Illusions pas encore perdues

En ce moment, je passe de (trop) nombreuses heures sur les blogs beauté (le blogroll est une invention diabolique, à cause de laquelle je perdrai un jour mon emploi, parce que non seulement, quand tu découvres un blog, il te faut plus de 20 heures pour rattraper tous les anciens posts que tu n’as pas lus – et quand il s’agit de tests de produits de beauté, je n’en rate aucun – mais en plus, de lien en lien, tu découvres 15 nouveaux blogs d’un coup). 
Après La vie en blonde, j’ai découvert le Journal d’une beauty paresseuse et surtout le blog de « Une fille Lambda » qui me fait carrément marrer (en testant toujours du produit de beauté à gogo, il va sans dire). Dire que tout ça a commencé parce que j’ai eu un pauvre bouton il y a quelques semaines. Depuis c’est l’addiction.
Voilà les conclusions de mes nombreuses heures perdues passées à parfaire ma culture beauté : 
– d’abord je suis sidérée (voire abérrée, comme dirait une prétendante de « Qui veut épouser mon fils ») de constater que, moi qui pensais m’y connaître un peu en la matière, je suis complètement à la ramasse comparée à ces beautystas (il y a même un terme pour les désigner, mon magazine préféré Elle fait des articles sur la « génération Beautystas », c’est pour vous dire). Par contre je suis rassurée de voir que mon budget Nocibé, Sephora, Marionnaud and co. est finalement plus que raisonnable.
– dans la rubrique « à la ramasse », sachez que la crème de la crème du produit de beauté ne se trouve plus en France (peut-être que ça n’a jamais été le cas d’ailleurs). Parce que je ne sais pas vous, mais dans ma naïveté chauvine et ethnocentrée, j’imaginais que la France était le paradis des cosmétiques, et que les touristes se précipitaient pour acheter du Biotherm, du Lancôme, du La Roche Posay and co. Ben en fait non. Les françaises dans le coup achètent leurs produits Dr Hauschka, Dermalogica, Mario Badescu, Erborian (quelques marques que j’ai retenues, mais il y en a PLEIN) sur Internet, ou dès qu’elles ont la chance de quitter notre territoire (voire continent).
– et sinon, j’ai beau acheter des cosmétiques depuis plus de 15 ans et avoir testé un bon nombre de nettoyants, crèmes, gommages, masques, lotions… je constate avec une grande tristesse que je reste d’une crédulité à toute épreuve et que quand un article m’indique qu’une crème est tout simplement magique et va me faire le grain de peau du siècle que même que tout le monde va admirer ma peau veloutée et que C&T va m’épouser sans plus tarder… j’ai super envie d’acheter ledit produit. Alors que bon. Jusqu’à présent, jamais je ne me suis sentie transfigurée par l’usage d’un produit, aussi bon soit-il. Il doit y avoir de l’American dream dans tout ça : si on ne trouve la crème qu’à New York, c’est qu’elle doit être un peu magique, non ? Bref. En tous cas, n’en déplaise à Boursorama, je crois que je vais tenter Dermalogica et Mario Badescu. Si j’ai une demande en mariage dans la foulée, je vous fais signe. 
PS : C&T, je sais d’avance que tu vas te fendre d’un commentaire désagréable, n’essaie même pas, je ne le publierai pas.
janvier 17, 2011

  • Et elle pense Smooth à ses copines qui ont aussi des petits problèmes de motivation au boulot + un gout prononcé pour les cosmétiques + étaient déjà abonnée à pas mal de blogs ???
    Vengeance prochainement…

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *