Beauté : changement de cap ?

Vernis gris-bleu-mauve automne

Dans la vie, il y a des déclics.

Celui de quand tu arrêtes de fumer parce que tu comprends que c’est mortel (bien sûr, on le sait bien, mais un jour, ça peut s’imposer comme une évidence qui fait que, même si l’envie de clope est – violemment – là les premiers temps, fumer semble aussi absurde que de se jeter d’une falaise. C’est ce qui m’est arrivé).

Celui de quand tu réalises que le sport, ça fait un bien fou.

Celui de quand tu découvres le porridge (ou le sirop d’érable, ou le Sojasun Fraise-Menthe, ou le yaourt au lait de brebis, ou le Double Whopper de chez Burger King, chacun ses goûts).

La semaine dernière, il y a eu celui de quand je réalise que je ne suis pas trop d’accord avec les dermatologues quand il s’agit de traiter les 4 boutons hebdomadaires que j’ai sur le menton (parfois plus, parfois moins).

On ne me reprochera pas de ne pas avoir essayé. Par ailleurs, grâce à Beauty-Guru, j’ai trouvé une dermato hyper sympa, compétente, et tout et tout. Et j’y retournerai, mais si j’ai d’autres soucis. Mais pas pour l’acné. Je n’ai pas envie de me nettoyer le visage avec un gel nettoyant pour peaux grasses, qui décape, d’appliquer une crème bien costaud contre l’acné (qui plus est s’il s’avère que j’y suis violemment allergique, comme ça a été le cas), et d’hydrater très légèrement derrière. Pour moi une peau saine ne pèle pas, ne tire pas, ne fait de pas rides de déshydratation (et pas d’eczéma ou d’urticaire de contact, mais ça c’est une autre question). Je ne suis pas convaincue qu’il faille passer par la case « Peau horrible, affamée et desséchée » pour lutter contre l’acné (sauf acné hyper rebelle, avec une vingtaine de boutons en permanence sur le visage, éventuellement).

Bref.

Ça me trottait dans la tête depuis un bon moment. J’achetais de plus en plus de choses chez Melvita et SoBio’Etic.

J’ai lu avec un immense intérêt l’article de Camille au sujet de son nouveau mode de vie.

Et puis le déclic : littéralement défigurée par la crise d’urticaire / eczéma qui a suivi l’application de Peroxyde de Benzoyle, j’ai fait mes petites recherches Google à la recherche de solutions un peu miraculeuses pour arrêter de perdre des lambeaux de peau et d’être rouge tomate. Et là je suis tombée sur le blog Beauté-Pure, tenu par Emmanuelle, qui m’a coachée pendant cette semaine difficile (« Ne mets pas de fond de teint » « Mets de l’eau thermale La Roche Posay » « Ne te nettoie pas le visage »).

Maintenant que j’ai repris forme humaine, et lu avec assiduité ses articles et son programme naturel anti-acné, j’envisage fortement de m’y mettre. D’ailleurs, j’ai déjà adopté certaines choses.

Les principes sont très simples, et peuvent se résumer en une phrase : si tu as un corps équilibré et en bonne santé, tu auras une jolie peau.

En gros : bien manger, faire du sport, privilégier certains aliments anti-acné car anti-inflammatoires, être zen (le stress, ça file des boutons, c’est connu), prendre garde à son équilibre hormonal, et appliquer des principes cosmétiques assez simples, au croisement entre le layering et le « less is more », pour reprendre des termes consacrés. Ici, le choix des produits, qui sont plutôt des matières brutes que des cosmétiques, et surtout de leur qualité, est crucial.

Et comme, par ailleurs, j’ai aussi commencé à être raisonnable, je n’en ai pas tiré de grandes conclusions type : je bazarde tout ce qu’il y a dans ma salle de bain, ce produit que j’adorais hier est devenu diabolique. Mais je finis tranquillement mes produits et j’adopte progressivement les bons réflexes, comportementaux, alimentaires et cosmétiques.

Ceci est le début d’une nouvelle ère (rien que ça). Multitude d’articles sur les routines beauté, nourriture, maquillage bio et zénification, à venir.

La première découverte beauté : L’eau thermale La Roche Posay, que je trouve vraiment mieux que les autres (Créaline de Bioderma, Avène, Evian et même Serozinc de la même marque. L’ingrédient magique – si tant est que l’on peut parler d’ingrédient dans de l’eau – est le Sélénium, cicatrisant très puissant).

Le plus dur : lutter contre le stress, ce qui n’est pas facile avec mon choix de vie (45h de bureau, 8h de Gym suédoise, 25h de blog par semaine, le tout à Paris où tu fais 25 minutes de queue pour acheter une baguette à 20h30 et où les gens sont hostiles dans le métro.

Le plus cool : manger des noix de cajou (bio, non salées et équitables, s’il vous plaît) au goûter et avoir découvert le lait de riz au cacao.

La mission impossible : renoncer au vernis (mais ça n’a rien à voir avec ma peau, on parle juste de bio et écolo attitude, là. Pas plus tard qu’hier, je portais cette petite merveille automnale. (que ce soit bien clair, je l’ai retiré parce qu’il s’est abîmé, pas parce que je renonce pour de vrai au vernis, hein).

Vernis gris-bleu-mauve automne

Models Own - Mushroom

Et sinon, depuis que j’ai lu son nom (au vernis), j’ai la chanson « Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi » dans la tête. Vous aussi, maintenant ? (enfin, ceux et celles qui sont assez vieux pour voir de quoi je parle). De rien, c’est cadeau.

  • Je connais Beauté Pure, j’ai bien aimé le concept de newsletter à lire chaque jour avec un nouveau conseil, et j’accroche bien plus à ce genre de soins naturels qu’aux trucs dermatos.
    Même si, à l’arrivée, rien ne semble véritablement marcher de façon certaine sur mes boutons qui montrent que je suis toute dézinguée à l’intérieur de moi, je ne suis plus à ça près ! 🙂

    The lutte contre le stress, je suis en plein dedans, avec de supers résultats, mais d’un autre côté, vu l’année dernière, je ne pouvais que remonter 🙂

    J’ai z’eu peur en lisant « plus de vernis », j’allais dire SAVAPALATETE ? Mais je comprends aussi la démarche écolo… mais je ne pourrais pas.
    Il est très loli le Mushroom, c’est un de mes nouveaux bébés aussi… quant à la chanson, c’est malin, hein, t’es fière ?
    Je me vengerai à coups d’Hélène Ségara, tu vas voir 😉

    • Ah la la, mais oui c’était tellement sûr que tu connaissais déjà Beauté Pure, c’est trop ton genre, en fait !!! 😀
      Moi ça y est, j’ai eu mes 7 jours, et puis j’accroche vraiment aux conseils, à la manière dont ils sont prodigués. J’ai pas mal squatté les commentaires sous les articles, d’ailleurs.
      Bon après, la solution miracle contre les boutons, elle ne doit pas vraiment exister, mais on peut peut-être limiter la casse ?
      Moi aujourd’hui, j’ai pas de boutons. Enfin je veux dire, pas de gros moches. 🙂 Je n’irai pas jusqu’à dire que mais oui enfin, c’est le programme qui fonctionne, mais en tous cas, l’Eau Thermale la Roche Posay + le conseil de virer mes nettoyants agressifs et crèmes contenant de l’acide salicylique tant que j’avais la peau fragile ont du jouer.
      (ah oui et aussi, pendant que je pelais, j’ai utiisé Cicabio de Bioderma à la place de ma crème hydratante et en fait, je le garde, il est trop cool ce truc !)
      Nan mais plus de vernis, c’est pour dans 10 ans, quand j’aurai vidé tous mes flacons, mais là je dois t’avouer que je n’envisage même pas d’arrêter d’en acheter ! Je ne suis pas prête. 🙂
      Et sinon, en plus de la lutte (réussie a priori) contre le stress, tu respectes les trucs d’indice glycémique, réduction du lactose et augmentation de la consommation d’oméga 3 ? Moi je foire un peu les oméga, là, enfin j’ai du mal à savoir, mais j’essaie de faire le reste. 😀
      Et s’il te plaît, pas ENCORE Hélène Ségara, la dernière fois, ça a duré genre une semaine, c’était affreux !

      • Alors les trucs genre on fait attention à la bouffe, lactose, oméga 3 and Co, je ne fais pas du tout attention. Ou alors sans le vouloir, disons 🙂
        J’ai eu la riche idée de faire UN régime dans ma vie l’année dernière, et j’ai compris ce que restrictions et non-écoute de son corps voulaient dire (cela dit, c’était un enseignement assez riche au final, je trouve). Là il serait très mal venu de me conseiller d’arrêter ceci ou cela en matière de bouffe, je m’écoute et je me trouve de très bon conseil tout compte fait.
        Bon p’têt pas au niveau de la peau, mais elle passe après mon bien-être plus général (incluant ce que j’ingurgite, donc 😉 ).
        Je t’épargnerai Hélèhe Ségara j’ai compris, mais uniquement parce que c’est TROP LA HONTE sur mon blog, hin hin !

        • Ah oui mais alors la difficulté, c’est justement ça : j’essaie de faire attention à la bouffe mais sans restrictions (rapport à ce que j’aime pas les régimes et que mon cerveau est un gros rebelle quand on lui force la main sur ce genre de choses : au régime, moi qui n’aime pas (spécialement) le chocolat, je peux rêver de Toblerone, quoi). Pour le lactose et la limitation des sucres rapides, je pense que c’est quelque chose de bon pour le corps, donc je m’y mets (et je découvre des trucs cool de substitution, d’autres manières de manger, c’est cool). Les Oméga 3, j’aime bien (surtout le saumon fumé et les noix de cajou, héhé) mais je serais bien infoutue de faire un ratio oméga 3-oméga 6, donc je me contente d’essayer de privilégier les « bonnes » graisses.
          Bref, j’essaie de faire attention à la bouffe, mais d’une manière agréable, on va dire. 😀
          En tous cas ce weekend entre copains, je me suis gavée de biscuits apéros, tapas, rosé, viennoiseries et autres et je rentre avec 4 beaux spots, alors que je n’en avais pas la semaine dernière. Zazard ?
          (MERCI pour Hélène Ségara) (mais je te fais confiance pour trouver autre chose). 😉

  • c’est super que ta peau aille mieux 🙂
    l’eau thermale est notre meilleure amie, je confirme . Notre peau reflète l’état de santé intérieur de notre corps. C’pas pour rien que les fumeuses jeunes, ça passe, mais arrivé à 30 ans, ça douille (peau terne et jaune/grise, dents grises etc…)

    • Ah oui, ça fait du bien hein, la peau qui arrête de peler !!! Bon ce n’est pas encore tout beau tout neuf, et puis je vais continuer mes soins hyper doux pendant un petit bout de temps, qu’elle se remette de ses émotions, mais c’est déjà pas mal…
      C’est vrai que la clope, c’est vraiment un truc fatal pour l’apparence, et en plus c’est vicieux, on ne s’en rend vraiment compte que quand on arrête ou quand on a dépassé un certain âge. 🙂

  • M’en parle pas, arrêter le vernis, bonjour le cas de conscience. Heureusement, j’ai encore tout un stock à écouler d’ici à ce que je me fasse à l’idée (ben quoi ? Ils sont déjà entamés, je ne peux pas les donner en concours ! 😉 )

    J’ai essayé le dissolvant Santé dont tu m’avais parlé d’ailleurs, je suis conquise ! (article à venir)

    A mon stade, je suis toujours enthousiaste à l’idée de ce nouveau mode de vie et je ne me suis pas découragée, la preuve : mon frigo déborde de brocolis (c’est fou tout ce qu’on peut faire avec des brocolis, en fait !), j’ai redécouvert les épinards, et j’économise pour m’acheter un robot de cuisine digne de ce nom. Le plus difficile, c’est de réussir à faire comprendre à Boyfriend que non, je ne refuse pas de manger Mac do pour l’embêter.

    Je pense même que déménager à Paris va me faciliter la tâche : je pense que l’offre bio en matière de cosmétiques est plus large, et puis on pourra toujours se faire des goûters flexitariens (c’est Green Geekette qui l’a dit) toi et moi pour parler des vertus des yaourts au lait de brebis ! 😉

    • Pfiou et puis hors du vernis, y a le maquillage, aussi…
      Les jolies palettes, les blush crèmes trop choux, les rouges à lèvres trop fun, le fond de teint de compétition qui te dissimule tous les boutons et existe dans 26 teintes et demi… Pour le maquillage, je ne suis pas prête, c’est sûr !!!
      Je PENSE que quand l’une de mes deux poudres (donc dans 2 ans hein) sera vide, j’achèterai une poudre minérale (de la marque Jane Iredale, très conseillée par Emmanuelle, du blog dont je parlais dans l’article). Sinon pour les basiques, j’ai quand même déjà des crayons SoBio Etic, des gloss Nvey Eco, des pinceaux de la même marque… et ils sont très bien !
      C’était moi, le dissolvant Santé ? Je m’en souviens pas. 🙂 Mais peut-être t’en ai-je parlé parce que je venais de lire quelque chose à ce sujet, c’est pas impossible. 🙂
      Ah mais moi pour la bouffe, c’est trop pareil ! J’ai du mal à renoncer aux pommes de terre (même au four ou vapeur, je trouve ça juste trop bon, la patate), et j’aime pas trop les brocolis, mais mon brocoli à moi, c’est l’aubergine. J’en ai plein le frigo, j’en fait 10 000 choses (plus ou moins alternatives et appréciées par Cher&Tendre). A égalité avec la carotte, que j’achète par gros paquets mais ne consomme que d’une manière : en jus le matin ! C’est vrai qu’un bon robot, ça sert ! Moi j’ai pas trop le temps d’utiliser le mien, par contre je ne survivrais pas sans mon cuit-vapeur, mon mixeur plongeant et ma centrifugeuse. 🙂
      Tu sais déjà vers où tu vas habiter, à Paris, alors ? C’est clair que t’auras du bio à tous les coins de rue (mais à un prix parfois prohibitif, faut pas aller n’importe où).
      Si tu veux, on pourra même faire mieux que le goûter : on ira dans des restos bio végétariens (ou -taliens), y a des trucs trop bons et très sympas près de Châtelet notamment (pas loin de la boutique Kiko, héhéhé). 😀

  • Perso, j’essaie (tant bien que mal) de suivre la philosophie du « juste milieu ». Là, en ce moment, je suis en train de me faire mes rituels soins en homemade. Pour autant, j’aime trop le maquillage pour ne me contenter que du Bio qui me satisfait moins.

    Quant à la nourriture, pareil, j’essaie de faire des plats sains de temps en temps, (pas facile avec un chéri qui ne jure que par les patates, le fromage et la viande rouge), mais je ne bannis pas non plus la pizza et le Mac Do ponctuellement…

    Mais, c’est pas facile tout ça, je te l’accorde!

    Quant au spray d’eau thermale la Roche Posay, ça m’intéresse ça!

    • Oui c’est très bien la philosophie du juste milieu ! 🙂
      Pour ma part, la difficulté vient principalement de mon côté « control freak » à la Monica (de Friends, oui, on peut aussi mater de vieilles séries, hihi), quand je me lance dans un truc, j’ai du mal à le faire à moitié (genre si je mange sain, je déprime au moindre Dragibus avalé, mais si je pars en weekend, je zappe tout et me gave de Pringle’s sans compter).
      Ceci dit là-dessus, Cher&Tendre me facilite la vie, il est très demandeur de plats sains et de légumes ! Donc bon au moins, je n’ai pas quelqu’un qui râle parce qu’il préfère aller au MacDo que dans ce resto de salades. 😉
      Là je rentre de weekend, et entre le soleil et la malbouffe (et les hormones inévitables de fin de cycle), bam, trois boutons. 😀
      Quant à l’eau thermale de la Roche Posay, je ne sais pas si c’est moi, si c’est psychologique ou autre, mais franchement, je la trouve vraiment mieux que les autres (en termes de résultat et de petit effet frais, même). 🙂

  • Ouh tu as raison, toutes mes excuses, c’était Fanny de Juste Sublime qui m’en avait parlé. Non mais que veux-tu : dans mon subconscient, tout ce qui touche au vernis se ramène à toi :p
    Quand tu veux pour les restos ! 🙂 Je débarque à Levallois Perret fin octobre.

  • un après midi d’automne… Mangez moi mangez moi mangez moi… Merci, je vais aller me coucher avec des champi plein la tête…
    Bon, alors je ne suis pas concernée par les bubons, donc pas de lutte contre le stress… Bon, je vis à Québec qui est un gros village où les gens sont polis et se respectent, à des années lumières de Paris, donc pas vraiment de stress à part quand je regarde le thermomètre sur ma terrasse.
    Je regarde la compo par phases. J’ai des phases où je fais l’autruche et me tartine de n’importe quoi (je schématise, hein?) et d’autres où je vais utiliser uniquement du Avène, La Roche Posay… Mais ça ne vaut que pour les crèmes, car le makeup (et les vernis!!!), je ne regarde absolument jamais la compo …^^
    Pour la nourriture, je mange local (sirop d’érable local lol) : fruits, légumes, viandes, poissons.. du Québec. C’est un pays très agricole et les produits sont beaux et bons. Je privilégie le bio mais quand il est local seulement (manger des kiwis bio de Nouvelle Zélande je bloque!).
    Sinon, pour la clope j’ai fait comme toi, un jour STOP, j’ai arrêté. Il y a 4 ans. Je n’ai jamais repris et je n’ai pas l’intention de reprendre, je ne supporte plus l’odeur. Le défi va être de faire arrêter Chéri…
    Bref, ahem, désolée pour le comm de 10 km. Juste prends soin de toi, sois en accord avec toi-même, aime-toi, et tout ira bien! 😉

    • Juste retour de bâton : la chanson m’était un peu sortie de la tête, mais à la lecture de ton commentaire, elle a fait un retour en force !!!
      A part les températures, ta vie au Québec fait un peu rêver : gens sympa, terrasse et sirop d’érable à gogo (et de bons fruits et légumes), hmmmm.
      Il faudra que j’aille au Québec (et plus généralement au Canada), un jour !
      Je suis tout à fait d’accord pour le bio local, surtout que je suis de plus en plus sensible à l’écologie ! Je suis loin d’avoir des scénarios catastrophes en tête (genre si je mange ces haricots du kenya, le réchauffement climatique va s’aggraver), mais j’essaie vraiment au moins de consommer un minimum local quand je peux, de ne pas collectionner les sacs plastiques, et même, depuis ma prise de conscience, de ne pas « surconsommer ». 🙂
      C’était chouette ce comm de 10 km, merci ! 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *