Lubies a gogo : tellement d’oublis

Un certain nombre de personnes bien intentionnées et informées, au premier rang desquelles ma copine M. qui dit « Mystère et bouboule » parfois, en tous cas qui le disait quand on était au lycée, n’a pas manqué de me signaler que j’avais omis, intentionnellement ou non d’ailleurs, un grand nombre de lubies.
J’ai effectivement complètement oublié de mentionner les lubies alimentaires. Je pense qu’elles ont été reléguées quelque part avec les Pogs (à ce sujet, je m’interroge quant au commentaire Anonyme (C&T ?) qui indique que la Toquade des Pogs aurait commencé en 1996 ; j’ai ÉVIDEMMENT joué aux Pogs avant le collège).
La première passion alimentaire remonte (il me semble) au lycée : les Dragibus. Si tout le monde aime les Dragibus (non ?), j’ai effectivement eu une période assez intense que l’on pourrait, de manière très originale, nommer « Période Dragibus » pendant laquelle je vidais quotidiennement et consciencieusement le distributeur du lycée. Tiens, une petite pensée émue pour le cours de philo du lundi matin, pour lequel il me fallait bien mes deux boîtes. Précisons que je ne ressemblais pas à Monica adolescente pour autant : à 15 ans, on peut manger (presque) tout ce qu’on veut, c’est ça qui est bien. Amies adolescentes, mangez des Dragibus, ça ne durera pas toute la vie. Ce n’est peut-être pas politiquement correct de préciser que non, je n’étais pas grosse, mais tant pis. Par contre j’avais des boutons, parfois, voilà. Au sujet de la philo, il me vient un éclair de génie : la prochaine fois que j’aurais du mal à me lever le matin et qu’il me semblera que ma vie est triste et le lundi le jour le plus moche du monde, je tâcherais de me souvenir de la sensation de se lever pour à 6h45 pour un cours de quatre heures sur Les fondements de la métaphysique des mœurs. Ami(e)s adolescent(e)s, sur ce coup-là, je ne vous envie pas. 
Bon, comme tous les ados, j’ai eu ma phase McDo, mais pour le coup, je pense que celle-ci ne compte vraiment pas (sauf peut-être le moment où j’avais décidé que je voulais goûter tous les hamburgers de l’édition Le tour du monde ou quelque chose d’approchant…).
Par contre, la lubie « steak tartare », ça c’était quelque chose… J’ai découvert le tartare pour la première fois et même que c’était la meilleure surprise de ma vie : j’en ai pris une toute petite fourchette dans l’assiette de ma copine A., dont j’avais fait la connaissance peu de temps auparavant et, à compter de ce jour, j’ai mis un point d’honneur à manger au moins un steak tartare par semaine. Où que j’aille déjeuner ou dîner, je commandais un tartare à tous les coups. Je suis retournée régulièrement au Louchebem, et aussi aux Tontons, qui ont une carte impressionnante en la matière. D’ailleurs, C&T ne m’a-t-il pas attirée dans ses filets en me préparant un superbe tartare au couteau (qui reste le seul et unique tartare au couteau que j’ai mangé à ce jour, C&T si tu me lis…) ?
En vrac également, le citron pressé du matin pendant quelques mois, les moelleux au chocolat comme unique repas de la journée à l’hosto, le pain noir à tous les repas (toujours d’actualité) et bien sûr les Smoothies. 
Ma copine M. m’a également rafraîchi la mémoire quant à la lubie puzzle, que j’avais sincèrement oubliée… Pourtant là-aussi, il faut compter de nombreuses nuits blanches sur mes puzzles Gummibärchen (les petits oursons Haribo) ou Boticelli. C’est surtout le manque de place qui m’a poussée à abandonner ce hobby.
Dans la rubrique collectionneuse-folle il y a eu l’achat de l’intégrale Harry Potter en anglais alors que j’avais déjà lu les cinq premiers tomes, ainsi que la recherche effrénée, aux quatre coins de la France, des Labellos parfumés (si je n’ai pas poussé le vice à les commander sur Internet, il m’est arrivé d’entrer dans des supermarchés uniquement pour vérifier s’ils n’avaient pas Kiwi, Mangue, ou autre parfum qui pouvait me manquer…). 
Cette fois-ci, je pense avoir fait plus ou moins le tour. Promis, il n’y aura pas de troisième post sur mes (anciennes) lubies, je me tourne désormais vers l’avenir.
Mais voilà, on est le 1er septembre, il fait à peine 20°C, on sent l’automne et son quotidien frileux arriver, demain, c’est la rentrée des classes, lundi, à en croire les messages d’absence de nombre de mes collègues, ce sera un peu la rentrée sur mon lieu de travail, et je me dis : est-ce que mes courses à pied, La Parisienne et  Odysséa, la Gym suédoise, le Best Movies Project, et les séances de piscine avec M.A. vont suffire à affronter l’arrivée de l’hiver dans la joie et la bonne humeur ? 
En fait, je crois que l’unique objet de mes lubies est de colorer la vie et la rendre toujours marrante et remplie de projets. 
Et j’ai comme le sentiment que ma lubie automne 2010, elle se passera à la Fnac le vendredi 10 septembre au soir et qu’elle s’appellera Asus.
septembre 1, 2010

  • 20°C… parle pour toi grognasse, ici il fait 12°C!!! absolument navrée par ailleurs d'abaisser aussi violemment le niveau de langue de ce blog, mais tout de même, faut pas pousser mémé dans les orties (surtout si elle a pas de culotte hihihi :)) ca y est, c est fait, ce joli blogspot tend lentement mais surement vers le skyblog, encore quelques commentires de ma part et la mutation sera achevée !
    kiki le hareng saur

  • Humm, dans le précédent post il est mentionné que G. est à la source d'une bonne partie de tes lubbies (à partir de la fac en tout cas)…. Tu as peut etre oublié de mentionner que G. t'a aussi suivi dans TES lubbies (type Kochonland… tiens si je refaisais un comptes?) et a supporté certaines autres (type Labello !).
    Voilà, la vérité est rétablie. Non, mais, faut pas pousser mémé dans les orties non plus ((c) Kiki le hareng saur)!
    Sur ce, Ave !

    Grosse

  • "Ce n'est peut-être pas politiquement correct de préciser que non, je n'étais pas grosse, mais tant pis." Quelle subversion. Tu m'étonnes que google refuse de te référencer.

  • Chère Kiki le hareng saur,
    Tu trouvais le niveau de langue élevé jusqu'à présent, toi ? Ceci dit, c'est vrai que le thème "sous-vêtements de mémé" n'avait pas encore été abordé, merci d'y avoir remédié.(je constate au passage que M. qui dit Mystère et Bouboule est devenue Kiki, c'est noté, j'en tiendrai compte dans mes prochains post).

    Chère Grosse,
    Ah bon, c'est moi qui ai découvert Kochonland ? Je pensais que c'était encore une tes folies, tiens, mea culpa ! 🙂 Ca me rappelle que tu as également subi la lubie "Friends" pendant laquelle on a fait tourner deux ordinateurs H24 pour graver les dix saisons !

    Cher Anonyme qui ne daigne même pas signer et approuve l'inefficacité de Google, je t'ai reconnu, va faire du tartare au couteau.

    Smooth

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *