Journal d’une acnéique aventureuse sous Pantothen – Episode 4

Mouais.

Voilà ce que j’ai envie de dire après trois mois de ce traitement. Et encore, c’est pour rester polie.

Pour être tout à fait exacte, les trois mois ne seront officiellement atteints que dimanche. Mais toujours est-il que ce traitement naturel super génial trop cool qui fait des merveilles chez plein de gens est, à ce stade (mais je commence sérieusement à douter de voir un miracle se produire dans les 15 derniers jours), une véritable catastrophe.

Après avoir vu une légère amélioration pendant les 15 premiers jours, j’ai enchaîné les « poussées de boutons », comme on dit dans le jargon, jusqu’à un stade où la trentaine de boutons est devenue mon quotidien.

Il y a 2-3 semaines, j’ai atteint la soixante-dizaine. Sans blague. Visualisez un visage avec 70 boutons (et des cicatrices), rouges, petits, gros, blancs (hmmm, sympa). Ou plutôt, ne visualisez pas : faites-moi confiance quand je vous dis que c’est un carnage. Mais en même temps, que faire ? Foncer chez un dermato avec le visage dans un tel état ne peut mener qu’à des prescriptions de traitements super costauds qui font peur.

Alors je me suis dit que cette nouvelle crise était due à ma cure de Lédon du Groënland (un hydrolat connu pour ses propriétés détoxifiantes hépatiques – du foie, donc, hein). Je commence à me dire que j’ai le foie vraiment tout pourri. Y a des gens, ils font une détox, ils ont 4 boutons. Moi c’est Tchernobyl pendant des mois.

Donc j’ai stoppé cette cure et je me suis rendue au Burkina Faso (là où la madame a voulu que je me frotte ma culotte sur la joue). Je me disais que peut-être, entre l’arrêt du Lédon du Groënland et la prise de mon traitement anti-palu 100% huiles essentielles, qui contenait entre autres de l’huile essentielle d’origan compact, conseillée par Danièle Festy, la gouroute de l’aromathérapie, pour lutter contre l’acné, j’allais peut-être avoir moins de boutons.

En une semaine, je suis passée de 70 à 30 (soit un retour à la case quasi-départ – pas celle d’avant Pantothen, mais celle de Pantothen, quoi) boutons. La victoire, un peu.

Et puis je suis rentrée. Et, sournoisement, depuis 1 semaine, j’ai quelques boutons de plus chaque jour. Est-ce parce que je bois de l’eau du robinet alors que je buvais de l’eau minérale là-bas ? (l’eau du robinet, c’est maaaaal). Est-ce parce que j’ai stressé ? Est-ce parce que j’ai arrêté l’origan ? Est-ce parce que Pantothen, c’est vraiment trop pourri ? Est-ce parce que je suis une mauvaise fille et que j’ai bu 4 verres de vin au PACS de ma soeur (à trois près) ?

Franchement : j’en sais rien. Et je dois dire que je commence à penser que je m’en contre-tamponne. Je veux juste arrêter de remettre en cause chaque geste de ma vie, chaque chose que j’ingère, parce que peut-être, ça me donne des boutons. Et je veux surtout arrêter d’en avoir, des boutons. Ca gratte, ça pique, ça fait mal, ça m’empêche de dormir, c’est moche, même sous le maquillage. Y a des jours où j’ai même envie de refuser des soirées parce que j’ai pas envie de voir des gens. Ou plutôt pas envie qu’ils me voient.

Alors bon, j’ai quand même acheté des capsules d’origan compact. Au cas où ça aurait un effet (dans tous les cas, ces capsules sont conseillées pour booster l’immunité, ça ne peut pas faire de mal, avec ce temps automnal).

Mais bon voilà, ceci est un aveu de renonciation. Après près de 15 mois à traîner des pieds, à tester des choses naturelles, je n’ai réussi qu’a passer de ma dizaine de boutons quotidiens à une trentaine. Alors dès demain, je vais prendre mon téléphone, appeler la dermato et faire ce qu’elle me dira. Roaccutane, Diane 35, antibiotiques : ça m’est égal que ça fasse prendre 5 kilos, rende dépressif ou fasse mal au ventre, tant que ça marche.

Pour finir sur une note pas trop pourrie, mon vernis préféré du mois, un Vitry (ben oui, j’ai la collection, je ne porte que ça, forcément), encore :

Vitry VColor22 

juillet 12, 2012

Étiquettes : , , , ,
  • C’est mon préféré de Vitry aussi , superbe !

    Bon je suis désolée de lire que ça n’a pas fonctionné. Et si finalement le jour où ça ne sera plus une obsession ça ira mieux ? Je sais c’est difficile de s’imaginer ça, mais on dit la même chose pour les gens qui ont des problèmes de poids, c’est une grande partie dans la tête !

    Peut être qu’au burkina le soleil avait fait du bien à ta peau aussi ? (je ne sais pas je cherche aussi des causes).

    Allez une grosse bise, je suis de tout cœur avec toi et ils finiront bien par s’en aller les vilains !

    • Je ne les ai pas tous essayés, encore (en fait j’ai du mal à swatcher, je les mets et les garde quelques jours, donc ça prend du temps, héhé), mais celui-ci est mon préféré des testés, c’est sûr !!!
      Tu as peut-être raison, au Burkina, je m’en fichais un peu !!! Pourtant, j’en avais PLEIN quand j’y suis arrivée. Mais le fait de sentir qu’ils partaient + de ne connaître personne, j’étais assez zen. C’est bien possible que le fait de scotcher dessus n’aide pas, j’essaie de m’en détacher, en ce moment… Mais ce serait plus facile si ça ne faisait pas mal !!! En fait, je n’y pense même pas beaucoup la journée, mais comme j’ai mal à environ 1/3 de mes 30 boutons, ça me fait des zones très enflammées et douloureuses. Du coup, j’ai mal quand je ris, quand je baille, quand je hausse les sourcils. Et bam, ça se rappelle à mon bon souvenir, plusieurs fois par jour. Mais bon, ça va passer, hein.
      Pour le soleil, j’étais quand même dans une salle sans fenêtres et climatisée de 6h30 à 16h alors qu’il fait nuit à 18h là-bas, et les 2h de vague exposition, c’était crème 50 + fond de teint Shiseido… J’ai un peu plus pris le soleil le samedi mais pareil, avec grosses couches de protection toute la journée.
      Peut-être que ça n’a pas suffi et que je suis en plein effet rebond, je ne sais pas.
      C’est justement pour ça que j’ai envie de voir un dermato : j’en ai marre d’analyser et chercher moi-même toutes les causes possibles et imaginables, j’ai envie d’être coachée et prise en main, en fait. 🙂

  • Ma chère, je ne sais trop quoi te dire… si ce n’est que je suis ta croisade avec beaucoup de sentiments d’amitié pour toi et une impression que tu en fais peut-être (j’ai dit peut-être, hein ^^) un poil trop. Je veux dire, tu cumules tant de choses et au final, ça ne semble pas t’apporter grand-chose.
    Je vais te faire une comparaison. Un peu pourrie et sans doute un peu égoïste, vu que je vais parler de moi, mais promis je vais le faire de façon moins développée que dans mes mails, hu hu ^^ J’ai fait une grosse crise de J’EN AI MARRITUDE de boutons il y a quelques mois, suite à laquelle j’ai décidé de m’acheter la totale de produits (ünt pour ne pas les citer), quitte à y dépenser 200€ (plus ou moins 50, enfin bref, le genre de dépense qui te fait halluciner quand tu y repenses mais c’était ça ou les anti-dépresseurs… ou un set de cagoules ^^). J’ai tout bien suicvi comme jamais je ne l’ai fait de ma vie, avec routine matin, routine soir, check-ups en journée, bref ça ne pouvait pas louper… sauf que bon. J’aime bien ünt, j’adore ünt, même, mais ça n’a pas eu un effet extraordinaire sur moi… voire pas d’effet du tout, bouhou) Donc depuis, je suis arrivée à la conclusion qu’il fallait peut-être arrêter les frais et laisser les choses couler d’elles-mêmes. J’ai une routine à nouveau inexistante et très réduite, et je sors avec mes boutons sans maquillage la plupart du temps. De toute façon, entre toi et moi (et celles qui vont lire ça ^^), tout le monde se fout de savoir si nous avons des boutons ou pas. A part deux ou trois jalouses qui vont s’accrocher à ça parce que tu rentres dans un 36 et qu’elles font du 44 (JE rentre dans du 44, et je le vis bien, bonjour 😉 ), mais sinon, pouf ! (Note au passage que parfois je suis consciente que professionnellement ça peut avoir un impact négatif, mais n’ayant jamais vécu cela (ou du moins ayant suffisamment de prestance devant mes élèves pour qu’ils ne parlent pas de mes boutons en face de moi ^^), je ne peux pas en parler).

    Je suis intimement persuadée (comme Fanny, qui parle d’or aussi !!) que quand un problème cesse d’être un problème dans notre tête… non, il ne se résout pas forcément, mais il cesse d’être un problème, et donc on le voit avec beaucoup plus de recul. Et on peut se permettre d’arrêter de se restreindre, de se priver, ou de s’assaisonner à toutes les sauces de lotions, crèmes, capsules, pilules, et tralala.
    Je ne suis pas passée par la case dermato, parce que j’ai peur que les effets, si ils sont positifs, ne restent pas forcément à la longue. Donc j’ai choisi la voie (de la sagesse ? ^^) de l’acceptation, et pour l’instant, à part quelques rechutes (genre là j’ai une éruption assez youpi-tralala-isante, et je ne cache pas qu’elle m’agace un tantinet), je me dis que c’est une voie assez sympa à suivre.
    Gros bisous (et bonne lecture, purée j’avais dit que je en serais pas longue ? 🙂 )

    • Attends, c’est hyper raisonnable comme longueur, par rapport à tes mails ! 😉
      Merci pour ton commentaire !
      Je pense comme toi, qu’il faut arrêter d’en faire des tonnes, de focaliser.. Mais je t’assure qu’en ce moment, c’est vraiment beaucoup beaucoup sur ma figure (je t’enverrai une photo, tiens !) ;).
      Mais malgré ça, j’essaie de moins focaliser, de ne pas me cacher (j’en étais au point où je ne voulais plus me montrer sans maquillage à mes parents ! J’ai fait l’effort de sortir de ma chambre SANS me maquiller le weekend dernier, parce que sinon, c’est la fin de tout, quand même), et de minimiser la routine aussi. A part des tonnes de masques au miel pour apaiser, je fais un petit minimum nettoyage – hydrolat – hydratation et quelques huiles essentielles sur les gros boutons pour les sécher. Niveau maquillage, il faut bien camoufler, mais je le fais avec du bio et du minéral, la plupart du temps. 🙂
      Quant aux traitements dermato, comme je suis d’accord ! Franchement, sans l’aggravation Pantothen, j’aurais pu m’en passer, je m’en veux vraiment d’avoir commencé cette m****. Bon, Emanuelle ma gouroute dit que ça peut marcher entre 3 mois et 3 mois et demi, alors je continue 15 jours mais après : POUBELLE.
      Quant à l’origan, tout le monde étant malade à côté de moi et cette huile étant préconisée, en première utilisation, pour stimuler l’immunité (sur la boîte il y a écrit « Nez-Gorge », c’est assez parlant !), je me dis que ça ne coûte pas grand chose. 😉
      Bon voilà en tous cas, j’ai pris RDV chez la dermato, mais je ne sais pas encore comment ça va se passer… Je n’ai pas envie d’un traitement hormonal, d’un traitement à rechute, d’un traitement qui fait mal… Peut-être un nettoyage de peau ? Je ne sais pas, je vais voir avec elle, en tous cas !
      En tous cas, merci beaucoup pour ton soutien. 😀

  • Ralala ça doit vraiment être un enfer, je compatis totalement car moi, mon problème, c’est la couperose et la rosacée. J’ai dû avoir 10 boutons dans toute ma vie, mais j’ai des joues et un nez d’alcoolique alors que le comble du comble, c’est que je ne bois JAMAIS, je ne supporte pas l’alcool, même pas dans une pâtisserie, mon médecin m’a dit que je devais être intolérante à l’alcool (oui oui ça existe). Bref, je n’ai jamais accepté ces rougeurs, mais avec une routine stable, dans la durée (là ça fait 6 mois que j’utilise exactement les mêmes produits), la situation est un peu apaisée. Mais contrairement à toi, je peux camoufler assez facilement car ça n’a aucune incidence (ça ne fait pas empirer la chose, contrairement aux boutons qui pullulent encore plus si tu les étouffes…). Question indiscrète : prends-tu la pilule? Moi je prends la pilule depuis mes 14 ans (pour diverses raisons hormonales), et mon médecin m’a toujours dit que c’était THE remède contre les boutons. Ce sont les hormones de l’adolescence qui font fleurir les pustules. Donc avec tes hormones sous contrôle, la situation est bluffante. J’ai du arrêter ma pilule 2 mois il y a quelques années (car impossible d’avoir un rdv chez mon médecin, passons), c’est là que j’ai eu des boutons et la peau grassouillette et luisante pour la seule fois de ma vie. Un cauchemar.
    Prendre rdv chez la dermato ne t’oblige pas à prendre des médoc, mais au moins tu auras peut-être un point de vue différent sur ta situation.
    J’espère que tu vas trouver la solution, ou à défaut, l’apaisement…

    • Merci pour ton commentaire ! Je compatis pour la couperose et la rosacée, je sais que c’est pénible, aussi… Je suis régulièrement tes routines visages, c’est chouette que tu trouves progressivement ce qui te convient !
      Quant à la pilule, ce n’est pas indiscret du tout, et tu as bien raison : c’est parce que je ne veux plus prendre d’hormones de synthèse que mon acné est hors de contrôle.
      La première fois que j’ai eu un bouton (puis 2-3, etc), c’était en janvier 2011 : j’avais arrêté la pilule depuis 3-4 mois pour faire des tests de fertilité post-chimio. Malgré les 2-3 boutons, j’étais tellement bien sans pilule que je n’ai pas voulu reprendre. J’ai mis un anneau contraceptif et là, horreur, grosse grosse crise de boutons. Elle s’est un peu apaisée quand j’ai arrêté l’anneau pour reprendre une pilule plus adaptée mais malgré tout, en septembre dernier, j’ai ré-arreté. Je me sens mieux sans pilule, boutons ou pas boutons. Depuis, c’est l’engrenage boutonesque. Il va falloir faire un choix, bientôt, mais j’avoue que la pilule (lol) est dure à avaler : avoir fait tout ça pour ne pas avoir à prendre la pilule et finir par la prendre, quel dommage !

  • Bonsoir, je vous lis depuis longtemps mais ne commente jamais. Franchement, je vous trouve courageuse d’avoir tenu le coup si longtemps. Comme j’ai la peau sèche, je n’ai pas de problème d’acné, mais j’ai connu pendant plusieurs années les affres de l’eczéma géant.
    Je comprends parfaitement que vous jetiez l’éponge ! Les boutons sont déjà un fardeau, mais passer son temps à contrôler son alimentation et/ou les médicaments, à identifier les différents effets des produits sur la peau, aller presque jusqu’à culpabiliser de manger telle chose, de boire, etc., c’est pénible et très frustrant. Je vous souhaite bon courage et j’espère que le/la dermato vous aidera à trouver une solution qui vous convient.
    Un jour, je me suis dit qu’il n’y a pas seulement deux solutions, à savoir multiplier les procédures pour contrôler mon corps et ce que mangeais ou, à l’inverse, me résigner à mon triste sort. J’en avais marre de m’imposer toute seule tant de devoirs, d’obligations, et je me suis demandé qu’est ce qui me fait plaisir (dans la vie, et pas seulement dans mon régime alimentaire ou ma façon de me soigner). Cela n’a pas fait disparaître d’un coup de baguette magique mon eczéma – d’autant que les affections de peau ne sont pas seulement causées par un état psychique -, mais je me suis davantage épanouie en suivant mes désirs, à mon propre tempo, et en me sentant plus détendue et libre. J’ai fini par ne plus penser à cet eczéma qui me pourrissait la vie ; au fil des mois, il a disparu. Ceci étant, je ne souhaite pas ici universaliser mon expérience perso, hein, mais juste partager une piste de réflexion.
    Votre vernis est vraiment très joli ; faut que je le trouve 🙂 !
    Pour finir, je vous adresse un gros « forza », comme on dit chez moi !

    • Merci beaucoup pour ce commentaire ! C’est toujours rigolo de « rencontrer » quelqu’un qui me lit : ça me fait bizarre de me dire que des personnes que je ne connais pas lisent régulièrement mes petites histoires ici. 🙂
      Je suis ravie pour vous que les affres de l’eczéma soient de l’histoire ancienne ! J’en ai eu beaucoup enfant, et un peu adolescente ! Mais chez moi, ça n’a pas duré avec l’âge (peut-être parce que je n’y accordais pas d’importance ?).
      Décidément, il faut que je creuse cette piste du lâcher-prise !!!
      Je pense aussi que c’est important, ne serait-ce que pour mon confort de vie, même si ça n’a pas d’influence sur l’acné au final…
      PS : les vernis Vitry se trouvent normalement assez facilement en pharmacie, pour moins de 5€ ! 😉

  • Argh, je suis tellement déçue pour toi. Je n’ai malheureusement aucune solution ou réponse à te proposer, seulement un peu de soutien et de pensées positives.
    Je comprends ton acharnement car la situation doit vraiment te gâcher de bons moments et j’espère sincèrement que le rendez-vous avec la dermato t’apportera de l’espoir et surtout enfin des résultat.
    Gros bisous ma belle !

    • Merci pour les pensées positives !
      Ca ne me gâche pas les bons moments non plus, mais ça m’embête beaucoup ! Ca nuit au confort de vie (dur de dormir sur le côté ou le ventre parce que ça fait mal, pénible de porter un chemisier blanc taché de fond de teint au col, relou de hausser les sourcils et d’avoir mal au front, faire un sourire et sentir un bouton grincer sur la mâchoire…) LOL.
      Pour le rendez-vous avec la dermato, j’y vais vraiment dans un esprit de discussion, pour qu’elle me soutienne et me coache, mais après le gros ras-le-bol de jeudi dernier, j’avoue être un peu revenue sur mon acharnement à prendre un traitement lourd… 🙂 Je suis indécise !
      Bisous !

  • Ma pauvre, oui je crois que tu as raison, le naturel c’est bien gentil, mais quand ça aggrave les choses, il faut savoir ralentir et ne pas s’en rajouter.
    Je sais ce que c’est d’avoir le visage couvert de boursouflures douloureuses, j’ai vécu ça pendant des années. Et là ça fait 2 mois ou paf, plus d’acné. Encore 2-3 boutons une semaine par mois, un teint brouillé à cause des cicatrices et tout, mais shreck est parti. Et je n’ai pas changé grand-chose :
    – j’ai décidé que j’en avais marre d’avoir une peau pourrie. donc je ne me regarde plus la peau de près le matin. Rien à cirer si elle n’est pas parfaite, je fais ma routine et elle se débrouille avec. Et mine de rien, ça allège sacrément la tête, au lieu de me dire « ho zut, j’ai des tâches et ho zut pleins de points noirs », je me dis « ho chouette je suis encore en vie ce matin ».
    – je mange un petit peu de beurre cru tous les jours. Au départ, c’était juste pour avoir la peau moins sèche, mais en 3 jours, peau plus douce et plus de grosses inflammation, je sais pas pourquoi, mais ça fait toujours plaisir. Ca fait bien un mois là, et ça ne m’a pas fait grossir pour autant. J’ai même la peau qui rident moins. (et il n’y a plus de lactose dans le beurre d’après ma dieteticienne)
    – je met de l’huile de germe de blé dans mes salades 2 à 3 fois par semaine, on s’habitue au gout, et un peu comme le beurre, peau nourrie et apaisée, et disparition des boutons.
    – j’ai une routine visage assez minime : hydrolat pour nettoyer au quotidien, mousse nettoyante à l’eau pas plus d’une fois par semaine, hydratation 10 fois par jour avec spray d’eau thermale, spray d’hydrolat de géranium, crème visage maison. en cas de grosse inflammation, une goutte de papulex crème (le produit de para au nom le moins glamour du monde, mais il est pas cher, il fonctionne sur moi, et me dire super longtemps.), et sur les cicatrices fraîches, de la crème CUZN (qui marche super bien pour fermer très vite les cicatrices de tous les jours aussi, genre éraflures en tout genre)

    Je sais bien que chacun à une peau différente, et je pense très fort à toi en espérant que tu vas pouvoir retrouver une vie normale et t’enlever ce stress.

    • LOL pour le « Shrek ». 😉
      Je suis super contente que tu aies trouvé ce qui te convient !!!
      Quant à moi… ça va, ça vient. 😉
      Sans changer grand chose (voire parfois rien), ma peau fait des choses hyper bizarres ! Là par exemple, je suis en horrible phase inflammatoire depuis quelques jours, je ne trouve pas d’explication. Et j’ai un peu la flemme d’en chercher, alors je me contente d’essayer de l’apaiser un peu avec de l’hydrolat assez doux et une petite pause d’huiles essentielles, qui peut-être peuvent agresser à répétition.
      J’avais déjà entendu Papulex, ça vaudrait le coup que je me penche dessus, je cherche justement un produit alternatif aux HE pour les périodes de pause !
      Merci beaucoup, en tous cas !

  • Je lis depuis le début ton récit contre les boutons… Comme toi, j’ai été attirée par les publicités miraculeuse de Pantothen et je l’ai acheté. Parce que depuis deux ans, du jour au lendemain, j’ai eu des bouton… Au début, deux trois, par ci par là, puis de plus en plus…
    Au départ, on a montré du doigt ma contraception alors que depuis plus de 6 ans je ne pouvais rien lui reprocher…
    Puis ma façon de manger, alors qu’au quotidien, je ne mange que très rarement et peu de viande et de laitage et que ça n’a jamais causé quelconque bouton… (souvent ces aliments sont montrés du doigt)
    J’ai pris des anti- biotique pendant 6 mois mais les résultats n’ étaient pas flagrants, des crèmes qui assèchent, des lotions qui brûlent…
    J’avais beau faire tout ce qui était possible pour tenter d’ améliorer l’ état de ma peau, rien n’y faisait et même au contraire. Je ne pensais qu’à ça, ça me bouffait la vie sans que je m’en rende compte…
    Quand il fût impossible de mettre une cause sur les faits, on m’a sortit la phrase magique « c’est sans doute un choc émotionnel »… (facile…)
    Il y a quelques temps, j’ai eu un gros soucis dans ma vie,(beaucoup plus important que mes boutons), qui m’a détourné de mon obsession des boutons et qui m’a obligé à penser à autre chose, qui m’ a prit beaucoup de temps et qui m’a obligé à réduire ma routine soin qui n’en finissait plus… En 2 mois, sans rien faire, mes boutons ont disparu… Je m’en suis aperçu la semaine dernière pour te dire, parce que je ne passais plus mon temps à les regarder.
    Aujourd’hui, j’ai un rythme de vie qui me convient et qui convient à ma peau; je mange ce que je veux sans me traumatiser ou culpabiliser pendant des jours, j’utilise les soins en fonction de la demande de ma peau et surtout, je n’y pense plus…
    Je te souhaite de trouver ton équilibre, de trouver un moyen de te détourner de ton problème même si je sais à quel point il est obsessionnel.
    Bon courage 😉

    • Waouh, quelle histoire !
      Eh bien peut-être que, pour moi aussi, la solution est là… Moins y penser, défocaliser… C’est un vilain cercle vicieux, les boutons ! Quand je n’ai pas mal (ou que ça ne gratte pas horriblement, ou autre), je n’y pense plus, et ça va de mieux en mieux. Et puis ça cesse d’un coup, il y a une « crise », 4-5-6 douloureux et énormes qui arrivent d’un coup et hop, ça me tracasse à nouveau… Jusqu’au prochain apaisement, et ainsi de suite. Enfin, ce n’est pas forcément dans ma tête, hein, mais bon, j’adore ces moments où je n’y pense pas. 🙂
      Quant à la routine, j’essaie de faire light aussi, c’est vraiment trop pénible, sinon. 😀

  • Je suis tellement déçue que ce truc n’ait pas fonctionné sur toi… 🙁

    Je comprends totalement ce que tu ressens, on en avait déjà papoté, mais pareil, je fais une fixette sur mes boutons.
    Ayant la peau très blanche et de gros soucis de cicatrisation, quand j’ai 5 boutons sur la joue, je les garde 10 jours, et les marques rouges un bon mois de plus.
    Pareil, j’ai déjà décliné des invitations parce que je n’assume pas, malgré le maquillage.

    Au niveau des crèmes, rien ne peut empêcher les boutons d’apparaître, mais on peut les dessécher et les aider à partir sans trop de dégâts. J’utilise de l’huile de nigelle, justement, pour essayer de réguler un peu, en complément d’une hydratation poussée (coucou la peau mixte crève la soif qui fait des boutons si pas assez d’eau et si trop nourrie -_-‘)
    Après, malheureusement, pour les aliments, pareil ici, mais ça, c’est une question de tolérance de ton organisme (perso, l’alcool ne me pose aucun pb, ouf! :D)

    Je comprends aussi que tu sois à bout, c’est pénible, mais peut-être qu’en laissant revenir les choses à la normale, ça va se calmer tout seul, non?
    Courage ma jolie <3

    • Oui je me dis aussi qu’une pause de « sans rien », ferait peut-être du bien ! Je te jure, ce Pantothen de malheur, j’ai tellement envie de l’arrêter, et après je me dis « 3 mois et demi, c’est débile, si tu arrêtes maintenant, tu ne sauras JAMAIS ». Donc, encore 15 jours (quoique je dis ça, mais ça fait 2 jours que je suis à 1 comprimé par jour au lieu de 4 parce que je n’en ai plus et que ma nouvelle commande vient des US en auto-stop, j’ai l’impression).
      Bon ce qu’on peut dire, c’est qu’après 2 jours à doses réduites : ça ne va pas mieux ! Je suis à nouveau dans une période grosse crise. Mais j’ai acheté des tisanes drainantes pour le foie. Je crois que c’est ça. C’est fou quand même, il est tout pourri, mon foie. :S
      Merci pour ton soutien, en tous cas !

  • Roh, je suis super déçue ! Il paraît que le stress donne des boutons aussi alors peut-être que si tu es zen tu en auras moins ?
    Ces derniers temps j’ai un énorme bouton sur la joue (très glamour n’est-ce pas) et quelques boutons sur le menton, mais ils sont tous petits.
    Je n’ose pas te conseiller de produit qui marche sur moi parce que ça ne marchera pas forcément sur toi. Cela dit, le célèbre HadaLabo que tu peux trouver sur Sasa a fait des miracles sur moi. Je suis passé d’un menton affreux (période hormonale oblige) et un menton pas parfait mais nettement plus joli, c’est vraiment impressionnant.
    Il y a forcément quelque chose qui doit t’aider, le tout est de trouver quoi.

    J’espère que le dermato pourra t’aider, mais tu n’es pas obligée de prendre des médicaments, en discutant avec elle tu penseras peut-être à quelque chose de nouveau qui pourrait marcher mais qui n’aurait pas d’effets secondaires.

    Je te souhaite plein de courage en tout cas ! Tu sais que moi aussi je songe à la case dermato… mais c’est pas assez horrible pour que je le fasse vraiment pour l’instant^^ Bisous !

    • Hihi, tant que ce n’est pas assez horrible, autant laisser couler, si tu veux mon avis ! 🙂 Surtout que tout traitement (ou presque) a un effet « purge », alors ne te lance pas à la légère si la situation est correcte ! 😉 (dit la fille qui a pris du Pantothen pour 10 boutons et qui en a 3-4 fois plus maintenant…)
      Pour moi, tu vas rire, mais je « sens » que le problème est interne. Rien de ce que je mets sur ma peau ne change fondamentalement les choses. En effet, il faut trouver LE truc qui fonctionne. Le jour où ce sera fait, ce sera le déblocage, j’en suis sûre !
      Tu as raison, je vais discuter avec la dermato et voir les solutions qu’elle propose : y a pas que les antibio dans la vie ! 🙂
      Bisous !

  • Oui, toutes celles qui ont une peau pourrie en passe par la phase ras le bol et je suis prête à tout pour que ça s’ arrête.

    Je vais en rajouter une couche en disant que j’ai la peau très clair, à tendance acnéique qui met trois plombe à cicatriser : ce qui fait que je n’ai jamais la peau nette. Je passe sur les rougeurs, la déshydratation malgré la peau grasse etc…

    Je crois qu’il faut s’alléger un peu du côté de la routine de soin, ne pas les multiplier. Quand tu testes quelque chose, fais le un produit à la fois et suffisamment longtemps pour voir si tu as une réaction négative ou au contraire si c’est efficace.

    Aujourd’hui malgré ma peau grasse et acnéique je n’utilise plus aucun soin spécifique dis « matifiant » « asséchant » « cicatrisant » : juste une eau micellaire bio toute douce, une crème hydratante bio qui ne se revendique pas pour peau grasse ou autre et c’est tout. Et ma peau se porte bien. Et mon moral aussi.

    Et ça fait vraiment du bien de s’alléger un peu.

    Allez haut les coeurs 🙂 bisous

    • Oh, comme tu as raison ! J’ai aussi arrêté les nombreuses lotions (une différente le matin et le soir), les sérums divers et variés, etc ! Maintenant je me cantonne à une routine simple. Je m’étais fait une huile végétale avec quelques huiles essentielles en hydratant, c’était top, mais là je suis en « pause », car il faut toujours faire des pauses avec les huiles essentielles ! 🙂
      Au fil du temps, j’ai trouvé une petite routine qui me convient et limite souvent les dégâts, mais j’ai l’impression que le problème vient de l’intérieur et que ce que je mets sur ma peau ne change pas vraiment le fond du problème…
      Mais bon, je trouverai bien, hein. 😉

  • Que dire à part bon courage !!
    je pense que comme beaucoup, peut-être que cela se joue aussi dans la tête et qu’une part de « psychosomatisme » (oulà, j’en viens à utiliser de smots compliqués qui me surprennent moi-même !) entre en jeu …
    Je sais que parfois, je suis obsédée par des détails (alors oui, je sais que tu vas dire que pour toi, c’est loin d’être un détail !), genre mes bourrelets à la taille qui ne veulent pas partir, les rougeurs que j’ai sur les joues …
    Et c’est lorsque je met stout ça de côté, que j’en fais le moins, que j’ai l’impression que tout va mieux …

    Bon, pour changer de sujet, j’ai aussi ce petit Vitry, et je trouve ses reflets splendides !

    • LOL alors ça, pour le psychosomatisme, je veux bien te croire ! Je me souviens quand je scotchais sur mon poids post-chimio (j’avais pris 4-6 kilos) ! Je me pesais tous les jours, je passais ma vie sur des forums de régime… Et puis un moment, j’avais perdu 2-3 kilos et repris le sport, j’ai commencé à me sentir bien et j’ai arrêté de me peser. Je crois qu’en termes de poids, je dois toujours faire pareil, mais en termes de silhouette, pas vraiment ! J’ai juste fondu, et je n’arrive plus à me souvenir quand j’ai arrêté de scotcher.
      Enfin, il faut maintenant que j’arrive à me détacher ! Même si ça ne règle pas mon problème, ce sera déjà moins pénible ! La grosse difficulté, c’est vraiment que ça fait mal au visage ! C’est comme essayer d’oublier plein de piqures de moustique, tu vois ? 😉
      J’avais vu que tu l’avais aussi, il est top hein ? Je suis super fan de ce Vitry !!!

  • Argh…Je suis aussi tes péripéties boutonnesques et je suis désolée que le Pantothen n’ait pas fonctionné.
    Je compatis d’autant + qu’on sent ta souffrance en te lisant. C’est aussi devenu une obsession chez moi, + qu’à l’adolescence, mais paradoxalement, ça me pèse moins aujourd’hui parce qu’à quasi 30 ans, j’ai fini par me dire que je dois apprendre à vivre avec jusqu’à ma mort (bon ok, ménopause peut-être) et j’ai encore du chemin à faire malheureusement.

    J’ai été traitée à Roaccutane au lycée et c’était le traitement de la dernière chance, après avoir subit 6 mois de crèmes desséchantes, prescrites sur ordonnance et préparées en pharmacie, puis 6 mois d’homéopathie. Ces deux traitements ont assez bien fonctionné, sauf que lorsque j’arrêtais (satisfaite du résultat), je faisais une rechute.
    A l’époque, c’était il y a plus de douze ans maintenant, j’ignorais le possible lien avec la dépression. Je n’ai pas fait de dépression. Je ne cherche pas à te rassurer ou t’inciter au Roaccutane, tu feras ton choix en accord avec ton dermato de toute façon, mais si mon témoignage peut te réconforter. 🙂

    Aujourd’hui, je ne supporte plus d’en avoir, je n’en ai que rarement (grâce à mon changement d’alimentation et routine cosmétique entre autres), mais voilà, ça reste dans un petit coin de notre tête.
    Comme les filles l’ont dit précédemment, il faut sans doute se distancier de nos complexes, de nos tourments boutonnesques, essayer de ne plus y accorder autant d’importance, mais que c’est difficile!
    Ce ne sont plus tant les boutons qui me pourrissent la vie, mais ce qu’il en reste : rougeurs, cicatrices, taches, grain de peau irrégulier et petits boutons blancs au niveau du menton qui apparaissent régulièrement.

    Traitement naturel ou pas, je te souhaite de trouver la sérénité et l’épanouissement que tu recherches. 🙂

    Tu nous tiens au courant j’espère. ^^
    D’ailleurs, vas-tu pour autant abandonner ton régime alimentaire anti-acné? ou l’assouplir?
    (Je trouverait ça assez dommage, étant donné que ça avait l’air d’être plutôt efficace)

    • Ah la la, chacun ses complexes, tu as bien raison !
      J’espère quant à moi que je ne vais pas avoir la peau pourrie jusqu’à la ménopause, elle était plutôt sympa jusqu’à l’année dernière, donc bon, elle va finir par rentrer dans le droit chemin, non mais OH. 😉
      Quant à Roaccutane, je ne sais pas… Certains jours je me dis « oh et puis pourquoi pas ? » et d’autres ça me semble absolument horrible de faire tout ça pour « réparer » mon corps après la chimio, manger sain et bio, ne plus fumer depuis 3 ans, boire de l’alcool avec raison, faire du sport… pour m’exploser le foie et le reste du corps avec des traitements médicamenteux hyper lourds ! Mais bon, j’en parlerai à la dermato, je lui dirai qu’il me faut du temps, que je veux commencer par des choses « douces », on verra ce qu’elle en pense. Si elle estime que ce n’est pas possible et qu’il FAUT un traitement interne carabiné, je pense que je me rallierai à son avis, elle est médecin, après tout.
      Etrangement je ne « souffre » pas quand même, ça me pèse et c’est chiant, mais ça va. 🙂 Je suis plutôt lasse ! 🙂
      Par contre, je ne compte pas abandonner mon régime alimentaire, qui me plaît bien ! Je l’assouplis, je l’adapte, mais pas comme avant ! Avant, je faisais parfois des « pauses » « nourriture normale ». Maintenant cette « nourriture » me tente de moins en moins. Au lieu de m’autoriser un croissant par mois, on va dire, je mange une salade à la feta si c’est ce qui me fait très envie. Bref, mes envies sont plus saines, alors je les suis sans mauvaise conscience, c’est pratique ! 🙂
      Bien entendu, je continuerai de relater tout ça ici, héhé !!!

  • Mince pour ce traitement 🙁 Mais j’ai juste ma petite idée du retour des boutons après ton retour du Burkina Faso: le soleil! On dit toujours que le soleil est le meilleur ennemi de la peau: il fait disparaître les boutons pendant un temps et puis pouf, quand on ne s’y expose plus, les boutons reviennent en masse…
    Mon frère a du passer par le Roaccutane pour s’en sortir mieux mais il garde des cicatrices alors sois prudente quand même et change de routine nettoyant peut-être? Tu utilises quoi pour le moment?

    • Oui, c’est à cause des cicatrices et du côté douloureux que je m’affole un peu ! C’est pour ça que là, je me dis qu’il ne faut pas trop traîner, je risque de le regretter.
      Pour le soleil, comme je le disais à Fanny, c’est peut-être une option, mais je me suis vraiment très peu exposée ! On dit « Burkina », on pense « soleil », mais j’ai bossé en salle fermée et climatisée jusqu’à 16h tous les jours ! Je me suis exposée entre 15 et 45 minutes par jour, après 16h (il fait nuit à 18h…) et juste après avoir remis une bonne couche de fond de teint Shiseido SPF35.
      Il n’y a que le samedi où on s’est baladées toute la journée, mais j’avais mis de la 50 le matin et du Shiseido toutes les 2h…
      Et au Burkina, mes boutons ont commencé à partir dès les 1ers jours, quand je ne m’exposais pas du tout ! Bizarre bizarre !
      Peut-être l’air, l’eau, le stress ?! Va savoir !!! :S
      Quant au nettoyage, j’utilise une base lavante neutre à laquelle j’ai ajouté des huiles essentielles (manuka-niaouli-encens oliban). Je l’utilise depuis avant le burkina. Avant j’utilisais le même, avec d’autres huiles (lavande-tea tree), alterné avec le nettoyant de Jovees. Mais depuis que je suis rentrée, comme je trouve ma peau très enflammée, je me contente d’un coton d’hydrolat (mélange Romarin, Sauge, Lavande et Camomille) le matin. A ce stade, l’inflammation ne diminue pas. :S Du coup c’est difficile de remettre en cause la routine, je l’ai depuis longtemps et elle n’a pas bougé, que ce soit dans les phases mieux ou des les phases horribles…

      • Ah oui tu ne t’es pas beaucoup exposée en effet… Tu restes un mystère alors 😀

        Sinon, pour ta routine, je peux te conseiller de retourner à nouveau vers des produits vendus dans le commerce. Peut-être des marques comme Avène ou La Roche Posay? Je suis la 1ere à « vendre » les produits home made avec des huiles essentielles en fonction des besoin de notre peau, etc. Mais pour avoir essayé un nettoyant visage à base de savon d’alep liquide et d’hydrolats variés adaptés à mon type de peau, je peux te dire que j’en suis revenue et que dès que j’ai trouvé mon nettoyant Noviderm, j’ai su que je ne le lâcherai plus ^_^ Le nettoyant fait-maison me nettoyait moyennement bien la peau et, si je n’avais pas des boutons sur la figure en permanence, j’attrapais de plus en plus d’imperfections. Je me dis qu’il n’était peut-être pas fait pour moi en définitive malgré les indications suivies pour mon type de peau…

        • Ah oui ?
          Niveau nettoyant, ma base lavante neutre additionnée d’huiles essentielles nettoie plutôt bien, je trouve ! J’en suis assez contente, mis à part qu’elle n’est pas très fun ! 🙂
          Par contre, je retournerais bien au rhassoul un soir sur deux, mais c’est pénible à préparer et ça bouche mon lavabo, à terme ! 😀

          • Là tu me laisses un peu perplexe… Si tu continues à avoir des problèmes d’acné et d’imperfections, c’est peut-être du à ton nettoyant et ta crème hydratante, non? Ou un problème d’hormones alors? Tu es allée faire une prise de sang pour vérifier ta thyroïde peut-être?

            J’ai jamais essayé le rhassoul, c’est si salissant que ça? :p

            • J’ai vraiment l’impression que le problème est « interne » chez moi, oui ! Mes soins ne font qu’empirer ou améliorer, certes, mais avec la même crème, je peux avoir des phases à 5 ou 25 boutons. 🙂
              J’ai commencé à avoir de l’acné en arrêtant la pilule (classique…).
              Les différentes personnes à qui j’en ai parlé pensent que mon foie souffre un peu de la chimio d’il y a trois ans et élimine par la peau.. La question est donc : comment faire un rééquilibrage hormonal + hépatique rapidement et efficacement ! 😀
              Le rhassoul, c’est salissant au début, mais quand on a le coup de main, ça va ! Par contre, ben c’est de la « boue » et ça se dissout pas trop donc au bout de quelques semaines, le lavabo s’écoule de moins en moins bien ! 😉

              • Ah ouiii, la chimio! Fiou encore un facteur à ajouter… Tu en as parlé à ton médecin? (Je suppose que tu vas le voir régulièrement pr des visites de contrôle?) Ça pourrait être possible?

                Peut-être que tu combines tout en fait (arrêt de pilule + glande thyroïdienne + foie) #_# (Ceci n’est PAS DU TOUT pour te décourager 😀 D’ailleurs, ce serait quasiment pas possible que tu combines tout ça Oo)

                Ah d’accord, oui, je comprends mieux pour le fait que ça bouche l’évier! ^^ Et avec l’argile, ça fait la même chose, tu crois?

                • Hmmm, mon médecin, il est n’est pas très ouvert à ce genre de choses (il m’a soutenu mordicus que la chimio n’avait aucun effet sur mes problèmes digestifs, dans le sens où elle ne provoque pas de lésion… sauf que j’ai eu une colopathie fonctionnelle immédiatement à la fin de mes traitements et que d’autres médecins m’ont dit qu’ils avaient déjà constaté ça…)
                  Donc je pense que si, trois ans après, je vais voir mon hémato en lui demandant si mon foie pourrait être chargé des toxines de ma chimio et si ça peut être lié, il va me rire au nez. 🙂 Mais je pense que ça peut être possible, c’est en tous l’avais des personnes plus sensibles aux médecines naturelles auxquelles j’ai pu en parler.
                  Je ne sais pas si l’argile bouche pareil l’évier, mais au moins, on en utilise pas tous les jours comme le rhassoul ! 😉 (j’ai quand même l’impression que ça se dissout plus, l’argile).

  • bonjour

    je n’ai rien à ajouter, car je comprends ta souffrance ………… je pense en avoir moins que toi, mais j’en ai au final autant lol

    mon front et mes pomettes sont bien épargnées, moi ça se situe dans le cou, et autour du menton/bouche (machoires quoi). sur les joues, j’ai juste des microkyste et parfois un qui éclôt.

    c’est l’arrêt de ma pilule qui m’en a donné, sachant qu’avant de la prendre je n’en avais jamais eu ……

    un truc qui fonctionne bien sur moi: l’huile essentielle de lavande. chaque soir j’applique une bonne dose d’huile yves rocher de la gamme culture bio (ou une autre c’est comme on préfère) avec 3-4 gouttes d’He lavande aspic ! ça fait sécher les boutons à vitesse grand V, et j’en ai bcp moins! le résultat le plus spéctaculaire étant sur le fait que les boutons sortis se barrent en 1 jour et non plus 10 …

    maintenant, je suis consciente comme toi que la cause n’est pas traitée. chez moi? c’est clairement hormonal (en période d’ovulation, j’en ai, un peu avant mes règles j’en ai, un peu pendant aussi, autant dire que vu que mes cycles durent en moyenne 30 jours, je suis jamais tranquille. sans parler des cicatrices ! ) . j’espère que tu trouvera la cause de ton acné .. sincèrement ……..

    essaie de positiver, je sais c’est dur .. moi même ce soir j’ai une soirée et je ne veux pas y aller car je sais que ma peau va briller, et que dans la pénombre, le contraste fera qu’on verra énormément mes cicatrices. j’en suis au point d’aller m’acheter un énième fond de teint ou bb cream pour ce soir !
    mais vraiment, essaie de ne PAS y penser. force toi à ne plus te regarder dans le miroir toutes les 5 minutes lol
    je précise, j’ai 23 ans.

    • Aie aïe ma pauvre, je vois que tu focalises beaucoup aussi ! Es-tu allée à ta soirée ?! j’espère que oui !!!
      La lavande aspic, je m’en suis acheté récemment, tiens ! En huiles essentielles, j’ai déjà testé la lavande fine (un must), la manuka, le niaouli (j’aime moins) et le tea tree. La lavande est vraiment ce qui me convient le mieux, je crois que l’aspic est un peu plus active, j’essaierai d’ici quelques jours (j’ai la peau très irritée depuis quelques jours, je fais une pause d’huiles essentielles, du coup !).
      Pour moi, j’ai du mal à savoir si c’est hormonal ! Peut-être, tu me diras ! Mes cycles sont assez courts et je disais justement que j’avais eu une enorme crise avant le Burkina (= pendant mes règles). Ca s’est calmé ensuite (=fin des règles) et là c’est l’horreur depuis quelques jours (= une semaine avant les règles). Donc, si en début de semaine suivante, ça va mieux, on aura un coupable !
      Comme toi, les gros problèmes ont commencé quand j’ai arrêté la pilule ! Le problème, c’est que je n’ai pas très envie de la reprendre quand même…
      Merci pour ton commentaire, et bon courage à toi aussi !

  • Arf, je suis vraiment désolée que ce n’ait pas fonctionné…Bon, en même temps, je dois t’avouer que j’avais du mal à y croire, au Pantothen, trop marketé pour moi.
    Pour le rendez-vous dermato, je ne saurais que trop te conseiller de faire auparavant un petit bilan écrit de tout ce que tu as déjà tenté, avec les résultats à chaque fois. Par exemple, ta méga-allergie avec le peroxyde de benzoyle. Et parler aussi de ta chimio, parce qu’en effet, c’est fort probable que ce soit lié à ta propension à détoxiner autant (par contre tu m’as donné envie de tester le Lédon du Groenland, je suis dubitative sur le fait que mon foie n’ait rien à rejeter…). Et sinon, le truc intéressant, c’est de réfléchir aussi si tu as beaucoup plus de boutons en période d’ovulation et/ou pré-règles, ou pas, pour la pilule.
    Sinon, je ne veux pas te déprimer, mais le coup de la pilule, ça ne marche pas à tous les coups : j’ai pris Diane 35 avec quasi aucun effet par rapport à rien du tout, alors que je croyais avoir une acné hormonale (boutons sur le bas du visage). Et pour rebondir sur le post de Chibi, ça y est, j’ai eu confirmation que mon accalmie post-Maroc était bien dûe au soleil, là j’ai un joli rebond (mais bon, 1 mois après, pas tout de suite).

    • Juste pour préciser, j’ai pris Diane 35 pendant 5 ans … C’est d’ailleurs le fait d’avoir déménagé une nouvelle fois qui m’a fait changé, le nouveau médecin généraliste avait complètement halluciné que j’ai continué aussi longtemps de prendre un traitement non-efficace, alors que non dépourvu d’effets secondaires. Rétrospectivement, je n’en suis pas bien fière d’ailleurs!

      • Ah ouais, 5 ans de Diane35, belle performance !!! Pour ma part, je l’ai prise pendant environ 2 ans mais c’est vraiment de la faute de mon gynéco de l’époque !!! Il m’avait prescrit une pilule qui ne m’allait pas (Trinordiol) et bam : boutons. Au bout de 2-3 mois, je suis allée râler et plutôt que de me donner une autre pilule « classique », il m’a donnée une anti-acné ! J’avais à peine 18 ans et je n’avais pas de problème d’acné avant Trinordiol, donc c’était déjà n’importe quoi ! Bref il ne m’a rien dit et m’a prescrit cette pilule pendant des mois et des mois. Un jour où j’avais mal aux seins ou je ne sais quel symptôme, j’ai fait une recherche et vu tous les articles sur Diane, son interdiction aux US, son caractère dangereux pour les fumeuses (j’avais 19-20 ans, je fumais un paquet par jour et buvais comme un trou tous les weekends !!!). Je suis allée dare-dare le voir en disant « vous me changez ça » et il m’a donné « Jasminelle » à la place. RAS pendant 4-5 ans, jusqu’au cancer, qui donnait de l’acné.
        Bref tout ça pour dire qu’en tous cas à l’époque, Diane avait dégagé ma crise de boutons en moins de 3 mois. Ce qui ne veut pas dire que ce serait le cas cette fois-ci, j’en suis consciente (l’année dernière, j’ai fait 3-4 mois sous Jasmine pour voir, et ce n’était pas miraculeux, il me restait 7-8 boutons quotidiens, ce qui est bof pour une pilule anti-acné, quand même !).
        Tu sais, Emanuelle (de beauté-pure) m’a envoyé un mail et me disait qu’elle pensait vraiment qu’il y avait à faire pour mon foie. Et moi aussi. Mais mes détox foie sont vraiment très très violentes (passer de 30 à 60 boutons en une semaine, c’est horrible en termes de confort de visage, ça réveille la nuit hein !!!). Bien sûr, la chimio doit avoir joué. Il faut que je parle bien de tout ça avec la dermato…
        Sinon le Lédon du Groënland, ça a eu l’air bien efficace sur moi, c’est sûr !
        Là je suis à nouveau en phase « horrible » depuis hier. Je ne sais pas si c’est parce que je vais avoir mes règles d’ici quelques jours ou parce que je me suis acheté des tisanes bio « Foie » mais franchement, ces crises sont hallucinantes !!!
        Bon courage pour ton rebond post-soleil, sèche-bien tout ça à la lavande, ça ne devrait pas durer des mois non plus ! 🙂

  • Coucou, je ne peux que te comprendre ! Moi même me suis donnée jusque fin d’année pour aller voir ma dermato… En attendant je testée traitement naturel de mon aromatherapeute ( tu as reçu mon mail?) et c’est vrai que en 15 jours je suis passée à une trentaine d’imperfections à quelques un …. À peine croyable…. Bon je patienté je sais trop que parfois le changement de routine améliore un peu pour repartir de plus belle mais quand même j ai espoir ….. Et j’ai espoir que toi aussi ça s ‘améliore … Parce que mince quoi , c’est trop dur à vivre.

    • Merci pour ton commentaire ! Je suis vraiment contente que ton traitement aroma ait l’air de bien fonctionner !
      Pour ma part, j’ai RDV chez la dermato la semaine prochaine, je verrai ce qu’elle en pense, en cohérence avec mon traitement naturo et mon origan. 😀

  • Les problèmes de peaux c’est jamais facile, j’espère que tu en viendras à bout!
    As-tu essayé l’huile de noyau d’abricot avec quelques gouttes de tea tree? Ca a très bien marché sur moi, mais bon, chaque épiderme est différent.

    Ne te focalise pas dessus, comme dit ma chère maman plus on se focalise sur un défaut plus le défaut en question est visible aux yeux des autres.

    Je ne commente pas souvent mais je voulais te dire que j’apprécie beaucoup ce blog, plus tourné vers le naturel que les autres.

    Bonne soirée.

    • Je n’ai pas essayé l’huile de noyau d’abricot, mais Nathalie (commentaire juste au dessus du tien) m’en a justement parlé aussi ! Je note donc cette idée, pour la réalisation de ma prochaine huile maison, l’actuelle étant bientôt vide…
      En ce moment, j’essaie vraiment de défocaliser, tu as raison ! D’ailleurs j’ai re-laissé de côté mes fonds de teint plus couvrants, auxquels j’étais revenue progressivement et sans m’en rendre compte, pour me re-contenter de maquillage minéral le matin.
      Merci pour ton gentil commentaire et bonne journée !

  • Cette entrée m’a fait beaucoup te plaindre, et remonter à la surface des vieux souvenirs de « je peux pas sortir comme ça… ». J’espère que tu as du soutien autour de toi et de l’amour (mordre quelqu’un qu’on aime pour libérer son stress, un excellent remède contre l’acné ;-))
    Je vais y aller de mon (long) témoignage :
    J’ai découvert ton blog au moment où je découvrais aussi le blog « beauté pure », et me disais que j’essayerais bien une nouvelle nouvelle façon de me débarrasser de mon acné récalcitrante. J’ai acheté des produits (huiles essentielles, huile de jojoba, rhassoul, maquillage minéral (et des citrons bio!) et j’ai commencé à me nourrir sainement par procuration (i.e. en venant te lire:-). Résultat : rien, à part une légère aggravation dont j’ai rendu le citron responsable.
    Fin mai j’en ai eu marre d’avoir cédé une fois de plus aux sirènes d’un nouveau nouveau remède miracle (je dis cela sans remettre en cause le bien-fondé de la méthode d’Emmanuelle puisque je ne l’aurais pas testé finalement) et marre de mes étagères de salle de bain encombrées de produits à se mettre sur la figure, et de mon envie d’essayer toutes les nouveautés anti-acné du marché.
    Alors j’ai tout bazardé/donné, et j’ai gardé matin et soir :
    – une eau micellaire pour le nettoyage
    – un spray d’eau « pure » Carrefour (le moins cher, pour rincer sans compter)
    – un tube de crème « Lysalpha active » des labo SVR (zinc, aide salicylique, pas grand chose d’autre je crois).
    Je mets de la BB cream Estée lauder la journée pour unifier. Et c’est tout.
    C’était il y a un mois et demi : je suis passée de 10 à 1 bouton… J’ai toujours (et pour toujours) les cicatrices et les points noirs, mais je crois que je ferai avec.
    Je me suis souvenue d’un conseil de dermato qu’il m’avait été impossible à l’époque de suivre, mais qui est peut-être le meilleur conseil entendu :
    Dermato : »qu’est-ce que vous vous mettez sur le visage? »
    Moi : « çi, ça, après je mets ce produit et je rince avec cette lotion et puis quand ça crisse je mets cette crème et quand ça luit je mets cette poudre, et j’exfolie avec ce gommage et ensuite j’hydrate avec ce baume, et une fois par semaine je fais ce masque, et puis je complète avec çi, ça et ça » (= tous les produits peaux à problèmes de toutes les gammes imaginables de pharmacie, parapharmacie, parfumerie).
    Dermato : « Ok. Arrêtez tout ».
    🙂

    • Oh, j’ai pas essayé de mordre, tiens !!! 😉
      Merci pour ton commentaire ! C’est vrai que c’est super pénible cette histoire d’acné ! Pour autant, je ne suis pas déprimée ou triste ! J’en ai un peu ma claque, je suis lassée de galérer, surtout.
      J’adore ton histoire de dermato ! Finalement, ton ras-le-bol de l’époque est un peu le mien, à présent : marre de me tartiner de bidules, de ne voir aucun effet et d’accuser chaque nouvelle chose que je teste, sans jamais vraiment savoir d’où ça vient ! Ceci dit, cela fait quelques temps que je change très peu ma routine (il faut vraiment que je le fasse, ce billet « routine ») et que chaque changement va dans le sens d’un allègement !
      Bon en tous cas, j’espère qu’un peu de zénitude, l’arrêt du Pantothen, une routine simple et mes petits compléments d’origan seront un bout de solution !
      En tout état de cause, j’ai rdv chez la dermato la semaine prochaine !

  • Bonjour,

    On ne se connaît pas mais je me permets de poster un p’tit commentaire car je suis régulièrement tes articles.
    J’ai 27 ans, je n’ai jamais eu d’acné étant ado,et puis un jour, ça a commencé. De quelques boutons de temps en temps, je suis arrivée à une vingtaine de boutons surtout sur le menton et la joue gauche (pourquoi gauche? mystère!).
    Du coup, j’ai déclaré la guerre aux boutons et aux micro kystes ! Erreur !!!!
    J’ai l’impression que plus tu cherches à t’en débarrasser plus ils reviennent en force.
    Je te donne ma routine qui « je touche du bois  » fonctionne plutôt pas trop mal et m’a permis de réduire la catastrophe cutanée qui ravageait mon visage :
    Matin : lavage de face avec le gel lavant surgras de Jonzac / un petit coup d’eau thermale de Jonzac / Hydratation avec eau de rose de Unt / un peu de creme anti bouton > actipur / gel d’aloe vera + creme solaire Uriage pour le visage
    Soir : eau micellaire Bioderma (la verte) + la meme chose que le matin et au lieu du gel d’aloe vera je mets la super creme anti acné de UNT acné therm (de la booooombe !!).
    et surtout j’essaie de plus y toucher !!

    Pour les cicatrices : cicalfate !
    Je suis accro aussi à l’huile essentielle de tee trea.

    Et j’oublié tous les 2 jours j’utilise l’exfoliant magique de dermalogica.

    Je sais que tout le monde a une peau différente (la mienne est fragile, sensible et déshydratée !) mais peut etre que certains produits pourront t’aider.

    Ce qui m’a aidé aussi c’est boire de l’eau !!!! J’en buvais déjà je te rassure mais pas assez je crois.

    Bon courage !!!!

    • Merci pour ce commentaire, Milie !
      Ah oui, j’avais essayé Acne Therme, je n’ai pas été transcendée pour ma part !
      En tous cas je pense en effet qu’une « routine » assez simple est toute indiquée quand on a de l’acné, ne serait-ce que parce que tripoter tout le temps n’est pas bon !
      C’est frustrant, hein, quand on a un seul côté attaqué et qu’on ne comprend pas pourquoi ! 😀
      Merci de partager en tous cas, ça peut en effet toujours être utile ! 😀
      (j’aime beaucoup l’exfoliant de Dermalogica aussi).

  • Quelle découverte ce blog !
    J’ai moi aussi une peau acnéique ( menton, machoire, gros boutons rouges ou plus petits, cicatrices bien voyantes…) sensible au moindre changement de température, allergique à pleins de trucs bref la totale !

    Puis j’ai découvert il y a 2 ans que mon alimentation causait à peu près 70% de mon acné ( les 30% restants c’est le mode de vie : sport, sommeil etc )
    J’ai découvert aussi le blog d’Emmanuelle il y a 6 mois et j’applique à peu près les mêmes choses que toi au niveau de la peau et je ne pourrais plus changer de routine, j’adore !

    POur résumer je doit suivre à la lettre le style de vie et l’alimentation d’une personne atteinte du diabète de type 2 pour éradiquer mon acné. Sans parler du lait que je ne consomme plus depuis 2 ans ( ça a enlevé l’acné sur mon dos )
    D’ailleurs mon acné je l’appelle « diabète de la peau » LOL
    Le sucre est mon ennemi numéro 1 ( à part ceux contenus dans les fruits ) et les IG élevé c’est même pas la peine d’y penser….Ca parait rien comme ça mais c’est un enfer au quotidien, pas de sandwich, pas de pizzas, pas-ci, pas-ça bref des fois j’ai juste envie de mordre dans un kebab sans que ça me donne 2 gros kystes le lendemain…et je n’exagère pas…

    Donc ton ras-le-bol je le comprend d’une force !! SURTOUT et le pire c’est que jsuis en coloc avec des nanas qui ont une peau PARFAITE ( je n’exagère pas ) pas un point noir, pas un ptit bouton NADA ! Et qui ne font rien du tout à part passer le visage à l’eau claire…C’est ça qui me fait péter un câble la plupart du temps… Et moi malgrès les efforts que je fait j’ai juste une peau « potable ». Le truc c’est que je fais souvent des écarts et je ne peux pas avoir un style de vie exemplaire à cause de mon boulot ( hôtesse de l’air en long courrier ) donc je suis tout le temps décalée, pas souvent chez moi et pour la cuisine c’est pas facile… Je continue malgrès tout à suivre comme je peux l’alimentation anti-inflammatoire car c’est vrai que niveau digestion et tonus ça a aussi changé pour moi !

    Hâte de lire tes prochaines aventures !

    • Merci pour ton commentaire, et ravie que mon blog te plaise !
      Pour ma part, j’ai vraiment fait une grosse erreur en commençant cette saleté de Pantothen ! Je ne veux pas casser trop de sucre dessus car je sais que ça a beaucoup aidé certaines personnes mais pour moi, ce fut un énorme échec ! Mon acné a vraiment empiré et ça m’a empêchée de voir les bienfaits de mon alimentation, justement.
      Je l’ai arrêté depuis 15 jours, je revis ! D’ailleurs, j’ai déjà nettement moins de boutons entre mon alimentation et le programme concocté par ma naturopathe, depuis que j’ai arrêté !
      Je comprends ta frustration vis-à-vis de tes amies à la peau parfaite… Je pense aussi que le stress, la fatigue, n’aident pas, et ton mode de vie ne te facilite clairement pas la tâche ! Quand je voyage, je commande des menus végétaliens, en plus d’être vegan, comme leur nom l’indique, ils sont généralement moins junk food que le reste ! Mais je suppose que tu connais bien ça. 🙂
      Personnellement, je ne sais pas si ça vient d’une évolution de mes goûts, convictions, besoins… mais je ne ressens aucun manque, aucune frustration. Les quelques fois où j’ai une envie de burger / pizza / croissants… je la suis ! Mais au quotidien, j’ai développé un vrai goût et un vrai intérêt pour l’alimentation saine et simple !
      Merci d’avoir commenté, j’ai un petit weekend très tranquille qui m’attend, j’essaierai de publier quelques aventures. 😉

  • Bonsoir,

    J’ai également une acné qui traîne depuis des années, rien de très grave, parfois 2-3 boutons enflammés qui se ramènent d’on ne sais où juste pour m’embêter alors que ça faisait deux jours que je me disais oh tiens ça va mieux … plus des petits qui font aussi régulièrement coucou. Comme pas mal dans les commentaires je cicatrise mal, donc ça reste rouge assez longtemps.

    Ma tante m’a conseillé le week-end dernier de faire un nettoyage du foie, j’ai regardé sur internet et hum c’est assez compliqué comme procédure (il est question de plusieurs séance avec ingestion d’huile d’olive et de pamplemousse, miam !). Pour le moment je ne me sens pas prête à franchir le pas.

    Par contre, je vois que tu parles de limiter les HE, je me suis fait une huile pour le soir avec rose musquée, HE de carotte et HE de romarin (je crois que c’est tout) qui devait aider à cicatriser. Ca fait bien deux mois que j’en mets tous les soirs, bien que ce soit le seul produit aux HE sur ma peau, cela n’aide peut être pas ! C’est quand même chiant d’avoir l’impression de faire des expériences à longueur d’année, alors si pendant 3 semaines je mets ça, qu’est ce que cela donne ? Et si je laisse mes boucles d’oreilles qui ont sûrement du nickel ça fait quoi ? … Bref !

    Courage 🙂

    • Merci pour ton commentaire !
      Je te comprends pour le « c’est chiant de faire des expériences à longueur d’année ! ».
      C’est aussi pour ça que je vais voir une naturopathe : je la laisse gérer, je fais ce qu’elle me dit, je ne me pose pas de question, POINT BARRE.
      Pour le foie, tu as des drainages beaucoup plus doux : tisanes, solutions toutes prêtes en boutiques bio, algues détox, manger du radis noir quand c’est la saison etc etc.
      D’ailleurs, le drainage et renforcement du foie fait partie de mon programme actuel ! Bon du coup, quand tu détox… tu bourgeonnes, mais ça ne dure que 2-3 semaines normalement ! 🙂
      Pour les HE, ça peut être une bonne solution pour plein de gens, je pense ! J’aime beaucoup l’aromathérapie. Mais il ne faut pas en abuser, pour ne pas s’irriter la peau. On recommande souvent des « fenêtres thérapeutiques », c’est à dire des pauses pendant lesquelles on ne se soigne pas aux huiles essentielles.
      Bon courage à toi aussi ! 😀

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *