L’univers mystérieux de la maroquinerie

Bonjour les enfants, les amis, les gens, tout le monde. Je ne vous ai pas trop écrit ces derniers jours, parce que depuis que je suis privée de sport (j’ai subi un opération chirurgicale LOURDE, j’ai au moins 5 points de suture, rappelle-toi je t’ai raconté ça au quatrième point de mon dernier post, ) je suis une boule de nerfs en déprime. Rien de moins. La gym suédoise, ça rend accro. Quand on te la retire, t’as envie de mordre tout le monde, alors au lieu de ça, tu bois des litres de tisanes, tu confectionnes des kilos de galette maison, tu changes de vernis à ongle tous les soirs, tu te fais l’intégrale du Seigneur des anneaux, tu fais même les SOLDES (j’ai un blocage sur les soldes, ça me gonfle à peu près autant que de prendre le Paris-Bordeaux un vendredi 23 décembre à 20h30, tu vois le genre ? Moi je pars en weekend du vendredi 11h19 au lundi 14h12, pour être bien sûre que le train sera vide, et donc je fais les magasins quand c’est tranquille et rangé et je fais – éventuellement – les soldes sur Internet. Je vous entends déjà grommeler que tout le monde ne peut pas poser 1 RTT pour partir en weekend ni attendre la fin des soldes pour acheter des trucs, mais je crois dur comme fer qu’en partant 1 jour de moins en août, même si vous l’aurez compris, ce n’est qu’une image car bien évidemment, je ne pars pas en août quelle idée bizarre, et en faisant les soldes sur laredoute.fr et bazarchic (au hasard), c’est possible, ouh la mais je m’égare là). Je vais arriver au cœur du sujet (la maroquinerie, relis le titre mon petit), sinon je sens que je vais vous perdre (pardon, c’est le surplus d’énergie que je ne dépense pas au sport, mon cerveau part dans tous les sens). 
Qui a déjà mis les pieds dans une boutique Jérôme Dreyfuss ? Déjà, comme dans toute boutique chic, faut avoir l’air assuré (sinon la vendeuse te regarde avec l’air de très bien savoir que tu vas pas acheter un sac qui coûte un demi SMIC le petit modèle et surtout tu lis dans son regard que c’est méprisable). Sentiment de bonheur quand tu constates que tu as fait illusion. Et là, ça se corse. Les sacs ont un petit nom. 
« Vous êtes intéressée par le Bob ?
– Euh… Je crois. Il s’appelle Bob, le gros vert ?
– Non c’est Francky ! 
(à ce stade, tu as perdu tout son respect et il n’y a que le stagiaire qui a débuté au début de la semaine qui te sourit avec compassion). 
– Bon et Francky, il existe en jaune ? 
– Ah non désolée, le moutarde est épuisé. » 
Et puis après, une autre acheteuse arrive, qui hésite à remplacer son Willy taupe qu’elle a déjà depuis six mois par un Max noir (le noir, c’est du PYTHON), mais bon elle hésite parce que Max ressemble un peu à Oscar, qu’elle a en gris macadam. 
Moment de flottement, tu paies ton sac en billets de 5€ (ah je vous ai pas dit, c’était pour un cadeau !) et tu te dis que tu vas oublier cet évènement (et qu’un jour tu t’achèteras le Twee Mini, qui est trop mignon et tellement petit qu’il ne coûte que 300€). 
Jusqu’au moment où, des semaines plus tard, ta soeur voudrait bien un sac Nat&Nin pour son anniversaire. Tu appelles le revendeur. 
« Bonjour, je voudrais savoir si vous avez Lola, Monica ou Maelle, couleur Tonnerre ?
– On n’a plus beaucoup de Tonnerre, par contre il nous reste du Bleu aviateur. Vous cherchez quelle taille ? 
– Euh… De quoi mettre une pochette A4. 
– AH MAIS Mademoiselle, Lola et Monica, ce n’est pas du tout configuré pour du A4, mais pas du tout. Par contre, sachez que le Pénélope, c’est le Monica grand format. 
– Le Pénélope est le grand format du Monica (la phrase fait son chemin dans mon cerveau), d’accord et vous l’avez en Tonnerre (gloussements de mon co-bureau) ? »
Je vais donc tenter de briller ce weekend dans la boutique Nat&Nin (standing un peu en-dessous tout de même, ça va être du gâteau), en tout cas un peu plus que chez Jérôme Dreyfuss (les vendeurs se souvenaient assez bien de moi pour que ma copine puisse échanger le sac sans ticket de caisse le lendemain, ce que je n’appelle pas précisément se fondre dans le décor).
janvier 26, 2011

  • Merci pour ce moment de bonheur pendant l'attente chez le médecin…. Bon le truc, c'est que maintenant j'ai un grand sourire que je n'arrive pas a effacer de mon visage. Je comprends mieux maintenant pourquoi quand tu commences avec le luxe, t'es obligée de toit arrêter de tes autres activités… il faut suivre et se tenir a la page!

    Grosse

  • And the winner is… MACY EN COGNACCCCCCCCCCCCC

    M.A qui après avoir lutté chez Sophie sac pour arracher Macy et Maëlle à deux grosses jalouses, a chopé le premier cognac de la nouvelle collection

  • @Grosse : Après deux jours sur les sites de maroquinerie, j'ai découvert qu'en fait, quasiment TOUS les sacs portaient des prénoms. Fallait le savoir, hein ?

    @Anonyme : C'est rare qu'on me traite d'anti-snob, tiens ! 🙂

    @M.A. : Je suis fière de toi, faut pas se laisser piquer son sac par des grognasses qui l'ont même pas vu les premières !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *