La trousse de beauté écolo du week-end

Le weekend dernier, je suis allée à Saint Malo avec mes copines. C’était hyper cool. On a réveillé les voisins jusqu’à une heure indécente de la nuit (jusqu’à l’heure où je me réveille habituellement pour faire du yoga, pour être exacte), on a déambulé sur les remparts pour se remettre de nos émotions, on a fait du yoga avec une vilaine gueule de bois, on a profité de la nature, on a perdu nos sous au Casino (enfin certaines ont gagné) et on a mangé au moins 150 crêpes pour éponger (parfois, une petite entorse végétarienne au végétalisme est assez délicieuse) (notamment en weekend lâcher-prise en Bretagne, donc) (mais chut hein), on a bu du cidre pour soigner le mal par le mal et on a acheté des souvenirs kitch.

Saint Malo

On a aussi examiné le contenu de la trousse de toilette de chacune d’entre nous. « Ah ouais, t’utilises ça toi ? » « Mais oui, cette crème est trop bien, je te jure« . Des clichés sur pattes. Mais ce que j’ai entendu le plus souvent, personnellement, c’est « Putain c’est quoi ce truc ?« . En rapport avec à peu près tout ce qui se trouvait dans ma trousse de vegan écolo hippie cheloue.

Le premier choc passé, mes copines ont été assez conquises par mes bizarreries. Du coup je me suis dit que j’allais les partager (en fait je devais leur envoyer un mail récapitulatif de leurs coups de coeur beauté du weekend – n’ayons pas peur des mots- mais comme je suis une grosse flemmarde, je fais un article de blog en guise de récapitulatif, ça me fait moins de travail, vous voyez).

N°1) Le coup de coeur unanime : la crème solaire indice 50 Algamaris des Laboratoires de Biarritz. 

Elle est minérale, elle est française, elle existe en stick (pratique mais grosses traces blanches en bonus, attention) (c’est bien pour les enfants et les tatouages surtout) (et aussi quand on a oublié sa crème et que c’est ça ou le coup de soleil, vu qu’elle est toujours au fond de mon sac) mais aussi en version fluide qui s’étale super bien. Elle n’est pas beaucoup plus chère qu’une crème de parapharmacie (peut-être 2-3 euros de plus) et elle ne détruit pas les fonds marins (je vous fais la version courte). On peut l’acheter en magasins bio parfois (je l’ai déjà vue à Biocoop et aux Nouveaux Robinsons) et en ligne (sur le site de la marque ou sur Monde Bio, notamment) (site sur lequel j’ai commandé relativement souvent sans aucun souci).

N°2) Le démaquillage zéro déchet : les lingettes en microfibre de Lamazuna

Je crois que j’en ai déjà parlé il y a longtemps mais je ne sais plus où (à ne pas confondre avec les cotons lavables Les Tendances d’Emma, sur lesquels il faut mettre du produit et dont je parlais ici – en 2012, ça fout un coup) (mais que j’utilise aussi toujours, le matin). Donc les microfibres de Lamazuna servent à démaquiller sans produit. On les mouille, on les passe sur le visage et elles attirent le maquillage. Ensuite, filet de lavage et machine à laver avec le reste des fringues. Je crois que je les ai depuis deux ans à peu près, j’en suis toujours hyper contente, ça coûte une quinzaine d’euros avec filet de lavage et petite boîte de rangement, à comparer à deux ans (voire largement plus car les miennes sont encore nickel) de démaquillant pour les yeux (ou pour le visage).

Personnellement je ne les utilise que pour les yeux (le reste du visage, c’est mon n°3) (ou sur les lèvres en cas de rouge à lèvres rouge qui tient bien) mais Copine de Londres a testé le visage entier et c’était efficace aussi.

On les trouve en boutique (il y a un point de vente Lamazuna à Paris, très sympa et tout est zéro déchet) ou sur internet (notamment sur le site Vegan Mania ou aussi sur Monde Bio).

lingette démaquillage

N°3) Le nettoyant visage (et corps) hyper doux : Lemme Be Your Honey de Ground Soap

C’est une marque canadienne de savons saponifiés à froid et fabriqués à la main. Il y a un choix assez vaste, allant du savon pour peaux acnéiques au savon super doux en passant par les savons aux odeurs sympa.

Descriptif plus précis : « En utilisant uniquement des ingrédients d’origine biologique ou issus de la cueillette en milieu sauvage, Angela faconne à la main des savons sublimes et sains tout en veillant à polluer le moins possible la planète. »

J’utilise celui au miel parce que je suis une vegan en carton mais surtout parce qu’il est recommandé aux peaux acnéiques réactives (celles qui se tapent des rougeurs quand elles utilisent un produit anti-boutons trop irritant mais qui se tapent des boutons quand elles utilisent un produit trop doux ou nourrissant). Ah et euh il sent super bon aussi et on sent qu’on a la peau propre mais qui ne crisse pas non plus.

L’autre truc que je trouve sympa c’est que c’est un savon assez énorme et qu’on peut couper des tranches, comme ça il est plus facile à manipuler et transporter, et on n’en gâche pas la moitié qui fond dans la douche (photos du découpage de tranches ici).

Il coûte environ 13 euros (il dure entre 6 et 9 mois selon qu’on l’utilise seulement pour le visage ou visage et corps, selon mon expérience), et on le trouve un peu moins facilement. Moi je l’achète sur le site Univeda (où j’achète aussi mon maquillage minéral donc j’essaie de grouper et tout renouveler en même temps).

N°4) L’anti sale-tête fantastique : le fond de teint minéral Lily Lolo

Pour celui-ci, Copine de Londres qui ne jure plus que par Lily Lolo s’est jointe à moi pour la démonstration. Prenez deux trentenaires ayant dormi 3h avec 6 grammes d’alcool dans le sens, une boîte de fond de teint Lily Lolo, un peu de correcteur et TADAM… vous avez deux trentenaires défaites mais qui sauvent les apparences. Conviction instantanée de Copine n°3 (« Ah ouais, vous êtes moins moches »).

J’en parlais plus en détail ici (là encore, j’en parlais en 2012 et je n’ai jamais changé d’avis depuis). Et je l’achète sur Univeda en même temps que mon nettoyant pour le visage (ou sur Ayanature aussi).

N°5) Le plus chelou : le dentifrice Boom de chez Lush, au charbon et au coca

Dit comme ça, ça ne fait pas rêver. Quand quelqu’un vous croise avec de la mousse noire plein la bouche, ça ne fait toujours pas rêver. D’ailleurs honnêtement, je ne l’aurais jamais acheté : j’ai sympathisé avec une vendeuse de chez Lush et comme j’avais déjà claqué 50 euros de déodorant pour achalander toutes mes copines en déo magique (le fameux Aromaco de Lush dont je vous chantais les louanges en janvier) et m’achalander moi-même en produits Karma (ma gamme préférée, j’adore cette odeur) (j’ai donc le parfum, le savon, la crème pour le corps…), elle m’a offert ce dentifrice.

J’avais essayé les Ethifrices de Lush il y a quelques années et je n’avais pas trop aimé. C’était un truc au goût de fleur et à la texture bizarre. Ils ont du améliorer la formule, parce que celui-ci est vraiment top. Il a un goût étrange (mais il y a plusieurs goûts et il existe à la menthe) mais que j’aime bien (mélange citron-poivre-gunpowder-cola) (oui je sais) (pourtant je vous jure c’est cool) et ce sont des petites pastilles qu’on croque puis qu’on brosse. L’effet charbon est assez bluffant, on a les dents toutes propres et fraîches. Je ne saurais dire pourquoi mais quand on essaie, on est conquis. Validé par les copines.

Et du coup, pas de tubes de dentifrice hyper polluants. Par contre c’est dommage, car ils sont vendus dans des petites bouteilles en plastique et je ne crois pas qu’ils les vendent en vrac, ce qui serait quand même le top de l’écologie.

On les trouve chez Lush ou sur leur site, pas ailleurs.

N°6) On au aussi pas mal parlé de protections hygiéniques lavables et de coupe menstruelle, mais je vous laisse ça pour plus tard (vous n’y couperez pas par contre). (Notez la progression glamour, du dentifrice à la coupe menstruelle).

Smootheries sur les réseaux sociaux

13 thoughts on “La trousse de beauté écolo du week-end

  1. Alors je plussoie complètement la crème alga-maris. j’ai la 30 et la 50. Les deux sont top (et la 30 vraiment fluide, sans traces blanches!).
    Les lingettes lamazuna, je les avait ausis, mais je les ai filé à une copine car vraiment, avec ma peau de m*rde, le démaquillage à l’eau c’est niet!
    Et du coup, étant moi aussi une végane en carton, ton savon m’interesse, il pourrait convenir à ma peau ultra-sensible!

    • Ah très bon à savoir pour la 30 ! Il faut que je m’en rachète pour cette année d’ailleurs, bientôt les vacances ! 🙂
      Haha oui c’est pratique d’être une végane en carton parfois.
      Je comprends pour le démaquillage à l’eau, ça a été pareil pendant longtemps, j’avais plein de plaques rouges dès que de l’eau du robinet touchait mon visage. Si tu as plein de sous tu peux installer un filtre à osmose inversée sur ton arrivée d’eau, ça règle pas mal de soucis cutanés il paraît. 😀

  2. Haha, j’adore le paragraphe sur le Lily Lolo!!
    Big up à Smooth qui arrive toujours à nous faire découvrir quelque chose et a révolutionné mes cosmétiques/mon alimentation/ma façon de me soigner/mon sens de l’éthique et de la protection de l’environnement! Bon j’ai encore des progrès à faire mais tu es une inspiration 🙂

    • Merciiiii tu es adorable ! Oui je me souviens avec émotion de nos tronches du samedi matin et du miracle Lily Lolo, haha.

  3. Je suis en train de renouveler mes produits de beauté/hygiène, tu m’as donné de bonnes idées ! Et maintenant, je suis vachement curieuse au sujet de ton dentifrice chelou… Donc, super week-end, en somme, j’espère que tu as bien récupéré 😉

    • Haha oui il vaut la peine d’être testé, qu’on aime ou pas finalement ! Sinon Lamazuna fait aussi un dentifrice solide, mais je n’ai pas essayé !
      (j’ai mis une semaine à m’en remettre, du weekend de folie, haha)

  4. je note que lush aurait changé la présentation de ses dentifrices ?? avant c’était vendu en petite boîte en carton, mais pourquoi diantre avoir bifurqué vers les bouteilles en plastique ??? y’a une boutique près de mon boulot, j’irais zieuter la semaine prochaine 🙂
    d’accord pour l’inspiration, et aussi bravo pour le nouveau design de ton blog, j’adore cette mosaique !! bisous

    • Oui tout à fait, moi aussi c’étaient des petites boîtes en carton la dernière fois que j’ai acheté. Je sais pas si c’était ça la raison mais ça prenait quand même pas mal l’humidité dans une trousse de toilette ou sur le bord d’un lavabo, et une fois humides, les pastilles devenaient toutes dures, voire collées les une aux autres… Bref perso j’avais du jeter plus de la moitié de ma boîte. Par contre s’ils faisaient une bouteille en plastique qui se recharge ce serait le top !
      (Et merci, j’en avait un peu assez de mon ancien design, ça fait du bien de changer !)

  5. Wouhou et moi je relis 6 mois après ton article parce que je ne me souvenais plus de rien après ce we de folie !

    Vive la Trentanie et surtout merci d’être bioactive pour mes souvenirs 🙂

  6. Et d’ailleurs au final, maintenant que ma mémoire se rafraîchit doucement : préfères-tu à l’usage les disques en microfibre et démaquillage à l’eau OU les cotons (bambou ou autres) lavables en machine avec application de produits ?

    • Hahaha on en arrive aux questions techniques ! En fait je n’ai pas le même usage pour les deux. 🙂 Pour le démaquillage des yeux, je préfère ne pas utiliser de produit et donc j’utilise les Lamazuna en microfibre. Par contre le matin, pour rafraîchir le visage j’utilise de l’eau thermale ou de l’hydrolat et là j’utilise mes cotons en bambou (ou autre). 🙂

  7. Coucou Smooth 🙂

    Je te suis depuis le début ou presque (à l’époque où ton blog était plutôt orienté beauté) et je continue à être une lectrice fidèle (même si je fais très peu de yoga et que je ne suis pas vraiment vegan, je lis tout quand même ^^). Je reviens commenter sur un des derniers posts « beauté » justement parce que je me suis rendue compte que j’avais quelques questions et que je ne savais pas vraiment où les poser…
    Notamment : au final, qu’est-ce qui a joué le plus à ton avis concernant l’acné? Le changement de régime alimentaire, le yoga justement, juste le temps qui passe?.. je suivais assidument tes expériences à ce sujet étant concernée et je me demandais si tu pouvais nous faire un retour là-dessus 🙂
    Ah oui et je lisais aussi tout ce que tu postais sur les cheveux bouclés/frisés et je me suis récemment fait la réflexion qu’ils avaient toujours l’air très souples sur tes photos ! Tu continues les lissages brésiliens?

    Voilà, j’espère que je ne tombe pas trop comme un cheveu sur la soupe sachant que tes préoccupations ont certainement radicalement changé ^^

    Merci pour tout ce qui tu nous apportes en tout cas et bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *