Les bilans du mois de Janvier

Est-ce qu’il y a des gens qui étaient déjà dans le coin en 2011/2012 (par « dans le coin » je veux dire « qui lisaient mon blog », en fait) ?

Parce qu’à l’époque, à la fin de chaque mois, je faisais un petit bilan des choses qui avaient marqué le mois, de mes trucs préférés, et c’était une de mes catégories d’articles favorites. Et puis j’ai arrêté, je ne sais plus trop pourquoi, mais d’un coup, près de cinq ans plus tard, ça m’a manqué.

Je me suis dit donc dit que j’allais remettre cette série au goût du jour. Evidemment, mes goûts, mon mode de vie et pas mal d’autres choses ont changé, en cinq ans, il va donc falloir réactualiser les catégories (je viens de relire les deux derniers articles de « Bilans », ça m’a fichu un petit coup de vieux).

Mes lectures :

Je n’ai pas de catégorie « Lecture » à proprement parler ici, parce que je fais une piètre critique littéraire. « C’était sympa » ; « Bof » ; « Addictif » sont à peu près mes critiques de base. Déjà au lycée, le commentaire de texte était l’exercice qui m’intéressait le moins. Etrangement j’avais de plutôt bonnes notes, mais je ne voyais pas du tout l’intérêt de la chose, ce délicat équilibre entre paraphraser et donner son avis m’agaçait.

Mais en janvier j’ai lu pas mal de bouquins, notamment parce que j’étais encore en vacances début janvier, et que j’ai passé les 12h d’avion du retour à bouquiner (pendant que ma progéniture s’enfilait épisode de Peppa après épisode de Peppa) (l’avion, ça te fait vite oublier tout principe éducatif) (tu enclenches le mode survie en même temps que le mode avion).

J’ai lu les trois tomes de la série Prince Captif, que j’ai trouvée bien écrite et captivante. Un mélange surprenant de medieval fantasy (bien qu’aucun personnage ne soit doté de facultés magiques, ça se passe dans un pays imaginaire, à une époque inconnue mais clairement non dotée d’eau courante et téléphones portables) et de romance, même si on ne la voit pas trop arriver, la romance, et qu’elle n’est pas au centre du roman (en tous cas pas des premiers). Bref, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, je me souvenais avoir lu une critique positive et j’avais trouvé le premier tome à 1€ pendant une « solderie virtuelle » des éditions Bragelonne. Et j’ai vraiment beaucoup aimé.

Le tome 15 de Psi-Changeling, de Nalini Singh, une de mes auteurs de Romance Fantasy favorites. En général dans ce genre de séries, je lâche au bout de 4-5 tomes. J’aime bien les univers différents du nôtre, et j’aime bien ces romans type « Harry Potter » pour les adultes, avec de la magie, la plongée dans un univers au fil des tomes… mais souvent, il faut bien l’avouer, c’est la déception : le cadre ne sert que de prétexte à une histoire d’amour bidon, l’univers n’est pas creusé ou alors c’est une reprise grossière d’un autre auteur à succès du même genre. Nalini Singh, pas du tout : elle crée des univers particuliers et riches, qu’elle peaufine à chaque tome, avec un intrigue qui se poursuit du tome 1, au tome 15, même si évidemment, la partie romance est importante et que chaque tome est centré sur un couple. Et puis bon après, dans la romance, chacun ses goûts : c’est plus ou moins cul-cul ou plus ou moins érotique selon les auteurs, plus ou moins original, aussi. BREF, Nalini Singh, j’aime bien. Le tome 15 était le dernier de cette série, qui reprend en octobre prochain sous un autre nom, mais toujours dans le même monde. Il était un peu moins bien, parce qu’il visait un peu à faire « transition » entre les deux séries, et que du coup bah… il ne se passe pas grand chose. Mais bon, c’était sympa, et vraiment j’aime bien cet univers.

Dans le même genre, j’ai justement lu une série qui s’appelait « The Phoenix Pack » de Susanne Wright, et c’était typiquement une espèce de reprise d’une partie de l’univers de Nalini Singh, en beaucoup moins bien, avec des intrigues franchement pas palpitantes servant de prétexte à la romance, qui était en fait plutôt de l’érotico/pornographie. Pas super intéressant (mais j’ai quand même lu la série entière, parce que j’ai du temps à perdre).

Et puis j’ai enfin commencé Outlander. Vous n’avez pas besoin de moi pour vous en parler, vu le degré de notoriété de la série (notoriété due à la série télé sortie il y a quelques années, car les livres étaient assez vieux et pas si réputés que ça avant). Je suis super fan. C’est très long (800 et quelques pages pour le premier tome), mais pas du tout ennuyeux, sans être non plus une succession d’aventures sans queue ni tête. La partie romance est présente sans être prédominante ou gonflante, la partie historique est en arrière-fond mais il ne faudrait pas non plus nous faire croire que c’est un roman historique hein. Mais c’est bien, vraiment.

Sport et yoga :

J’ai commencé ma formation (oui, encore une formation) CQP ALS (ça veut dire Certificat de Qualification Professionnelle « Animateur de Loisir Sportif ») (ça veut dire que la dame elle continue de donner des cours de Gym Suédoise et de Yoga, mais qu’à la fin, elle aura une reconnaissance étatique pour l’animation professionnelle d’activités sportives). Cette année, je vais donc devoir faire beaucoup de sport.

J’ai aussi repris un abonnement Yoga Glo, ce site de streaming yoga qui permet de faire du yoga dans son salon, avec un choix de professeurs vraiment impressionnant, et un catalogue de cours très riche. En ce moment mes profs préférés sont Jason Crandell et Kathryn Budig (dans des styles très différents, mais j’apprécie les deux).

Je suis également laborieusement arrivée au niveau 3-5 de FizzUp, l’appli sympa dont je vous parlais récemment.

Vegan :

Après des vacances réunionnaises à manger plutôt végétarien, je suis repassée sur du « full vegan » dès mon retour, et ça me fait un bien fou. Je l’ai dit plusieurs fois, j’ai une petite tendance « Flexi-vegan« , qui consiste à tolérer une « entorse » végétarienne à certaines occasions. Par exemple, en vacances dans une maison avec 9 autres personnes non végétariennes, avec un mode de vie à la cool, où on va à la plage sans prendre de panier repas en se disant qu’on achètera un truc sur place. Sur place il y a de s bouchons au porc, des samoussas à la viande ET des samoussas au fromage. Option 1 : tu ne manges pas. Option 2 : tu as anticipé et préparé à manger avant la plage. Option 3 : fromage. Il y a quelques années, j’aurais choisi l’option 2. C’était avant d’avoir un enfant. Maintenant, aller à la plage c’est déjà préparer le sac de l’enfant, se battre pour la mettre en maillot de bain, ne pas oublier les brassards, la crème solaire, la tenue de rechange… le temps de partir, je suis en sueur, et éreintée. Et si j’ai eu 30 minutes de libre dans la matinée, je les ai passées à bouquiner, faire du yoga, me baigner. Pas à préparer un tupperware. Je sais que l’immense majorité des vegans ne fait pas ce choix, et c’était mon cas à un autre moment de ma vie également, mais c’est celui que je fais actuellement. Quand c’est trop compliqué,je mange végétarien. Mine de rien, ça n’arrive pas si souvent que ça, si on fait l’effort de ne pas tomber dans la facilité de choisir le végétarien à tous les coups alors qu’on aurait pu faire autrement. N’empêche que je reste toujours vegan dans mon cœur (bah quoi c’est déjà pas mal non ?) et que je cherche toujours à revenir au véganisme dès que possible. Ce que j’ai donc fait dès mon retour. C’est sûr qu’à Paris, c’est plus simple d’être vegan à 100%.

Et puis comme je voulais recommencer une petite cure de maca pour arrêter de tomber malade tout le temps (on peut rêver) mais que la maca toute seule, j’aime pas trop, j’ai recommencé ma routine du chocolat chaud le matin (recette ici) (on peut ajouter les « super farines » qu’on veut, en ce moment je mets de la caroube crue aussi). Petit tuyau : j’ai mélangé dans un bocal les différentes poudres (dans les bonnes proportions), c’est à dire cacao cru, maca, caroube, sucre et cannelle, ce qui me permet de ne pas sortir 150 bocaux et sachets le matin, mais juste le bocal avec le mélange, dont je mets 3 cuillères dans une tasse de lait végétal chaud, avec un peu d’huile de coco.

Lifestyle :

Les soldes ont commencé. J’en ai profité pour continuer à renouveler progressivement ma garde-robe (je vous parlerai dans des prochains épisodes de mes vêtements vegan, écolo, éthiques et bidule), mais j’ai notamment pu m’acheter ces bottes de Beyond Skin, qui me faisaient fantasmer, soldées. Grand moment de joie.

Photo au bureau (promis je vais essayer de m'améliorer en photo)

Photo au bureau (promis je vais essayer de m’améliorer en photo)

J’ai encore repris le tricot (je dis encore car le tricot et moi, on se retrouve tous les 3-4 ans après une longue pause, et ce depuis 2004, année où j’ai maladroitement monté mes premières mailles). J’ai fini ma première paire de guêtres et j’ai surtout entamé mon premier pull (là encore, le tricot vegan mérite un article à lui tout seul).

Modèle Benoît de Une Poule à Petits Pas

Modèle Benoît de Une Poule à Petits Pas

Pour les 30 ans de ma sœur (coup de vieux, bis), on est allées se faire masser. Dans certains pays, comme par exemple les pays asiatiques, le soin par le toucher, et donc le massage en particulier, fait partie intégrante d’une routine « holistique ». Alors évidemment, ça ne coute pas 70€ le massage comme ici. Toujours est-il que j’adhère complètement à cette idée de se faire du bien par des massages réguliers quand on peut, et que le faire entre amies ou en couple est un bon moyen de passer du temps ensemble tout en faisant attention à soi. Récemment, j’ai découvert un centre de massage au milieu de Paris, Massage Concept, que je trouve très bien. J’y ai fait deux massages suédois à ce jour, c’est à dire des massages musculaires assez toniques, et j’en ai été très contente à chaque fois : l’endroit est agréable, les massages très bien faits, il fait assez chaud (je déteste avoir froid pendant un massage !), ils sont ponctuels, il y a une douche dans la salle de massage pour les gens qui ne supportent pas de garder l’huile sur eux (moi ça ne me dérange pas) et les gens sont vraiment gentils.

Voilà pour le mois de janvier, je ne peux pas vous promettre qu’il y a aura des bilans en février, mais là, j’avais envie.

  • Je crois que j’étais là pour les derniers bilan, même si je n’avais pas commenté. En tous cas ça fait un moment que je te suis 🙂
    J’aime bien les bilans mensuels aussi, justement ce matin je me disais que ça pourrait être bien à rajouter sur mon blog. Question pratique, tu as tout écrit à la fin du mois, où tu avais pris des notes ?
    Je suis fortement intéressée par le tricot vegan !!
    Tu fais combien d’heures par semaine de yoga + autres sports ? Tu as l’air de ne pas arrêter, et tu bosses à côté.

    • Oh la oui, tu es donc dans les parages depuis un bout de temps 🙂 Ca me fait plaisir !
      Oui je trouve ça chouette les bilans mensuels, je les lis souvent sur les blogs des autres, ça permet de parler de trucs pour lesquels on n’a pas forcément l’envie de faire un article entier, mais qui sont quand même intéressants !
      Je ne prends pas de notes, mais mes livres lus, je les note dans Goodreads. Pour le reste, c’est de mémoire ! Du coup c’est vraiment le bilan de ce qui m’a marqué ! Parfois aussi je trouve une idée dans ma liste d’articles de blogs : je réalise que tel ou tel truc ne m’inspire pas assez pour un article et je le mets dans les bilans.
      Le tricot vegan, c’est franchement un vrai sujet, c’est hyper dur de trouver du fil varié pour remplacer les fils préconisés dans les tricots (genre hello le mohair !), ça te coupe l’accès aux jolis kits du style we are knitters, et tu finis souvent avec du fil 100% acrylique. Mais j’ai fait quelques découvertes alors j’en parlerai bientôt 🙂
      Je ne fais plus tant d’heures de pratique de sport et yoga en fait, parce que je donne beaucoup de cours de yoga, et même si je fais des démo quand j’enseigne, je ne fais pas le cours, contrairement à un cours de gym suédoise par exemple. Ces derniers mois (depuis que j’enseigne le yoga en fait), je fais moins de yoga et gym en salle, donc c’est plus dur de compter les heures parce qu’il ne suffit plus d’additionner les heures de cours pris comme avant. Je fais grosso modo 3 fois 20 à 30 minutes de fitness chez moi (FizzUp) et la même chose de yoga. Et je vais au studio de yoga 2 fois par semaine pour un cours d’1h à 1h30. Parfois j’arrive à aller faire de la gym en salle pour 1h aussi, et d’autres fois à faire un atelier de yoga le dimanche après midi, soit 2h d’un coup (le bonheur). Voilà, en gros 😉

      • Mais tu m’as fait une super longue réponse ! 🙂 Quand je t’ai connue tu étais surtout sur de la beauté, et puis tu as commencé à parler végé, et puis yoga, et puis bébé ! C’est chouette de te suivre 🙂 J’aimais bien les « qu’est-ce qu’on mange » aussi.
        Cool pour tes découvertes tricot, je suis en plein réflexion pour limiter/supprimer la laine, mais j’aime bien tricoter (et avoir chaud accessoirement !).
        En fait les profs ce sont ceux qui en font le moins 😀 En tout cas tu prouves qu’on peut concilier vie de famille et sport.
        PS: je viens de voir que ton menu en haut ne fonctionnait pas !

        • Haha oui c’est clair que la ligne éditoriale de mon blog est… variable. 🙂 Figure toi que les qu’est-ce qu’on mange me manquent trop aussi : du coup j’en ai écrit un sur la semaine dernière, héhé !
          Oui, supprimer la laine, c’est pas facile franchement. Pour moi, ça reste le plus dur avec le fromage, c’est pour dire. Le cuir, la viande, le poisson : zéro souci. Le lait j’aime pas, la crème bon ça se remplace pas trop difficilement, les oeufs, ça dépend des moments (y a des jours où je tuerais pour un oeuf à la coque) (c’est le cas de le dire, haha) mais le fromage et la laine. Aïe. En ce moment je rêve d’une espèce de robe pull en belle maille torsadée. Je sais pas tricoter les torsades, et puis un projet comme ça me prendrait 2 ans quoi. Alors j’ai regardé un peu sur Internet et j’ai juste pas trouvé un truc vegan écologique et éthique. Y a des trucs en acrylique made in china ou des trucs éthiques et équitables faits en italie 100% laine mérinos. Pas facile. 😀 Mais je ferai un article sur le tricot, oui !
          Je pense qu’on peut concilier sport et vie de famille, mais ça dépend vraiment de nos aspirations (certaines personnes que je connais trouvent inenvisageable de sortir un soir par semaine ou d’aller au sport tous les samedi après-midi par exemple) et puis aussi de notre boulot (si tu as une famille ET un boulot qui te fait terminer à 20h ou t’empêche de prendre de longues pauses déj, c’est déjà plus compliqué…).
          PS : ah zut, il marche chez moi, qu’est-ce qui bugue pour toi ?
          PPS : la reine des réponses concises.

          • Cool pour le futur article « miam » !
            Pour les torsades, franchement c’est hyper facile, il faut simplement une aiguille à torsade, et ça se fait « tout seul ». Mais oui ça mettrais une éternité à tricoter une robe !
            Pour le moment je n’ai pas d’enfant à la maison, donc pas de soucis, mais comme depuis quelques temps j’essaye de me bouger un peu, j’aime me dire que c’est possible. Mais je pense que je vais surtout m’orienter sur faire plus de yoga à la maison. Je me suis lancée avec retard dans le programme Révolution de janvier d’Adrienne et j’ai fait 5 jours o/ !
            Le menu fonctionne, je ne sais pas pourquoi quand javais testé ça ne fonctionnait pas (mais sur quel ordi/ navigateur je ne peux te dire !)
            Belle journée, et bon rétablissement j’ai vu sur insta que c’était pas la forme

            • Oui les tornades n’ont pas l’air si techniques que ça mais j’ai encore un peu de mal avec le fait de compter les mailles, je m’embrouille vite (« attends j’en ai fait 3 ou 4 là ? ») et aussi encore du mal parfois à reconnaître si je viens de faire une maille endroit ou envers juste à la tête de la maille et la manière dont elle se présente. Sur certains points (cotes 4*4 par exemple) ça roule tout seul mais sur d’autres (point de riz…) c’est pas toujours gagné… 😉
              Ah oui j’ai l’impression que plein de gens font le programme Révolution d’Adrienne, elle est vraiment top.

  • J’étais là pour tes bilans et c’était les articles que je préférais alors ravie qu’ils soient de retour !
    J’ai lu prince captif, le tome 1, et j’ai bcp aimé. J’ai les 2 autres tomes sur ma Kindle et je vais les lire bientôt 🙂
    Vegan de coeur, c’est mignon ! J’ai un peu la même philosophie que toi mais sur le végétarisme (flexitarien). Je mange végétarien à 90% mais il arrive qu’on ait pas le choix et dans ce cas là je vais prendre du poisson. Mais la plupart du temps j’arrive à trouver une alternative végétarienne 🙂 Les gens sont bien plus open qu’il y a 5 ans !

    • Ah trop cool !
      Oui hein, j’ai commencé Prince Captif sans savoir du tout ce que c’était et j’ai vraiment beaucoup apprécié !
      Oui, c’est de plus en plus simple d’être végétarien ou végétalien, c’est clair ! Après ça dépend aussi de ton entourage et des endroits que tu fréquentes, clairement ! Moi je suis la seule végé de quasi tout mon entourage (à part mon groupe de copines vegan, avec qui on s’éclate dans les restos vegan) et donc les gens font certes attention à trouver des endroits où je pourrai manger, on ne va pas non plus à 8 dans un resto 100% vegan pour une personne vegan quoi (en prime les resto vegan sont souvent petits alors la table de 8 c’est pas toujours gagné, haha). Bref faire une exception et grignoter un peu de fromage avec du pain quand je n’ai pas d’autre choix ne me traumatise pas plus que ça, par contre j’essaie vraiment de faire mon max pour que ça n’arrive pas trop souvent (genre par exemple si j’ai été obligée de faire ça le vendredi soir, je mets un veto sur un endroit non vegan-friendly le reste du weekend) 🙂

  • Ahah, welcome dans l’univers d’Outlander!!!! Je n’ai pas trop apprécié les premiers tomes car j’ai trouvé la romance très mal écrite (genre roman harlequin, vraiment!), c’est hyper mièvre alors que dans la série c’est vachement mieux amené je trouve (et bien plus féministe!), mais, plus on progresse dans les tomes, mieux c’est! Je te laisse découvrir tout ça, mais là je suis aussi accro qu’harry potter, et ça fait du bien de retrouver cette sensation de ne pas pouvoir lâcher un bouquin!

    Par rapport au véganisme, je suis outrée que tu n’ai pas toujours des snacks, que dis-je des repas véganes toujours dans ton sac à main, je vais te dénoncer à la police végane, attention^^. Blague à part, qu’est-ce que ton discours non -culpabilisant me fait du bien, tu n’as pas idée!! <3

    • Mais ouiiii je suis tellement à fond dans ces bouquins ! Je viens d’entamer le tome 2 (livre) et là du coup je regarde en même temps la saison 1 de la série (je pense que j’aurai du mal à me coltiner le pavé de 900 pages si je connais toute l’histoire donc je préfère dans ce sens, haha). J’ai pas trouvé ça trop trop mièvre, mais bon faut dire, des harlequins, j’en ai lu plein dans ma jeunesse, alors j’ai un niveau d’exigence assez faible pour ce qui est de la mièvrerie… Par contre c’est sûr que c’est pas hyper féministe, mais est-ce bien réaliste de faire un truc hyper féminise en 1750/1950 ? Question ouverte. 🙂
      Alors moi aussi j’aime bien la sensation de ne pas pouvoir lâcher un bouquin, mais j’ai un mal fou à gérer la frustration de DEVOIR quand même le lâcher, haha. Quand je lisais HP, j’étais étudiante. Au pire, bah je le lâchais pas et je faisais une nuit blanche, haha. Maintenant, je suis obligée d’arrêter en arrivant au bureau, j’enchaîne sur ma journée, mon cours du midi, ma fille en fin de journée, la série en amoureux (sachant que mon mec n’aime pas, on regarde pas Outlander ensemble) et je dois attendre 23h pour relire un petit bout (disons 15 minutes parce que le lendemain je me lève tôt) : ARGH (enfin je dis tout ça mais en vrai je suis malade depuis 5 jours donc je lis 8h par jour).
      Hahaha, j’avoue, le repas vegan toujours prêt à être dégainé… à un moment lointain de mon véganisme, j’avais ça. J’aurais expliqué à quiconque voulait bien m’entendre à quel point on pouvait ne faire aucune entorse si on y tenait vraiment et blablabla. Je me suis ramollie avec le temps, faut croire. 😉

  • Pour Outlander en fait, je trouve que la série est plus féministe que le bouquin, pour les scènes de sexe notamment. dans le bouquin Claire est je trouve, certes, submergée de désir (qui ne le serait pas avec Jamie, hein!), mais dans une sorte de passivité, ne prenant du plaisir qu’en « cambrant les reins pour qu’il la prenne plus profondément » (cette phrase revient peut-être 200 fois dans les bouquins…), alors que dans la série, elle est plus active dans sa sexualité je trouve. bref, je pinaille!
    J’étais en arrêt cette semaine aussi, j’ai lu 8h par jour aussi, j’en suis au tome 8, après y’en a plus, au secours!!!

    • Haha j’adore la citation ! J’ai pas fait gaffe, mais peut être que c’est parce que je l’ai lu en anglais et qu’on fait moins attention aux répétitions dans une autre langue ! Mais ça m’avait pas choquée plus que ça je dois dire. Je suis au tome 2, je ferai attention à ça du coup (merci de m’avoir gâché tout le plaisir HEIN). Haha oui tu as bien bouquiné dis donc ! Moi j’ai principalement regardé la série et tricoté pendant mon arrêt du coup il me reste pas mal de lecture 😉 (ça tombe bien, j’ai repris le boulot et donc le métro, héhé).

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *