Boucles vegan

Quitte à publier une fois par mois, je me suis dit qu’il fallait aborder des sujets d’importance. Donc j’ai décidé de parler de mes cheveux.

Ce n’est pas forcément la première chose à laquelle on pense, mais se tourner vers un mode de vie naturel/ bio/vegan/cruelty-free (ou tout ça à la fois) implique d’abandonner sa bonne vieille routine capillaire Elsève/Kérastase/Jacques Dessange (l’odeur du shampoing jaune = madeleine de Proust). Ce qui est déjà assez compliqué en soi, mais qui prend une toute autre dimension quand on a une tignasse bouclée rêche à frisottis indomptables qui était maintenue sous contrôle par l’application régulière de la gamme John Frieda (notamment un sérum assez magique plein de silicones mais oh tellement efficace).

Mais on peut trouver, j’ai testé (plein de trucs) pour vous (et un peu pour moi, aussi).

J’ai essayé une grosse partie des produits « cheveux secs » des marques bio qu’on trouve en faisant ses courses ou à Monoprix, ou en parapharmacie – parce que quand même, c’est pratique (type Weleda, Cattier, etc). Honnêtement, ça n’est pas suffisant dans mon cas. Je termine un tube de « masque » en cinq applications, je galère à me démêler les cheveux, et ils font sérieusement la gueule.

J’ai testé assez longtemps la gamme « Naked » pour cheveux bouclés, qu’on trouve chez Boots à Londres (on peut commander en ligne mais moi j’utilise gaiement les services de Copine de Londres qui me rapporte des produits dans son énorme valise). C’est une gamme naturelle et cruelty-free (y a le logo lapinou dessus), le prix est raisonnable (environ 5£ le shampoing, je crois), la composition n’est pas irréprochable mais plutôt pas mal. J’étais donc assez contente et j’ai longtemps utilisé la gamme Naked, mais une fois je suis allée chez ma coiffeuse bio (oui, ça existe) (et c’est pas plus cher, au cas où vous vous apprêteriez à ronchonner « nan mais le truc de bobo quoi ») (mais oui, quand même) et elle m’a dit « Vos cheveux sont bousillés, là, il faut absolument arrêter le sèche-cheveux et changer votre gamme de soin, elle n’est pas suffisante pour vous ». Comme je n’utilisais pas de sèche-cheveux, j’en ai déduit que mes produits n’étaient pas suffisants. Donc, je continue de les utiliser parfois, mais il fallait que j’utilise quelque chose de plus nourrissant en alternance.

J’ai bien aimé les produits Aubrey Organics (notamment les gammes Honeysuckle et Island Naturals), ça sent bon, ça démêle bien, et je trouvais mes cheveux potables. J’en avais rapporté plein du Canada il y a bientôt 2 ans et j’en ai recommandé ensuite sur iHerb. Le problème étant que les frais de port depuis les Etats-Unis coûtent une blinde (17$ pour deux produits de 400 ml chacun), que les délais sont assez longuets (2 à 4 semaines, il faut s’y prendre en avance si on ne veut pas avoir les cheveux sales) et qu’on peut en prime avoir une petite taxe en plus en cas de contrôle des douanes. Et les rares sites qui proposent Aubrey Organics à la vente en France font une belle marge (16€ le shampoing contre 8$ aux Etats-Unis) (moi ça me frustre, je préfère acheter un shampoing qui coûte 18€ d’office plutôt qu’un qui coûte 16€ pour moi et 6€ pour d’autres) (question de principe).

J’ai regardé à nouveau chez Lush, il y a quelques produits dédiés aux cheveux bouclés, mais soit le packaging/conditionnement me rend folle (après-shampoing solide, j’écris ton nom) (pot de masque nourrissant hors de prix qui se vide dans la trousse de toilettes, idem), soit ils ne sont pas vegan (il y a souvent de la lanoline, du yaourt ou des œufs). Ce qui reste (Veganese, par exemple) n’est pas adapté aux cheveux secs et bouclés, car trop léger.

Bref je jonglais avec tout ça depuis 2-3 ans, ce n’était pas la folie mais je ne m’en préoccupais pas outre mesure non plus (surtout enceinte car grossesse = beaux cheveux sans effort ou presque).

Ensuite la situation a dérapé, alors je vous raconte (c’est passionnant). J’ai voulu retenter ma chance avec un après-shampoing à 5€ (ma situation de nouvelle propriétaire et employeuse d’assistante maternelle ayant diminué le budget que je peux consacrer à mes soins capillaires) acheté sur Vegan Mania, comme ça la question éthique était réglée d’office (passer 3h à choisir un produit, s’apercevoir au dernier moment qu’en fait il n’est pas vegan : pénible). J’ai pris la marque Faith in Nature, celui à l’aloe vera, je me suis dit que c’était un bon basique (il est pour cheveux normaux alors que les miens sont plutôt « paille », vous voyez arriver le drame ?). En parallèle j’avais un shampoing « Detox » de Naked. Détox, ça sonne bien pour un shampoing, tu te dis que ça va aérer ton cuir chevelu, ce qui est une question existentielle des cheveux bouclés et longs, parce qu’ils sont en général trop lourds et deviennent plats sur le sommet de la tête (cheveux plaqués sur le crâne, frisottis sur les tempes et tignasse folle sur les longueurs = MOCHE). Au bout de quelques semaines mes cheveux sont devenus poisseux et de plus en plus secs (de manière simultanée, oui c’est possible). Pour réparer les dégâts, j’ai mis du baume avant-shampoing (le baume Ultra-Riche à tout faire d’Essential Care, qui s’appelle maintenant Odylique d’ailleurs) (il contient de la cire d’abeille et n’est donc pas vegan, mais végétarien, cruelty-free et bio) et c’était juste pire. Désemparée, j’ai jeté mon shampoing Detox (il faut savoir prendre les mesures qui s’imposent) et arrêté tout soin capillaire le temps de me débarrasser des huiles et cires qui visiblement s’étaient accumulées. Evidemment, il est rapidement devenu impossible de démêler tout ça.

La tignasse

La tignasse

C’est là que je me suis souvenue d’une gamme que j’utilisais il y a 4 ans et qui m’était complètement sortie de l’esprit : Jessicurl. Je suis retournée voir sur le site  Le Curl Shop et tadam : vegan, cruelty-free, composition plutôt naturelle, et spécial cheveux bouclés (malheureusement, tout ça se paie au tarif de 20€ par produit, donc j’ai commandé un après-shampoing et un masque pour réparer un peu la casse mais j’alterne avec des produits plus abordables, type Naked) (pour info on trouve certains produits de la marque, mais pas tous, un peu moins cher sur ce site).

Bref, tout ça pour vous dire un truc que j’avais déjà dit il y a quatre ans (à savoir que Jessicurl, c’est cher mais vachement bien). Mais maintenant je vous précise en plus que c’est vegan et que j’ai essayé beaucoup d’autres trucs pas mal mais pas aussi bien entre temps, quand même.

février 2, 2015

Étiquettes : , , , , ,
  • Ah oui le detox est nul! Et le shampoing doux aussi! Par contre je ne décroche pas de l’AS pour cheveux abîmés et frisés, il est parfait pour mes cheveux. Mais il n’est donc sûrement pas assez hydratant pour toi. Tu l’avais essayé je crois? Et Aubrey organics c’est aussi cher ici?

    • Oui je l’avais essayé, c’est le Rescue, c’est ça ? Le spécial cheveux bouclés était mieux pour moi, mais j’ai l’impression qu’il n’existe plus ? En tous cas il n’est pas sur le site de Boots ! Aubrey Organics, je ne sais pas si on trouve en Angleterre !
      Tu as testé toi, Desert Essence ? Ils en vendent sur mon site Le Curl Shop, peut être que c’est bien aussi, du coup. 🙂

      • Je n’avais pas vu ta réponse!! Je regarderai si l’AS spécial cheveux bouclés est en magasin. Tu parles de l’AS ou du baume par contre?
        Il me semble que nous avions vu du Aubrey Organics chez Whole foods, non? Peut-être que je confonds avec une autre marque. Je suis fan du shampoing Desert Essence à la framboise (on les trouve chez Whole foods pour £8 environ), c’est le shampoing qui me réussit le mieux!! Il sent bon et il mousse bien <3 Ce shampoing-là et l'AS Naked est le combo parfait. Pointes nourries et cheveux qui regraissent beaucoup moins vite, je gagne presque un jour entre les lavages!
        Je n'en ai plus car on ne le trouve qu'au Whole foods de High Street Kensington, mais je compte y aller bientôt. Si quelque chose t'intéresse et si c'est moins cher que sur ton site, passe ta commande pour Pâques 😉 Je chercherai aussi la custard!

  • Aaaah trop bien, un nouvel article !

    (eh oui, les horaires du flex ne me conviennent plus mais je continue de suivre assidument ton blog). Je crois que je vais me laisser tenter par Jessicurl.

    Une petite astuce pour les Lily lolo addicts au passage : ça fait un mois que je pschitte du All Nighter de Urban Decay pour fixer ma superposition de correcteur/fond de teint/flawless silk et atténuer le côté poudré : eh bien ça matifie drôlement bien et ça fait tenir tout le bazar 12h !

    Bises

    • Helloooo Marie la psycho ! 😉
      Ah ben je ne savais pas du tout pour le All Nighter ! Bon moi je suis un peu une psychopathe du produit beau sur mon visage, donc je passerai mon tour, mais ça peut en effet servir. 😉
      Jessicurl, je trouve ça vachement bien, c’est juste dommage que ce soit aussi cher ! Il y a pas mal d’autres marques qui ont l’air cool, sur le CurlShop, ceci dit !
      Bises 🙂

    • Ah oui j’avais entendu parler de l’huile végétale de brocoli ! Moi j’aime pas trop l’aloe vera, d’abord je le laisse toujours périmer, et ensuite ça fait un film que je trouve désagréable, du coup à chaque fois… bah je le laisse périmer. 😉

  • tu as essayé d’enduire tes cheveux d’huile d’argan et laisser poser 1 à 2 heures avant le shampooing ? pour ma part c’est ce que j’ai trouvé de plus efficace.
    sinon ton coiffeur bio, ça m’intéresse +++ : maintenant que je vais devoir démarrer la colo (1ers cheveux blancs oblige), je voudrai bien un truc clean, le coiffeur bio s’impose donc mais je ne sais pas trop à quoi m’attendre… tu nous ferais un p’tit article sur ton expérience ? merci !

    • J’ai essayé de faire des avant-shampoings mais il y a plusieurs obstacles pour moi : d’abord je me lave souvent les cheveux le matin après le yoga, donc je n’ai pas le temps de laisser poser (parce que faire du yoga avec les cheveux enduits d’huile = pourrir mon tapis), ensuite comme ils sont emmêlés, c’est pas forcément évident de bien les enduire d’huile, et puis j’ai toujours ce problème du rinçage, certainement parce qu’ils sont très longs maintenant, c’est vraiment galère de bien rincer les longueurs et si mes cheveux sont plein d’huiles, le ballon d’eau chaude n’y suffit pas… Je devrais peut être juste raccourcir, en fait, héhé.
      Le coiffeur, c’est Biocoiff, à Olympiades (ils ont un site internet) ! Moi je n’ai fait que shampoing coupe soin, jamais de coloration, mais je crois qu’ils ont de bons retours ! Je n’y suis pas allée depuis un an, donc les souvenirs ne sont pas assez vivaces pour un article en bonne et due forme, mais j’y penserai quand j’y retournerai ! 😀

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *