De la lotion en masque ?

Masque de lotion Sewame
Alors oui !
Il n’y a pas plus frustrant que d’acheter une lotion trop-bien-trop-chouette et d’avoir la triste impression de ne pas en profiter pleinement (en s’en passant rapidement un coton sur le visage, par exemple) – je sais, ma vie est pleine de sources de frustration intolérables. J’ai redécouvert les bonheurs de la lotion (et Cher&Tendre a découvert le bonheur de vivre aux côtés de Casper) le jour où j’ai appris que l’on pouvait en faire des masques.
L’idée, c’est que la lotion géniale qui apaise, réveille, adoucit (etc) la peau, fera encore mieux tout ça si elle a l’occasion d’être vraiment en contact plus ou moins prolongé avec ladite peau (pour lire cette phrase en un chapitre, en anglais, beaucoup mieux exprimé, je t’invite à lire The Japanese Skincare Revolution – on en reparlera peut-être d’ailleurs, j’entre dans une lubie « Livres sur la beauté »). D’où le fait de se coller la lotion sur la face.
Quatre solutions : 
1) La plus artisanale, celle par laquelle j’ai commencé, consiste à imbiber des cotons d’eau florale / de lotion, mélangée à de l’eau thermale / de source / filtrée (bref tout sauf de l’eau calcaire du robinet) puis à les dédoubler (on peut aller jusqu’à 3, voire 4 épaisseurs en général) et à les appliquer sur le visage.
A mon sens, il vaut mieux utiliser des cotons assez grands, parce qu’avec des disques à démaquiller, on n’est pas couchés, comme dirait Ruquier. Cette solution est un tout petit peu pénible (si tu as mal dédoublé la bête, elle glisse et te tombe dessus, par exemple) mais elle ne coûte pas grand chose et fonctionne très bien. Je l’ai fait pendant quelques temps, avec de l’Eau florale de Lavande (et même de Carotte Sauvage), ainsi qu’avec la lotion contre l’acné de ÜNT.
2) Un pas de plus sur l’échelle de l’évolution : l’achat de cotons spécifiquement conçus pour se dédoubler.
Coton à masque de lotion
Le format carré est assez pratique, généralement il me faut deux cotons pour le visage entier, dont je fais trois couches (je pense qu’on peut déquadrupler voire plus mais perso je déchire tout si j’essaie de pousser trop loin). On peut du coup mettre de la lotion anti-acné sur le coton qui finira sur les zones à bouton et de la lotion éclat ou autre pour les joues, par exemple. Je les ai achetés 1.60$ (soit 0.70cts d’euros à ce jour) sur sasa.com, site qui comporte certains avantages (beaucoup de choix notamment) mais aussi de gros inconvénients (frais de port élevés à moins d’atteindre 100$, ruptures de stock fréquentes).
On peut se procurer ce type de cotons sur les sites asiatiques, sur Ebay, ou encore chez Muji (mais plus cher…) si on n’aime pas trop commercer sur Internet et donner son numéro de CB à un vendeur localisé à HongKong (jusqu’à ce jour, ma CB va bien, je le précise tout de même). J’ai choisi au pif, mais si on veut choisir en connaissance de cause, on peut s’aider de cet article sur Les Beautés Testent, par exemple.
3) Une autre solution consiste en un masque compressé qui se déplie (c’est un peu magique) au contact du liquide et s’applique sur tout le visage. Je t’invite à lire l’article (photos à l’appui) de Sasha à ce sujet : en ce qui me concerne, j’ai acheté un petit sachet de masques chez Muji, mais je ne les ai jamais testés ! J’ai eu la flemme… Contrairement à ceux présentés par Sasha, ceux de Muji sont tous nus dans leur sachet : il faut prendre une coupelle, mettre la pastille de coton dedans, laver la coupelle ensuite. Ça m’a découragée, j’ai bien trop d’autres options à ma portée et j’ai – temporairement – laissé celle-ci de côté.
4) Ma solution favorite : le masque de lotion pré-imprégné. Il en existe mille sortes, on peut les acheter à l’unité ou par paquet de 3-5-7-10 (etc), choisir en fonction de l’odeur, des effets attendus (ceci dit, on ne sent pas l’odeur avant d’avoir ouvert l’emballage).La plupart des emballages sont trop « neat » (j’ai regardé Annie Hall hier), ce qui n’est pas forcément utile vu qu’on les jette tout de suite après les avoir ouverts, mais c’est pas grave.
Masques de lotion - Collection

Dans cette dernière catégorie, j’ai essayé quelques marques, dont :

My Beauty Diary (Pearl Powder, Japanese Cherry Blossom et Aloe Vera) : C’est l’une des marques que je préfère, parce qu’ils sont tous fins (on voit la peau en transparence), hyper faciles à utiliser (dépliage facile), qu’ils sentent bon (une légère odeur un peu bébé, je pensais que c’était spécifique au Pearl Powder, le premier que j’ai essayé, mais pas forcément), et bien hydratants. L’effet « éclat » est modéré, et je ne vois pas de grande différence entre les trois que j’ai essayés (mais j’en ai une dizaine d’autres, j’ai  le pack Alice au pays des merveilles, la deuxième boîte sur la gauche sur la photo).  Bémol : le trou pour la bouche est trop bas. (pour moi, c’est une question de morphologie faciale). Ça se remonte assez aisément, mais ça a tendance à glisser un peu.
Prix : Aux alentours de 15$ la boîte de 10 (promos fréquentes, 12.70$ en ce moment, mais en fait c’est quasiment tout le temps, soit à peu près 8€, ou entre 1 et 2$ à l’unité en fonction des modèles. Je les ai achetés sur www.sasa.com, mais on les trouve également chez AdamBeauty ou BonjourHK notamment. A noter que les frais de port de sasa.com sont élevés, mais offerts à partir de 100$ : autant commander rarement et se faire un stock…

Sewame (troisième boîte sur la gauche, Whitening and Moisturizing Essence Mask) : l’un de mes masques favoris avec un énorme bémol, il est hyper chiant à déplier. En général, j’aime bien faire pause 15-20 minutes avant la fin d’un film, courir dans la salle de bain, me coller un masque sur la figure et le retirer à la fin du film – ma vie est passionnante, je suis atterrée. Je ne peux pas le faire avec ce masque, parce qu’il faut bien 3 à 5 minutes pour le déplier et l’appliquer, il est tout prédécoupé de partout, pour bien s’ajuster.

Masque de lotion Sewame

Il fait un peu peur, aussi.

Mais à part ça, il hydrate très bien, il redonne vraiment de l’éclat à la peau et je pense qu’on peut le laisser beaucoup plus longtemps (je n’ai jamais eu le temps d’essayer). Il sent plutôt bon et il est agréable à porter. Bref, il a tout bon, sauf ce dépliage catastrophique.

Prix : 9,10$ les 7 masques sur www.sasa.com. Même remarque que précédemment, ne pas hésiter à se balader sur les différents sites pour comparer.

IsQueen(Sakura Brightening Mask): j’aime bien le concept de l’huile nourrissante à appliquer sous le masque (sauf que rien n’est écrit en anglais ou autre langue composée de lettres, donc la première fois, j’ai zappé l’huile), il a un effet super frais, l’emballage est trop mignon (je sais, on a dit que ça ne comptait pas !) et les résultats sont là (hydratation, peau plus fraîche, boutons et cicatrices un peu moins rouges). Le bémol : ça sent la fleur artificielle, c’est assez entêtant.

Masque de lotion IsQueen
Prix : 7$ les 5 masques sur www.sasa.com.

Simply (Duo Whitening Mask) : Si le concept est cool, j’ai un peu bugué la première fois ; c’est sympa cette petite encoche pour les oreilles, mais ça n’atteint pas les miennes. Idem pour la partie qui passe sous le cou (pas mal comme idée), mais encore une fois, il faut l’attacher derrière les oreilles.
Du coup, ça pendouillait de partout et ça tombait, j’ai du découper les bouts qui dépassaient.
En fait, j’ai découvert plus tard que le masque était très étirable, donc j’atteins à présent mes oreilles (qui sont de proportion normale, je le précise). Malgré tout, ce masque est sympa, mais sans plus.
Prix : 13.90$ les 10 masques.

Masque Lotion - Emploi

Bilan : Dommage que je n’aie pas 15 à 20 minutes tous les jours, sinon je ferais des masques de lotion tout le temps. Au minimum, à faire absolument après une nuit dans l’avion, c’est assez magique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *