Le tricot vegan #Des guêtres

J’adore tricoter mais j’essaie de faire des choses utiles, que quelqu’un va porter. Pas une sixième écharpe, donc.

Les guêtres, je trouve ça super joli et pratique. Pour les enfants, ça évite le legging un chouilla trop petit qui remonte et les chevilles à l’air (quel parent ne se retrouve pas à mettre un legging taille 2 ans à son enfant qui porte du 3 ans depuis plusieurs mois parce qu’il ne reste que ça dans la commode, hein ?) (non, personne ne fait ça en fait ?). Pour les adultes, c’est joli sur un legging, et ça permet aussi de porter ses leggings courts en plein hiver, quand on a finit le stock de leggings longs justement ou encore avec des bottines et des collants. Bref, j’aime bien.

En termes de technique, c’est sympa aussi parce que si on tricote en rond, pas besoin de coudre. C’est une pièce qui se tricote assez vite, aussi. Pour tricoter en rond : regardez des vidéos sur la technique du magic loop (par exemple celle de Knit Spirit), c’est assez simple une fois qu’on a compris le principe !

Donc j’ai voulu faire des guêtres. Ma petite astuce en tricot, c’est qu’en général, je commence par un modèle enfant avant de me lancer dans la version adulte. Ca me permet de voir si c’est accessible pour moi ou pas, sur une version qui va un peu plus vite que la taille « grandes personnes », et qui impose d’acheter peu de pelotes (voire pas du tout si j’ai des restes).

Cet hiver j’ai donc tricoté deux modèles de guêtres (et j’en ai repéré pas mal d’autres aussi).

Les guêtres faciles pour enfant

J’ai trouvé un modèle gratuit sur Ravelry (ici), quelque chose de tout simple : du jersey, c’est à dire tricoté tout à l’endroit avec des aiguilles circulaires. Le patron est en « superwash mérino », une laine douce et légère. J’avais des pelotes 100% coton de chez Phildar dans mon panier de tricot (le modèle Cabotine), donc j’ai tenté avec ça. Ca a bien marché, la différence principale étant que le coton, c’est plus lourd que la laine, du coup si la guêtre n’est pas exactement à la bonne taille, elle va plus facilement tomber sur la cheville et faire un gros bouchon. Donc là où le patron conseille de repasser sur des aiguilles plus grosses (taille 5 au lieu de 4) pour faire les côtes à la fin, je suis restée sur du 4 et ça tient mieux (je ne l’ai fait que sur la 2ème guêtre donc j’ai pu voir la différence).

Photo floue avec modèle mouvant

Photo floue avec modèle mouvant

Les guêtres faciles pour adultes

Je me suis donc lancée dans le modèle adulte. J’ai trouvé un patron gratuit sur un blog, ici. Là encore ça se tricote en circulaire, donc pas de coutures et les points sont très simples (côtes 4*4 pour le haut et le bas et alternance de rangs envers et endroit pour le corps de la guêtre). Un bon tricot pour regarder des séries.

leg warmers facileJ’ai du modifier le modèle qui proposait d’utiliser la laine Rapido de Phildar, qui se tricote avec des aiguilles 6 mais je n’ai pas trouvé d’équivalent vegan, sauf un 100% acrylique (modèle Charly chez Phildar) et je n’avais pas trop envie de 100% acrylique. Après quelques recherches, je suis tombée sur deux fils qui me semblaient adaptés : le fil Nomade Mix de Cheval Blanc (50% acrylique 50% coton) et le fil Aviso de Phildar (60% coton 40% acrylique), qui se tricotent avec des aiguilles 5. Fil différent, aiguilles plus petites, j’ai du ajuster un peu le patron sous peine de me retrouver avec des guêtres adaptées à des mollets d’enfant de 10 ans.

J’ai donc tricoté (deux paires, car mes copines ont bien aimé le modèle, haha) avec le Nomade Mix de Cheval Blanc : au lieu des aiguilles 6, j’ai utilisé des aiguilles 5, en montant 40 mailles au lieu de 32 (oui du coup c’est un tout petit peu plus long à tricoter).

nomade mix

Je viens d’entamer la troisième paire, cette fois-ci avec du fil Aviso, pour ma copine Karine, en suivant les mêmes modifications.

leg warmers in progressEt comme on m’a demandé des idées de modèles pour tricoter des guêtres, je vous livre ici le résultat de mes recherches, avec quelques modèles que j’ai envie de tricoter aussi (pour l’année prochaine) (les photos proviennent du patron à chaque fois) :

Les Electra Leg Warmers, assez simples d’apparence, mais en point de riz (pour moi le point de riz est une vraie difficulté supplémentaire, j’ai tendance à oublier si je viens de faire un point endroit ou un point envers et je n’arrive pas toujours à le reconnaître juste en regardant la maille que je viens de tricoter…). En revanche c’est super joli. Le patron est gratuit.

90623ada_small_best_fit

Les Spiral Ribs Leg Warmers, que je trouve superbes mais un peu plus compliqués à faire à mon avis (il faut bien compter ses mailles, le fil est plus fin et les guêtres relativement hautes, donc on est sur du tricot moins mécanique, mais ça reste quand même accessible je pense, hein). Patron gratuit aussi.

leg-warmers-beauty-1_smallPour se lancer dans les torsades (perso j’ai pas encore osé, mais ça ne saurait tarder !), un modèle gratuit et assez sympa.

P1020791_medium2Un autre modèle facile, joli et déjà vegan dans sa version initiale : des guêtres en côtes 2*2 (du coup ça doit être bien élastique).

legwarmers1Voilà, vous avez de quoi faire, non ?

mars 8, 2017

Étiquettes : , ,
  • un petit truc pour savoir où tu en est dans le point de riz, si tu dois faire une pause, quand je m’arrête dans le tricot je vais toujours placer le fil où il doit être pour tricoter la maille suivante, à l’avant du travail si je dois poursuivre avec une maille envers ou à l’arrière si je dois tricoter une maille endroit – autre astuce aussi, sur ton aiguille gauche, la maille envers il ya toujours une petite « boucle » de fil à l’avant, tandis que la maille endroit (qui sera tricotée à l’envers) n’a pas cette boucle – vala, bisous !! et les modèles sont bien sympa j’aime bcp le tout dernier !! bisous bisous, bon dimanche

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *