La fille qui avait un nouveau vice (ou « Histoires de Beauté des pieds »)

Ce n’est pas un secret : je suis hyper motivée pour un certain nombre de choses (faire de la Gym Suédoise à 7h45, ne consommer QUE des soupes maison – Vade Retro, soupe en brique ! – faire du yoga en rentrant du travail tous les jours ou presque…) et bien moins pour d’autres (me tartiner de crème hydratante tous les jours, faire des pédicures, remplir des papiers et, ahem, recommencer à bloguer alors que la rentrée est bien là).

Jusqu’à récemment, je vivais assez bien avec mes pieds au vernissage approximatif (parce que rester penchée trop longtemps, ça fait mal au dos et puis immanquablement, on met des chaussettes trop tôt et ça ruine tout). Et puis un soir de janvier 2013, alors que j’étais hyper en avance pour un dîner et ne savais trop comment m’occuper parce qu’il caillait quand même un peu dehors, je suis passée devant un des nombreux Nails Bar de Paris, avec une promo de folie, du style 25€ le soin complet des pieds.

1h plus tard, j’étais en retard à mon dîner mais j’avais les pieds super doux et un vernis trop bien mis.

J’ai récidivé cet été, après une lamentable tentative de vernissage devant la piscine (le flacon de vernis n’apprécie guère le soleil qui tape), qui s’est soldée par un retrait dudit vernis dans l’heure qui a suivi. Contemplant rageusement mes ongles nus, mes talons pas du tout tout doux et mes cuticules plutôt « moyen-bof », j’ai enfilé des sandales et pris RDV dans un Nail Bar pour une pédicure digne de ce nom. D’ailleurs le terme pédicure est en fait réservé aux gens qui exercent la profession du même nom. Sinon on dit « Beauté des pieds », si on fait ça chez l’esthéticienne (qui n’a pas le droit, contrairement à un pédicure par exemple, d’utiliser un rasoir pour rendre les pieds doux – tant mieux, le coup du rasoir ça m’angoisse un peu).

Et puis pour 10€ de plus, on m’a proposé du vernis semi-permanent « comme ça il tient toutes vos vacances ». C’est là que je suis entrée dans la spirale infernale. Le vernis semi-permanent brille et rutile pendant 15 jours, sans s’écailler, sans se ternir, bref, sans faillir. Le truc de malade. Chaque fois que tu regardes tes pieds, ils sont trop beaux, même si tu traînes dans le sable à longueur de journée. Puis, les 15 jours dépassés, arrive ce moment où, chaque fois que tu regardes tes pieds, tu penses avec flemme et appréhension que maintenant, il faut retirer le vernis semi-permanent, parce que l’ongle a poussé et que ça commence à se voir, quand même.

Sauf que pour l’enlever, accroche-toi Paulette, il faut y aller au grattoir et la papillote d’acétone. Du coup si tu es comme moi, tu passes plutôt 4 semaines avec le vernis aux pieds. Il rutile toujours et n’est pas écaillé, tout de même. Mais les ongles ont bien poussé. Un jour, tu réalises que tu es invitée à un mariage où tu vas porter des chaussures ouvertes pour la dernière fois de l’année. Dans 3 jours. Et qu’il ne faut pas se leurrer, tu ne vas pas passer 30 minutes les doigts de pieds dans des papillotes qui puent, le dos en compote, en rentrant du boulot.

C’est ainsi que j’ai repris RDV pour faire retirer le vernis semi-permanent directement dans un Nail Bar. Et tant que j’y étais, ben j’ai remis du vernis. Semi-permanent.

Voilà je suis de retour avec des photos dont la qualité ne s'est visiblement pas améliorée. Sauf qu'en prime maintenant ce sont des photos de pieds. Pas gagné cette histoire.

Voilà je suis de retour avec des photos dont la qualité ne s’est visiblement pas améliorée. Sauf qu’en prime maintenant ce sont des photos de pieds. Pas gagné cette histoire.

COUCOU le gouffre financier et les petons de folie.

Mais rassurez-vous, ces folies ne vont pas durer, rapport à ce que ça coûte méga cher quand même (59€ dans un institut OPI à Paris) et qu’en plus je crois qu’OPI n’est même pas une marque vegan.

septembre 17, 2013

Étiquettes : , ,
  • 59€ ???!!! Mon dieuuuuuuuu, mais c’est affreusement cher ça !!! Alors bon, ok c’est bien joli mais le prix ! Tu peux t’en acheter des vernis pour ce prix-là ! Dingue !!! Bon, par contre, le truc des pieds tout doux me tente bien vu que j’ai la peu extrêmement sèche… Mais bon, faut voir… (ça veut dire non ça en général !)

    • Oui c’est super cher !
      D’autant que le premier endroit où je suis allée te faisait ponçage, massage, tout ça, pour ce prix là ! Dans le truc OPI c’est vraiment juste « beauté des ongles », en fait !
      Honnêtement pour ce prix là, un gros plaisir par ci par là pourquoi pas, mais pas régulièrement, c’est sûr !!!

  • Les petons tout jolis (avec les chaussures toutes jolies aussi ^^ dommage, on ne verra pas les dits petons avec elles, mais on s’en moque. Nous, on sait) ♡

    Je crois (pas sûre, je suis loin d’être experte !) qu’OPI est vegan.
    Ils ne l’affichent pas sur leur site, mais j’ai cru lire (je ne sais où) qu’ils le sont.

    Bon.
    Sinon.
    Ton article m’a (forcément) donnée envie de tester ce petit luxe.
    (Avoir les petons tout beaux tout le temps… ♥)

    Signée : copine de soupe/mousseline/crème/potage/purée maison (yeah)

    (ps : mon passage préféré « Sauf que pour l’enlever, accroche-toi Paulette, il faut y aller au grattoir et la papillote d’acétone. »
    Que tu blogues tous les 34 du mois ou non, te lire est TOUJOURS un moment de ✿ )

    • Merciiii pour ton commentaire ! 😀

      Je n’ai toujours pas trouvé le temps / la motivation / le courage de retirer mon nouveau vernis, d’ailleurs (Paulette n’a pas envie de s’accrocher et de s’attaquer aux papillotes d’acétone).

      A bientôt copine de soupe/mousseline/crème/potage/purée maison, hihihihi.

  • J’ai une very good new pour toi alors si tu aimes le semi-permanent !
    Ca s’appelle Striplac, ça coute 99e le kit chez Sephora avec la lampe UV et les produits de base (dont un vernis semi-permanent rouge) et ça tient 10 jours, brillance au top et couleur clinquante, application easy (30 min en tout) et surtout tu vas kiffer : ça se retire comme un sticker, tu choppes un coin de vernis et tu tires ça part tout seul en 1 coup et ça n’abîme même pas l’ongle 🙂

    Je suis Sephorette et on le kiff toutes au magasin, j’ai prévu d’en faire un article dans les jours qui suivent 😉

  • J’ai jamais essayer lol, sur les mains, le vernis tient même pas 24h alors qu’aux orteils ne suis tranquille 15 jours , même l’été avec sable toussa toussa …. Mais quand même. Ça s’altère , perd de la brillance, bref, faut tomber sur la bonne promo quoi 🙂

  • non mais en plus OPI !! qui invite les blogueuses à un event et puis sur place, les traite comme une *** (je censure moi même) vade retro !! sinon j’aime bien le vernis, mais n’importe quelle autre marque !

    • Ah oui j’ai entendu que la com d’OPI laissait clairement à désirer sur les events. Enfin de toute façon, c’est loin d’être ma marque favorite, quand il y a des marques clean et clairement vegan pour le même prix !

  • sacré budget mais j’aime beaucoup cette couleur!
    une idée: tu fais de la gym, du yoga….. comment est ce que tu n’arrives pas à concilier les deux = pose de vernis + gym?!
    contente de te relire

    • Loool. Ben en fait la gym c’est en chaussettes + chaussures de running et le yoga, tu peux facilement te retrouver avec les ongles de pied SUR le tapis, à ruiner à la fois ta pédicure ET ton tapis de yoga. 😉
      Mais bon le weekend, j’aurais théoriquement le temps, c’est plus une question de flemme et de priorités, tout ça. 😀

  • Hiiiii, welcome back sur ton blog (entre tes vacances bloguesques et mes vacances au Canada, ça fait une éternité que je n’avais pas laissé de petit mot!). Tout va bien?
    Tiens, ton article me rappelle de bien jolies photos (*ironie inside*) de mains avec des ongles entourés de cotons retenus par un bout de scotch, vues sur des blogs ;-)!
    Bon, en vrai de vrai, j’ai été tentée, mais plus pour les ongles des mains (ben oui, moi mes ongles des pieds sont très sages, le vernis reste sur eux bien 10 jours sans s’abîmer – hors sable bien sûr -, et je kiffe rester les doigts de pied fraîchement vernis en éventail, vautrée dans mon canapé). Mais j’ai été un peu stressée par l’aspect toxique de la chose (disons que le vernis simple c’est pas top non plus, mais n’ayant le courage d’en mettre qu’une fois pas quinzaine, ça me semble raisonnable comme risque), et bon, comme tu dis, l’engrenage infernal pour le retrait m’a stoppé net dans mes élans.

    • Coucou !!! Oui ça faisait longtemps hein ! Faut dire que je ne suis pas très assidue non plus…
      C’était bien tes vacances ?!
      Le retrait est hyper pénible, j’ai voulu rompre le cercle infernal et m’y suis collée moi-même, c’était pas une partie de plaisir. Du coup je fais une pause, j’attends de ne plus pouvoir me vernis les ongles de pied moi-même pour m’y remettre (car bientôt, je ne pourrai plus, c’est évident). 😉

      • Hum…C’est peut-être que je suis obnubilée par le sujet moi-même mais huile de macadamia + bientôt ne plus pouvoir se vernir les ongles de pieds soi-même…J’ai loupé une annonce quelque part??? (j’insérerais bien un smiley je-trépigne-d’impatience-de savoir, mais je ne suis pas douée!) (je n’ose pas poster de félicitations tant que je n’ai pas de confirmation mais le coeur y est)!
        Et sinon, ben les vacances au Canada ont été top, mis à part qu’on a eu tendance à préférer les jours où on était en pleine pampa, mais qui du coup étaient un désastre culinairement parlant. Et par contre on s’est régalés dans les villes! Et bon, je suis revenue complètement à plat du Canada, mais bon, ce n’est pas la faute directement du Canada, j’attends avec impatience le 30 novembre pour vérifier que cet accès de fatigue va bien me permettre aussi de ne plus pouvoir me vernir les ongles des pieds dans quelques mois…

        • Ooooooooh ! Vivement le 30 novembre alors !!!
          Tu n’as pas raté d’annonce, mais simplement parce que je n’ai pas eu l’envie / la motivation de la faire, je ne sais pas comment le dire, si j’ai envie de le dire très clairement sur mon blog tout ça. Ce n’est pas un secret du tout, mais bon je suis de nature stressée et je me dis que si quelque chose devait mal se passer, je n’ai pas envie d’être obilgée de le raconter sur mon blog (mais le fait que j’en parle en commentaire montre bien que je le ne cache pas non plus, tu vois). Mais bon en même temps, j’ai quand même pleiiiin de trucs à raconter (ma recherche du déo vegan sans HE, l’huile anti-vergetures parfaite, le yoga prénatal, tout ça tout ça !!!) 😀
          Tu me tiens au courant, heiiiin (si t’as envie, bien sûr) ?!

          • Alors, vu que j’ai eu une jolie confirmation sur grand écran qu’il allait falloir savourer nos derniers mois à deux, je crois que je vais pouvoir te harceler de questions sur les produits que tu utilises! Je m’en doutais un peu, mais le fait d’être moins stressée m’a libéré du temps de cerveau disponible pour les grandes questions existentielles sur les produits de beauté. Et notamment, le truc qui me manque le plus (on est greluche ou on ne l’est pas…) : le vernis à ongles! Bon, j’ai bien lu des trucs sur des vernis à l’eau Scotch, Kure Bazaar, etc, mais je m’interroge surtout sur où trouver un dissolvant clean, qui ne m’envoie pas de vapeur toxique dans les narines!

            • Oooooooooh TROP COOL, félicitations !!! C’est pour quand ? Tu as voulu / pu avoir une estimation du sexe, ou ça ne se voyait pas ? Rhaaaa je suis méga contente pour toi. 😀
              Alors le vernis : j’ai bof le temps. :S En ce moment j’ai un boulot de folie (crois-le ou non : j’ai un nouveau dossier de la mort, avec une fin prévue le 20 janvier ou le 10 février à ce stade) et pas du tout la même résistance au stress et à la fatigue qu’au printemps dernier. Du coup je dors jusqu’à 8h le matin, travaille jusqu’à 19h, arrive chez moi épuisée vers 20h, me vautre dans le canapé, trouve – éventuellement – la force de préparer un truc à manger ou me contente de looser en attendant que mon mec s’en charge, puis on dîne devant une série et je tricote un peu devant un 2ème épisode. Avec tout ça, (+ la douche quand même), il est en général 23h et je me traîne au lit. Le weekend, ça passe trop vite, entre les courses, les lessives, les grasses mat, le yoga prénatal et les petites sorties entre potes… J’ai pas mis de vernis sur mes orteils depuis que j’ai du porter des sandales à talons pour le mariage d’un ami au Mexique en novembre (et avant ça, c’était la manucure semi-permanente OPI) et quant aux mains… ça fait environ 2 mois. C’est pas du tout pour les vapeurs toxiques (j’utilise du Butter London / Spa Ritual en vernis et du Spa Ritual -, non dépourvu de vapeurs, mais bon je m’en sers 1 fois par mois max !) mais juste parce que si je dois choisir entre 30 minutes de lecture / tricot / cuisine ou 30 minutes de manucure qui va durer 3 jours… la manucure passe à l’as !
              Après pour les vapeurs, je ne suis pas méga flippée : je me contente d’éviter de coller mon nez dessus, je mets / retire le vernis dans une pièce aérée (j’ouvre la fenêtre s’il faut) et voilà. Parce que le seul dissolvant vraiment clean que j’ai… il est aux huiles essentielles, haha.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *