Débroussaillage de sourcils version classieuse

Atelier du sourcil

Ne va pas croire, à la lecture de ce titre, que mes sourcils ressemblent à n’importe quoi en temps normal, alors non hein. Ils ressemblent à des sourcils normaux, quoi.

Il y a déjà quelques temps (le 22 mars pour être plus précise), j’ai lu avec intérêt un article sur Catch The Black Tiger, à propos d’un « Atelier du sourcil ».

Comme le disait si bien l’auteure de cet article, « (…) on le sait toutes plus ou moins : un beau regard passe par de beaux sourcils. » Moi, je le savais plutôt moins.

Et puis j’ai commencé à m’intéresser pour de vrai au maquillage des yeux (au-delà du traditionnel Monobulle Agnès B. + crayon noir + mascara).

Nude on Nude de NYX

Tout a commencé par l’achat de la palette Nude on Nude de NYX. J’en ai entendu parler partout, je la voulais, c’était la dupe de la mythique Naked d’Urban Decay, bref, je l’ai commandée. J’utilisais 4 fards sur les 20 disponibles, je rentabilisais environ 3% de la palette par mon talent (et encore, je l’avais payée soldée), mais j’étais contente. (Pour les besoins de cet article, j’ai du me rendre sur le site de vente en ligne CherryCulture et j’ai constaté qu’il y avait des soldes d’été sur la marque NYX (-20 à -50%). Je dis ça, je dis rien).

Vint le weekend à Londres, lors duquel il me fallut acheter une nouvelle palette, en bonne consumériste que je suis. Je me suis laissée tenter par la i-Divine Storm de Sleek, dont la moitié des coloris est plutôt adaptée pour des maquillages smokey et sombres, que je ne maîtrise absolument pas, et l’autre moitié est plutôt « nude » (pas du tout double emploi avec la palette ci-dessus pour la Dummy du maquillage que je suis, donc).
Et puis Anne-Laure m’a rapporté la Oh So Special de Londres (merci encore, bisous). Et je suis allée sur YouTube (oui, moi qui DÉTESTE les tutoriels vidéos sauf ceux de Lisa Eldridge pour le teint). J’ai sorti ma Oh So Special, j’ai fait un maquillage « smokey » tout timide et léger qui me semblait complètement extravagant et une nouvelle lubie est née (et j’ai assez peu de doutes quant à la tournure que ça va prendre. Je me vois bien finir comme Anaïs de Paillettes et Futilités).
Depuis, je joue avec cinq pinceaux tous les matins, j’ai acheté une palette 88 coloris sur Ebay, refait un stock de pinceaux Elf pour venir accompagner mes MAC et MUFE, et même investi dans de petits « Eye Cakes », des ombres à paupières de la taille d’un seul fard mais qui en contiennent cinq, de manière à réaliser de petits make-up sans se trimballer une grosse palette (j’ai acheté des Essence à Berlin, à 4€, pas ceux du lien à 15€, pas folle la guêpe) et à avoir toujours des ombres à paupières dans mon sac de gym. Bref, je suis en phase ascendante de la lubie, je m’affole un peu.
Mais revenons à nos sourcils. A force de regarder des vidéos et des photos de zyeux, j’ai fini par réaliser, moi aussi, qu’un beau regard passe par de beaux sourcils. J’ai donc mis à exécution ma résolution du mois de mars : je suis allée à l‘Atelier du sourcil. Coup de chance, l’un des deux instituts se trouve à 10 minutes à pieds de mon boulot, je peux sans problème y aller entre midi et deux.
Atelier du sourcil
Même vécu que Catch The Black Tiger : institut un peu guindé, deux vieilles très maquillées et habillées luxueusement, aux sourcils outrageusement épilés, sirotent leur café sur une table basse, en bitchant sur je ne sais qui. Heureusement, c’est immédiatement mon tour, je m’allonge sur mon petit fauteuil de dentiste, la personne qui s’occupe de moi à des sourcils bien épilés, joli dessin, pas trop épais, pas trop fins. Bon.
Arrive le moment des questions gênantes : « Vous les faites où, d’habitude, vos sourcils ? » Euh comment te dire, nulle part, en fait. Je ne les fais plutôt pas. Je retire vaguement quelques poils qui dépassent à la pince à épiler. Sauf la fois où j’ai voulu gagner du temps et où l’esthéticienne de Body Minute m’a collé une bande de cire sous l’arcade et transformée en poupée Barbie pour le mois à venir. Il s’avère que cette unique expérience a laissé des traces, car j’ai des « manques » (des trous, quoi).
Bilan : j’ai le sourcil tout fringant.
J’avais peur de me retrouver avec quelque chose de peu ou pas naturel (surtout quand elle a dit « il faut retirer le duvet du dessus », alors que j’avais toujours entendu qu’il ne fallait JAMAIS retirer de poils en haut, mais bon, c’est elle la pro, ils sont réputés pour redessiner des lignes de sourcils, je n’ai donc pas bronché, tout au plus changé de rythme cardiaque), mais le résultat est surprenant : c’est très naturel (je crois que Cher&Tendre n’a rien remarqué, et il est observateur sur ce genre de détails) mais en même temps, le rendu est soigné, affirme le regard et met beaucoup plus en valeur les yeux, surtout s’ils sont bien maquillés.
Bref. C’est beau, j’aime, je vais y retourner. Je trouve ça un peu cher (30€ la restructuration, 20€ l’entretien mensuel), mais j’ai arrêté de me rendre chez Body Minute et je m’épile les jambes moi-même, donc finalement, mon budget « anti-poils » reste plus ou moins le même.
Seul petit regret : j’ai acheté le crayon à sourcils qu’elle a utilisé sur moi, à 10€ et me suis aperçue en rentrant qu’il s’agissait d’un Peggy Sage, marque commercialisée à tous petits prix dans une boutique à cinq minutes de l’institut. J’ai de beaux sourcils, mais je reste une dinde.
août 5, 2011

Étiquettes : , ,
  • Merci pour le clin d’oeil (et tu verras, tu vas finir comme moi, mouahaha !) 🙂

    Mes sourcils, je n’y touchais pas du tout jusqu’à il y a encore 1 ou 2 ans, c’est une copine qui me les a faits la première fois et depuis je me contente d’enlever à la pince les quelques poils qui repoussent en dessous… Mais je me tâte à aller en institut : je les trouve bien comme ça, j’ai peur d’être déçue, mais en même temps j’aimerais bien voir le travail d’une pro ^^

    • Ah ben tu sais, depuis que je suis allée à l’Atelier du sourcil, j’y suis retournée pour l’entretien, et c’est sûr… je n’y touche plus moi-même ! Le travail est nickel, je n’ai jamais eu d’aussi jolis sourcils, je suis conquise !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *