MAC à tout prix

Ok, mon blog ne contient pour le moment aucun message, mais ça ne signifie pas que je n’ai rien écrit. J’ai même écrit 17 premières phrases (c’est à dire, 17 fois une première phrase). J’ai aussi trouvé 6 ou 7 titres différents, tous aussi mauvais les uns que les autres et relatifs à des sujets divers et variés (le dernier en date n’est certes pas formidable, mais si l’on sait que la version précédente était « Asus versus Mac », on regarde mon « Mac à tout prix » avec beaucoup plus d’indulgence, non ?).

Je suis allée chercher un peu de réconfort / inspiration / courage / motivation chez Titiou, qui a commencé en juillet 2008 par « La première phrase est essentielle ».

Finalement, je crois que les premières phrases, les entrées en matière et tout ce qui va avec, ce n’est pas mon fort. D’ailleurs, à l’école (et jusqu’à la fac), ce que je détestais le plus, c’était la fameuse première phrase (et toute l’introduction, jusqu’au moment de la problématique, où, enfin, on arrêtait de raconter du vent, d’accrocher le soi-disant lecteur qui, de toute manière, n’avait pas d’autre choix que de s’accrocher parce qu’il était payé pour vous lire et accessoirement vous noter).

Mac à tout prix, je disais (voilà, j’ai fini mon entrée en matière, on peut entrer dans le vif du premier sujet dont j’ai choisi de parler).

Hier, je me suis servi d’un MacBook pour la première fois (il y a des choses pour lesquelles je suis complètement à la bourre sur notre époque, je ne comprends vraiment pas à quel moment j’ai raté un épisode. Dans la même veine, il y a aussi les films « cultes » que je n’ai jamais vus, mais ça, j’en parlerai une autre fois). Ma première manipulation sur MacBook n’était pas une expérience hallucinante, non seulement parce que j’ai déjà utilisé (très brièvement il est vrai) un iMac et possède un iPod et un iPhone, et ensuite parce que ma manipulation a consisté à brancher un disque dur amovible et à transférer des films du disque dur vers le bureau – mais ce n’est pas si évident que ça sur un Mac quand on n’a pas l’habitude, finalement).

Cet évènement majeur de ma journée d’hier (il ne se passe pas grand chose au bureau en août) m’a fait réaliser que, depuis 2 mois, je suis dans la tourmente la plus intense et la plus absurde qui soit quant au choix de mon nouvel ordinateur portable (mon bon vieil Asus acheté en 2005 étant en fin de vie) : nouvel Asus ou MacBook pro ? (c’est le moment où ceux qui me connaissent redoutent que je me lance dans un comparatif, certains parce que ça ne les intéresse pas, les autres parce qu’ils savent que je n’ai pas le niveau requis – mais NON, je ne vais pas faire de comparatif, ouf).

Non en fait, ce que je trouve fou, c’est le talent d’Apple.

Je suis une utilisatrice lambda, j’ai fini mes études, je ne joue plus sur mon ordinateur (mais depuis que j’ai découvert les jeux de civilisation, j’envisage sérieusement de m’y remettre), j’utilise un appareil photo Lumix de base et je ne retouche pas mes photos, je ne regarde pas de films sur mon ordinateur (PS3+lecteur DVD+lecteur DVD portatif pour les vacances)., je ne possède pas de caméra. Pour résumer, j’utilise mon ordinateur portable 3 ou 4 fois par semaine, pour regarder des recettes, faire des commandes sur Bazarchic (et Ooshop, mais ça, ça m’amuse moins) et peut-être maintenant, écrire un blog (sauf si je m’ennuie au bureau, comme c’est le cas aujourd’hui). Le talent d’Apple, c’est de faire en sorte que j’hésite à acheter un ordinateur à 1500€ pour ça. Et ce, alors même que j’ai touché un MacBook pour la première fois hier, rappelons-le. On pourrait penser que c’est parce que je suis une victime du consumérisme, un panier percé de première classe et une bonne cible crédule des opérations marketing. Il y a de ça, mais pas que. Il y a aussi que mon mec (ah tiens, comment je vais l’appeler sur ce blog ? Mec c’est moche, Copain, c’est chiant, Amour de ma vie/Chéri/Amoureux c’est sans commentaire, bref, je me pencherai sur la question plus tard) est un geek victime du consumérisme, panier percé ( cf ci-dessus pour la suite) fan de Mac et qu’il est très persuasif.

Mais il n’y a pas que ça non plus.

La preuve, quand je fais part de mes hésitations aux personnes de mon entourage, presque tout le monde me répond : « Prends un Mac » (du plus novice au plus geek, du plus fauché au plus aisé, en passant par ceux qui ne s’y intéressent absolument pas mais qui conseillent Mac dans le doute, parce que tout le monde dit que c’est mieux).

Voilà, on y est : tout le monde dit que c’est mieux, même si personne n’est certain que ce mieux justifie la hauteur du « premium » Apple (le premium étant ici au cœur du débat, puisque si le MacBook était au même tarif, je céderais très probablement à la pression de mes pairs et à l’argument « Mac c’est mieux »).

Pour illustrer mon propos, voici les deux ordinateurs qui occupent mes pensées depuis plusieurs semaines :

Le Asus U30JC-QX18V (j’admets qu’Asus ne fait pas d’effort sur la dénomination de ses produits)

Le MacBook Pro 13 pouces

Bon il semble que ledit Asus ne soit pas en vente sur le site actuellement, mais pour info, il était à 900€. Pour avoir la même chose en MacBook, on passe aux environs de 1500€ (sans Office).

Et au final, après 2 mois à tourner en rond, à me demander si ça en vaut la peine, si la différence de prix se justifie, si, comme me l’indique mon cher et tendre à qui je n’ai pas encore trouvé d’appellation bloguesque, ce n’est pas parce que « pour des caractéristiques identiques, un Mac peut marcher beaucoup mieux », j’ai fini par renoncer. J’ai renoncé à hésiter, et j’ai donc renoncé au Mac. J’en ai conclu que, si je n’arrivais pas à savoir si j’étais prête à dépenser 700€ de plus pour ce premium, c’est que je n’avais pas forcément besoin du premium.

Ceci étant dit, l’achat n’est planifié que pour décembre.

Si quelqu’un arrive à m’expliquer d’ici là pourquoi il vaut mieux acheter un Mac avec un processeur Intel Core 2 Duo, un disque dur de 320 Go et deux ports USB à 1500€ plutôt qu’un PC avec iCore 5 ou 7, un disque dur de 500 Go et trois ports USB à moins de 1000€, je crois que je ne demande qu’à me laisser convaincre. Parce que finalement, si tout le monde dit que « Mac c’est mieux », moi aussi je voudrais bien avoir un Mac.

Smootheries sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *