Qu’est-ce qu’on mange ? #21

Je vous parle d’un temps qui remonte pas mal. Pour tout vous dire, à l’époque, il ne faisait même pas encore très chaud, on attendait l’été impatiemment. C’était la semaine du 10 juin.

Lundi soir, j’ai mangé un truc de folie. Oubliez les champignons à l’ail et au persil : la recette ultime, c’est de les faire cuire avec du tamari (ou une autre sauce de soja) et du sirop d’érable. J’ai ajouté des dés de courgette à mes shitakés (c’est super bon ces champignons, mais clairement pas donné) et servi avec une salade verte, un demi avocat, des carottes crues et un Spicy Nut Butter Dip pour les carottes.

21 Lundi

Je crois que j’ai déjà donné la recette du Spicy Dip, mais c’est vraiment top bon, alors je la redonne :

Spicy Nut Butter Dip :

  • 2 cuillères à soupe de purée d’olégineux (moi je préfère à la purée de cajou, mais cacahuètes ça marche aussi. Les autres, j’ai pas essayé)
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1/2 cuillère à soupe de jus de citron (vert si on a)
  • 1/2 cuilère à soupe de sirop d’érable (ou autre sucrant liquide type sirop d’agave)
  • 1 gousse d’ail pressée
  • du piment de cayenne en poudre

–> Mixer.

Mardi midi, j’ai refait un bol végétarien avec les restes du dimanche (le recyclage de restes, c’est la règle de survie n° 1 pour manger du fait-maison tout le temps sans passer (toute) sa vie à cuisiner) soit de l’orge, des haricots azukis, plein d’un mélange « algues du pêcheur », de l’huile de sésame et des cubes de tofu aux amandes de Taifun. Toujours trop bon. Et un demi avocat pour la route.

Le soir j’ai mangé au resto thaï qui se trouve en bas de mon ancien boulot, où j’ai pris un curry de légumes super pimenté, comme à mon habitude (qui n’en est plus une puisque je ne travaille plus là-bas, mais le serveur s’en souvenait quand même). Ceci dit, mes copines vegan m’ont fait douter de la véganitude des plats thaï, dans lesquels il y a facilement de la sauce de poisson, d’huître ou autres joyeusetés. Je ne pense pas que ce soit le cas dans les plats estampillés « végétariens », mais dans les plats qu’on veganise soi-même, y a peut-être un risque. Je demanderai la prochaine fois.

Mercredi midi, direction le bar à salades Jour, que j’adore parce que je peux me faire des salades vegan de folie et qui vend des chips de kale, et que je déteste parce qu’il coûte cher (1.85€ pour ajouter une portion d’avocat ou de tomates séchées ou de brocolis, en moyenne, 10€ la salade composée) et qu’ils ont 4-5 pinces pour tout le bar… donc ils utilisent les mêmes pour la charcuterie, le fromage et les légumes…). Mais je n’ai pas mieux pour manger des bonnes salades dans le quartier, quand même.

Kale

Exemple de salade : Pousses d’épinards, Avocats, Tomates séchées, Pamplemousse, Brocolis, Edamame, Olives, Mélange d’herbes aromatiques, Sauce citron-huile d’olive.

Le soir, fatigue, pas envie de cuisiner, tout ça. Petit repas facile : mélanger de l’orge cuite le weekend avec des tomates et des olives. Sortir un rouleau de polenta (parfaitement, la polenta se trouve en rouleau à Biocoop), couper des rondelles, les mettre au four. Partager un avocat avec Cher&Tendre et tremper des carottes dans un reste de Spicy Nut Butter Dip. Voilàààà. 10 minutes de préparation, max.

21 Mardi

Jeudi midi, j’ai mangé les restes de la salade d’orge. Zéro effort, j’aime ce genre de repas.

Le soir, je n’avais toujours pas envie de faire d’efforts (petite note : ça dure depuis plus d’un mois, vous allez voir que mes repas sont de plus en plus simples, j’en suis à la limite du crudivorisme tellement j’ai la flemme de manger autre chose que des salades) alors j’ai fait un wrap façon tacos avec du poivron jaune, des haricots azukis cuits le dimanche, de l’avocat, du fauxmage fondu acheté sur Un Monde Vegan il y a longtemps – en fait j’aime pas trop le fauxmage du commerce -, des olives noires et des graines germées – germination réalisée par moi-même avec amour.

Wrap Tacos Vegan

J’ai un peu cramé le tacos, OK.

Vendredi matin (je parle rarement de mon petit déjeuner, puisque c’est quasiment le même smoothie vert à la banane tous les matins depuis plus d’un mois – je sais avant je n’aimais pas les smoothies à la banane. Ben j’ai changé), j’ai bu un jus de céleri, poivron, concombre, carottes et pommes (partez pas en courant, c’est super bon) puis je suis allée petit déjeuner en compagnie de la Vegan Mafia (=mes potes vegan de Twitter) (c’est un peu une mafia Gym Suédoise, yoga et tatouages, aussi, on a plein de choses en commun) chez Gentle Gourmet (restaurant vegan de son état). J’ai pris un pain au chocolat et du pain perdu, c’était beaucoup trop mais je n’avais mangé ni l’un ni l’autre depuis, pfiou, 18, 20 mois ? BONHEUR.

Le midi je suis encore allée au restaurant, italien cette fois-ci. J’ai pris une assiette d’antipasti de légumes, j’ai demandé plusieurs fois s’il y avait du fromage ou de la viande, elle m’a dit non d’un air très assuré et m’a apporté une assiette avec des boules de mozzarella, l’air de rien. CLASSIQUE. Mais les légumes étaient bons et ma compagne de déjeuner a eu double ration de fromage (plus facile de dégager de la mozzarella que de la feta émiettée) (si c’est le feté émiéttée alors que j’ai dit quatre fois que je ne voulais pas de fromage, je renvoie l’assiette, faut pas pousser non plus, hein).

Le soir, j’ai pris le train pour un weekend de folie en Bretagne, et j’avais donc mon petit manger dans mon sac, car le train, c’est pas très végé-friendly et qu’en plus j’aime pas faire la queue 2 heures à l’heure du dîner pour m’apercevoir que ce sera quinoa nature et compote, moyennant 12€. J’avais fait une salade de pommes de terres avec une sauce au vinaigre et des câpres, et un salade de pois chiches avec de la mayo vegan (j’ai à cette occasion fini mon pot de mayo vegan et me languis depuis). Avec plein de graines germées à côté, pour la verdure, quand même.

Weekend de folie en Bretagne, donc : accrobranche nocturne, char à voile, kayac de mer, barbecue, crêperie… J’ai mangé plein de salade de lentilles, des légumes grillés sur le barbecue, des tartines de tofu Soyananda (que j’avais apporté), des salades de crudités, des avocats, des olives et du houmous. C’était la configuration facile du weekend entre amis pas végétaliens, parce qu’on a fait plein de courses dès l’arrivée et qu’on a mangé une seule fois dehors – la fameuse crêperie où j’ai sorti mon petit sandwich avocat-tofu sans vergogne (après avoir demandé l’autorisation) pour accompagner ma salade verte et mon cidre.

J’ai mangé pas mal de Dragibus, aussi. On n’aurait jamais du me dire que c’était vegan, cette cochonnerie.

juillet 25, 2013

Étiquettes : , , , ,
  • Au resto tu devrais dire que tu es allergique au fromage comme ça ils vont flipper et t’en auras plus jamais ( ma soeur est allergique aux crustacés, on dit que s’ils en mettent une seule miette elle meure -vrai- alors tout le monde est au petit soin^^)

    Même en étant pas végétarienne moi aussi je ne mange que des crudités, j’ai trop chauuuud!
    Et en parlant de crudivorisme tu connais la chaîne de Candice beauty foly maintenant Fruity Harmony? toi tu es le côté « regardez que c’est délicieuuux » et elle c’est le côté  » philosophique » de la chose. Avec vous deux je suis au taquet pour mieux manger dans mon appart dans 1 mois et demi ( j’ai repéré le biocoop au coin de la rue)! là je carbure aux fruits^^

    Sinon le spicy nut utter dip à l’air d’une pure tuerie, j’essayerais j’adore le beurre de cacahuète à la base en plus donc je devrais aimer!

    • Oui clairement j’ai souvent lu/entendu des vegans dire que pour être sûr, l’allergie était le meilleur moyen. Mais bon tu perds le côté un peu pas « éducatif », mais de « montrer » qu’il y a une demande pour autre chose. Je me dis que si en Angleterre ou en Allemagne il y a souvent une option végétarienne ou vegan à la carte, c’est parce qu’il existe une demande et que du coup, en demandant ces options, quand on va au resto en France, on participe à cette évolution. Mais bon c’est certainement un peu utopique. 🙂
      J’espère que tu te régales dans ton nouvel appart ?
      Et merci pour les références du blog, je ne connaissais pas ! 😀

  • Ah, moi c’est la panisse que j’achète en rouleau en magasin bio, c’est hyper pratique ce truc : ça se conserve une éternité (plus d’un mois quoi), et le soir où tu as la flemme et que tu veux un truc sain et bon pour accompagner ta salade (ou ta soupe, soyons fous), ça te dépanne bien! Après ça se fait sans doute facilement soi-même, mais bon, les soirs de grande flemme, c’est trop dur!
    C’est drôle, je viens de m’apercevoir que ta sauce spicy nut butter dip ressemble beaucoup à la sauce que j’utilise en ce moment dans mes bols de quinoa ou de nouilles soba aux légumes, je rajoute juste un peu de mirin et d’eau, pour diluer. Et d’accord avec toi pour le crudivorisme, c’est d’ailleurs dans des moments comme ça que je bénis mon Vitamix : plein de carottes déprimées dans mon bac à légumes, envie de purée, pas envie d’allumer le gaz … Ben Vitamix n’a fait qu’une bouchée de mes carottes avec de la purée de cacahuètes et de la sauce soja, et c’était super bon!

    • J’adooooore les panisses ! La première fois que je suis allée en vacances chez mon copain, je ne comprenais pas l’engouement général autour de ce beignet sans goût. Mais avec le temps je suis devenue fan, et encore plus depuis que je suis vegan ! On en achète à l’Estaque puis on file les manger à la maison, pour l’apéro. 😀 Ca se fait facilement soi-même je crois, mais comme tu dis : fleeeeemme. 😀
      Mais oui, cette sauce est une super sauce à bol végétarien, en version diluée ! J’ai hyper envie d’en refaire maintenant, tiens. 😀
      Le Vitamix… ah la la ! En plus on entre dans la période soupe de potimarron à gogo, j’ai envie de mettre un petit coeur smiley, tiens. Allez, je le fais. <3

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *