Qu’est-ce qu’on mange ? #18

Je me suis mise à boire des jus de légumes le matin et me suis prise de passion pour le yoga Ashtanga (je faisais du Hatha Yoga, avant, ça me relaxait mais ça m’amusait moins) et Tara Stiles. Yoga et Jus de légumes (surtout Betterave/pommes/carottes ou Céleri/pommes/citron – quand on pense que je détestais la betterave et le céleri il y a moins d’un an…) : mes deux hobbies favoris du moment.

Du coup, je me suis aussi mise à manger super simple, parce qu’entre le travail, le centrifugeage de légumes (je n’ai pas – encore – d’extracteur, je centrifuge donc), la gym suédoise et les innombrables heures de yoga, j’ai moins le temps de mitonner des petits plats de folie. Mais c’est assez cool, en fait. Je mange des trucs super simples, mais j’aime bien.

Lundi 13 mai, étant rentrée de weekend assez tard la veille au soir, j’ai fait avec les moyens du bord. Petit déjeuner avec restes du placard, c’est à dire : Smoothie au chocolat, ouaiiiis. J’ai eu la recette dans l’un des mails que je recevais en suivant le 30-Day Smoothie Challenge du site Health is Happiness (d’ailleurs, je mange des smoothies tous les matins depuis que j’ai commencé ce challenge, j’aime bien). Dedans il y a du lait végétal, de la banane (j’en ai toujours quelques moitiés au congélateur), du cacao (cru de préférence), de la purée d’amandes, de l’eau de coco… Ca nourrit bien, y a pas à dire.

Le midi, j’ai testé un plat vegan tout prêt que j’avais dans mon frigo depuis un bail : le Wok aux champignons et au Tofu de Soy. Franchement, c’est pas mal. Ca ne coûte pas super cher, ce n’est pas mauvais (bon je ne suis pas fan de plats tous prêts et je n’ai pas l’habitude, donc je n’allais pas trouver ça super bon non plus), la composition n’est pas trop pourrie pour un plat préparé, c’est bio, c’est vegan… Ca vaut le coup d’en avoir un en dépannage dans le frigo. J’ai complété avec une petite soupe Sol Semilla (la Soupe Vitale) et j’ai mangé des fraises séchées en dessert.

Le soir, j’ai enfin fait des courses mais du coup comme j’avais terminé tard, je n’ai pas eu le temps ni l’envie de cuisiner ensuite. Je m’en suis encore sortie avec des trucs faciles et des trucs que j’avais en stock : une salade verte + tomates + pois chiches, des « steaks » de haricots rouges que j’avais préparés il y a quelques semaines en grande quantité et congelés, et un tartare de betterave (en gros, il suffit de couper de la betterave déjà cuite en dés et de l’assaisonner façon tartare, avec du ketchup, des câpres, de la moutarde, etc). Dîner honorable pour une arrivée chez moi à plus de 20h30.

18 Lundi

Mardi midi, je suis allée manger chez Cojean, dont j’ignorais totalement la présence à moins de 10 minutes de mon boulot. Bilan : pas une diversité de folie niveau plats végétaliens MAIS toujours au moins une option. Ce jour-là, j’ai pris une soupe « Tomate-Lait de coco et citronnelle » avec une salade de lentilles à l’avocat. Le tout était hors de prix (10€ les deux), mais franchement bon.

De retour chez moi, à nouveau tard, j’ai décidé de tenter ma chance avec une légumineuse trop souvent oubliée (en tous cas, oubliée dans mon placard depuis un bail) : hop, salade de flageolets. Avec une vinaigrette « Huile d’olive-Vinaigre-Sauce soja-Ail-Sel« , en laissant le tout mariner un peu (le temps de prendre sa douche, par exemple), c’est SUPER bon. J’ai mangé de la batavia et un avocat, avec. J’ai quand même pris la peine de faire cuire des pâtes (des pâtes de riz sans gluten aux algues, super bonnes) pour mon bento du lendemain.

18 Mardi

Mercredi midi, j’ai donc mangé mes pâtes, avec un curry de légumes à la rhubarbe que j’avais préparé euh… l’été dernier. Franchement, c’est mal, ne consommez pas vos propres plats surgelés près d’un an plus tard. Mais bon, je n’aime pas jeter, j’avais oublié l’existence de ce curry dans mon congélateur et le fait est que ça m’arrangeait bien de l’y trouver en cette semaine où j’avais peu de temps. J’ai eu du bol, ça s’était bien conservé. J’ai accompagné ça d’un peu de rougail dakatine rapporté de mon weekend familial. Le rougail Dakatine, c’est trop bon. Il faut que j’apprenne à le faire (c’est super facile, en plus) (mais tout est toujours question de dosage, quoi).

Le soir, j’ai fait une assiette un peu n’importe quoi, mais ne nécessitant presque aucune préparation et finalement fort satisfaisante : Salade de flageolets, avocat, carottes, tomates, tartines de houmous, dakatine, purée de tomates cerises-sésame (de chez Sacla, achetée après le succès de la tartinade « Tomates-Olives » : rien à voir, le version tomates cerises-sésame n’est pas bonne du tout).

18 Mercredi

Jeudi midi, comme on ne change pas une équipe qui gagne, j’ai mangé comme mercredi midi (et j’ai fini le curry de légumes à la rhubarbe, donc).

Le soir, je suis rentrée un peu plus tôt, de quoi préparer un repas un peu digne de ce nom : un bon vieux bol végétarien, avec du boulgour de petit épeautre (c’est bon mais ça coûte franchement un bras par rapport à d’autres céréales, genre 4€ le paquet), des courgettes revenues à la poêle, un mélange de champignons (surgelés), et une sauce au houmous (c’est à dire que j’ai dilué du houmous avec du citron et de l’eau pour qu’il ressemble à une sauce, quoi). Le tout avec un demi-avocat, pour assurer mon apport du jour en matières grasses.

18 Jeudi

Pendant que mes légumes et céréales cuisaient, j’ai préparé pour plus tard l’un de mes plats préférés, qui demande à peu près zéro effort et 20 minutes de cuisson : des haricots rouges aux épices et au lait de coco.

Rappel de la recette des haricots magiques(ça marche avec n’importe quelle légumineuse) :

Faire revenir un oignon et une gousse d’ail dans de l’huile (de coco, c’est une huile qui supporte bien la chaleur, contrairement à plein d’autres, et ça sent bon dans la cuisine). Ajouter une boîte de haricots rouges égouttés et rincés (si vous êtes organisé, vous avez peut-être des légumineuses que vous avez cuites vous-même sous la main), une boîte de tomates pelées, écrasez un peu la tomate. Puis ajoutez les épices (2 cuillères à soupe d’épices cajun pour moi, ou alors du cumin et du curcuma, ça dépend), le sel, le poivre, tout ça et enfin, le lait de coco. On peut ajouter du bouillon de légumes pour que ça fasse un peu plus « soupe » ou laisser comme ça. Ca cuit à feu doux pendant 20 minutes et miam. (Parsemé de coriandre fraîche et mangé avec des tranches d’avocat = tuerie).

Donc vendredi midi, j’ai mangé mes haricots au lait de coco et aux épices cajun. Avec plein de coriandre et de l’avocat.

Le soir, j’ai gaiement fini mes restes de la semaine, ce qui donnait encore une assiette de n’importe quoi : des champignons et des courgettes, une galette aux algues (achetée chez Biocoop, pas super bonne), un demi avocat, de la salade verte, des radis, des tomates cerises, du rougail dakatine.

18 Vendredi

Samedi midi, j’ai terminé mes haricots rouges divins, avec une petite salade aux tomates cerises.

Le soir, on a mangé super tôt avant d’aller à un concert, donc c’était du finissage express de frigo : Salade verte, reste de légumes (courgettes champignons), tartines de dakatine, tomates cerises, boulgour d’épeautre. J’en avais un peu marre des courgettes-champignons et des tomates cerises, alors à part le rougail Dakatine, je n’ai pas adoré ce repas.

Dimanche, une petite mission déménagement nous attendait. Ma soeur m’avait prévenue que le tout se terminerait très probablement au MacDo. J’ai donc apporté une terrine de pois chiches (selon la recette de livre de Melle Pigut) : je la fais souvent, en suivant la recette à la lettre, et elle est parfois parfaite, parfois un peu sèche. Dans tous les cas, elle est toujours bonne.

Le soir, en rentrant du yoga (oui du coup entre le déménagement, le boulot et le yoga, j’ai pas eu le temps de beaucoup cuisiner) (car le dimanche 19 mai, on est pile poil dans la période bénie où je travaillais tous les jours pour mon plus grand bonheur), j’ai fait une recette que je faisais tout le temps quand j’étais non vegan et que je découvrais la cuisine : soupe de petits pois à la menthe, version facile. On fait cuire les petits pois surgelés dans du bouillon de légumes, on mixe avec de la menthe. C’est tout. On peut ajouter un peu de crème (végétale donc), mais je ne trouve pas que ce soit tellement la peine, en fait (ça joue pas mal sur la texture mais je trouve qu’on a déjà une texture de folie avec le Vitamix. Avec un autre blender, j’ajouterais peut-être de la crème). Je l’ai mangée avec des tartines de beurre de cajou, pour la peine. (Beurre de cajou maison fait en suivant les indications de Mely, ici). Et encore une petite tartine de rougail Dakatine, pour la route.

18 Dimanche

juin 9, 2013

Étiquettes : , , ,
    • Hahahaha, c’est clair que mon blog est légèrement inclassable, quand même. Et dès que tu le mettras dans la catégorie « Cuisine », je vais faire un article sur l’acné ou mon nouveau démaquillant, tu vas voir. 😉
      Je ne connais pas cette recette, mais j’aime bien ce blog ! La recette a l’air bien sympa : hop, instapaper ! Merci ! 🙂

  • Tu sais que je viens de réaliser un truc… Tu manges des légumineuses à quasiment tous les repas, serais-tu accro gourmande ? :-p

    Le petit plat préparé l’année d’avant et oublié dans le congel, j’ai beaucoup aimé, tu m’as bien fait rire. Je n’ai pas de congélateur donc ce genre de chose ne peuvent pas m’arriver, mais je pense que si j’en avais un on pourrait avoir quelques surprises !

    Sinon, qu’est-ce que tu appelles terrine de pois chiches dans mon livre ? C’est troublant parce que j’avais prévu une recette de terrine qui n’a pas été publiée… haha, donc c’est quelle recette dont tu parles en fait, les galettes ?

    • Ah la la, mais oui, je mange beaucoup de légumineuses, à la fois par goût et par « faim » ! Je ne sais pas si c’est mon activité sportive (cette semaine par exemple j’ai fait moins de sport et mangé moins de légumineuses) ou ma gourmandise mais clairement, un jour sans légumineuse me semble un peu triste (sauf s’il y a plein d’avocat pour compenser), hahaha.
      Ah la « terrine » de pois chiches, je crois que tu l’appelles, dans le livre (flemme de me lever,haha), « cake de pois chiches façon panisses » ?

    • 🙂 Je congèle rarement des portions de fruits, sauf quand mes bananes sont trop mûres : c’est le seul fruit que j’ai toujours au congel ou presque, en fait ! 🙂
      Sinon pour les proportions du smoothie au cacao, je ne me souviens plus du tout, je te rechercherai ça et te dirai ! 🙂

  • Je suis vraiment admirative. 🙂
    Tout est une question d’organisation, c’est sûr.
    Heureusement qu’il existe des blogs comme les tiens qui me font me sentir moins seule, moins « extra-terrestre ».
    Argh…mes états d’âme…peut-être devrais-je en parler et me défouler sur mon blog? bouh… 🙁

    • Oh ben oui si tu as besoin de te défouler, un blog, c’est pas mal ! 😉
      Moi aussi je me sens parfois extra terrestre vis à vis de mes amis (avec qui, avant, je fumais plein de clopes en mangeait des planches mixtes dans des bars…) mais dans le même temps, j’ai aussi commencé à m’en faire d’autres qui vivent un peu plus « comme moi » (je reste très amie avec mes autres potes, hein, mais c’est chouette d’avoir aussi des gens qui partagent ces choses là avec toi !) 🙂

  • Ah maintenant j’ai faim! Tes journées de lundi mardi et vendredi me font carrément envie. Je vais essayer de m’en inspirer pour les jours à venir d’autant plus que je n’ai pas envie de cuisiner en ce moment (mais par contre j’ai quand même envie de manger bien et bon, faut pas se laisser abattre!)
    Ton début d’article me fait envie : yoga + jus 🙂 Je n’arrive pas à me mettre sérieusement au yoga et le matin je suis toujours un peu en retard alors je n’ai pas le temps de faire des jus (j’ai pas de vitamix mais j’ai un extracteur 😉 )

    • HIhihi ! Les steaks de haricots rouges, c’est trop booooon.
      En ce moment je n’ai pas du tout le temps de cuisiner (ni de bloguer, snif) et franchement, en achetant des crudités + en préparant des céréales et des légumineuses le weekend, je m’en sors très bien ! C’est pas toujours très « fancy », mais souvent bon et nourrissant (et rapide !).
      Oui, clairement pour faire des jus et du yoga le matin, il faut prendre fermement la décision de se lever plus tôt, comme si tu avais un cours à l’extérieur : en mettant ton réveil juste 15 minutes plus tôt, généralement, tu n’as plus le temps ! Moi en ce moment je suis très fatiguée donc je fais plutôt du yoga le soir pour dormir une heure de plus le matin, mais ça implique d’être capable d’attendre le dîner jusqu’à 21h30-22h (parce qu’en prime je rentre chez moi à 20h30). Par contre j’ai bien intégré jus et smoothie dans ma routine du matin et donc j’ai 15 vraies grosses minutes pour préparer le smoothie (pour le petit déj) et le jus (pour le goûter). 😀

      • Ah mais quand tu dis que tu fais du yoga, c’est toute seule sur le sol de ta salle à manger avec ton ordinateur qui te donne les instructions à suivre (oui, je schématise)? Tu ne prends pas de cours en extérieur?
        Parce que je garde un super souvenir de séances de yoga en plein air en Corse, mais je rechigne à chercher un cours de yoga près de chez moi qui corresponde à mes critères d’archi débutante (atomes crochus avec le prof, beaucoup d’explications, petit comité, environnement lumineux). Et pour le coup je n’ai gardé un bon souvenir du « Yoga pour les nuls » acheté il y a quelques années…Donc bon, je vais peut-être m’intéresser aux versions on-line.
        En tout cas, bravo pour ton hygiène de vie!

        • Si pour le yoga, je fais les deux ! 🙂
          J’ai fait du Hatha Yoga avec une prof géniale près de chez moi, pendant 4 ans, puis je me suis un peu lassée (au final, le style devait moyennement me convenir) et j’ai continué à en faire par-ci par-là chez moi uniquement (avec des livres, sans vidéo ni ordinateur).
          Récemment, je me suis réinscrite dans deux studios où je prends des cours de yoga Ashtanga (2 fois par semaine si je peux) et les autres jours, je fais chez moi, principalement en suivant les vidéos de Tara Stiles !
          Pour un morceau d’Ashtanga on ligne, j’aime bien ce site : http://www.ashtangayogaparis.fr/videos-fr/
          Il paraît d’ailleurs que ce studio est très bien. Moi je vais à Be Yoga (métro Raspail) la salle n’est ni lumineuse, ni glauque et sombre (pas de grande baie vitrée mais ça ne fait pas éclairage artificiel glauque, je trouve). C’est hyper cosy, je ne pense pas qu’on rentre plus de 15 personnes dans la salle en serrant bien, en général on est plutôt moins de 10. J’aime bien le cours d’Agata mais je ne les ai pas tous testés.
          Sinon je vais aussi à Trini Yoga, près des Grands Boulevards (métro Poissonnière plus exactement). Là il y a une très grande fenêtre, idem, cours en petit comité, profs super. Seul bémol (lol) je trouve que la salle sent très légèrement les pieds. Mais peut-être que c’étaient juste les 3 fois où j’y suis allée (je vais plus souvent à Be Yoga).
          Globalement, je crois que les « vrais » studios de yoga (= pas les clubs de sport avec option yoga) correspondent pour la plupart à tes critères, quand même… (sauf sur le côté lumière, il faut voir). 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *