzarisella + le fromage râpé de Bio Veg). Et on a bu du vin, évidemment.

Jeudi

Déjeuner : Bento de pâtes aux courgettes et au tofu rosso – le même repas que le dîner du mardi, la sauce fromagère en moins vu que je n’avais pas eu le temps d’en préparer le matin : je me suis contentée de mettre du fromage râpé dedans.

Dîner : Soirée valises et fatigue (ma fille avait été malade dans la nuit, j’en étais donc à ma 5 ou 6ème nuit consécutive avec moins de 6h de sommeil, ce qui ne me réussit pas vraiment !). Du coup j’ai terminé la pizza de la veille (en ajoutant des cœurs d’artichauts marinés dessus) et l’assiette de pâtes aux courgettes de ma fille.

Vendredi

Début d’un weekend plus végétarien que végétalien. Je n’en suis pas particulièrement fière, mais l’époque où j’arrivais à m’organiser assez bien pour manger 100% vegan pendant 3 jours au milieu des festivités d’un mariage à la campagne est bel et bien révolue… J’avais écrit un article pour « Manger vegan en voyage » pourtant, je sais bien quelles sont les astuces pour se nourrir malgré les obstacles de l’itinérance et de la vie en groupe mais parfois, je manque juste d’énergie pour mettre en œuvre ces petites stratégies et cède à la facilité.

Déjeuner : Après avoir failli manquer notre train (à environ 10 secondes près), nous sommes arrivés à Saint Pierre des Corps, où nous avons récupéré notre voiture de location et avons décidé de nous arrêter dans un resto dans la ville de Loches. Petite place toute mignonne et une salade de crudités quasi vegan à la carte (il y avait juste des quartiers d’œufs durs que mon mec, ma fille et ma sœur se sont partagés). Et une assiette de frites.

Dîner : Après l’après-midi passé à préparer la salle du mariage (et à errer un peu), nous avons rejoint notre gîte pour faire les lits, coucher l’enfant et essayer de nous sustenter (il était pas loin de 23h quand ce moment béni est arrivé). J’avais trouvé, à la salle du mariage, du taboulé et du pain, et apporté un pâté végétal aux champignons de chez Bjorg (astuce vegan : avoir toujours sur soi une petite boîte de truc à tartiner qui ne se conserve pas au frais).

Samedi

Moment de solitude au réveil : les placards et le frigo sont absolument vides, il n’y a plus de pain, pas un seul fruit… On a juste deux paquets de brioche vendéenne piqués chez les mariés qui habitent dans le coin. A une époque j’aurais sauté le petit déjeuner et attendu le déjeuner, mais maintenant… ma fille était réveillée depuis 7h30, c’était ma énième nuit de 6h, et aller faire les courses à jeun à 11h m’a semblé insurmontable. J’ai mangé de la brioche et bu du café.

Déjeuner : Déjeuner acheté au petit supermarché du coin, avant de mettre nos habits de lumière pour le mariage par 32°C. Salade de champignons à la grecque, gaspacho, carottes râpées, melon, concombre, avocats et du pain.

Dîner : En entrée, une grosse assiette de crudités (salades, achards de légumes…) et en plat du riz et des haricots blancs à la créole avec du rougail tomates super pimenté (c’était un mariage réunionnais). Le cuistot m’a fait un steak de soja pour remplacer les caris de viande et poissons. Il y avait aussi un énorme plateau de fromages de la région et j’ai succombé à la tentation. En revanche, on est partis avant le dessert parce que l’enfant tombait de fatigue (l’époque où je dansais jusqu’à 5h du matin aux mariages semble aussi révolue).

Dimanche

Lendemain de mariage, journée de la flemme et de la facilité.

Déjeuner : On pensait avoir largement le temps pour notre train et finalement, on n’était pas en retard, mais pas non plus hyper en avance. Résultat le « petit resto sympa sur la route » s’est transformé en « Burger King à emporter pour empuanter le train ». Et évidemment, rupture de stock sur toutes les salades du Burger King ! J’ai pris des frites, des onions rings et des espèces de nuggets de fromage au chili : c’est typiquement le genre de repas végétarien qui ne me fait même pas plaisir, parce que ce n’est même pas particulièrement bon, mais clairement j’avais zéro envie de sauter le repas ou de manger 2 ou 3 barquettes de frites pour me caler.

Dîner : Retour à la maison, il faisait super beau alors on s’est dit qu’on allait prolonger le weekend et manger dehors. De plan loose en plan loose, ça a fini en pizza au fromage à La Rotonde.

De retour de ce weekend, j’avais envie de manger plein de légumes… ce qui n’est pas forcément une évidence quand on rentre chez soi le dimanche et qu’on enchaîne avec une semaine de travail le jour et cours de yoga le soir !

juillet 19, 2017

Étiquettes : , ,
  • Que d’aventure dans cette édition 🙂 Pour le blog, oui il faut parfois savoir lâcher prise … pas toujours évident 😉
    Pour les pois gourmands, les miens viennent de mon AMAP donc c’est tout à fait écolo 😉
    Je sais pas pourquoi, j’arrive pas à me motiver à faire des muffins / cakes sakés qui pourtant pourraient me sauver la vie (au moins) je vais regarder dans mes livres de cuisine (ceux qui n’ont pas pris l’eau – pour répondre à ton commentaire, en gros on attend des nouvelles pour refaire le mur par lequel l’infiltration est arrivée, et sinon on a des bds et quelques livres de cuisine qui ont pris l’eau :/ )
    Ce sont des bananes dans ta salade de crudités ?
    Je comprends que même s’il existe des façons d’être parée à toute éventualité, à un moment tu as envie de mettre ton énergie ailleurs !

  • Si jamais ça t’intéresse, voilà l’adresse du cake salé vegan ultime (et simplissime ) :
    https://leculdepoule.co/2015/03/21/basique-cake-vegan-sale-sans-oeufs-recette-de-base/
    J’ai tournicoté autour pendant de longs mois avant de sauter le pas et maintenant je le fais très régulièrement, et personne ne se doute qu’il est vegan. Bon, malheureusement ma fille n’est pas fan (mais elle n’aime pas les tartes salées non plus par exemple ), la dernière fois elle a extrait soigneusement les courgettes rôties mises dedans pour les manger seules.
    Et tu ne peux pas savoir combien ça me déculpabilise, de lire que parfois, tu craques par facilité pour une option végétarienne…
    Il faudrait que je goûte ces tartinades Bjorg, c’est en effet une super idée pour avoir toujours une option vegan facile en voyage

  • Décidément tu me donnes des bonnes idées . Après le porridge le fromage (suis pas vegan mais essaie de réduire produits laitiers au max).Et justement comme je voyage au Canada (ils ont aussi du super shampooing moins cher genre desert essence et de manière générale bcp plus de produits vegan même en grande distribution)

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *