Qu’est-ce qu’on mange ? #22

Pour le 22ème épisode de cette série, je me dis qu’il est temps de changer un peu de format.

D’abord parce que le format actuel est un peu long, à écrire et aussi (peut-être ?) à lire. Et aussi parce que parfois, j’ai pas le temps, alors je mange une soupe préparée la veille, et basta. Faut-il vraiment en parler ? Donc on va plutôt ne parler que des repas intéressants (selon mes critères, forcément).

La semaine du 17 juin, il s’avère que j’ai mangé des oeufs à la coque, car j’ai eu l’occasion d’en avoir des cruelty-free pour la troisième fois de l’année. Pour une vegan qui adorait les oeufs, c’est toujours un grand moment. J’ai fait des artichauts, avec. C’est marrant parce que je n’en mange pas beaucoup, sous prétexte que c’est compliqué, alors que c’est exactement comme faire cuire du riz : 20 minutes dans une casserole d’eau. Pour tremper les artichauts : de la vinaigrette à l’huile de truffe. Et pour compléter le tout : des pommes de terre vapeur avec une tartinade tomate-tahin. Cette recette me faisait envie depuis longtemps et en fait, j’ai pas trop aimé. Je ne suis pas certaine d’être fan de tahin, tout bien réfléchi.

Artichauts à l'huile de truffe

J’ai aussi fait une soupe froide de concombre et lait de coco (mixer du concombre et du lait de coco avec des herbes et des épices). C’était absolument dégueu. A ne pas refaire sans recette avec indications précises.

Echaudée par ces préparatifs culinaires foireux, nous avons ensuite dîné des fameux tacos vegan (cf ici).

Sans oublier de mentionner le brunch chez Joe Allen’s, où j’étais déjà allée il y a bien 4-5 ans, pour un brunch non vegan. Il s’avère qu’ils ont un veggie burger (vegan sur demande au Joe Allen’s Market et peut-être vegan par défaut au Joe Allen’s tout court – oui il y en a deux maintenant – si vous êtes un peu doué(e)s comme moi, il est tout à fait possible que les gens avec qui vous avez rendez-vous attendent à l’un des deux pendant que vous êtes à l’autre). Pas mal, pas fou, mais quand même pratique pour bruncher avec vos proches pour qui le brunch doit contenir des pancakes et du bacon plutôt que des superaliments d’Amérique Latine comme chez Sol Semilla.

Le reste de la semaine j’ai mangé du curry de lentilles préparé le weekend et des salades diverses et variées.

Avec plein de coriandre (et la soupe pas bonne qui se cache, au fond)

Avec plein de coriandre (et la soupe pas bonne qui se cache, au fond)

La semaine du 24 juin, j’ai mangé de la salade de fenouil. Je le mets dans la catégorie « intéressant » parce que c’est une découverte récente pour moi : j’adore le fenouil en salade avec plein de citron. Et du coup, c’est un peu la salade pas chiante à préparer : couper un fenouil en morceaux, mettre de l’estragon et de la vinaigrette au citron.

J’ai ensuite mangé un bol végétarien avec une sauce verte super saine et trop bonne (attention les yeux pour la photo) : de l’huile de chanvre, de la spiruline, du sel noir d’Hawaï et une goutte d’huile de sésame toasté. L’huile de chanvre, c’est trop super parce que ça contient un ratio parfait oméga 3-oméga 6. Si avec ça nous n’êtes pas convaincu(s), allez voir chez Mely, elle le dit mieux que moi.

Hmmmmm

Hmmmmm

Sur un bol végétarien qui contiendrait déjà des algues, c’est encore meilleur. Cette sauce existe en autant de versions qu’on a d’imagination, notamment avec de l’avocat, de la coriandre et de l’ail des ours (autant dire que c’est trop bon). Et en fait c’est aussi très bon dans des pois chiches, sur des haricots rouges, du riz… Ca marche partout, en fait. Et j’ai testé un grand nombre de versions en une semaine, promis.

J’ai aussi dîné chez Soya, restaurant végétarien tellement réputé que même pour y dîner à deux à 19h10 un lundi soir, il faut réserver. J’y vais souvent, chez Soya, et j’aime (vraiment) bien. Mais là, la serveuse était particulièrement… allez, c’est mon blog après tout : UNE GROSSE CONNE. C’est donc sans scrupule aucun qu’elle m’a traitée d’extrêmiste quand j’ai demandé si le vin était vegan, en plus d’être assez peu agréable pendant le reste du repas. Pas de bol pour elle, toute la tablée était vegan (la Vegan Mafia, encore de sortie) donc elle n’a pas trouvé de soutien pour me traiter de fanatique. Le pire, c’est que je ne vérifie même pas systématiquement si le vin est vegan… mais je me suis dit que s’il y avait bien un endroit où je pouvais boire mon verre de vin l’esprit tranquille, c’était un restaurant bio végétarien à 90% végétalien. Eh ben faudrait voir à pas trop rêver, ma petite dame. Du coup, j’ai pas pris de vin. Ni de photo, pour ne pas faire de pub. Mais bon si vous voulez vraiment en voir, allez sur le blog de The Flying Vegan, membre émérite de la Vegan Mafia.

J’ai aussi mangé pas mal de tartares de betterave, parce que je trouve ça super bon et que ça se prépare en 5 minutes. Je coupe toutes les betteraves d’un sachet en cubes ( précuites, du coup), j’ajoute du vinaigre, des câpres, de l’huile d’olive, de l’échalotte et pourquoi pas de l’estragon. Je suis super fan. Avec 4 betteraves, y en a au moins pour 2-3 repas, en prime.

Et puis sinon, encore des salades, des tartines de houmous, des sandwiches à l’avocat et des bols végétariens.

Et cette merveille pour terminer la semaine :

Pizza vegan maison avec poivrons jaunes, champignons, olives, fromage végétal - faut bien le terminer et basilic.

Pizza vegan maison avec poivrons jaunes, champignons, olives, fromage végétal – faut bien le terminer et basilic.

juillet 28, 2013

Étiquettes : , , , , , , , ,
  • Je suis rassurée de ne pas être la seule à avoir des expériences culinaires qui tournent mal.
    Je pense rater 1 smoothie sur 5, ce qui est un progrès compte-tenu du fait que je les ratais tous il n’y a pas si longtemps que cela…

    Et j’adore les artichauts ! O_o
    Ça me paraît toujours difficile à réaliser aussi, juste parce qu’il faut jouer à tetris avec dans la casserole.

  • sympa les artichauts, on a redécouvert ce légume l’an dernier et belle surprise, notre bonhommet adore ça ! lui son plaisir c’est de suçoter les feuilles trempées dans la vinaigrette, le coeur et le foin, pas son trip, mais ta semaine m’a bien plu
    bonne soiree !! bises

  • Ah, tiens c’est vrai que ça fait longtemps que je n’ai pas mangé d’artichaut. C’est typiquement un légume de vacances pour moi : la cuisson n’est pas super longue, certes, mais détacher les feuilles une à une pour aspirer le bas, ça me prend du temps souvent. Mais c’est très bon, en effet, et ça fait bien trop longtemps que je n’en ai pas mangé!

    La couleur de ta sauce est en effet irréelle, c’est incroyable d’arriver à une telle intensité naturellement! C’est bon, l’huile de chanvre? J’avais lu l’article de Mély, mais je n’ai pas encore franchi le pas de l’achat…

    Et sinon pour le vin, je n’en bois pas beaucoup et je ne m’étais surtout jamais posé la question, du coup je suis allée farfouiller et je suis tombée sur cet article de Libération : http://www.liberation.fr/economie/2013/02/03/dans-3-ans-un-millesime-sans-viande-ajoutee_878981
    Je suis sûre que si la serveuse de Soya était au courant, elle ferait moins la maline. Ce n’est pas bien ragoûtant en tout cas!

    • L’huile de chanvre, c’est particulier. Y en a des bonnes et des qui ont un peu le goût de foin. Moi souvent je fais moit-moit avec de l’huile d’olive, j’ajoute une goutte de sésame, du sel et de la spiruline : là c’est top ! 😀

      Il y a des vins non bio qui sont tout à fait vegan aussi, il y a notamment un domaine près de chez mes parents qui en fait (du bon, en plus !).

      J’ai envie d’artichauts, maintenant. 😀

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *