Je curle donc je suis (où l’on parle encore de cheveux)

Plus précisément, il s’agit de parler de la gamme Jessicurl (je sais, mon jeu de mot est dément, ne me félicite pas), que j’ai découverte grâce à un commentaire sur mon blog (comme quoi, causer de No Poo ici a une utilité).
Commençons par la version rapide pour le petit lecteur qui a la flemme de se farcir l’intégralité de la review qui va suivre : pour les cheveux bouclés, la gamme Jessicurl est super géniale trop ouf. Sans déconner.
Ca s’achète donc sur Internet (j’ai trouvé sur un site qui s’appelle le Curlshop), ça coûte plutôt cher à mon goût (genre 20€ le shampoing…), mais bon : ça marche.
Pourquoi c’est bien à mon avis ? Parce que, du haut de ma grande expérience moutonnante, je dirais que quand tu as les cheveux bouclés et que tu essaies d’acheter du shampoing, tu te retrouves souvent avec des formules pas adaptées, et donc tu achètes du spécial cheveux secs qui n’est pas assez nourrissant pour toi. En désespoir de cause, j’ai acheté un masque pour cheveux crépus un jour et là… c’était trop nourrissant, je pouvais plus décoller mes cheveux. A part Frizz Ease et la gamme spécifique de René Furterer, je n’avais jamais trouvé de soins adaptés (pour ces marques, budgétiser environ 15€ par produit).
Est-ce que c’est mieux ? Ben je trouve que oui. Ca te gaine pas seulement la bouclette, ça te la nourrit. Elle est gainée parce qu’elle pète la forme, pas parce qu’elle est entourée d’une couche de silicone. Donc je boucle plus que jamais (après, on aime ou on n’aime pas, mais bon, faut vivre en accord avec sa nature profonde, hein), et j’ai moins de frisottis tous moches sur le sommet du crâne. Ah oui, et ça sent bon. Et ils vendent des kits format voyage (moi j’ai acheté le Coffret Découverte Rebouclant Light pour commencer, avec un petit flacon de chaque produit, et je pense clairmenent les racheter en grand format ensuite – mais d’abord je vais claquer mon fric à New York).
Tiens et puisqu’on parle de New York, je suis sûre que tu rêvais de voir Minsk en vrai. Ben voilà :

(Tu vois ce rayon de soleil qui illumine le flacon ? Je suis dans le Sud-Ouest, mon petit, mais je retourne vers la grisaille parisienne dès 18h – heureusement que C&T m’attend avec un bon repas et une bonne humeur à toute épreuve pour rendre mon retour moins difficile, soit dit en passant).

Allez, c’est dimanche, je te mets une deuxième photo (y a pas à dire, Smooth est trop sympa, te dis-tu) :

Le deuxième, c’est encore Mavala (ne t’inquiète pas, je vais revenir de New York avec de nouvelles marques, pour nous changer un peu), plus exactement la teinte Ginza.  
A demain pour les Bilans du mois de février (à l’occasion desquels je te dirai, entre autres, si, oui ou non, j’ai testé ma nouvelle playlist footing ce weekend – supsense insoutenable).
février 27, 2011

  • Yessss ! Ravie que ces produits se soient révélés à la hauteur. J'aurais été désolée que tant de fric soit dépensé pour rien.
    Amis de la bouclette, bonjour !!

  • En effet, je suis conquise. Seul problème : maintenant que je suis sur le point de vider les formats voyage, il va falloir investir 20€ par produit à racheter !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *