Qu’est-ce qu’on mange ? #15

Ouaiiiiis je suis dans les temps. C’est parce que ne pas manger, ça en fait gagner, du temps, en fait (mais je vous raconterai mon jeûne une autre fois).

Voici donc, pour une fois, mes menus de saison et non trois semaines après la bataille.

Après 17 jours de voyages, restaurants, et diners américains, j’ai retrouvé avec plaisir ma cuisine. Les choses qui me faisaient le plus envie ? Des légumes, des soupes, des céréales complètes (mais je vous raconterai les repas en voyage aussi, plus tard).

Du coup, dès le premier weekend, j’ai fait un super méga bol végétarien (= une céréale, une légumineuse, des légumes et une sauce), dont j’ai pu faire un bento avec les restes pour reprendre le boulot, lundi 15 avril. Au menu du lundi midi : blé complet (après des vacances au pain blanc et aux frites en guise de féculents : BONHEUR), lentilles beluga, champignons de paris sautés à l’ail et au persil – épinards vapeur – sauce au sésame noir – j’ai eu l’idée grâce à un restaurant super bon à Toronto.

Décidément, les repas les plus moches sont souvent les meilleurs

Décidément, les repas les plus moches sont souvent les meilleurs

Le soir, l’envie de cuisiner était toujours là, du coup, j’ai préparé un repas presque gourmet (d’habitude je fais des trucs bons hein, mais je doute qu’on puisse qualifier ma cuisine de « fine ») : pâtes de riz noir rapportées de Londres (Wholefoods, je t’aime), pointes d’asperges, brocolis et sauce à l’asperge gentiment recopiée de cet article, une véritable tuerie. Je n’avais pas de graines de moutarde, j’ai mis de la moutarde à l’ancienne. Jai aussi ajouté plein de persil dans le mixeur, ça ne change pas le goût, mais ça ajoute pas mal de vitamines et une jolie couleur.

C'était plus joli en vrai. Promis.

C’était plus joli en vrai. Promis.

Mardi midi, j’ai emmené Copine de Londres chez Lemoni, un resto-cantine crétois que j’avais déjà testé à deux reprises. Pas de chance, il n’y avait pas de plat vegan ce jour-là, mais la soupe d’épinards et la salade aux légumes rôtis étaient très bonnes (notamment parce que leur huile d’olive déchire tout, ce qui augmente considérablement les qualités gustatives d’un plat de légumes).

Le soir, les effets du décalage horaire et de la nuit blanche subséquente ont commencé à se faire sentir (d’autant que je suis allée donner un cours de gym de 19h à 20h) et mes belles envies culinaires sont tombées à l’eau. Résultat : j’ai mélangé les restes des deux repas du lundi  pour faire un nouveau bol végétarien : blé, lentilles beluga, brocolis sauce aux asperges et plein de persil (j’ai décidé de consommer plus d’herbes). Dans ces bols, il ne faut pas se leurrer, c’est la sauce qui fait tout. Donc c’était trop bon.

Bol végétarien à l'asperge

Mercredi, les effets du décalage horaire sont devenus encore plus sévères, à tel point que  je me suis payé une méga migraine et que j’ai un peu oublié ce que j’ai mangé. Je me souviens m’être lamentablement trainée jusqu’à la cuisine et avoir composé une salade avec des choses ne nécessitant aucune préparation (salade verte, olives, tomates séchées, coeurs d’artichaut en bocal, houmous, avocat…). Et j’ai pas fait de photo.

Jeudi, après une première nuit de plus de 4h, j’ai commencé à retrouver mes esprits. Mais la fatigue, ça coupe l’appétit, donc je me suis contentée d’une (grosse) mousseline de courgettes (la mousseline, c’est entre la purée et la soupe) (car oui, on trouve à nouveau des courgettes à Biocoop, c’est peut-être un peu prématuré, mais j’avais super envie), accompagnée de craquelins trop bons que j’ai rapportés du Canada (au fromage végétal de noix du Brésil et à l’algue nori), le tout avec un peu de tartinade de lentilles beluga. Je suis assez fière de cette tartinade, parce que je la trouve trop bonne et saine et que c’est moi qui l’ai inventée. J’ai presque envie de lui consacrer un petit billet dédié, pour faire comme si j’étais blogueuse culinaire, tiens.

Mousseline de courgettes, Lentilles beluga en tartinade, craquelins canadiens de folie

Après manger, je suis retournée en cuisine pour préparer une terrine végétale pour les jours à venir (oui le décalage horaire, ça a ça de bien qu’on n’est pas fatigué le soir) (le matin étant une autre paire de manche) (enfin ça dépend du sens hein, mais je parle donc du retour Canada-France).

Vendredi midi, j’ai donc apporté deux parts de ma terrine végétale pour déjeuner après mon RDV annuel chez le coiffeur (j’ai trouvé un coiffeur bio vegan-friendly à Paris, il faut aussi que je parle de ça, tiens). C’était la première fois que je cuisinais avec de l’agar-agar et j’ai trouvé ça plutôt fun. Quand j’aurai fini mon jeûne, je vais faire d’autres terrines et de la pana cotta. La recette de base de la terrine est très neutre, donc pour ma part j’y ai ajouté (dessus, pas dedans) des tomates séchées, des olives noires, de la coriandre (plein), de la moutarde, de la tartinade de lentilles beluga… et j’ai mangé un reste de mousseline de courgettes avec.

Terrine végétale et accompagnements

Le soir, Cher&Tendre voulait aller dans un restaurant gastronomique. Je n’avais pas trop envie de me battre (ni avec lui, ni avec les serveurs en passant la réservation) et j’étais un peu découragée d’avance mais là, BONNE SURPRISE, il a appelé la Gazzetta, un restaurant du 12ème où on était allés ensemble il y a un bail et ils ont fait un menu dégustation (9 couverts) en version végétalienne, sans demander ce que c’est, sans broncher, de manière très simple. C’était super bon et pas très différent des assiettes d’à côté, dans lesquelles il y avait une viande ou un poisson en plus, mais les accompagnements étaient assez bien préparés pour ne pas avoir à rougir tous seuls dans leur assiette. Bref, je conseille (le menu 9 couverts n’est pas donné mais il y a un menu plus simple à 39€). J’ai pas fait de photo et c’est bien dommage. Je vais m’y mettre.

Samedi midi, j’ai remangé de la terrine avec toujours plein de coriandre, des cornichons, des tomates… Bref, la même chose que vendredi midi, à peu de choses près. Et en fait, je ne vous le cache pas : samedi soir aussi. Déjà parce que les proportions de la recette m’ont un peu surprise et que je me suis retrouvée avec une terrine pour six, et Cher&Tendre qui n’en voulait pas. Ensuite parce qu’elle est très bonne et hyper digeste, on ne s’en lasse pas. Enfin parce que j’étais bien contente de trouver le repas tout prêt dans le frigo !

Dimanche, c’était le brunch avec Copine de Londres et nos Chers&Tendres respectifs. Là encore, léger stress parce que les co-bruncheurs n’avaient pas forcément envie d’un brunch végétarien – encore moins végétalien. Pour ma part, j’entrais en pré-jeûne, donc je me devais de manger un peu léger (exit le brunch de Joe Allen qui, visiblement fait des vegan burger – mais ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde pour autant !). J’ai fini par dénicher le Sésame, Quai de Valmy, qui propose des formules brunch qui ont beaucoup plu à tout le monde (bagels, oeufs bio à la coque, tartines et dessert) mais aussi des salades, dont une entrée et une grosse salade vegan. J’ai pris un smoothie mangue-orange-poire (très bon, l’orange fraîchement pressée dominait, avec des petits bouts de mangue parfois) et une Veggie Salade, soit du quinoa avec de la verdure, du céleri et des fruits secs. Facile à refaire, nourrissant et très bon.

Le soir, je voulais entamer le jeûne et manger du bouillon. Mais je donnais un cours de gym le lendemain matin ET il me restait plein de terrine. Résultat ? Même repas que vendredi midi, samedi midi et samedi soir (quand on n’aime, on ne compte pas), avec un super bon demi-avocat en prime.

Depuis, c’est donc le jeûne. Mais ça sera pour la prochaine fois.

avril 24, 2013

Étiquettes : , , ,
  • Zut, comme je le pensais, mon long commentaire d’hier soir n’est pas passé, je crois que j’ai changé de page avant de cliquer sur « envoyer »…..
    Bref! Il faut absolument que j’essaie de faire des bols végétariens ! Mais mon manque d’imagination, qui lui préfère suivre une recette, aussi simple soit-elle, me freine un peu, surtout pour les histoires de sauce (là on reconnaît tout de même la supériorité des végétariens !)
    Les pâtes noires ont l’air sympa, elles avaient beaucoup de goût? Ca surprend!
    Enfin, tu ne seras pas étonnée de savoir que je culpabilise de ton léger stress pour notre brunch, c’est triste ! Tu sauras pour la prochaine fois que ça ne nous dérange pas du tout de manger végéta*ien 😉

    (la soupe crétoise était aux brocolis 😉

    • Oh mais non il ne faut pas culpabiliser ! De toute façon, l’obstacle principal aux restos végé, c’est Cher&Tendre ! Donc même si vous aviez été motivés, ça l’aurait saoulé. 🙂
      (mais on ira chez Sol Semilla un jour, quand même)
      Pour les sauces, tu as des petits bouquins aux Editions La Plage, ils sont tous fins (même collection que mon Veggie Burger) et coûtent aux alentours de 5€ je crois !
      Sinon ce que je fais moi, c’est que quand je vois une recette qui me plaît, j’isole la sauce et la note à part, pour la refaire plus tard si j’ai envie !
      En ce moment je suis à fond sauces à l’avocat et sauces au beurre de noix très épicées : miam !
      (Ah zut pour la soupe crétoise) 😉

      • Oui, la sauce à l’avocat mentionnée ce matin a l’air sympa! Merci pour le tuyau du petit bouquin 🙂
        Je crois que je n’ai pas trop le réflexe de manger avec des sauces en fait, à part les pâtes, j’ai peur que ça fasse bizarre avec d’autres choses!

  • « Décidément, les repas les plus moches sont souvent les meilleurs » haha c’est pas faux!
    Je vais bientôt être en appart donc avec une cuisine, je vais pouvoir m’y mettre!
    Tu fais tes courses dans un magasin spécial c’est ça? c’est cher?

    PS: la mousseline de courgette ça à l’air trop bon!!

    • Hihi, trop cool, le nouvel appart avec cuisine, tu vas t’éclater !
      Je fais la plupart de mes courses à Biocoop + marché bio + primeur en bas de chez moi pour le complément de fruits et légumes quand je suis à court !
      C’est plus cher, oui, mais tu peux trouver la plupart des trucs en pas bio ailleurs.
      Tu devras par contre regarder en boutique bio pour :
      – les flocons de céréales autres qu’avoine
      – l’agar agar
      – les légumineuses un peu spé type azukis, lentilles beluga… (moi dans mon Franprix il n’y a même pas de lentilles corail)
      – les céréales complètes
      – les galettes de céréales (marque Céréalpes)
      – le tofu aromatisé
      – les produits lactofermentés type Kefir, Kombucha, tofu lactofermenté…

      Bref l’option la plus économoique est d’acheter ces produits en magasin bio et le reste en magasin classique (+ faire les fins de marché pour les fruits et légumes) 🙂

      PS : la mousseline EST trop bonne ! 😉

      • Bon avec ce commentaire je vais pouvoir partir du bon pied, heureusement qu’il y a la blogo parce que je ne connais personne dans mon entourage qui mange bio/végétarien ( mon père pense que je devient adepte de la conspiration de la nourriture alala il croit que je devient dingue^^).
        J’ai été élevée à la boîte de conserve et aux bons plats français alors je fais un peu « tâche » (par nécessité on allait au moins cher).
        Mon copain n’est pas encore parti en courant c’est déjà ça. Il doit s’être habitué petit à petit, déjà le frigo est rempli de produits aroma-zone et je passe mon temps à déchiffrer la moindre composition qui me passe sous les yeux hihi

        PS: pour ce qui est du lait tu n’en bois pas?

        • Hello !
          Alors, comment tu t’en sors ? 🙂
          Ma mère me racontait hier qu’elle parlait avec une de ses collègues de ses courses du weekend (avant mon arrivée donc) et qu’une troisième collègue arrivant sur ses entrefaites et entendant parler de mon mode alimentaire avait été horrifée et paniquée, pensant que j’étais dans une secte. 😉
          Non, je ne bois pas de lait, en fait je suis 100 végétalienne donc je ne consomme aucun produit animal. Pour le lait, je n’en buvais déjà pas avant, par goût, mais j’en utilisais dans les recettes, par contre. Maintenant je cuisine autrement. 🙂

  • Comment fais tu ta sauce au sésame noir? ce sont bien des graines de nigelle? j’adore leur goût mais à part dans des cakes ou pains, je me demande comment les cuisiner!
    J’essaie désespérement de trouver des lentilles béluga depuis que tu en as parlé! donc à bientôt pour l’article sur la tartinade!

    • Sur les photos il y a :
      graines de tournesol (les blanches)
      graines de pavot (les petites noires)
      Les graines de tournesol, j’en mets à peu près partout et le pavot, ça me dure nettement plus longtemps (elles ont 2 ans, celles-là, j’ai perdu la DLC en plus, haha) puisque je les utilise uniquement dans des cakes ou sur des salades ! 🙂
      ARgh moi les lentilles beluga, je les achète à BIocoop ! En termes de diversité de légumineuses, les magasins « conventionnels », c’est pas ça quand même…
      Pour la sauce au sésame noir, je suis partie sur un truc assez basique : j’ai dilué la crème de sésame noir (marque Jean Hervé, en magasin bio) avec de la sauce soja et de l’eau, au goût ! Je n’ai pas encore cherché de recette plus élaborée, je pense qu’on peut faire mieux !

      • Merci pour la sauce au sésame noir, je connais bien l’ami Jean hervé mais je n’aurais pas osé acheter de la crème de sésame noir, sans savoir dans quoi l’utiliser!
        Les magasins traditionnels, oui, c’est la dèche, mais même en magasins « bios », ce type de commerce est encore trop marginal pour qu’ils aient toutes les variétés… surtout si on va chez des petites boutiques indépendantes. En belgique, on n’a pas de biocoop, les chaînes ont quand même l’avantage de pouvoir proposer plus de choix!

        • Ah oui, c’est quand même encore pénible de tout trouver… 🙁
          Mon paradis reste Wholefoods à Londres et aux US : ça coûte une blinde mais tu y trouves plein de choses !!!

          • je confirme, j’avais l’impression d’être dans un magasin de jouets à celui de NY, mais ça fait cher le ravitaillement hebdo ^^’

  • Coucou toi 🙂
    Je suis preneuse de ta recette de tartinade de lentilles beluga 🙂
    La beluga, ça me fait penser à un dauphin… une plage de sable fin…
    (J’ai besoin de vacances. On patientera avec un cheesecake ^^)
    Des bisous jolie miss <3

    • 🙂 Hmmm, plage de sable fin… Je n’ai même pas eu le temps d’ouvrir mon blog depuis le 25 avril 🙁
      J’ai 18 articles en retard, donc le fameux sur la tartinade (toute bête à faire, tu verras !) 😀

      • Anyway !
        Tu sais quoi, j’ai envie de jeûner moi aussi. J’essaierai bien pour sentir cette sensation que tu as vécu et décrit si joliment d’apaisement. Je pense que mon alimentation végétale fait que je n’ai pas besoin de detoxifier mon organisme. Je vis et mange sainement. Par contre, l’effet repos digestif, amélioration des migraines ( elles sont revenues régulièrement et assez intensivement depuis des semaines, grrr ! ) et zenitude m’attirent. 3 jours, c’est beaucoup mais en meme temps a la veille de me remettre régulièrement au sport ( j’ai enfin trouve une salle digne de ce nom … et a St-Petersbourg ce n’est pas chose aisée ), cela pourrait peut-être me faire du bien, qu’en penses-tu ? J’ai envie de tenter d’ici le we prochain ** A suivre …
        A bientôt !

        • Hello

          Alors as-tu tenté le jeûne ? J’étais triste de lire dans ton dernier billet que tes migraines ne cessaient d’empirer… 🙁 Peut-être bien que ça vaut le coup de tenter, qui sait…
          Et alors, le sport ? C’était bien de s’y remettre ?
          A bientôt, bises !

  • Un jeûne??? Alors là je suis impatiente d’avoir ton ressenti, ça me paraît très bizarre comme pratique en fait. Bon, il faut dire que je suis un ventre, donc j’ai du mal à me visualiser dans cette situation. Et puis bon, les effets à long terme, ça doit être intéressant aussi!
    Ta sauce au sésame noir me rend impatiente de trouver enfin dans mon mag bio la crème de sésame noir de Jean Hervé. Parce que j’ai beau savoir qu’on en trouve dans tous les magasins asiatiques, je préfèrerai rester sur du bio. Et je suis aussi impatiente d’avoir la recette de la tartinade de lentilles beluga (même si j’ai interdiction d’acheter de nouveaux légumes secs tant que notre stock n’a pas diminué…). Jamais testé encore le bol végétarien, mais là avec la description de ton premier bol de la semaine, je crois que je vais me laisser tenter, ça a l’air simplissime et délicieux à la fois!
    Et je ne te remercierai jamais assez de m’avoir fait découvrir les Biscru tomate & paprika, je ne m’en lasse pas. Il faudrait que j’essaye de varier les saveurs quand même!

    • Haha, mais moi aussi je suis un ventre ! Mais ça m’a encore plus motivée ! 😉 (pas parce que je voulais maigrir ou me priver, par curiosité, quoi).
      Oui je préfère aussi rester sur du bio quand je peux ! D’ailleurs avant je ne trouvais pas de graines de sésame noir à Biocoop et les achètais donc à K-Mart et la dernière fois, j’en ai vu ! Trop cool.
      Oui, le bol végétarien, c’est vraiment un truc de fonds de placard :
      – ta céréales préférée – ou celle qu’il te reste
      – ta légumineuse préférée – ou celle que tu as fait cuire en quantités industrielles le weekend dernier
      – des légumes cuits (idem que les légumineuses, genre les bouts de brocolis que tu as mis à la vapeur en te disant : On verra bien) ou crus : dés de tomates et concombres en été…
      – et une sauce (au pire du pire : je mets un peu d’eau et de citron dans du houmous pour le liquéfier, haha)
      Rha les Biscru tomate sont toooop ! Oignons Olives est un winner aussi. 😉

      • Je m’apercçois que j’ai fait ce week-end mon premier bol végétarien sans m’en rendre compte, super fière. Très miam et méga rapide : épinards et carottes finement hachées revenus avec un peu d’ail et d’huile d’olive/pois chiches (en boîte)/reste de boulgour/sauce houmous+jus de citron+eau (et là je vois ton commentaire et ça me fait bien rigoler)(en fait, hormis le boulgour qui a été rajouté à la dernière minute, c’est une recette d’un magazine anglais, que j’avais trouvée originale sur le coup…)(mon copain qui revenait d’une semaine de stage de sport intensif a beaucoup aimé aussi).
        Et sinon pour le livre de recettes dont tu parles plus haut à ta Copine de Londres, c’est celui-ci : http://www.laplage.fr/ecologie/Cuisine-Bio/Sauces-salades_0004_134_.html ?

        • Miam, sympa ton petit bol végétarien ! Ca devait être bien bon !!!
          En effet, c’est souvent super rapide à faire, surtout si on prend des légumineuses en bocal et qu’on a des céréales déjà cuites sous la main : dans ce cas, ça prend 10 minutes et encore ! 😀

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *