Le sport, c’est rigolo

J’aime bien suer dans une salle de sport ou en faisant des tours de parc, mais je comprends que ce ne soit pas le cas de tout le monde, d’autant plus que pour ma part, ça ne vaut que depuis un an à peu près. Avant, moins je suais, mieux je me portais. En randonnée, j’étais pas un cadeau (Kiki et M.A. pourraient vous le confirmer, et notamment vous parler de la Roche Écrite à La Réunion, mais j’envisage de les soudoyer pour que cet épisode tombe à jamais dans l’oubli).
L’objet de ce post n’est pas de vous convaincre de vous inscrire à la gym suédoise dans les plus brefs délais (quoique…) mais uniquement de vous faire partager ma dernière rigolade sportive en date. 
Situons le contexte : c’était devant OM-PSG dimanche soir (je reconnais publiquement soutenir l’équipe marseillaise et remercie les filles aux idées aussi élaborées que « D’toute façon, les meufs qui aiment le foot, ça existe pas, c’est juste pour pécho » de s’ABSTENIR, de retourner de l’époque d’où elles viennent, quelle qu’elle soit, et surtout, surtout, de ne pas adresser la parole à mes enfants le jour où j’en aurai. Ah oui, et aussi, de ne pas leur offrir de cadeaux, parce que je sens que ma pauvre gosse se retrouvera avec un mini-aspirateur pour faire comme maman – SURPRISE, Maman ne sait pas exactement comment fonctionne l’aspirateur qui se trouve sous le micro-ondes – mais je sais où il est quand même). BREF, encore une fois, je dérive et m’éloigne du sujet. 
Si vous avez regardé OM-PSG dimanche soir, vous avez entendu Grégoire Margotton se fendre d’un : « Il manque de spontanéité sur ses appuis » (si quelqu’un sait ce que ça veut dire…) mais surtout, ma nouvelle phrase culte : « Il n’y a que 2/3 du temps qui a été effectivement joué. Dites-donc, sur un match de 90 minutes, ça fait… euh je ne sais pas exactement« .
Allez, petit cadeau pour commencer la journée en beauté : Les perles des commentateurs et des sportifs.
Mon top six pour ceux et celles qui auraient la flemme de cliquer / trop de travail / une connexion lente dans le métro (je n’ai pas essayé de les classer) :  
* Cyril Linette : « Y’a tous les grands pays européens qui sont représentés : y’a l’Espagne, y’a l’Italie, y’a la France, y’a le Japon. »
* Hervé Mathoux : « Et sur ces images quasiment inaudibles… »
* Guy Roux : « Un petit qui saute va toujours moins haut qu’un grand qui saute. » 
* Grégoire Margotton : « Évidemment, ça réveille, même si on était pas du tout endormi depuis le début de cette rencontre ! » 
* Jean Perron : « C’est la goutte d’eau qui a mis le feu aux poudres. » 

* Jean-François Develey : « Cette espèce de petite louche d’Iniesta était vraiment bien jouée. Tellement bien que ses coéquipiers n’ont pas compris. »

Rien que pour ça, vivement le match de mercredi soir.

novembre 9, 2010

  • Ouh la la, ça va pas du tout là. La spontanéité sur les appuis c'était Dugarry et le temps de jeu effectif c'était Philippe Doucet. Pourquoi tu mets tout ça sur le dos de ce pauvre Grégoire Margotton ? Et puis visiblement t'as pas saisi le sens de la remarque, parce que deux tiers de jeu effectif c'est énorme. Enfin Guy Roux il réfléchit avant de parler et il est drôle volontairement, tu peux pas mettre ses propos sur le même plan que les conneries des autres. Allez, ce soir je t'apprends à te servir de l'aspirateur parce que ça va pas du tout les posts sur le foot.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *