Fromage 100% Vegan

J’ai (re) découvert récemment que je trouvais beaucoup plus facile de rester vegan en ayant recours à des fromages végétaux et autres « substituts » (à ce sujet, si vous voulez un super article sur les « substituts », j’ai vraiment aimé celui d’Ophélie « Peut-on être végane et aimer la viande et le fromage ? » ; suivi d’un autre article tout aussi chouette sur des livres de recettes de fromages et viandes végétaux).

Je vous explique.

Cet hiver j’étais très fatiguée. Comme tout le monde vous me direz. Un tout petit peu plus qu’en temps normal peut être parce que j’ai découvert qu’en plus d’avoir un rythme de vie un peu soutenu avec boulot, enfant en bas âge, gym suédoise et formation de prof de yoga (Je vous en ai parlé ou pas ? Je crois que oui. J’ai adoré, c’était tellement enrichissant. Mais on en reparlera plus tard si vous voulez), j’avais une anémie balèze. De fil en aiguille, je me suis donc trouvé plein de bonnes excuses pour manger ce qui me faisait envie (« c’est mon corps qui réclame ») et comme je ne cuisinais que très peu en raison d’un manque de temps évident et surtout d’un manque d’énergie ahurissant, ce qui me m’attirait, c’était souvent du fromage, notamment parce que c’était tout prêt à grignoter dans mon frigo (que je partage avec des non vegan) et que ça avait l’air plus appétissant que le chou-fleur cru.

Sauf que le fromage, ça entraîne une dépendance de dingue (j’en avais déjà parlé ici) et que ma théorie selon laquelle il est extrêmement difficile de faire de « petites exceptions » par-ci par-là s’est à nouveau révélée exacte : assez vite, je me suis retrouvée à manger des produits laitiers et/ou des œufs plusieurs fois par semaine. Au moins les œufs, c’est bon pour le fer, mais les produits laitiers, c’était vraiment juste pour le goût et la facilité (car oui, « pouvoir » à nouveau manger un panini au fromage à l’entrée d’un concert simplifie la vie, il ne faut pas se leurrer).

Bref tout ça pour dire que me sentant dévier vers la pente du végétarisme alors que toutes mes convictions me poussent à m’en tenir au végétalisme, j’ai décidé de reprendre le taureau par les cornes (expression pas super vegan-friendly) et appliqué les conseils que l’on prodigue habituellement au vegan débutant : je suis allée chez Un Monde Vegan et j’ai racheté des fromages végétaux. Ayant une pensée émue pour ce vegan débutant que j’ai été, qui ne sait pas quoi acheter comme fromage et se retrouve à acheter une espèce de bloc de tofu dégueu (je déteste la gamme Tofutti, par exemple) sur un site obscur et à se dire qu’il ne connaîtra plus jamais le plaisir du fromage de sa vie, je me suis dit que j’allais faire une petite sélection de valeurs sûres.

Bien sûr on peut toujours faire son propre fromage et c’est la solution la plus saine, écologique, et souvent très bonne. Le problème du fromage végétal fait maison, c’est que souvent c’est un peu pénible à faire (ou du moins il faut s’y prendre à l’avance et laisser reposer) et que ça peut impliquer des ingrédients pas toujours évidents à se procurer. Résultat : je n’en fais jamais, ou presque. A part le « fromage de patates« , qui consiste à mixer des pommes de terre avec de l’huile, de l’ail, du citron et de la levure maltée, que je trouve absolument délicieux et qui est relativement aisé à réaliser si on passe sous silence la partie nettoyage du blender. Ah et aussi la feta aux lupins de Marie Laforêt, ne changez rien à la recette, faites exactement ça et régalez-vous (n’en faites pas trop non plus, l’été dernier je me suis retrouvée avec plein d’aphtes à cause des lupins après avoir dévoré 2 fétas en une semaine) (mais bon ça fait 1/2 kilo de lupins, soit une dose pour 16 personnes, vous avez de la marge, évitez juste de faire n’importe quoi comme moi). Un jour je deviendrai une experte du fromage végétal maison et je vous en parlerai (je ferai notamment le fromage de Season Square et le mettrai sur une énorme pizza). En attendant, je vais donc vous parler de ceux que j’achète.

Grosso modo, il y a deux types de fromages végétaux dans le commerce : les fromages faits à partir d’ingrédients frais, types oléagineux et jus de citron, le meilleur exemple étant les fromages Jay&Joy qui sont TELLEMENT bons et de l’autre côté les fromages plus industriels, à base de fécules et d’arômes, qui sont parfois très réussis aussi au niveau goût mais qui sont certainement un peu moins sains pour votre petit corps.

Sélection de mes fromages végétaux favoris :

  • Jay & Joy : ils sont délicieux, avec une composition naturelle, il y a plusieurs goûts (mes préférés : Jeta Frais, Jeta Herbes – des petits cubes type feta en fait – et Jack Pimenté). Ils sont fragiles donc c’est un peu compliqué de les faire livrer, on ne les trouve pas partout – même s’ils sont dispo dans certaines Biocoop, dont une dans mon arrondissement, depuis peu ! – et ils sont chers (genre 6-7 euros le fromage). Bilan : j’en mange peu, mais si j’avais accès régulièrement à ce genre de produits j’aurais BEAUCOUP moins de mal à être vegan qu’actuellement) (enfin de manière générale, on est d’accord que si on trouvait des restos, traiteurs et brasseries végétaliens à tous les coins de rue, je ne ressentirais aucun manque, je cède juste lâchement à la tentation dès que je n’ai rien à me mettre sous la dent et qu’on m’agite un morceau de comté sous le nez) (d’ailleurs, pour mes amis vegan un peu entrepreneurs : à quand un bar à vin avec planche de fromages végétaux, hein ?).

    fromage végétal vegan
    Un apéro vegan : du vin, de la bière artisanal et du fromage végétal.
  • Vegusto : LE fromage vegan par excellence, c’est celui qui est utilisé par beaucoup de restaurateurs végétaliens en guise de fromage dans leurs burgers et autres préparations à base de fromage. En version « Strong » (je crois qu’il y a écrit Pikant ou Rezent je ne sais plus, sur l’emballage), la plus populaire, il est assez proche d’un fromage à pâte dure avec pas mal de goût. Il se conserve bien, du coup on peut le commander facilement sur Un Monde Vegan ou Boutique Vegan mais il n’est pas dans la catégorie « healthy » et il est cher aussi (6-7 euros également). Les omnivores le trouvent souvent bon mais un peu écœurant (on sent bien l’ail) et remarquent la texture un peu farineuse due à la fécule (moi ça ne me dérange pas).

    vegusto fromage végétal salade vegan
    Salade vite fait bien fait post yoga : tomates, avocat, vegusto.
  • Wilmersburger : ce n’est pas mon préféré, mais il est bon et a un rapport qualité-prix assez intéressant parce qu’on repasse à environ 5 euros le gros bloc de fromage, ou 3 euros les tranches et si ça reste un peu plus cher que du fromage industriel à base de lait animal, on revient dans une gamme de prix plus accessible. Globalement j’aime bien cette marque, les fromages à pâte dure sont bons (surtout celui aux champignons, que Cher&Tendre et Mini Smooth aiment aussi), avec une texture réussi (pas farineuse), les versions en tranche sont pratiques, et ils font aussi l’une des seules charcuteries vegan que j’aime beaucoup avec un petit chien sur l’emballage. Du coup j’ai même recommencé à me faire des sandwichs.
  • Du pain frais, de la margarine, de la charcut vegan, du camembert = le sandwich post gueule de bois.
    Du pain frais, de la margarine, de la charcut vegan, du camembert = le sandwich post gueule de bois.
  • Creamyrisella : bon là ne prenez pas mon conseil pour argent comptant. J’adore mais mes copines véganes ne comprennent pas ma passion pour ce fromage à base de lait de riz. Moi je le tartine partout et parfois j’arrête même de le tartiner et le mange à la cuillère. La composition est clean (lait de riz, huile de coco, sel, herbes), il a un prix raisonnable, il est bio, ma fille l’adore autant que moi. Seul problème, sa présentation en rouleau qui ne fait vraiment pas rêver et qui te colle un peu la honte quand tu le sors devant des omnivores à qui tu vantes la finesse de la cuisine végétale. Il existe aussi la version Mozzarisella et Bluerisella, la première n’ayant aucun intérêt crue mais étant très bonne sur une pizza végétale et la seconde rappelant un peu le Roquefort Société (souvenirs de mon enfance) en moins fort.
  • Happy Cheeze : plus récemment j’ai goûté un camembert vegan de folie, champion toutes catégories sur le prix (12-13 euros le camembert, oui tout à fait), d’une marque allemande qui s’appelle Happy Cheeze (enfin je ne sais pas si c’est allemand mais tout est en allemand sur l’emballage). Super ingrédients, joli emballage, belle présentation, disponible sur Boutique Vegan et prix prohibitif. Pour se faire plaisir de temps en temps quoi. Par contre il y a d’autres fromages dans cette marque, qui restent chers mais n’atteignent pas ce somment de déraison, que je n’ai pas (encore) goûtés.

Voilà. Bon appétit.

Smootheries sur les réseaux sociaux

17 thoughts on “Fromage 100% Vegan

  1. OMG ça fait un an que je n’ai pas mangé de fromage.
    Ton article me sauve.
    Question bonus : y’a du gluten dans tout ce que tu présente ?
    Parce qu’on m’a déjà proposé du faux-mage mais il y avait du blé 🙁

    • Coucou !
      Désolée pour le temps de réponse, je n’avais pas vu que je n’avais jamais répondu aux commentaires de cet article !
      Certains (les plus industriels) doivent contenir du gluten, oui.
      En revanche Jay&Joy ou Creamyrisella : non !
      Pour les autres : checke sur le site Un Monde Vegan, il y a les ingrédients 🙂

  2. Hello! Ton article tombe à pique! Ça fait plus d’un an que je ne consomme plus certain produits dont les produits laitiers, je dois manger un bout de fromage une fois par trimestre ou quand je mange un burger (une fois tout les deux mois ^^), je commençais à me mettre à la recherche de fromage végétaux pour faire des croques monsieur, c’est parfait! Tu m’a aidé dans mon enquête! Merci 😉
    Biz

  3. Je témoigne, la dépendance au fromage existe (bonjour je m’appelle Copine de Londres et je suis une cheese addict) , à chaque fois que je rentre en France je dois me sevrer après. Difficile vu la quantité que ma mère tente de me donner 😉 en tous cas je goûterais bien ceux dont tu parles. A whole foods peut-être!

    • Hahaha !
      En Italie je trouvais l’équivalent du creamyrisella dans toutes les supérettes : tu devrais trouver un truc similaire à whole foods je pense 🙂

  4. Ahlala, comme je te rejoins sur l’épineuse question du fromage quand il s’agit de rester végane… C’est facile, c’est dispo partout, et c’est addictif en effet…
    J’ai été une grande déçue des fromages végétaux, mais je commence à en trouver quelques uns qui me plaisent : le cheddar style de bute island, le violife mozarella et pizza, et le blue style de bute island aussi (il a vraiment vraiment du gout! genre mes collègues me demandent ce que c’est ce fromage quand je rechauffe ma gamelle au micro-onde! Il fait un peu parmesan je trouve!).
    Et par contre, je fais partie des gens qui n’aiment pas le vegusto à cause de son côté farineux 🙁 Oh par contre, de chez vegusto, y’a le fromage à fondue qui est juste incroyable! Je te le conseille grave!!
    Et sinon, je tuerais our tester le jay & joy….

    • Ah oui le fromage à fondue, je ne l’ai pas essayé !!! J’ai essayé celui à raclette que j’avais bien aimé, cet hiver 🙂
      Sinon j’ai testé le blue style de bute island suite à ton commentaire et argh, j’ai pas aimé du tout !
      Plutôt, le goût est cool, mais la texture est affreuse je trouve ! Du coup je l’ai pas mal utilisé mixé et c’est vrai qu’il donnait un goût top fromagé à mes soupes d’été 😉
      Jay&Joy ça voyage hyper mal, il faut que tu le goûtes quand tu passeras à Paris ! A la Biocoop Dada (Paris 10), ils en vendent !

      • Oups, désolée pour la demie déception du blue style… Mais c’est vrai que je l’utilise principalement rapé très fin, ça doit aider à l’apprécier…

  5. Merci pour cet article: ça me sera bien utile la prochaine vois que j’essaierai d’acheter du fromage vegan: la dernière fois, je ne savais vraiment pas où donner de la tête! Le Happy Cheeze me tente bien (et vue que j’achète du fromage vegan 1 ou 2 fois par an, je peux bien me le permettre!).

    • Oui carrément, si tu te fais un plaisir une ou deux fois par an, autant choisir ce qui te fait vraiment envie ! Moi la dernière fois, c’est une amie qui m’en a offert un, je me suis tellement régalée !!!

  6. Le fromage, c’est ce qui m’a donné le plus de mal quand je suis devenue vegan. Alors, oui, les fromages d’Un monde vegan, j’y suis même retournée samedi dernier ! Du coup, j’en ai en stock dans mon congélateur. A Veggie world, j’ai aussi acheté un camembert raw qui n’a pas convaincu mon compagnon, mais moi, oh que si ! Il faut absolument que je teste les fromages à la pomme de terre, ça a l’air simple et bon 🙂

    • Oui moi aussi les fromages, ça reste le plus dur. D’ailleurs il m’arrive régulièrement de faiblir lamentablement. :S
      Le fromage à la pomme de terre, j’adore. 🙂

  7. Je serais très curieuse de goûter ces fromages et de les proposer à une jeune amateure de mamages – dommage qu’ils aient l’air un peu difficile à trouver. Le creamyrisella tu achètes ça où par exemple?

    • Haha oui franchement, certains marchent bien sur les enfants ! Mini Smooth aime bien le Jay&Joy en cubes, et le creamyrisella oui ! Avant je l’achetais aux nouveaux robinsons, mais je ne le trouve plus depuis plusieurs mois… 🙁 Du coup maintenant je commande sur Un Monde Vegan !

  8. Je suis si contente de revoir ces photos du plateau Jay & Joy, cette soirée était trop cool <3

    • Oui c’était tellement bien. On n’avait pas bouffé des burgers après, en prime ? Les goinfres, haha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *