La Grande Boucle

Shampoing Cheveux Bouclés Lush
Ma tignasse bouclée ne s’est jamais mieux portée que ces derniers temps, malgré deux semaines de vacances mer, vent, piscine et soleil (ma peau et mes ongles étant dans un état légèrement moins glorieux, on ne peut pas dire que c’est mon alimentation exemplaire qui me vaut cette moumoute disciplinée – pourtant je mange plutôt bien, soit dit en passant).
Si l’Huile réparatrice de la marque o2mer a largement contribué à cet état de grâce (j’ai aussi testé au bureau, l’effet anti-frisottis est bluffant, et on ne dirait pas que je reviens de la piscine, c’est parfait), il faut aussi rendre justice au shampoing que j’utilise depuis presque trois semaines : La Grande Boucle, de Lush.
Shampoing Cheveux Bouclés Lush

Image www.lush.fr

J’ai acheté cette belle bête à Londres en mars, principalement parce que la vendeuse super sympa m’a juré ses grands dieux qu’il serait magique sur mes cheveux.

Parce qu’à part ça :
– le format « pot », très peu pour moi (sympa à trimballer en weekend)
– il y a des bouts de noix de coco dedans (oui, des vrais bouts), donc il faut bien se démêler les cheveux avant de les rincer pour choper tous les morceaux accrochés, sinon, faudra expliquer à tes collègues pourquoi t’as un bout de fruit dans les cheveux (et je passe déjà pour une folle furieuse des cosmétiques, je tiens donc à limiter les dégâts)
– l’odeur est assez forte (une espèce d’odeur miel-coco, même si les vendeurs et le site jurent leurs grands dieux qu’il s’agit de vanille-coco, moi je dis que ça sent le miel).
J’ai fini par surmonter ma non-envie d’essayer ce shampoing et grand bien m’en a pris : il est effectivement magique.
– sa composition est clean (et croyez-moi, je cherche régulièrement, trouver des shampoings pour cheveux bouclés sans silicones à moins de 10€, c’est une tannée)
– il est agréable à utiliser (mis à part le coup des bouts de coco, je dois nettoyer ma douche encore plus souvent afin qu’elle ne se bouche pas….), c’est une pâte un peu épaisse qui finit par mousser légèrement sur les cheveux quand on masse bien
– on s’habitue à l’odeur et on finit même par l’aimer
– surtout, il laisse les cheveux hyper souples et doux, je pense bien que c’est le meilleur shampoing que j’ai utilisé à ce jour (toujours dans la modération)
– ah oui et contrairement à mon shampoing Jessicurl (qui coûte le double au demeurant), je peux le trouver dans n’importe quel Lush près de chez moi, sans passer par la commande Internet et les 8€ de frais de port
– last but not least : son nom français est rigolo (non ?).
Encore une fois, si je n’étais pas une hystérique du test cosmétique, je pense que je le rachèterais mille fois. Mais la dernière fois, lorsque j’errais dans la boutique Colorii du Forum des Halles (à la recherche désespérée de la palette Paraguaya, remember), j’ai vu qu’ils commercialisaient des capillaires de la marque Curls, elle aussi sans silicones, et dont Sasha disait beaucoup de bien si mes souvenirs sont bons.
Je doute qu’un shampoing puisse faire mieux que la Grande Boucle. Mais je sais très bien que j’essaierai quand même. J’envie celles qui ne l’ont pas encore essayé et vont avoir la chance de le découvrir.
août 30, 2011

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *