Démaquillage écolo

Je me suis dit que j’allais pondre une petite dissertation sur mon nouveau mode de démaquillage, c’est toujours follement intéressant ces choses-là.

Il ne s’agit pas des carrés à démaquiller lavables dont je vous ai déjà parlé (et que j’utilise toujours), non non, je sais me renouveler quand même.

Il s’agit cette fois de la fameuse lingette démaquillante Lamazuna, le truc qui démaquille SANS PRODUIT. Franchement, j’étais sceptique. Mais je ne trouvais pas de démaquillant vegan, écologique et pas hors de prix pour les yeux, et puis j’avais pas envie de me trimballer mon nettoyant pour le visage ET du démaquillant pour les yeux quand je partais en weekend. Alors je me suis dit que j’allais essayer quand j’en ai vu sur Vegan Mania.

Le concept c’est que c’est un tissu révolutionnaire (genre de la microfibre) (ou un truc du genre) qui, une fois mouillé, retient le maquillage. Moi je n’étais pas emballée à cause du mot « lingette ». Mais en fait, c’est un carré à démaquiller hein. Un Demak’up en microfibre, si vous voulez. Sans produit.

Bref, j’ai acheté la bête pour voir, ça coûtait 10 euros les 10 lingettes, c’est le prix d’un démaquillant donc je me suis dit que je ne risquais pas grand chose non plus (et puis j’avais déjà vu des vidéos montrant que ça marchait bien, genre ici).

(Fin de l’introduction)

Et là grosse surprise : c’est hyper pratique et ça marche en effet plutôt bien.

Première partie : C’est hyper pratique

Je prends un coton quand je vais sous ma douche, je le mouille et je me frotte les yeux avec. On fait difficilement plus pratique, vu que je me lave tous les soirs (sauf exception) (que le premier qui n’a JAMAIS eu la flemme de se laver me jette la première lingette démaquillante à la tronche).

Voilà, ça c'est mon placard de salle de bain, vous avez donc un accès privilégié à ma planque de cotons lavables. (les Lamazuna, objets de la présente dissert, sont les roses fushia du dessus)

Voilà, ça c’est mon placard de salle de bain, vous avez donc un accès privilégié à ma planque de cotons lavables. (les Lamazuna, objets de la présente dissert, sont les roses fushia du dessus)

Parfois j’oublie de prendre le coton avant de rentrer dans ma douche, et comme la salle de bain est à côté de la chambre de l’enfant qui fait dodo, je ne peux pas gueuler pour que Cher&Tendre vole à ma rescousse. Donc il m’est arrivé de devoir sortir de la douche pour attraper un coton démaquillant dans l’armoire, c’est un peu pénible, mais j’ai connu pire.

 Ensuite je le mets dans le filet de lavage où je mets déjà mes autres cotons, et à chaque fois que je fais une lessive, je balance le filet dedans (j’ai plusieurs filets vu que j’utilise beaucoup de trucs lavables et qu’ils sont souvent vendus avec un filet) (pour ces lingettes je n’ai acheté qu’un pack recharge mais elles se vendent en version « petite boîte et petit filet », pour les personnes qui n’ont pas déjà l’équipement). Et si je pars en weekend, les cotons sont tous fins, donc en mettre 2-3 dans une trousse de toilette prend moins de place qu’un démaquillant (il y a le côté « Et si j’oublie de mettre le filet dans la machine, c’est chiant quand même » mais a) j’oublie de moins en moins au fil des années de pratique b) je fais beaucoup de machines car je possède moins de culottes que de cotons démaquillants, en fait).

Ca se vend par lot de 10, et avec 7h de sport/yoga par semaine et un enfant, je passe rarement plus de 4 jours sans faire une lessive. Donc je ne me suis jamais retrouvée en galère à ce stade (même si ça ne fait qu’un mois que je les utilise) (mais les cotons lavables classiques Les Tendances D’Emma, ça fait presque trois ans et ça se passe toujours très bien) (j’ai aussi investi le créneau « cotons lavables pour fesses de bébé », on en reparle prochainement, stay tuned hein).

Y a une petite technique à avoir (je vous confie mon secret) : il faut bien essorer le coton après l’avoir mouillé. Sinon il va s’essorer de lui-même pendant que vous vous frottez les cils avec, et c’est pas très agréable, l’eau dans les yeux, tout ça.

Deuxième partie : Ca marche plutôt bien

C’est à dire que ça suffit à me démaquiller le soir. Ca enlève fards à paupières, crayon et mascara. Je n’utilise pas de produits waterproofs mais pas non plus que du bio très léger (mon mascara c’est un Barry M et mon fard à paupières c’est la Naked 2 d’Urban Decay) (vous savez tout). Je ne ressemble pas à un panda ensuite. Il reste un tout petit peu de noir au ras des cils, mais en fait c’est le cas avec tous les démaquillants que j’ai testés depuis des années. J’ai toujours un reste de crayons, qui ne s’en va complètement qu’après 1 ou 2 jours sans maquillage (en général, le dimanche soir, je n’ai plus de traces, parce que je me maquille assez peu le weekend) (sauf si je vais en boîte) (ça n’est pas arrivé depuis 3-4 ans) (mais c’est pas des traces panda hein, on dirait juste que j’ai mis un peu de crayon) (prenez-ça comme une forme de maquillage semi-permanent gratuit).

Conclusion

Que dire de plus ? J’ajouterais quand même que les traces de maquillage sur le coton partent à la machine et qu’il reste à peine une ombre noire sur certains cotons (lavage à 30°C) (paraît que si on les lave à la main au savon de Marseille, ça marche encore mieux, mais…hahahaha) (même pas en rêve). J’ai aussi involontairement passé certains des cotons au sèche-linge et ça n’a pas eu l’air de les traumatiser.

Si on n’utilise que ça, et que le produit a une durée de vie importante (ce que j’ignore encore à ce stade), ça m’a l’air sacrément rentable et écologique, cette histoire. Du coup je vais peut-être tenter le dentifrice solide de la même marque (la dernière fois que j’ai essayé un dentifrice solide, c’étaient des comprimés à croquer de chez Lush, parfum rose sauvage ou ylang-ylang, je ne sais plus très bien, et ça n’a pas trop plu à Cher&Tendre).

mars 14, 2015

Étiquettes : , , , ,
  • Hé bah dis-donc, tu rattrapes en peu de temps des mois de disette bloguesque !
    J’ai entendu parler de ces lingettes, mais j’avoue que ça me soûle un peu d’investir alors que j’ai déjà des cotons des Tendances d’Emma (et comme toi, plus que de culottes^^). Mais comme on est deux à la maison et que le n°2 n’est pas un enfant, la machine tourne peu, et je suis parfois en rade (sauvée par les lingettes à tout faire de la même marque :p). Par contre, mes cotons se sont vachement salis, il sont vraiment tout gris… Et comme toi, pas question de les laver un par un au savon de Marseille 🙁
    Du coup, quand ils seront trop pourris, j’investirai peut-être dans ces lingettes.
    Au fait, pourquoi tu n’utilises pas d’huile comme démaquillant ? Ca marche bien pour le trait de crayon qui ne disparaît pas sur les yeux !

    Bises 🙂

    • Oui hein, gros retour de motivation bloguesque ! 😀
      Je comprends pour l’investissement, mais moi je l’ai pris comme un achat « à la place de » : c’était 10€ de lingettes ou un démaquillant à 10€. Comme du coup j’ai pas acheté de démaquillant, je m’y retrouve (et même plus, puisque je n’aurai pas besoin de racheter de démaquillant dans 3 mois).
      J’aime pas trop l’huile, sur les yeux, je trouve que ça laisse un fini gras sur la paupière (yeux bouffis du lendemain, coucou) et souvent je m’en mets un peu dans l’œil. Pas douée, oui oui ! Et puis finalement, il ne me dérange pas trop, mon trait de crayon qui ne part pas. 😉
      PS : mes cotons blancs aussi, sont devenus gris. En fait du coup, je préfère les bambous colorés (en plus j’aime bien la texture pour mettre de l’hydrolat).

  • Et bien moi j’ai testé les gants glove, qui fonctionne sur le même principe, mais mes yeux sont trop sensibles, ça me brûle longtemps après malheureusement, donc obligée d’utiliser du produit pffff! Du coup j’ai même pas osé tester une autre marque!

    • Ah zut, mais ce sont tes paupières qui te brûlent ? C’est pas terrible en effet ! Bon après, faut aussi adapter les trucs qu’on choisit en fonction de nos spécificités hein. Tant pis pour le super gant s’il n’est pas si super que ça pour toi. 🙂

    • Ah oui, moi je préfère un truc qui ne pend pas dans ma salle de bain (ou plutôt celle de Cher&Tendre) et que je ne dois pas laver à la main, en fait. 😉
      Et puis en voyage, le truc qui sèche dans la nuit je trouve ça pas top (genre quand tu pars direct après t’être lavé le visage et que tu fous ton gant tout mouillé dans ta trousse de toilette pour voyager, t’en as pas de propre le soir quand t’arrives…) 🙂

  • Bon et moi, en tant que non-bio, non-vegan, et pas besoin de sauvegarder de la place dans ma salle de bain, mais avec mon bilan carbone catastrophique vu mes déplacements très nombreux en avion, j’y vois un grand intérêt à limiter le nombre de produit liquide! Oui, je sais, c’est mal, mais au moins chacun(e) y voit un intérêt

    • Ah mais oui bien sûr, c’est parfait pour quelqu’un qui prend souvent l’avion pour des séjours courts (=pas de bagage en soute) ! Franchement n’hésite plus.

  • c’est très très rentable en fait !! je pense que je l’ai déjà dit mais quand mon fils était propre à 2 ans et des brouettes, j’ai recyclé tous les cotons bio pour ses fesses que j’avais acheté, une cinquantaine quand même (oui je sais j’ai exagéré), pour me démaquiller, après les avoir bien lavés en machine avec des noix de lavage
    il a 7 ans, les cotons sont toujours là, j’ai du en jeter quelques uns mais pas beaucoup, peut être 3 ou 4 et encore, parce que je les ai utilisés pour autre chose et que ça ne valait pas la peine de les laver vu le stock que j’ai
    donc c’est très rentable, très écolo, l’étape suivante serait de trouver un démaquillant qui soit à la fois bio ET efficace, je cherche depuis longtemps mais sans trouver, si quelqu’un sait je suis preneuse !!

    • Mais oui c’est fantastique ces petits cotons ! Les miens sont un peu grisâtres mais bon franchement ils sont propres et font leur office, donc je ne vois pas l’intérêt de les changer. J’ai aussi acheté un lot (une quarantaine, rassure toi, tu n’es pas la seule à abuser) pour Mini Smooth et je ne les utilise que pour les pipis (j’ai mes limites), donc pareil, je risque de les recycler ensuite !
      Moi j’ai bien aimé le démaquillant Skin Blossom, un lait démaquillant tout simple (https://www.vegan-mania.com/fr/cremes-hydratantes-vegan/88-lait-demaquillant-bio-skin-blossom-5060169840034.html). Sinon mon favori ultime c’était le baume démaquillant La Belle Toulousaine (une petite marque française), mais j’ai l’impression qu’il n’existe plus… Tu cherches plutôt un lait ou un nettoyant à l’eau ?

  • Ma technique de démaquillage 100% naturelle et pas chère: mélanger de l’eau et de l’huile d’olive, tout simplement.
    (Et non ce n’est pas gras pour la peau!)

    • Ah oui je faisais pareil (à l’huile de jojoba), avant mais au bout d’un moment ça ne me convenait plus (surtout pour les yeux, je trouvais que l’huile « filait » toujours un peu entre les paupières et je voyais flou pendant plusieurs minutes derrière !)

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *