Conseils à un(e) jeune auteur

Ce que j’aime dans la blogosphère, c’est la manière dont on peut passer du coq à l’âne en quelques clics. 

A l’origine, je cherchais simplement l’origine du non-référencement de Smootheries and Co. sur Google (avez-vous essayé d’entrer « Smootheries » sur Google ? Ça n’existe tout simplement pas, quel scandale). J’ai fini par trouver la solution (et nous verrons dans quelques jours si j’ai également réussi à l’appliquer correctement), mais j’ai également trouvé un article que je tenais à vous faire partager, pour votre plus grand bonheur.

Je suis tombée dessus grâce à Prudence, qui n’étant pas non plus référencée sur Google en 2009, s’en inquiétait sur le forum. 
Pour les paresseux du clic, voici les 5 premiers Conseils à un jeune auteur : 

« Si vous voulez avoir une petite chance un jour d’être édités , lisez bien ce qui suit:

1. Evitez les clichés comme la peste.
2. Anathématisez les tournures amphigouriques.

3. Vérifiez soigneusement qu’aucun ne manque.

4. Quand aux verbes irréguliers , résoudez-vous à les apprendre.

5. Ne tutoie pas ton lecteur. »

Si vous êtes restés sur votre faim, j’ai déniché un autre blog qui répertorie plus de 200 deux cents de ces « conseils » et nous indique d’où ils viennent (probablement) : Cinquante

Personnellement je n’ai pas eu le temps de tout lire, parce que je travaille quand même.

septembre 1, 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *